participer?

tourismekamouraska.com
  • No tags were found...

Untitled - Tourisme Kamouraska

Comment participer?

1- Visitez chacun des villages participants.

2- Répondez aux 12 questions du jeu-concours.*

3- Remplissez le bulletin de participation à l’endos de la brochure.

4- Déposez-le dans l’un des coffres prévus à cette fin.

Points de dépôt :

• Épicerie Gilbert Royer de Saint-Pacôme (191, boulevard Bégin)

• Bureau d’accueil touristique de Kamouraska (69-A, avenue Morel)

• Église de Notre-Dame-du-Portage (531, route du Fleuve)

• Boutique d’Art autochtone Matuweskewin de Cacouna (217, rue de la Grève)

*Astuce : N’hésitez pas à visiter les circuits du patrimoine ou à demander des indications

à la population.

Quatre villages, un patrimoine distinct

Blottis dans les plus remarquables paysages de la région, les quatre plus beaux villages du

Bas-Saint-Laurent sont fiers de vous présenter leur patrimoine historique et architectural. C’est

à l’unisson que Saint-Pacôme, Kamouraska, Notre-Dame-du-Portage et Cacouna vous invitent

à parcourir, à pied ou à vélo, les sentiers de leur histoire notamment à travers leurs circuits du

patrimoine.

D’abord habitée de façon saisonnière par les Malécites, les Micmacs, les Innus

(Montagnais) et les Iroquoiens du Saint-Laurent, la région a été colonisée par les Français

à partir de la fin du 17 e siècle. La richesse des terres agricoles et la générosité des eaux du

Saint-Laurent donnèrent alors naissance à nos villages. Plus tard, dès le début du 19 e siècle,

les citadins découvrirent les bienfaits du tourisme de villégiature et des bains de mer. Au 20 e siècle,

la forêt des Appalaches assura l’approvisionnement de nombreux moulins à scie et la prospérité

de leurs propriétaires.

Aujourd’hui, ces quatre villages témoignent du Grand Portage menant vers l’Acadie, des heures

de gloire des seigneuries de la Nouvelle-France, de la naissance de la villégiature sur les rives du

Saint-Laurent et du bourdonnement des moulins de la rivière Ouelle. De plus, leurs rues parcourent

une nature généreuse qui déploie tous ses charmes pour courtiser les amateurs de pique-niques,

de cyclisme et d’ornithologie. Bien sûr, chacun de ces villages offre sa personnalité propre que leurs

communautés dynamiques s’activent à mettre en valeur. Mais ensemble, leurs habitants partagent

une fierté hors du commun : ils ont l’honneur d’habiter l’un des plus beaux villages du Québec !

Ils sont heureux de vous présenter leur patrimoine et vous souhaitent la bienvenue.

2


SAINT-PACÔME, capitale du roman policier

C’est vers 1735 que le territoire pacômien accueille ses premiers peuplements. Anciennement

partie de la Seigneurie De La Bouteillerie, Saint-Pacôme obtient l’érection canonique en 1851. Lové

aux abords des montagnes appalachiennes, Saint-Pacôme étonne par la beauté de ses paysages.

La rivière Ouelle qui le sillonne a façonné l’histoire de ce village communément appelé « La petite

Suisse » en raison de son relief escarpé.

D’abord empruntée comme transit par des populations malécites et micmacs, la rivière Ouelle

contribue, avec l’arrivée de la famille King en 1862, à l’essor de Saint-Pacôme. Des King aux Power,

la foresterie assure la prospérité du village jusqu’au tournant des années 1950. L’époque du moulin à

scie laisse à Saint-Pacôme un magnifique héritage architectural.

Terre culturelle et intellectuelle fertile, Saint-Pacôme a vu grandir Gabrielle-Ange Lévesque, la mère

du célèbre auteur américain Jack Kérouac, et Dominic Lévesque, le père de René Lévesque, premier

ministre du Québec de 1976 à 1985. Le pianiste André Gagnon et le Prix Saint-Pacôme du roman

policier continuent de représenter Saint-Pacôme sur la scène culturelle nationale et internationale.

