Aufrufe
vor 5 Monaten

E_1931_Zeitung_Nr.067

E_1931_Zeitung_Nr.067

Verkehrsentwicklung und

Verkehrsentwicklung und Strassenkonstruktion In dem Dritteljahrhundert, seitdem es Automobile gibt, hat der Verkehr auf den Strassen ganz ungeheuer zugenommen. Trotzdem das einzelne Automobil erwiesenermassen die Strasse nicht stärker beansprucht als das Pferdefuhrwerk, ergibt sich so aus der eminenten Steigerung der Verkehrsdichte eine Gesamtbelastung für die Strasse, der diese in den meisten Fällen nicht mehr gewachsen ist. Selbst ein grosser Teil unserer modernen sogenannten Autostrassen halten den Beanspruchungen nur kurze Zeit stand und können noch lange nicht etwa als endgültig befriedigende Lösungen betrachtet werden. Dieser Zustand der Dinge ist aber nur allzu verständlich, wenn man bedenkt, dass sich der moderne Automobilismus im verschwindend kurzen Zeitraum von 30 Jahren vollzogen hat, während der Strassenbau noch mit den Fesseln einer jahrhundertealten Tradition gehemmt ist. Auch dort, wo man in den ] etzten Jahren im Strassenbau mit der Tradition gebrochen zu haben glaubt, hat man in Wirklichkeit erst Versuche einer Neuenstellung unternommen. Das Entwicklungstempo des Strassenbaues hat dasjenige t'cs Automobilismus noch lange nicht erreicht. Dass immer noch Walzschotterstrassen wbaut werden, bildet dafür den besten Beweis. Schon beim Neubau solcher Strassen

