FI N°50 Juillet-Août 2009 - Mairie de Fréjus

ville.frejus.fr

FI N°50 Juillet-Août 2009 - Mairie de Fréjus

Fréjusinfos

J o u r n a l M u n i c i p a l

N ° 5 0 J U I L L E T - A O Û T 2 0 0 9

• MAIRIE Les services de l’environnement s’installent à l’INRA

• THÉÂTRE Les “Nuits Auréliennes” du 16 juillet au 4 août 2009

Port-Fréjus :

Vingt ans

et un nouvel avenir

• MÉMOIRE Le 50 e anniversaire de la catastrophe de Malpasset en préparation

www.ville-frejus.fr


Cet été 2009 va être marqué par le

20 e anniversaire de Port-Fréjus.

À cette occasion, vacanciers et Fréjusiens

seront invités à trois jours de fêtes populaires

et conviviales, qui contribueront en plus

à renforcer l’image hospitalière de notre ville

en cette période estivale.

Mais au-dede cet évènement festif, va

surtout se concrétiser un projet que nous avons

mûrement réfléchi pendant plusieurs années :

l’extension du quartier de Port-Fréjus.

Ce projet, vous le savez, nous l’avons voulu

raisonnable et nous l’avons conçu comme un

véritable aménagement urbain, parfaitement

intégré dans un développement équilibré

de la ville.

À bon port

Dès les premières esquisses, accompagnés par

des experts dans tous les domaines concernés, nous

n’avons pas voulu réaliser un programme immobilier

de plus pour une clientèle huppée.

Comme annoncé depuis toujours, sur 300 logements,

bâtis sur onze hectares appartenant à la ville,

100 seront réservés aux actifs à des conditions

économiques abordables. Dans un cadre unique, au

bord d’un canal navigable, complété d’une vaste

et agréable promenade paysagère, d’un ensemble

hôtelier de qualité et peut-être d’une salle de jeux,

l’extension du quartier de Port-Fréjus va s’inscrire

dans une évolution raisonnée d’une ville qui est,

je le pense, de plus en plus agréable à vivre.

Ce chantier, qui va donner du travail à des dizaines

entreprises pendant 2 à 3 ans, va aussi participer au

développement économique immédiat de Fréjus,

dans une période de crise particulièrement difficile.

À tous les niveaux de notre réflexion, l’équilibre

financier de ce projet, a toujours été notre priorité.

Ce chantier emblématique de l’avenir de Fréjus,

nous l’avons mené en totale concertation avec

vous, à chaque étape de sa progression.

Sa réussite sera aussi la vôtre.

Élie Brun,

Maire de Fréjus

Sénateur du Var










Fréjusinfos

s o m m a i r e

EDITO 02

DANS LE RÉTRO 03

PLAGES 04

VIE ASSOCIATIVE 06

SERVICES MUNICIPAUX 08

QUARTIERS 09

AGENDA 14

AGGLOMÉRATION 16

MAGAZINE 20

Directeur de la Publication : Dominique BRUN - Rédaction : Dominique BRUN, Sored BOUMAZA,

Philippe CORBIN, Robin HACQUARD - Photos : Robin HACQUARD, Philippe CORBIN,

Dominique BRUN, Sored BOUMAZA. Conception graphique et réalisation : Agence Grapho

Impression : Imprimerie du Forum. Prochain Numéro : Septembre - Octobre 2009 - ISSN n° 1630 - 8247


TRADITIONS, ANIMATIONS, CÉLÉBRATIONS, ANNIVERSAIRES...

Saint-Pons : 30 ans de tradition...

Toujours autant de ferveur et de bonheur pour les

Fréjusiens à se retrouver pour célébrer les fêtes traditionnelles

provençales...

La Saint-Pons ne fait pas exception à la règle, elle qui

célébrait cette année sa 30 e édition dans le quartier

de Sainte-Brigitte (et environnants : Orée du Parc, Saint-

Vincent, Vert Estérel). Au menu de cet anniversaire pas

comme les autres, et outre la célébration du saint en

question, animations sportives, pour la jeunesse, bal,

aïoli, etc., pour trois jours de fête et de bonne humeur...