La richesse du patrimoine naturel distingue aujourd’hui le village de Saint-Pacôme. Le saumon, qui

avait déserté la rivière à l’époque de la scierie, est réintroduit au cours de la décennie 1960. Un

golf, une station de ski et la pêche récréative du saumon témoignent aujourd’hui de cette proximité

qu’entretiennent traditionnellement les Pacômiens avec leur environnement.

Le circuit patrimonial de Saint-Pacôme saura vous guider vers les trésors cachés de cet

ancien village forestier, l’un des plus beaux du Québec.

Question 1

L’actuel pont de La Pruchière fut construit

par la Phoenix Bridge & Iron Works

limited à Montréal. En quelle année ?

A) 1903 B) 1907 C) 1909

Question 2

Au sommet de la côte Norbert, une croix

illuminée surplombe Saint-Pacôme.

En quelle année a-t-elle été érigée :

A) 1950 B) 1957 C) 1963

Question 3

Quelle est la couleur de l’actuel revêtement

du toit de la maison King, située sur

la rue du même nom ? (Propriété privée)

A) Vert B) Bleu C) Rouge

3


KAMOURASKA, une marée d’histoire

Concédée en 1674, la seigneurie de Kamouraska doit son nom à l’abondance des foins de

mer qui poussent sur ses rivages. Les premiers colons s’y installent vers 1692 et, pendant

les trois siècles qui suivent, Kamouraska marque le développement de toute la région qui deviendra

le Bas-Saint-Laurent. Le lieu aujourd’hui nommé « Berceau de Kamouraska » reçoit son premier

curé en 1709 et il sera longtemps le centre religieux couvrant le territoire s’étendant jusqu’à Rimouski.

Au début du 19e siècle, Kamouraska est l’unique plage à la mode du Bas-Canada. Les chroniqueurs

de cette époque décrivent le village comme la principale place d’eau et l’un des endroits les plus

sains du Canada. Plus tard, en 1849, Kamouraska est choisi comme chef-lieu d’un vaste district

judiciaire et hérite d’un palais de justice. Certains de ses habitants ont coloré l’histoire de la région et

du pays : Adolphe-Basile Routhier, René Chaloult, les curés Hébert et Chiniquy.

Aujourd’hui, Kamouraska se retrouve parmi les plus beaux villages du Québec. Une architecture soignée

et bien préservée dévoile la richesse de son passé. De plus, la beauté, la diversité et l’harmonie

de ses paysages nous invitent à la découverte. Ses grandes maisons de marchands prospères, ses

belles auberges qui firent son renom, ses maisons de fermes ancestrales, les élégantes demeures

des notables, les quais Miller et Taché, l’ancien palais de justice, l’église et le vieux couvent, tous

trois ouverts aux visiteurs, font sa fierté. Son circuit du patrimoine vous permettra de plonger

dans l’histoire passionnante et parfois étonnante de Kamouraska.

Question 1

Un monument édifié au Berceau de Kamouraska

rend hommage aux ancêtres inhumés dans le

premier cimetière de Kamouraska. Quel est le

nom de famille le plus représenté ?

A) Desjardins B) Dionne C) Michaud

Question 2

Quelles sont les deux années inscrites sur la

façade de l’église ?

A) 1735-1792 B) 1792-1914 C) 1914-1916

4

Question 3

D’importants travaux de restauration ont été

effectués au quai Miller en 2004. Quel est l’organisme

inscrit sur la toute première planche

du trottoir de bois?