N°67 — 1931 AUTOMOBIL-REVUE — REVUE AUTOMOBILE Aux chemins de fer electrique s de la Gruyere Leur service d'autobus et de camionnage. iNous avons ä maintes reprises d6jä signalS l'esprit moderne avec lequel cette Cie a su faire largement appel au. vehicule ä moteur pour se completer et se developpef. Aus$i nos Iecteurs nous sauront-ils gr& de les renseigner de plus pres sur les Resultats de cette activite 1 novatrioe en 1930. Voici donc les details que nous puisons ä ce sujet idans le rapport presentä par le Conseil d'amftristration de la Cie ä l'assemblöe igenerale des actionnaires, temie le 23 juiflet am Chäteau de Bulle sous la prösidence de M. Chatton, conseiller d'Ctat: Et d'abord dans le chapitre administration gr&ne'rale, ce coup d OB» d'ensemWe. Conce.rnant le xachat du Fribourg—Farvagny, nous «ignalons que la desservance de oette ligne sera. maintenue dans ses formes actuelles jusqu'ä l'expiration de la concession, soit justju'au 31 janvier 1932. IA partir du ler fevrier. les omnibus electriques etant retires de la circulation. la soudure avec Fribourr s'etablira au moyen du prolongement du service d'autobus Bulle—Farvaitny. U en resultera, outre une simplificatton de l'exploitation du reseau, une amelioration de l'horaire et des Communications pai la live jjauche de la Sarine. A la demande des communes interessöes a Ift creation d'un 8ervioe public de transport par automobiles Bossonnens—AMalens—Vevey, il apparut opportun ä notre adrninistration de s'occuper du ptojet afin d'^eviter l'immixtion d'une entreprise concurrente dans le Tayon desseryi par le chemin de fer Chätel—Palezieux. Les tractations ont abouti ä un resultat pratique et 1» ligne a ete ouvertfi ä l'exploitation le ler juin 1931. En assumant cette ch«rge, notre Compagnie n'enoourra aucune Tesponsabilite financiere, vu que la nouvelle section beneficiera 1 des subventionnements prevus ä la loi can tonale du 27 novembre 1917 Notre service des autobus a fait racaulsltlon de Ideuxi grandes voitures de 30 places. amenagees avec tout le confort moderne, pour etre affectÄes l'une aux courses-horaires et l'autre aux courses d'excursions «omme autocar, ce mode de transport etant de plus en plus utilise. Les fournisseurs de ce materiel sont Ja Maison Saurer S. A.. ä Arbon et la fabrique Franz Brozincevic & Cie. ä Wetzikon Nous relevons a'vec Satisfaktion le developpement rejouissant de notre service d'autoc&mionnage interurbain qui constitue le prototype de la collaboration du rail et de l'automobile en matiere de transpoTts marchandises. Sous ce refdme. les maisons de commerce ont la possibilite de faire livrcr ICUTS expeditions directement au dotnicile du client, commodite tres appreciee qui a eu pour consequence de ramener du trafic aux chemins de fer. En notre qualite d'agence SESA. nous avons egaletnent fntroduit, dasis la. reRion de la Singine desservie par la gare de Fribourjf, un service de camionnage analogue qui a 6te confiö ä un entrepreneoir travaiüant sous notre contröle. II importait, en effet, pour notre Administration d'empecher l'intervention d'une Organisation privee susceptible de concurrencer nos Services d'autobus en transportant aussi des voyageurs. Les autobus : Construction. Achat d un autafcus Saurer ,No. 29, du bÄtiment locatif de l'avenue type 2 BNP, 6 cyl., 18 places Acomptes pffyes sur la construction fr. 39,500.— de Perolles » 194,724.15 Reprise de la ligne du Fribourjr— Farvagny > 81570.— fr. 315,794.15 A 1 dMuire: Vente d'un essieu F.-F. > 170.— Total fr. 315,624.15 Chasse-neige. Nous avons fait 1'acquisition d'un chasse-neige destine ä l'ouverture des routes parcourues par nos autobus. L'appareil d'un« construction moderne s'adaptant ä l'avant d'un camion a ete fourni par la maisoa Meyer de Lucerne ; les experiences faites en mars 1931, lors des fortes chutes de neige, ont e!6 concluantes. Leur exploltation. iPersonnel. — 27 agcnts röguliers, y compris le personnel du Fribourg—Farvagny, plus un entrepreneur ä Portalban. Risequ. — Lea parcours desservis par nos autobus a essence s'etendent sur une distance totale de 237 km., auxquels il faut ajouter !es 12,©i km. de la ligne Fribourg—Farvagny ä traction electrique. Longueur du traiet 1. Domdidier—Estavayer-le-Lac—Vuisaens—Gugy (Frib.) et St-Aubin- Portalban 2. Fribourg—La Röche—Bulle 3. Bulle—Farvagny—Romont 4. Bulle—Charmey—Bellegarde—Baltigen 5. Fribourg—Chevrilles—Planfayon 6. Fribourg—Tavel—Planfayon 7. Tavel—Heitenried—Schwarzenbcurjr 8. Fribourg—Dirlaret—Planfayon— Lac Noir—^Schwefelbergbad 9. Omnibus electrique Fribourg—Fairvagny 52,3 km 27 0 31,1 39,7 17,3 18,4 13,0 38,2 12.5 249,5 km Les parcours Charmey—Bellegarde—Boltigen Planfayon—Lac Noir et Planfayon—Schwefelberg ne 8ont exploites qu'en ele. Ce service ^tendu est assure par 30 voitures dont la plus ancienne, un autobus .Saurer, date de 1916 et avait dejä couvert 322,420 km. ä fin 1930. Le nombre total de kilometres effectues durant cette meine annee, par, l'ensemble du parc s'eleve ä •474,3^6 