mI&i&SES - Libr@rsi

librarsi.comune.palermo.it

mI&i&SES - Libr@rsi

214 LES RELATIONS DES JESUITES [Vol.33

efpece de f erpet, quafi de la figure du Poiffon arme ;

& que ce ferpent va percant tout ce qu'il rencontre

en chemin, les arbres, les ours, & les rochers mefme ;

fans que iamais il fe deftourne, ou que rien les puiffe

arrefter: & a caufe de cette efhcacit6 fi rare, ils

l'appellent Oky par excellence, c'eft a dire vn vray

Demon, & croyent que ceux qui peuuent le tuer, ou

en auoir quelque morceau, attirent apres eux le

bon-heur.

Nos Hurons difent ne connoiftre point ce Serpent

fi prodigieux: mais tout ce qu'ils en fcauent n'eft que

par le rapport des Algonquins, qui leur vendent bien

chair \sc. cher], mefme vn petit morceau, qu'on a de

la peine a connoiftre fi c'eft ou du bois, ou du cuir,

ou quelque morceau de chair ou de poiflon.

Au refte fi on me demande fi en effet ces Aaskou-

andy portent bon-heur; ie diray que

ie n'en fcais

rien : mais ce que ie puis affeurer, eft que ie n'ay

point veu que ceux qui font eftat d' auoir ces charadteres,

ayent meilleur marche" que les autres lors

qu'ils vont au trafic; & s'ils rapportent [112] dauantage

c'eft qu'ils y ont plus porte\ & fouuent mefme

ils en reuiennent plus gueux. Dans les pefches ie

ne voy point que leurs retz y foient plus chargez de

poiffon. A la chaffe, les plus robuftes, ceux qui

courent le mieux & qui font les moins pareffeux, font

ceux qui d'ordinaire en retournent les plus chargez :

& fouuent dans le jeu, ceux qui y perdent dauantage,

font ceux qui font eftat d' auoir quelque fort pour y

attirer le bon-heur. Et c'eft vn prouerbe parmy

les Hurons mefme, que l'induftrie, la force & la

vigilance font le plus puiffant Aaskouandy qu'vn

homme puiile auoir.

More magazines by this user
Similar magazines