mI&i&SES - Libr@rsi

librarsi.comune.palermo.it

mI&i&SES - Libr@rsi

48 LES RELATIONS DES /^SUITES [Vol.33

repouffer ce qui leur eft contraire : il n'eft pas iufques

de leurs ennemis :

aux tortues qui ne tirent vengeance

il y en a icy de plufieurs fortes, les vnes ont vne

groffe & forte efcaille, les autres l'ont plus mince &

plus delicate: celles-cy, qui n'ont pas tant d'armes

deffenfiues, font plus hardies. Vn Francois en ayant

pris vne affez grande, qu'il penfoit auoir affomm£e,

l'attacha auec vne corde par la queue la iettant der-

riere fon dos, cet animal qui a la vie affez dure, reue-

nant de l'endormiffemet que les coups qu'on auoit

defchargez fur fa tefte, luy auoit caufe, empoigne

auec fa petite gueule fon ennemy par le dos, mais fi

viuement, qu'il luy fit crier les hauts cris; il lache la

corde pour faire tomber la tortue, point de nouuelle,

elle demeure pendue par fa gueulle ferrant de plus

en plus, fans iamais demordre : enfin il luy fallut

couper la tefte pour apaifer fa colere.

[154] Terminons ce Chapitre par vne adtion, d'autant

plus remarquable qu'elle eft toute nouuelle en

ces contrees, les vaiffeaux apportent tant de boiffons,

vendre a la derob6e aux Sau-

& fi bruflantes, pour

uages, que le defordre eftoit entierement lamentable.

Monfieur d'Ailleboust noftre nouueau Gouuerneur, y

voulant aporter remede, fit venir les Capitaines des

Sauuages, & leur demanda leurs penf6es fur ce fubiet,

c'eft vn ac5te de prudence, de gouuerner les peuples,

par ceux-la mefmes qui

font de leur nation : ces bons

Neophites repondirent, qu'il y auoit long-temps qu'ils

fouhaittoient, que l'yurongnerie qui paffe la mer dans

nos vaiffeaux, n'abordaft point leurs cabanes: mais

qu'ils ne pouuoient obtenir de leurs gens, qu'ils decla-

raffent ceux qui leur vendoiet ces boiffons a la four-

dine. II faut done, repart Monfieur le Gouuerneur,

More magazines by this user
Similar magazines