Base’Art, acte 3 : THE succès !!!

4000 visiteurs en trois jours à l’esapce caquot de la

base nature : le 3 e acte de Base’Art, premier salon d’art

contemporain de la ville de Fréjus, a conquis le public,

c’est indéniable !

C’est le 12 janvier dernier que

Carine Redon a ouvert son

institut “ATHÉNA BEAUTÉ”, au centre

commercial “La Rose des Sables”,

200 rue de l’Argentière à Villeneuve.

Ongles, pédicure, épilation pour les

femmes bien sûr, mais aussi les

hommes, soins du visage et du

corps, dermographie (maquillage

permanent), Carine Redon propose

ces prestations uniquement sur

rendez-vous. Au contraire des UV,

dans une salle fleurant bon l’exotisme.

Ouvert du lundi au samedi, 9h-18h30 non

stop, sur RV. Tél. 06 61 233 222

Du 5 au 7 juin

dernier, la part belle

aura été laissée

à l’expression artistique

quelle qu’elle

soit, œuvre(s) de

cent artistes, soutenus

par cent entreprises.

Pari réussi en tout

cas pour la ville

et son partenaire,

l’Union patronale du

Var, qui ont remis au

goût du jour le

principe du mécénat

et la rencontre entre

deux mondes.

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Nouvelles enseignes à Fréjus

“MADRÉA”, petite enseigne

dans le centre historique, au 54

rue Séyiès, place du Couvent, où

Stéphanie Bruno, depuis le début

février, propose toute une gamme

de prêt-à-porter et accessoires

pour enfants, de 0 à 12 ans, du bébé

à l’adolescent.

Ouvert les mardi, jeudi et vendredi de

15h à 19h, le mercredi de 9h30 à 19h, le

samedi de 14h à 19h. Tél. 06 61 00 30 81

17 e Printemps des lycées à la base

Quelque 3000 lycéens et apprentis, en provenance de

152 établissements français et 17 délégations étrangères

du pourtour méditerranéen (Liban, Slovénie,

Turquie, Algérie, Tunisie, Croatie, Italie, Espagne,

Albanie, Chypre, Jordanie...) ont pris part au 17 e

Printemps des lycées mi-mai à la base nature François

Léotard. La base semble d’ailleurs devenue le lieu emblématique

de cette manifestation puisque c’est la 3 e fois

en l’espace de cinq ans que le Conseil régional, maître

d’œuvre de l’opération choisit le site fréjusien.

Seul bémol, le 2 e jour, lorsque la pluie le vendredi 14 mai

a tronqué la fête et contraint à l’annulation...

Et vogue la fête du nautisme !

Nouveau succès pour la fête du nautisme, qui prend

chaque année un peu plus d’ampleur. Une excellente

occasion, comme ici cette véliplanchiste néophyte, de

découvrir les différentes formes de glisse s’ouvrant à

tous et proposées par l’école de voile municipale et le

Club nautique de l’AMSLF, toujours main dans la main.

Et quand en plus, la météo est de la partie...

Le tissu commercial se renforce à Fréjus. Pour ceux qui le souhaitent, quel que soit le quartier de la

commune, quel que soit le secteur d’activités, votre journal municipal se fera l’écho de ces nouvelles

enseignes ou nouvelles activités, qui contribuent à l’essor économique de la ville.

Contact 04 94 17 66 31 - dom.brun@ville-frejus.fr

Anciennement “salon 8 e art”, le

salon de coiffure au pied de

l’immeuble Le Voltaire, au 129 de

l’avenue Victor-Hugo, dans le prolongement

de l’avenue de Provence,

a été rebaptisé “N ÉLÉGANCE”, lors de

sa reprise en fin d’année passée.

La nouvelle gérante, Nathalie Torrès,

toujours avec la fidèle Isabelle, en

poste depuis 7 ans, y accueille hommes

et femmes et propose coupes

et visagisme. À noter la promotion

de 20% pour les moins de 20 ans.

