des populations - Bibliothèque de Toulouse

images.midi.bibliotheque.toulouse.fr

des populations - Bibliothèque de Toulouse

R0 . »WEB.

1E490.

ABONNEMENTS

mors, 33 rr.; e mort be tr.; un an, su ta

arborant l'uniforme de

A Boulogne-sur-Seine, un

officier d'état-major

chef d'escadron et portent d'innombrables

décorations, passait des

revues, visitait tes forts de la région parisienne et se faisait remarquer

par son manque de tenue. Le commissoire de police de Boulogne, M.

Saint-Royre, intrigué, le convoqua et découvrit que le chef d'escadron

()rouir, n'était qu'un vulgaire escroc. A gauche : la fausse carte d'identité

WU D, d'escadron ». A droite Drouln soden} du bureau du

emmIssaire.

SOCIALISTE

gsèdacsita og Arbotetatraden : 33. rat Roguelotee, TOU OPST a. T. 218.45 C. C. Pesteux 3.271

III/BEAUX A PARIS s 3. rue St-Augustin 24 TOMO. Richallou 69.08 u

RimaposszeblaeumeigIrtanpdoppualtale.atLégguallté:LE NOUVEAU CABINET

pREsENTE

,t, 1nsiil, lu iotdals réitkljuoisu fnjOienEt ter Ergmlêries liyms e cregt

Ntsit

Sr' PPIALLTEMPS. ARE

Le complot

fasciste

En route!

Vers quoi?

délégués des groupes Front

populaire à la Chambre ce

L. qu'on appelle, par un de ces

héritages en ligne collatérale auxquels

la langue politique ferait bien

de renoncer : la a délégation des

gauches » ont volé un ordre du

jour qui reproduit presque exacte-

viole continUellement sans être ar- I

SE

'été dans ses manques de foi, ses

transgressions des accords signés,

ses refus d'acceptation d'arbitrages

(43 1 10 tr. Liberté et droits des tras

valeurs défendus contre l'arbitraire

des employeurs capitalistes. Ordre

public rétabli en poursuivant et approfondissant

les recherches sur les

complots fascistes, leurs liaisons à

l'intérieur et à l'extérieur. Prestige

et indépendance de l'Etat restaurés

et rétablis par des mesures qui le

soustraient à l'abominable servitude

où le tiennent depuis longtemps et

ment les termes et exactement le sens veulent persévérer â. le tenir les

de celui qu'on a vo hier pris par le e puissances d'argent n.

Comité national du Rassemblement N'est-ce pas cela, citoyens du

populaire. Ils ont d'ailleurs déclaré Front populaire de la ville et des

campagnes, que vous voulez mir

le faire e leur 0.

réaliser, que vous avez lu dans le

Une crise gouvernementale s'envisage

toujours de deux côtés. Côté programme commun pour lequel

Parlement, les députés ainsi réu.niS

vous vous ôtes prononcés, dont vous

tiennent à réclamer du ministère êtes prêts à assurer l'exécution par

Chautemps que rien, ni dans son

une action qui soutienne et presse le

programme ni dans ses actes ne vise

gouvernement à l'image du Rassem-

ou n'aboutisse à rompre la cohésion

blement ?

Pour conserver sans la changer

de la majorité de Rassemblement populaire

issue des élections de 1936.

une majorité définie il faut selon le

Côté Rassemblement populaire dans

mot connu savoir au besoin dire

le pays, on tient à mettre tout en non I

Faites traduire ce résumé par le

cuivre pour que la formation gouvernementale

correspondante à la vo-

Temps. Soyez sûr qu'il entendra tout

autrement les actes à faire pour c relonté

de la Nation consultée arrive

en reproduire la fidèle image.

mettre à l'endroit cé qui a été mis

D'une part comme de l'autre, on se à l'envers u.

met au-dessus de simples considéra-

Des deux traductions, M. Camille

Chautemps, au anm de son gourertions

de dosage ou de personnaldes.

Il s'agit d'action.

riment, devra établir celle que'

Choisit. Il aura l'air de ne s'adresser

En d'autres termes, ce qu'énonçait

qu'a des députés et ne demander que

si nettement dimanche le Manifeste

adressé aux citoyens de France par

des bulletins de vote. En réalité,

le Groupe socialiste au Parlement et

c'est à la France oanrière et paysan-

la Commission Administrative Perne, à la France travailleuse qu'il

adressera son eogagemrot à teoir

manente sur la position du Rassem-

tout ce qu'a signifié le Serment du

blement populaire considéré dans ses

masses, s'applique aujourd'hui à

14 juillet 1935. Une chose est certaine

: cette France-là ne laissera

M. Chautemps, chef d'un ministère

radical qir4 homogène. Il est au pas se rompre sa majorité.

dafrelour. Ou marcher dans le tons

BRACKE.

qui l'a porté au pouvoir ou dévier de

la route. Pour aller où ?

Demain en leader :

On dit que la Déclaration ministérielle

qui sera lue aujourd'hui aux Marceau PIVERT

Chambres ne se bornera pas à des

SUR LA SITer=.:NTERIEURE

formules, qu'elle parlera clairement.

On l'a dit toujours de toutes les Déclarations

ministérielles la veille de

leur lecture. Mais, rarement il a été ROUI ARIIIIII8Ch19313

nécemaire de parler un langage plus

précis, contenant en lui-même son Plusieurs lecteurs nous signalent

interprétation et ne se prêtant pas qu'il leur a été impossible, autant à

aux antreprises diverses de traduc- Toulouse que dans certaines villes

tion que la manceuvre et l'intrigue des régions touchées Par notre

journal de trouver notre Almanach

engagent dans leurs intérêts poli- chge lee,Lvr doelitrehii.ebitueoel.

tiques, économiques, sociaux. Un

recompte. j'emprunte au Temps une faite: par nos Dépositaires sont

phrase qui résume, selon lui, le de- exécutées à l'heure actuelle et

voir qui s'impose au gouvernement nOUS sommes encore en mesure

d'en exécuter de nouvelles.

170110ean. Je ne prendrai donc aucun Seules ont été retardées rectal'

terme qu'il pourrait faire rentrer ors commandes d'un seul almanach

dans une e phraséologie lu la mode e car nous espérons que des déposi-

avec laquelle il r ne s'attend pas taires pouvant encore recevoir

les

qu'on rompe brusquement D. C'est le rions groupées pour éviter des

Temps qui parle.

frais onéreux de transport.

Il lui faut donc assurer le respect Eu YOUR OBS, ROUS rappel°oo à

de la légalité, défendre la liberté el

nos amis que s'ils éprouvent quelque

difficulté à trouver l'almanach

les droits des citoyens, rétablir cez leur vendeur, ils peuvent nous

l'ordre public, restaurer le prestige écrire en nous envoyant directe-

de l'Etat et rétablir son indépenment la somme de 4 fr. 25 et par

dance.

retour du courrier, ils recevront un

exemplaire renfermant toujours en

je dis que foot cela est ce que première page le BILLET GRA.n'annoncerait

pas seulement ce que TOIT DE LA 'TOMBOLA qui

ferait un gouvernement a. l'image du

ÂRMTERRB - CIVE D'IllErfin

doit

et obtient la confiance

par 501 voix contre 1

et une centaine d'abstentions

T Une solide armatude financière

test une garantie à la fois pour lia-

La déclaration ministérielle dépendance du régime et pour la

sécurité du pays.

Nous devons done renouveler,

Voici le texte de la déclaration vie nationale et de poursuivre sans avec l'appui du Parlement, l'enga-

qui a été lue à la Chambre par M. ' crainte Preuvre de progrès démogement forme/ de veiller au main-

Camille Chautemps, président du cratique dans un nuunentemvst d tien de l'équilibre budgétaire et à

conseil et au Sénat par M. Edouard plun en plan large de la nation au- 1 energmue defense de la monnaie

Daladier, vice-président du conseil: quel devra répondre une volonté de nationale dans le cadre de la liberté

plus en plus ass.de d'ordre et de monétaire et dm accords triparti-

Messieurs,

POIX civique.'

tes qui nous lient heureusement

Le gouvernement qui se présente Dans cet esprit, le gouvernement aux aux grandes démocraties an-

devant voua s'est constitué pour vous saisira dès mardi prochain du glo-saxonnes.

mettre un terme à une crise politi- projet mpital sur les rapports du CONTRE LA VIE ClIERE

que dont la durée et la confusion patronat et du travail, 9ni assu-

appellent de sérieuses réflemdons. rera tout à la fois le respect de De même, une des tâches primor-

Pour le juger avec équité on ne doit l'autorité légitime du chef d'entrediales du gouvernement sera la

pas perdre de vue les graves diffiprise et le droit de l'ouvrier à la mise en uvre des conclusions de

cultés financières dont lient issu. sécurité et la dignité de son em- la commission d'enquête à la pro-

La crise n'est pas née d'un déploi, qui permettra d'arbitrer dans duction afin d aceélerer le rythme

saccord doctrinal entre leu membres la justice les inévitables conflits de celle-ci, d'accentuer la résistance

du précédent cabinet sur la politi- de travail et de régirent elle vient à l'accroissement du prix de la vie,

que sociale qui les avait rapprochés à se produire, malgré nos efforts, d'enrayer la douloureuse progres-

mais de la difficulté de concilier les le dermilement pacifique de la sion du chômage et de réduire l'in-

légitimes aspirationspopulaires grève.

quiétant déficit de la balance romavec

1m exigences impérx.es de Si le gouvernement est décidé à , merciale.

l'intérêt national. L'analyse de ses réclamer de tous les citoyens, pa-

eusem commande à l'évidence l'attrons et ouvriers, le r.pect des POLITIQUE EXTERIEURE

titude et le programmé du nouveau convenetions, des lois et de l'ordre

cabinet.

publie, Une peut et ne veut le faire , éc"edecirtsmcuailsInedts"eZi asrra

que dans un régime d'équité socia;.

REPENSE REPUBLICAINE le qui confère à chaque citoyen 1 n Fin"anrge'rea esauseerolaier cpeouruksculiteee;

ET JUSTICE SOCIALE certitude de pouvoir faire triom- lext-kstegre mgint,g fo,o

11 ne saurait être question, pour phem paisiblement son droit et qui an,-,...0,ge Par le Parlement, inter-

la démocratie française, de renier teenesee." """ recouru à 10 pl'éte des sentiments du pays, Elle

sen passé, d'abandonner ms prin-

j est fondée 'sur la fidélité de la

ripes, de renoncer a SOS mye..., De même, le gouvernement met- France à la Société des Nations

tra au point dans un très court qui, en affirmant l'égalité des peu-

Le rassemblement populaire, délai le projet de loi déjà préparé pies dans une coopération libre et

jailli spontanément de l'instinct qui doit apporter une aide efficace permanente demeure, en dépit

aux vieux travailleurs que l'âge a d'obstaeles trop certains, la me,

traeangetasuquilardeUrnerPnon; désarmés et qui no peuventscompleure garantie de la paix du monde.

menace contre un régime auquel la ter peur assurer Mur existence que Aucun effort ne nous mutera

nation est profondément attachée, sur /a protection de la collectivité. pour ranimer la confiance et la vo-

a revêtu la double signification mai, les mmbreu,

tonte des peupl. qui entendent luinon

d'une volonté résolue de défe.e républicaine

et d'un .dent désir de

qui ont été muvent évoquées à la Tee". fidèles. Noua "'el" en "'tribune

des Assemblées et qui vis me ter n. pour tâche de concilier

j.tice sociale.

sent, notamment, la presse, le ré- 666,."1-11"Pee Ptnnennesenteexecreue:

Ces deux buts gardent aujourd'hui

à nos yèux leur pleine valeur. eme politique e l'Algérie, les &le t te° e nM obstinée de

Des entrepri.s criminelles récem- "rein:ger, !e6 rgdeenràee,,Inej,tryeân m'ainturenir net d'eorygUimr la paix.

m t déc rt denn ntrent qu'un dinenmeLas 7reetrej,07,-1.,ju En attendant que les gouvernes

monstrueux esprit de haine n'a pas leur fécond labeur, d'autres aveuencore

désarmé. Le gouvernement

ntnnent6 "'Prenne" le

est décidé à démasquer tous les

fcreraet à les mumettre sans

Contre tour les: eo'rsdredse, lcuonlore

tous 1m factieux, contre les menées

de certains étrangers suspects, la

ferme application de la loi républicatua

doitgorautir lu te050qaulité

publique comme l'independanee et

la sécurité de /a patrie.

Il est en même temps nécessaire

de donner à la clasm ouvrière l'entière

certitude qu'il ne sera porté

aucune atteinte aux, avantages sociaux

qu'elle a legitimemmt amuse

Loin de restreindre ou de mutiler

les réformes déjà réalisé., i/ contrent

d'en assurer l'adaptation a la

Après l'atroce bombardement

de BARCELONE et de VALENCE

LE MASSACRE

se tirer le 10 février prochain.

des populations

LIE PRESTIGE DE L'UNIFORME

des villes ouvertes

DOIT CESSER!

Lira en troisième page l'article d'André LEROUX)

devoir

en particulier à l'entente si complète

qui l'unit cordialement à la

Grande-Bertagne, attachée ânes

alliand. et a ses amitiés traditionnel/es,

résolue à maintenir et

à respecter tous les pactes qui la

lient à des natiors ami., la France

a, en môme temps, la sincère volonté

d'entretenir et de développer

avec tous les Etats des relations

normales et pacifiques en recherchant

loyalement a.vm eux un terrain

d'entente par un effort de compréhension

mutuelle.

Décidée à ne pas renoncer aux

principea essentiels qui fondent depuis

longtemps son action extérieure,

elle entend étre partout et

toujours au service de la paix.

TRAVNk,CDOISCTLLNE

Pour accomplir ce jprogramme,

qui répond à coup sûr a la volonté

de l'immense majorité des Fra,

pais et auquel faisait naguère écho

le noble appel civique de /a Confédération

nationale des anciens combattants,

il Ma pas dépendu de nous

de réunir une formation plus large.

Dès Drs que d'autres tentatives,

qui demeurent à l'honneur de ceux

qui les ont faites, n'ont pu aboutir,

le devoir nous eommmdait de ne

pas nous démons r à l'appel du pays,

mais d'assumer dans des conditions

assurément difficiles la lourde tâche

qui incombe au gouvernement

dans les circonstances présent..

Toutefois, des idémo audacieuses

et nobles qui ont été sensées au

cours de cette brève, mais importante

période de la vie nationale,

nous voulons retenir le sentiment

profond qui s'est fait jour de Pimperieuse

nécessité de faire appel au

large instinct patriotique des Français

pour assurer le triomphe de

l'intérêt national, non par la résis- Mile

tance aveugle à des progrès néces- ,.,,,:dueem J*g

'efe,°n.rde

cairns, mass par l'acceptation confiante

d'une inéluctable évolution

vers un régime nouveau de justice

sociale.

La haute espérance, récemment 1)ni sileyentionnall

der"tre: di:nrocleee° d voetec le choc h bande assassin?

don mie dans un vaste rassemble. 'ENQUETE continue. Elle continue

Ment, à la fois national et populaire suns ralentisseine. apparent, sans

n'a pu se traduire par la composi- 1_ accélération non Pl..

tion du gouvernement. Souhaitons, Deux commerçants de Clermont.

du moins que, sous l'autorité du Fernand .Aemore été enstés m fou des»

Parlement, se développe dans le était gradé dans l'organisation («lieue. Le

pays, autour d'an programme ardi chef.lieu do Puyale.Dânie est évidemment

de rénovation sociale et économi- d. principaux centres du mouvement

que, une atmosphère de travail, de insunectionnel avorté.

discipline volontaire et de concorde Maa il y en a d'autres. Et surtout, à

Clrmns,,nreccaednéne,il y a encore bien

eviNitsesi.n appelons la nation, tout à du travail à faire, auquel s'occupe activela

fois a prendre conscience des "..t te e."""iiiielre Reer, on lino plus

périls trop réels qui la menment et Sue comment ht culpabilité de Méténier

à sentir la force invincible qu'elle dans tlfeire de moue est malmenant

porte en elle pour lm surmonter. hors de doute. Les aveux de Locuty

re seront tour à Man

étudiées et imposa

(Voir les débats en pape trois). confirment point par point, et il restera, à

,r,seLesen.dc .etreerentt:

Pindustriel ass.sm à dire dans quel but

PrésanM. à Pexamen et au vote M -"te

il o menti pemi- san,er se tête, Midou.

Parlement selon le rythme qui ré- mene les peuples à la réunie et à

mem I

sultera de l'exacte et nette cons. la guerre. la Première garantie de

Le "jour de l'arrestation de Mélanie,

cience dru possibilités financières notre seeunte se trouve dans une

de la natron.

défense nationale fortement assu- Conseil

nous écrivions qua la police mai, saisi toi

fil qui la conduirait loin. Plous n'avions

rée. Nous avons eu le souci de l'ac-

pas IODI Ee pourtant on n'est p. encore

DEFENSE DU FRANC croître par une organi.tion plos des Ministres arrivé au bout. Rien des points, d'une

LIBERTE MONETAIRE méthodique des rapports nécessai-

importa.ce capitale, sont u éclaircir

res entre Ion YrOiS départements de

autour de la personne trouble da Uélé.

A l'abri de ce régime démocrati- In guerre, de la marine et de l'air Parts, 21 janvier. Le conseil

que fermement maintenu, de cua et par un renforcement de l'auto- des ministres s'est réuni ce "tin, D'ois est venue l'influence qu'il exerçait

reform. énergiquement entrepririte conferee tant au president du à 10 heures, au palais de I'mannsée, dans le CS.A.R. ? qui êteibil Phomme

s., le grand devoir s'impose à un conseil qu'au ministre de la défen- sous la présidence de M. Albert Le-. de confiance cite représentant ? Qui lui

gouvernement républicain, comme se nationale en vue d'amurer me brun, président de la République. donnait les moyens d'avoir a Paris Age

tout autre et plus encore peut- parfaite coordination de tous les Le président du conseil a D la ' pied.terre de suas franc roc nod,. una

être qu'a tout autre, de couvrir services de la sécurité française. déclaration ministérielle, que /e grosse voilure, de ne hanter que les oc.

sans défaillmee les intéréte Perma- Fidèle à l'idéal commun qui la eonsei/ a approuvée à t'unanimité. lac,, et les grends restaurants, alors que

nents de la nation.

rapproche des grandes démocraties,

es PYOYe affaire etait presque moribonde ?

M. ALBERT SARRAUT POURSUI- D'où venaient les cent mille francs en bil-

VRA LA COORDINATION DE LA lets français ou suisses do. id MM none00

POLITIQUE FRANÇAISE lors de son arrestation ?

AFRIQUE DU NORD

Lorsqu'on aura répondu I ces qu.tions

Le président du conseil a fait si- qui n'en font qu'une ! sera au

gner un décret oonflrmant à M. Al- coeur même de l'affaire. Nougpensons que

bert Sarraut les attributions qui lui .1a ne pourrait encore beaucoup tarder.

avalent été conférées comme minis- JEAN-MAURICE HERRMANN,

tre d'Etat pour la COOrdination de

In politique française en Afrique du

Nord.

LE GENERAL GAMELIN EST Une nouvelle

NOIVIME CHEF D'ETAT-MAJOR

DE LA DEFENSE NATIONALE arrestation

M. Edouard Daladier, ministre de

la défense nationale et de /a amer- Clermont-Ferrand, 21 jeràvit,

me, a fuit approver par le conseil Une nouvelle arrestation la vingt-

les décrets fixant l'action de direcdeuxième a été opérée ce matin

tion et de coordination du ministre par les services de la sûreté, coran.

de la défense nationale,

mant leur encrante sur le complot du

Du également fait approuver par C. S. A. R.

le conseil la nomination, corrune C'est delle de M. Louis Germinal,

chef d'état-major de D défense na- né à Moulins le 16 avril 1909, électritionale,

du général Gamelin, vicecien en automobiles, denicummi rue

président du conseil supérieur de la Pults-Artésien, à Clermont-Ferrand.

guerre, chef d'état-major de l'ar- Ils reconnu avoir détenu deux fume.sils-mitrailleurs

et s'en être débar-

Le contrôleur général Sacomet rassé il ya qualqora jours par de,

est nommé secrétaire général de la moyens mu front l'objet sec veritiat-

défense .tionale.

lions

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés

40 CENT.

SAMEDI 22 JANV/E 1938.

Mais enfin quand donc les factieux arrêtés et

convaincus de crime passeront-ils en justice?

Quand donc seront-ils punis conformément aux

lois ?

CMANtBRE.


IMMAte, 2 MW' LE MIDI SOCIALISTE

Eu outre, il a reconnu avoir eu en

sa possession un revolver (Herstal)

de 9 millimètres [roi lui avait été remis

par yen', lequel a été arable

hier.

Il y a quelques jours, Marmintat

Idoine ce revolver, pour Ot'il le esche

à son anal Théophile Boilot,

Cien industriel, né le 10 avril 1880

à. Saint-Gal (Puy.ile.ilôme) deracilie

avenue -dg Play-de-Dôme, à Clermont

Terreur/.

Rollot, qui avait été mis eu mu-j

m. 'riels-nature de l'arme et de sa

reTnearig G!r leeTesttlealbtier86i Enchaîner le monstre

de Io guerre »

f ans profession, domicilié avenue du

vo-Or-Dôme. Une perquisition .Perée

au domicile de ce dernier a amené

la découverte du pistolet dissimule

derrière une glace.

Au coure de cette perquisition on

irouve en outre, trois revolvers de

o mm 35 et un revolver ordinaire.

3IM. Rollot et Habrial nr Paraissent

pas hire partie d'un groupe

d'auto-défense. Ils seront IMum.fivi3

Mals n'ont pas Me appréhendes

Marranat recoin., en revanche,

qu 1 appelas -oit à une d, me rimarisations.

Il a éta condul, ect

par met

A lu recherche

du docteur Merlin

Paris, 21 janvier, - M. Roches,

chef de la brigade spéciale de la police

judiciaire a saisi hier, au cours

d'une PeolUiSition opérée chez Un

ami de l'un des chefs les plus importants

du C. S. A 11, d'importants documents

ayant trait O l'activité secrète

de cette organisation.

Les documents saisis naguère an

bureau secret que les dirigeants du

'''MSv.enAc.e,Rdan'svÎees'itociatu"stn'

e

rve de

Cuisse

hypothécaire fluviale et maritime

avaient livré, on s'en souvient, en

même tmiPs que d'importancev listes

de noms et d'adresses le plan général

de Porganisation secrète.

à côté de ses formatiens

Paramilitaires et de ses dépôts d'armes

comprenait, notamment, un

deuxième bureau calqué sur celui de

l'armée. D'après les multiples données,

obtenues par les enquêteurs, ce

n'était pas là se-a/orient un office de

police et de renseignements, Mais

aussi un instrument d'action des plus

redoutables, qui avait éventuellement

pour teche d'intimider voire de MMprimer

/es défaillants et les « frai-

Ires a. L'iras:Table affaire des microbes

en a donné un saisissant aper-

Le chef de ce deuxième bureau est

connu depuis plusieurs semaines par

les enquêteurs, qui le .nsidèrent

comme étant, avec Eugène Deloncle

l'un des dirigeants les Plus impertants

du C, S. A. air s'agit d'un medecin

parisien, le docteur Henri Martin,

consultant aux hôpitaux de la

Salpêtrière et des Enfants assistés,

demeurant 12, rue de Recasent qui a

pu fuir au moment off les inspecteurs

de la sûreté nationsde s'apprêtaient à

l'arInter.

Par les Mins de Martin et de ses

heaumes, tus les adhérents du C. S.

A. R. suspects t quelque titre, étaient

conlimelleMent surveilles.

Pressentant qu'il était l'objet d'une

enquête de la part de la Police bill-

:Selle, le docteur faisaitYPier autunr

de lui toutes les allées et venues qui

pouvaient être inquiétantes. Il ne dédaignait

pan d'organiser des e filatures

a et des incidents curieux se Prostaisirent.

