Zeitschrift für romanische Philologie

scans.library.utoronto.ca

Zeitschrift für romanische Philologie

192 HÜGUES VAGANAY,

Scevoliseur. — Scevoliseurs , solliciteurs de repues franches et

semblables guetteurs de cuysine. 1557. A. Du Saix, B 2.

Scevolizer. — Tu te fais la Maison du Seigneur de Ballone, Et

te Scevolizant es justicieres lois Tu ne veus dementir le sort qua

ton nom sonne. 1584. Du Monin. Uranologie, loib.

Schema. — L'habitude et figura de l'Embleme, que les Grecz

appelent JJ;^?^^« Schema. 154g. B. Aneau. Emblemes d'Aldat, 9.

— Godefroy, Suppl., a un axemple de Ronsard date de 1572.

Scholastiquement. — Aucuns . . . ont apprins loix, chapitres

... et les s^avent fort bien . . . qui ndantmoins en demeurant

lä, Sans passer plus avant, et sans entendre que c'est, autrement

que scholastiquement. 1580. I. Papon. Second Notaire, 209.

Scrutataur. — L'homme . . . encor moins peut il astre diligent

scrutateur de la profondit6 de la mer. 1551. Leon Hebrieu,

trad. Pontus de Tyard. I, 62. — Godafroy, Suppl., a daux

axemples, Tun de De Vignay et l'autre date de 1596.

Scylleen. — La Scylleetine rage Le coste droit assiege, et au

gosier gouffreux Charybde tient la gauche. 1583. Virgile, 138b.

Sec-beuveur. — Aux sec-heuveurs car la dieu chasse-peina Toutes

durtez a propose vengeur. 1584. Horace. Ödes, 2t,.

Secha-corps. — Le Phtise skhe-corps. 158g. Du Bartas. II Sep-

maine, igö.

Secheraux. — La Gargare tant Ne s'6merveilla point de sa

moisson heurause, Qua quand est de l'hyver la saison skhereuse.

1583- Virgile, 2,1^-

Sechete. — L'ecorce interieure et tandre Au haut ormeau la

skhete vient prendra. 1555. Virgile, trad. Le Blanc, 38.

Sectista. — Opinion . . . suivie d'Empedocle, Biotin, ... et autres

sectistes. 1557. Pontus de Tyard, 120.

Seigneuriser . Seignoriser. — 11 avoit desja longuemant tenu

et seignorise celuy pays da Capadoce. 1530. Diodore, trad. Gl.

de Seyssel, 9 b. — Car la seigneur, qui part tout seigneurise.

1555- C. Eontaine. Ruisseaux, c 4.

Seme-debats. — Mars le slme-dihais. Du Bartas. II Stptnaitie,

555-

Seme-tro übles. — Hcrcsie sh)i€~troubles. 157 1. La Porta. Epi-

thetes, 125 b.

Samillantement. — J'ai aussi TOlive Qui demourra vive Immor-

tallemant, J'ai Tceuvra divina Qui chanta Melina Semillantement.

(1553) O. de Magni. Derniires Poesies, 2^.

Semon. — Se voyant semon et appal6 par Laurine a escrire. 1553.

Taillemont. Champs /aez, 22g.

Sempiternellement. — A Dieu le Pere soit honneur, A son seul

Weitere Magazine dieses Users
Ähnliche Magazine