A) Municipalité de Kamouraska

B) Fabrique de Saint-Louis

C) Patrimoine maritime de Kamouraska


NOTRE-DAME-DU-PORTAGE, « La Belle de l’Est »

Fondée en 1856, Notre-Dame-du-Portage fait partie des plus beaux villages du Québec. La

municipalité tire son nom d’un portage, une voie de communication faite de chemins d’eau et de

chemins de terre, reliant depuis des siècles le Grand Fleuve à la baie de Fundy. L’accès à ce

« Portage des canotiers » se situait, selon la tradition, à l’endroit où se dresse aujourd’hui le monument

du Portageur. Sous le régime français, le « Sentier du Grand-Portage » remplaça l’antique

sentier, permettant de circuler en toutes saisons entre l’Acadie et Québec. Des Acadiens voulant

échapper aux Anglais l’empruntèrent lors de leur déportation en 1755.

Les premiers résidants (1722) furent attirés par la pêche et s’installèrent dans le lieu-dit Rivièredes-Caps,

à l’extrémité sud-ouest de la municipalité. Notre-Dame-du-Portage, en raison de sa

proximité du fleuve, attire de nombreux villégiateurs depuis le XVIII e siècle ; ils passaient leurs étés

dans des villas ou dans les hôtels et auberges. Le parcours patrimonial de la route du Fleuve

comprend vingt-deux tables d’interprétation traitant de la faune et de la flore maritimes et surtout

du patrimoine naturel, culturel et de l’histoire. Certaines rappellent l’apport exceptionnel de quelques

résidants (les Boucher, April, Michaud, Nadeau, Dickner et Léveillé) ayant grandement contribué au

développement résidentiel et touristique, ainsi que des villégiateurs de renom (dont le folkloriste

Marius Barbeau, le poète Jean Narrache et le lieutenant-gouverneur François Langelier). Découvrez

les légendes et anecdotes de « La Belle de l’Est » qui ont survécu au passage du temps.

Question 1

Lorsque vous êtes sur le quai, vous pouvez

apercevoir le Domaine Porte-à-Joie situé sur

l’emplacement qu’occupait jusqu’en 1967 un

hôtel de prestige. Quel nom portait cet hôtel ?

A) Hôtel de la Plage

B) Hôtel Bienvenue

C) Hôtel Boucher

Question 2

Lorsque vous circulez sur la route du Fleuve

à la hauteur de l’adresse civique 495, vous

pouvez voir les quatre chalets Boucher

construits par Joseph-Adélard Boucher, entrepreneur

et photographe amateur. Combien de

photos compte son fonds photographique ?

A) 2000 B) 800 C) 1200

Question 3

En quelle année fut installé le monument du

Portageur sur la route du Fleuve à Notre-Damedu-Portage

?

A) 1975 B) 1965 C) 1955

5


CACOUNA : demeure (nak) du porc-épic (kagwa)

Issu de la seigneurie Leparc concédée en 1673, Cacouna érige sa première chapelle en 1810 et

devient « paroisse » en 1825. L’église Saint-Georges actuelle, construite en 1848, a été reconnue

monument historique en 1957. Avec ses superbes vitraux, ses bancs élégants, ses riches sculptures,

cette église catholique attire toujours les visiteurs. Autre bijou, la petite église St. James (1865)

dessert encore la communauté anglophone de Cacouna et de Saint-Patrice.

En 1891, la plus petite réserve indienne au Canada est établie à Cacouna au pied de la rue du

Quai. On y retrouve, depuis 1998, le centre administratif de la Première Nation malécite de

Viger. Les pionniers et leurs descendants ont exercé tous les métiers : défricheurs, laboureurs, charpentiers,

menuisiers, tisserands… Mais la proximité de la mer a fait qu’à la fin du 19 e siècle et au

début du 20 e , Cacouna, en été, regorgeait de vacanciers vivant des jours heureux dans les hôtels

cossus de la place ou dans leurs propres villas.

C’est chez nous qu’Émile Nelligan, de ses 6 ans à ses 18 ans (1886-1898), passait ses étés en

famille, nourrissant ses sens pour en faire jaillir une oeuvre poétique qui marquera à jamais la

littérature française.

Cacouna est doté aujourd’hui d’un port de mer, d’un site ornithologique reconnu, d’un des plus vieux

golfs du Québec (1897) et de circuits patrimoniaux mettant en valeur son patrimoine bâti, un riche

passé et une nature exceptionnelle. À pied, à vélo, en kayak ou en auto, Cacouna se révèle une

source inépuisable de découvertes.