Avant de disparaitre définitivement

il confia ses papiers les plus important,à

on ami qui, ne figurant

P. tt re lotes du C. S. A. R. ne

sesnit y pensait-il soupçonné. Mais

M. Roches qui avait Pu annoir,

cours de ses rechorehes quel impursuret

dépôt avait été fait chez M. Matharel,

directeur d'une société rominereiril.(15,

rte du iVeux-Cotombier

ut, hier matin, une per:gestion à

cette adresse, oû id saisit une quantité

considérable de documents.

A la suite de cette opérai., dont

Es renfilais seramt très Importants

pour lunette de l'enquête, M. de Matharel

fut convoqué quai des orfèvres

et longuement entendu. Il confirma

que les papiers loi avaient été confiés

par le docteur Martin, mais affirma

que lui-même malgré ses sentiments

anlicommunisteS, n'avait jamais fait

poche du C. S. A. R.

Le médecin en fuite otui hébergeait

chez lui deux jeunes filles de nationalité

fuxembourgoise, Mlles Cécile

et (neorgett Bicharte aurait quitté la

rue de Bucarest avec Pune rDeRes

lendemain de la découverte de l'affaire

du C. S. A. R.

La presse, éducatrice

des masses...

roi Farouk Cest marié. Hie,

nous oyons ouvert ParieSoir

L avec une tendre curiosité. A

quelles effusions lyriques al

laient atteindre les correspondants de

se journal sentimental, et si amateur

d'amours royales 1

Noua errions pas été volés.

Comme un conta des l5iltcernes

Nuits n, annonçait le surtitre. On voit

Bagdad, califes, sultanes, jets

Le gros titre nous renvoyait de

quelques millénaires en arrière s

< VEgyptc des narrions ressuscitée

pour le mariage du roi Firroub.

NOUVELLES INTERNATIONALES

Ilein'àààà.....'.././.1,11113BIS111131131111/1111113111M111/10111311111131111111211LINEllg

LA 1POLIT1ttu

-EXTERIEUKE

EPUIS quelques jours Barca.

lone, Valence et les villes du

Levant ont été l'objet de raids

meurtriers accomplis en général Par

des appareils italiens partie de la

base toute proche de Palma de Majorque.

Il s'agit de villes ouvertes, où s

tasse une population accrue des réfugués

ven. des sonee du front et

des régions occupées par les rebel-

les.

Les avions arrivent et se tiennent,

là où il y a une défense antiaérienne,

à illustrés grande altitude i quelques

minutes suffisent à lâcher des

bombes d'une très grande puissance.

Dans ce cas, aucun objectif précis

n'est visé et ne peut être visé il

s'agit d'une uvre de destruction

gri- se suffit à elle-même, d'un

massacre pour le massacre, accompli

avec une froide fureur.

Les mains qui lancent ces bombeS

sont dm mains d'étrangers, des

mains qui ne tremblent poie, Pour

lesquelles la masse d'habitants qui

va être frappée, les femmes, les enfaute,

n'est Qu'une cibla, une cibla

comme une autre. An retour, à

Palma de Majorque, on fêtera l'exploit

avec une iris cane MélailMb

Depuis aval mea années les catate

trophes collectives, les massacres

impunis, les horreurs se sont succédé

suivant un tel rythme et à une

telle échelle que la COnsciellee humaine

parait avoir atteint errerait,

de saturation dont parlent les psychologues.

Et Pourtant, ares m.'

mes persuadés que dans les masses,

cives les peuples, subsistent des capacités

de réaction grill est urgent

de mobiliser pour que l'humanité ne

deoende encore plus bas, au niveau

de barbarie où les fascismes veulent

la pousser.

Et malgré l'affectation de cynisme

elle' barrages de la «raison

d'Etat e, même les gouvernements

« totalitaires » résisteraient mal à

un mouvement généra/ d'opinion gni

les mettrait en état d'accusation,

gui ne resterait pas sans écho à Pintérieur

de leurs proPres Puys.

Ce mouvement d'opinion, les bombardements

de as derniers jours

commencent à le provoquer. Veel

l'unanimité de la presse américaine

qui manifeste sa réprobation. En

Angleterre, mêmes réactions an'aorès

la destruction de Guernica. Le

tion g). - , premier ministre nippon,

spégale desPrio'nve'rnaeurs ace cru

eiloCee,reed2uTie:efs7à

de surmonMr les difficultés. crave mobiliser

efficacement tee ressources fimincies.

et économiques du rois. Le

Japon continuera de combattre l'adm,

nier., et l'armée de Tchang 1.1

Chek et ne traitera plus avec le nouvel,

nement centra/ national. D développera

un nouveau régime en Chine, mais cette

politique ne modifiera en rien l'attitude

du Japon d l'égard des autres puissances.

Le premier ministre a également parle

d'un plan quadriennal qui sera soumis

au cabinet et qui portera sur l'extension

de la production des industries

tourdes, suc le développement des induetrEs

léger. Ce plan envisage le développement

coordonné des ressources nse

tra'tei'ontsja'èran"rest evreter=

le

culture.d.N.Peement

de la science et ta la

chinoises affirment que des colonnes

hi p" td I gmx j -

ponaises à l'est de Changhaf. ont réussi

am, de violents combats au cours des- ,

quels les pertes des deux côtés furent,

eMrêrnement élevées, à

prendre la ville de Fen-Gyen aux trou-

Pee :nomme.

immaamemainnummusellemilmotrimeelemme.,!wimullimemommiumurnommaurni

Le contrat collectil

EXECUTION OEs pERSONNALITES

CHINOISES

'Aalto/ou 21 traria. - 00 anum.

officiellement Que, pour ne pas s'étre

acquittés de leurs fonct1onq neuf personnantes

ohinOises ont été exécuté.

Parmi as dernier., dont on ne des.

neP. les noms, se brollveraient

Commandant de COrps d'amen, le gênés.

Han Fou Tcheou, qui a été en

dlsgrâm dentulu que les Japonais ce

sont emparés de la province du Chratoung,

dont il était le gouverneur; un

brigadier général, un luge singeant à

un trianre milloster, De. colonels,

Mens commandants et un fonctionnaire

d, P.T.T.

On mande d'antre part qu'une cartn-

' del

iliti'roncuol crêt,

relevés de Ours f.ctions.

On croit que le génère Fe. Yu

Hslang, le gênera; Chrétien, ainsi que

tretge comm,andants de diVIM011 aenient

pannil eux.

tertàem: 'n'et' é é Nni cona""

UN USURIER

saisissait comme gaoes

les livrets militaires

DE SES VICTIMES

Un étonnant procès s'ensuilt

liser hier, une avance de 3 tien

dras le secteur sur de Boitte. (front

d'Estrainadure) avait élé précédée

d'une fere préparation d'arlillerie.

AccoMpegn)a de chars d'assaut, les

soldats républicains se lancer:int

conquête de deux côtes situées pares

du Cerro Bomero. Les Insurgée eg,

vrirent un feu Intense, niais les chors

dessert les contraignirent â se replier

sur leurs secondes

journal londonien « Star », libéral

modéré, consacre aux bombarde

mente de Barcelone et de Valenes

un article intitulé « Les stigmates

de Cain », ad Franco est pris violemment

à Parie :« Fm.. ne Peut

pas combattre; il ne peut pas gouverner;

1 ne peut pas contrôler sas

alliés... L'Europe ne peut rien faire

den homme qui, dans sa rage barbare

et désespérée, se venge de la

défaite de Teruel en assassinant ses

propres compatriotes, leurs femmes

et leurs enfants, sans défense, par

des bombardements aériens... Les

presse de ce pays (l'Angleterre) gel,

il y a un an, avait entrepris de décrire

Fronce comme un « parfait et

noble chevalier » est aujourd'hui

honteusement silencieuse. Ne pour

rions nous lui suggérer de dire à

NOUVEAU BOMBARDEMENT

serait instauré

DE BARCELONE

Barcelone, 21 Janvier. - Ce matin

vers 5 heures, l'aviation insurgée g

dass :es traosporls FOUI1CfS

bombardé à nouveau Barcelone. Les

bombes sont tombées en différents

endroits du centre et des environs.

en Grande - Bretagne

On ne commit pas encore le nombre

des victimes.

Pas un travailleur - sur cent n'a la possibilité - ou D'autre part, on annonce de Castel-

Londres, 20 Janvier (délb

Non, - Il eat curieux de constater que

des problèmes importants se le goût d'acquérir la monstruosité mécanique lon que le bilan du nouveau from-

posent

bardement effectué ce matin par

d'une manière anale.. et en meme vendue sous le nom d' « auto populaire » viation insurgée sur la ville est de

temps en Angleterre et en France. A

sept morts et uns cinquantaine de

l'heure où le gouvernement français se

blessés.

préoccupe du statut des transporteurs, Im bulletin de la Fédération Interna- La mals. Opel, a Riesselshefin, en Trois trimoteurs de boenbadement

le gouvernement da M. ChamberlMn se tionale Ose employés et des techniciens a fait l'expérience. Elle avait offert d

prépare â déposer aux Communes, vers' publie, au sujet du mirage de l'auto

ont survolé la ville vers 11 heures et

ses employés une occasion exceptionnel-

la fin de ce mois, un projet de loi qui e popuialre s Inventé de toutes pièces

constitue une véritable charte pour les

lement avantageuse de se procurer la

lancé un grand nombre de bombes

par les dirigeants du Troisieme Reich

sur les quartiers excentriques.

conducteurs de camions.

une adifimte information que nous repetite

auto de leurs (Vve. 1.100 marks,

Lea points sue lesquele portera cette

payables par acomptes, pour une cri.

Produisons cbdessous

nouvelle législation sont essentleDe- ré chagie ouvrier sa petite auto In

bure de 4 cylindre. les di) 'éventes as-

Ment le niveau des salaires, les consurancesditions

de travail, et l'on s'efforcera Encore une de ces formules mirobo-

accident-reeponsebilité-dorn.

égMemmt de mettre fin aux heures lantes d l'aide desquelles, d défaut de

mages) po.eient être coatraatées d Te S. F.

supplémentaires impostes pour ace réalisations pratiques, le régime nant

transports à grande distance. Par ses essaie de se rendre populaire. Que des ltteertia'ire' ferglea ri=ang:rgae:

beide-nem sur la concurrence entre le

ce était torée également par la maison

gens se soient Musé prendre, c'est en-

Radio-Touiouse

rail et /a route, cette loi présente un core un effet du mirage, car tous ceux

O un prix de faveur. En un mot, on ne

A 8 heures. - Informations.

Intérêt considérable. Une organisation qui connaissent la situation écmorniq.

pouvait souhaiter meilleure occasion.

mitrale est prévue pour eon anale. du Troisième Reich, ses dif fiorltés fi-

Or, ancra-roue combien, aur les 20.000

A 8 h. 15. - Refrain. musette.

nancières, ea pénurie de matiéres pre-

pasonnes occupées par /a mais. rd-

A 8 h. 45. - Chaneonneues.

mières, s'aperçoivent immédiatement

pondirent d cette offre alléchante e A

A 12 h. Si. - Extraits de film..

111111111111111111111111I111111111111311111111110

peine 300, Meat-d-dire moins de 10% A 12 h. 45. - Le quart d'heure des

de kt pktisanterie.

Il est vrai qu'un premier modèle d'au-

Ajoutea d cela qu'm raieon de la pénim »homo.

Les Chinois assiègent Wonhou to popukére aCmé construit, - um sor- rie de mutieres premières, toutes les A :3 h. 15. - Fanmide radiophonite

de monstre, fabriqué et/Mese/neva fabriquer d'automobiles sont . retard e., s Le Dancing de Teddy

Londres, 20 janvier. - On manda de avec des produits du pays et dont les &ma leurs livraiaons de modèles cou- A 13 h. 45. - Orchestre philharnmsl.

Han Kéou à l'Agence Reuter',

Franco et à ses partisans hant pla- De source officielle, on anno.a que siégea sans ressorts sont simplement rants... Il coulera encore beaucoup d'eau

les troupes chinoise!, ont mis lo siège composés de planches suependms d aula les parts, avant que la devise A 16 h. 30. - Concert anglais.

cés dane ce pays, que le sang de ses devant Wouhou, ville situés environ des courroies et recouvertes d'une étof- A chaque ouvrier son auto a ae réa- A 18 h. In - Airs d'opérettes.

compatriotes aie et ras ses mutina 80 kilomètres de Nankin, sur le Yang fe synthétique 1 Lee techniciens de Pinlise 1

A 19h, 15 .- Etnioien enfantine.

en sont abominaMement souillées ?.. Tsé. Wouhou avait été prise par les Jadustrie automobile, d qui la construc- En attendant, fi y a A 19 h. 45. - Concert vstril.

encore iuSte

ponais en décembre dernieh et depuis tion du mmstre a été ordonnée, désap- .eee de matières premières peur f abri- A 20 heures. - Mélodies.

Existe-MI, en dehors du gmuPe qui las Chinois n'ont pas cessé de harceler prouvent ce modèle cake industriets ae quer les autos de lune réseredee a. A 20 h. 30. - Concert sur : s Ceux

le soutient, mi seul Anglais qui les Mo,. ntnnones qui amurent la di' refusent êt cx en,oprendre /a NbriCel- dirigeants du parti et aux profiteurs de in Légion a, opérette de Dumas.

n'abhorre les mtes de cet homme

troncde la ville.

fion parce qu'ils savent bien que les du régime s ces uoitures-M, qui content A 20 h 45. - Orrimeina d'opérettes.,

gui se sert d'étrangers pour dévas-

tra.iDeurs allemands sont ai mal ré- la bagatelle de 201)00, 30.000 marks (et A 21 h 15. --, Courue.

R

tribués qu'ils ne trouveront pas les poseddent do serMa ressorts, tious A 21 h. 30. - Dsurte.

ter le pays qu'il prétend aimer ? »

miDe marks neoe.air, d son omourai- pouveo m'un croire! ) sont, an fus. A 22 h. 15. - Caeurt melaia

Après avoir constaté que les nou- APRES LES INCEDENTS Mon. D'après des constatations of ficiel- /es véritables aut. popisMires A 23 h. 15. - Le mon d'heure de,

velles les plus importantes de la

les, un ouvrier allemand doit gagner étant bel et bien construited par le p.- Mémés.

Dli « PANAY »

nuit consistent en un massacre gé-

un minimum 35 marks par semaine pie et pendes par lui.

A 23 ta 35. - Cermu s Masses

pour po.oir offrir lieu f amine le strict Que tout le monde ne se soit pas lais- A 23 h. M. - Information,

néral paris voie des airs, l'éditoria-

Les p.itions des officiers nippons nécessaire, - nourriture et /egement, sé prmdre au mirage de l'auto Po.liste

du « Daily Express » proclame

Bara même compter les vêtement. Or, /aire, c'est encore ce que prouve la

qu'il farte enchaîner le monstre de

resteront secrètes

tous les mariera allemands sont encore chanson que disent ke travai.urs alle-

T. S. F. - PICK.UP

la guerre n.

Tokio, 20 janvier. - L'amiral Kyoshl j'ont de gagner ce saktire minimum, On mands, lomat/NO sont de bonne lita Les Diffusions Raoul DUBOIS

Mode, chef du bureau des informations s'imagine des lors combien /a a petite meree « Notre Fuhrer est vraiment un

Ne nous proposons pas des buts navales à Tokio, x déclaré aujourd'hui auto populaire a doit manquer d cea chic type I Dommage que Ber/in, on é es, de mets Toulouse. - Tél. 257.06

dont rien ne laisse prévoir, pour le aux journalistes que le détail des punuiè anon< diables qui n'ont même pas habite, seif si loin d'ici, sinon, mes ya. Spécialité de lo.tion Amplificateur.

moment, qu'ils puissent être at-

de quoi se vétir et es loger emmena- miel j'irais lui rendre visite... avec nia

reeté es 'c'en otTee raPrrgee: e

teints. Mais ne pourrait-on lasso américaines furent communiqué. m. blernent

petite auto!...

moins « enchaîner le monstre de la gouvernements de Londres et de Was- mniSi-

Toulotase-Pyrénées

guerre» de façon à ne pas lui laishington. A 6 h. 30. - Tour Eiffel.

ser dépasser la sone du front, et à pr'C!'h='qu'eg'ggs renne: entétee:s'

En Espagne

A I h. 45. - Radio-Pans

A 9 h. 20. - Limoges.

publiques.

lui soustraire les populations non- Même en temps de paix a, a4-11 dit,

A 10 h. 15. - Fin de Pass(m.

combattantes I

s de telles mesures disciplinaires ne sont

A10 E. 45. - Radie-P.a.

pas communiquées au public japonais,

Dans cette Europe, dans ce mon-

A 11h. 45.- De Pane : Avistion

de crainte qu'elles ne puissent affecter

pasire.

de, où tant d'organismes « interna-

A 12 heures. - Tors Eiffel.

tionaant e sont paralysés, ou fonc- l'I=e,?1,4,1ramhtevâeé-e.,:

Les pirates

prochaine concentration de navires de

A 12 h. Il. - Lyon.

tionnent à contre-seas, ne pourrait- guerre britanniques à Singalmur, è ram-

A 13 heures. - Mmes.

cv pas prendre une initiative pour enai. de l'inauguration de la nouvelle

A 13 L. 15. - Tern Milet.

base navale et aérienne, ne causait au-

circonscrire, limiter les ravagea de

la guerre en Espagne

re211.',,rne,- de recoin

A 13 h 45. - Disques.

A 14 heror,, - Radio-maure.

L'Angleterre, la Franee,llAaartri-,, "ee,cru 005 dirieeslioe

mass 15, ersrr,ee ger

A 14 h. 40. -a. "TromEittaIeTé

que ne pourraient-elles pas pour une PrIva Ternit actuellementjpro:éger

A 16 heures. - Disnum -

'fois «intervenir n 1 Une telle « in. la construction do cuirassés d',

A 16 'h. 15. - Paris-P. T. T.

geage de v0000 tonnés et armés 'de ce.

A 16 h. M. - T. T.

tervention » provoquerait un mou- none de 16 pouces.

navire américain est « dérouté » A 16 h. 30. - Disques.

vement irrésistible d'opinion et de

A 19 heures. - Celtique des livra

On

volontés, capable de produire une

par les rebelles hors des eaux ter- A 19 h. 15. -

première éclaircie à travers les nua- LES JAPONAIS ONT PRIS 110-HSIEN

A 19 h. SI.- llrdimjrvreol de Fmen

ges de sang gui s'accumulent dans

ce; météorologie.

Ranke., 21 lamé. - On ondin0c ritoriales espagnoles.

A 20 h. 5. - jaunet ondé Moraiêne

In ciel de l'Espagne.

officiellement, de source uhluliee, que

émission).

ANDRE LEROUX, les Japonais M SOnt emp.. de H.

A 20 h. 15. - Communiquée sn dist

HMen, MI, Située prés de Ou Hou, ou Et un sous-marin « Inconnu » Ours

tmo surviv.ts de la canonnière améri-

20 h. 45. - That, N. Lille).

caine « Panay n S'étaient réfugie< après attaque un bâteL.0 angIals

1 En h nde soirée, de Paris Oiseuse

10 naufrage du navire.

dan..

Perpignan, mt20 vier..-:teialap- jar, Le...,rini:e.anvitemq,urietté,,,PC;trZ1.7.

pro, qm, da

1111111111111111fflffll

LA GUERRE DE CHINE

POUR POURSUIVRE LA GUERRE...

Le Japon va mobiliser

ses ressources

économiques et financières

UNE GALEJADE I-IITLERIENNE

"A chaque ouvrier

sa petite auto"

Après tout, Y poumit mois, nu

temps des Mille et nne Nuis,, Mt eslife

rétrograde et amateur de erra

Mais avec quelle épouvante mes

rem ne se poseras/Sis pas sur ê in-

Brêle de pharaon eue cerclés en

'fileur ! Enfin, un journaliste n'est

pas forcément un historien. Pourvu

qu'un mot fasse image, ça lui sufid.

Et, pour nous reposer, nous evo.

pas Maras.

En première page, le brave colonel

Fabry nous «mou. roi Pro,

a rongé le Front Populaire érlotè

bic). Pourquoi ? laure que ce Front

Pedsit en son »in an parti qui, un

Vend- que. etv-v

0 mon colonel 1 ce sain du frontquelle

Perle 1

faut être eolonel pour en secrâ

Cmirrfir va en mar

ter do pareilles

la jaunisse.

JEAN MAURICE,

SI CE JOURNAL VOUS PLAIT

ABONNEZ-N(0ES I

C'EST LE

sEUL MOYEN

DE LOI PROUVER m

La navigation del Yeelg-Tsé

Tokio, 20 janvier. - Les milieux officias

niPpons puhiient un communiqué

annonçant que lem navires étrennera na-

Mea, sur le neuve Yang-Tsé conti-

'c''a:rtpots'''rocierleatt,es'U'likir2

nippon. en Chi. ontgemandé any»

t'griri2r=a 'CoVee9reme

vernents afin d'éviter tout incident gr»

fleuve est obstrue en

easell,f,a2tpiel.le

errant rapoLoreu

Prelrerc'enatirceM

:=Cennt'llrhrle, 'CremTeu'nÎet J'a'prgn'a'?;

déclare Qu'il est étonnant que certain.

pno'gr°71;irtlalve""q'tep'rtZerilevojeanq

piloter leurs navires à travers des son.

IreeZ"see..'ieeere'eepV,:ueZreVet

vernement chinois Moqua O.M.M.

ment, et pendant des semaine, toute la

navigation sur le Yang-Tsé.

Lee Chinois ont repris

n t5 tusrocusms été payé.. Il crillectiommit ainsi tee =astcrtire2a la Rodait te ,ale Quo des

chambre correctionnelle, â un proces

navrant. Il s'agit d'un usus., Henri

Meder, avait installe, en /920, au

Et Meat pourquoi onge ineMnes cornrt,.eld"u?;ITe'."AVeluema:e:il

137 du faubourg Sr-Denis, le Trait

paraissaient hier devant le tribunal que

d'Union financier. C'était un établisse-

Et voici ce qui se passa Meder tut préside M. Mathieu. Tous avaient conment

de prêts. Des.commis, employés de

trouvé en possession de de. cent dix. fié â l'usurier, sans doute par inadver.

tan., leur fivret militaire contenant

TZT.greet e'0°,%.`C;ftTLI,r11; rontteraUn't, ngetanesr. de'sliscrCeérig leur fiche de mobilisation. Ils étaient

des fonds... moyennant un intérêt attei-

moblémtion. Oc, en juillet MU une loi

gnant jusqu'à cent quatre-viné. Peur

Mtaftrérveet= xrerL

cent

,,,u?-enneet

N'est-ce pas scandaleux ? Une fo< ve. Oebrvv 0101 Osduuini, no rerr...gul Mais les défenseurs, Ides Emmanuel

Fleur, 5v alun Houes

nue l'advemité, ces malchance. gagne

petit, Mauves par leurs créanciers, al. avreioiiini 05 )'.U1)=.2r1Ter r::0;re7; eltenetererei:

,litaire. /I s'agissait, on te devin< de sait en somme.. objecteurs de conlutter

»antre l'objection de conscience.

'cltritrn"OZZD'Irbee.silOn,jeatsnuamehoVnnm:

donslat

Les malheureux à coure d'argent Igno- ;:e'ne,le'Ve=teenUU'eu,ea

eeorteeri:Îee sort raient à quel do.nger ils s'exposaient- 'eloefee,;àe g'Cre.gr=.!'1..T'aertUri

une avv.nce de 2.00 francs... mais en si-

ainsi que le substitut Bastide l'a laissé

gnant une re.nn.sance de dette de d'ur.strodtTleclorl: u'eorAnetUril.,

4.320 fr... On retient mal un cri d'in- l'usure même, tout d'abord, flagrante, reered

dirernLst pas tout. Afin d'obtenir ceolturectru2eni

plus facilement te remboursement de les poursuites contre les prêteurs cou- le plue, le seuf Ma'rerre'er


Le Parlement e

A LA CHAMBRE

lot

M. CREYSSEL. Il faudra fai-

re la représentation proportionnelle

(Mouvements divers).