Ouvert du mardi au samedi, 8h-18h30,

avec ou sans RV. Tél. 04 94 51 45 09

200 “belles” au Rétro Auto Forum

Fréjus info

Il a conservé les mêmes initiales (RAF) bien que

changeant d’appellation. Du “Rétro Autos Festival” en

2008, le rassemblement des véhicules de collection

à la base nature, devenu le “Rétro Auto Forum”, a

également gardé le même attrait, tant auprès du public

que des collectionneurs présents, avec pas moins

de 200 “belles” de tous âges !!!

Et si l’espace Caquot affichait complet, il en était

de même à l’extérieur où les amateurs - pour ne pas dire

les amoureux (!) - de modèles réduits s’en donnaient

à cœur joie, à chiner parmi les milliers de voitures

miniatures et autres pièces détachées d’époque...

La nature, star de “Raid in France”

Six jours à crapahuter entre les Hautes-Alpes et le

relief varois avant, délivrance suprême, d’arriver sur les

bords de la Grande Bleue à Port-Fréjus. Les 150 participants

du 2 e Raid in France, fous de nature, n’étaient pas

mécontents de se poser enfin après (550 km - avec

16.000 m de dénivelé et le franchissement de 3 cols à

2700 m - à pied, sous forme de course d’orientation, en

canoë, en raft et à cheval)...

RÉCOMPENSE

“Forum Presse” primé !!!

Magnifique récompense pour Lucille et Christel

Deschamps, qui tiennent “FORUM PRESSE”, la maison de la

presse du centre historique, au 31 rue Séyiès.

Elles ont pris part, courant avril, au concours de vitrines

organisé par le groupe Prisma Presse pour les 30 ans du

magazine Géo. “Il s’agissait de décorer notre vitrine en

rapport, bien évidemment, avec le concept du magazine.

À raison de trois photos maximum pat vitrine. Pour notre

part, nous avons carrément choisi de faire trois vitrines

différentes sur trois semaines, sur les thèmes du Tibet

(ci-dessus), du Maroc et du Far West.”

Au final, les sympathiques et dynamiques dames de la

presse ont ni plus ni moins remporté ce concours, choisies

par le jury au milieu de quelque 800 dépositaires de presse

candidats dans toute la France. Une victoire à laquelle elles

associent des commerçants du centre historique qui leur

ont apporté leur aide, ainsi que des “particuliers qui se sont

pris au jeu et nous apportaient des éléments décoratifs”.

D A N S L E R É T R O

3

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009


P L A G E S

4

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009

Assurer chaque jour les meilleures conditions d’accueil aux

milliers de vacanciers qui fréquenteront les plages fréjusiennes et

calanques aygulfoises, tant en terme d’hygiène et de propreté que

de sécurité, constitue une mission véritablement herculéenne qui

monopolise un personnel municipal et des moyens conséquents.

Immersion dans ce monde des travailleurs de l’ombre, au sein

d’un système parfaitement huilé mais quasi-inconnu...

Préparation, entretien et nettoyage des plages

Une saison réussie, ça se prépare !

Sécurité et propreté, voilà sans nul doute deux des

qualités primordiales requises par les

touristes, qu’ils soient français ou étrangers, qui

viennent profiter des plages fréjusiennes en été.

Mais cette sécurité et cette propreté sont

le fruit d’un énorme travail au quotidien.

Sans omettre un non moins énorme travail

en amont dans le cadre de la préparation

de la saison.

Et si les sauveteurs, aisément reconnaissables et

reconnus, travaillent au grand jour, la préparation

et l’entretien, tant de la plage que des locaux

et matériels usités, s’effectuent dans leur


Sylvain Alpozzo, mairie de Fréjus :

responsable du service signalisation

“Lorsque Jean-François Anavillela et son équipe

ont terminé le balisage des 100 et 300 m, nous

mettons en place, face à chaque chenal, la signalétique

correspondante, c’est-à-dire ce à quoi ce

chenal est réservé : tel ou tel type d’embarcation,

baignade autorisée et surveillée ou non...