km. Depuis leur mise en Service, les vehicules ont totalise 4,149.071 km. ! Leurs rtsultats financlers. Les recettes d'exploitation presentent une augmentation de fr. 82,731.12, soit de 21,9%, provensnt pour fr. 56.34&.40 du troncon Fribourg—Farvagny. Ea faisant abstraction de cet apport extraordinaire, nous trouvons pour l'ensemble des services d'autobus proprement dits une plus-value de fr 26,385.72 ou le 7 %, attribuable essentiellement au trafic de la section Fribourg—Bulle, dont l'horaire a ete ameliore, ainsi qu'aux courses speeiales qui se d^veloppent chaque annee. Les recettes diverses sont egalement en progres«ion. du chef de la rentree des loyers de l'immejible de Fribourg, pour une partie de l'annee. Les dipanses d'exploitation sont de fr. 63,044.— (soit de 18,7%), snperieures ä celles de 1929, majoration ä laquelle participe la ligne Fribourg— Farvagny pour fr. 5|6,379.55 ; sans quoi la difference se reduirait ä fr. 6,664.94 ou le 2%, alors que les parcours kilometriques ont atteint, en 1930, 474,792 contre 456,865 en Augmentation de 4% sur 1929. Une concentration des bureaux administratifs du chemin de fer et des automobiles a rendu possible la realisation d'une sensible economie de personnel. La d^pense en carburants s'est ressentie favorablement de la baisse du piix de la benzine. D'un autre cote, les salaires du personnel augment^s de 2K% et les ameliorations apportees aux insta'llations des garages ont occasionne un supplement de depenses. Le «ervice deficitaire Portalhan—Domdidier, ouverfa l'exploitation de ler aoüt 1929. a contribue, dans tine certaine mesure, ä l'accroissement •de nos charges en 1930. L'exc£dent des recettes sur les depenses est de fr. 58,839.21 contre fr. 39,152.58 l'annee precedente. Mais il a fallu payer l'interet du capital avance par la Cie ä ce compte Special et proceder aux amortissements indispensables. D'oü deficit de fr. 47,025.69, contre fr. 42,691.42 l'exercice precedent. Deficit d'ailleurs couvert par ies Postes VEtat et les communes. L'autocamlonnase. Recettes. — La progression s'avere satisfaisante, puisque de fr. 90,576.75i qu'elles etaient en 1929, les recettes sont parvenues ä fr. 125.086.50 en 1930 Le service de camionnage SBSA ä lui seul fournit un epport de fr. 19,473.85 contre fr. 8.886.20. Depenses. — Comme il fallait s'v attendre, le« depenses ont suivi la marche ascendarite des recettes pour atteindre fr. 102,620.23 contre 76,901.80 francs en 1929. Nous depensons beaucoup pour l'entretien d'un mat^riel usage qui demanderait a etre rempiace par du neuf si nous ne craignions d'immobiliser trop d'afrgent. Clfttur» dt comptt. — Le benefice d'exploitation de fr. 22,466.27 (fr. 13.674.95 en 1929) servira au payement de l'intöret du capital d'etablissement par fr. 3,623.80 et aux amortissements du compte de construction par fr. 18,842.47. Le service est assure par 5 camions qui ont couvert 117.893 km. en 1930. Les Tecettes totales du service d'exploitation de la Cie s'elevent ä fr. 953.328.— et les depenses a fr. 788.725|.— L'excedent permet de satisfaire aux charges du compte de profits et pertes et il reste un solde actif de fr. 1,176-89, reporte a nou- Pour un exercice 1930, on doit s'estimer heureux de rester au-dessus de ses affaires, et en tout cas les Services automobfles n'ont rien fait pour r^duire le bßnöfice, au contraire, puisque le deficit des autobus est couvert par les subventions et que le camionnage, lui, est en boni. Enfin Tautobus comme camions sont venus constamment alimetiter le rail en voyageurs et en marchandises. C'est pourquoi la Cie semble sl fiere de son Systeme. Elle a raison. Les trols slgnaux classtques d'averiisse« tnent ä la main — le tourne, le ralentls, passez — suffisent a tous les besolns. Faltesles ä propos, n'en abusez pas, et surtout ne les compllquez pas de varlantes Incompre 1 - hensibles. A 80 ä l'heure sur la route Le passager inquiet: Que signifie ce bruit si etrange ! Les freins qui patinent... Mais spyez «ans crainte: la trompe fonctionne admirarblement. SEKUNDEN gibt Ihnen Der wuchtige und bewährte Europ&er-Pneu DURCH EINFACHEN KONTAKT DEN GENAUEN DRUCK IHRER 8TELLA BIANCA mit erhöhter Gummi- Auflage und vertieftem Gleitschutz.. A R I A GENERAL-VERTRETUNG AGENCE GENERALE ZÜRICH Lindenbachstrasse 6 Telephon 22.796 Depot St. Gallen Unterer Graben 11 Telephon 52.91 Le puissant pneu europeen STELLA BIANCA avec bände de roulement renforcie et antld6rapant approfondi. Dank selnas Ventildcckels «* MMU« M Mail* Ur gt- \ wMnllriiM Vfntil* Mlrtricl TSS, «rartM. Ii iiatft,«M O»«tr» IM ..Cieei" In (M V.iitll Hmu. • ntcli MiMhraalMl DM Vtntll •, 4unk im Ortt- MiitMtin ftirlrttn, ilttit ÜB Kinui tu ViBtlli »rlck %M krln(t *- tonlrtlti „Weei" mit Or Uli IM '•« >• V«rMn«aiiI. Dir O»"tr»l«i wlrt Mit •DM Hill. TimliktH tim nr- VMIIK nrlinn n*»iu *r*- *üm*M\ mit MWIch.mAM.ti „CICCA't-Generalagentur für die Schweiz BASEL- Güterstrasse 148 Telephon Birsig 58.99. D«r «tntrelH „61m" wlrt mit Telegr.-Adr.: „Brampton Basel"