Albert SEROL, président du

groupe socialiste.

Nous pensons

que le Rassemblement populaire

dans le pays subsiste. (Applaudis-

sements sur les bancs communie-

tes et amiantes). Mais il faut évi-

ter les écueils, y compris ceux que

M. Bergery a posés Sur la route.

Evitotut la division entre les repré-

sentants du Front Populaire au

Parlement et les masses populaires.

Entons la division entre nous-sué.

mes dans la majorité parlementai-

re. La division est attendue par

l'opposition et ce serait le coup le

plus rude porte à notre commune

mystique.

e Il ne faut pas qu'une partie du

Front populaire se sépare à cha-

que jour difficile pour rejoindre en-

suite...

e L'armée du renne s'est remns

située dans le pays. Nons aurons à

défendre ensemble les libertés dé-

mocratiques et c'est par le vote du

statut des travailleurs que Sera

aintenue la paix sociale. Nous

preeseetonlmet.eavieen Ipea/gnoue,evetreent

Notre soutien au gouvernement

sera franc et solide. (Trés bien!)

Illoptreeèseeo..,eialesce en.% iseliel.miteoepagsena«

vernement Nousuivoulonseee

gouverner

enusv subie l'assaut des sigenchères

démagogiqu.

Toute la Chambre applaudit

A. SEROL.

C'est dans cet es-

prit que nous voterons l'ordre du

jour de confiance. (Vifs applaudis-

sements).

M. Eugène Fret apporte ensuite

l'appui total de l'Union socialiste et

républicaine (socialist. indépen-

dants).

M. Chautemps

s'explique

M. CAMILLE CHAUTEMPS

Le président du conseil, qui mon-

te ensuite à la t'ib.°, s'exprime

ainsi

efl y a, à coup sûr, quelque sin.

gularte dans ma situation. Je me

retrouve à ai peu d'intervalle à la

même tribune, en la môme q.lité!

J'ai cru trouver dans le débat une

sorte de bienveillance qui est sans

doute due à cette situation. Mon

programme est comu, M. Bergery

plutôt interpellé la Chambre que

le greeTemp

nouvelles, si elles sont conteuses,

ne pourront être engagéru que se-

lon le rythme des posiibilitée bue/.

géeter

ai Leeeprreobre, aujourd'hui,

a II faut que je parle d'une affai-

re criminelle dont un nom pittores-

que a pu, au début, dissimuler l'im-

portance. Il y a eu des attentats,

des assassinats et des préparatifs

tendant h détruire la vie humaine,

et l'asstociaion dreeremamifealteurseense-

jest'Îlltar froançais. Les écatisablea

:rg911/ttiC:uosù .2sei'ieégridonlro'nt

hures à

crimes.

a Contre ceux, du moins, qui ont

voulu introduire la violence dans la

politique française, je voudrais que

runmimité fut réalisée.

a Ce n'est pas )1101 Otti reviendrai

sur les réformes sociales. Il faut

perfectionner les textes votés. pour

les faire servir à l'intérêt national.

s Je regrette la rezponsabildé

g M. CORNAVIN.

Et à mettre qu'ont prise certains reProseniseft

LamRâu,..lies prima (Rires),

du patronat français de ne P. vas.

Et aussi

f loir collaborer aux entretiens aven

ques communistes qui Font mérité, p.m représentants de la classe ou-

.(Nouvea. rirm).

vrièr. Le Parlement se prononcera

en souverain sur I. nouveaux pro-

jets amiaosx. Des droits ont déjà été

reconnus a. travaille.s, mais des

conventions collectiyrs mpirées ne

sont pas obligatoires. Des arbitra-

ges peuvent trainer. Nous pensons

que la grève elle-môme peut et doit

-être normalisée et se poursuivre

dans le calme, conformém.t à la

majorité des intéressés.

J'adr.se, au nom de toute la

Chambre, je pense, un cordial ap-

pel aux ouvriers et aux patrons. Il

est impomible nu'un homme ait la

prétention de diriger d'autres hom-

mes au nom du seul droit de la pro-

priété qui ne s'applique qu'aux cho-

ses... Le patron doit se rendre di-

gne de la fonction de dir.tion qui

lui a été conférée ,Par le hasard.

(Applaudissements a gauche; pro-

testations au centre et à droite).

Tel est le progrararne du gouverne-

ment. J'adresse un appel à des

hommes qui ont l'honneur de com-

mander d'autres hommes..

PLICHON.

Il ne se com-

mandent pas par le fait du hasard.

(Agitation). Il y a dans le droit de

propriété autre chose que le ha-

sard.

M. CHAUTEMPS.

Y aurait-il

donc des qumtions interdit.? Un

appel à la paix smiale devrait-il

souligner une telle émotion.

M. AUBERT.

J'ai été, Pen-

dant trente ans un patron et le pa-

tronat été souvent gagné par la

force dea son travail. (Tree bien sur

de nombre. ban.).

e J'aurais voulu que patrons et

roor.416,, ,en oopr,o,éseze.o..du

ouvriers voulussent ded.éslibIéereerileeriti;

adriabled. prévu la °haps ires clan.. par 16 vo. contre 8 d

etUk'NuEduV0palZ7:ti'extrénte-llilu«hel

La C.A.P., décidée a sauvegarder

s lion Of arceau Pivert"

E

L Maroc

ME.«AcluuBsarRlaTria_t! T leu petitel'union et la cohésion du Front popu.

r.

laire, approuve le Groupe parie,

taire socialiste d'avoir api dans te me-

- sta.. patrons sont d'anciens o ners.

e ce metin de Casablanca,

arrivé q

'En'a'iTe.nda nt que soit possible la

'Ennio., à 15 h. 38 av. 4 Pee...25 CHAM.E,MP8. 'M'en- onstitutIon d'un gouvernement exac.

Ire kilos de raemageriee; 104 kilos de ee commets d a amant conforme à la velonté

P°:t.ention I P .,. à p.. votre Lon. Cutrrronnee ilehirrrategvorlue'dlre ou'au_

eee

le serait devon'. par6. fait confiance au aro.. arien; in:

tier pour l'A. O. F. et l'Amérique cun PlitIF'D ut, dire que 1.1 aire nur déjouer le, m. es ecie

do sudn Démit du service aérien d'Air le travail 1 eei.eie.

lirpen

wd./1,

roua 'psaumes ételinP

Les Interpellations

puai. 21 janvier.

M. Edo.rd

Herriot monte au fauteuil prési-

dentiel à 15 h. 30. La salle des

séance me remplit aussitôt Les mi-

nistres arrivent un par un, partni

les flots de députés.

La parole est aussitôt donnée à

M. Camille Chautemps, qui applau-

di par les radicaux, monte à la tri-

bune, où Il donne lecture de la dé-

claration ministérielle dont nores

publiions le texte d'autre part.

Aussitôt cette leetme terminée, la

dimussion commence.

Le communiste Plumé ouvre le

feu. Sa conslusion laisse prévoir

que son groupe votera pour le gou-

vernement.

Pais Bergery monte à la tribune

où il reste longuement /1 s'étonne

de la présence de M. Bonnet gui

se trouve, dit-il, en réalité dans ce

cabinet, deux fois ministre t Une

fois comme ministre d'Etat, une

fois comme raitiimire des finances,

sous le pseudonyme de M. Mar-

chandeau (Rires). Ce n'est P. seia

qu'avaient voulu les électeurs du

Front populaire (Mouvements di-

vers).

En réalité, les radicanu étaient,

en effet, presque tous hostiles à un

gouvernement à participa/ion com-

muniste. Quant aux communistes,

ils n'ont pas voulu entrer dans un

gouvernement de Front populaire

au début de la législature et ils ré-

clament d'y entrer alors que ce

gouvernement n'est plus passable

av. eux. Le gouvernement veut la

paix avm toutes les nations, mais

est-ce possible avm la présence des

commmistes dans la majorité, sur-

tout quand la politique de PU. R.

S. S. est devenue ce qu'elle est?

Dans la suite de son discours

Bergery se prononce pour le con-

trôle des changes, qu'il dit inévita-

ble pour protéger la production se-

lon le programme du gouverne-

ment

En terminant l'orateur déclare

qu'il votera contre le cabinet.

Après lut, Renaud Jean.

L'arrivée de Renaud Jean à la

tribune est accueillie aven eusiosité,

Mais, Renaud Jean déçoit la curio-

sité en ne parlant que de réformes

agricoles. Et il termine sans préci-

ser la position de son groupe.

L'ordre du jour

M. Herriot lit l'ordre du jour de

confiance qu'il a reçu de Raymond

Férin, Albert Sérol, Jacques Duclos

Eu,gène Frot ai Renaltour.

Ce sont, comme s'il n'y avait pas

eu de urina ministérielle, les signa-

(sires habituels des ordres du jour

de mnfianm, y compris le represem

tant d. communistes. Le teste de

cet ordre du jour est le suivant

« La Chambre, approuvant les

déclarations du gouvernement qui

définissent un programa° de pro-

grès social, de redresmment écono-

mique et funineUr, de paix, de dé-

fense du régime et des libertés ré-

publicain. conforme aux volontés

.primées par le suffrage universel

confiante en lui Pour en msnrer

l'exécution et repoussant toute ad-

dition, passe à l'ordre du jour ri.

Après une courte suspension de

séance, le débat s'ouvre sur les or-

dres du jour.

IL CREYSSEL, du parti social

frmçais (parti de La Rocque).

Je mis satisfait d'avoir entendu M.

Chautemps parler de Rassemble-

ment national. (Mouvements di-

vers). J'espère qu'il se décidera à

0111111 llllllll 11111111111111111111111111111111IP

De mauvais parents

sont condamnés

en correctionnelle

Le Mana 20 janvier. Le tribunal

correctionnel d'Argent. a rendu eu-

Biurd'hui son jugement dans les dem

affaires de mauvais traitements â en-

fants.

Dans la première étalent impliqués

Marco Faluner, Agé de 3/ ana, et eu

femme, née Louise Grimault, 23 ans,

dont les trois enfants couchaient nus

al peu couverts dans un lit et n'étaient

galso nourris. Les deux époux ont été

condamnée à deus ans de prison chm

c..

D'autre part, te tribunal a condamné

à six mois de prison la nommé André

11,« 55 ans, et se femme, née Alles

Rouelle, 39 ans, dont /ea quatre enfants,

Silos de taillons, étaient souvent

1111111111111111111111111111111111111111111111111

LII BOXEIM nid

EST CHAMPION DE FRANCE

TOUTES CATEGORIES

Mer sc. à Wagram, le Paid..915i

Charles laids a battu Di Meg. aux

Le vainqueur de ce match de,

ke1/.%.amplon de France toutes cat.

1111111111111111111111111111111111111111111 lllll

MOUVEMENT

DE TOULOUSEFRANCAZAL

POUR LA JOURNEF.

DU 21 JANVIER 1938

L'avion France - Espagne - Mania, de

la Cne1Pagnie Air FrallCe est Misti de

Toutous, à 6 h. 29 mec 4 5nassage..114

kilos de cons. 599 kilo. de nseemesame,

est anisé t Camblan. à 16 t,. 15.

talero it l'endroit où d'autres sont

ouvriers. (Très bien I à gauche I

mouvements prolongés sur les au-

tres bancs). JeJ méconnais si peu

les mérites personnels de tant de

patrons que je les ai tom invites,

gros et petits, et se sent les petits

ut sont ncnue. iTnia bisa I '

.0. Je ne denanderal pas patrons

d'amorder des satisfactions injus-

tes à. des ouvriers en bataille. Mais

je demande aux patrons et aux ou-

vriers de collaborer à un régime

d'équité

Le devoir de toute majorité et de

tout gouvernement, c'est de pren-

dre e ncharge toutes les flir(cuitts

qui se posent dedvant la nation. La

politique extérieure est toute tour-

née vers la paix. Tous les pactes si-

gnin seront respectés par nous.

(Applaudissements sur 1so banal

communistes). Il ne nous est pas

interdit de rechercher d'autres rap-

prochements avec des natio., quel

que soit sieur régime intérieur et,

dans notre pleine indépendance.

(Très Men I) Nous fortifions la dé-

fe.e nationale et je signale l'at-

teinte permanente que lui porte le

spectre de nos divisions et de nos

faiblesses. (Très bleu!)

Nous défendrons l'équilibre bud-

gétaire et la liberté monétaire, La

répression de la sPémlation est une

Mme qui sera faite mais, cesm qui

à travers lae monde ont Investi mur

avoir en monnaie française, quand

Ou volent cher nous une certaine

agitation, ont l'idée naturelle d'a-

briter leurs ressources dans une

monnaie qui, à raison ou à tort,

leur parait plus sûre. (Mouvements

divers).

On commencerait par le contrôle

des changes, au sens /e plus limité,

et avm notre tempérament natio-

nal, tout le monde y résisterait et ll

faudrait finir par la suppression de

toute liberté. (Très bien I) Noos de-

voce aire d'oreumd s r tous ces

points et c'est là-dessus que Je &-

mande la con/tance. Le gouverne-

ment doit être à I fois ardetrunent

républicain et complètement rai-

sonnable.

Une grande Idée de Rassemble-

ment national a été lancée par M.

Léon Blum. Mon ambition sera de

réaliser, par mes actes, ce qui peut

être actuellement retenu de lette

idée.

M. FLANDIN Je suis chargé

par mes antta d'expliquer pourquoi

nuis allons voter l'ordre du jour de

confiance. D n'y a pas de manceu-

are. La majorité gouvernementale

proprement dite reste de Front po-

pulaire et le gouvernement est de

Front populaire. Nous nen prenons

acte et, par notre vote, nous ne

nous engageons pas avus cette for-

mation. Nous constatons seulement

que les déclarations de M. Chau-

que no-as amans voter le

jour efe sa démission, si un ordre du

jour nos eût été présenté (rirm)

mat guère différentes de

d'aujourd'hui. (M.vements divers).

.Neus n'insisterons pas sue un mot

rrêttiôbr. RaShilleux (rires) qui a-

échappé à M. Chautemns, dans

l'improvisation, sur le droit de

propriété. Nous Per... /Den .1.1

reste ati fond, sur ce droit, dans la

doctrine définie par la s Déclara-

tion des Droits de l'Homme a. (Très

bien). Mals nous ne voulons pas re-

fuser de répondre hors appel,

voile mit-11. Nous apportons notre

appui aujourd'hui h un gouverne-

ment qui, tsr quelqu. Points,et

notamment en matière économique

et financière, promet de chercher

apporter quelques remèdes aux

maux dont le pays peut mourir.

(Vifs applaudissements au centre et

à droite et sur divers bancs).

Le smmmuntstes dans leurs ex-

plicatios.s de vote sur l'ordre du

jour aie coofluane, sautPr

par Langunder.

LANG-MUTER.

Le pays veut le

rassembleme. ImMtlasre et des or-

dres du jour en ce sens ont été vo-

tés dans ale nombre. meetingo.

Lange/Mer se déclare satisfait

des engagements Pr. Par M. C.au-

temps en matière de réform..

LNC118G e.R.

Don, pour muta-

truie le Front populaire nous vote-

rons pms le gouvernement (Mou-

vemenD1 Bec.).

minois pratiqués, ces 000tnsusaéss

Un vole massif

LE VOTE DE LA CONFIANCE

PAR 9)1 VOIX CONTE 1

M. Camille CHAUTEMPS.

va de soi que, sur ce texte, le g011-

vernernent pose la question de con-

fanee.

Les explications de vote sont clo-

ses et l'ordre du Jour de confiance

est mis aux voix.

La conftance est votée par 501

voix contre une et une centaine

d'abstentions de droite.

La prochaine séance est flvee

mardi apres-mIdi et la séance est

1111111111111111111111111 lllll 1111111111111111111

AU SUAI

Le Sénat apres avoir écouté la

lecture de la déclaration ministé-

rielle fait par M. Daladier,, vice-

président du conseil, lève la sem°.

PrOebelne, mardi prochain.

/ 1

llllllllll I lllllllllll 11111 llllll 1111111111111111,

L'ordre du Mur

de la C. A. P.

1111111131 LE =DI SOCIALISTE

La dernière

réalisation

de Vincent Auriol

L'augmentation de la retraite

des vieux avocata

Tous 'e,reerg

détresses. Mai: ri socialistes préfùrent

r:uViett'e;"

soeurs des réalisation.

mVMcent kuriol, le premier garde Ose

Sceaux socialiste, ga démontré ana fo.

de plus à la veille de »on du"5Conssil a

d'Etat un projet d'augmentation des

droits de Maidoierie des avocats, en ma-

tière d'assistance judiciaire, et le Con-

seil d'Etat vient d'approuver mardi der-

Mer regrellente biaisons de notre ami.

Les droits de plaidolerie, qui sont per-

çus par l'Enregistrement et ne sont lite

mulet la chance Oc. ploldeuee bavai.

versés une caisse Ose retraites. Ainsi

iresUrcre'e ItaÎe': cle r

eslrsile 0e 55.100 hers as'e-

sires Lieront soulagées. D'autre part, les

jeunes bénéficieront dit désencombre-

ment de la profession.

Plus d'un membre du barreau par-

esi seau mhmee gal eons Os pics halasse

adversaires laissent dormir les plus

bea. projets dans des cartons poussié-

rom, les socialistes ne négligent rien

Or ce qui peut améliorer le sort Ose

classes moyennea, ainsi que du moleta

riet

r AtfrIr«1 le anse fa l'xuene

deL ,'"T,U qui * plus tait asu.

' rte,. que d'autres pend.t

ouercteeté.ie.7

aj , si baaneasemsns

B1111111111111111111 llllll 111111111111111111111

Nouvelles

lu Parless esti

Le convention internationale dee

tilissmssiésiaatisss

Réunie EPns la présiden. depn.ostre

camarade Palière, la commission des fi-

nances de la chambre a émis un avis fa-

vorable au projet aPprouvant la con-

vention internationale des télécommu-

nications aides taxes télégraphiques

terminales soda trama.

Le présidence du groupe radical

La grempe ...ai procédera aujour-

M. Éte,reift M

eeitepe,

a confie le portefeuilledeCla Maclas

marchande dans le nouveau cabinet,

M. Chichery, député de l'Indre qui

avait serré déjà de près M. minet....

qu'Il s'est agi de remplacer M. Cam-

°rachi est candidat uMque.

Il lllll 111111111111111111111111111111111111111/11

Notre courrier

fiscal

DEOLARATIONS A FAIRE

AVANT LE 31 JANVIER

Bénéfices Industriels et Commer-

ciaux. - Régime ils Forfait.

Aux terra. de l'article 13 du

Code général des Impôt« dirmt.

les contribualles soumis au régime

du forfait qui désirent être imposés

en 1938, d'après leur bénéfice réel

de l'exercice clos en 1937 doivent

en aviser le contrôleur avant la fin

du mois.

Los contribuablm

litesdes

merci°. 1936 et 1937, ont déjà

réel, n'ont pas faire cette deman-

été imposés d'après leur bénéfise c

de. Il ieur suffira d'adresser au

aux person.s qu'ils ont employé..

La liste doit comprendre les

nome, adresses et ro-fessions des

intéressés ainsi que e montant des

sommes perçues et les périodes

a.quell. elles s'appliquent

Les personnes rémunéré. par

un seul employeur dont le salaire,

ramené à l'année, ne dépasse pas

10000 francs n'ont pas a être dé-

clarée.

Toute infraction à cette oblige,

tins donne lieu à une amende de

100 (mus/ encourue autant de fois

qu'il a éte relevé dicanissio.ou

d'exactitudes

Taxe sur les chiens.

Les possesmurs de chiens doi-

vent en faire la déclaration à la

Mairie de leur résidence.

1

La déclaration reste valable tant

qu'une modification n'a pas été

signalé.

Les défauts de déclaration ou les

déclarations inexactes comportent

lm omettons suivantes

Défaut de déclaration, triple droit, I

D' I ti ete 't

double dro

AuNtrees deigeeléclaraeti.eqns.peue

que des déclarations doivent être

faites pour les taxes cl-après, dans

es communes où elles sont appli-

qué.

Taxe sur les voitur., chevaux et

Taifee:11flelLiCeore..l.,

Sociétés et

muleta.

Tme sur les but/nu/enta de musi-

que à davier.

Taxe sur les domMtiqum.

Taxe sur I. chasses gardées.

R. MOMPEZAT.

Les audiences

de M. Frossard

IL Ia-0. Frossard. mMlitre d'Etai

chargé des services de la présidence du

?li'k'f'rZu"'hee'r 1e:eg14%"rein.:15d1:t

dération da l'éclairage, de Fédération

te.s%'reree tI'7; Zerey-l'erge

neanx.

Le directeur de son cabine; ld G,

gl'alorp"aritli;ja"deelettrÎe'lino

chaussure et ta délégation ouvréca qui

e M Froseard l'autre sol,

M. Camille Chautemps, dePuis ce mte

tin, sue eang et eau sur ta Molaration

pal lire tout à l'heure aux membres.

le son cabinet. Rude beeogne. Je rime-

r. penché sur des .ritares raturées

avilissant et repolies.t i.e phrases sub-

tilement balancées qui régleront le sort

du

atee. Et voici que me revient,

pour le luir appliquer, le non conseil Oi

bon Gautier t

Soda., lime, c.e.

Pour ma part j'aime mieux avoir à

réBger une Revue de la Presse iliiis

déclarelonàmimsaltérire eue manoir

'Braeurte'in'es.

En attendant qu'il colt demain, ie.

augures consultent le. poulets eacrés, et

du vol des o..au induisent des pré.,

r. jeétgredue.,,IcZree;Ceytoo ne tooiretpaa

ment habitués I

PREJUGES FAVORABLES

La dureté des temps amène les De,

bats â conaidérer ce cabinet frais éclos

e comme un léger perfectionnement,

embinte nos frêle eepérence, comme a.

Os 0011

5,nbes 5e M,ertèr'u

et% en':

nos mesea d'administration les plos

huppés, le progrès consiste à tourner

carrement re dos à revenir.

Le Lener accorde a la combinaison

une espèce de préjugé favorable. Peu-

lement, voilà, Il y a les mcialistee. Que

feront.. ? s Là est le aecret dan pro-

che avenir a.

La eet le secret d'un proche avenir.

/1 dépend maintemnt du parti soelie

/tee, et de lui eeul, de prouver, par

ses actes, que la formation de Front

popidaire n'est pas décidément incom-

Pau. nese mie ace.au toMonnable

de Pantérêt national.

ialegot,roenes-core,ddliàc'ez

et a"

mens unes mial Ose

I

« SUR LE CHEMIN DE L'ORDRE

A Excel., M. Maurice Colrat, pois.

carieis de droite, intitule son filet ;

e Sur le chemin de l'ordre », et sie félt

cite que la sagesse abs fini par rem.

porter, ajoutant qu'il est remmrquable

que ce soit ale Chambre. M. Cohnt n'as.

sonos en effet de .gesse qu'au sénat.

Le préjugé favor.ée qu'accorde su

Cabinet M. Colrat me chiffonna un peu.

Mais qua dire de celui de M. Gignoux

(Journée Industrielle) qui Ume, en

connaisseur, qu'a part certains dé.ila

a l'outib comme allie président du Con-

Mer, est adroitement conditionne a

P. 3/. Georges Bonnet est mOrs nie

ene d'accomplir le mandat qui lai est

cfliciellement confié, coordonner /a

politique économique et !Mandent du

gouvernement on conviens. qu'a n'y

sens de Melte plits nécessaire et p.

urgen.. Comme Amincie, M. Mau

ehrin.au a fait Arts. et, ... son

rets de conciliateur,

Promard ap-

Porte une péri.. Un Pim

que, mais certaine.