Nous installons également tout ce qui est

signalétique de délimitation de zones (zones

réservées aux chiens, aux naturistes, à la

pratique du kite-surf, aux colonies de vacances,

etc.) et d’interdiction... Ce qui représente une

bonne cinquantaine de panneaux, des Sablettes

à Fréjus-plage jusqu’à la Galiote, à installer sur

trois matinées complètes.

L’hiver, comme le sable bouge, il est préférable

d’enlever tous les panneaux et de les remiser à

l’abri.

Tout au long de la saison en elle-même, nous

assurons, en liaison avec le PC plage, un travail

d’entretien des panneaux et des supports, voire

de remplacement le cas échéant. Nous sommes

aidés en cela par le service voirie.”

quasi-totalité à l’abri des regards. Ils n’en

demeurent pas moins prépondérants.

L’ensemble de cette mission est chapeautée en

mairie de Fréjus par Jean-François Anavillela, avec

le concours de nombreux services municipaux.

Les travailleurs de l’ombre...

Du coup, une saison réussie se prépare et se construit

tout au long de l’année (remise

en état, maintenance annuelle...), en amont lors de

la préparation propre de la saison (installation du

balisage, des postes de secours, alimentations

électrique et en eau...) et au quotidien une fois

•Aurélien Pfau, mairie de Fréjus,

service qualité de vie, conduit

la cribleuse sur la zone Saint-Aygulf

“Entre Pâques et le “vrai” lancement de la saison

début juin, je passe la cribleuse entre 6h et 11h sur

toute la zone de Saint-Aygulf, soit depuis

l’embouchure de l’Argens jusqu’à la Galiote. L’autre

partie, qu’il s’agisse de Fréjus-plage ou de la plage

de la base nature, est assurée avec une cribleuse et

des employés du service voirie.

Une fois la saison débutée, on commence plus tôt, à

partir de 4h. À 9h, il faut que l’on ait terminé.

En pleine saison, la plage est nettoyée tous les jours,

sans aucune exception.

En fait, la cribleuse a une lame qui ramasse le sable

sur quelques dizaines de centimètres et l’envoie vers

un tapis qui ondule et fait office de tamis, gardant

les saletés et laissant retomber le sable, que l’on

qualifiera alors de “propre”.

Nous retrouvons toutes les débris habituels

que l’on peut trouver sur une plage : mégots de

cigarettes, morceaux de plastiques, de verre... Quant

aux gros débris de bois ramenés par la mer, nous les

ramassons à la main...”

l’été venu (maintenance journalière des matériels,

nettoyage...), etc.

Et l’on n’omettra pas le côté administratif de la

chose (arrêtés municipaux) et la liaison régulière

avec les services préfectoraux.

Bref, on ne l’imaginait sans doute pas mais on

le constate, une saison réussie mobilise un

nombre conséquent de personnels municipaux au

service d’une prestation de qualité pour les milliers

de touristes qui viennent, et reviennent chaque

année vers les rivages fréjusiens.

En voici un panel, à coup sûr non exhaustif, mais à

qui il convient en tout cas de rendre hommage...


Cyril Caranta, mairie de Fréjus :

responsable du service voirie

“Le service voirie est tout d’abord chargé de l’entretien

mécanisé sur la zone de Fréjus-plage, des

Sablettes à la base nature. L’équipe de Bernard

Tavano s’occupant, elle, des plages de Saint-

Aygulf. Sachant par ailleurs qu’hors saison, nous

enlevons tout ce qui est gros débris, à la suite

d’un coup de mer par exemple.

Nous assurons également la mise en place des

postes de secours et des blocs toilettes, et du travail

d’entretien pour assurer les alimentations en

électricité et en eau des postes ou des douches,

s’il y a lieu de refaire une tranchée...

