Mise en page 1

djazairnews.info

Mise en page 1

Situation sécuritaire au Sahel

La menace terroriste plus pesante

La situation sécuritaire au Sahel constitue de plus en plus une réelle inquiétude pour la stabilité des pays de la région qui craignent une

recrudescence des actes terroristes, et ce, en raison du conflit libyen. > Lire page 3

Hadj et Omra 2011

Périlleux

périples !

Le pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam est

devenu une éprouvante épreuve. Chaque

année des milliers de hadjis sont livrés à

eux-mêmes, pour la simple raison que les

engagements pris par les agences de

voyages et les autorités ne sont pas

honorés. > Lire page 2

Tripartite

Huit dossiers inscrits à l'ordre du jour

Moins d'une semaine nous sépare de la date de la tenue de la

prochaine Tripartite. Un rendez-vous que patrons et syndicats

attendent avec impatience, tant il s'agit de débattre

d'importants dossiers d'ordre socioprofessionnel et

économique. > Page 6

« Le corps dans le roman arabe »

en débat au Sila

A l’affût des tabous

Les deux romanciers libanais Rachid Dhaîf et Alaouia Sobh ont

animé avant-hier une conférence-débat sur la présence du corps

dans l’écriture romanesque arabe. > Page 12

Quotidien national - Dimanche 25 septembre 2011 - N°1022 - Prix : 10 DZD - 1 EURO - ISSN 1112-7406


2 > A L A U N E

Alors que 36 000 pèlerins algériens accompliront le hadj

Saudi Airlines refuse de transporter

des pèlerins à partir d'Ouargla !

l'Office national du hadj et de la omra devra prendre en charge quelque 22 000 pèlerins, 3 000 par le Touring Club

d'Algérie (TCA), 1 000 par l'Office national algérien du tourisme (ONAT) et enfin 10 000 pèlerins seront pris

en charge par les 26 agences de voyages agréées par l'ONHO.

Pas moins de 18 000 pèlerins seront

transportés cette année par Air

Algérie. Pour ce faire, la compagnie

aérienne nationale a mis en place

un dispositif qui répond aux décisions arrêtées

par le Conseil interministériel tenu en

janvier 2011. Parmi ces mesures, la reconduction

du nombre d'aéroports de départ

qui sont au nombre de cinq à savoir : Alger,

Oran, Constantine, Annaba et Ouargla.

Lors d'un point de presse organisé hier à

Alger, Mohamed-Salah Boultif, P-DG d'Air

Algerie a déclaré que « le choix des villes à

partir desquelles seront transportés les pèlerins

revient aux pouvoirs publics…en ce

qui concerne les pèlerins qui se trouvent

dans des wilayas tiers, Air Algérie prend en

charge et à ses frais leur pré-acheminement

domestique de leur villes de résidence vers

la ville dans laquelle Air Algérie assurera

leur transport vers la Mecque… Ce préacheminement

est notamment assuré pour

les populations de Tamanrasset, Illizi,

Béchar, Tindouf et Adrar vers les aéroports

d'Ouargla et d'Oran ».

Le deuxième dispositif est le maintien du

prix du billet d'avion vers l'Arabie Saoudite

pour la saison du hadj 2011 à 100 000 DA

TTC, alors que le pécule hadj a été fixé à

221 000 DA. « Le pèlerin devra, alors payer

321 000 DA pour accomplir les rites du hadj

», a-t-il soutenu. M. Boultif a également

annoncé que l'organisation de l'opération

hadj 20111 a été confiée à trois agences

publiques et 26 agences de voyage privées

agréées par l'Office national du hadj et de la

omra. En effet, l'Office national du hadj et

de la omra devra prendre en charge quelque

22.000 pèlerins, 3 000 par Touring Club

d'Algerie (TCA), 1 000 par l'Office national

algérien du tourisme (ONAT) et enfin

10 000 pèlerins seront pris en charge par les

26 agences de voyages agréées par l'ONHO.

Aussi, Air Algérie mettra en place dans

chaque wilaya pratiquement, des points de

vente au nombre de 48 dédiés exclusivement

à cette campagne. « L'ouverture des

ventes se fera dès mardi 27 septembre… il

sera largement suffisant pour les hadjis

pour s'acquitter de leur billets d'avion. A

noter que le premier vol vers l'Arabie

Saoudite est fixé pour le 7 octobre prochain

», a assuré M. Boultif.

Et pour mieux préparer l'opération hadj

2011, Air Algérie a signé en date des 16 et 17

avril dernier un accord commercial du hadj

afin de permettre à chacune des compagnies

de transporter environ 18 000 pèlerins.

A ce sujet, le PDG d'Air Algérie précise

Malgré les assurances des autorités

publiques, les pèlerins algériens

souffrent annuellement de conditions

d'hébergement, de transport et même

lorsqu'ils accomplissent leurs rites. L'an dernier,

quelque 29 pèlerins algériens ont été

décédés aux Lieux saint de l'islam. Le nombre

de pèlerins algériens qui ont été hospitalisés a

été aussi important, soit 12.449 cas. Durant

l'opération hadj 2010, on a également évoqué

pas moins de 230 hadjis perdus à la Mecque,

mais retrouvés par leurs agences, sans parler

que la commercialisation et l'émission des

titres de transport sont du ressort exclusif

de la compagnie aérienne nationale.

M. Boultif annonce, par ailleurs, que la

compagnie qu'il dirige opérera sur les 5

escales précédemment citées, alors qu'

Saudi Airlines va opérer sur seulement

4 escales. « En vertu de l'accord signé avec

Saudi Airlines, ses responsables ont émis

leur souhait de ne pas assurer un transport

de la wilaya de Ouargla pour des contraintes

opérationnelles et son quota de 900 passagers

prévus sur cette escale sera affectée

vers ses vols au départ d'Oran », a souligné

le conférencier. Interrogé sur la durée du

séjour prévu pour les pèlerins, M. Boultif

dira qu'il s'agit d'une moyenne de 34 jours.

Aussi, une durée de 24 jours est prévue pour

chaque phase « la phase aller sera du 8 au 31

octobre, alors que la phase retour sera du 10

novembre au 3 décembre », a-t-il noté.

Parmi le dispositif prévu par la compagnie

aérienne nationale pour l'opération

Hadj 2011, la mobilisation de sa flotte propre

gros porteur A330 de 263 sièges et l'affrètement

de deux appareils A340 de 293

des conditions pénibles d'hébergement ! Ce

sont aussi des milliers de pèlerins qui ont

passé des heures et des heures dans les aéroports

de Djedda et de Médine en raison de la

non-ponctualité de leur transporteur. Et

cette année encore, le pèlerinage s'avère difficile

en raison du nombre important de pèlerins

qui accompliront le cinquième pilier de

l'islam, soit 36 000 algériens. Dans une conférence

de presse assurée mercredi dernier, le

DG de l'Office national du hadj et la omra

(Onho), Cheikh Berbara s'est montré réti-

sièges. En réponse à la question si le pèlerin

aura le choix de la compagnie aérienne qui

le transportera aux lieux saint de l'Islam, M.

Boultif a répondu par l'affirmative. Le

conférencier a refusé de commenter les dernières

déclarations de M Berbara sur les

contraintes et difficultés qui attendent nos

hadjis cette année.

« L'opération du hadj ne dépend pas

seulement d'Air Algérie, mais aussi des

ministères des transports, de l'intérieur, de

la santé et des Affaires religieuses…mais

aussi de l'Office national de la Omra et du

Hadj et de la Protection civile. Air Algérie

n'est pas la seule partie dans cette opération

! Néanmoins, en ce qui concerne le

transport, je pense que toutes les contraintes

seront levées une fois que les autorités

saoudiennes auront fini de construire le

nouvel aéroport qui accueillera pas moins

de 20 millions de passagers», a-t-il souligné.

Le P-DG d'Air Algérie a enfin lancé un

appel aux pèlerins pour limiter leurs bagages

au retour pour qu'il n y ait pas d'incidents.

Hasna Zobiri

Alors que 29 pèlerins sont décédés en 2010

L'opération hadj 2011 s'annonce d'ores et déjà difficile

cent. Selon lui, le hadj 2011 sera le plus dur

par rapport aux années passées à cause de

plusieurs facteurs. Le plus important facteur

est le nombre de pèlerins qui est de 36 000

cette année. Le second est le nombre de visas

de complaisance délivrés. Il n'a pas manqué

aussi de pointé du doigt le travail accompli

par les agences de voyages. « Les irrégularités

de certaines agences de voyages sont à l'origine

de l'anarchie », a-t-il affirmé. L'autre raison

évoquée par Cheikh Berbara est les travaux

d'extension et de réfection, tant au

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

Mohamed-Salah

Boultif rassure

« Pas de grève

pendant

l'opération

Hadj ! »

Lors du débat qui a suivi son point de

presse, le P-DG d'Air Algérie, Boultif a

rassuré les pèlerins qu'il n'y aura

aucun mouvement de protestation

pendant l'opération Hadj. « Je peux

vous garantir qu'il n'y aura pas de

grève pendant toute l'opération du

hadj… l'Algérien est solidaire de par

sa nature et ne pourra pas pénaliser

36 000 pèlerins », a-t-il rassuré.

Il s'est toutefois refusé à tout

commentaire sur la dernière grève du

personnel commercial navigant d'Air

Algérie, soulignant que les

négociations avancent bien.

H. Z.

niveau des sites de La Mecque (Grande-

Mosquée et ses environs). « Certains hôtels

de Médine sont en voie de réaménagement

de leurs structures d'accueil. Idem pour l'aéroport

de Djeddah qui est appelé à accueillir

plus de passagers encre cette année », a-t-il

souligné. Lors d'un point de presse organisé

hier, Md Salah Boultif a toutefois appelé

Saudi Airlines de respecter ses engagements

et de transporter son quota de voyageurs

algériens.

H. Z.


Situation sécuritaire dans le Sahel

La menace terroriste

plus pesante

Le porte-parole du gouvernement nigérien,

Marou Amadou, a lancé un véritable cri

d'alarme : « Aqmi s'est approvisionnée de

façon considérable en Libye et c'est un

danger pour tous.

La situation sécuritaire dans le

Sahel constitue de plus en plus

une réelle inquiétude pour la

stabilité des pays de la région

qui craignent une recrudescence des

actes terroristes, et ce, suite au conflit

libyen. Les dirigeants de ces pays affirment

qu'une partie importante de

l'armement du régime d'Al Gueddafi

est tombée aux mains des éléments de

l'Aqmi qui font du Sahel une base

arrière pour mener des attentats dans

toute la région. Ces derniers, selon des

sources sécuritaires se sont approvisionnés

suffisamment en armes et

autres équipements de guerre. Dans ce

cadre, le porte-parole du gouvernement

nigérien, Marou Amadou, a

lancé un véritable cri d'alarme :

« Aqmi s'est approvisionnée de façon

considérable en Libye et c'est un danger

pour tous. Les dépôts d'armes qui

ont échappé au contrôle de l'exrégime

de Kadhafi et des autorités du

CNT sont dans la nature, le Sahel est

en danger. » Inquiétude également en

Mauritanie, où le président Mohamed

Ould Abdel Aziz affirme qu'« il y a un

flux massif d'armements qui ont

quitté la Libye. Les terroristes qui sont

dans la zone du Sahel en profitent. »

Celle-ci s'étend sur 8 millions de kilomètres

carrés, répartis entre le Niger,

la Mauritanie, le Mali et l'Algérie, dont

le ministre chargé des Affaires maghrébines

et africaines, Abdelkader

Messahel, est formel : les récents

attentats qui ont ensanglanté le pays

ont été perpétrés avec des armes provenant

de Libye.

Dans le même ordre d'idée il ya

lieu de signaler que trois personnes

soupçonnées de vouloir perpétrer des

actes "terroristes" ont été arrêtées au

début du mois de septembre, a

annoncé vendredi le ministère marocain

de l'intérieur.

Selon un communiqué du ministère,

cette "cellule" était liée à Al Qaïda

au Maghreb islamique (AQMI), la

mouvance inspirée d'Oussama ben

Laden active dans la zone saharienne.

Ces trois hommes comptaient

prendre pour cible "des services de

sécurité et des intérêts occidentaux",

selon le communiqué du ministère.

Auparavant, "les membres de cette

cellule terroriste planifiaient de

rejoindre les camps d'Al Qaïda au

Maghreb islamique (AQMI) en

dehors du Maroc en vue de bénéficier

d'entrainements militaires dans la

perspective de retourner au

Royaume".

Cette cellule, baptisée "Escadron Al

Battar", selon le communiqué, était

"composée de trois individus, dont un

ex-détenu dans le cadre de la loi antiterroriste

et dirigée par l'un des individus

les plus actifs sur les sites internet

jihadistes ayant des liens avec le réseau

Al Qaïda".

"Cet individu a pu tisser des relations

étroites avec des leaders d'organisations

terroristes au Yémen, en

Afghanistan, en Somalie, en Libye, en

Irak", selon le communiqué

Qualifiant cette "bande" de "très

dangereuse", une source sécuritaire a

indiqué à l'AFP que ce serait "la première

fois que l'AQMI est ainsi impliqué

dans une opération visant l'intérieur

du territoire marocain".

Selon le communiqué, "les mem-

bres de cette cellule étaient en contact

permanent avec des dirigeants de

l'AQMI dans le but de leur fournir les

armes nécessaires à l'exécution de leur

projet criminel dans le Royaume et

aussi pour coordonner leurs opérations

en conformité avec les objectifs

de cette organisation terroriste au

Maroc".

Toujours sur la question, au début

du mois de septembre s'est tenue à

Alger une conférence internationale

sur la sécurité dans la région du Sahel.

« Une véritable poudrière ! » s'est

exclamé le ministre nigérien des

Affaires étrangères, Mohamed

Bazoum. Et de rappeler qu'en juin

l'armée de son pays « avait saisi 500 kg

de Semtex », un explosif très puissant.

Le 21 décembre 1998, 312 grammes

avaient suffi à faire exploser un Boeing

747 de la Pan American au-dessus de

Lockerbie, en Ecosse. Bilan : 270

morts.

Participant à la réunion d'Alger, le

général Carter Ham, qui commande

les forces armées américaines en

Afrique, l'Africom, s'est voulu rassurant

: « Les Etats-Unis et la plupart des

autres pays ont été très clairs sur le fait

que le contrôle des armes (libyennes)

est sous l'entière responsabilité du

CNT. » Néanmoins il reconnaissait :

« Il y a une menace de prolifération

des armes venues de Libye et nous

sommes, toutes les nations sont très

préoccupés par les armes légères et

armes similaires, mais aussi par les

explosifs et les systèmes de défense

anti-aérienne portables à l'épaule. » Il

faisait allusion aux missiles SA7.

Y. S.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> A L A U N E

Trafic de stupéfiants

Grosse prise à

l'ouest du pays

3

Plus de 47 quintaux de kif traité et 1,750 kg de

cocaïne ont été saisis dans diverses wilayas de

l'ouest du pays, depuis le début de l'année en cours,

par les services de la Gendarmerie nationale, a-t-on

appris vendredi auprès du Commandement régional de

ce corps de sécurité, basé à Oran. Ces quantités de drogues

ont été saisies, suite à la mise en échec de tentatives

de leur introduction au territoire national depuis la frontière

ouest du pays, a souligné le Colonel Bessaha Kamel,

chef d'Etat major du 2ème groupement régional de la de

GN, lors d'une conférence de presse. Selon les résultats

des investigations et des enquêtes effectuées sur le phénomène

de trafic de drogue et son introduction par la frontière

ouest du pays, 25% de ces quantités étaient destinées

à la consommation locale. Le reste devait être acheminé

vers des pays voisins, a ajouté le même responsable. Par

ailleurs, le Colonel Bessaha a souligné que les réseaux des

trafiquants de drogue sont à la recherche d'autres parcours

et utilisent de nouvelles stratégies pour introduire

les stupéfiants à l'intérieur du pays. "Leurs efforts sont

voués à l'échec du fait du renforcement des moyens de

contrôle et de la sécurisation des frontières, notamment

après les opérations de développement et de modernisation

dont ont bénéficié les différentes structures de sécurité

relevant des GGF ", a souligné ce responsable.

Actuellement, les réseaux mafieux utilisent de nouveaux

parcours pour acheminer le kif traité, en recourant

notamment à la voie maritime. Ainsi, 32 kg de kif traité

ont été rejetés, récemment, par les vagues et découverts

sur une plage de l'ouest du pays. S'agissant du trafic et de

la commercialisation de la cocaïne, le même responsable

a indiqué que la croissance de ce phénomène "coïncide

avec la hausse du phénomène de l'immigration clandestine

des ressortissants africains vers l'Algérie".


4 > A C T U

CNAS-cliniques privées

2 555 interventions chirurgicales

en six mois

parmi les 2 555 bénéficiaires d'une intervention chirurgicale cardiovasculaire, 1 000 patients étaient originaires

du centre du pays, 700 de l'Est, 800 de l'Ouest et 90 du Sud.

