mI&i&SES - Libr@rsi

librarsi.comune.palermo.it

mI&i&SES - Libr@rsi

168 LES RELATIONS DES JESUITES [Vol.33

an Pere) i'ay l'efprit [78] tout abbatu, non pas de mon

affliction, mais de la tienne. Tu t'oublie ce femble

de la parole de Dieu que tu nous prefche tous les

iours. Ie me figure que la trifteffe qui paroift fur

ton vifage, vient de nos afflictions, de ce que cette

Eglife qui eftoit fi floriffante va fe difliper:

on va

abbatre cette : Chapelle plufieurs de nos freres Chrefliens

font ou morts, ou captifs: ceux qui reftent

vont fe difperfer de tous coftez, en danger de perdre

la Foy. N'eft-ce pas la ce qui te trouble? Helas!

mon frere, adioufta-il, eft-ce a nous a vouloir fonder

les deffeins de Dieu, & pouuons-nous bien les com-

prendre? Qui fommes-nous? vn rien. II fcait bien

ce qu'il faut, & void plus clair que nous. Scais-tu ce

qu'il fera? Ces Chreftiens qui fe vont diffiper porteront

leur Foy auec eux, & leur exemple fera d'autres

Chreftiens ou il n'y en a point encore. Penfons

feulement que nous ne fommes rien, que

nous ne

voyons goute, & que luy feul fcait noftre bien. C'eft

affez ie t'affeure, pour me confoler en mon aduerfit6,

me voyant miferable de tout point, de penfer que

Dieu aduife a tout, qu'il nous ayme & fcait bien ce

qu'il nous faut. II pourfuiuit [79] dans c6t air vn

demy quart d'heure, & le Pere admirant vne Foy fi

entiere dans le cceur de ce bon Sauuage, & cet efprit

vraymet Chreftien, en benit Dieu; & n'ayant point

d'autre penfee, finon que Noftre Seigneur luy auoit

mis ces paroles en la bouche pour fa confolation, il ne

put fe tenir les larmes aux yeux de rembraffer, & luy

dire qu'en effet il le confoloit folidement, que ce qu'il

difoit eftoit veritable, & qu'il parloit en la facon que

les Chreftiens fe doiuent confoler dans leurs affli-

ctions. Ie n'obmettray pas icy vne circonftance affez

More magazines by this user
Similar magazines