L'INAPPRIVOISABLE

Mais si Bonnet, brasdemus bras-des-

sous avec Marchandeau et Fros.rd,

peut à la rigueur apprivoiser Gien..,

O est bien impuissant, quoi qu'il f

à humaniser Maurras,

As P. a

96 grumeaux d'écume parlementaire »

qui s'intitulent anjuordbui ministrea ou

sous.secrétaires d'EMt, le vieux 9cribe

neerelipi pique une arise d'antiparlemen-

tarisme aigu. C'est mémo relativement

- amusant, Ecoutes

Les animaur que le feu mord sont

se.ibles d le imon de ['expérience

...Cale. Un Yete instinct les avmtit

de ne pras empeser pur chair au nam

beau. Mais les parlementaires dame

démocratie républicaass sont Mach d

ment Inférieur d toue le etael. cons-

tatés. Brutes obtuses, cri tall.é. dans

l'habitude de quelques jouissances et,

it faut que iintérilt strict

de leur personne ou de leur parti

soient tOvelias, et prosserentent, pour

obteeMr d'eux le ni.. réflexe. Nd

ne réflechissed, ni s ne se rap-

pellent,

. ne sentent, ni ils no

Qu'est-as qu'il peut Men leur rester

à faire ?

SIX CONDITIONS, PAS UNE

DE MOINS

L'arlat.rattque d'Ormesson, à côté

de Maurras, e sent le fade a, comme on

OIS a. Martigues (Figaro). Il met six

conditions à son soutien condescendant.

Six conditions dont la sixième englobe

toutes les autres et que voici s

6° M.. gouvernement radical ne

fera Men de tout ce. s'il ne réktriiit

pas d'abord et surtout, le principe

d'autorité. C'est la décadence prOgrem

Mye des notions do gouvernement et

d'Etat giti ont mene la Franco id oli

aile est et hei ont fait perdre en quel-

quee années re 6.0fice de la victoire.

Vantarde n'a p. basa. de sabre Pour

se manifmter. On ne demande ponde,

gardes mob.s. On demande des

chefs, eeet-dedire Ose nommer qui,

ayant conscience de leurs responsabb

été, minent les prendre inflexible-

ment ail le faut.

L'Alrnavive du Figaro veut des gou-

vernements qui gouvernent.

A une condition t c'est qu'ils ne soient

Pas socialiste..

« NOTION EXPERIMENTALE

Le sociologue pour douairières, qui

rend ees onsclea a l'Echo de Parie, té.

Lucien Corpechob ne dédaigne P. de

Olepeseme dut.,,Zie,'e mes

gr.dutort décan.

Lee rad.ans qui sont arrivés el fai-

re un ministère dégagé de l'emprise

communiste sur les ruines du Bass.-

Moment populaire auraient 110 beau

rére d touer, sa, dans 5 déelasmn.

des partis, ea avaient le ionss osilo-

ce d'inaugurer une politique qui

serait ni de ga.he ni de droite, mau

qui s'inspirerait d'une notion expéri-

menta. du salut pub. 1..,

pausez quo M. Corpe.ot est royal..

te, sans être pourtant d'Action Dam

çabee, et vous vo50 ferez uneldée de ce

qu'il entend par e une notion expert

mentale de salut Publie sa

West exactement la notion à laque/le

toute expérimentale qu'elle fût

/es

républicains ont cessé les reins au temps

du 16 mai.

I/ faut croire%rues teriefferrii..elr.:.;

suc ..

...deceeVcte Pare, car le vlasn%

Rend de Kerillis 1.. une s gr.de

euusemimliss S.

Il écrit à ms lecteur., araiti st Son.

L'En.. est d notre Centre de pro-

pagande ce que PlIumnnité et fie Po-

eont d let. partie reePectife.

Comme mea journaux, elle a 1,cin

!t'OZ gs'I's'totetle 7,1:;:,'eristOrnes

dant kt duréeO la crMe écono.que

Nous nous proposons donc sauf

a. coneraire do votre Part s'of-

factor la moitié des fonds recueiliée

O la Caisse de L'Epoque.

No. vo. supplions de répondre d

notre appel st d'y répondre pius lar-

gement mcoro que Dm p.se en rat

son de son caract./ms exceptionneL

De West pas au montent oli tant .

choses a'ébetnlent lea euenements

sont el eombres

faut abandonner

Vans des plus grandes fard. et P.

des p. gram. organes dont dispo-

sent les partie d'ordre contre lm

a.,

0111/11111/M llllll lll 111.111111111 lllll an llllll llllll lllllll 111111111111111111111b

RISE FRANÇAISE

contrôleur, dans les délais règle-

mentaires (28 février au 31 mars

refe ileéetiee,deir,re et l'opinion britunnique

Os pertes et profits, une comme d

bilan et le relevé des amorties:

Faute de

seront mnsilréà mmme s'étant

ppleaurcés193s8ons le régime du forfait

Déclarations d'employa...

Les particuliers, sociétés, emmie-

llons qui occupent dm0 employés,

ouvriers, auxiliaum doivent adres-

ser au contrôleur la déclaration des

traitements salaires ou rétribu-

tions quelconques. verses en 1937

conclusion, le DaOy Deraid observe

,a M. Chautemps a mis sur i9ed un Cab,

so p d qa .

nemena 1e tête la plus sûre et la mieux

équilibrée (acoolest and safest a) de

France. Le fait que re nommen ammor-

neent dposend de sa décision est la

rouvet?edneneetemMtir=séet

rueire lid

commrd't,elirert reo:strlé'm'end.:

l'arithmétique la vie du nouveau gou-

vernement moles fonction du vote des

cloa:stea et dévertippe cette 106e que

tau're: l'aéPcnatibtalltrenUnees'Parretfe

de gauche et notamment entre s.l..-

. tes et radicaux, miss laquene reMstence

d05 gouvernement de Front populaire

I est bnpossusle.

1 il ajoute

S'est là q eition d anthméta

g%d.n.,searrt paon

ren. partis.

a Ce qui veut dire que sans /a colla-

boration de ces éléments la France ne

Peut avoir ni un gouvernement otablo

jou.verneinre socialement ami

le mainten elrOvetifin=ra.

Par ailleurs, le Haraid développa cet-

te idée que le Front populaire, indu

pensaMa en France en raison de reale

tenu de trois grande Corne de auocla5

dont aucun ne dispose à lui seul de la

s'a ir_ der'se7

a .uI

grand para de gauche, le Labour viartn

e..,tpotsbleei réunir à lui .ul une maJo-

Une opinion libérale autorisée

e011eee

'rt'17e'

Osas un fort vivant et substantiel arti-

cle de son correspondant parisien et

coneidère comma extremement hablie

et heureuse eon idée de constituer un

gouvernement national autour du Front

er°=,%;,e 011ss l'erre:Ir f.7;

sociale Untérieur et do for. natio-

Et le grand journal démocratique

ajoute a La tentative a échoué, eepen-

dant, re seul fait qu'elle ait été faite est

significatif. Elle a, en dépit de son

échec, créé lampreasion que al des.

constances plus graves qua cellesol'ee

produisaient un tel gouvernement a'éta.

Mirait inevitaMentent ei était née..

Zatearvre.="75rerns2C

?ornes, itner,utiseetneist a Certains

Par algeurs, /e grand journal de Man-

chester observe t a ...M. Paul Reynaud,

l'avocat d r

a détruit le projet en refusa '

el:in'ento!:upviegrrol'te

trait pas dedans. Mais étant donné l'al

mosphére grand capito et feeciste

soupe Marin tenon de M. MarM 1,,

Omo qui est un c ben tr

M. Reynaud en

quo sou 051-

u'bnmnasenlcone pour leur dévoue-

ment aux principes démocratiques

Et conclut En ré,sumé, person-

ne n'é.it encore tout à fait prét envi-

sager un tel gouvernement. Mais l'idée

a été lancée et c'est Mem.. fit se.

aspect réconfortant dei. crise Par ai,

levers grialtre st fatigante a.

llllll

rVIE

i

RUGBY

LE ROI DES BOuRRELIRS

DE CRABES-.

Nous disions l'autre Jour, que s Par.-

Soir st était le roi des journaux a bour.

telcel de cranna s et que la plupart de

ses rédacteurs écrivaient.. pom faire

des lignes. Une preuve ?

SOus le titan &derme s Branle-bas de

combat a, on IO dms cette fentlle

PariSie.e ; e pour affronter PA. S.

Biterroise à Sauelieres, le C. 8, de

vienne », etc.

Or, dee le C. 8. de Vienne 5111 (li-

mansas reçoit l'A. S. Biterroise...

A part ça, les lecteurs de rads-soir

sont bougreinent bien renseignés I

ASSOCIATION

TOUS LES QUALIFIES POUR LES

HUITIEMES DE FINALE SONT

CONNUS

Paris, 21 rosier. A le suite du

dernier seizième de finale ieitisé hie, ei

sOie VU le qosillinebon d'Aooiba,.

da. une chambre d'hôtel, pu. trans.

portés en taxi dans un Iocab place &in-

stille.

Jalonsineezserodeouvert à cet.

'eine pMa de 200 kilos d

Contre-révolutionnaires de tout aeabity

à vos poch.

MAJOR/TES POSSIBLES

André GuérM (Muvre/ se préocaultal

de la majorité de demain. De quoi sera,

teUe faite 2

12..rone t.t . mite les esprits

inquiets, qui s'en iraient trop loin

chercher la réponse.

Il n'y a p. aduenement .s. ns.

imités pote...

ree=".en 1:' =Zero Met's'i.

pubtire s

euOlcao.n, gavehe .dépene

aaasm

dante, socialtatos-répuMicaine,

1.tes S.F.I.O., communistes.

Communistes f

Entendonsmo.. dl d'aventure res

communistes, changeant de jeu, se ri.

vélaient disposé, ces temps-ci, d re-

tourner d l'oppesiDim, Or. 0e05005

Chautemps, eemble-tal, ne chmcher.

«0051:7/Ze'Clrerchera ras. non Pilas.

res elidure. Qui sait même ai, .

tournure du débat le permettant, ne

s'efforcera pas do a régler s avec ulis

l'incident de séance ma provoqua la

chute du pré..55 cabinet t

Quid droite donc, et surtout au ce.

tre, on se f.se une ra.. qu'on

ne se fatigue pas trop en manoeuvres

d'hémicycle.

a erd:1?' firjcilre;

pourquoi nous avons cru jusqu'à mardi

midi qu'il n'y avait paa non plus de.

gouvernera.. Possible..

IINE SUGGESTION

runà Belin (Peuple) voudrait que

Chautemps compensât le peu de crédit

de certains de ses collaberatenrs par un

renforcement de son Programme. Ce9il

son unique chance de vivre t

Mai, o.( prenne garde, n'aree que la

composition de son, min.ttre n'offre

erore.ef

par lcd précédentes formations gom

l'ornementales il lui faudra rajoutesi

sur les garanties d .nner denses

claration. La rencontre est singulier.,

Os présence de certains hommes dame

les conseils de gounerneme.

. voie d une certaine confiance. L'atm

sence de ces hommes eMge Une centrai

partie qui ne peut être que dans bine

affirmation phis nette d l'endroit du

programme. De mente, ene exigera

une action gouvernementale pl. ina

cisive et peut-ètre ptim (i.e d gauche.

Et dans la colonne d'a-côté, Marmel

démontre que a le centrale des ch.g.

se fera parce qu'Il ne peut pl. être CM.

M Qui salt si ce n'est pas Chanter...1

le fera ?

L'hidoire a de eett ironies. Ans. D.

11111111111111111111111111111111111111111111D

pelons le programme des huitièmes de

finale qui auront li. le 6 février s

Marseilie-Boulogne, à Reims; R. C. P.

ris-Amibes, à Marseille; ExcelsiceMetn

eu Parc des Princes; Fives-Bethune à

Roubaix; Red-Star-Sète à Nancy; Havre

A. C-00m5, à Clermont-Ferrands

Toulouse à Lyon; Cannes-Cherleville, à

Montpellier.

Ou mit, toutefois que la con.issian

dc la coupe aura, demain solo à emminer

les réciametions de Nice, Charleville et

Béthune, quant à la désignation des maso

raine.

FINALE DU CHAMPIONNAT,

DU Ihne CORPS D'ARMES

Toulome, 21

En F,osbe du

championnat du 17mc C A., le 01me R.

I de Toulouse a battu le 7me onchio de

Montembsii mu 6 bol, à 0.

LES JOUEURS PROFESSIONNELS

DE FOOTBALL

décrètent la grève générale

et demandent leur adhésion

à la C. G. T.

Le syndicat nations/ dee joueurs.

professionnels de football nous etim-

mimique la note salivante s

Le syndicat n'ayant reçu aucune ré

roue d pi.ieurs lettres adressées iRa

Fédération de football d seule fin d'obe

tenir des anseliorations da. le Meut

qui régit le joueur professionnel, a dé,

aidé

De décréter une grène générale pane

I 30 jinevier 1138 et dégage Mute res-

ponsabilité sur les intites de cette ac-

tion.

Le syndicat rappellu que deetis sa

création, en octobre 1036, il n'a Janta4

pu obtenir des pouvoira dirig.nte

moindre amehoration du sort du loues

prof.sionnet.

La décision st Merise d litmenitniteid

ainsi que Padhési. ah5 00F,

M11111111 llllllllllll tnumiumunt

POUR LE PROCHAIN

CONGRES NATIONAL

DES PORTS ET DOCKS

Proue Insistons auprès des syndicats

qui n'ont pas encore adressé leur man-

dat pour lecongres national dam 27, 28

et 29 janvier, à la Fédération, de bien

vouloir le faire d'urgence en y 1,5«...t

leit monta. de l'adhésion au congréa,

so 20 francs.

Tout mandat n'étant pas parvmu en

temps utile ne pourra bénéficier de la

rOduction de transport en chemin de

remet pourra ne pas être pris en con.

siderabon.

'

055 .e; e 2.e:d: lierF é 'd'éU:

tion,

Now .mptons sur la bonne volonté

de tous pour faciliter l'organisation du

çongrês. Le bureau fédéral.

11111111111111111111111 llllllllll 11111111 lllll 1 lllll 11110111111111111111111111111111111111111111f

Une bande de fraudeurs vendait

de la margarine pour du beurre

Le service de la répression des fraudes

opère cinq arrestations

A la suite d'une surveillance, Io sera Ge mont /es nommés Guise.° Tonelli,

.ice de la réPremion II0Ild Vl9lit 29 ans, 2, rue Neuve-des-Boulets; Pietro

. déeeertie qn. 8. merdé' Micheli Italien, 29 lbl, rue de Cha-

rine achet

,

és par un italien, dans une gonfle, bq sans,,g,

maison de gros avaient Cté e tre ê , 55 as51 demeurant 13,cuIr

rue dc Montreuil, AMta Annan, 18 ans,

demeurent 8, rue Bourgs. Tous sont

2:,ermUutr.7, "é"-- ""'Soi

n'éOSIl uns dols mar-

eZerrenne=::ile

',zze

d.e.momea et permettant de repro

,lies Perquialtions ont permis de mi-

n eur le nein, rims, de plue de 7.000 Pence

e,eta,..gous,gung q Toute la n'orge:ligne", 'eei'li'li:lt'ltel

nul., v ri audee et lemo a m W .

cula. Zs;"t.

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés


le de frais d'impressions s'a pu

être couverte par les abonnements

des ligueurs, et il est de toute nécessite

d'augmenter les cotisations.

La question est mise à l'étude et

;une commission est désignée.

Le président Séveillac prémnte

au Congrès le nouveau bureau qui

activ:té en dehors do toute p0111015

est n r dim-ealtion des titulaires ce la

carte (pensionnés ou non pensionnée,

nui ont besoin de renseignements au

sujet de in 05505. de l'Office. de la

mutuele-retraite, des soins gratuits. etc.

Log omeaux sont ouverts le Mrean,

che. de 10 heures à midi, au siège, 5,

.Aavisrd Toulouse,

Administrateurs de permanence t

Berge, Goumenq

111,111111111101aresull llllllllllll 111M111A1ni

,est élu it l'unanimité. F se compo-

se, en dehors des pnéaidrnin A. SCHLIER, Dentiste,

9, rue do la

sections vice-présidents de droit, pomme. uensanctiona tous les jours.

ela Dr Raymond Amoureux, prési-

.1D1s1/1011 llllll 1111 lllll 1111111111M

SSP llllll lllll 111111111one llll lll lllll stru lllllllllll sen llllllllllllllllll

elERIMIMMIRMIWISIIMIIWOMMIRWMmer

ERNEST & IF!!' T"'"

MURS .1:c.

,J.SICARD.Succeoceop

L.71.-t 1,2 eel Pa ras e cette we ers aine

SAUMON Pinck extra, le belle 1/2. 3.60

LA GRANDE TOMBOLA

DU COMITE DES FETES

le 5 février, elle fera beaucoup

d'heureux

Les très nombreux porteurs de

billets de la tombola du Comité des

fêtes attendent avec impatience la

date du 5 février prochatn. Ils sauront,

en effet, ne jour-là, si dame

Fort.e lem- a été favorable.

Devimulront-ils les heureux propriétaires

d'un des gros lets ? Ils

caressent es réve qui sera demain

pour plusieurs d'entre eux une réalité,

et un élan irrésistible les pousse

vers le magasin de la rue Lafayette

pour admirer une fois encore

l'objet de leurs désirs. Ils en

profitent, évidemment, pour augmenter

leurs chances en acquérant

de nouveaux billets.

` I

LE MIDI SOCIALISTE

La 11111j91.1.1CUSe souveraine, con

tees noue lem Resales

tinue à présider cet ensemble éclec PRETS de a000 u 800 000

tique et qui bientôt dispersé ne Sert Int. à% OrmOlal gre Oid,loo0000e

q souvenir. La luxueua

g' tuits COMMISSION

eluerlieucuonurra dans quelques jour,

-aPHES REALISATION er, ou Eet,

par monta et par vaux sous la di- F.XPAN51ON COMNIERmIALE et AGRI.

rection de son nouveau possesseur, COLI& Bh rus de la VietOtre, Parialla

les beaux meubles vont aller égayer

un joli intérieur poste mun i

lampe apportera in voix des codes'

autour de la table familiale ; la bicyclettes

les tapis, les services à

liqueurs, les ravissants poupons Si

la multitude d'autres lots vont

faire autmt d'heure..

'uredd sr)(,1;:e. ,T 7c

0:ou

MARCHE A LA VOLAILLE

Poules, de 35 à 45; poulets, de

30 à. 40; pintades, de 35 a 45; dindons,

de 100 à 150; canards, de 30

à 45. le tout la paire; lapins, de 12

à 18 la inece, ufs, de 10 a 10 fr.

50 la do.aine,

LE CHARBON -EST CHER I La

byraian en sacs ph.mn,s Sam.,

50 nos de charbon par sac

Adresee Mus D.Us Chan lers Bon

nefoy, 27 Ms avenue de Lyon

téléphone 220-90.

A Vit

l'Usine Chalwerie

r A la ouste du renvoi d'un délégué

Syndical la direction des eines interrogée

aurait déclaré devant dlvers

témoins qu'elle était libre de

vouvoyer qui il lui plaisait et noitiamment

des délégués syndicaux.

Elle aurait en outre ajoute qu'elle

renverrait tous les délegués si elle

Se jugeait nécessaire.

Ces déclarations ont été recueillies

par le Syndicat des métaux qui

a décidé, devant cette attitude Patronale

portant atteinte b un droit

Reconnu par la loi, de poursuivre

elirection en justice ; c'est le fait

essentiel de la journée, aucun incident

n'a été signalé aujourd'hui

1111111111111111111111111111111111111111111111U

Les uvres

---- Laïques

CERCLE LAIQUE

DE CROIX-DAURADE

Notre Cercle invite laes habitants

de Croix-Daurade à assister b la

fête de l'enfance qui aura lieu dimanche

b 15 heures.

Pendant le concert 11 sera tiré

une tombola gratuite sirote aux

enfants de nos écoles.

CERCLE LARME

PINEL-DELTOUR

Cercle a la douleur de porter it la

mn/m./manre de sos membres le

malheur qui frappe son dévoue vice-président

M. Einuanet' qui vient

de perdre sa mère.

A cettee occasion le Conseil d'administration

prie M. Rouanet et sa

famille de trouver ici l'expression

de ses iben sincères condoléances.

Les obsèques auront lieu nui vandirai

b 10 heures à. Lévignac-sur-Save

/Haute-Garonne).

1 GARAGE METROPOLE 1

.1, se, assievare se Seaslimm Tomos,.

E DISTRIBUTEUR mATFORD

STOCK PERMANENT se cuir unis

D'OCCASION Mi TOUES MARQUES

PRIX INPRRESSANTS

Ligue des Droits

de l'Homme

et au Citoyen

Congréa Fédéral tenu à, Fronton

le 16 Janvier

Le Congrès fédéral de la Ligue

des Droits de l'Homme et du Citoyen

s'est tenu à Fronton le dimaache

16 janvier à 8 h. 30. Les

sections étalent représentées par

des délégations nombreuses.

Tout d'abord et avant l'ouverture

des débats une conférence

réunit les présidents d. sections.

A 9 h. 30, le président Garrigues,

de la smtion locale ouvre la sem50e

publique et prononee une brève allocution

de bienvenue. Après lui le

président fédéral Raoul Séveillac,

excuse le président Victor Hasch,

retenu à Paris, par la gravité des

dent fédéral, et des citoyens f0081o81

Habit, smrétaire fédéral; Verdier,

secrétaire ; Adrien Portet, trésoréer

général ; Boé, trésorier ; Prédéric

Mathios, archiviste ; Je.

Axais, rédacteur du bulletin.

Sur l'intervention du citoyen Anglas,

le congrès décide d'accorder

la présidence d'honneur aux présidents

successifs de la Fédération.

Le Dr Amouroux prend place au

bureau et remercie le Congrès en

termes choisis.

Il est ensuite procédé à l'examen

des questions inscrites à l'ordre du

jour et des oraux ipso. après mise

au point, sont adoptés et seront

transmis au comité rentrai

A l'issue du Congrès, un dlner

fraternel réunit les ligueurs à

Soulié ; au dessert des

toast sont portés par les citoyens

Garrigues, Séveillac, Dr Amouroux

Joint et Simon Castes/.

U11111111111111111111111111111111111111111111111

ASSOCIATION TOULOUSAINE

DES MUTILES ET ANCIENS

COMBATTANTS (A, m. A, C.)

(11, rue Kexandre-Pourtanié7

L'Association Toulouse.

évènements et salue le délégué du

Comité Central, le citoyen Th.

Joint, membre du Comité central

remercie la section de Fronton

de son chaleureux accueil et termine

en soulignant le sérieas de la

situation actuelle.

Le citoyen Joint expose les circonstances

de sa désignation, insiste

pour les républicains de se

grouper étroitement contre les forces

qui les assaillent. La Ligue a

d'autres devoirs que d'être un défenseur

juridique, elle n'a pas

changé d'orientation depuis son

origine et si elle fait de la politique

c'est toujours an-dessus des partis;

elle défend toujours les mêmes

idées : maintenir le régime démocratique,

l'améliorer, le perfmtlonner.

Le S.rétaire fédéral NoM Habit

pré.nte le rapport moral et retrace

l'activité de la Fédération de la

Haute-Garonne, au cours de l'année

1937.

Le Trésorier fédéral Adrien Purtet,

indique la sit.tion financière

de la Fedération qui, quoique se

clôturant par un actif n'est pas

au.1 brillante qu'il serait désirable

; l'augmentation des frais, le

retard apporté par les sections aux

règlement de leur cotisations géne

la trésorerie qui aurait besoin de

plus de régularité.

Le rédacteur du bulletin Jean

Axais déclare que pour sa part, il

ne se trouve pas satisfait. Si pour

la première fois depuis plusieurs

années, le bulletin a paru régulièrement,

l'augmentation mmidera-

rdosMutilés

et Anciens Combattants a tenu son

essembbée générale le 19 décembre der.

nier. dans une dm salles du siège, 11,

rue Alex.dre-Pourtanie.

Le président sortant,,mstre camarade

Cenere, Et le compte rendu moral MI

gveupreomt ma in trésorier Mon.. le

compte rendu M... Pour T ann.

1937.