Dans le cadre des conventions passées

entre la Caisse nationale des

assurances sociales (CNAS) et les

cliniques privées, 2 555 patients,

tous âges confondus, ont subi une intervention

chirurgicale à cœur ouvert durant le 1 er

semestre 2011, a révélé la direction générale

de la CNAS. A ce propos, le chargé de la cellule

de conventionnement de la CNAS, D r

Ghalmi Mustapha a indiqué à l'APS à la veille

de la célébration de la Journée mondiale du

cœur coïncidant avec le 24 septembre de

chaque année, que parmi les 2 555 bénéficiaires

d'une intervention chirurgicale cardiovasculaire,

1 000 patients étaient originaires

du centre du pays, 700 de l'Est, 800 de

l'Ouest et 90 du Sud. En outre, a-t-il ajouté,

350 interventions chirurgicales ont été réalisées

sur des enfants présentant des malformations

congénitales du cœur dont 250 au

Développement local

Calendrier chargé pour

le CNES

Le président du Conseil national économique

et social (CNES), M. Mohamed

Seghir Babès, reprendra demain

dimanche à partir d'El Oued et, ensuite,

Ghardaïa et Djelfa, sa tournée à l'intérieur

du pays dans le cadre de la concertation

nationale autour du développement local.

La tournée marathon de M. Babes qui se

poursuivra jusqu'à jeudi est la quatrième du

long périple qui conduira le président du

CNES et la délégation qui l'accompagne,

dans l'ensemble des régions du pays et avec

comme seule mission d'écouter les préoccupations,

propositions et attentes de la population,

des représentants du mouvement

associatif, des élus locaux et aussi de l'administration

locale. Contrairement aux visites

précédentes, le Conseil, chargé d'animer la

concertation, opte pour une nouvelle

niveau d'Alger et le reste à l'Est du pays. En

2010, la CNAS avait pris en charge 6 800

malades dont 590 enfants. Toutes les interventions

chirurgicales ont été effectuées au

niveau de 11 cliniques privées à travers le territoire

national dont 6 à Alger, 2 à Sétif et

Annaba, 2 à Oran et une seule clinique à

Ghardaïa. Le coût global de ces interventions

a atteint 1,8 milliard de dinars. La CNAS a

procédé, au cours de la dernière décennie, à

la signature de conventions visant la prise en

charge de 6 000 personnes atteintes de

pathologies cardiaques et 1 500 nourrissons

présentant des cardiopathies congénitales

afin de mettre un terme aux souffrances des

malades, résultant notamment des retards

enregistrés dans les rendez-vous au niveau

des hôpitaux européens et l'obtention du

visa, causant ainsi la mort de certains cas.

Avant la signature de ces conventions, le

démarche qui consiste à l'organisation de

rencontres locales regroupant plusieurs

wilayas. La nouvelle démarche sera entamée

juste après la rencontre d'El Oued, puisque

celle de Ghardaïa, prévue lundi et mardi,

regroupera également les représentants de

Ouargla et de Biskra, alors que la rencontre

de Djelfa, mercredi et jeudi, concernera

aussi Laghouat et M'sila. Cette tournée marquera,

d'autre part, le début d'une deuxième

phase de la concertation qui se poursuivra

désormais dans les wilayas du nord du

Sahara, des Hauts-Plateaux avant de se terminer

début novembre prochain dans le

Nord du pays. La première phase des rencontres

locales de concertation était dédiée

aux cinq wilayas de l'extrême Sud à savoir

Tindouf, Illizi, Tamanrasset, Adrar et

Bechar.

transfert des malades à l'étranger était la

seule alternative pour sauver des vies. Les

hôpitaux publics de Mustapha Pacha, Aïn

Nâadja et Constantine ainsi que les cliniques

publiques spécialisées (Mohamed

Abderrahmani) "ne sont pas, à eux seuls, en

mesure de prendre en charge tous les

patients", souligne D r Ghalmi Mustapha. La

clinique de Bousmail s'occupe, à elle seule, de

400 à 500 interventions par an alors qu'un

même nombre de patients sont transférés à

l'étranger pour recevoir les soins. D r Ghalmi

a précisé que 80 % des interventions étaient

supervisées par des spécialistes étrangers

dans le cadre de partenariats conclus avec des

cliniques algériennes relatifs à la participation

de spécialistes algériens afin de tirer profit

de la formation et du transfert de technologie.

Le ministère de la Santé délivre des

visas d'entrée et circulation aux spécialistes

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

La Confédération syndicale internationale

CSI, a saisi avant-hier, le président

de la République Abdelaziz

Bouteflika, au sujet de la syndicaliste du

Snapap Malika Fallil, arrêtée le 20 septembre

alors qu'elle participait à un sit-in

devant le ministère du Travail et de la

Sécurité sociale. La CSI demande dans sa

lettre au président d'intervenir afin de

libérer Malika et de s'abstenir de toute

répression et représailles contre des

démarches légitimes. « La CSI rejoint

l'International des services publics dans

sa demande à votre gouvernement d'ordonner

la libération de Malika Fallil. La

CSI déplore le fait que pour la énième

fois, elle se voit obligée de dénoncer le

comportement des services de sécurité

algériens qui répriment les libertés syndicales

et les libertés civiles - y compris le

étrangers sur la base des rendez-vous arrêtés

par les cliniques privées. Les maladies cardiovasculaires

se propagent davantage en raison

de différents facteurs. Les cliniques privées

prennent en charge les assurés sociaux de

différents âges souffrant de maladies cardiovasculaires

et les enfants présentant des cardiopathies

congénitales. La Cnas s'occupe

des frais des opérations, qu'elles soient effectuées

en Algérie ou à l'étranger, y compris

pour les enfants dont les parents ne sont pas

des assurés sociaux. La Cnas, qui veille au

suivi des dossiers des patients dans des cliniques

privées, a acquis une grande expérience

concernant la gestion et la maîtrise de cette

technique, a indiqué D r Ghalmi, qualifiant le

conventionnement avec ces cliniques de

"riche expérience" ouvrant la voie à des

conventionnements avec les hôpitaux.

R. A.

Arrestation de la syndicaliste Malika Fallil

La Confédération syndicale

internationale saisit Bouteflika

droit à la liberté d'association des citoyens

qui ne revendiquent que leurs droits

démocratiques», lit-on dans le communiqué.

Il ajoute : «La CSI réitère sa demande

auprès des autorités algériennes pour

qu'elles cessent de harceler et d'intimider

les syndicalistes qui mènent des actions

légitimes. Nous rappelons au gouvernement

algérien sa responsabilité de garantir

le bon respect des droits fondamentaux

au travail y compris les droits syndicaux.»

A signaler que Malika Fallil est

présidente du Comité national des travailleurs

de pré-emploi et filet social affilié

au Snapap.

Notons que la Confédération syndicale

internationale CSI est un mouvement

qui regroupe 305 syndicats répartis

à travers 151 pays et territoires.

Younès Saâdi


A C T U

Interdiction des essais nucléaires

Medelci appelle les pays

non signataires à s'acquitter

de leur obligation

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a appelé vendredi à New York les pays qui n'ont pas encore

signé le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) de s'acquitter de leur obligation.

CIntervenant à la 7 e conférence en

vue de faciliter l'entrée en vigueur

du TICE, tenue dans le cadre de la

66 e Assemblée générale de l'ONU, le

chef de la diplomatie algérienne a lancé cet

appel en soulignant la responsabilité toute

particulière des neuf pays dont la ratification

est nécessaire à la mise en œuvre du Traité, et

celle encore plus spécifique des puissances

détentrices de l'arme nucléaire. Il est à souligner

que parmi ces neuf pays, il y a ceux qui

ont signé, mais qui refusent de ratifier

(Etats-Unis, Israël, Indonésie, Iran, Egypte et

Chine) et ceux qui n'ont ni signé ni ratifié

(Pakistan, Inde et Corée du Nord). Jusqu'à

maintenant, il y a 182 pays signataires et 155

ratifications.

Pour lui, l'universalité de cet instrument

et le parachèvement de l'édification de

l'Organisation d'interdiction complète des

essais nucléaires (OTICE) se retrouvent toujours

bloqués. Dans ce sens, il a émis des

craintes que cette situation de blocage du

processus de ratification pourrait bien

constituer une source de préoccupation

pour la communauté internationale, dans le

cas où le régime de vérification était empêché

de remplir ses fonctions en l'absence de

l'organe justifiant son existence. Le ministre

a soutenu que ''l'Algérie, qui porte encore les

stigmates humaines et environnementales

des essais nucléaires effectués sur son terri-

Royaume Uni

Plus de 15 000 visas délivrés

aux Algériens

« Plus de 15 000 visas sont délivrés

chaque année en Algérie et la

procédure d'octroi de ce document

dure moins de 15 jours", a déclaré,

hier Martyn M. Roper, ambassadeur de

Grande-Bretagne à Alger, lors d'une

conférence de presse conjointe avec le

président de l'Association nationale des

échanges entre jeunes (ANEJ) organisée

à la clôture des portes ouvertes sur la

création de micro-entreprises, dont la

Grande-Bretagne est partenaire.

S'agissant des Jeux olympiques de 2012 à

Londres, le diplomate britannique a

conseillé aux Algériens désireux d'assis-

ter à cet évènement sportif de "demander

dès maintenant ce document via le

Web".

Il a toutefois souligné que des facilités

pour l'obtention du visa sont accordées

aux athlètes algériens participant aux

jeux. Interrogé sur les relations algérobritanniques,

M. Roper a relevé l'existence

entre les deux pays d'une coopération

"étroite" dans les domaines de la

lutte contre le terrorisme, de la défense

et de l'énergie. "Au plan commercial, les

gouvernements algérien et britannique

ont décidé de renforcer leurs relations",

a-t-il dit, soulignant que plusieurs délé-

gations d'hommes d'affaires visiteront

l'Algérie dans les mois à venir. Il a précisé

qu'une mission économique composée

d'hommes d'affaires écossais, activant

notamment dans le secteur des hydrocarbures,

se déplacera la semaine prochaine

à Alger, ajoutant que trois autres

groupe d'opérateurs économiques seront

en Algérie en octobre, novembre et janvier.

Il a annoncé en outre la visite du

ministre britannique du Commerce

pour prendre part aux discussions de

haut niveau avec le gouvernement algérien.

R.A

Mechtras-Tizi Ouzou

Deux personnes enlevées dans un bar

Deux personnes ont été enlevées

dans la soirée de vendredi 23 septembre,

vers 21 heures, dans une

attaque perpétrée par un groupe terroriste

contre un bar clandestin à Mechtras,

une localité située à environ 50 kilomètres

au sud de la ville de Tizi Ouzou. Les

assaillants, près de quarante, portaient

des uniformes de la gendarmerie. Selon

des sources locales, les deux personnes

enlevées sont un policier et un entrepre-

toire par la puissance coloniale, apprécie à sa

juste valeur la place de ce Traité dans l'architecture

institutionnelle du désarmement et

de la non-prolifération nucléaires''. ''C'est

pourquoi l'Algérie, en tant que pays ayant

déjà ratifié le TICE, ne peut que soutenir et

encourager les efforts visant à donner au

neur alors que des sources sécuritaires

dans la région affirment que l'identité de

ces deux personnes demeure toujours

inconnue. Ces dernières sources affirment

toutefois qu'un des deux otages,

croyant à une descente de la gendarmerie,

a décliné son identité en déclarant aux

faux gendarmes : « Je suis un cadre de

l'État ». C'est suite à sa déclaration qu'il a

été conduit de force à l'extérieur de ce bar

clandestin situé sur le CW 147, qui relie

Traité une existence formelle et effective'', at-il

expliqué. Dans son intervention, Medelci

a réitéré l'appel lancé par les participants au

2 e Colloque international d'Alger en 2010,

sur les conséquences des explosions nucléaires

au Sahara algérien, pour l'organisation

sous l'égide de l'ONU d'une conférence

Mechtras à Souk El Tenine. Après avoir

contrôlé l'identité des clients du bar, les

terroristes ont emmené de force la

deuxième victime. Une employée du bar

s'en est sorti avec une fracture de la jambe

après avoir tenté de s'enfuir. Ayant procédé

à la distribution de CD faisant l'apologie

au terrorisme, les terroristes ont

racketté les clients et enlevé les deux otages

puis ont mis le feu au bar avant de

s'enfuir vers une destination inconnue.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

LES GENS

Dahou Ould Kablia

5

internationale pour la prise en charge des

sites d'essais nucléaires dans le monde et

pour proclamer la période 2012-2021

comme ''Décennie internationale pour le

nettoyage, la réhabilitation et le développement

durable des régions affectées par les

essais nucléaires dans le monde''.

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités

locales, Daho Ould Kablia, a présidé, hier au siège

du ministère une réunion consacrée

à la présentation d'un projet de programme de

modernisation de la ville d'Oran, métropole

méditerranéenne, indique un communiqué du

ministère. Le wali d'Oran, assisté de ses

collaborateurs, ont pris part à cette réunion,

précise la même source. Au terme de cette

présentation et des "riches débats" qui l'ont

suivie, Ould Kablia a donné les "orientations

utiles" pour préparer le dossier qui sera examiné

au cours d'une prochaine réunion d'un Conseil

interministériel, "afin d'étudier toutes les

propositions inhérentes à ce programme de

modernisation et de développement de la ville

d'Oran", ajoute le communiqué du ministère.


6 > A C T U

Projet de loi de finances 2012

Dispositions législatives pour

alléger la pression fiscale

Le projet de loi de finances pour 2012, soumis à l'Assemblée populaire nationaale (APN), prévoit une série de

dispositions législatives visant essentiellement la baisse de la pression fiscale, la simplification et l'harmonisation

des procédures et le renforcement des garanties des contribuables.

Ces mesures s'articulent autour des

recommandations issues des travaux

de la tripartite du 28 mai dernier

et d'autres mesures à caractère

socio-économique, souligne-t-on dans la

note de présentation du projet de loi. Les

mesures liées à la baisse de la pression fiscale

portent ainsi sur une imposition à

l'IRG au lieu de l'exercice de l'activité ou de

la profession des contribuables relevant du

régime simplifié et ceux soumis au régime

de la déclaration contrôlée. Elles portent

également sur une suppression de la taxe

applicable sur le blé dur importé, de la taxe

de domiciliation bancaire de 3% sur les

opérations de réassurance et de l'exonération

de la TAP des promoteurs d'activités

ou projets éligibles à l'aide du Fonds national

de soutien aux micro-crédits. Une exonération

de la TVA pour les banques et établissements

financiers réalisant des opérations

d'acquisition au titre de contrats de

crédit bail est aussi prévue dans le projet de

loi de finances pour 2012. Au chapitre de la

simplification et de l'harmonisation des

procédures, ce projet de loi propose la possibilité

d'imposition des subventions

d'équipement sur la durée d'amortissement

au lieu d'une durée fixée à cinq (5) ans

actuellement. Cette mesure vise à faire correspondre

l'annuité de l'amortissement

avec la quote-part de la subvention d'équipement

à rattacher au résultat en tant que

produit, relève-t-on dans la note de présentation

du projet de loi en faisant remarquer

que ce mécanisme s'inscrit en conformité

avec la règle de la comptabilisation des subventions

prévue par le nouveau Système

comptable et financier (SCF). Dans ce

même cadre, le projet de loi prévoit un alignement

du fait générateur de la TAP sur

celui de la TVA. "Cet alignement fera que le

paiement de la TAP s'effectuera sur le chiffre

d'affaires encaissé et non celui facturé

pour les prestations de services, à l'instar de

ce qui se fait pour l'acquittement de la

TVA", explique-t-on. "Cette mesure vise à

ne pas gêner la trésorerie de l'entreprise",

ajoute-t-on.

Pour ce qui est des mesures visant à renforcer

les garanties des contribuables, celles-ci

portent sur la réduction de moitié des

taux de pénalités pour fraude fiscale, de la

possibilité d'établissement d'un échéancier

de paiement de la dette fiscale et de la possibilité

pour les services fiscaux extérieurs

Moins d'une semaine nous séparent

de la date de la tenue de la prochaine

tripartite. Un rendez vous

que patrons et syndicats attendent avec

impatience, tant il s'agit de débattre d'importants

dossiers d'ordre socioprofessionnels

et économiques. En effet, selon le

ministre du travail, le gouvernement a proposé

huit (08) dossiers à inscrire à l'ordre

du jour des travaux de la prochaine

Tripartite devant réunir le gouvernement,

l'Union générale des travailleurs algériens

(UGTA) et le patronat, prévue le 29 et 30

septembre. C'est du moins ce qu'a

annoncé, hier M. Tayeb Louh. Dans une

de retirer leur plainte contre les fraudeurs

dans le cas où ces derniers s'acquittent de

50% des droits simples et pénalités. Dans le

cadre du renforcement des garanties des

contribuables, le projet de loi prévoit également

l'institution d'une procédure de "rescrit

fiscal", la réduction de moitié des délais

de vérification de la comptabilité sur place

ainsi que l'institution d'une procédure précontentieuse.

S'agissant des mesures à

caractère économique et social, le projet de

loi de finances 2012 propose la soumission

des EPIC sous tutelle, ayant la qualité de

maître d'ouvrage délégué aux règles budgétaires

et comptables relatives aux opérations

de dépenses d'équipement public. Ce

projet de loi propose, en outre, la réinstauration

de l'incessibilité de 10 ans des logements

sociaux participatifs (LSP) et d'autoriser

les receveurs des domaines à accorder

aux promoteurs immobiliers retenus pour

déclaration à la presse à l'issue des travaux

d'une rencontre sur la protection et la préservation

du patrimoine du secteur, le

ministre a indiqué que le gouvernement "a

proposé huit dossiers à inscrire à l'ordre du

jour de la prochaine Tripartite...", soulignant

que "les partenaires sociaux peuvent

en ajouter d'autres".

Parmi ces questions, précise M. Louh,

l'évaluation et l'examen des conclusions

des groupes de travail issus de la dernière

Tripartite économique pour "améliorer

l'environnement économique" sachant que

ces groupes de travail ont été installés au

niveau de plusieurs ministères dont les

la réalisation des programmes de logements

promotionnels aidés (LPA) un

échéancier de payement pour le règlement

du prix de cession des terrains domaniaux.

