le mag

ilegroux

92_tarbes-le-mag-juin2016-210x270-web

en bref

Jardin Massey : un

labyrinthe pour les 3 à

10 ans

à proximité d’une toute nouvelle

structure de jeux, un labyrinthe

de 400 m² a été récemment

créé entre l’aire de jeux

et le parc animalier pour le plus

grand plaisir des enfants.

Pour le réaliser, un chantier

école a été mené par le service

Paysage et Espaces publics en

partenariat avec le lycée professionnel

Adriana. Vingt-quatre

élèves de bac pro ont conçu plusieurs

projets de labyrinthes et

l’un d’entre eux a été choisi par

la Mairie. Si tous les matériaux

et le gros œuvre ont été pris en

charge par la Ville, à savoir le

tracé au sol et le cheminement,

les élèves ont entamé en septembre

2015 la phase réalisation.

Ils ont ensuite travaillé à la

préparation et à l’amendement

du sol avec un mélange de

composts issus de la filière de

recyclage des déchets verts, à

la plantation sur bâche couvresol

et enfin au paillage de 474

petits arbustes persistants, ni

toxiques ni piquants, de 80 cm

de hauteur au milieu desquels

les enfants pourront jouer à se

perdre dès qu’ils auront poussé.

Tarbes le mag n°169 - juin 2016 6

Charles Colleau,

champion du monde

junior de sabre

Fort de son titre de champion

d’Europe conquis en Serbie en

mars, le sabreur de l’Amicale

Tarbaise d’Escrime, Charles Colleau,

20 ans, était très attendu

le 5 avril à Bourges pour le titre

mondial juniors. Après une

demi-finale remportée face au

Russe Andrey Gladkov, il s’est

retrouvé, pour la finale mondiale,

face à un autre Russe,

Anatoliy Kostenko. Coaché

par Pierre Mione, entraîneur

national, mais aussi son maître

d’armes à Tarbes avec Eric Maumus,

le jeune Tarbais a mobilisé

l’efficacité de ses attaques

pour placer la touche finale. Il

apporte ainsi au sabre français

le titre mondial juniors vingt et

un ans après celui d’un autre

Tarbais, Damien Touya, qui fut

sacré champion olympique

quelques années plus tard. Le

Maire de Tarbes l’a reçu fin avril

à la Mairie et lui a remis la médaille

de la Ville.

A noter également qu’il sera

le parrain des Fêtes de Tarbes

cette année, du 22 au 26 juin !

L'Office du Commerce,

de l'Artisanat et des

Services de Tarbes en

pleine restructuration

Mort-aux-rats

Cette association créée en

décembre 2009 rassemble

l’ensemble des acteurs publics

et privés intéressés par la démarche

de gestion du centreville.

Présidée depuis janvier

2016 par Vincent Brachet, directeur

du Mr Bricolage de la place

au Bois, entouré d’un bureau

composé d’élus et de commerçants,

elle regroupe les quatre

associations de commerçants

de la ville (Tarbes Shopping,

Marcadieu Boulevard, la halle

Brauhauban et l’AGIAT). Son

objectif est d’initier un dialogue

et une coopération entre les

acteurs publics et privés afin de

développer des actions de promotion

et d’animation visant à

renforcer l’attractivité et l’image

du commerce, de l’artisanat et

des services de la ville. Cette démarche

repose sur l’approche

globale du développement

urbain tant économique, social

que culturel. Deux managers

et deux stewards agissent en

tant que vecteurs de communication

entre l’Office du Commerce,

de l’Artisanat et des

Services de Tarbes (OCAST),

les commerçants et la ville.

L’OCAST va se doter d’un slogan

et d’un logo pour une visibilité

maximum. Il s’agit de mettre un

outil en place pour développer

et gérer de manière durable le

centre-ville de Tarbes et plus

généralement de favoriser le

développement et l’expansion

des activités économiques.

Ce produit est utilisé pour l’empoisonnement

des rongeurs, rats ou souris. La mortaux-

rats a été pendant longtemps délivrée

gratuitement par les mairies. Depuis janvier

2015 la distribution gratuite de ce produit

est terminée, la réglementation européenne

REACH sur les biocides surveillant désormais

la mise sur les marchés et l’utilisation de

ces produits. On peut toujours trouver de la

mort-aux-rats dans des magasins spécialisés

qui ont l’obligation d’en établir la traçabilité

par le marquage du produit et l’identification

de l’acheteur.

More magazines by this user