AprêS une longue discussion très mal-

. nus divers mûes relatifs e

bonne marche du groupement,

ou plusieurs

camarades prirent la parole, il

fut procédé au

renouvellement du conseil

d'administration. Purent élus les

camarades c,aprégs

Aynlé, Sertraneu, Serni..1,

Caner, Calmet, Durrieu, de Sent-

André, Espy, Elbas, Faure, Eounnent,

Jan., Lion, Lacoste, Larrieu, Mou.,

Fras.n, Manent, Ponech, Fessera, Riche

Poudil, Robert, Roucolie.

Dans sa séance du 15 Janvier 1938,

Ét 17 heures, r C. A. a procédé b 1

tien de son bureau. Purent élus ;

Président Carrare;

Vice-présidents t de SeilutAndré st

Jun.,

Secrétaire général r AYMe1

Serrêtero adloint Robert;

Trésorier t moutm;

Tremriem adjoints Lion et LaMi...

Après plueieurs éCharsgeS de vues'

relatifs à la Munion du comité

dok se seule 15 23 lanxieir, la fédéraloui ..oe

fut lev. 71, D heures.

Notre grou.ent m est le plus ImPor-

Ont du département de la Haute.

Garonne, grâce à lecnvité et au

vouement désntéressé de tous les

membres Ou C. A. oui ne reculent devant

aucun obstacle pour rehausser le

prestige de notre association.

Krecereperesée par 1e

Cette .tivité est

nombre considèrable eu...évents qui

vtement tous Ires Mus nombreux

que lamais se faire inscrire notre association-

Au cours du dernier tûnestre, nous

avons ertregntré Plue de 300 .1Ixexmes

nouvell..

Q. les hesita.nts ou les Indifférents

A. C. et mutilés viennent it nous, ils

trouveront tous les mnseigrier.uts

dont ils auront besoin concernant leurs

droits acquis 0000 ont payé de leur

Tous renseignements leurs seront

fournis sur les emplois réservés Cerb

tee de réforme, centre dappare

carte du combattant.

retraite du combattant,

tribunal des pensions.

Un camarad.e et 1. leur dispositmn

tous les jours. de nâ 12 hem. et de

14 h. 30 boa heures.

AMICALE DES ANCIENS COMBAT-

TANTS DE L'OUEST

L'Amicale des A. C. du canton ouest

E.1, dans son assemblee générale

du 15 janvier a

formé son bureau pour

:

l'année 1938 comm e mit

président : Eugène Fort.:

Vlee-présidenta Jean Consso et

Pierre Laisède

Secrétaire général Roger B..t ;

Secrétaire adaaint Rvbtot

T réeorier général

Jean Cayssials ;

Trésorier adjoint ; Jean

Hourmagnon

(ravieArchivisteObi

Pose tous renseignements, s'adresser

am cible social, 7, place de la Patte

d'Oie.

UNION INDEPENOANTE

DES ANCIENS COMBATTANTS

CHAUSSEE A L'OEIL

Mme Marte Peres, marchande de

chaussures, 18, rue St-Etienne, a

porté plainte au ler arrondissement

contre une dame qui le 19 courant,

après avoir choisi une paire de

chaussures dans sic magasin l'a

emportée, dicant qu'elle reviendrait

10 lendemain cour en régler le montant,

89 francs.

Or, cette dame qul avait prétendu

se nommer Sanas et demeurer 39,

rue Peyrolières, est inconnue

cette adresse.

LA MONTRE ENITEE

Mme Marie Delage, demeurant

L'Union Indépendante des anciens

combattant. trilorine.s membrm que

ms bureaux sont °neert,s tous les tours

de 14 à D heures, au siége, 5, pleoe

Baisse,

hrUtion Ir:dépends/Me qui carrer e étr

à

nabriac (Aveyron), de passage à

Toulo.e, a porté plainte contre inconnu

au ler arrondissement, pour

vol d'une montre en or, comrnis le

20 COurant, vers 11 h. 10 dans un

magasin de la rue Alsace.

LE SUCCES DU JOUR

M. Jean Pailhès, demeurmt 86,

rue de Fenouillet, a porté plainte

contre Inconnu au 3e arrondissement,

pour vol de sa oicyelette,

Commis le 19 courant, derrière le

luiocqtse des. tramways de la bar-

- M. Pierre Loupias, demeurant

46, rue Bastia, a porté plainte contre

inconnu au 3e arrondissement,

pour vol de sa bicyclette comm. le

19 courant vers 18 h. 20, devant la

Bourse du Travail.

IL ETAIT ENRHUME

Mme Amélie Latapie demeurant

5, rue Dardenne, a porté plainte

contre Inconnu au 5e arrondissement

pour vol d'.e vingtaine de

mouchols, commis le 20 courant,

devant la porte de son domicile.

BALADEUSE EN BALADE

Mme Jeanne Martines, revendeuse,

derneurmt 23 bis, allée du Cimetière,

a porté plainte contre Inconnu

au 5e arrondissement. pour

vol de sa balade.e commis entre

le 16 et le 21 courant devant son

domicile.

UNE BONNE AFFAIRE

Mme Rose Gayssot, demeurant à

Pouvourville, a porté plainte contre

incon. au 6e arrondissement pour

vol de 11 lapinS et 2 pigeons, commis

au cours de la nuit du 20 au

21 courant dans une volière, non

fermée à clef, attenante à sa mat

son.

TOUTE LA NICHEE

Mme Veuve Cassagne demeurant

route de Revel, a ponté plainte

contre 10000x0 eu de nerondinsement

pour vol de 4 lapins, corn-

I mis au cours do la nuit du 15 au 16

courant, dans une volière attenant

à . Isou

CLOTURONS-NOUS

Marcel Gaston, employé 010.

L A., demeurant 12, avenue

d'Empalot, a porté plainte contre

inconnu au 60 arrondissement, pour

vol de 40 mètres de clôture en grillage

commis dans la nuit du 20 au

21. courant.

C'EST LA SAISON

M. Albert Dinelli, demeurant 20,

rue Traversière des Saules, a porté

plainte contre inconnu au 6e arrondissement

ppm' vol d'une veste usagée,

dans les poches de laquelle se

trouvaient une montre et divers

objets.

011 IRA-T-IL?

Le brigadier Rammgdou et l'agent

Castagne, de La Sûreté, ont conduit

au service le nommé Jean Portes.

22 ans, peintre, objet d'un arrêté

d'interaktion de séjour, régulièret

notlté.

Après interrogatoire de M. le chef

de la Sûreté, Portes Jean, a été déféré

au Parquet,

TROUVAILLES

Réclamer à Mlle Paulette André,

25 rue St-Jérôme un soulier; à M.

Gant, 21, rue Alsace, un sac à main

d'enfant; à M. Moulin, kiosque

journaux, place des Carmes, un

gant; à. M. Paris, 6, rue Traversière-Berge.,

une manivelle d'auto ;

à Mme Nouai, laitière, Arcades du

Capitole, une paire de gants; à M.

Fauré, 9 avenue des Minimes, une

elef; à M. Villeneuve, 22, avenue de

Il est peut-être des négligents

qui ont jusqu'à ce jour diffère l'achat

de leurs billets ; ils seront ensuite

surpris de n'en plus trouver;

qu'iLs se hatent donc, d'autant plus

que la vente demeure fort active.

Rappelons qu'on trouve encore

des billets au prix modique de Un

franc non seulement au magasin

d'expmition 9 rue Lafayette, mais

encore à Lino-Tapis, 23, rue d AL

et dans tous les débits de taracel

DISTRIBUTION DES PRIX

La Municipalité de Toulouse a

l'honneur de rappeler it MM. les Artisans

Exposants de la dme Exposition

Artisanale de Rénovation des

Métiers que la Distribution des prix

aux Lauréats aura lieu ce soir samedi

à 21 heures, salle du Conmmatoire

de Musique de Toulouse, rue da Conservatoire.

Cette Manifestations sera

Lasbordes, un chien; aUX épaves,

un trou.euu de clefs et une carte

Ara tramways.

1111111111111111111111111111111111111111111111111

présidée

par M. Bedel, adjoint au Maire, délégué

au Travail et h la .PrêveYailec

Sociale.

Au cours de cette soirée on aura

le plaisir d'entendre une pleiade d'artistes

bien connus du pdblic toulousain.

VOL A VOILE

Dimanche dernier a eu lieu sur

l'aérodrome de Perpign., par une

belle journée ensoleillée, un meeting

d'aviation organisé par l'Aéro-

Club du Roussillon et Air PropagTicde.Fédération

de Vol à Voile du

Midi sollicitée par les organisateurs

participa à cette manifeStation et

envoya race équipe dans laquelle on

notait la presence de Miel. Thomas,

Garrigue, Belfort, Blaysat, ete.

Le pilote Thomas remorqué par

blesaines fit un vol sur planeur de

performance lancé par avion suivi

d'évolutions impeccables fort goûtées

du public.

Cette démonstration fût une

excellente propagande pour l'aviation

sans moteur et nous félicitons

In Fédération de Vol à Voile du

Midi de l'ardeur avec laquelle elle

se

I.eotrtlia'el, q el'écer tr région. r o

A. derniereo nouvelles nous

appreacan que la

de Vol

4déarreici>pu p er

meeting d'aviation de Béziers, dimanche

pr.hain.

GRAND CONCOURS DE CHANT

L'Association Toulousaine d'Aude

à la Vieillesse, en vue de semurs

immédiats aux vieillards dans le

005 010, organise une grande matinée

populaire artistique pour le dimanche

27 février, dans la salle des

Jacobins.

Un programme détaillé .ra donné

ultérieurement. A ce programme

figure un grand concours régional

de ehmt, ouvert à tous les

amateurs et., doté de prix pertants

m especes

Les concurrents peuvent, des

maintenant, se fahe inscrire au

Café Florida 12 Place 'du Capitole,

en versant la sonune de 3 francs,

somme qui sera remboursée à Mut

concurrent lors de sa participation

effective au Concours.

A LA «MOIRE DES HEROS

D'AIR FRANCE

Le Comité du monument à la

mémoire des pilotes, radio-télégraphistes,

navigateurs, mécaniciens

navigants et agents de la Cie Air-

France qui ont donné leur vie pour

la création, le développement et la

persistanr,e de la Ligne Toulouse-

Santt uogode ieuCleli,

former

quo Ion

sont

gui%o ets

de la Banque Nationale de Crédit

pour le Commerce et l'Industrie, 59

rue Alsace-Lorraine, à Toulouse.

On sait que ee monument doit

s'élever à TouhniSe, tête de la ligne,

sur les Allées Frédéric Mistral,

dans l'orientation du départ.

Noax associant de tout cur à

cette généreuse et belle entreprise,

Section Toulousaine

Lee camarades qui détiennent los list.

de eouscriptions de la journée du 25 dé.

cambre ecce priés de

nous invitons tees nos amis à souscrire,

en témoignage de reconnaissance

aux héros de l'air, pour la

plus grande gloire de Toulouse et

des ailes françaises.

PlIARbIACIES DE SERVICE

dimanell&e2gr3eir,s,eler 1938

Andrieu, 2, rue de la Poste;

Bertrand-Rournagnou, 57, rue du

Bourdon, 5, place St-Georges,

ioêur,chCer;:pa;:iearlyetrto n, 11.09:28A. enouzeed,,eErl veroc eMti. x :Le_B ;ii.

ose, 18, allées Jean-Saurés;

Claudia, 77, boulevaul de Stra-

Prunet-Monié, 265, avenue di

Muret;

Vidailhae, 40, avenue Camille-

Pujol.

Assureront le service de mit

pendant la semaine du 23 au 29

Capaluou,27,'e i' rruen98 de Mots; Dign.

dis, 77. boulevard de Strasbourg

(dimanche, lundi et mardi).

de la

d, °duePdreSedistrte..1

Lee rapporter d'urgence

à la permanence du parti.

Le acerétaire e René Deebale.

GROUPE D'EDUCATION

A-DELTOUR - PAUL-VICTOR

A l'oc.eion de son troisième anniversaire

le groupe organise à Toulouse, pour

le dimanche 6 février. à 12 h. 30 un banquet

fraternel qui acre amen au remet,rant

de la Paix. place du Capitole.

1us prix est fixé à 25 fran., les camarades

qui désirent y participer sont priée

d'envoyer leurs adhésions au eiège du

groupe au en domicile de son secrétaire,

, I, rue Lakanal.

e Le secrétaire j. Conte.

GROUPE D'EDUCATION SOCIALISTE

DES P. T, T.

FREDERIC-SUBRA

Les militants et eympathiennts gant

priés d'assister à la réunion qui socs lieu

dimandhe 23 janvier à 9 In 30 précises.

au Foyer du Peuple. 69, rue du Tann

Acnektione: Cotieadone: Renouvelle

ment du bureau: Organieetion intérieure:

Caueeire par un camarade du parti.

CINE3IAS

NOCVEAUTES. Permanent de 14!

à 19 h. et 20 h. 45 Mewege à Gerc.

n

GAUMONT. Je.. Permanent de 14 à NOVELTY.Y 9 h., deux leandà

19 h. et 2110.; . Susurs d'Armes s. films, un drame poignent .us le révolu.

PLAZA. Permanent de 14 à /9 h. fion tusee Socs les yeus d'Occident

et 21 II. e L, eCiant du Printempe a. P Free., R. Ken D. Perolm a Le aemet

du Coffres, grend roman policier.

VARIETES. Permanem de 14 à

19 h. et 21 h. r « Au soleil de Marseille PERIGNON. 9 h.. deur heureo de

founre. Bach dans r a J'arrose mati

GALLIA-PALACE. Permanent de Ione un film de cowboys: s Un tôle

14 à 19 h. et 21 h. r e Tain dee Marti-

toqués.

gues n

SAINT.AGNE CINEMA. A 21 h t

TRIANON. 15 h. et 21 à. ; s L'Ali. s Le roman d'un spahi . dédié à nos u.,s

hé A

mies d'Afrique, avec Larquey, Berval et

VOX. Permanent de /4 à 191o. et O ndrarne de la guerre soue-marine

20 h. 45 1 « Roba: dee Soi., im a Le néon des mers

y Scene Henares.» e.

REX. 9 h., le premier film 801 les

OLYMPIA. Matinée, 14 le. 30: soi. Bat d'Ar e Lee Réprouvés s et Armand

rée 21 h. « Mannequin de Parie s et Bernard dans ir Pantins d'Amour

« Un soir à Marseille s.

CINEO. 21 h. ; e Nitallevo s; c Disque

413

EDEN-CINEMA. 21 h. Laurel et

Hardh dans « Le Roi de la Galle . et 611111ONT.

Viens te vie avec Joan Crawford.

FLORIDA. 20 h. 30, deus eeimile SOEURS DARMU

« Les deux Rois m Annabella,

Jee. Gabin clam 1 « La Bandées, s.

°DEUM. Gangeter malgré lui st

G Milton, Françoise oRsay, Latone),..

a Trois de la Marine o, A. Bernard, Ail.

bers. Charpie.

\ 7

Le secrétaire I J. Cosm.

45 ledI 90_5. CROISSAE

GROUPE HENREIRMAN

Toue I. militante et emmenai.. Theatre du Capitole

- ei:R1 re

sont informée que In réunion du woupe Ce soie, à 20 la. 30

aurn lien aujourd'hui eamedi 22 janvier. à

21 heuree, an entre Au Pope Bar, 8. le plus grand succès

EAN NE SULLY,

théritral

allées de Saint-Simon.

JOSETTE ID/Ne

Adhésions: Cotise:one: Cavende par Letins! du Désert

none camarade A. Wodrand: Quenione Opérette en 9 tabreaus, adapmtion

die-eues.

Française de MM. Férréol

Le secrétaire Elie 8cum.

et Saint.Ga:nier. VARIETES

Musique de Rombert

corlett, Henry Carat

GROUPE JEAMJAURES

Privilège exclusif

Les camarades Fanant partie de la sec- dee Tournées Franck et Millebert

tion de proapgande eont priés d'aseieter Mmes Tins BARYTZA, Au Soleil de Marseille

S la réunion le vendredi 22 'envier, à joncs ROBERTS, M. FOLICFIY

aver. Chemin et

là A. 30.

MM. BONNAUD. SREBANS,

MIreiLe Ponsard

Ordre du jour important: Affichage:

DIAZ, SALSONI

Réunions publiques. mu.

CANEVAF1Y, LABORDE

Le secrétaire :

Mures Lilian DITIRAVES

emosmosms lllll »Axas lllllll

MORZIER, SYLYVAIN, 550. CINÉ() e,.1

BOCHET, BOSC et COROLLES

BALLET ECOSSAIS INIITCHIEVO

Jeunes 9E118, Jeunes Tilles

BALLET DES BURNOUS

Il.«/1113 4 3

.Y.et e coo ne.rn,esoà. u bal put'orge.

Décora et coetumes

do Thégtre Mogador

I EitnancCrles au sel,'à hetes' I Ordheetre soue la direction FRETS FONCTIONNAIRES en

Gautrand

An M. DELSAUX 24 heures, 17, rue de Metz.

AU CAFE PIERRE

ROuto de Périple

Amis de l'Enfance

Ouvrière

LE BON WESTMINSTER QUI SONNE

SEMA 1NE des SOLDES Rod,TaMouse 1240 fr.> a été 1001010'

par L'Anneau d'Ors, 27, r. Gambetta,

GROUPE ETIENNE-BILLIERES après inventaire

lllllll untaslalloulM1111 llllll lllllllll g

Réunion de toutes les équipes 1.1. F., V.

R.. P. R.) demain dimanche. à IO bau- Au PRINTEMPS

Foyer du Peuple.

A VIE DES =-71

tendez-voue à I h. 90,

de, Ton/mni

,

pluee Esquirol

OCIETÈS

I 1t. 50.

Amuie.

INOUVELLE AMICALE DES ASIE-

IApporter

411111111111111111111111111111111111111111111111 dieet qui, clans tomes les circonstances, GEOIS. -- Le Conseil d'administra

n'a jamais cessé de prendre .ue défense. Sion de la a Nouvelle Amicale de

Cartes et timbres pom 19381 Permanen- Ariégmis de Toulouse a l'honneur

ce lelundi de 10 beur. E midi à In Bour- de vous convier O l'Assemblée Gène

se du Travail et tous les jours. rale annuelle obligatoire gui sural

Coopérative ouvrière. 3, rue Rivai.. lieu aujourd'hui samedi 22 janvier

BOULANGEGRS. Assemblée séné-

1c5aU

0.1.1i1

1 d' he 23 janvier, à 10 'heures du

21 h. 30.

matin, à la Bourse de Travail.

des comptes;

lliSION DES SYNDICAT-S. Réunion Ordre du jour 1 Salaires.

IApprobation RaPPert moral du Secrétaire semé-

de la commiesion de contrô et des fi- SERVICES PUBLICS (Section des es! pour rance, 1937;

nances, dimanche 23 janvier 1938, à 11h.

Réunion de At Bectien dee Ga- - Rapport du Trésorier sur la Cais-

à la Bourse du Travail.

doues dimanche 23 jenvim, E 10 heures se; Renouvellement du Conseil d'addu

matin, à la Boume du Travail.

TEXTILE. Section Tricotasa de

,ministration pour 1938 (Electionall

l'Ariège, Teinturiers Fils et Bae Rém Ordre du jour r Question. née imper. Versement d. Cotisations; Adhenion

aujourd'hui à 10 heurns du matin à

tantes.

'sions. Inscriptions au Banquet du 6

la Bour. du Travail.

UNION SPORTIVE LES OUVRIERS Fémier.

PLATRIERS. Permanencediman- COIFFEURS. Le Sport clans la Cod. I LA GARBURE. Amicale des

che 23 janwer, de IO heur. à mil, à le hue.

Hauts-Pyrénéer. de Toulouse. invite

Bourse du Travail.

Jeunes gens, jeunes filles, faites de ses membres actifs et tous ses amis

sport à lU, S. O. C.

assister au Concert annuel qu'elle or-

CHEMISIERS ET SIMILAIRES. Le saison s'annonce très brillante pour ganise salle dm Ries du Conserva-.

Réunion générale aujourd'hui, à 15 hem notre club avec Fermait de nouveaux et toire, le ditnanche 23 janvier 105 ta'

rex à la Bourse du Travail.

nouvel'.a rwruee afin deconetituer ces di- Un programme particulière...1

1 EBENISTES ET SIMILAIRES. Pen verse. équipes qui sont t le Ski, le Osa. choisi permettra d'applaudir les

4anende demain dImanche. de 10 hem Les, le Boulin:, le Cyclisme. la Nata- Rates réputés et aimes du Publia

ses à midi, salle 20. à la Bouree du Tm- tion et l'Education Physique.

Toulousain.

, van.

si Entrée gralluile.

1 Renouvellement d. cartes.

riniouti du eprt sarce quepien

uvent sa. vo. SOCIETE ITEDUCATION PHYSil

PRODUITS CESIMIQUES (PétroNe, trouv. qu'il est brutal: .venaz notre QUE DE LA HAUTE-GARONNE.

Auemblée générale demain

La préparation minutieuse aux B.A.

à 14 h. 311 à la Baur. du Travail. sad'inb. et"'n'on' Itruumrvou'en'rprr'eirdmre'z'nee. P. et B. P. E. S. est assurée per dec

Ordre du jour important.

dont vous avez besoin Ment enfermée

dae,,, bine

METAUX /Section Amoureux). Pré- tooteune sema. un .lon de coin instructeurs spécialisés le dimanche

9 h. 30 et le me d 02mb 30

sence indispensable de tous les licenciée

ave cla carte 1937, à la Boume du Tra- h'Veue jeunes coiffe., venez reeserret

quartier Caffarelli Boulevard Lee

vail, samedi 22 jenvien à 10 heures pré-

:Le ese:r:S.

ci.a Puissions développer ce jeu de basket qui otr,,,d,irEeleonnt,Irm P,0011,17ne.iiiii9N

Assembe générale des réintémrés et en aut./tentent très en vogue dhez les chez le Président me des

non réintégrés la ealle du Foyer du Peu- Ovniees fémi.stes, un de. Plue gracie.. l.oia,onnire 32 bis do 12

ple tue du Taus, aujourd'hui samedi,

des Candides MM B.P.E.S.M. et ceux

15 h. 30.

Chapeaux 01.21 0.1uliettee rIS nrais

Ii8.05St

d'ineorporesufiroe' n. '

LA CHAUSSURE. Assemblée géné- Panteléon. Ch. i dm ic il

tale aujourd'hui, à 15 (mores, Eh Bourse

FEDERATION NATIONALE DES

VEUVES DB C,TERRB REMARIFES.

d T ammomumpaimmummem

En raison des dernières dispositions à

Mme Durand Cbeeshtot fortne

prendre. en vue de répondre 4 la posi- AVIS DE DECES I rosn

tion prise par le eyndicat patronal nous

e'ermnrit'e' lesdmbénné fqirel se ilr'es"tr' e Ire"

demanda. à tous et tout. d'âtre pré'

Médadn-001onel Sens ROY, com- liafei;,,e7mstnicl,on:,17,endt,,,de,é.se mettre RM

mandeur de la Légion d'honneur, croix règle avec les Service, MicisMre

de guerre, et Madame Jean ROY. lettre des Pensions avant le dernier déle

'Parente, entés et auta d u

de vous faire part de la ontI perte

elr'Asrilmbelhé,e

Ent,r,evit cn an.,âma ihuc hea,,Eyel

QU'ID viernent d'éprouver en la per

sonne de leur oncle reg.té Menses 17, rue de Rémusat, 1131-

Mun«. Georges FORD

CitoYen ameskain

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés

CHAUFFEURS. LIVREURS. EMPLO.

TES CHAFIBCENIERS DE TOULOUSE

Permanence dimanche 23 janvier, de

10 heurea à II heures du matin, à le

Bourse du Travail.

PEINTRES EN BATIMENT. Per.

manence cet gotha-midi, à partir de 15 h.

et dimanche matin de 10 fientes S midi.

Aseentblée générale mardi à 17 beur..