Nous assistons nos collègues de la signalisation

en leur préparant les trous qui accueilleront les

mâts (drapeaux, pavillon étoile de mer) ou les

supports d’information réglementaire (qualité

des eaux de baignade, température de l’eau...

photo ci-dessous).

Nous nivellons encore la plage, après les dégâts

causés par les vagues et le sable l’hiver.

Au final, l’été, l’équipe voirie, qui se compose de

30 personnes, se consacre à 70% aux plages.”


Dans l’équipe de nettoyage des calanques de Saint-Aygulf :

Solidarité et bonne humeur priment

Ils sont à pied d’œuvre à l’heure où certains n’ont même

pas encore songé à regagner leur lit. Hormis ces

couche-tôt... le lendemain matin, ils ne croisent pas

énormément de vacanciers sur leur plage horaire de

4 tonnes, de déchets

collectés chaque jour

par les équipes de

nettoyage sur les

plages, les calanques, les

parkings et le bord de mer de

tout le littoral fréjusien

durant les deux mois de la

pleine saison estivale !

travail. Ils ne sont pas souvent à l’honneur.

Mais ils n’en demeurent pas moins

indispensables pour que, chaque jour, au

moment d’allonger nattes et autres

serviettes sur le sable, les vacanciers, touristes,

Varois, Fréjusiens, trouvent un

endroit débarrassé de toutes saletés et

tous parasites...

Ces équipes du nettoyage (manuel) des

plages sont dirigées, en mairie de Fréjus,

par Joseph Varlin, sous l’autorité de Bernard Tavano,

responsable du service qualité de vie.

À l’ouvrage de 6h à 11h...

“Le nettoyage des plages débute courant mai, tous

les jours de la semaine, précise justement ce dernier, avec

les seuls employés municipaux, au nombre d’une

quinzaine. Avec d’abord le passage des cribleuses (lire

page précédente, photo ci-contre), suivi

d’un ramassage manuel sur l’ensemble des

plages fréjusiennes.” Arrivent ensuite le grand

rush estival et les renforts saisonniers - une

petite douzaine bon an mal an -, “dès la mi-juin”.

Alors, poursuit Joseph Varlin, “notre secteur

propre ne couvre “plus” que les parkings de Saint-

Aygulf, de chaque côté de la Nationale, puis le

chemin des Douaniers et chaque calanque (Pont

de Bois, Louvans, Corailleurs, Four à Chaud,

Pébrier, Petit et Grand Boucharel) entre le port de

Saint-Aygulf et la limite du territoire communal.”

Un rammasage manuel, 7 jours sur 7 toujours, de

6h du matin à 11h, qui sous-entend “bien entendu,

que nous changeons également tous les sacs”. !

Le travail et la minutie requise sont tels que le

service qualité de vie de la ville de Fréjus travaille,

• •

BREVETS DE NATATION & SÉANCES D’INFOS SUR LA SÉCURITÉ.-

Des brevets de natation (25, 50, 100 et 300 m) sont régulièrement organisés

par les sapeurs-pompiers, suivis de séances d’informations sur les postes de

secours et les plages. Dates et renseignements auprès des postes de secours.

durant la forte saison, en complémentarité avec les saisonniers

employés par l’entreprise Pizzorno, en charge

du nettoyage des plages dans le cadre du marché passé

avec la ville de Fréjus. Une douzaine de jeunes

supplémentaire donc, qui assure alors le

même nettoyage manuel sur les plages

de Fréjus-plage, de la base nature et de

Saint-Aygulf, et là aussi après que les

cribleuses aient effectué un premier

passage dès 4h du matin.

... Et toujours avec le sourire !

Du coup, des anecdotes, nos ramasseurs en

auraient par centaines. Mais le sens civique

de certains et les réflexions qui en découlent vaut

peut-être mieux que l’on s’abstienne. Heureusement

qu’eux vivent leur mission de service public dans la joie,

la bonne humeur, avec une bonne entente et une

solidarité sans faille...

La meilleure preuve selon Joseph Varlin, “certains demandent

à revenir travailler avec nous d’une année sur l’autre...”