Il prévoit, dans ce contexte, l'exonération

des droits d'enregistrement des actes portant

concession des terrains relevant du

domaine privé de l'Etat et l'exemption des

concessions portant sur des actifs immobiliers,

du payement des droits d'enregistrement,

de la taxe de publicité foncière ainsi

que de la rémunération domaniale. Une

exemption des laits infantiles médicaux

spéciaux de la TVA et la réduction des

droits de douanes de 30% à 5% est proposée

dans le projet de loi de finance 2012.

D'autres mesures liées à la réduction du

taux d'impôt forfaitaire unique (IFU) de

12% à 5% au profit de l'activité de boulangerie

et à l'exemption des boulangers de la

taxe sur les activités polluantes ou dange-

Tripartite

Huit dossiers inscrits à l'ordre du jour

ministères du Travail, des Finances, de

l'Habitat, de l'Industrie et de la Promotion

de l'investissement. L'ordre du jour de la

Tripartite comprend, en outre, les dossiers

ayant fait l'objet, avant la dernière

Tripartite, d'examen et de décisions, à

savoir le pacte national économique et

social et les mutuelles sociales ainsi que le

dossier relatif à l'amélioration et la promotion

de la production nationale. Le dossier

des retraites sera, par ailleurs, étudié lors de

cette Tripartie, notamment dans son volet

relatif au pouvoir d'achat de cette catégorie

de la société. M. Louh a rappelé les différentes

mesures prises auparavant en vue

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

reuses sur l'environnement ainsi qu'à l'augmentation

de 2% à 3% la quote-part du

produit de la fiscalité pétrolière affectée au

FNRR sont également prévues dans le projet

de loi. Une prise en charge par le fonds

national de développement de la pêche et

de l'aquaculture des dépenses liées au soutien

en faveur des marins pêcheurs durant

l'arrêt biologique et une autre prise en

charge par le fonds de promotion de la

compétitivité industrielle, des dépenses

relatives à la création des zones industrielles

sont proposées dans le cadre de ce projet

de loi. Par ailleurs, le texte prévoit une

mesure visant à financer par le fonds de

soutien aux organes de presse écrite, audiovisuels

et électroniques, les actions de formation

et de perfectionnement des journalistes

et intervenants dans les métiers de la

communication

R.A/agences

d'améliorer le pouvoir d'achat des retraités

qui demeure, selon lui, quelque peu faible

au regard des pensions allouées, d'où la

nécessité, poursuit le ministre, d'autres

mesures exceptionnelles visant à préserver

le pouvoir d'achat de cette frange de la

société. Dans le cadre de l'amélioration du

pouvoir d'achat du citoyen de manière

générale, le ministre a affirmé que l'ordre

du jour de la prochaine Tripartite reviendra

sur le Salaire national minimum garanti

(SNMG) et la "représentation syndicale

dans le secteur économique pour protéger

les droits de ses personnels".

Mohamed B.

D. News


Kamel Eddine Fekhar

« Les dérives du parti sous la direction de

Karim Tabou quant à ses principes et sa

ligne sont connues de tous, pas

uniquement à Ghardaïa où il y a eu une

démission collective, mais dans toutes les

wilayas. Combien de cadres ont été écartés

ou marginalisés ? et combien de fédération

ont été gelées ? »

Tic-Tac

J-11

5 Octobre 1988

Onze jours seulement nous séparent

du 11 e anniversaire du 5 Octobre

1988. Une occasion pour méditer ces

évènements et surtout pour aller de

l'avant pour que les réformes

politiques et institutionnelles

annoncées soient une réalité.

> C O U P S D E P R O J E C T E U R

ILS ONT OSÉ LE DIRE

Louisa Hanoune

« L'ouverture du champ audiovisuel est

nécessaire mais elle ne doit pas se faire

aux dépens du secteur public car, il est de

notre devoir de s'interroger sur le sort qui

sera réservé à ce dernier (…)il y a le risque

de voir les futurs opérateurs privés de

l'audiovisuel "attirer vers eux les

meilleures compétences du secteur public,

comme ce fut le cas pour le secteur

bancaire privé ».

IL N’AURAIT PAS DÛ !

Mourad Medelci

Après des mois de tergiversations et de

déclarations empreintes de neutralité, le

ministre algérien des affaires étrangères a

déclaré vouloir travailler avec les nouvelles

Mahmoud Abbas

«Je ne suis pas venu ici pour recevoir des

applaudissements», a-t-il affirmé au début

d'un discours combatif qui n'a de loin pas

reçu le même accueil que celui de

Mahmoud Abbas. «Je suis venu ici pour dire

la vérité. La vérité, c'est qu'Israël veut la

paix. Je veux la paix. Mais il ne peut y avoir

de la paix que s'il y a de la sécurité.»

autorités libyennes, à savoir le CNT.

Cependant, pourquoi M Medelci n'at-il pas

attendu la formation du nouveau

gouvernement pour prendre position ?

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> >

> >

Abdelmadjid

Menasra

7

En hausse

« La loi de 1989 est en avance par rapport

à ce projet de loi sur les partis politiques,

tant est que la loi de 1989 consacrait le

système déclaratif » a déclaré le

président d'Adaawa wa taghyr, à propos

de la nouvelle loi sur les partis.

Lounis Hamitouche,

P-DG du groupe

Soummam

Le groupe Soummam pour les produits

laitiers qui a importé 500 vaches cette

semaine, qui seront distribuées aux

fermiers de Bousaâda, Constantine et

Bouira, compte atteindre les 400 000

têtes d'ici à 2014.

En baisse

Tayeb Louh

Au lieu de recevoir les travailleurs du

pré_emploi et du filet social, de les

écouter et de répondre à leurs doléances,

il a été procédé à l'arrestation de Malika

Fallil, syndicaliste, présidente de leur

Comité national, lors d'un rassemblement

organisé devant le siège du ministère du

Travail et de la protection sociale.

Karim Ziani

Le milieu de terrain du Djeich El Qatari et

ancien capitaine de l’équipe des verts au

Mondial 2010, a été écarté par le

sélectionneur de l'équipe nationale

Wahid Halilozidch pour son rendement

jugé insuffisant dans son club qatari.


Projet du tramway de Constantine

La structure d'assemblage

des rames prête

Les travaux d'aménagement, à Zouaghi (Constantine), de la partie essentielle du dépôt

destiné à l'assemblage des rames du tramway, au fur et à mesure de leur livraison,

sont "achevés", a indiqué, hier un responsable de l'entreprise italienne Pizarotti,

titulaire du marché du tramway de Constantine.

Les quatre premières rames débarquées

mercredi au port d'Alger en

provenance du port de Barcelone

(Espagne) seront stationnées dans

les ateliers de ce dépôt doté d'un centre de

remisage, d'unités de maintenance et d'une

station-service, a-t-on précisé de même

source, faisant part de la mise en place de

moyens spéciaux de transport pour assurer

un transfert par route "sécurisé" des rames.

Les voitures, une fois à l'intérieur du dépôt,

effectueront régulièrement des déplacements

sur de courts parcours afin d'éviter

"l'ovalisation" des roues, a-t-on précisé

encore. Le responsable de l'entreprise a

Oran

L'abri de pêche de Kristel

réceptionné avant la fin

de l'année

de pêche de Kristel, situé à l'e0st

d'Oran, sera livré avant la fin de l'an-

L’abri

née, a annoncé le directeur des travaux

publics de la wilaya d'Oran, Lakhdar Guers.

La jetée a été achevée tout comme les quais

d'accostage et les travaux du terre-plein sont

en voie d'achèvement, a-t-il ajouté. Ce projet

structurant à fort impact socio-économique

permet le développement de la pêche artisanale

au niveau de la zone Est d'Oran où vit

une importante population ayant le pied

marin, a souligné le même responsable, rappelant

que le dragage du bassin sera lancé

incessamment. Cette infrastructure, réalisée

par une entreprise algéro-turque pour un

investissement de 2 milliards de dinars, est

destinée à abriter une soi-xantaine de petits

métiers ainsi qu'une douzaine de sardiniers,

selon la même source qui a observé dans ce

sens la saturation actuelle du port de pêche

d'Oran. M. Guers a annoncé également le lancement

prochain des travaux de réalisation de

la route Canastel-Kristel sur 9,5 kilomètres,

un tronçon au demeurant impraticable et à

relevé également l'installation, sur les lieux,

d'un poste de haute tension et d'une sousstation

de traction pour alimenter en énergie

électrique les voitures de ce moyen de

locomotion. L'arrivée dans quelques jours à

Constantine d'une partie du tramway marque

une étape importante dans l'avancement

des travaux de réalisation de ce projet,

a-t-on indiqué à l'entreprise Pizarotti où

l'on a souligné la "libération de l'ensemble

des zones qui entravaient l'avancement du

chantier". Le convoi de quatre rames de

couleurs verte et blanche sera suivi d'autres

voitures qui seront livrées à raison de deux

par mois, sur une période de six mois,

risque pour les automobilistes. Il a affirmé,

d'autre part, que l'ambitieux programme des

infrastructures routières dans la wilaya s'affirme

comme un vecteur important dans les

efforts de développement, évoquant, à ce titre,

la route du port, un axe devant relier le port à

l'autoroute Est-ouest par la rocade sud sur un

rayon de 26 km, dont les études en cours ont

été confiées à un bureau d'études étranger.

Cette liaison routière prendra en charge tout

le trafic de transit, a-t-il ajouté en rassurant

les automobilistes que les différents "points

noirs" seront réglés notamment, avec la réalisation

du cinquième boulevard périphérique.

Il s'agit d'un axe routier devant desservir

Belgaïd jusqu'à l'échangeur d'El Kerma sur un

tronçon de 21 kilomètres. Ce projet est en

cours d'études, a-t-il signalé. Le projet de liaison

de la route Mers El Kébir-Aïn Khedidja

par la corniche supérieure sur un tronçon de

5 kilomètres est au stade de l'appel d'offres, at-il

indiqué en rappelant que celui devant

relier Aïn Khédidja à Aïn El Turck est en cours

de réalisation.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> P R O X I M I T E

comme le stipule le contrat conclu entre

l'Entreprise nationale de transport maritime

(CNAN) et l'entreprise française

Alstom, fournisseuse du matériel roulant,

des sous-stations électriques et du système

électrique. Cette fréquence de livraison a

été "calculée en fonction de la cadence des

travaux de réalisation", a-t-on noté.

Lancé en travaux fin 2008, le projet du

tramway de Constantine a nécessité un

investissement de 350 millions d'euros.

D'une capacité de 6 000 passagers par heure

dans les deux sens, le tramway desservira,

dans un premier temps, 16 stations sur une

distance de 9 km.

BALDATI

9

El Oued

De larges potentialités

naturelles et agricoles

La wilaya d'El Oued renferme de grandes

potentialités naturelles et agricoles,

notamment une eau abondante et de

larges surfaces agricoles susceptibles de

lui conférer un statut de pôle agricole

dans le sud du pays. Outre sa vocation

phœnicicole, cette région frontalière

(Sud-est du pays), aux atouts agricoles

divers et prometteurs, a réalisé un bond

qualitatif en matière de production

agricole stratégique, à l'instar de la

pomme de terre, saisonnière et d'arrière

saison. La wilaya, qui a réalisé une

récolte de 1,5 million quintaux de

pomme de terre saisonnière, au titre de

la campagne 2010-2011, table sur plus

de 5 millions de quintaux de pommes de

terre d'arrière saison pour la saison

2011-2012, selon les prévisions de la

Direction des services agricoles (DSA).

Les intenses efforts déployés pour

promouvoir l'activité agricole dans la

région ont donné lieu à la diversification

des filières agricoles, par l'introduction

de nouvelles expériences ayant donné

des résultats probants, à l'instar de la

céréaliculture et de l'oléiculture qui ont

connu un essor, au regard de leurs

productions en croissance continue. La

DSA fait état de la réalisation, lors de la

saison 2009-2010 à titre d'exemple,

d'une production céréalière de plus de

98 000 quintaux, toutes variétés

confondues, avec un rendement moyen

de 27 qx/ha. Les résultats

encourageants sont perceptibles

également dans le domaine de

l'oléiculture qui a donné, la saison

dernière, une production de 1,7 million

Qx d'olives, avec un rendement moyen

de 62 Qx/ha. S'agissant de la

phoeniciculture, la région d'El Oued

recèle un patrimoine de plus de 2

millions de palmiers dattiers, concentrés

notamment dans les régions d'Oued-

Righ et Oued-Souf.

Une surface agricole de plus de 1,5

million d'hectares a été recensée fin

2010, dans la wilaya, dont 3.635 ha

réservés à la céréaliculture, plus de

27.000 ha à la phœniciculture et près de

19.000 ha à la culture de la pomme de

terre.

Gendarmerie nationale

67 radars mobiles sur

les routes de l'Ouest

Soixante sept radars mobiles de

haute technologie seront mis en

service pour renforcer la sécurité

sur les axes routiers de la région ouest du

pays, a-t-on appris vendredi auprès du

commandement du 2 e groupement

régional de la Gendarmerie nationale.

Il s'agit de radars modernes équipant

des véhicules de la Gendarmerie nationale

pour détecter et intercepter les cas

d'excès de vitesse et les véhicules volés en

circulation, a précisé le colonel Bessaha

Kamel, chef d'état-major du 2 e groupement

régional de la GN, lors d'une conférence

de presse, soulignant que ces

moyens sont utilisables même en cas

d'un grand trafic routier et sur les deux

sens. Outre, le "flashage" instantané des

véhicules en situation d'excès de vitesse et

le contrôle des routes, cet équipement

permet de détecter les voitures volées,

lors de leur passage devant ces radars

grâce à un système d'alarme, utilisé dans

ce type de matériel. Selon le même responsable,

cet appareil est doté d'une

"mémoire intelligente" qui permet de

stocker les différentes informations sur

les caractéristiques des voitures volées et

de faciliter ainsi leur récupération et le

démantèlement des réseaux criminels qui

en sont à l'origine, comme cela a été le cas

pour un certain nombre d'opérations

effectuées récemment. Ce matériel

contribuera également au développement

des opérations de sécurisation des

routes et de renforcement de la prévention

contre les accidents de la circulation,

a précisé le même responsable. Des statistiques

présentées par cette structure précitée

relèvent que 72 véhicules volés ont

été récupérés depuis le début de l'année,

contre 31 voitures récupérées l'année

dernier, sachant que ces opérations ont

été effectuées dans les wilayas d'Oran,

Mascara et Aïn Témouchent. Le nombre

d'accidents de la circulation dans les

wilayas de l'Ouest a connu une augmentation

durant l'année en cours avec 4 278

accidents contre 3 012 durant la même

période de 2010. C'est également le cas

pour le nombre de morts avec 597 décès

contre 441 en 2010, alors que le nombre

de blessés a été de l'ordre de 7. 597 cas

cette année contre 5 323 en 2010.


PÉRIPHRASE

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> C U L T U R E

Le livre du jour

Mohia, esquisse d’un portrait

Les Editions Achab de Tizi Ouzou viennent de rééditer le numéro spécial consacré en 2006 au dramaturge Abdallah

Mohia, par la revue Tifin de littératures berbères, dirigée par M. Mohand Lounaci (France).

« Mohia nous a quittés

en 2004,

après une agonie,

un combat

difficile contre une maladie qui l’a

emporté à la fleur de l’âge. Dans

les années 1970-1980, Mohia était

une figure emblématique d’une

littérature à la fois populaire et

clandestine : en Algérie, ses pièces

étaient jouées et répétées à l’insu

des autorités algériennes dans les

campus universitaires, ses cassettes

étaient dupliquées et diffusées

sous le manteau ou plutôt le burnous

; en France, certains de ses

textes ont été publiés dans des

revues militantes. Il monte une

troupe de théâtre dans les années

1980 qui a rencontré un franc

succès auprès des Kabyles de

France. Mais qui connait Mohia

aujourd’hui en Algérie? en

France ? Qui a écouté dans la nouvelle

génération ses cassettes ?

Qui a lu ses textes, trop peu nombreux,

qu’il a publiés ? Qui peut

dire qu’il connaît l’œuvre de

Mohia ?

A la fin des années 1980 et au

début des années 1990, Mohia a

décidé de ne plus rien faire dans le

monde des « Brobros », des berbéristes

militants, notamment

celui des intellectuels « brasseurs

de vent » par lesquels il a été

déçu. Il sort alors de l’espace

public kabyle, celui qui ne parle

pas sur les ondes, qui ne donne

pas son avis dans les journaux, qui

ne publie pas ; celui-ci n’existe

plus. Et c’est ainsi que pendant

plus d’une dizaine d’années,

Mohia n’a plus existé pour les

Kabyles, jusqu’à cette mort tragique

qui a fait fleurir sur les ondes,

sur la toile, et sur les papiers des

journaux, la mémoire et les pensées

trop tardives pour un homme

de lettres que l’on ne pourra pas

ignorer dans les prochaines

années. Voilà pourquoi nous

consacrons ce deuxième numéro

Le calvaire d’une littérature

La littérature algérienne

contemporaine devient de plus

en plus déprimante. Prévisible,

encastrée dans une sorte de

charte rigide dont les thèmes

sont aussi variés qu’une

onomatopée monosyllabique,

elle ne surprend quasiment

jamais et ose encore moins de

nouvelles expériences dans la

construction même du texte. Le

cauchemar dure depuis déjà

de Tifin de cette figure éminente

dont l’œuvre gagnerait à être

connue et davantage étudiée »,

peut-on lire sur le quatrième de

couverture.

