L'Égalité - Bibliothèque numérique romande

ebooks.bnr.com

L'Égalité - Bibliothèque numérique romande

de la solitude, l’amertume de la dépendance et de la pauvreté, la

blessure d’une naissance illégitime, – qu’aiguisaient une imagination

trop active, une colère latente contre l’injustice sociale

qui aggrave ces maux par la sévérité routinière de ses préjugés,

une rancune concentrée contre la cruauté des hommes qui les

exploitent avec bassesse au profit de leur amour-propre, de leur

intérêt ou de leur prépotence.

Il avait deux fois échoué à l’École normale, au scandale de

son oncle Alcide Délémont, le verrier de l’île Saint-Germain 1,

qui subvenait à ses besoins :

– Mon cher, lui déclara l’usinier au premier échec, quand

on a sa carrière à faire, on commence par réussir à ses examens.

Avec ton intelligence et ta facilité, tu es impardonnable, ma parole

!…

En effet, Valentin n’aurait eu qu’à vouloir. Mais qu’y pouvait-il,

si sa curiosité de tout ce qu’on n’enseigne pas le poussait

hors des chemins battus, loin des programmes ? Il travaillait,

certes, savait plus de choses que ses camarades, avait ou croyait

avoir des idées personnelles, et négligeait la préparation méthodique,

qui se monnaye en succès de concours et d’examens. Au

lycée déjà, ses bulletins portaient toujours : « Élève intelligent

qui ne travaille pas assez… Esprit fantaisiste, indocile… » Et

autres notes de même sens. Délémont grognait en les recevant.

Au second échec, il se fâcha tout de bon :

– Pourquoi diable t’obstines-tu à faire des études si tu n’en

es pas capable ? Je te l’avais dit : mieux vaut devenir un bon ouvrier

qu’un raté de l’Université.

Il s’en tint à ces vains reproches : il se rappelait l’affection

que sa fille Alice, morte tragiquement, avait vouée à l’orphelin ;

1 Voyez Édouard Rod, « Un Vainqueur », 1904

– 5 –

More magazines by this user
Similar magazines