Question 1

Par qui ont été sculptées les cariatides sur lesquelles s’appuient plusieurs

tableaux de l’église Saint-Georges ?

A) Bernard Léonard, de Québec B) Henri Angers, de Neuville

C) Charles Tommasi, d’Italie

Question 2

Qui a été avocat de la défense lors du procès de Louis Riel (1885) et dont le fils

habita la villa La Sapinière durant plusieurs années?

A) François X. Lemieux B) Augustin Durnford C) Perry Mason

Question 3

Quel terme signifiant « habitation » vous accueille à la boutique d’art autochtone?

A) Chapitoine B) Wigwam C) Maskwêwikwam

6


Règlements abrégés

Ce concours est en vigueur du 16 mai au 8 octobre 2012.

La participation à ce concours est réservée aux personnes de 18 ans et plus.

Une seule participation par adresse civique est autorisée.

Pour consulter les règlements complets, rendez-vous sur :

www.tourismeriviereduloup.ca

www.tourismekamouraska.com

Mention des sources photographiques

Éditions EPIK, Miguel Forest, Mario Ouimet, Yvan Roy et Christian Thériault

7


À gagner

Le premier prix est un séjour hivernal qui vous permettra de profiter

des joies de l’hiver au Bas-Saint-Laurent. Ce séjour pour deux personnes

comprend l’hébergement, la demi-pension et des activités. Valeur : 1 100 $

Le deuxième prix comprend des œuvres d’artistes et artisans

locaux. Valeur : 800 $

Le troisième prix comprend un ensemble de publications patrimoniales

et un panier de produits locaux. Valeur : 250 $

Bulletin de participation

Nom : Âge :

Adresse :

Ville : Code postal :

Téléphone :

Courriel :

Réponses :

Saint-Pacôme

Kamouraska

Notre-Dame-du-Portage

Cacouna

Question 1 ___ Question 2 ___ Question 3 ___

Question 1 ___ Question 2 ___ Question 3 ___

Question 1 ___ Question 2 ___ Question 3 ___

Question 1 ___ Question 2 ___ Question 3 ___

Les coordonnées fournies ne pourront être utilisées qu’aux fins du présent concours et à des fins d’évaluation.

www.cameliadesign.ca


Concours les plus beaux villages

Du Bas-du-Fleuve

1. Pour participer au jeu-concours

Procurez-vous la brochure du Parcours patrimonial des plus beaux villages du Bas-du-

Fleuve à l’une de ces adresses :

-Épicerie Gilbert Royer de Saint-Pacôme (191, boulevard Bégin)

-Bureau d’accueil touristique de Kamouraska (69-A, avenue Morel)

-Église de Notre-Dame-du-Portage (531, route du Fleuve)

-Boutique d’Art autochtone Matuweskewin de Cacouna (217, rue de la Grève)

Une fois cette brochure en main, il ne vous reste plus qu’à parcourir chacun des

villages pour répondre aux douze questions du jeu-concours. Pour vous aider,

n’hésitez pas à visiter nos circuits du patrimoine et à demander des indications à la

population.

Remplissez le bulletin de participation à l’endos de la brochure et déposez-le dans

l’un des coffres mis à votre disposition aux adresses mentionnées ci-dessus.

2. Prix à gagner

Le premier prix de ce concours est un séjour hivernal qui vous permettra de profiter

des joies de l’hiver dans le Bas-Saint-Laurent. Ce séjour pour deux personnes

comprend l’hébergement, la demi-pension et des activités. Valeur : 1100$

Le deuxième prix comprend des œuvres d’artistes et artisans. Valeur : 800 $

Le troisième prix est un ensemble de publications patrimoniales et un panier de

produits locaux. Valeur : 250 $


3. Règlements du concours

Règlements du tirage

«Parcours patrimonial des plus beaux villages du Bas-du-

Fleuve»

1. Période de participation au tirage

1.1 Le concours débute le mercredi 16 mai 2012 à 8h30 et prend fin le lundi 8 octobre

2012 à 17h00.