A propos de la revue

Tifin :

Tifin propose à un large public

un reflet de la culture berbère à

travers ses littératures orales et

Le calvaire d’une littérature

Sarah Haidar

vingt ans ; une période aride, si

l’on excepte quelques rares

écrivains qui ont envoyé balader

les articles tacites de cette

charte. Aussi, aujourd’hui, on

peut le dire franchement : il y en

a vraiment marre de la

récurrence dans le texte algérien

et surtout de cette pitoyable

vocation «thérapeutique» que

certains s’amusent à coller à la

littérature. On en a également

assez des faux provocateurs, des

écrivains qui se contentent d’un

coup d’éclat passager ou d’une

réputation d’emmerdeur sélectif

alors que l’écriture, ils le savent,

est loin, très loin de cette sphère

écrites. La revue a deux lectorats :

un public berbère qui, à travers

l’écrit, retrouvera sa langue et sa

culture d’origine, et un public

français ou francophone qui souhaite

en découvrir la vitalité.

Aujourd’hui, la tâche n’est plus

simplement de recueillir une

mémoire orale menacée d’oubli.

Elle s’astreint à promouvoir une

littérature berbère affranchie des

tentations de la répétition et du

fermée faite de condescendance

et de facilité aussi bien littéraire

que thématique. Aujourd’hui, le

roman algérien (parce qu’il n’y a

pas lieu de parler de poésie,

celle-ci étant parfaitement

inexistante chez-nous) est

méchamment coincé dans un

circuit bien délimité : d’un côté,

les éternelles victimes de la

décennie noire qui tarabustent,

telle une arme rouillée, leur

héritage traumatique, s’offrant

ainsi une interminable et

inintéressante catharsis. Il y a

aussi les féministes qui prennent

la littérature pour un tract de

l’UNFA où l’on se retrouve

Aujourd’hui,

la tâche n’est plus

simplement de

recueillir une mémoire

orale menacée

d’oubli.

toujours face aux mêmes

gémissements, comme si le

calvaire de la femme algérienne

résultait uniquement de la

dictature masculine ! D’autres

encore se tapent un séjour

révolutionnaire dans les lettres,

en pestant contre à peu près tout

et en appelant au changement

radical, transformant ainsi le

roman en un manifeste politique.

Et puis, il y a les fameux et

inénarrables « sexologues » qui

trempent leurs plumes dans la

cavité poreuse d’une femme

interdite et prétendent, de cette

manière superficiellement

« casse-tabous », offrir une

11

replie, et qui assume le risque de

la novation et de l’ouverture que

permet l’écriture. Cette littérature

a découvrir est aussi, en quelques

sorte, à inventer. Tifin participe à

cette tâche en encourageant la

réflexion sur les littératures berbères

dans son ensemble et tout

particulièrement sur les nouvelles

publications; et en réservant un

espace de création aux jeunes

auteurs berbères. R. C.

thérapie de groupe à tous les

frustrés du pays. Enfin, il existe

une catégorie à part ; les clients

réguliers des plateaux télé

français, tous des Algériens

rescapés de l’aliénation,

modernes et néanmoins très

«couleur locale» dont les livres

sont ni plus ni moins que des

guides touristiques et

ethnologiques destinés à un

lectorat friand de cette étrange et

passionnante terre nommée

l’Algérie ! Une tradition s’est

dangereusement installée au

sein de notre littérature où le

renouveau et la création littéraire

à l’état pur sont bannis.


12 > C U L T U R E

Les rendez-vous

du Sila

> Dimanche 25 septembre

- “La poésie post-mortem de Pablo Neruda”

avec Osvaldo Rodriguez Perez modérée par

Hassen Bendif.

- “Du lieu dans l’écriture romanesque” avec

Hassan Daoud et Mohammed Abou Sabra;

modérée par Ahmed Mnaouer.

- Soirée poétique avec Joumana Haddad

(Liban); modérée par Inaâm Bayoud.

- “Nos Orients, les rêves et les conflits” avec

Pierre Hunt (France) et Ahmed Youssef

(Egypte); modérée par Youcef Sayah.

> Lundi 26 septembre

- Rencontre avec l’humoriste Smain autour

de son roman “Je reviens me chercher”;

modérée par Youcef Sayah.

- “Un livre, un écrivain” avec Waciny Laredj,

Ibrahim Saâdi et Hmida Ayachi; modérée

par A. Ouzghela.

- Soirée poétique maghrébine avec Zeineb

Laâouedj et Fatma Bennis (Maroc).

- Présentations de leurs ouvrages avec

Kamel Daoud et Youcef Tounsi.

> Mardi 27 septembre

- “Parcours et écrits” avec Edwy Plenel

(France), modérée par Hocine Bellaloufi.

- “Le printemps arabe dans le roman arabe”

avec Iskander Habbache (Liban), Waciny

Laaredj et Mohammed Salmaoui (Egypte);

modérée par Hamid Abdelkader.

- Soirée poétique libanaise avec Chaouki

Bazia et Iskander Habbache; modérée par

Abdelaziz Ghermoul.

- “Aperçu sur la jeune littérature espagnole”

avec Agustin Fernando Mallo; modérée par

Hassen Bandif.

> Mercredi 28 septembre

- “Production romanesque et critique

littéraire” avec Mediene Benamar, Akli

Tadjer, Arezki Metref, Yahia Belaskri et

Mohammed Kacimi; modérée par Ameziane

Ferhani.

- “Création et traduction littéraires” avec

Iskander Habbache et Rachid Boudjedra;

modérée par Omar Azradj.

- “L’unité italienne” avec Valerio de Cesaris;

modérée par Fouad Soufi.

> Jeudi 29 septembre

- “L’oeuvre de Jean Amrouche” avec

Tassadit Yacine; modérée par Abderrezak

Dourari.

- “Le printemps des peuples arabes” avec

Fouaz Trabelsi (Tunisie), Larbi Seddiki

(Tunisie), Rabab El Mehdi (Egypte),

Abdelghafar Choukr (Egypte), Iyad

Barghouthi (Palestine) et Mohammed Said

Idriss (Egypte); modérée par Mustapha

Madi.

- Rencontre avec Mourad Bourboune et

Azeddine Tazi; modérée par Kaddour

M’hamsadji.

> Vendredi 30 septembre

- Rencontre avec Anouar Benmalek autour

de son nouveau roman “Tu ne mourras plus

demain”; modérée par Youcef Sayah.

- “La place des sciences humaines dans le

monde arabe” avec Khelil Ahmed Khalil

(Liban); modérée par Nacer Djabi.

- “Les révolutions arabes” avec Redouane

Ziyyada (Syrie) et Mustapha Fitouri (Lybie);

modérée par Nacer Bourenane.

- “Le devenir de la littérature de langue

française au Machrek et au Maghreb” avec

Charif Majdalani (Liban), Rachid Boudjedra

et Salah Guemriche modérée par Lakhdar

Maougal.

« Le corps dans le roman arabe » en débat au Sila

A l’affût des tabous

Les deux romanciers libanais Rachid Dhaif et Alaouia Sobh ont animé avant-hier une

conférence-débat autour de la présence du corps dans l’écriture romanesque arabe. Les

deux s’accordent à dire que l’objectif de cette présence charnelle ne consiste pas en

l’illustration sensuelle mais en une analyse sociologique, psychologique et éthique qui mè

à la connaissance profonde du personnage littéraire.

RRachid Dhaif et Alaouia Sobh ont

notamment rappelé que la description

du corps est une pratique très

ancienne chez les Arabes qui ne s’embarrassaient

pas à l’époque de pudibonderie ou

de polémique comme c’est le cas aujourd’hui.

La romancière libanaise affirme que le corps est

omniprésent dans le texte arabe, que ce soit de

manière négative ou positive. Et d’expliquer

qu’il ne s’agit nullement d’un thème mental

mais de l’essence même du personnage romanesque

dont le corps définit ses rapports à soi

et aux autres. Le corps est donc révélateur de

tout ce qui est physique, psychologique et social

et sa présence dans le texte est décisive pour ce

qui est de présenter le personnage, son époque,

son âge, ses relations et autres dimensions

importantes de la personnalité. Sobh ajoute : «

Le corps ne renvoie pas uniquement au sexe ».

Elle aborde notamment l’écriture de la femme

arabe qui, selon elle, aspire à s’affranchir de la

domination masculine, d’où la présence récur-

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

rente du corps dans le roman féminin, où il

devient un moyen de défi et d’affirmation de

soi. Il est aussi le support d’une confrontation

avec l’institution sociale et religieuse.

Cependant, l’intervenante, abordant son expérience

personnelle, dit ne pas utiliser le corps

comme une vengeance de l’homme arabe mais

simplement une audace avec laquelle on reconquiert

le droit de dire. Elle critique en passant

les romancières qui s’adonnent à des exercices

littéraires érotiques sans la moindre valeur

artistique.

De son côté, Rachid Dhaif revient sur l’histoire

antique de la littérature arabe avec son

riche contenu audacieux où le corps est omniprésent

dans tous ses détails. Ces auteurs

étaient alors considérés comme des apostats, à

l’image du poète El Akhtal El Kebir qui a eu des

démêlés avec les rois arabes de l’époque, rapportés

par El Asfahani. Le romancier déclare :

« Cela ne m’intéresse pas de vérifier l’authenticité

de ces faits ; ce qui m’intéresse c’est le fait

qu’ils aient été rapportés depuis 1 300 an

que le biographe n’ait pensé à les censu

et de comparer cette liberté à la censure

sant aujourd’hui dans l’univers livresque

où l’éditeur s’astreint à censurer tout

pourra prêter à équivoque de peur de

ses lecteurs : « Cette phobie du corps a

mencé à sévir pendant la deuxième part

Renaissance (Ennahdha) qui a vu se géné

une écriture très soft comme celle de

Jibran, Haykal, etc. ».

Dhaif, connu pour son impertinence

audaces, parle ensuite de ses deux r

« Testefel Meryl Streap » (2001) et « O

salama » (2008) en disant : « Dans mo

ture, j’accorde une grande importance au

tions charnelles avec une abondante d

tion car à travers elles, se révèlent les par

d’une société et les rapports qu’en

l’homme avec sa partenaire et par ri

avec lui-même ».

Na


e

ans

» ;

visbe,

qui

dre

me

la

iser

alil

ses

ans


crielaripxes

ien

het

a S.

« Goual » de Sofiane Khaled disponible sur le marché

Le colporteur au spleen

incurable

Khaled Sofiane est aussi parolier,

compositeur, son parcours est marqué

par des chansons qui animèrent

joli le paysage musical, Halef

Be Yamin, Ferakek Nar, Ya Ben Ema, Kasbah,

Yama ou encore Kaadna L’thenine, cela se

passe dans les débuts des années 90. En

1994, il réalise son premier album intitulé

Kasbah, un deuxième nouveau-né en 1999

il s’intitule « Yama », un troisième est sorti

tout récemment, son titre est

«Goualle», ce qui signifie «Le Colporteur»

en français.

Pour « Goualle » dont le producteur et

Dounia Production, Khaled Sofiane est

compositeur et parolier de l’intégralité de

cet album. Dix chansons qui nous transportent

à travers des mélodies où se mêlent originalité,

la voix des anciens et la modernité.

La durée des chansons va de 6 à 14 minutes.

Goualle, Liyame Rabi Oukikoune,

Kaadna Letnine ou encore Rihe Ya Rihe tels

sont entre autres les titres du nouvel album.

Les chansons sont teintées d’un certain

spleen. Dans le dernier album de Khaled

Sofiane, le cœur est maitre. Dans la chanson

Kaadna Letinine, l’élue de son cœur est

lumière mais il semble que les médisances

des autres étouffent leur amour, la vie est

devenue amertume, le quotidien tellement

pesant à cause de l’infertilité du couple.

Leurs ailes sont cassées et ne peuvent guère

s’envoler en toute liberté, les autres c’est

l’enfer. Pour les partisans de « Khloui », «

Goualle » est fortement conseillé.

Le vrai amour se fait rare, car l’argent

fait sa loi, c’est dans Ya Liyam Rebi

Wkilkoum que les jours sans remords

condamnent le poète à une peine sans

merci. Les vagues d’un déluge l’emportent

car l’amour à qui il tenait tant est devenu

impossible. Le poète a beau suivre les étoiles

pour être éclairé, en vain le poète a ingurgité

de la souffrance et ne peut défaire les

nœuds de son existence.

Rayi Ya Rayi, dans cette chanson aux

rythmes festifs, on est invités à se permettre

des mouvements avec son corps et se déhancher

le temps d’une chanson. Le temps est

encore aux remords dans cette chanson, il

semble que le personnage a tant souffert et

vit ainsi sous le poids des remords.

Hamida Mechaï

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> C U L T U R E

Il est né un certain 5 juillet 1967 à La Casbah d’Alger. Jeune, tour à tour, il intègre l’école andalouse El Fekhardjia et

Senndoussia. Jeune musicien qu’il était, Khaled Sofiane de son vrai nom Selmane Sofiane maîtrise un instrument qui

devient plus tard son préféré, le banjo en l’occurrence. El Hachemi Guerrouabi remarque son talent et le place à la

tête de son orchestre.

Aziz Sahmaoui bientôt à Alger

L’enfant prodige du Maghreb Music est de retour

Invité par le Centre culturel français

d’Alger, L’ex-leader de l’Orchestre national

de Barbès (ONB), Aziz Sahmaoui

revient sur scène avec son groupe University

of Gnawa pour un concert qu’il animera le

jeudi 29 septembre à la salle Cosmos.

Le chanteur et musicien Aziz Sahmaoui

et l’un des fondateurs de l’ex ONB, Avec son

nouvel album qui fait sensation, inspiré de

tradition gnawa, de chaâbi marocain, de

musique d’Afrique et de jazz. Les mélodies

entraînantes, les rythmes solides et le groove

puissant, les arrangements soignés en font

une musique festive et généreuse servie par

des musiciens de talent. Aziz Sahmaoui

est une véritable source d’inspiration pour

beaucoup de musiciens de la nouvelle géné-

ration. Au coeur de l’Orchestre national de

Barbès ou aux côtés de Joe Zawinul, il n’a

cessé de valoriser la musique traditionnelle

maghrébine tout en étant à l’écoute des courants

les plus modernes du jazz et de la

fusion. Pour la biographie Aziz a grandi est

né et grandit Marrakech où se tient le festival

Ksar El Badii qui représente depuis plusieurs

décennies le creuset culturel et sonore

des différentes tribus du Maroc. Dès l’âge de

7 ans, son père l’y conduit et c’est là qu’il

s’est imprégné des musiques traditionnelles

: chaâbi, Ahwache, Nass el Ghiwane,

Lemchahab et plus particulièrement la

musique des Gnawas. C’est à l’âge de 14 ans,

qu’il forma son groupe, travaille le chant, les

instruments à cordes et touche ses premiers

cachets de musicien. En 1984, à l’issue de ses

études de lettres, Aziz décide de s’installer en

France où il fait des rencontres parmi les

plus décisives de sa carrière. Il devient l’un

des fondateurs, leaders et compositeurs de

l’Orchestre national de Barbès (ONB) avec

lequel il fait découvrir au public et aux professionnels

un nouveau style musical mêlant

les rythmes maghrébins dans toute leur

diversité au jazz et à la fusion.

Il a collaboré avec les meilleurs artistes de

jazz du moment parmi lesquels le guitariste

Nguyên Lê avec le groupe Maghreb and

Friends, Michael Gibbs et le WDR (Big Band

de la Radio de Cologne), En 2005, Joe

Zawinul invite Aziz pour l’enregistrement

de son double album live « Vienna night »

13

au Birdland de Vienne en Autriche. Il a dès

lors et jusqu’à la disparition du maître en

septembre 2007, été membre du groupe

Zawinul Syndicate.

En 2010 Aziz enregistre son premier

album solo avec son nouveau groupe

« University of Gnawa » réalisé par le producteur

Martin Meissonnier. Le groupe est

composé de cinq membres en plus d ‘Aziz :

Alune Wade (basse et chante aussi), Cheikh

Diallo (kora, claviers), Hervé Samb (guitare),

Guillaume Pihet (percussions) et

Amar Chaoui (percussions).. Sorti en avril

2011, le public algérien va pouvoir enfin

partager

Fatma Baroudi


14

> V U D ’ A I L L E U R S

Maroc

Azalay ou l’Afrique en fête

C'est du 20 au 22 octobre que les musiciens d'ici et d'ailleurs se rejoignent à Ouarzazate pour rendre hommage à

l'Afrique, berceau de la musique.

Un festival qui célèbre le

berceau de la musique.

On en a longtemps

rêvé, on y a cru grâce

au festival des musiques africaines

de Zagora tenu en 2007, mais on a

vite été déçu par son annulation.

L'expérience n'a en effet pas

existé. Aujourd'hui, on y croit de

nouveau. Les dates sont déjà

annoncées et le programme aussi.

Le nouveau festival qui fête les

musiques d'Afrique s'appelle

Azalay et se tient du 20 au 22

octobre à Zagora.

Le projet est lancé à l'initiative

du Conseil provincial de tourisme

d'Ouarzazate et en partenariat

avec la préfecture de la province,

la fondation Grand Ouarzazate, la

Film Commission et le conseil

municipal de la ville.

Ce festival est en fait le fruit

d'une volonté commune de créer

une dynamique dans les secteurs

socioéconomique et culturel de la

ville. Azalay, qui désignait les routes

du sel empruntées autrefois

par les caravanes du grand désert

pour atteindre Tombouctou et

Oudenni, se veut un carrefour

d'ethnies, de communautés, de

peuples et de cultures. Comme

pour rendre hommage aux hommes

et aux femmes qui ont traversé

ces routes, le festival ambitionne

d'être une passerelle culturelle

de dialogue et d'ouverture.

