Zeitschrift für romanische Philologie

scans.library.utoronto.ca

Zeitschrift für romanische Philologie

MARIE DE FRANCE ET LES LAIS BRETONS. 35

La dame n'a plus peur et consent ä faire de lui son dru, mais

seulement

143 s'en deu cre'ist e issi fust

que lur amurs estre peüst.

Plus loin nous voyons effectivement Muldumarec qui a pris „la

semblance de sa dame" recevoir „le cors dame deu" et mettre

ainsi „sa creance" hors de doute. Ce passage a frappe notre

auteur: mais il est evident que sa Situation ä lui ne se pretait

guere ä un semblable ddveloppement: il n'a conserv6 de tout cela

qu'un trait assez obscur du reste si on ne le rapproche pas du

passage de Vonec qui l'a sugg^re:

s'en dieu as pari, seies seüre. (279)

Chez lui c'est le Chevalier qui dit cela ä la dame. Mais en verite

pourquoi aller sugg6rer que la meschine n'est peut-etre pas chretienne

simplement parce qu'on la trouve endormie ä minuit au gue

de l'Espine? C'est au contraire une question qui a toute sa valeur

quand on la pose a propos d'un etre qui, homme maintenant,

dtait tout ä l'heure oiseau. Et comment se fait-il que la meschine

ne reconnaisse pas tout de suite le damoiseau? II fait trop sombre

peut-etre et eile ne le reconnaitra tout a l'heure qu'ä sa voix. Mais

alors pourquoi le damoiseau ne reconnait-il pas sa dame a sa voix

et pourquoi faut-il qu'elle se nomme? Mais il est oiseux de

chercher ou logique ou vraisemblance ou meme bon sens dans

tout cela. II s'agissait simplement, pour etoffer le lai, d'y faire

entrer bon gre mal gre une Situation qu'on avait trouvee interessante

dans Yonec, evidemment les raccords ne sont pas toujours aises.

Espine. Yonec,

283 La meschine s'aseüra. 138 La dame se raseüra

Sun Chief descovri.

La meschine de VEspiiie oublie de decouvrir son chef, qu'elle

n'avait du reste couvert que par Imitation.

Espine. Lanval.

291 He diex, fait ele, or sui garie, 613 ... ceo est m'amie!

Sire, ja sui je vostre amie. kar guaris sui, quant jeo la vei.

Cependant des 6preuves terribles attendent le damoiseau au gu6

de l'Espine: il en sort vainqueur et s'en retourne, accompagne de

la meschine qui a assiste ä son triomphe, ä la cour oü tous deux

racontent leurs aventures. C'est ainsi que Guingamor d^sire quitter

pour quelque temps le palais merveilleux de la fee pour aller voir

son oncle et lui

586 fere savoir

L'aventure qu'il ot eue.

On sait comment Guingamor, une fois sur la terre des mortels,

oublie la defense de la fee, mange une pomme et aussitöt tombe de

Weitere Magazine dieses Users
Ähnliche Magazine