BULLETIN L'ECHO SYNDICAL.

Tous les camarades responsables sont

priée d'Erre présents cet aprévtuidi. à

16 h 30. à la Baur. du Travail.

METAUX ET PARTIES SIMILAIRES

_Le bureau eyndicel prie une quarantaine

de .maradea de ne trouver à la permanence,

aujourd'hui aomedi, à 9 heurss

précises du matin à la Bou d 'T

pour un travail important a effectuer.

Le commission de contrôle dea (iman.

ces eet canyouuée pour samedi 22 cousent,

à 17 heures et pour dimawhe 23 à

10 heuree.

OUVRIERS COIFFEURS. Camare.

des.

Si voe hemee de travail ont diminué:

avoirs sert e'oei Eliot& vous S devez

en grande partie 4 l'action A. votre eyn.

1

ToProlé Dreufen de'/Mmedr59 ana. mn

Uto des sacrements de l'EgPse, en son

nte Pictûendl, et vous prient

de 000lole bien .ester 1 es obsèques

OUI auront lieu en Riese 00,00,5100

las, sa paroisse, le samedl la lauMer.

o 15 h. E.

Reunion et remercl

Inhumation au 010eliére .TeEre

Cabade dans le caveau de famille.

Pompes Funèbre. Munichade. rél, 34190

34, rue Pargeminières. rouleuse

e Ou SONNER1/Us

D. COSTES. 73, cacasrent5u5ser

ellait dormons Têteuhone sas nt

.iIlHIUhjalasa111agiisi144,ias.l tan«llll

CINEMA SAINT-CYPRIEN.

Deux

grands filme r y NlnohesO s . L'Agen,5

eous-m.in e avec Harry Baur, Mar.

celle Chanml et a Un Oieeeu Rare ., avec

rquee.

11:- 05n A' IS.,A51 N'S;n (HnAT Me-11A; N nAl nrl'A CNNNTSnFl "NET

snrvlorrs

'T°';'

,n, 1,éS, i,a;/,P,rd,e11"sle:r:éj'i ,innerI noMn1,1, n5,10,.*

,r1,U ,n;tii,noiceU Café Albert, 15, ...de

Ordre dl le-le s

Dieneeitie. à pdr",,Zrl 'te n d"vibm"d'ell.'

i::01nn do PrésItle'ntfédéral

A. lA A. C. Les membres me&

1;eents sont informés que ln nUrmérlerrt>

el ies sliZonr

I 5.101 17 nicce St SernIn, h'

En mamc tern, Ir trh«orier se

den b n disonaltion 4e, rshmas .

Mo, les cotl.tIrmc cm-tiel/es oe

cornettes. Le Secrétaire.

ro


pue.

LE SPORT

RAVAILLIST

sesollesemenula

STADE YOULOuSanst

Championnat de Frant d excell.ce.

Stade Toulousain

LE MIDI 500IALISTI6

AUCAM VILLE Ma' transformant la falaise on plan

incliné, à la ramener enfin sur la tel

D

REVISION DE LA LisTE ELECTO pe ferme.

.ALE- Lt's ...Ion S. F. L roda Les deux voyageurs ne sont que /épelle

que c'est du le Janv. au 4 00. gèrement blessés, l'un su front, I auses

j.que dernier délai que ire au nex mais c'est miracle que

sont reçu. ft la mairie les demandes l'accident n'art tons revetu un autre uN c oup

Dernières ermeres Nouvelles

F. S. G. T.

F. S. G. T.

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE BASKET

Huitième de Finale

DIMANCHE 23 JANVIER à 15 h.n THEATRE DE LA NATURE

(Parc Toulou.in)

AmiCiTLE LAIQUE de CONDOM 1 contre ETOILE ROUGE i

Champion de Gascogne

Champion du Midi

Arbitre: LACROIX, de Bordeaux

En lever de rideau à 14 heures

SAUZELONG-RANDUEIL I contre E51ANCIPATRICE I

Arbitre: LOBES, du C.R.M.

Places assises et debout : 2 francs.

Camarades I Venu nombreux encourager le Sport Ouvrier

L'EGLANTINE

Manque /e résultat Hélice-Mb con-

,,,,, tm Amicale des FontaMes.

Ob.... " IanIier' graI'de i'---- Le classement gênera, devient le su,

de .aon rond au terrain Lacourt. En x.,,,

lever de rideau, les Juniors de l'Eglan- '''I

B. O. Sainte-Cécile : 7 match.

ti. rencontreront les Juniors de l'Etoi- joues. 210 points 80 contre.

le Sportive de Casselardit. . 2. Croix-de-Piere rpour, 8 matchs joues,

Présence de to. les joueurs eu Reg.- 209 pninte pnne, 1.2,7 enn..3.

à 2 heur.; Juniors a 13 hem.. S. Boule de Coeur, 7 match. joués,

AMICALE SPORTIVE

161 poMts pour, 107 contre.

4.

ETOILE DE MOSCOU

C. B. Fontaines : 7 matches joues.

/57 points pour. /71 contre. ,

Les Jouero et menin'. de PA. 8. Rouge du Pech : 6 matches

E M. end effectuent le aelaiaeement de joues, 150 pointa pour, 138 contre.

Nim. sont Prés de se trouver dans is I. B. Laïque de Seysces ; 7 matches

' salle des Pas-Perdus . la gare Mata- joues. /49 points pour, 179 contre.

beau, aujourd'hui. à L2 h. 16. B. de Plaasamce : 7 matches Joués,

Nous souhaitons à nos VaMM.S 14/ points pour, 172 contre.

jouems bonne chanet et à ceux clui -If. B. Pontaine-lestang i 8 matches

les ...Pogneott me exelleut vefage Couds, 137 points Peur. 145 contre.

SEORETARIAT SPORTIF 9. Casselarctit : 6 matches joués, 194

points pour 134 contre

1. Clubs de O. R. Midi Pratiquant po

CLUB BOULISTE DE CASSELARDIT

Réunion générale ce soir samedi, à

L'équipa de Veto.: Rouge

Io . lielice-Ciub :

/e basket sana informée que, par suite ,23

6 matches joués.

match comptant ptant pr ula

Coupe té- I/. Ami.le Fontaine coutre.du

déraie, qutopposera dace part l'Ami- : 6 matches

joués,

.e Laitue de Condom et l'Etoile Bou- 117 /sauts pour, 162 contre.

:l de Vautre, Mes /es matches MM 12. SaInt-Martin du Tou. : 5 mat-

Jo0ap, 00 pointe pour, 136

.ux sont truPPrioés et. en ..,..nee,,Teenentre

N. B. - Manque le résultat Delico.

se, ta. les Moolaifs sont eve ve ve- Club-Amicale des Fontaines.

nec nombreux au terrain du Theatre L,nnanen. pro0.3.,,,

de la Nature (Par TOUlo.a111) où se

déroulera cette importante rencontre.

lieu le 9e tour qui mettra /es clubs =-

qui compte égal.aent pour le huitième ll'in',3;;er.,,,,,,76'er, ,,,ouie

de finale. Cass..rdit contre Sainte-Cécile. AVARICE OU EGOISME. - Les

LIBELLES ROUGE Amicale Fontaine contre U. B. Fons.

-Aiseelailori'Ll'h.desveas de tons td'e-Leafeng.

les joueurs demain, à 14 heures, Café deaq.en.T. Peel eernre Sent-Man,.

Mazel. 37, route de Parla ( à la Salade) xx, , .,

Match entre l'Amicale Jules-Ferry, mi se, en ve Cour entre Hélice-Club sais., d'effectuer des travaux d enterra.

de la rue Monis. ntre C. B. Fontaines. tretien ou d'assaini.ernent pour le

Exempt : CrOix-de-D.rre.

Pesta s'y rmdre prendre le tram . le

compte de a commune.

Le gs janser aura us, peseuses, C'est ainsi, que les édiles du Mé-

Basket. - Rendu-vonets de toue les générale des délégués de tous Ise clubs Me dernier ouvraient des e chanjoueurs

demain, à é h. so, au siège boulistes rte la rive gauche, même sus tiers d echarité ». Cela se passait

chez Mer.. café Terminus, 114, ave- ne participant bien pols ,,, char,,

nue Camille-Pujol. A cette Mun', qui se fera an cer. l'empare.

Match contre les équipes de l'Etoile Me laïque Ferdinand-Bulssov. les délé; Plus Près de no. leu IlMenielPrIlidu

Centre. sur le terrain de la pl.e gués de club retiendront les dates de tés républicaines qui se Sont sume-

Bach, beur concours par Invitation. Ces da- dé, embauchaient les ouvriers sans

Boul. - Re-dm-vous de tom Ise tes seront prises en dehors des dates travail.

boulistes aujourdbul, à 14 h., chez Ber- des concours ofilcieLTde la setion bous ' Et pourtant, la crise économique

mrd liste du C. R. - Ducasse. ne sévissait pas a/ors avre la même

Entraînement en vue des prochaines

intensité ;la vie était plus facile,

r.contres au boulodrome du Préau.

LE COQUELICOT /oyers et denrées étaiint moi.

Le .coneell d administration de la es. cher,

BASKETHALL °jeté de gymnastame Le Cocue:cet est Aujourd'hui, la plaie du chôma-

Réunion de la sousidommIsslon des convogni en csambiée générale pour ge est à l'état endémique. Des traealendriem

aujourd'hui, à 18 heures. cc soir, à 20 heures, au siège, 28 sou- Veilleurs CherChent du travail et ne

au Bar de l'Opéra. Tournoi de la Hall, binard Riquet petVent en trouver. N'ayant que

teGaronne.

leurs bras pour vivre, ils ne peuvent

Les clubs de Toulouse et do &par.

les employer. C'est le repos forcé et

tentent aunepriés . faire connaître à pêcheurs et Chasseurs_

cette réunion . nombre d'équipe qu'ifs b«C'ertbéraineeasUeof'mYmeru«nes, ont institale

engagent.

chez ¢ maxime 0 vous trouverez I. deS Caisses de chômage, d'autres,

mercredi 25 janvier, â 20 h. SR match .,,,:,,,,_-,,treje ,7.,x, l,.....,, or a,e ea,1;i: ont créé des chantiers et fait exede

sélection en vue de ton tonner l 'équipe a

Carnés Miter des travaux d'édilité.

Sélection toulousaine, qui rencontrera rfa. les Nouveautés).

Rien de tout cela n'existe à !Ma-

1E00E° le 30 Janvier au Théâtre de la

A VIE -

peau. Il serait à croire qu'ici tOut

Nature.

est parfait que nous

Vivons CMS

Les clubs de l'EmancipettrIce. Milet. une cité rboée, où la PrOreté et

C.. Contre Sportif Prolétarien

t'assainissement ont été réso/us et

sont pries d'envover au secrétaire les

cu l'hygiène est déeSse. 11Psuffité e

noms de leurs »Retiennes.

parmi !MORT' Se. choisi /8 la cInvre qut rencontrera 21 heures, au siège, de ro. les boulistes.

pe. s Dondon, le 23 janvier au Theatre de e at Présence isdisenslale.

PORTIVE faire quelques pas dans la rue, 1:our

se convaincre du contraire.

OLYMPIC OUVRIER St-CYPRIEN -Et More que pensent nes édit.?

Voudront-ils cul ou non, Perme

aux sans travail de manger un Peu

de pain, et, à la commune de se

nettoyer un brin ; ou serons-nous

CE SOIR, DES AU SPORTS, PARC

La section d'athlétisme perd en lui amenés h penser, devant la carence

FINALE De CHAMPIONNAT

deinistration communale, que

en mêm e. temps qu'un ami. une Pur". DES PVRENEES

figure de sportif travailliste, rem.-

seus, l'admrepaie. et une avarice sur-

O

man de France as e G. T.1 STADE 12/ CO57715 T. O. E. C. III entre président à ses déciMOns - La

fe° /a famille veuille bien trouver ce, aprnenne tue le 00,11s., du' Section Scciafisfe.

GRANDE .SOIREE REC

.

ne grande soirée artistique et

Urécréative

v yre

2p3 janvier à 21 heures, salle des

Md eurent lieu samsdi 22 larmier, saceue,

Cures. Tue FontaineLestang. 48 u QuoIn p mu,. e

Un prog_

CLUB BOULISTE ARAGo

Les sportif t.

loua.. vont revivre de belles émotions plus ici l'expresen m de nos vifs regrets et g. C. Ire estulpeS secondes du

d' no' Iimèrea eend°Mamea. Touloussin et du T. o. E. C. ths-

sero donnée dimanche

Toutes les sentons du club sont tu- puteront la finale du unamp-onnat des

vaéus à assister aux obSou. ciiles ,snen.

. choeiexuwavecprle

Staue-T. O. E. C. I S - grandrairre so n, ex

talensera Connus et ai-

Dans sa réunion du 6 courant. le preeeme. une des arti.stes de t

uit

ubli c Blagnaces.

i en-

16, A a Mu son bureau corn. s

Preste. Evdou Cabol. vice-prt sruIe armee dans tou..s MéS " P ivement toutes 1. P.a..-

p.oiout muu. rignes et (alternentdananche qui encore. rr,orgioes i "«erd'is'irVant passer une bonne et

ble soirée de venir dimanche

Sis; secrêta're Daudibest.. Léon, trnen. 0e''

scrétaire adjoint : Berges PWrre US- angréaJanvier à Tt heures, salle des té-

sa premiers, ligne, en

taille

Borate. red°

parbelallet Mar- 23

.eisr>ernareeazelea

e lulôrloulatarrirthoèsi,

soSer : Pont Jean: tresoser adjoint .

e l'humour C

Puech Albert; commiss'on de contrôle :

gaieté.

Cl'eeps, Saint-Jean

Faut-il citer encore les jeunes espoirs

A glsmo de la réunion il a été dé- peiemn. Ennu Miche

'id' eue le! eVerden° me"Iueliea au- Vincent. Cassie en avants; Rouch. Estaient

lieu tous les nia... Jeudi. de Pl.., Vérci D.P°"" de''''" ?

Caque mois. Le T. O. 0. C. appas., lui. plus

Les meences du C. 13 A. sont heu- n,enie,.e... sue le ,p,,

Mua d'apprendre la na'ssance de Rs Mais on sait que sur le terrain sert

ger Saint-Martin, fils de notre can. »neers pe.,-, 0000 en

rade Satot-Martin OsmIn. 5 le maman coene nui les rennes, enneeren.

el . futur bourra', nos melleurs vux ou me,,,,,,,, las ,,,,g,,,,,,, ,uchoie.

Oit santé et bonheur. Belos, Delord en aven,: Motteville,

SECT/ON BOUL/STE DU 0 R. tua

BarregUlne, SchIllinger. Ca... derrière,

Sent également de bonne classe.

Challenge d'hie.' de la nive ceue. : Qui gagnera , Le stade partira fa,

D'''''''''' derMer 10 a eu son, mais sa victoire Pourrait être ohé.

lieu le se tour du chal'enge d'hiver des remen, nenne.

eu'a d' la Rive P.'''. M a d''''' Quoi qu'il en soit. ce match attirera

I. Saulaie suivonts : la foule des sportifs.

Croasle-Plerre bat Boule de Coeur c.,3 ,,,3, e ie n. 33.

par 2 à /8. Arbitre : iil. Lanusse.

C. a d. Fontaines bat P. contre F. O. Touraine.

Seras Jeu en perspective entre le

0 Auscitain et le Stade Toutou..

Les Auscitains ont une bonne tech

moue d'e.emble et po.èdent une

Rue d'avants particul emmena redouta

nie et ardente. De plus. cette équipe

n'aura rien h perdre demain aux Ponts

Jumeaux. ses joueurs le savent et sa.

vent e...si qu'une victoire sur le Stade

affirmerait définitivement leur réputa.

ton. Aussi les joueurs Melo...

.nt-Ils sur leurs gardes, na n'ont den

nege,ge cette sernaMe p. ou narra.

leue entraltvment et me présenteront

dimanche avec la ferme Intention de

gagner ce match de champ...

Coup d'envol 14 R. 30.

FOOTBALLCLUB TOULOUSAIN

Equipe memlbre. Déplacemem de

Cermet],

Rendessue des joueurs demain din.n.

cite, à /2 heures précises, au siège, café

Gel, 110, avenue julesjulien.

Présence et exactitude recommandée à

2

R. du tisetions : Causerie éducative Pet

Pub par ?D a 28, , , s, sem aima qui loue, notre na le camarade Gallbert conseille. mu-

' R CanI'dne'eata'S 'at '''''.- sonnxnent tient bien moins car pieu. nicipal ; Questions diverses.

as-. oar 90 a 17..pas de tOut en premiére 1 Présence de rigueur, - Le se-

C. B. DasSe.rdlt bat Saint-MartIni liti:.,,...lt ti,iRau t

1 orétalre, J. Reste, , ,

Sis Teuch par le à 18.

I

d'Inscription sur la IMM électorale, caractère de graste.

A l'appui de la demande, ms

Inter.- La gendarmerie enquête. -

ses doivent fournir un certificat de

de sur lamelle ils sont Montatgut-sur-Save(1150,facilation de Inuit it

estés actuellement.

U S, . . - Dimanche 16 janreeeiRrro

00IDDDIE' vi. U. 6d.er S S. MP. S. P. avait le plat. de

0,5°. I. o adresse ees félicitations aux eeeenir , Be,ges olynnswe cinn aux assises

camarades r'rt. ....n'In. Eu leves de ride. nos jeunes du-

liste 'elee1°"t

Prumeti.

"1' gUl 10.1e le rent s'ineliner par 3 buts à o.

du Mérite atIll epremière battait de la vennée

oole.

AccIDEMS MORTEL - La section . n somme " de. belles part es au

O F. I. O. déplore le 000e, du camarade cours desquelles ne ces. de se ma-

Joseph Larroche eurverm a la suite Infester l'amitié des deux clubs.

d'un .eldent ; il a Me en effet taon-Dimanche prochain, nos deux &luis

panne par .e automobile sur la route ces joueront en championnat contre

de Paris, alors qu'il rentrait de Set les deux formations correspOndentes

ide Tournefeuille. 1

t'vlèc.'«

adressons à sa famille l'expres-1 Les derniers succès des visiteurs

sion de nos sincOres condoléanceS, ne sont pas Pour /CC la confiance

de 00e é1P=bernn

CUGNAUX idn'/Zes Zét

tous.

CAISSE DES ECCLES Le oomIte 2uPPorters se masseront sue. les Sou-

»

a l'honneur d'inviter Mus les Cloues de cars Pour assister la derère m parl'école

Mique, Murs parents et leu. lie officielle g. nous équipes lcor-

RUGBY A TREIZE a.s à la fête organts.ée le 23 janvier reld sur levr terrain

1938. à Cugnaux, sous la halle, à 14 a.1 Aurons-nous deux victoires 7

Au de cette fête, 11 cours

sera Peu.' /I serait très hasardeux do l'affin

PROVIDENCE 13 cédé au tirage de la tombola dotée de mer. Néanmeine, nous P.V.,. seau-

Tou sles joueurs, anciens et nouveaux, nombreux et superbes lots. Ter que nos joueurs s'emploieront à

doivent se trouver aujourd'hui samedi, Un goûter sera offert a. élèves de IOld

au café de le Piovidence, -à h. 30. école

Coup d'envoi à 13 h. précises.

Partie d'entraînement contre le Toulou- Pa.rtiepation aux frais d'organisase

Junior Club.

tion : Adultes, 4 frs; militaires 2 fis.

E-EN 41101)012

-ses

Enivée gratuite pour les élèves. LES ALLOCATIONS FAMILIALES.

ETOILE SPORTIVE DE CUGNAUX, - De noMbre. eaMarades OU - La traditionnelle assemblée géné- de nombreux pères de famille nous ont

nulsBOULISME

rale sMtutaire de fin d'armée de l'Etoile demandé queqe. ma.r,

s,mithe ougnanx Fret tems cernant les allocations familiales. Nous

Manet. dernier 16 janvier, dans une rappelons d'abord une chose essentielle:

salle de la mairie de Ctignam. , métayers, les bordiers n'ont pas

L'assemblée traite point p, poins Ire droit à ralleation familiale. AI.1 l'a

diverses questions portées à un Impor- voulu le Sénat radical, défenseur 111

CLUB BOULISTE tant oMre du jour. I,. coleulnti000 lu.

ROLIGESCARGES Melon ainsi qu'une motion boules est

PMaana et eu d"

rai., ceutre notre ami Csonées

officiellement agréée par la majorité Monnet, agriculteur, ancien ministre de

Réunion aujourd'hui samedi. à h. 30 Ors membres. Le bureu est Pte. mue SAgriculture et défenseur vrai des Paf-

Présence indispensable; récompenses. la présidence d'honneur de M. Marseille 0005. -

BOULE SPORTIVE BONNEFOY maire de Clignam et de Al. Lamarque, eat vrai que les sénateurs sont en

président acné.1 Orval de gros propriétaires terriens,

Ce soir .medi 22 janvier, réunion à - Dimanche demies, l'Etolie recevait qu'Us ont beueoup de bordiers et qu'ils

18 bemes, alèse.

sur son terrain le redoutable onze ms 0x00010151 pas payer les allocations

niors des Dauphins Club Totsiousai.. familia/es destiné. hvenir eu aide aux

Celubci .rtit vainq.ur par 5 buta à Moili. imobeues. Pue es memieuM

CYCLO-TOURISME 2 Toue les 10.1.10.3 sont â féliciter p.., VOUdront prôner la repopulation, les

leur bonne tenue sur le terrai. familMs nombreuses_

neje, pour la Essence,

onze 0ee mais ch. les prOétaires... pou chez eux.

RANDONNEURS TOULOUSAINS reloge Ira rendre visite l'excellente /I est vrai qu'ils peuvent se dire t

(F. F. S. C.)

équfpe de l'Association Sportive Côtoie°. Les PaYsans sont si base, on pro,

Demain dimanche, sOrtie de l'epr' Rendesvous clos joueurs 13 heures, abuser d'eux autant qu'on veut » I

Rendemous au siège. à 13 h. 30. Mi siège.

DOnc, les métayers nnnt pas droit ;

11111111111111111111111111111111111111111111111111

....

ER-ASSERIE PÈRE LÉON ietaing amarades employés, qui av. une

à minuit, Soupers GeedeMA. oNNE fe.egi."d2r.'er; Dutert toute l'année

g' "" Per''

2, place Esquirol. Téléph. 220-39

1011111 1151105e

DA NS

BANLIEUE

MURET

BLAGNAC ROYAL-CENEMA - Ce soir samedi

22 courant, à, 21 brunes, 50111e du cinéma

Municipalités blagnacaiSes ont de ,Abadie-BaIdniequier, Alagde Evta. dans

Mut temps, réservé les crédita né- a Brigade spéciale e, et le populaire

cessaires pour permettre aux ou- chanteur Thio Rossi dans Au .n des

vriers, quand venait la mauvaise gullsres ». Cet artiste intepre.a

a chanson pom ma brune », LOin des

guitares », etc. Actualités.

Crue là Ou pee e 0e 00000 quO

tous les Muretains vomiront voir.

REVEL

JEUNESSES SOCIALISTES. -

Lépondant un appel dû burent;

fédéral des Jeunesses Socialistes en

même temps qu'au sésir de nos Jeunasses

comme de nos adultes, une

réunion commune aux deux groupro,

aura lieu aujourd'hui samedi

22 janvier, au siège du

Café Salvy.

groupeadulte,

Le douceurs de plusieurs Jeunes

orateurs est 12. 1s. Tous nos mi

tants auront a odeur de venir les

re.e.r. d'une te

I ', llfn

fètes de Môle Barth. par l'Indé-

LARDEN NE

CHANTECLER, 35, chemin Se.

Inié, Lardenne. Hôtel-Restaurant

Repas, goûtera, noces, banquets,

Menus au choix à tous prix, h toute

'mure. Tonnelles, parc fleuri, mu.

dque. Prend pemlo.airea

SAI N1 -SI MON

GROUPE D'EDUCATION SOCIA-

LISTE ELLEN PREVOT. - Les

Membres des groupes Ellen Prévot

Meunes.ses et adultes) sont pries de

Se rendre la réunion mensurelle

qui aura lieu aujourd'hui samedi

22 Janvier, au siège, Café Terminus,

Et-Simon, b21 heures.