Ses constructeurs, ce sont ces

dizaines d'artistes venus d'ici et

d'ailleurs qui uniront ces deux

extrêmes par la musique.

Tunisie

Une nouvelle

association au service

du cinéma

Le collectif indépendant d'action pour le

cinéma, créé au mois d'avril 2009 et composé

de professionnels du cinéma dont le critique

Ismail Louati, le réalisateur Ali Hassouna, le

photographe Amine Messadi et la réalisatrice

Nadia Touijer, vient de donner naissance à une

nouvelle association cinématographique

baptisée ''L'association tunisienne d'action

pour le cinéma'' (Atac), après l'obtention de

l'autorisation officielle. L'association a pour

objectif de promouvoir un cinéma libre,

libérateur de la pensée et de l'imagination, un

cinéma moderne dans ses formes et ses

propos. Elle vise à contribuer à la réforme et au

développement du secteur cinématographique

en Tunisie. Son projet repose sur la promotion

de la diffusion de la culture du cinéma, la

réorganisation du métier du cinéma, le

renforcement de la production, du financement

et de la distribution des films tunisiens. L'Atac

sera un initiateur pour accélérer la mise en

place de projets importants dans le domaine

du 7e art tels que la création d'une

cinémathèque nationale et l'adoption d'un

plan visant à faire face au piratage.

«Cette première édition mettra

en lumière une Afrique en pleine

expansion et vers laquelle se tournent

tous les regards économiques

et culturels», explique le

directeur artistique Jamal Atif.

Ainsi, trois scènes artistiques

seront érigées dans les différents

endroits de la ville et verront se

produire plus de 300 artistes. Le

public aura droit à une vingtaine

de concerts et de spectacles ainsi

qu'à des expositions et des débats.

Le bal sera ouvert par la grande

star ivoirienne Alpha Blondy qui

annoncera la fête avec sa musique

inspirée du grand Bob Marley.

D'autres noms qui ont fait et

font la musique africaine se succéderont

sur les scènes d'Azalay.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

Parmi eux, le chanteur sénégalais

Ismaël Lo, la spécialiste de l'Afrofolk

Kareyce Fotso, la Tchadienne

Mitchella et le Nigérien Abdellah

Agoumbadougou.

Les Marocains, qu'ils s'inspirent

de leur origine ou les mixent

avec des airs venus d'Europe,

seront également de la fête. Les

jeunes groupes représentant la

musique actuelle annonceront la

«Nayda attitude» à Ouarzazate

par leurs rythmes déchaînés. On

annonce les spécialistes du Rap

traditionnel Fnaïre et ceux qui

ont fait du Rap vert et rouge leur

griffe, H-Kayne.

Le festival Azalay créera des

espaces de dialogue entre les

musiciens marocains et étrangers.

Ce sera une occasion pour les

artistes de la ville de côtoyer des

professionnels de la musique.

Azalay sera surtout une occasion

pour rendre hommage à

l'Afrique, ce continent qui est à

l'origine de toute cette diversité

musicale qu'on retrouve dans le

monde.

L'Afrique a des raisons d'être

fière de son patrimoine musical

qui a inspiré les géants de la musique

à travers le Globe. Qu'ils

soient spécialistes du Blues, du

Jazz, du RNB, du Reggae… ils

font tous référence à la rythmique

africaine et sont influencés par les

artistes africains, considérés

comme des maîtres du rythme. Ce

sont les porteurs d'une mémoire

commune qui a permis l'émancipation

progressive des Africains

en terre d'accueil, en Europe ou

aux Etats-Unis, et la naissance

d'icônes et d'artistes légendaires

comme Muddy Waters, James

Brown, Ella Fitzgerald, Johnny

Winter, Miles Davis, Cesaria

Evora, Nina Simone, Bob Marley,

Youssou N'Dour et la liste n'est

guère exhaustive.

Beyrouth

Exercice de danse contemporaine

avec Marcel Leemann

Au Maquanat Dance

House, à Hamra,

l’heure est à l’activité.

Et aux rencontres et échanges

de connaissance de danse

contemporaine. Tous les vendredis

et samedis soir, dans

une atmosphère «cool» et

détendue, tous les férus de

danse contemporaine (et ils

sont nombreux quoi qu’en

pensent les grincheux et les

snobinards) se regroupent

dans la grande salle de répétitions.

Un maître de cérémonie

avec ses acolytes danseurs du

«Takween Collective» sont

invités à officier devant le

public une performance. Sans

nom précis. Appelons cela,

pour le moment, exercice de

danse.

Ce soir-là, il y avait le travail

de Marcel Leemann, jeune

chorégraphe indépendant

depuis 2003, passé en toute

agilité d’un certificat de

menuiserie à celui de danseur

entre Rome, Dresde, Berne et

Luzerne. Parcours atypique

d’un danseur et chorégraphe –

il a collaboré avec les compa-

gnies «Da Motus» (Fribourg),

«Alias» (Genève) et «Carole

Meir» (Berne) – formé entre

Stuttgart et Budapest, pour des

pas et des improvisations non

moins atypiques et sortant du

rang. Avec humour, passion,

mais aussi une certaine

rudesse ou dureté. Simples

bancs en bois avec coussins

pour les spectateurs encerclant

un espace qui aurait l’air d’un

terrain de football miniature

avec des bouteilles d’eau suspendues

à des fils. Là les danseurs,

pieds nus, en t-shirts et

maillots, cheveux ébouriffés

ou boule rasée, danseurs venus

du Liban (avec la lumineuse

présence de Mia Habis), de

LES GENS

Palestine, d’Égypte et de

Norvège s’adonnent à un exigeant

et dynamique cérémonial

du corps. Exercice sans

brutalité, présenté pendant

près d’une heure, qui prend

possession en douceur de l’espace

en vinyl noir. Scènes

expressives et mouvance des

corps sur un fond sonore

mêlant souffle du vent, cadences

imprécises, silence meublé

de bruitage indistinct.

Un exercice sans brio ni

panache qui joue avec l’imaginaire

et l’émotion du spectateur.

En incorporant en toute

habileté, souplesse et fluidité

des corps pour un langage percutant,

nerveux et moderne.

Cameron Diaz

L’une des actrices les plus cotées d’Hollywood

surprend tout le monde en étant à l’affiche d’un petit

film de série B. En effet, la comédie «Bad teacher»

sortie en salles au début du mois en cours est à la

fois trash, vulgaire mais surtout échouant à

provoquer le moindre rire chez le spectateur.


Rennes/Saint-etienne

Ce soir sur Canal +

28, rue Ahmed Boualem Khalfi

ex-Burdeau, Alger centre

Quotidien d'informations générales

Edité par EURL Express News au

capital de 100.000 DA

RC : 0962805B03

Siège social : Maison de la Presse

Tahar Djaout, 1 rue Bachir Attar, Place

du Premier Mai, Alger…

MANAGER GENERAL

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION

Hamida Ayachi

DIRECTEUR DE LA RÉDACTION

Chabi Yacine

RÉDACTEUR EN CHEF

Arezki Louni

MAIL

redactionews@yahoo.fr

REDACTION

Tél : 021 637 018

REDACTION EN CHEF

Tél/Fax : 021 637 016

ADMINISTRATION

Tél : 021 663 880

Fax : 021 663 879

PUBLICITÉ/MARKETING

Tél / Fax : 021 663 693

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> T É L É V I S I O N

S E L E C T I O N

Auteurs d'une entame de championnat en dents de scie, les Verts

de Pierre-Emerick Aubameyang voudront se rassurer et ramener au

moins un point de leur déplacement dans l'ouest.

L’amour dan le désordre

Ce soir sur Gulli

Alain est follement épris d'Agnès, la femme de sa vie, qu'il doit

épouser prochainement. Un jour, il la trouve au lit avec Guillaume,

son demi-frère, un séducteur notoire. Traumatisé par cette trahison,

Alain tente de se suicider, manque son coup et s'exile à San

Francisco pour oublier l'indigne Guillaume et son chagrin. Cinq ans

plus tard, de retour en France pour des raisons professionnelles,

Alain rencontre Isabelle, tombe amoureux d'elle et la demande en

mariage. Il ignore que sa nouvelle bien-aimée est l'épouse de

Guillaume, dont elle est séparée, mais qui reste son confident...

Capital

Ce soir sur M6

Au sommaire :

*Vêtements pour enfants :La bataille des petits prix*

En septembre, beaucoup de parents renouvellent la garde-robe

de leurs enfants. Mais cette année, ils vont avoir une mauvaise

surprise dans les rayons : une hausse des prix de 6 à 12%.

*Ils font de l'argent avec du blé*

Depuis un an, le prix du blé flambe, rendant certains aliments de

notre quotidien de plus en plus chers.

*Revenus : peut-on doper les salaires ?*

Mi-avril, François Baroin, alors ministre du Budget, a annoncé le

versement d'une prime aux salariés. Le but : obliger les

entreprises qui affichent des bénéfices à les partager. Mais qui

aura véritablement droit à ces versements ? *Prix de l'essence :

la voiture hybride fait le plein* Après des mois de hausse, le prix

du pétrole se stabilise un peu. Mais l'or noir demeure cher : près

de 85 dollars le baril.

ENQUÊTE EXCLUSIVE - COMBINES ET FORTUNES DES

FERRAILLEURS : RAZZIA SUR LES MÉTAUX

Cuivre, inox, aluminium : le cours des métaux flambe, au grand

bonheur des ferrailleurs et des récupérateurs. Ce business,

plutôt ingrat, a longtemps été un des moyens de survie des gens

du voyage, mais aujourd'hui, la filière a le vent en poupe : tout le

monde semble intéressé par ce marché. Pour beaucoup de

Français, la ferraille permet d'arrondir les fins de mois. Comment

certains sont-ils parvenus à bâtir des fortunes en un temps

record ? Pourquoi le métier garde-t-il une réputation sulfureuse ?

En marge de la récupération traditionnelle se développe une

délinquance audacieuse et spectaculaire. Ainsi, les voleurs

s'attaquent aux câbles de signalisation sur les voies ferrées,

sectionnent l'alimentation des feux tricolores dans les égouts ou

pillent les chantiers à la recherche de métaux à revendre.

ANEP : 1, av. Pasteur, Alger.

Tèl : 021 737 678 / 021 737 128

Fax : 021 739 559

IMPRESSION

Centre SIA

DIFFUSION

Express News

Tél/Fax : 021 298 300

L ’ aventure

greenpeace

Ce soir France 5

15

L'histoire de Greenpeace commence à

Vancouver, au Canada, où se réfugient,

pour échapper à la guerre du Viêtnam, à

la fin des années 1960, bon nombre de

jeunes Américains pacifistes, anarchistes

ou communistes. Un vent nouveau

souffle sur la ville canadienne. En 1971,

les Etats-Unis annoncent la reprise des

essais nucléaires souterrains sur l'île

d'Amchitka, au large de l'Alaska, au

risque de provoquer un séisme, ou pire,

un tsunami. Or, de par sa position

géographique, Vancouver se trouve aux

premières loges. Les manifestations se

succèdent. La menace, inacceptable pour

de nombreux citoyens, mène à la

formation d'un groupe hétéroclite. A sa

tête, Irving Stowe, juriste américain

devenu Quaker, et Jim Bohen, ancien

ingénieur militaire. Aux militants

pacifistes viennent se joindre des écologistes.

Les Fauves

Ce soir sur France 2

Grâce aux témoignages de François

Baroin, Jean-François Copé, Jean-Pierre

Raffarin, Patrick Devedjian, notamment,

Patrick Rotman évoque, à la manière

d'un thriller aux images étonnantes,

l'histoire de la droite à travers

l'affrontement entre Dominique de

Villepin et Nicolas Sarkozy. Dans cette

lutte, qui ne semble pouvoir s'achever

que par la mort politique de l'un ou

l'autre, la passion et l'irrationnel

l'emportent. Ce bras de fer entre deux

fortes personnalités éclaire une part de

l'histoire récente de la droite en France

et insiste sur la dimension passionnelle

du combat politique.

Les manuscrits, photos et tous autres documents

transmis à la rédaction, non publiés ne sont pas

rendus et ne peuvent faire l'objet de quelque

réclamation.

Copyright : La reproduction de tout article est

interdite sans l'accord de l'Administration.


16 > N O T R E V I S I O N D U M O N D E

Palestine

Le Quartette propose

la signature d'un accord

avant la fin 2012

Réagissant à la demande palestinienne d'adhésion aux Nations unies, les médiateurs

dans le processus de paix au Proche-Orient ont présenté un calendrier de négociations.

La demande palestinienne

d'adhésion aux

Nations unies, remise

vendredi 23 septembre

au secrétaire général de l'ONU

Ban Ki-moon (voir ci-dessous),

a suscité une réaction rapide du

Quartette pour le Proche-

Orient. Moins de quatre heures

après le discours du président

palestinien Mahmoud Abbas, ce

SUR LE FILS

Syrie

Décès du chef d'étatmajor

adjoint

Le chef d'etat-major adjoint de l'armée

syrienne, le général Bassam Najmeddine

Antakiali, est mort vendredi d'une "crise

cardiaque aiguë", a annoncé, hier l'agence

officielle syrienne Sana. "Le commandement

des forces armées syriennes annonce la mort

vendredi à 16h30 (13h30 GMT) du chef d'étatmajor

adjoint de l'armée, le général Bassam

Najmeddine Antakiali, qui a succombé à une

crise cardiaque aiguë", indique l'agence. "Son

enterrement aura lieu au cimetière des martyrs

à Damas", ajoute le communiqué. Par ailleurs,

la répression du mouvement de contestation

contre le régime de Bachar al-Assad s'est

poursuivie samedi au lendemain de la mort de

neuf civils tués par les forces de sécurité. selon

l'Observatoire syrien des droits de l'homme

(OSDH), les forces de sécurité ont arrêté

samedi matin à Marqeb, près de Banias (ouest),

neuf personnes, "dont certaines étaient

blessées par balles aux jambes en essayant de

s'enfuir". Vendredi, dans la région de Homs,

principal foyer de contestation à 160 km au

nord de Damas, neuf civils avaient été tués par

les forces de sécurité, selon l'OSDH. Selon

l'ONU, la répression de la contestation a fait

plus de 2 700 morts depuis le début du

mouvement à la mi-mars et selon l'OSDH, 15

000 personnes sont actuellement détenues.

Moins de quatre

heures après le

discours du président

palestinien Mahmoud

Abbas, ce groupe

chargé de la médiation

entre Israéliens et

Palestiniens, composé

de l'Union européenne,

de la Russie

groupe chargé de la médiation

entre Israéliens et Palestiniens,

composé de l'Union européenne,

de la Russie, des Etats-

Unis et de l'ONU, a proposé

une reprise des négociations de

paix. Il a fixé comme objectif la

signature d'un accord à la fin de

l'année 2012. Dans le détail, le

Quartette propose qu'Israéliens

et Palestiniens se rencontrent

Yémen

Le CCG presse Saleh de signer

son plan de sortie de crise

Les monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont

pressé le président yéménite Ali Abdallah Saleh de signer

"immédiatement" leur plan de sortie de crise, qui prévoit sa

démission en échange d'une immunité, a rapporté samedi

l'agence officielle saoudienne Spa. Cet appel est contenu dans

un communiqué publié au terme d'une réunion des ministres

des Affaires étrangères de pays membres du CCG, tenue

vendredi à New York en marge de l'Assemblée générale de

l'ONU. Le CCG souligne son engagement à "aider les frères au

Yémen à parvenir à une entente pour l'application immédiate et

stricte de leur initiative" et veut voir M. Saleh "signer

immédiatement cette initiative et assurer une transition

pacifique du pouvoir (...) afin de répondre aux aspirations de son

peuple au changement et aux réformes", selon l'agence Spa. La

situation s'est dégradée à Sanaâ à la suite du retour surprise de

M. Saleh vendredi après une absence de plus de trois mois en

Arabie saoudite, où il avait été hospitalisé au lendemain d'une

attaque contre son palais le 3 juin. Les combats entre forces

rivales dans la capitale ont fait 37 morts en 24 heures, portant

le bilan des violences à plus de 130 morts en une semaine, en

particulier parmi les protestataires qui réclament le départ de

M. Saleh. Les minis- tres du CCG ont dénoncé "le recours aux

armes, notamment aux armes lourdes, contre les manifestants",

et appelé "à la retenue, à un cessez-le-feu total et immédiat et à

la formation d'une commission d'enquête" sur les violences de

cette semaine, selon l'agence saoudienne. Les ministres ont été

saisis d'un rapport du secrétaire général du CCG, Abdellatif al-

Zayani, qui avait dû quitter Sanaâ bredouille mercredi au terme

d'une mission de quatre jours pour défendre le plan du Golfe.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

une première fois dans un mois

pour élaborer «un calendrier et

une méthode de négociations».

Lors de cette réunion préparatoire,

les deux parties prendraient

l'engagement de parvenir

à un accord définitif fin

2012 «au plus tard». Le

Quartette leur demande ensuite

de présenter des «propositions

complètes d'ici trois mois sur la

sécurité et le territoire, et

d'avoir fait des progrès substantiels

en six mois». Enfin, une

réunion aura lieu à Moscou

pour évaluer les avancées «au

moment qui conviendra». «La

direction palestinienne étudiera

le communiqué du Quartette à

son retour à Ramallah», a

déclaré le négociateur palestinien

Saëb Erakat, selon lequel

Israël doit «saisir l'occasion

offerte par le Quartette».