2. Modalités de participation

2.1 Avoir rempli un bulletin de participation valide et avoir répondu avec succès à chacune

des douze questions de participation;

2.2 Être âgé d’au moins 18 ans le jour du tirage;

2.3 Avoir déposé son coupon de participation dans l’une des quatre boîtes prévues à cet

effet au cours de la période de participation déterminée au point 1;

2.4 Une seule participation par adresse civique est autorisée.

3. Lieux de dépôt des bulletins de participation au tirage

3.1 Quatre boîtes ont été disposées afin de recueillir les bulletins de participation. Ces

boîtes sont disposées aux endroits suivants :

− Saint-Pacôme : Épicerie Gilbert Royer (AXEP), 191, boulevard Bégin, Saint-

Pacôme.

− Kamouraska : Bureau d’accueil touristique, 69, avenue Morel, Kamouraska.

− NDDP : Église de Notre-Dame-du-Portage, 531, route du Fleuve, Notre-Dame-du-

Portage.

− Cacouna : Boutique d'art autochtone Matuweskewin, 217, rue de la grève,

Cacouna.

3.2 Les participants doivent tenir compte des heures d’ouverture des lieux pour déposer

leur bulletin de participation.

4. Modalités du tirage et réclamation des prix


4.1 Le tirage aura lieu le 9 octobre 2012, à la Municipalité de Notre-Dame-du-Portage, au 560,

route de la Montagne, à Notre-Dame-du-Portage (Québec), à 15h00 sous la supervision

d’au moins un représentant par municipalité participante, soit les municipalités de Saint-

Pacôme, Kamouraska, Cacouna et Notre-Dame-du-portage respectivement.

4.2 Les personnes gagnantes, dont le coupon de participation répond aux critères de validité,

seront contactées par téléphone. Le nom de ces personnes sera diffusé sur le site des

organismes touristiques participants : www.tourismeriviereduloup.ca et

www.tourismekamouraska.com.

4.3 Désignation des gagnants :

a) Le premier bulletin de participation à être tiré et répondant aux critères

de validité, désignera la personne qui se méritera le premier prix.

b) Le deuxième bulletin de participation à être tiré et répondant aux

critères de validité, désignera la personne qui se méritera le deuxième

prix.

c) Le troisième bulletin de participation à être tiré et répondant aux critères

de validité, désignera la personne qui se méritera le troisième prix.

4.4 Les organisateurs ne peuvent être tenus responsables si la personne gagnante ne peut

être rejointe aux coordonnées fournies sur le coupon de participation. Les participants ont

la responsabilité de s’informer, via les médias mentionnés au point 4.2, du nom des

gagnants.

4.5 La personne gagnante du premier prix devra communiquer avec la municipalité de Notre-

Dame-du-Portage, au minimum 30 jours avant la date à laquelle elle souhaite se prévaloir

de son prix, et au plus tard le 20 février 2013. Ces obligations visent à permettre les

réservations et arrangements nécessaires pour la jouissance du prix en saison hivernale.

4.6 Les personnes gagnantes du deuxième et troisième prix devront communiquer avec la

municipalité de Notre-Dame-du-Portage afin de convenir de l’adresse d’expédition de leur

prix. L’expédition des prix à une adresse canadienne est comprise pour les deuxième et

troisième prix. Si une personne gagnante souhaite que son prix lui soit expédié à l’extérieur

du territoire canadien, celle-ci devra assumer les frais de manutention qui s’y rattacheront.

5. Description des prix

5.1 Premier prix : Séjour hivernal d’une durée de quatre jours et trois nuits pour deux

personnes.

5.1.1 Le premier prix est d’une valeur totale de : 1100 $.

5.1.2 Ce prix inclut exclusivement les éléments listés ci-dessous :

− Deux nuitées en occupation double, un soin de santé pour deux et une

table d’hôte pour deux personnes à l’auberge La Grand Voile, 168,

avenue Moral, Kamouraska.