Ordre du Jour Adhésions Co-

pouce»

tour iideue

du r

A la suite d'une controverse entre

les médecins psychiâtres,

In Cour ordonne un nouvel

examen mental de l'un des

inculpés du crime de l'Aiguillon-sur-Mer.

La Roche-er-Ton, 20 Janvier. -

jourdaml devait être évoqué. devaM .

assises de la Vendée, le crime de l'Ab

gultIon,susMer, dont voiel un Met rél«Ins:n;

le nuit du 28 au 27 septembre

lerMer. le Mune Honoré Lambert. âgé

de 19 ans, marin-pécheur, se trouvait

'n'"gnle 5" 00 'nit 1=1-ern-'

'111, n , ''irdr! er Ae lee , 58 ans,

de la marine. nesonette Tous ms trois

rejruf' émientlégerement pria de boisson.

1.100e 0005 reeevenreanienrtvers

Seule lac, unsrabnoe.

avec un couteau, lul 00net tranchant la

c'eaUe>1 était le mobile du crime, et

8«c«f realetenriuredeille'u;'es

Tandi«S« que l'offre. crime s'accomreCC:r.reetZ,

Lambert a passé des'aveux complets,

Itou, ec010nut es ICZ :Zst:

usp rétracté et nie toute participation,

L'audience était ouverte, et la 1.tme

de l'acte d'accusation s'achevait, lors.

que le président de. la Cour d'assises, au

lieu de passer %l'inyogeredrâ._e,%`,':igAlrZ

ns, dLe.ur

n'Ae7ure'rn'elte,71nuitle'p'errte.

Or, st cet expert conslut une responte

affirma que Mn

cMpê était en état de démence le jour

du crime, en appuyant sa thèse sur le

c. des ascendants de Lambert, qui lui-,

même présente des symptômes 05 0115111-

0E-rre A te de la controverse établie

entre

tuant Iseu'r lot r,000100l,ll Os la éleenos,

o. ordonné un nouvel examen mentm et

ri renvoyé raffahe a une date ultérieure.

D'autre part, le deresseur de Besson

a...Incité une .se en liberté me-

a Casse des anavlsolre

pour sen Stout, la Cour a mit

es d

cations familial.. Sinon vous ne tou

ter.. beS un sou 1 N'ayez

pas rem

M/L/TANTS SOCIALISTES,, des- 1011 0000 'm'eu"' Viole 'a

cendre 7 à RESSIERES, AU FA/.

pourra leur coûter cher I A BLANC-MESNIL

DORE s Ancien Maxim's. Paul hune fol qe u ayant un empoye a're'0': /lb

SANQUE,. prés

an- taire, ils doivent pay.' quand Inder%-

quels. C'est un camarade. 100 ailearions familiales. Mais alors, Alcoolique invétéré

n'y aura du travail que Pour

tairas les Pères et mères de famille

resteraient sur le pavés. Cela serait

le comble de l'Injustice. un jeune homme

Si donc, camarades, vous vouliez

quelques ren.Ignements, adressez-vous

a. membres de la section socialiste, blesse son père

notamment à son secrétaire, qui se feront

un plaisir de prendre la défense

des travailleurs que. soMnt.

L'observateur.

d'un coup de couteau

SAINT-LYS

'

EOOLE DE PERFECTIONNEMENT Pontoise, 20 janvier. - Au na 3 de lo

oFF

ces. I Blanc-Mesnil, se trouve

CIERS. - Prs 'aune m'a:Sonnette en Manches, smogs

chaine séance d'Instruction sera duveterde deux pièces 01.15bie muais où

polo Ors de. sections. dimanche 23 habitent dem alcooliques invétérés,

janvier, à h. 30 du matin, au lieu Emin. Ger.,

h.a.bitueL Charles Garde, âgé de 25 aaa' ans, a'm et sollO

Il sur de celt,ci, Marie Garde, infir-

SEYSSES 9.e.terzeérZOir touché paye,

CARNET BLANC. - C'est av. plat. 5000 00 fr. rentra lètement Ivre,

sir que nous apprenons le mariage de eSsut ,ééll. 50dépensé. s u,

Il

aloi compprit se,

,ouc,,,. de sue que., un

notm camarade Etienne Lacoste avec la 111050 :.? 0,''r ,, 'lieenen, c,n le même

' toute gr.leuse Mlle Georgette Tey- rzt

M... , cerde, semparant d'un

r'eas e

A ce jeune coup/e, qui ne

lest it

se:. que 0 q TIi 'f' u rtrrtes "iee'inevi Uessé.son

la suite duo nouveau foyer socialiste,

C

Prévenu, le co.ntnMsaMe 2

d

00000e unon do

la estim leir souhaite ses meilleurs IllMe-Merl II'n,.Lonc0, . l, 110 GjnaeIe:e't lr

cessais° dans notre region. Ainsi

voeux de bonhem et de ProviSIMe

La section. - errata y: meurtrier.

Mie nos camarades n'oublient Pas,

Lorsque Charles Garde fut dans un

Jeunesses et 0110115e tous au Café

tat un peu pl. sain, Il exprima quel-

So.ivy ce sois à 21 heures. - Le Se-

BEADMONT-SUR-LELE 'mes regrets. a été r:ildrjeu s fele

°miette des Jeunesses.

CONFERENCE AGRICOLE. - reedee=ne.J.nen'r: u

o're

MUSIC-C/NE. - Ce soir â 20 h. Une .nférence agricole publique enenene vme.

45 et demain 18 heures et 20 h. 45

laDirection

aura lieu dimanche prochain 23

un grand film d'espion.ge LeS Janvier a 11 eur, h . 1a

Mairie de

Loups entre. » avec Jules Berry, Beaumont-sur-L.e.

- -

Renée Saint-Cyr et Pierre Renoir, r Elle sera. faite par

profecour d'agriculture M« adjoint Re"' à II SOldelli0 P l'eh-1118111e

LUCHON

des Services agricoles

tieAnPdrC

de la Haute-Garonne qui traitera -

ACROBATIE AUTO-NAUTIQUE. des questions agricoles d'actualité. u DE MEURTRIER DEVAIT j

DEVANT JURY

- Quand mous vous disons de lire

s Le Midi Socialiste s nous savons (t Osréundil'sposn« la bltioePn dr'fee's" st'u'dr- C'eAIRAle aM :n/ n'iEt dpeErnVtA;e ilLus'é taR

pourquoi, que diable pendu dans sa cellule

I

Si MM. Porta et Tabari l'avaient lu, seingements complémentaires qu'ils

cela leur aurait évité de plonger dans désireront.

Paris, 21 janvier. - Devant la

cour d'assises de la Seine, presidée

Os Pique sans sortir de leur conduite 1111111111111111111111110111111M111111111 llllll par M. Aubry, devait compara.°

intérieure, Car ils y auraient aperis

cet après-midi un clochard nomme

que la dernière inondation a emporté

Jean Gibert, demeurant dane une

le pont de dant et qu'il n'existe plus

100 mètres es amont, qu'une Passe- Nos Portraits baraque h Choisy-le-Roi, accusé de

coups mortels sur un de ses voisins,

relie pour piétons.

Mar,. vers 17 heures

iPP°11YtaevColnd

nLe

5

MM. Porta et Tabci se dirigeaient Peseder annate agrandissement

ri ernier, au cours d u-

en auto vers auget.

reprodui.nt Me traits ci'm être cher ne discussion, Gibert avait

N'ont-ils pas vu une énorm sou- est un plaisir sana pareiL

Cas d'un violent coup de bâton sur

che qui barrait une partie de le rou-

Ce aimer vous pouvez l'obSnir en Os tête et celui-ci avait succombé

'

nous confiant l'exécution de se gen.

signifiait sel, 05105 I

de'y'v'e Dun « ritable cachet ch

er

N'ont-lis pas vu un immense échu- p portraits cotéeent /m de plus art. eng. faudage placé beccouP Plus loin, ou

0000-ils pris cela pour une une indication

de danger I

Ou bien se sont-ils dit : Peur un

eToulousain et un Marseillais qu'estce

que la Pique I côté de la Garons

ne ou de la Méditerranée 7

Toujours est-il qu'ils ont marche

droit devant eux sans voir le PLéciPlce,

et mue la voiture pirouettant est

tombée les roues en Pair, dans le

torrent d'une hauteur S'd'environ 4

mètres; Puis, fatiguée par cet errerrie

inhabituel, elle s'est sagement

ennehee sur le côté gauche.

C'était la noyade inévitabie pour

les den, voyageurs si le ie.. beau

Estoap, travaillent dans un chantier

enr.,ru, méprisant le danger, n'avait

sauté leur secours, el, au pris

roma courageux, en plein courant

avens de peau jusqu'au cou, n'avait

réussi, sans ouvrir la portière, à tirer

de cette périlleuse position les de.

eoyageme quekrue Cell émus et anaplsses.

D y 8 lied de féliciter très

vivrimônr la Jeune Est..

Il faut féliciter aussi le garagiste

Cavé et ses aux nides qui munis

d'un ovèltace parfait, ont re'èsi en

un rien de temrs, avec maltrine

dextérité. I retourn. la voiture sous

I'esun à le redue». jade a la berge, 01 j

no!

.

s d la nuit dans une crise

de a delirium tremens a.

Au début de l'audience, le prêSia -

dent Aubry a telt savoir que Paeo

cusé s'était suicidé la veille, dans sa

cellule, à la b00500 de la Caste. Le.

malheureux s'était assts au pied de

son Ilt et, ayant fixé ujim cordelette

às,flui.:tson ulanvapbeuo, pnlusse

Cri

s,

u, '

g:jrnoT.e'n1111 fut'tintereuve

tord per par-

diens

1 L'avocat général Cassagne.

conclu en considérant que l'action

Malt étehate et Eaudienre a êta le.

vée sur-le-champ.

COURS D'EAU ET RIVIERES

DEBORDENT EN VENDEE

En plusieurs endroits,

Pneu atteint un mètre

La Rchesur.von, 20 Janv.. - A IR

;odZa 'cl7af le':°rIvie,Z=tzCe'cr:,;*:

le departement de /a Vendée, Mondant

Ire terres et causant des dégâts haros.

550m.Dans la région de MareuSsur-Lay la

route conduisant au village de la NIcoll.°

est submergée sur plusieurs

ccolalxa, de mènes.

En plusieurs endroits Veau a atteintun

mètre.

marais de

pann Ine

Vers elte'70'em

dans la région des Herbiers, la rivi.

'a Maine a débordé en maints endroits

causant des dégâts tree importante.

, Dans 15 commune des Petits-Bout

mono eau a penen e (tans

mas

ekneemee'roje',Yitdelay et. à B.r

ges-en-Paillers, les rues sont recouverét

tes d'eau, immobilisant 1m habitanti

ches e s

' A Mouchams p le 0chemita cree uelsaa

desr l'aôZr5:rnio. dits r'e'l unr:car

s'écoulent difficilemenL

do 55mo

ee n Cer:.,een=

habitants ont du fuir murs maison5,

sabeliee attenuee le docteur Pigeenne,

Un sanglier furieui

renverse

un jeune cycliste

et lui laboure

la poitrine à coups

de boutoir

Lille, 20 janvier. A Condé-susEocaut,

hier, vers 17 heures, Mlle Lmioncee

âgée de le ansrevenait d'une prorns

nade bicyclett'e, lorsqu'elle 5001500 05

instmt pour causer avec le Jacte.

Strady.

Tom à coup, surgit un sanglier mo

se jeta aur la jeune fille.

La malheureuse Mt renversée sur le

sol et-à coups-de boutoir, l'animal, fte

rieux, 1111 laboura la poitrine.

Alertée par les cris de Mlle Union.,

des hal,i.nta, armés de bedons, are.rusent,

mals le sanaber à Pep,. ém1,88,

"00."1=resiiterall den.

des Ardennes.

Isa gendarmerie organinu aussitôt une

battue, mais ce fut en vain.

Le facteur Strady avait pu se c..er

sur la route et ne fut pas blessé par le

4'1..oeuecadd're',%Oirrmet SOM,. hanuonteux

de S'harMsardee avec le portrait

atNenee.teneoltez :use d'aereti,

1000010.1:

1 reteroree,ue resolt.veeset et or.

ndlasement comporte

aMsleurs 10550. ou suPpléme. ae oins

francs par per.nne audessus de la

première est demande par la maison.

Grandeur lave cadre) 50 x60 ces,.

nêtres.

, Quelles que soient les dimensions de

l:relTrsIO'Z'reerr

'Radotesd'avmce.

5'05ej0'er. rzan rx'pf.f

Olé par colis postal Mort et emballage

°mons 66 francs.

sate. - Nos agrandissements sont

MODELE DE COMMANDE

A M. l'Administraeur

du eMidi s

2008, rue Rootrelaine.

Touieuse.

N,' -nesse el insIne «ne ohofe

sem Vesernsui avec cadre

,e mis ee bien m'a ',esse, est

nit . esse situante t

-

'trrivee ' rad

earin" 'neÎlé'è. .

CROYANT AVALER

DES BONBONS

UNE FILLETTE ABSORBE

DES CONCENTRES DE CHLORE

...et meurt dans d'atroces

- souffrances

Fontenay-le-Cornte, 20 Janvier. - La

Jeune Gisèle Hairaud, âgée de 5 ans,

dom Ms parents habitent au Lac, près

de Fontenay.le-Comte, ayant trouvé,

dans te tiroir d'une table, un tube de

tra7c1%',r'Znes.'2aggrla,te:1181

qu.-uns

Or, oes granuiés étaient un concentré!

à base de chlore destiné à faire de l'eaul

de javeL

Prise de violentes douleurs, le Matte,

Mt transportée d'urgence à l'hôpital de

Fontenay-le-Comte, mals 105 50105 furent

Inutiles, car l'enfant décéda quel.

mies heures plus tard dans d'atroces

souffres..

Nécrologie. - C'est avec une pro- RUGBY

fonde émoi on que 1'0 0. S. C a appris

la couve'e du décès du camarade

Edouard Baron.

GRCInVa. lre'stUrlerehra

Toster;S

suRESSES Le

Lflsaolaea nu l'asos egnemn

I. SIS slSrssstoea,pseie ICI

41411111 lllllllllll 111110111111iii lllllll 11111111111UI111111811 lllll lllll 111111Unillin

ui 1118Ullelle noutmerngue ne MN mils

Noue donnons d- dessus /a repro- Nous

melon de la belle médaille bronm

pouvons Pexpédter

poste en un

ortie des Ateliers de la Monnaie et

paquet rem:mm.1

ue l'on peut se procurer dans nos pour

avec un supplément de 1 fr.

tesla,

au prix de 25 FRANCS,

crin conapria

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés


LE MIDI SOCIALISTE

IBINfflà 6

r /Wu doute que les sportifs de /a résion lundi

g>. eu Peuvent dow être soute- COUR D'ASSISES

nues que pas dm défet.. rou.. Lundi 31 janvier. 13 heures,

'viendrons nombreux apPleadir nue ieuas méta s'affirmer eur-mêmes et o. Pas affaire Grace 1 Attentat à. 1 pude..

Wenn..

des avocats offerts en catimini. Defenseur, NP Loups.

Coup d'envois à 14 heures.

afTriZniejelt 2/er Entrée générale, 2 fr.

Mardi ler février. 8 h. 30, af-

50: Scolaires,

SAINTE-CROIX-VOLVESTRE faire Gocyk 1 Attentat à la pudeur.

I ,:were ? fr. 50.

JUSTICE DE PAIX. M. S. Sou- Défenseur, M. Loups : 14 heures, af-

SAVERDUIv met, maint dedeuilo tent d'être faire Dontlous : Incendie volon-

nominé, pse un récent décret de M. le taire.

PROMOTION. Nous sommes bey.

elP reux d'apprendre que per décret du 12

Gude des Sceaux, juge de paix sup- Mersredi 2 février. 8 h. 30, al -

ianvier, signé par M. le ministre de pléant du canton de Sainte-Crobt en faire Cozenave ; Faux ; 14 heures,

remplacement de M. Sablé atteint par affaire Lacoste : Coups mortels,

Tout le monde sait quo la feuille l'Agricrilture, notre compatriote Mme.

In limite d'âge.

d'artichaut et le boldo sont deux Etienne, régisseur, a été promu ,n arsdm Nom adressons nos Plne all.31.3

plantes qui réveillent les foies en- d'officier do Mérite agricole.

licitations à M. Soumet et nous rejet.-

AUCH

dormis ; mais agir sur le foie n'est M. Dumas, nous permettra, en cette

pas suffisant, lorsque tout votre circonstance. de lui présenter nos plus

sons de sa nomination.

BEAULIEU, COURS D'ARIOULTUtube

dig.tif est paresse. ;tt faut amicales félicitations.

MERITE AGRICOLE. Nos amis RE. Un coum d'arboriculture fr.

agir aussi sur l'estomac et sur

mie Soin, de Cérlsols et Jules Clastres, tiere aura bru à Dm001100 une fois par

testin. Ainsi vous mires un tube St-PAUL-DE-JARRAT de Merigou viennent d'être Premia che- semaine b partir du samedi 5 février,

digestif eu parfait état, condition

valiers du Mérite agricole.

à 9 heures du niatin, jusqu'au 1.2 mars.

LE SYNDICAT FANTOME. Nous Nous leur adr.sem nos plus vives fé- Le programme comprendra I L Plan.

Première pour bien se porter et bien avons pelé d'un syndicat agricole fend,

dormir. Or, le mérite du" Thé des

licitations pour la distinction pleine- toton. choix des porte-greffe, des va.

m. sévit dans la commune de Sein,

Familles " est dû à ce fait que c'est

ment méritée, doua De viennent d'être Pétés, etc; a Soins it

Paul-de.jerrat et prétend y organiser. Pour

un mélange de

l'objet.

In M 1mai05, une manifestation « d'agriculteureqnaymns.travailleurs

Nous signalions, le 20,, oue « La

TARASCON

Dépêche u du I8 avait mu devoir, elle DEPLACEMENT A LCZENAC DE

aussi, annoncer rosembleme / Mais L'A. S. T. C'est dmaanche 23 cou-

voici es qu'elle publiait le ion, même de rant, que se disputera. & Lumnac, le

lu oarotlor do mue no. t

match tanuattendu entre PU. S. T. L.

La constipation .t due à plusieurs causes, tant& Syodiut Agricole de SaintPaul-de.

e foie fonctionne ma/, tantôt l'intestin est pares-

et l'A. s. T.

Jarret,

Afin de contenter les membreuu mis

seux, chm d'autres c'est l'estomac... Or le succès Dam le numéro de s La Dépêdhe Y de porters ayant manifesté le désir d'ef-

du Thé des Familles est dù hen fait que c'est un mardi dernier, nous avons annoncé à fectuer le déplacement, nous deman-

mélange de 18 plantes différentes r 4 agissent

sur le foie, 3 agissent sur l'estomac et régularisent

cette même place que le Syndicat Agridom à ceux-ci de vouloir bien se faWe

cole de Saint-Peul organiserait prochaine- inscrire au café Arbona ou é. M. Char-

la digestion, 5 plantes réveillent l'intestin et 6 ment an rassemblement à SaimPaul Ce les André et Ir M. Pons.

plantes calmantes et aromatiqucn donnent au communiqué nous étant parvenu par ne Le paix des plae,s a été frire comme

Thé des Familles son goût délicieux. Aussi quelle mare personne que le président du Sein

que soit la cause de votre constipation le Thé

ccitt aller et retour, 6 W.c.

ducat, celui.ci none prie de publier la

des Familles est certain de voirs en délivrer.

Date extrême limite d'inscription

mise ou point suivante r

« Mise su point. Le préside. du Dépare du siège ; dimanche ex cou.

Syndicat Agricole dé Salm-Paul-de-jarre cent, h 12 ri. N.

c'etet ia, *tenté inforws ses adhérents, ainsi que la popu- A. S. T. BAT LE S. C. U. F. Dl.

loti.. des remmenés misioes, vus le ras- manche dernier s'est déroulée sur le

En quelques jours votre constipation ne sera plus semblement agricole annoncé pour le 30 terrain de 10115001e, par un temps ma-

qu'un mauvais souvenir et vous armes définitivement

chassé tous les malaises qui découlent de larmier, par quelque permnne non manmanique et devant une belle chambrée,

cette terrible infirmité ; lourdeurs, vertig., vices datée à ce effet, pan dane h chronique In partie toute amicale oppownt

du sang, boutons, douleurs du foie, etc...

rewonale du rournal s La Dépedhe 7 do . P. . B, T,

Buv. tous les soirs votre Thé des Familles, et 18 ieovien n'aura pas lieu ne iour-là à Cette partie fut tout à t'avantage des

Saint-Paul-de-lame, pulmne lu dute s'a locaux et se termina par Mur nette sic.

vous vous réveilleren en bonne santé. En vente s'es encore été retenue. Le président t luira

ch. votre pharmacien

Sime. v

Peu de ch.es à dire aux cette partie

Après ceins le aimera/ne dee convoca- disputée sous le signe de ramifié.

r,

tions adressées à la Section Saadi,se et à Les visiteurs nom presenièrent une

RE DES rAt'MLLES

la municipalité pourrait-il nous dire an &Mitre rapide, mais jouent tron Pers.,

nom de oui/ groupement étaisut faites nettement. Manque de réalisateurs mai-

lea dues consommons 7 Si ee groupe es.. gre le desm ires net de bien faire de

eommmemenom

te, one% one soient ms beau.. nom l'avant-centre.

sommes oblisé de dure se( cultivateurs de Clora lm locaux, excellent galop d'om-

I. rquieu que e'ile out dee revendications trainement.

à formuler, et nous asvons en Nous tenons â prerenir le public ta-

ont derès vérieuses. nous ne pouvons remonnais que dimanche la courant

noEtane lem ...Per de confier à ses leude,, le nos jOitelles Se déplacerOnt n L.enne

de las renne/11n et de les Faire en. pour y disputer un match comptant

res &Pannes paysannes son« Pour In challenge de l'Ariège.

Gr E, S

PUPILLES DE L'ECOLE PUBLIQUE PAMIERS

L'Assemblée Générale de l'Associa-

ASSOCIATION ARIEGEOISE

tion Ariégeois des ,Pupilles de PE-

DES MUTILES

yole Publique aura lieu jeudi 27 jan- ET ANCIENS COMBATTANTS L'ACTIVITE PARLEMENTAIR.E Re.eignements et adhésions à

vier à 10 h. 30 à la Mairie de Foix, Groupe Cantonal de Pamiers

la Permanence de PU. D. M. A., 27,

dasa la salle du Conseil Municipal Mercredi 26 janvier à 20 h. 30, Notre ami Saint-Martin député rue Ioambettu, à A ch de 11 heu-

mine gracieusement à la disposition

de l'oeuvre des Pupilles par la Muni-

sera donné au Thèétre Municipal une de Mirande a reçu de M. Guy La r. à 18 heurm taon res samedis.

grande soirée de 9,ala, sous la prési-

Chambre président de la commiscipalité.derme

d'honneur de M. le Préfet de

sion de l'Année la lettre suivante TAXE A LA PRODUCTION

Ordre du je«,

l'Ariège; de /VI. Araud, président dé-

Mon cher Collègue, '

DE 8 %

e En réponse a votde lettre du 6

RePPorts moral et financier; Propartemental de l'A. A.; des autorités

Tout producteur doit faire avant

jets pour 1938; Organisation de la civiles et militaires, avec le comma

janvier, je tiens à vous faire con- In 31 janvier une déclaration au

naître que rat posé se jour, a M

Tombola; Questions diverses, de /a musique du 42me B. M M. au

buraliste, si sa production excede

L'Inspecteur d'Académie elle Con- profit de l'arbre de Noël des Pupilles ;

le Ministre de la Défense Nationale 300.000 fr.

et de la, Guerre, la question relative

seil d'Administration prient instam- de la Nation, Enfants d'Anciens Com-

Piaule de déclaration, vendeur et

ii Pachevoment de la voie stratégi- mheteur sont respomablm et susment

Mesdames les Institutrices et battants et de la Caisse de Secours du

MM. les Instituteurs ainsi que let

que d'Auch à Lannemesan, par ceptibles d'encourir les péneiliteS

l'autorité militaire.

membres du personnel enseignant de Pour la Première fois nous enten-

prévues.