S'exprimant sur la radio publique

israélienne, le vice-ministre

israélien des Affaires étrangères,

Danny Ayalon, a de son côté

souligné, samedi 24 septembre

que «l'important dans la prise

de position du Quartette, c'est

qu'il ne pose pas de conditions

à la reprise des négociations

concernant la colonisation et les

frontières». Il a aussi précisé

que «le calendrier d'application

n'est pas sacré». R.I.

LES GENS

Hussein Tantaoui

Le maréchal Hussein Tantaoui, chef du

Conseil suprême des forces armées

(CSFA), qui dirige de fait l'Egypte, est

arrivé au tribunal samedi pour témoigner

au procès du président déchu Hosni

Moubarak, a-t-on appris auprès d'un

responsable des services de sécurité. Le

maréchal Tantaoui, qui est de facto à la

tête du pays, est le témoin le plus en vue

parmi ceux appelés à déposer devant la

cour au procès de l'ancien raïs. Il devait

initialement comparaître le 11 septembre

mais avait reporté sa convocation

invoquant un empêchement de dernière

minute. L'audition est prévue à huis clos.

Le maréchal Tantaoui a été pendant vingt

ans le ministre de la Défense de

M. Moubarak, avant de devenir à son

départ, en tant que chef du CSFA, le

principal dirigeant du pays. Le procès de

l'ancien président s'est ouvert le 3 août

dernier. M. Moubarak est jugé en même

temps que ses deux fils Alaa et Gamal,

ainsi que l'ancien ministre de l'Intérieur

Habib el-Adli et six colla-borateurs de ce

dernier. L'ancien homme fort de l'Egypte,

qui a quitté le pouvoir le 11 février sous la

pression populaire, est jugé pour

corruption et pour le meurtre de

manifestants durant la révolte du début

de l'année contre son régime. Hosni

Moubarak a plaidé non coupable. Agé de

83 ans et hospitalisé, il a jusqu'à présent

comparu aux audiences allongé sur une

civière. Il est le premier dirigeant

renversé par les révoltes qui secouent le

monde arabe depuis la fin 2010 à

apparaître en personne devant un

tribunal.

Nigeria

Saisie de matériel

pour la confection de bombes

Le Nigeria a saisi dans le port de Lagos une cargaison illégale

de matériel servant à la confection de bombes, ont indiqué

samedi les douanes, alors que le pays est secoué depuis des

mois par des explosions, dont une qui a frappé l'ONU. "Un

conteneur de 40 pieds (12 mètres) (rempli) de matériel (pour

la confection) d'explosifs a été intercepté hier (vendredi) dans

le port de Tin Can" à Lagos, a déclaré à l'AFP un porte-parole

des douanes, Wale Adeniyi. Le chargement, arrivé dans l'un

des principaux ports de Lagos, provient de Chine. Une

déclaration fallacieuse stipulait qu'il contenait des "valves

industrielles" et des jouets, a précisé M. Adeniyi. Le quotidien

ThisDay a rapporté, hier qu'il avait été indiqué qu'il contenait

des lanternes et des jouets. "Mais il a été découvert qu'il

contenait une majorité d'explosifs", a poursuivi M. Adeniyi. Il

y avait "tout ce qui peut servir à la confection d'explosifs, des

détonateurs, des câbles", a ajouté le porte-parole. M. Adeniyi

n'était pas en mesure de préciser à qui la cargaison était

destinée et personne ne s'était présenté pour la réclamer. En

octobre 2010, les autorités nigérianes avaient intercepté dans

le port de Lagos des conteneurs d'armes importées

illégalement, en provenance d'Iran. Cette saisie avait fait

grand bruit, l'Iran étant sous le coup de quatre types de

sanctions de l'ONU à cause de son programme nucléaire, dont

une interdiction des ventes d'armes. Le Nigeria a été secoué

ces derniers mois par des attentats à la bombe, revendiqués

par une secte islamiste violente. Le 26 août, un kamikaze a

activé ses explosifs au pied du siège des Nations unies dans

la capitale Abuja, faisant 23 morts et plus de cent blessés,

l'une des pires attaques jamais menées contre l'ONU.


Sur le terrain, les combats

semblaient avoir marqué

le pas autour des derniers

bastions de

Mouammar Kadhafi, à Bani

Walid (170 km au sud-est de

Tripoli) comme à Syrte (360 km à

l'est de la capitale), que les forces

du nouveau régime ont désormais

atteinte également par l'est.

Dans l'ancienne "capitale" rebelle

de Benghazi, la réunion du CNT

devait commencer avant midi

(10H00 GMT). Elle sera suivie

d'une conférence de presse du

président du CNT, Moustapha

Abdeljalil. Outre les discussions

sur la formation d'un nouveau

gouvernement de transition, la

réunion sera aussi l'occasion pour

M. Abdeljalil de faire part aux

membres du CNT "de ses entretiens

à New York où il a pris part

aux travaux de l'Assemblée générale

de l'ONU", a expliqué un responsable

du CNT à l'AFP. Un

autre responsable a déclaré que la

réunion serait "déterminante

concernant l'annonce d'un gouvernement

provisoire", et estimé

qu'il était nécessaire de "parvenir

à un accord sur le gouvernement

avant la libération de toute la

Libye". Un troisième responsable

s'est toutefois montré sceptique:

"Il n'y a toujours pas d'accord sur

la composition du gouvernement

ou le nombre de ses membres", at-il

déclaré, sous couvert d'anonymat.

"Il y a beaucoup de propositions,

il se peut qu'il y ait un

> N O T R E V I S I O N D U M A G H R E B

Gouvernement libyen de transition

Le CNT tente de

surmonter ses désaccords

Le Conseil national de transition (CNT) libyen a tenu, hier à Benghazi (est) une réunion qualifiée

de "déterminante" sur la composition du gouvernement de transition, dont l'annonce

avait été reportée sine die en raison de désaccords internes.

Canada

Interdiction du droit de

vote des Tunisiens

Les Tunisiens d'ici pourront-ils voter lors des

élections de l'Assemblée constituante de la Tunisie,

qui se dérouleront à la fin du mois d'octobre

prochain ? Rien n'est moins sûr, cons -tate avec

stupéfaction l'homme d'affaires, Salah Chraiet.«Cela

crée beaucoup de frustration chez les Tunisiens

d'ici. Les gens sont de plus en plus choqués par

l'attitude du Canada», lance-t-il, outré par la

décision d'Ottawa de leur interdire le droit de vote

sur son territoire. Ce dernier ne comprend pas

l'attitude du gouvernement Harper à l'égard des

ressortissants, qui rêvent de participer «aux

premières élections libres de l'histoire de la

Tunisie». Le scrutin prévu entre le 20 et le 22

octobre dans leur pays d'origine sera en effet le

premier depuis la chute du président Ben Ali en

janvier dernier. Parmi les 217 députés qui auront le

mandat de rédiger la nouvelle constitution du pays

et d'élire le futur gouvernement, deux

représenteront les Tunisiens vivant en Amérique,

explique M. Chraiet. D'où l'importance d'aller voter.

«Quand il y avait des élections en Tunisie avant,

j'avais le droit de voter ici. Ça s'est toujours fait.

Mais là, le Canada est le seul pays à nous le refuser,

alors que ça compte vraiment. On ne veut pas se

faire priver de cette première élection démocratique

!», s'emporte-t-il. Lui et ses compatriotes— ils

seraient environ 15 600 au Canada et une centaine à

Granby— se questionnent sur la décision du Canada

qui, jeudi, disait espérer que les immigrés tunisiens

pourraient voter, tout en refusant d'être considéré

comme «une circonscription électorale tunisienne».

accord à la réunion d'hier, il se

peut aussi qu'il n'y ait pas d'accord

(...) et je crains que cela n'arrive

vu les données actuelles", a-til

ajouté. Mercredi à New York, le

numéro deux du CNT et chef de

l'exécutif, Mahmoud Jibril, a

affirmé que la Libye serait dotée

d'un gouvernement "dans une

semaine à dix jours maximum". Il

a précisé qu'un accord avait été

trouvé sur l'attribution de "nombreux

portefeuilles" et que des

femmes et des jeunes auraient la

priorité pour des postes de viceministres.

La composition du

gouvernement de transition

devait être annoncée le 18 septembre,

mais cette annonce avait

été reportée sine die. Reconnu par

l'ONU comme représentant du

peuple libyen, le CNT a annoncé,

début septembre, qu'il comptait

diriger le pays jusqu'à l'élection

au bout de huit mois d'une

Assemblée consti-tuante, avant

des élections générales un an plus

tard. Ce calendrier ne débutera

cependant qu'après l'annonce de

la libération de tout le pays, ce qui

n'est pas encore le cas en raison

de la résistance farouche de certains

partisans de Mouammar

Kadhafi, en particulier à Bani

Walid et à Syrte. Sur le front de

Bani Walid, où les forces du nouveau

régime n'ont que très peu

avancé dans la vaste oasis au relief

accidenté depuis plusieurs semaines,

les combats sont restés spo-

Les forces du nouveau régime ont

perdu 30 hommes depuis le début

des combats il y a deux semaines

autour de Bani Walid, un fief de

Mouammar Kadhafi à 170 km au sudest

de Tripoli, indique une source médicale.

En outre, plus de 50 combattants

du Conseil national de transition (CNT)

ont été blessés, a ajouté le commandant

du front nord, Daou Salhine al-Jadak.

Depuis quelques jours, les affrontements

sont sporadiques dans cette vaste oasis

au relief accidenté, où les forces du CNT

n'ont enregistré qu'une très petite avancée

malgré plusieurs semaines de combats.

Hier, des roquettes ont été tirées

depuis l'intérieur de Bani Walid vers une

position des combattants pro-CNT à

l'entrée de la ville, à 5 km du centre,

selon un journaliste de l'AFP. Depuis

jeudi, les combattants du CNT marquaient

une pause dans l'offensive à

Bani Walid, imputant leurs difficultés à

un manque de coordination et à l'absence

d'un commandement unifié pour

cette bataille dans le désert. Aucune atta-

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

radiques vendredi. Et à Syrte, l'offensive

marque le pas depuis plusieurs

jours, même si les combattants

du front est sont enfin parvenus

aux portes de la ville vendredi

soir, après une lente avancée

le long de la route côtière. "Nous

essayons de faire sortir les familles.

On en est entre 400 et 500

voitures par jour. Nous essayons

en quelque sorte d'affamer" les

pro-Kadhafi, a expliqué à l'AFP

un commandant, Oussama

Mouttaoua Soueily, selon lequel il

n'y a plus ni eau, ni électricité et

très peu de vivres à Syrte. Faisant

écho aux déclarations de défi que

l'ancien "Guide" en fuite a continué

de distiller, sa fille Aïcha

Kadhafi a assuré vendredi soir

que son père allait bien et combattait

sur le terrain, dans une

intervention téléphonique sur la

chaîne Arraï basée en Syrie.

"Soyez tranquilles, votre grand

leader va bien, il porte les armes

et combat sur les fronts", a

déclaré Aïcha Kadhafi, avant de

s'en prendre aux responsables du

CNT, les qualifiant de "traîtres

qui ont rompu leur serment d'allégeance"

au régime du colonel

Kadhafi. Aïcha Kadhafi, ses frères

Mohamed et Hannibal, sa mère

Safia et de nombreux membres

de la famille, surtout des enfants,

ont trouvé refuge fin août en

Algérie. Son frère Saadi est au

Niger. Mouammar Kadhafi et ses

autres fils, encore vivants, restent

introuvables.

que d'envergure n'a été lancée vendredi,

les forces pro-CNT se contentant de

tirer par intermittence des roquettes sur

la ville tandis que leurs adversaires répliquent

par des tirs de roquettes Grad.

Mercredi, les forces du nouveau régime

ont cependant réussi à prendre le

contrôle de Sebha, à 660 km au sud-est

de Tripoli. Ce fief des Kadhadfa, la tribu

du dirigeant déchu, constituait un

17

LES GENS

Hu Jintao

Bani Walid

Les combattants pro-CNT

ont déjà perdu 30 hommes

Le président chinois, Hu Jintao,

a rencontré, vendredi aprèsmidi

à Beijing, son homologue

mauritanien Mohamed Ould

Abdel Aziz, promettant de

fournir une assistance

financière gratuite et des prêts

sans intérêts à la Mauritanie.

"Développer leur amitié répond

à l'aspiration commune des

peuples chinois et mauritaniens

et contribue également aux

relations sino-arabes et sinoafricaines",

a estimé le

président chinois. Il a salué le

développement stable et sain

des liens sino-mauritaniens

depuis l'établissement de leurs

relations diplomatiques, il y a

46 ans. Les deux pays ont

renforcé leur confiance

mutuelle et élargi leur

coopération commerciale

fructueuse dans tous les

domaines, a rappelé M. Hu.

important objectif des combattants pro-

CNT, de même que l'oasis de Djofra, à

300 km plus au nord-est. Dans le même

temps, les habitants de Syrte, région

natale de Mouammar Kadhafi, fuyaient

par centaines vendredi la ville assiégée

par les combattants pro-CNT, sous des

tirs parfois meurtriers des fidèles de

l'ancien "Guide" en fuite depuis un

mois.


18 > S P O R T S

Ligue 2 française

Doublé victorieux

à l'extérieur

pour Akrour

Nassim Akrour (37 ans) a inscrit un

doublé décisif à Metz puiqu'il permet à

son club, Istres de s'imposer à l'extérieur

sur le score de 1-2 et remonter au

classement de Ligue 2 francaise.

L'Algérien a d'abord ouvert le score en

première période du pied gauche (21')

avant que les Messins n'égalisent (27'),

puis donné l'avantage à son équipe

d'une belle tête croisée sur un centre de

Riad Nouri (61'). A noter que Sid-Ali Yahia

Chérif était titulaire.

Valenciennes

Kadir rappelé à l'ordre

par son entraîneur

Foued Kadir était titularisé par Daniel

Sanchez face à Nancy (1-1, 7e j. de la Ligue

1 française) avant d'être remplacé en

seconde période. A la 63', le technicien

nordiste décide de remplacer son

international algérien par Grégory Pujol,

dans une option plus offensive. Mais

l'Algérien décide de laisser paraître son

mécontentement et refuse de serrer la main

de son entraîneur en quittant le terrain. Un

comportement qui a fortement déplu à

Daniel Sanchez, qui a tenu à rappeler à

l'ordre son milieu de terrain en conférence

de presse: «On peut considérer ça de façon

positive, parce que les joueurs veulent tout

donner pour être sur le terrain. Mais quand

c'est trop appuyé, et ça l'a été, ce n'est pas

normal, parce qu'un match se joue à

quatorze. On doit accepter les

changements. C'est ce que j'ai exposé à

mes joueurs, j'ai mis les choses au point...

Et je souhaite que cela ne se représente

plus.»

Championnat d'Afrique

de volley (Gr.B/1re J)

Victoire de l'Algérie

face au Congo-

Brazzaville (3-1)

La sélection nationale algérienne de

volley-ball, vice-championne d'Afrique a

battu vendredi après-midi son

homologue du Congo-Brazzaville par 3

sets à 1 (25-19, 19-25, 25-15, 25-20) pour

le compte de la première journée (Groupe

B) du premier tour du 18e Champion-nat

d'Afrique des nations, organiséeà la salle

omnisports de Tanger du 22 au 30

septembre. Auparavant, dans le premier

match du même groupe, la sélection

nationale égyp-tienne, tenante du titre,

avait battu son homologue de l'Afrique

du Sud par 3 sets à 0 (25-12, 25-14, 25-

16). Les matches du premier tour se

disputeront du 23 au 25 septembre à

raison de 4 matches par jour. Les demifinales

se joueront le 27 du mois, alors

que la finale se disputera le 29

septembre. Les deux finalistes de cette

compétition continentale qui regroupe

huit sélections africaines empocheront

leur billet pour la Coupe du monde

prévue du 19 novembre au 14 décembre

prochains au Japon. Cette CAN-2011 est

organisée par la section volley-ball de

l'Ittihad de Tanger (IRT), sous l'égide de

la Confédération africaine de volley-ball

et de la Fédération royale marocaine de

volley-ball.

Ligue 1 professionnelle

Une société italienne

veut racheter le MCA

La Société italienne Edill Pelicano est sur le point de racheter le Mouloudia club d'Alger (MCA).

Le conseil d'administration du club

algérois a donné son feu vert pour

l'arrivée d'actionnaires italiens à la

tête du MCA lors d'une réunion

jeudi dernier au siège du club à Cheraga

(ouest d'Alger). Les investisseurs ita-liens,

déjà présents dans le bâtiment en Algérie,

détiendront 66,67 % du capital de la prochaine

SSPA MCA.

L'ouverture du capital et la vente des

Al'issue du tirage au sort effectué, hier

au siège de la CAF au Caire, l'équipe

nationale olympique de football a été

placée dans le groupe B avec le Nigeria, le

Maroc et le Sénégal pour le compte des éliminatoires

des jeux Olympiques de

Londres 2012, qui feront office également

actions du club seront effectuées dans les

deux prochaines semaines, affirme Sid Ali

Aouf, membre du conseil d'administration

du MCA et représentant de la firme italienne.

«Nous avons donné l'accord de

principe pour finaliser ce grand projet, et

les actions seront vendues dans les quinze

prochains jours. C'est un projet sérieux et

très important pour nous puisque la société

italienne commencera par injecter l'équiva-

Eliminatoires des JO 2012

L'Algérie jouera contre

le Maroc, le Nigéria et

le Sénégal

de coupe d'Afrique des nations des moins

de 23 ans dont l'organisation a été confiée à

l'Égypte et qui se déroulera du 26 novembre

au 10 décembre 2011. Les trois équipes

les mieux classées seront qualifiées pour le

tournoi olympique « Londres 2012 ».