− Une nuitée en occupation double au gîte La Halte du Verger, au 341,

route de la Montagne à Notre-Dame-du-Portage;

− Un souper pour deux personnes au restaurant Chez Antoine, 433, rue

Lafontaine, à Rivière-du-Loup;

− Une journée de ski pour deux personnes, incluant la location

d’équipement, à la Station Plein air Saint-Pacôme;

− Une expédition en motoneige pour deux personnes.

5.1.3 Les gagnants de ce prix doivent assumer les frais liés à leur déplacement vers le

lieu de séjour ainsi que lors du séjour, entre les différentes destinations.

5.1.4 Les pourboires et l’alcool ne sont pas inclus dans le prix.

5.1.5 Aucune couverture d’assurance ne sera fournie dans le cadre de ce prix. Il est de

la responsabilité du gagnant de s’assurer d’être couverts par son assureur

personnel pour les activités pratiquées dans le cadre de la jouissance de ce prix.

5.2 Deuxième prix : Œuvres d’art et d’artisanat local.

5.2.1 Le deuxième prix est d’une valeur totale de : 800 $.

5.2.2 Ce prix inclut exclusivement les éléments listés ci-dessous :

− Une toile présélectionnée d’un artiste peintre local;

− Une photographie présélectionnée d’un photographe local;

− Une jetée artisanale conçue par le Cercle de Fermières de Saint-Pacôme;

− Une œuvre d’artisanat autochtone.

5.3 Troisième prix : Panier de produits du terroir.

5.3.1 Le troisième prix est d’une valeur totale de : 250 $.

5.3.2 Ce prix inclut exclusivement les éléments listés ci-dessous :

− Un panier de produits du terroir provenant des municipalités

participantes et des environs.

− Une sélection de quatre livres ayant trait à l’histoire ou la culture locale.

6. Dispositions générales

6.1 Le prix est valide jusqu’au 20 mars 2013. Si un prix demeure non réclamé au-delà de cette

date, les organisateurs ne sont pas tenus d’honorer leur engagement envers les gagnants.

6.2 Les prix du concours ne sont ni modifiables, ni transférables, ni monnayables et doivent

être acceptés tels quels.

6.3 Seuls les bulletins de participation contenus dans la brochure officielle sont considérés

valides. Aucune reproduction n’est admissible.

6.3 Les municipalités participantes ainsi que les organisateurs du tirage ne peuvent en aucun

cas être tenus responsables si un incident hors de leur contrôle engendre la destruction

partielle ou totale des coupons de participation, empêche la tenue du tirage ou la

disponibilité des prix susmentionnés.

6.4 La participation au concours suppose l’acceptation des présents règlements et de la

diffusion de son nom dans les médias.

6.5 Les membres de la corporation portageoise de développement, les employés ou

représentants des municipalités de Saint-Pacôme, Kamouraska, Notre-Dame-du-Portage et


Cacouna, ainsi que les personnes avec lesquelles ils sont domiciliés ne peuvent participer à

ce concours.

6.6 Un différend quant à l’organisation ou à la conduite d’un concours publicitaire peut être

soumis à la Régie des alcools, des courses et des jeux afin qu’il soit tranché. Un différend

quant à l’attribution d’un prix peut être soumis à la Régie uniquement aux fins d’une

intervention pour tenter de le régler.

6.7 Les participants sont susceptibles d’être contactés à des fins d’évaluation du concours et

du Parcours patrimonial des plus beaux villages du Bas-du-Fleuve. Les coordonnées

divulguées lors de la participation au concours ne pourront être utilisées à des fins de

publicité.

4. Pour renseignements, contactez

Tourisme Rivière-du-Loup : 1-888-825-1981

5. Crédit photo

Éditions ÉPIK

Miguel Forest

Mario Ouimet

Yvan Roy

Christian Thériault

More magazines by this user
Similar magazines