> Des qu'une reponse me onusien..

tous ordres, d'assister nmnbreux drons le chant des Anciens Combat- dru, je ne manqu.al pas de vous CAISSE DEPARTEM:ENTALE

cette Assemblée générale qui affirme- Mals oeuvre du distingué composi- la communiquer.

DES ASSURANCES SOCIALES

ra non seulement l'action bienfaisanteur appaméen 9I. Marcel Dardigna, Veuill. agréer, mon cher Col- Réunion du Conseil d'administration

te de Pieuvre mMs encore /e rayas- chanté par . M. Gasc, chef de la chu- legue, 1 expression de mes senti- (décembre .37)

nement moral de l'Ecole Publique et ra pp n .

ments-les meilleurs et les plus &-

In sympathie dent vile est entourée. Sur l'écran, le plus beau elle Pim

Un rapport est fait sur la réassu-

Ventés D.

sensationnel film français, véritable

rance, pais sur les travaux du (ton-

chef d'eeuvre a La Grande Illusion MONSIEUR 1.0 RAPPORTEUR er., Le rapporteur i.iste surtout

sera présentée.

GENERAL DU BUDGET AU SENAT

sur la nécessité des A. S. pour les

FOIX

Nous espérons que le public Mei- EST VIVEMENT LOUANGE PAR travailleurs a.gricoles.

méen et dru environs viendra en

LA RECTION

Soins spéciaux

REUNION DE LA SECTE:9N Nos foute assister a cette representation

camarades som iffermée wu h réarden et aucun' mur d'aider les A. C. dans Dans un portrait paru dans un Le Consei/ demande que pour

de la section primitivement fixée suit cette uvre de solidarité et de bien- hebdomadaire parisien (Candide éviter des inégalités de traitement,

janvier, mira lieu ce soir eamedi 22 soc' faisance, dont on 000 apprécier pré- sans doute) et reproduit par e le on crée une Caisse Nationale de

à 29 h. 30, dans la salle habitua.. cédemment 1m heureux réSultats.- Petite Gironde >, M. Gardey est RePartnion et un barême forfai-

ouver oges dithyrocsstlqura taire pour toute la France.

Ordre dotons

AU MUNICIPAL Ce soir, une souverainement compétent

Renuvellement do bmeau. grande production dramatique av.

LES PRIX DE JOURNEE

« encyclopédique e « grace et impi-

Organisation de Pennée 1938. Jean Murat, Charles Vanel et Jany toyable courtoisie o « laborieux D

A L'IlOPITAL D'AUCH

Présence indimensable.

Holt dans aTmoïko sur la Piste Blan- mod.te

Les nouveaux prix1 19 fr. 51000m

LA VICEPRESIDENCE DE LA SEC, che un.

Vraiment, n'en jetez plus ! I/ est la médecine ; 21 fr. 80 pour la chi-

TION EUXEENNE DU P. S. F. ET

vrai que dans le même hebdomarurgie ne sont admis qu'a partir du

L'HONNETET:. Nous avons veine- Aujourd'hui au magasin de la LAITE- daire infâme, Blum, &aloi, nos les janvier 1938.

ment attendu une pnmestation contre no. RIE du CHATEAU, Vente-Réclame de amis sont tramés dans la boue et DIVERSES QUESTIONS

tre récent écho sur le fonction qu'eurait GRUYERE et P55T-SA.7 extra h couverts d'Injures.

occupé ou qu'occupereit encore Prunier. ta francs le kilo. Beurre extrefin, tous Dês que l'on inquiète tant soi peu

Demande est faite à l'Union ré-

Renard dam la bureau d. la Section de fromages de choix.

les possédants, on est bon à, donner

gionale pour la réassurance, d'une

Foix du Pani Social Françab.

sux chie.; dire qu'on les ramure, subvention de 10.050 fr pour le

Nous croyons cependant savoir que le

on est couvert de fleurs. Electeurs

dispensaire départemental polyva-

colonel ex-elief des Croix de Feu ariégeois,

mmit assuré à des amis, très dis-

MIREPOIX Prolétaires, républicains, démocralent.tes, juges et exécutez les faux radi-

REUNION A AUCH

erêmrnent, que le notaire ne faisait pas FOOTBALL ASSOCIATION. caux

Aujourd'hui samedi 22 janvier,

partie du bureau de se section de Fois, dimanche 23 movies au Pire des %wu

14h, 30, M. Nieouleau, Directeur des

Allons, colonel 7 de la franchise et de aura lieu ne ande cuculs di Food,oll ART/SANAT FRANÇAIS Services Vétérinair., fera une con-

la amcente.

mue les équipes 9 ci 2 des Espoirs Mira- L'Union départementale dru maltees férence sur l'épizootie de fièvre

La mode, dhen vos camarades est à la pieiena.

artisans du Gers, constatant aphteuse, à la Maison de l'Agricul-

parole d'honneur de « chasseur à pied n. Cette rencontre a pour but de mien- qu'aumne mesure n'a été Prise en ture.

« de fentawm y, de « soldat A mue » bonnes les ;one.n gni disputeront le faveur de sarthans durement tou- Les agriculteurs se doivent d'Y

Dorme mous done votre parole de « gen- challenge des résesves que Mirepoix doit chés par les charges .tuelle3 ; as ciste r.

darme n (qui vaut bien largement ks m- remporter de Mute hm..

Demande énergiquement la mise SYNDICAT MEDICAL DU GERS

ues serments) que Prunier-Pen,/ n'était Se, réserves étant considérées comme en 'application des lois artisanales

. rosis n'est pas des vôtres 7 Et tant que meilleure formation actuelle dan. l'examen et le vote rapide des pro- En raison du coût de la vie, les

mais y serez, communiquez nous la lime

positions de lois favorables, notam- honorair. desdecins et prati-

réelle du harem de le Section de Fois Les dirigeants des E. M. dans un but ment le vote d'un statut de l'articiens ont été fixés c... suit

du P. S. F. Car, bien ws-udu, nous ne de propagande ont décides' que motos les keret et la répression du tranad Consultations 1 Au Cabinet, 15 fr.;

eppoaons mas un seul instant que vos entrées au terrain donneront droit à un noir ; et font appel à tous les arti- E'n ville, 20 fr. ; A la comPagne, 20

sunis voue rougiasien d'appartenir à un billet de souscription à le tombola organisans du Gers Penr eill'ils se grou- francs plus I fr. 50 par kilomètre, à

parti d'ordre, d'honnêteté et d'honneur. sée par notre société sportive. pent dans l'Union.

partir du ler janvier.

donner 0.-Lix REGIE DU PARC MUNICIPAL i-

DES SPORTS pets et4r.iAiLits21,7*,

AVANCES

30, Si gens, litt

0911111Illi 111108111E, ADJUDICATION

111111111M111111.1111MMUMMMIMGM11

Le Maire do Toulouse a Pilon- ASSISTANCE JUDICIAIRE

nem d'informer le public qu'il mra DU 30 JUILLET 1935

Procédé le Vendredi 28 larmier

16 heures, dans la salle du Conseil

Municipal, à l'adjudication : ETUDE de Mi Cahusac, avoué, 34

Du fuel ail lourd nécessaire au

fonctionnement des chaudièreS

rue du Rempart Saint-Etienne;

la piscine d'hiver, pendant la pério-

Tou/oum.

de qui commencera le ri Fevrier Extrait prescrit par r.tich

iti9o5u8r. prendre fin le 30 Septembre 158 bis du Code de Pr.édure

modifié par déoret-lol du 30 °cm.

Cette fourniture comprendra un bres 1935.

lot unique évalué à environ 300 Par jugement de la 2. Chambra

na, tonnes.

du Tribunal Civil de Toulouse, rem

Les pièces prescrites au cahier du par défaut sa date du trois no.

Irma.

Des leçons en salle et des &monstre.

dm charges devront être adr.sées vembre 1937, il résulte que le ki,

tons dans les vergers de l'école cons- au Directeur de la Régie du Parc vorce a été prononcé au profit de

Mueront ce cours. Pour Y auSiaboS, se Municipal des Sports accompa- Madame Jeanne Gibert, épouse An.

faire inwrire à M. le Directeur de Semgnées d'une lettre d'envoi en por- jouy, demeurant à Toulouse, 1, rue

tant la nomenclature CINQ JOURS Arme, contre Monsieur Alexandre

lieu.

LFS SPORTS DU DIMANCHE 23 FRANCS avant la date fixée de Marius Anjouy, ayant demeuré 43,

JANVIER, Association. Le S. V. l'adjudication.

rue Benjamin Constant, b Toulouse,

Agenais au terrain de la Caserne Lan- La Commissiond'adjudication, et mtuellement sans domicile ni

nes. L'A. S. Auscitaine ren.strera après en avoir pris connaissance, sidence connus.

L'excellente équipe du S. V. Agenais et arrêtera la lisM des concurrents Etant précisé qu'aman° oppom,

devra s'employer à fond pour vatnere admis à soumissionner.

tion à ce jugement ne sera receym

Les visiteurs ont battu Pleur.. 5117 Le Bureau se réserve le droit bis, passe le délai d'un mois,

son propre terrain. Nos Imeurs, d'éliminer tel concurrent qui ne lui dater du présent, si le défaillant

ont Colt de trie jolis progrès, deyrent paraîtra pas remplir les conditions réside en France continentale, dé_

n'emplOyer, e fond pour remporter. voulues, sans que celui-ci puisse lai auquel s'ajouteront dans les au-

Coup denvoi au terrain de la Route élever la moindre réclamation et tres cas, ceux prévus par l'article

e Mimeede. b it lI.

sans que le Bureau ait ri donner les 73 du code de procédure eivi/e.

LES SPECTACIM. Théâtre. motifs de sa décision.

La Tournée Baret donnera le mercredi L'adjudication aura lieu sur sou-

Pour extrait 3

If janvier à 2/ heures : « Le Grilmissions timbrées et cachetées et CAHUSAC, Avoué, signé

lon du Foyer e au Théâtre Municipal

laveur de oelui des

u Cinémas. Fden « Au Senti. du

1111111111111111111111111111111111111111111111111

eZejegerieu'i

Tsar a, « La Brigade en Jupons a. plus avantageuses..

MONDIAL-OFFICE, 2, rue Bayard

m Familia a Bourrasque et a Valse milCleauftrio.Lnern&n.t000a ffrou).rniri Deux Toulouse. Maison 8 pièces, rapport

SOynIs t.

net 7.400, Prix 120.000,

AVIS DE LA MAIRIE. Ie maire Les sournission-s contiendront les numunumuu lllll umummumna

rappelle que les propriétaires riverains prix fixés par les concurrents eux-

des Menins ruraux doivent faire Mamêmes, ces prix s'aprpliquerent

ge. les arbres bordant les chemins la tonne, octroi et tous droits as-

Passê le ler mars, l'élagage séra feit

Hémorroïdes

compris.

aux freis d. intéressé.

Ituels Ils seront exprimés en francs et Germon usure aise

Na 1100 s' ne I cent.cn et ne seront passibles FIRMIN. tu anus, me. E.. FIRM60

une itentla-potrà à Mus.. eue,

SOIF= DANSANTE. Les mines d'aucun rabais.

gens de isolions organissut Pour de- Préalablement à l'ouverture des

main mir. sono Benin, un grand bal somnissio., la Commission char-

gratuit auquel ils eonytent la jeunewe gée de pr.éder à l'adjudication CHIENS DE CHASSE arrêts, cem

retrandaise et cane des envie... fixera elle-même les prix maxima. r.ts, garde, luxe ; vente confurneej

Le meillmr accueil sera réservé à C. derniers seront plaCéo prix modérés ; gibier rspeuiplemeutig

ph cacheté, et ne Seront en aucun Te ephone Mornm 3

00110,

Dose dimanche 23 lanvien renfler s rendus publies.

De Solignac, Mornes (Choren15151

vaus â II heures. sa& Boutnll char- Si les prix offerts par les concur-

u111011111111111 llllll llll

mante some en perspective. rents sont supérieurs à ceux éta-

llll

ES UlP blis par la Commission, il n'y aura

AMICALE LAIQUE. BASKET- pas adjudication, et alors il sera

argent pour conspRETnne

111111.1 trurre, remboursable

RALL. DImasche dernier, les équi-

procédé, séance tenante, dans les

nes de basket-bail de l'Amicale laïque mêmes conditions, à une e adju-

10, 15 ans, Sté FONCIERE du

SUD-OUEST, 48, rue de Metz

decevelent sur leur terrain dos Arènes

dication, laquelle sera senne dons

les Orprip. des Pingouins de Mont- 3. et 4. tentatives, dans le cas de

Toulouse.

non réu.ite des 3 première.s.

réal.

La première partie vol met aux Po- Le dossier de l'entreprise est dé- 1111111111111111111,1111111111111111I11111111111

ses les éallipeS 9,1,0111,e9 fit apparaître posé à la Direction du Pare Muni- 1111111111111111111111111111111111111111111111U

dés /a permière mi-temps la suPéri. cipal des Sports Parc Toulou-

rité des joueurs de Montréal, plus âges sain où les prétendants peuvent I- GARRIGUES, ex-commisu

si eus expérimmtee.

en prendre connaissance, tous les saire police, 20, Pl. Capitole,

A la deuxième mi-temps un redres- jours ouvrables, de 9 heures midi

rernent s'opéra dans l'earioe de l'Ami- et de 15 h. à 19 h.

Tueote.lurevellu,Def episemrei

cale qui résista bien mieux aux nu- Toute personne qui entraverait accidentés.

oo,,ts 10,5 Piegouciae.

la liberté de l'adjudication serait

ceux-el gagnèrent la partie par 38 passible des peinou portées à l'arti- 1111M1111111111MMIMMIMMIM511IM5IO

A le

cle 412 du Code penal

La -fleuxhne partie, en revanche, qui Fait à Toulouse, le 12 janvier 1938

mettait Mrx esee ms &eines premiè-

PRES ":: ésZ te"

res fut à l'avantage de l'Amicale

Le Président du Conseil Int 9% Revint au gre Sa demandeur.

N. joueurs très en verve réussirent

d'exploitation, RenSeignern. matuda COSIDAISSIdet

Ir 710MbreIR paniers. La Première M.

Dominique WEIL ApRES REALISATION Mt ou Eer

temPs fut enail!ée de très belle Pha-

Adjoint au Maire. EXPANSION COMMERCIALE et AGRIses

de jeu. La seconde mi-temps fut

COLE Bd ma de la ciao. Parts-De.

beau... Pim heurtée et ne valut Sou IiIBBIIIII111111111111111.1111111111111111111

la première.

Celle partie se termina a l'avantage ETUDE de le Albert Mord, avoué

de l'Amicale laïque sur un spore de 51 agrégé du Trésor public, 29, rue

e Meia, a Toobnoue.

SIMOpPF Extrait prescrit par l'article 247 URI Challgti

AUX ARENES. pARc DES SPORTS. do Code Civil,

- On annonce que ce terrain si heu- D'un jugement de défaut faute

re. doit attirer prochainement en des de comparaître, rendu par la par l'electrIcité

tournois sélects les équ'Pes les Phis

deuxième Chambre du Tribunal civil

réputéea de la Fédération du Gers de Toulo.e, le dix avril mil neuf Menem tarife de GnM grès réduira

contre les équipes locale«. champion de cent trente-sept, enregistré et si-

Is Coupe Montesquiou 19. gnifié, il résulte que le divorce avec

AU THEATRE. i:rne troupe locale tout. ses conséquenem a été pro- Soclég Ituloisalle la Balade

...Parée d'amateum ore.moc une minoncé au profit de Madame Odette I% Gel 55.Plémo

rée au mous de l'Union 000eOiss St- Amédée Delphine Georgette THIE-

L'Mtérêt de la mmifesta, RIET, sans profession, épouse de

TOWhong 22.1-24

ton n'échappera à personne, car la M. Mirko IffIRKOVITCH, demeu-

réputation de certains art.es a déjà rant à Toulouse, 31, rue Bachelier, 1111111111111151111115,111111111111111H1111111

franchi les limites du département. et aux torts et griefs exclusifs de

PERCEPTION. Par application ne Monsieur Mirko MIRKOVITCH, do- /RANGEMENT

In lei de 40 heure., le bureau de la permicilié rue Deckenaska N. 1 firme 'ADRESSE Tonte demande 85

ception sera ferme le lundi matin. Ampère à Belgrade (Serbie).

changement d'adret-

La présente insertion est farte se doit être accompagnée de

r0M)0I3.1 an vertu d'une ordonn.ce rendue 1 trane es timbres-poste et

CINE11.1 DU THEATRE, Same- par Monsieur le Président du Tri-

de la dernière bande dl

di 22 janver en soirée et dimanche bunal Civil de Toulouse en date du 01. iournal.

23 en matinée et soirée, au Cinéma vingt janvier mil neuf cent trente-

du Théâtre o limnée et Juliette a avec huit, exécutoire sur minute même

Norme Scherer, Lotie Howard, John avant son enregistrement en raison

Barrymore. May Olivier, etc... Ces de que la notification de ce juge- 'MM&

a pins grandiose adaptation de Shament n'a pu être faite à la personexpeare

on emem.

ne elle-même de M. Mirko IDAHO- SOCIALISTE

En complément e l'Alibi avec VITCH.

ut compte{ par ma équipa eatnrien gués/

Eric Louis Louvet, Jany Holt, Pierre

Pour extrait 3

Chenal, etc...

Film tout récent qui passe actuel- A. MOREL, avoué, signé.

I. ednue Luksiceio

lement à Prordeaux.

Actualités.

KURSAAL-CINE. Dimanche 23

envier en matinée et soirée, un superbe

film d'après « La Peur a de

Stefan Zweig, interprete par Gaby

Morley, Charles Vanel, G. Rigaud et

Suzy Prim « Vertige d'un soin o.

Complément et Pathé-Journal.

Ti

r-14ILETTE DOLLAR

palri oseph RENAUD

Cette Pèce eût été complètement

u loge de star v, si elle Wavait

cent nu aussi des muvenim

de voyagns lointains t deux jupes

de daftSellSCS cambodgienne, un

chasse-mouches en crins de girafe,

des armes malgaches, une panoplie

de trophées' polynésiens.

Dans un coin, une idole en bois

qui portait autour du cou un collier

ACHETEZ

VOTRE

nopeenown

FEUILLETON DU MIDI (/3)

tollettrn du soir, claires, transparent.,

que portent les pas.geres,

des grands pmluebots, sur lee mers

tropical..

Il sied de mélanger gin et

menthe glacée, moitié et moitié...

010 ! Xn irempli le verre trop_ Eh

buvant seul, vous r.vmeseriez...

Laissez-moi aider...

Elle s'assit sur le bras du fau-

de gris-gris africaine vous poursuiteuil et tint le verre de Jacques

pendant qu'il buvait.

vait de son rictus.

Rite Rohmer revint en une de c. Elle lui parla de Hollywood, Ion-

gamm.t, d'un ton monotone, endormeur.

Elle lui montra, elle lui

fit entendre, sentir, 1m couliss. de

la cité élilouissante et implacable.

Elle ne buvait pas mais tout en

parlant, d'un geste qui semblait

illustrer ses paroles, elle remplissait

fréquemment, à la dérobée,' le

verre de Jacques...

Elle lui a.ura que, dès le lendemain,

elle lui trouverait un emploi

rémunérateur, intéressant.

Ja.e.. se sentait. fort, confiant,

gai Elle le guett.t d'un regard

calculateur un regard vert et ten.e.

silence profond du vingt-troisième

étage n'était troublé, parfois,

que par quelque glissement d'amensono

ou un lointain appel de paquebot.

Peu h peu, les yeux de Jacques

ne lui montrèrent plus l'ensemble

immobile du salon, mais des fragments

qui semblaient se mouvoir...

grimace de l'idole africaine... bras

levé... Le chasse-mouches s'agitant.

Jambes se décroisant... ongles violets...

panoplies dont les armes

tournaient-. I. yeux verts, guet'

Enfi, les images se succédèrent

si vite, qu'ébloui, il ferma I. yeux.

Du gin, per, maintenant l ditelle.

Non. Je n'ai pas l'habitude

et... A cette heure-ci, le gin pur

c'est splendide !

Jacques dans un a night club D de

la Quarante-huitième rue.

A partir de minuit, an y jouait à

la roulette dans une vaste salle à

In porte de laquelle, dea fois par

semaine, la police spéciale préférait

s'arrêter et prendre r enveloppe

gonflée de dollars que lui tend.

Gewirtz, le manager, un petit homme

aux cheveux prématurément

blancs et collés en bandeaux, à menue

moustache à la Charlot.

La roulette américaine laisse à la

banque un gain si énorme, si me-

tain, qu'elle permet de s'entendre

avec certains détmtives...

Rita Rohmer eut un entretien à

voix basse avec Gewirtz. Puis elle

revint vers Jacques

Je vo. avais prairex rine

place. Vo. être; engagé comme

surveillants. cent dollars par se-

CHAPITRE VII

L'exietence du jeune Français à

New-York avait toujours été pénible.

Maintenant elle était large.

R n'oubliait eas Milette, loin de

à.. Ses projets etaient toujours les

mêmes. Mais, à son insu, l'éloignement

agissait. Et il y avait Rite

Rohmer qui entourait Jacques de

charme, de soins, de câlineries,

sans que ses yeux verts cessassent

d'être froids.

En cachette, il écrivait à Mulette

des lettrrn tendrern oh il n'osait pas

lui faim sentir que/ ne désirait phis

PM arrivée immédiate à New-York.

'Réclamez de préférence dans vos Coopératives

les PRODUITSCdep , ..,

Il pensait qu'elle attendrait longtemps

encore, un an peut-être, son

admission au quota.

...Un soir, Rita lui montra Harlem,

cette extradrdinaire agglomération

quit ne connaissait pas encore

et qui .t, en plein New-York,

la plus grande cité nègre du monde.

Vers la eent-vingt-cinquième rue

sans que se modifie l'aspect dee

édifices, des trottoirs, de la chaussée,

l'humanité' devient excl.ive-

ment africaine. Jolies mulâtresses

et quarteronnes, . bas écarlates

et mndales bleu vif, e Gentlemen

de couleur D, un cigare allongeant

encore leur mâchoire simiesque.

Goudron, les polen, icem les phar- Jacques et Rite dinèrent ans

restaurant oit

maciens, 1. médecins. Goudron, le

ils étaient seli1

clergyman

rase bllsOhe, nu, Ite.steuriv:auevnItr,:elger.gÏ.

en redingote, cravate

blanche, une Bible sous M bras. que IraPPait le ventilateur,

Goudron cm ouvriers en chandail

v.o/et, en immense pantalon jaune

relevé jusqu'aux pectoraux. Goudron

la nurse qui pousse la voitu-

violette qol

rete oit deux bébés jaunâtres vagissent.

Mais blancs ces deux ch

rieurs de souliers agenouillés de-

MIT;

vent des nègres, blanche cette boniche

suivant humblement la famille

noire qui daigne l'emploYei

Aux devantures, dans l'épreuve

Photographique, coloriée comme à

mal, la menée sombre

grosses lèvres se prélasse sous mêcascade

de fleurs d'orangers,

de l'époux en gants blancs e.

larges...

D'aveuglé.. « cafétéria,

remplino exclusivement de gelid

couleur faisaient penser à des bes:

eate.'"e m'e "ee tre'"

apte. les

Llea.lotion

st0Me.

PAIN A L'A ai" POeDS NET RÉEL

QUALITÉ PARFAITE

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés

More magazines by this user
Similar magazines