L'équipe classée quatrième disputera un

match de barrage le 26 avril, à Londres,

contre l'équipe classée quatrième des éliminatoires

olympiques de la zone Asie. Pour

la première fois dans un tournoi de ce

genre, le match de classement revêtira donc

un enjeu capital puisque le vainqueur ira

aux Jeux Olympiques tandis que le vaincu

aura droit à une épreuve de repêchage pour

une éventuelle qualification. Rappelons

qu'à la faveur des éliminatoires olympiques,

la Confédération africaine de football

a décidé de transformer la dernière phase

en Championnat d'Afrique des Nations

U23. Il se déroulera tous les quatre ans, de

manière identique à la première édition,

l'année précédant les Jeux Olympiques. Le

1er championnat d'Afrique U23 se déroulera

au Caire du 26 novembre au 10 décembre.

Les matches de poules ainsi que les

demi_finales seront organisés au Military

Stadium et à l'Arab Contractor Stadium. Le

match de classement et la finale auront lieu

le 10 décembre au Stade international du

Caire.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

lent de 3 millions d'euros et construira un

centre de formation pour le club», a-t-il dit.

Même si les dirigeants actuels du MCA ne

veulent pas trop en parler, il a été confirmé

que l'actuel ambassadeur d'Algérie à Rome,

Rachid Maârif, est derrière l'arrivée de la

société ita-lienne pour la reprise du club.

Sid Ali Aouf a confirmé vendredi matin à la

Radio Chaîne III que Maârif a joué un rôle

dans la venue des Italiens.

ES Sétif

Alain Geiger nouvel

entraîneur

Noureddine Zekri ne fera pas son comeback

à la tête de l'ES Sétif, puisque le

Suisse Alain Geiger lui a été préféré. Les

deux hommes étaient en balance pour

prendre les rênes de l'Aigle Noir et c'est

donc l'ancien entraîneur de la JS Kabylie qui

a eu les faveurs des dirigeants sétifiens,

réunis hier durant toute l'après-midi. Alain

Geiger «présentait le profil le plus

adéquat», a-t-on précisé à l'APS du côté de

Sétif. Il succédera donc à Christian-Jacques

Castellan, parti au bout d'un match

seulement. La rencontre de samedi entre

l'ES Sétif et la JSM Béjaïa, comptant pour la

3e journée de Ligue 1, sera l'occasion pour

Geiger de superviser sa nouvelle équipe.

L'ancien international suisse (121

sélections) retrouvera un banc après six

mois d'inactivité et son départ d'Al-Masry

(Division 1 égyptienne).


Claudio Ranieri

«J'ai été heureux et fier

que l'Inter m'appelle»

Le nouvel entraîneur de l'Inter Claudio Ranieri est surpris mais heureux que l'Inter ait fait appel à lui.

Arsenal

Wenger garde

l'espoir pour

le titre

d'Arsenal,

Arsène Wenger, a rejeté

L'entraîneur

vendredi l'idée que la

course pour le titre est terminée,

après le début de saison calami-

Adel Taarabt, milieu de terrain

des Queens Park

Rangers (1re div anglaise), a

été retenu vendredi par le sélectionneur

du Maroc Eric Gerets

pour le match face à la Tanzanie du

9 octobre, comptant pour la 6e et

dernière journée des qualifications

à la Coupe d'Afrique des nations de

football. Taarabt, 22 ans, avait

quitté la sélection nationale 48

heures avant Maroc-Algérie (4-0),

le 4 juin dernier, après avoir appris

teux des Gunners. Arsenal qui a

perdu trois de ses cinq premiers

matches, compte 11 points de

retard sur le leader Manchester

United et a perdu 8-2 récemment

contre MU à Old Trafford. "Bien

sûr je suis inquiet. Il n'est absolument

pas réaliste de ne pas être

inquiet", a déclaré l'entraîneur

français à la veille du match que

doit disputer son équipe contre

Bolton a l'Emirates Stadium.

Wenger attend une réponse de

l'équipe contre une équipe de

Bolton qui a perdu quatre matches.

"Ce qui est important pour

nous est de donner absolument

tout pour remporter le titre, mais

pour le moment il est trop tôt

pour en parler", a ajouté Wenger.

Pour l'entraîneur d'Arsenal, il

s'agit d'abord de se rapprocher

des meilleures équipes. "Si

l'équipe obtient l'élan, nous pouvons

être très forts" a-t-il insisté.

"Notre début de saison a été perturbé

par les transferts de Cesc

Fabregas et Samir Nasri", a-t-il

admis. "Nous voulons juste nous

concentrer sur notre jeu et

retrouver notre jeu collectif aussi

vite que possible", a-t-il encore

affirmé.

qu'il n'était pas titularisé pour ce

match. "Je suis parti sans donner

d'explications au coach. Je ne voulais

pas faire de pro-blèmes (...) Je

préfère ne plus jamais jouer en

sélection nationale, avec ou sans

Eric Gerets", avait déclaré Taarabt à

Radio Mars, une radio privée

marocaine. Gerets, sélectionneur

belge du onze marocain, l'a toutefois

convoqué dans une liste

comptant 34 noms, dont les novices

Rachid Bourabia (RAEC

Nommé à la tête de

l'Inter Milan, Claudio

Ranieri ne s'attendait

pas à cela mais il avoue

que cette opportunité était trop

attractive pour être refusée.

L'ancien entraîneur de l'AS Rome

remplace donc Gian Piero

Gasperini. Claudio Ranieri a tout

de même confié à Sky Sports :

"J'avoue que je ne m'y attendais

pas. Je projetais plutôt un départ à

l'étranger, mais j'ai été heureux et

fier que l'Inter m'appelle. C'est le

destin qui vous envoie à un endroit

Championnat d'Allemagne

Hambourg

surprend

à Stuttgart

Quatre jours après le

limogeage de son

entraîneur, Hambourg

a créé la surprise en s'imposant

à Stuttgart (2-1), sa première

victoire de la saison qui

lui permet d'abandonner la

place de lanterne rouge, vendredi,

en match avancé de la 7e

journée du Championnat

d'Allemagne. Deux buts de

Jeffrey Bruma (50) et de

Robert Tesche (67) ont permis

au club hanséatique d'offrir un succès

à Rodolfo Cardoso, entraîneur

des espoirs appelé lundi à assurer

l'intérim aux commandes de

l'équipe après la séparation avec

Michael Oenning. "La volonté de

gagner pouvait se sentir et nous

avons pris ces trois points. Je crois

que c'est un tournant (de la saison)",

s'est réjoui Cardoso, affirmant

qu'il serait "encore sur le banc

le prochain match", samedi prochain

pour la réception de Schalke

04. Une surprise d'autant plus

grande que Stuttgart semblait bien

parti pour s'octroyer un quatrième

succès avec le but de l'Autrichien

Martin Harnik (18), son quatrième

cette saison après le doublé réalisé

lors de la victoire à Fribourg (2-1)

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> S P O R T S

ou à un autre. Et je suis heureux

d'être ici aujourd'hui." Ranieri a

signé pour deux ans à l'Inter mais

l'équipe est actuellement relégable

et n'a pas encore gagné le moindre

match en Serie A.

Claudio Ranieri a ensuite fait

part de ses émotions : "Je fais ce

travail pour les émotions qu'il procure.

C'est le début d'une nouvelle

aventure magnifique." Au sujet de

sa mission, Ranieri a défini une

priorité : "Il faut rétablir la

confiance. Puis les résultats, dès

que possible."

une semaine plus tôt. Avec cette

troisième défaite, Stuttgart reste

provisoirement à la sixième place

avec 10 points tandis que

Hambourg, avec désormais 4 unités,

laisse le dernier rang au promu

Augsbourg (3 pts). Samedi,

Dortmund devra réagir à Mayence

(13e) pour espérer quitter une 11e

place indigne d'un champion en

titre et ne pas voir l'écart se creuser

au-delà des 8 points actuels en

faveur du Bayern Munich. Le leader

bavarois, fort de 8 victoires de rang

sans prendre un but toutes compétitions

confondues, accueille un

Bayer Leverkusen (7e) amoindri par

les absences de Michael Ballack

(grippé) et Andre Schürrle (suspendu).

Maroc

Gerets rappelle Taarabt contre la Tanzanie

Mons/Belgique), Mustapha El

Kabir (Cagliari/Italie) et Oussama

Laghrib (FUS Rabat). Pour s'assurer

un ticket pour la phase finale de

la CAF prévue en 2012 au Gabon

et en Guinée équatoriale, le Maroc

doit gagner face à la Tanzanie à

Marrakech.

Un match nul pourrait également

suffire à condition que la

Centrafrique, à égalité de points,

ne fasse pas mieux en Algérie au

même moment.

19

Athlétisme

Le Maroc

organisera les

Championnats

d'Afrique 2014

Le Maroc a été désigné pour

organiser la 19e édition des

Championnats d'Afrique

d'athlétisme prévue en

2014, a annoncé vendredi

soir à Rabat le ministre

marocain des Sports Moncef

Belkhayat."La

Confédération africaine

d'athlétisme (CAA) a confié

au Maroc l'organisation de

cette manifestation", a

déclaré à l'AFP le ministre

après un entretien à Rabat

avec le Camerounais Hamad

Kalkaba Malboum,

président de la CAA. "Nous

sommes fiers, a ajouté M.

Belkhayat, de la confiance

placée dans le Maroc pour

l'organisation de cette

compétition, ce qui prouve

que l'infras- tructure dont

dispose le pays est d'un

niveau mondial". Le

président de la CAA,

Kalkaba Malboum s'est

félicité pour sa part de la

désignation du "Maroc pour

abriter la 19e édition des

Championnats d'Afrique

d'athlétisme de 2014"

estimant que le Maroc est

un "pays phare pour

l'athlétisme africain". Selon

Moncef Belkhayat,

l'organisation de la 19e

édition de ces

Championnats va "renforcer

les chances" du Maroc pour

abriter lors de la même

année la Coupe

intercontinentale

d'athlétisme, qui réunira les

sélections d'Afrique,

d'Europe, des Amériques et

de l'Asie/Pacifique". Le

Maroc est actuellement

l'unique candidat pour

organiser cette Coupe

intercontinentale, a conclu

le ministre.

Cyclisme

Deux nouvelles

épreuves aux

Mondiaux à

partir de 2012

Deux nouvelles épreuves,

des contre-la-montre par

équipes de marque

(messieurs et dames),

seront intégrées l'an

prochain au programme des

Championnats du monde

sur route, a confirmé

l'Union cycliste

internationale (UCI). Ces

deux courses seront

disputées le 16 septembre

2012 en ouverture des

Mondiaux de Valkenburg

(Pays-Bas) selon des détails

qui ont été dévoilés

vendredi. Six coureurs

participeront à la course,

longue de 51 kilomètres (32

km pour les dames), sur un

parcours empruntant la

montée du Cauberg avant

l'arrivée, et les temps

seront pris sur le quatrième

de chaque équipe. La

dotation prévue s'élève à

100 000 euros pour les

messieurs (40 000 euros

pour l'équipe victorieuse),

30 000 euros pour les

dames (12 000 pour les

gagnantes).


A C T U / P O S T - R E S T A N T E

Maladies cardiovasculaires et cardiopathies

17 millions de décès

dans le monde

chaque année

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) enregistre 17,1 millions de décès

chaque année dans le monde à cause des maladies cardiovasculaires, des

cardiopathies et des accidents vasculaires cérébraux.

Al'occasion de la

Journée mondiale

du cœur, célébrée

le 26 septembre de

chaque année, l'OMS a classé

les maladies cardiovasculaires,

les cardiopathies et les

accidents vasculaires cérébraux

comme étant la première

cause de mortalité

dans le monde. En célébrant

la Journée mondiale du

cœur, l'OMS a pour but de

sensibiliser le grand public

des principaux facteurs de

risque de ces maladies ainsi

que les moyens de les combattre,

par exemple en surveillant

son poids et en faisant

régulièrement de l'exer-

cice. La Fédération mondiale

du cœur organise, pour cette

journée, des activités dans

plus de 100 pays notamment

des courses et séances de fitness,

des spectacles, des réunions

scientifiques, des

expositions et des soirées

artistiques. Les maladies cardio-vasculaires

constituent

Cardiopathies en Algérie

Elles touchent de plus

en plus les 30 à 40 ans

Les cardiopathies et les décès dus à ces

affections touchent désormais les jeunes

âgés entre 30 et 40 ans, souligne le

Pr Khireddine Merad Boudia, spécialiste en

maladies cardiovasculaires au Centre hospitalo-universitaire

(CHU) Mustapha-

Pacha. Intervenant à la veille de la célébration

de la journée mondiale du cœur qui

coïncide avec le 26 septembre de chaque

année, M. Merad Boudia a indiqué que les

"cardiopathies sont souvent à l'origine du

décès des personnes âgées (60 ans et plus),

mais, en Algérie, elles sont également à

l'ori-gine du décès de jeunes personnes

âgées entre 30 et 40 ans". Il estime que "la

hausse de la prévalence des cardiopathies

est essentiellement due au manque de prévention

quant aux causes et facteurs

déclencheurs. Même si l'Algérie a franchi

d'importants pas en matière de lutte contre

le rhumatisme en vue d'alléger les risques

de cardiopathies, ces dernières "demeurent

indomptables et touchent désormais les

jeunes", a-t-il ajouté. L'atteinte de maladies

cardiovasculaires pourrait être due au

changement d'habitudes alimentaires, à la

consommation excessive de sucre et de sel,

à l'absence de contrôlés médicaux, au tabac

(33%) et à des facteurs génétiques. D'autres

facteurs favorisent également l'atteinte de

ces maladies tel le surpoids (48% chez les

femmes et 15% chez les hommes) et l'augmentation

du taux de cholestérol. Selon Dr

Merad Boudia, certaines maladies à l'origine

de cardiopathies tels le diabète (1%) et

l'hypertension artérielle ne sont pas soumises

à un suivi médical adéquat et ce en dépit

de la disponibilité des médicaments ce qui

favorise leur développement à d'autres

maladies dont les cardiopathies, a-t-il

ajouté. Pour une meilleure prévention des

cardiopathies, les spécialistes préconisent le

sport et un régime alimentaire sain. Ils préconisent

également d'éviter toute consommation

excessive contre une consommation

à volonté des produits laitiers.

un ensemble de troubles

affectant le cœur et les vaisseaux

sanguins. Elles regroupent:

les cardiopathies

corona-riennes (infarctus),

les maladies cérébrovasculaires

(accidents vasculaires

cérébraux), l'hypertension,

les artériopathies périphériques,

les cardiopathies rhumatismales,

les malformations

cardiaques congénitales

et l'insuffisance cardiaque.

Par ailleurs, le taba-gisme, le

manque d'exercice physique

et la mauvaise alimentation

représentent 80% des principales

causes des maladies

cardio-vasculaires. Parmi les

17 millions de décès causés

par les maladies cardiovasculaires

et les cardiopathies

(représentant 30% des décès

dans le monde), les cardiopathies

coronariennes

(infarctus) engendrent 7,3

millions de victimes alors

que les maladies cérébrovasculaires

(accidents vasculaires

cérébraux) causent le

décès de 6,2 millions de personnes.

Ces décès touchent

les deux sexes dans les pays à

faible ou moyen revenu. Ce

nombre pourrait encore augmenter

à environ 23 millions

personnes d'ici 2030, souligne

l'OMS.

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

Des stocks alimentaires d'urgence

seront mis en place en Afrique de

l'Ouest, conformément à une décision

du G20 prise en juin, a annoncé vendredi

à Washington le ministre français de

la Coopération, Henri de Raincourt. La

sécurité alimentaire fait partie des priorités

du G20 des principaux pays riches et

émergents, dont les ministres des Finances

et de la Coopérationétaient réunis vendredi

à Washington pour évoquer les

questions de développement. "Nous pouvons

franchir une étape décisive sur les

stocks alimentaires d'urgence pour faire

face à des crises qui surviennent ici et là",

a déclaré M. de Raincourt devant des journalistes

avant la réunion. Il a affirmé que

l'Afrique de l'Ouest avait "fait acte de can-

Nasa

Un satellite

américain

retombe

sur Terre

21

Le satellite américain (UARS) d'étude de la

haute atmosphère est retombé sur Terre dans

la nuit de vendredi à samedi, a annoncé la

Nasa sans pouvoir préciser la localité. Le satellite, de

6,3 tonnes, est retombé entre 23h23 vendredi et

01h09 samedi, heure de Washington (03h GMT

samedi), période pendant laquelle il devait survoler

"une partie du Canada et de l'Afrique, ainsi qu'une

grande part des océans Pacifique, Atlantique et

Indien", a indiqué la Nasa dans un communiqué. Le

satellite, "Upper Atmosphere Research Satellite"

(UARS) faisait la taille d'un petit bus, et la vingtaine

de débris, d'un poids de un à 158 kg, ayant survécu

à la rentrée dans l'atmosphère devaient s'éparpiller

sur une distance d'environ 750 km, selon la Nasa. La

Nasa et les experts ont rassuré contre le risque qu'un

de ces débris blesse une personne ou provoque des

dégâts matériels est "extrêmement faible".

L'UARS est le plus gros satellite de la Nasa à

plonger dans l'atmosphère depuis 1979 quand

Skylab, 90 tonnes, était retombé dans l'Ouest de

l'Australie. L'UARS avait été mis sur orbite en 1991

par la navette Discovery pour étudier la haute

atmosphère, dont les trous dans la couche d'ozone.

Il a été mis hors service en 2005 après avoir épuisé

son carburant.

Afrique de l'Ouest (G20)

Des stocks

alimentaires

d'urgence seront mis

en place

didature" pour une expérimentation. Cela

implique d'y prépositionner "67.000 tonnes"

de nourriture "à destination des onze

pays les moins avancés, membres de la

Communauté économique des Etats de

l'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays)

pour permettre à leur population d'y avoir

accès pendant 90 jours" en cas de besoin,

a-t-il ajouté. Le ministre a précisé qu'il

s'agissait en moyenne de "la période

nécessaire à la communauté internationale

pour se mobiliser et acheminer des

denrées". Lors de la réunion des ministres

de l'Agriculture du G20 à Paris en juin,

l'idée de constituer des stocks alimentaires

d'urgence avait été soutenue,mais les participants

s'étaient accordés sur une simple

"étude de faisabilité".


Net

Google+ attire

des millions

de membres

Alors que Facebook a

officiellement annoncé

compter 800 millions de

comptes sur son réseau

social, l'ouverture de Google+

le 20 septembre dernier,

aurait permis au réseau social

de gagner 15 millions de

membres depuis le 9

septembre. Ces données,

contrairement à celles de

Facebook ne sont pas

officielles et devront donc être

confirmées dans les semaines

à venir. Elles viennent de Paul

Allen, qui depuis le début de

l'histoire de Google+ dévoile

ses chiffres. Or, ses données

ont jusqu'ici été confirmées

par les entreprises

spécialistes d'audience.

D'après Paul Allen, Google+

comptait 28,7 millions

d'utilisateurs le 9 septembre

courant. Alors que le jeudi

dernier, le réseau social en

comptait 37,8 millions en

prenant en compte

uniquement les membres

utilisant un alphabet latin et

dont les messages sont

publics. Avec le reste du

monde et les comptes privés,

le total atteindrait 43,4

millions de membres. Il n'était

que de 10 millions le 12 juillet

dernier. Toujours d'après Paul

Allen, Google+ se rapproche

des 50 millions de membres

d'ici quelques jours. Surtout

si les derniers changements

opérés par Facebook

déplaisent aux internautes !

Formation

L'école de

l'internet

ouvrira ses

portes demain

L'école de l'internet née à

l'initiative de trois têtes

d'affiche de l'entrepreneuriat

français va ouvrir ses portes

ce lundi, rapporte l'agence

Reuters. Ainsi, les fondateurs

de Free, de Meetic et de

Vente-privee.com s'apprêtant

à y accueillir les 140 élèves de

la première promotion.

L'école opérera une montée

en force pour atteindre un

rythme de recrutement de

200 à 250 élèves par an à

partir de 2012 et le concept

pourrait bien être décliné

dans d'autres villes françaises

ou à l'international à un

horizon de deux ou trois ans,

a ajouté la directrice. Les trois

entrepreneurs qui détiennent,

par ailleurs, des

participations dans des

"start-up" au travers

notamment de leurs fonds

d'investissement, n'excluent

pas d'appuyer financièrement

des projets intéressants qui

naîtraient dans la nouvelle

école.

30 e session de formation aux journalistes

«La téléphonie mobile

& le développemen

au centre du débat

Lors de sa présentation, M.

Hamoui a mis en exergue

le développement remarquable

du secteur de la

téléphonie mobile en l'Algérie.

«Dix années de croissance soutenue

qui ont permis de répondre

aux grands besoins de communications

téléphoniques, d'abord

pour les institutions, organismes

et entreprises, puis rapidement

pour tous les citoyens sur l'ensemble

du territoire», a-t-il

notamment affirmé. Il a, cependant

fait le constat de la saturation

des réseaux mobiles. «Cela

est dû principalement aux limites

que présentent les réseaux dans la

fourniture de services multiples à

l'instar des réseaux opérant partout

ailleurs dans le monde» a-t-il

encore relevé. L'Expert en télécommunications

a toutefois mis

l'accent sur

«la nécessité pour les autorités

concernées à prendre chacun en

ce qui le concerne, les décisions

nécessaires au développement

simultané des réseaux, des services

qu'ils doivent fournir aux

citoyens, entreprises et institutions,

et créer ainsi les conditions

d'une activité multiple boostant

en définitive le développement

économique du pays».

M. Hamoui, par ailleurs, relevé

qu'un certain nombre de conditions

est, néanmoins, nécessaire

au développement rapide des services

de contenu mobile, parmi

lesquelles, l'introduction de la 3G

et 3G+. L'adaptation de la législation

(y compris fiscale et sur la

monnaie et le crédit, etc.) et favo-

ALGERIE NEWS Dimanche 25 septembre 2011

> M É D I A S N E T 23

Wataniya Télécom Algérie-Nedjma a organisé, mercredi dernier, en son Institut, la 30e

session de formation destinée aux journalistes adhérents de son Club de Presse. Pour cette

rentrée, Nedjma a consacré le thème de cette formation à «La téléphonie mobile & le

développement» qui a été assuré par l'expert en télécommunications, Ahmed Hamoui.

Le Salon international des

télécommunications, MED-

IT ouvrira ses portes

demain au Palais de la culture à

Alger. Cet évènement regroupera

cette année encore pas moins de

150 exposants dont les principaux

acteurs algériens du secteur des

Technologies de l'Information

ainsi que 30% d'entreprises étrangères

parmi lesquelles les grandes

multinationales.

A cette occasion, Cisco joindra

ses forces avec sept de ses partenaires

les plus stratégiques en

Algérie afin de présenter les dernières

solutions technologiques et

autres innovations techniques au

sein du Village Cisco au MED-IT

2011 du 26 au 28 du mois en

cours. Selon un communiqué parvenu

à notre rédaction, les visiteurs

du Village Cisco auront l'occasion

de vivre en direct les der-

nières solutions technologiques

de Cisco. Cette entreprise organisera

également un événement VIP

en collaboration avec son partenaire

WMC dans le but de présenter

ses solutions de visioconférence

de qualité issue de la fusion

des gammes Cisco et Tandberg,

ainsi que sa vision stratégique de

riser la création du contenu

mobile local par le développement

de parcs technologiques et

incubateurs. Assister les opérateurs

dans de multiples domaines

pour activer la réalisation et le

développement des réseaux

notamment 3G. Le conférencier

Med IT ouvre ses portes demain à Alger

Cisco expose ses dernières

technologies

ce marché. Cette soirée VIP se

déroulera au Palais de culture le

27 septembre 2011, à partir de

18h00. Parmi les partenaires qui

exhiberont leurs solutions au sein

du Village Cisco : BMB et CFAO

Technologies.

A cet effet, M. Karim Dembri,

directeur général de Cisco Algérie

conclut sa présentation par la

nécessité d'introduire de nouveaux

services à travers la téléphonie

mobile. L'introduction de

la 3G est plus qu'importante au

développement du secteur des

Télécommunications.

H.Z.

a déclaré : «Nous sommes ravis

que certains de nos partenaires

algériens de longue date aient

accepté de présenter leurs solutions

à nos côtés au sein du

Village Cisco, au MED-IT de cette

année. Nos partenaires sont au

cœur de tout ce que nous entreprenons

et sont des acteurs

majeurs dans notre quête de faire

de Cisco un partenaire accessible,

capable de fournir une expertise,

des services et des solutions

nécessaires à la réussite de nos

clients en Algérie.» Et d'ajouter:

«Les visiteurs du Village Cisco de

cette année pourront vivre et

écouter en direct nos experts

expliquer comment nos solutions

technologiques changeront la

façon dont les citoyens algériens

peuvent se connecter, communiquer

et collaborer dans le futur.»

H.Z.


Abdelmadjid Kaouah

Chronique des deux rives

La fin du Keep dancing

est à nouveau en

marche pour les

Palestiniens. Vendredi 23

L'histoire

septembre 2011,

Mahmoud Abbas a enfin franchi la

ligne des atermoiements et de la stérile

temporisation. En déposant

solennellement entre les mains du

secrétaire général de l'ONU, la

demande formelle de reconnaissance

de l'Etat de Palestine, il a sonné à la

face du monde, comme il l'a précisé,

«le moment de vérité». Pour les commentateurs,

Abbas joue là son vatout,

pour d'autres, il tomberait dans

un piège qu'il a lui-même fomenté.

Et autres plans sur la comète. Autant

de points de vue intéressés ou myopes

qui ne mesurent pas l'interminable

attente des Palestiniens à voir se

réaliser leur droit à un Etat national.

En trois décennies, les Sud Soudanais

sont entrés en tant qu'Etat à l'ONU

par la grande porte. En plus de 6

décennies, les Palestiniens sont toujours

au portillon. Effectivement, il y

Pour les commentateurs,

Abbas joue là son va-tout, pour

d'autres, il tomberait dans un piège

qu'il a lui-même fomenté. Et autres

plans sur la comète.

a du défi et de la juste colère dans

l'attitude offensive de Mahmoud

Abbas. L'homme a montré enfin qu'il

pouvait être celui de la détermination.

On n'a pas manqué - depuis

qu'il a succédé à Yasser Arafat - de le

présenter tantôt comme un pragmatique,

crédule adepte des négociations

sans fin du dit «processus de

paix» sous le parrainage (souvent

tendancieux) américain. Tantôt

comme un velléitaire sans charisme

ni grand dessein, surtout soucieux de

l'aide internationale aux institutions

de son «Autorité» - contestée. En fait

un homme de bonne volonté, revenu

des discours sans effet. Et, sans doute,

l'ombre portée de Yasser Arafat (avec

lequel il fut à un moment en désaccord)

ne le disposait pas à un exercice

facile de son héritage politique. On a

même murmuré que c'était l'homme

des Américains… Avec les accords

d'Oslo en 1993, dont il fut l'un des

architectes, l'espoir d'une solution

de «la question palestinienne» semblait

permis. Or, pour aller vite, ce fut

le début d'un processus surréaliste,

kafkaïen même, donnant à Israël

l'opportunité d'une colonisation

insatiable. Ce qui rendait de plus en

plus illusoire la possibilité d'un Etat

palestinien viable tout droit sorti

des conciliabules d'Oslo. Très vite, les

limites, sinon l'impasse s'est imposée

aux Palestiniens alors qu'Israël y

trouvait plus son compte. Moult

combinaisons ont été imaginées,

mortes-nées car décidément l'Etat

hébreu repoussait sur le terrain tout

ce qui pouvait conduire à un Etat

palestinien. Rappelons qu'en en

2003, la «Feuille de Route », présentée

par le Quartet prévoyait un Etat

palestinien pour 2005 (sic).

Et Obama vint. Juste après son

élection à la tête des Etats-Unis, le

premier coup de fil qu'il a donné fut

à Mahmoud Abbas, le président de

l'Autorité palestinienne. Il ya un an

jour pour jour, à la tribune des

Nations unies, Obama évoquait avec

persuasion la création d'un Etat

palestinien pour 2011 et sa reconnaissance

par l'ONU, dans les frontières

de 1967. Plus tôt, le 15 juin

20009, dans son «discours du Caire»,

Obama déclarait sans ambages :

«Les Israéliens doivent reconnaitre

[...] que le droit des Palestiniens à

exister ne peut être nié. Nous devons

en finir avec la colonisation israélienne.

[...] La seule solution pour

répondre aux aspirations des deux

côtés passe par deux Etats, où

Israéliens et Palestiniens vivront chacun

en paix et en sécurité". Le 19 mai

de cette année encore, dans son discours

de politique étrangère, Barack

Obama rappelait la nécessité de voir

se côtoyer "deux Etats pour deux

peuples" ainsi que de négocier les

frontières "sur la base de celles de

1967". Mais les déclamations prophétiques

ne durent qu'un temps.

Le temps d'un songe que le bruit et

la fureur des rapports de force dissipent

très vite. Obama ne sourit plus.

Mister «Magic» fait volte-face. "Les

actions symboliques pour isoler

Israël aux Nations unis, en septembre,

ne vont pas créer un Etat indé-

pendant", déclare-t-il en mai dernier.

La demande de reconnaissance

d'un Etat palestinien est devenue «

un raccourci vers la paix », a-t-il

affirmé à l'ouverture de la présente

session de l'Assemblée générale de

l'ONU. On croyait qu'avec Obama

la quête palestinienne interminable

allait enfin aboutir sur les rivages

d'un Etat. Pourquoi a-t-il changé ?

C'est à la fois simple et complexe. Les

Etats-Unis, évidemment entretiennent

avec Israël des liens indéfectibles

dont le gouvernement est hostile

à la démarche de Mahmoud Abbas,

prétendant qu'Etat palestinien ne

peut être créé que dans le cadre d'un

accord de paix avec Israël. Or, les

Nations unies ont joué un rôle décisif

dans la création de l'Etat d'Israël, en

adoptant le « Plan de partage de 1947

», se prononçant pour la création

d'un Etat juif et d'un Etat arabe, et en

votant son admission comme Etat

membre dès 1949. On connaît la fin

de la partition. Depuis les Accords

d'Oslo promettaient un Statut permanent

au plus tard le 4 mai 1999.

Que d'eau a coulé entre-temps dans

le Jourdain. Aussi la demande de

reconnaissance soumise aux Nations

unies se veut un dépassement des

Accords d'Oslo. La parole donnée par

Obama s'est avérée du vent en cédant

aux pressions israéliennes. Le gel de

la colonisation n'étant plus selon

l'Administration américaine une

condition préalable aux négociations

de paix. L'Autorité palestinienne qui

n'a pas voulu céder s'est retrouvée au

pied du mur. Pour mesurer cette

impasse, il suffit de lire ou de relire

le « Dictionnaire amoureux de la

Palestine' (Plon, 2010) d'Elias

Sanbar. Membre du parlement palestinien

en exil, ambassadeur de la

Palestine auprès de l'Unesco depuis

2006, et traducteur inspiré de la poésie

de Mahmoud Darwich, Elias

Sanbar consacre une entrée de son

dictionnaire au verbe «négocie ». Ici,

il s'agit moins d'une définition académique

que d'une perception par

l'acte lui-même. Il fit partie des négociateurs

palestiniens pour la conférence

de Madrid ainsi qu'aux négociations

de paix bilatérale à

Washington. A Madrid, au lende-

main de la fin de «la guerre froide» et

de l'opération «Tempête du désert

contre l'Irak, l'OLP considérée par les

Américains comme ayant fait allégeance

à Saddam Hussein n'était pas

admise à la négociation directe ! Ce

qui fut considérée comme une avancée

inédite n'était qu'une construction

machiavélienne. James Baker,

alors secrétaire d'Etat américain fit

comprendre avant même le début des

travaux de la Conférence de Madrid à

feu Faisal Husseïni le but du jeu : «

You 'll get more than autonomy and

less than a state », « Vous obtiendrez

plus qu'une autonomie et moins

d'un Etat ». Sanbar commente : «

Lapidaire, cynique, la formule avait

l'avantage de la clarté ».Par la suite la

position des Américains évoluera

vers l'objectif introuvable jusqu'à

présent de deux Etats. Les adversaires

des Accords d'Oslo, pourraient trouver

quelque crédulité au négociateur

de l'époque qui revisite le processus

avec un regard plus critique. A ceuxlà,

il répond avec l'argument de « la

visibilité retrouvée » qu'il considère

comme capital en ces temps-là. : «

…L'ivresse de la réémergence des

deux noms de Palestine et de

Palestinien ». Elle aboutira, convientil

« à une précipitation dans les

concessions, la plus grave d'entre

elles étant d'avoir accepté que la

question des colonies, même si elle

devait être négociée au « statut final »

ne figurât pas dans le préambule des

accords d'Oslo ». Et Elias Sanbar de

nous livrer un petit secret diplomatique

(de Polichinelle diraient de

mauvaises langues): c'était en fait la

condition exigée pour qu'Yasser

Arafat soit présent sur la pelouse de

la Maison-Blanche. Elias Sanbar ne

récuse pas la « percée » d'Oslo mais

force lui est de constater : « Depuis,

comme pour prouver aux

Palestiniens que leur choix, avait été

erroné, démentir l'espoir né des

Accords d'Oslo, l'évolution sur le terrain

a plongé l'OLP ainsi que

l'Autorité nationale palestinienne

fondée par elle dans une crise permanente

». L'OLP est bien rentrée en

Palestine, dans « la petite Palestine »

mais sans ceux qu'elle s'était engagée

à ramener chez eux.Elias Sanbar ne

récuse pas le bien-fondé des négociations

mais relève avec amertume : «

Une règle non écrite fut posée dès le

départ des négociations : Quiconque

apparaîtrait comme refusant de

négocier sera pénalisé, même si le

blocage vient en réalité de la partie

adverse. « Keep dancing » («

Continuez à danser »), et gare à quiconque

sortirait de la piste. ».Sanbar

compare la situation au film de

Sydney Pollack « On achève bien les

chevaux » (tiré d'un roman décapant

de Horace Mc Coy sur la Dépression

américaine des années trente). Le ver

était don dans le fruit. «La terre nous

est étroite» disait le poète Mahmoud

Darwich que n'a pas manqué de citer

Mahmoud Abbas à la tribune des

Nations-Unies. « Confrontés aux

dangers de la tristesse permanente »

les Palestiniens ont opté pour l'énergie

de la vie. Car disent-ils, par la

voix de Mahmoud Darwich : «Entre

les débris des choses et le rien /nous

vivons dans les faubourgs de l'éternité.»

A.K.

More magazines by this user
Similar magazines