Et croyez bien qu’ils sont accueillis à bras ouverts !

Neuf postes de secours pour votre sécurité

Depuis la mi-juin, la totalité des 9 postes du littoral fréjusien sont

ouverts tous les jours, de 9h à 19h. Il en sera ainsi jusqu’au 31 août.

Puis la surveillance ne concernera plus que 7 postes jusqu’au 3 e

week-end de septembre avec des horaires plus souples (10h-18h).

Les 9 postes sont répartis en trois secteurs :

Fréjus-plage : Sablettes, République et Capitole ;

• Base nature : Pacha, PC Plage et Port-Fréjus ;

• Saint-Aygulf : Argens, Esclamandes et Galiote.

INFOS COMPLÉMENTAIRES & N OS

D’URGENCE.-

• PC plage, base nature, Tél. 04 94 51 43 54

• Pompiers, Tél. 18

Fréjus info

en bref...

Des plages pour nos amis

à quatre pattes

Une zone, située sur la plage de

Saint-Aygulf, plus précisément entre

l’embouchure de l’Argens et le poste

de secours du même nom, est

spécifiquement réservée aux chiens

tenus en laisse.

Pour des raisons bien compréhensibles,

tant de sécurité que d’hygiène, toutes

les autres plages sont strictement interdites

à nos amis à quatre pattes.

Le respect de ces règles, comme de

celles concernant la pratique des

divers sports nautiques, contribue

à la sécurité de tous et à faire de

vos vacances de vrais moments de

détente et de tranquillité...

5

Personnes à mobilité réduite :

trois accès spécifiques

Deux rampes fixes d’accès aux plages

pour les personnes à mobilité réduite

existent sur les secteurs Fréjus-plage

(au niveau du poste de secours du

Capitole) et Saint-Aygulf (avant le

pont de la Galiote).

Pour faciliter l’accès à la baignade,

la ville de Fréjus met également

à disposition des fauteuils, de type

“hippocampe” et “tiralo”, aux postes

Capitole et face à la piscine Maurice-

Giuge à la base nature.

Les personnes intéressées doivent en

revanche être accompagnées pour

une utilisation en toute sécurité.

“La plage en toute sécurité” :

le dépliant réactualisé

Un petit guide informatif, “La plage en

toute sécurité”, est réactualisé et

réédité chaque année par le service

communication de la ville de Fréjus,

en collaboration avec les services

municipaux concernés.

Vous y trouverez nombre de renseignements

sur les différents accès

réservés, les chenaux réservés aux

différents types d’embarcations et

une multitude d’autres informations

utiles pour profiter des joies de la

grande Bleue en

toute sécurité...

Ce petit guide est

gratuit, disponible

en mairie centrale,

dans tous les

bureaux annexes,

à l’office de tourisme

de Fréjus,

au syndicat d’initiative

de Saint-

Aygulf, à l’accueil

des campings, des

postes de secours

des plages. Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009


V I E A S S O C I A T I V E

6

Hommage à la Tour de Mare

Marie-Anne Ruby : “Un regard

toujours tourné vers l’avenir”

“Elle n’a pas attendu le Grenelle de l’environnement pour s’en soucier.

Elle avait inventé le Grenelle de la Tour de Mare. Elle avait un regard toujours

tourné vers l’avenir pour servir les autres. C’était une femme de cœur avec qui

j’ai beaucoup aimé travaillé.”

Le jeudi 11 juin dernier, entouré de ses deux fils, Gilles et Michel, et de sa

sœur, Mme Sauzé, le sénateur-maire, Élie Brun, avait tenu à rendre un bel

hommage à Marie-Anne Ruby, en baptisant la maison de quartier de son

nom.

Née dans le Haut-Rhin, épouse de Georges Ruby, fils d’une ancienne famille

fréjusienne de pépiniéristes, Marie-Anne Ruby aura marqué de son empreinte

la vie du quartier pendant de nombreuses années. En effet, après une

carrière d’enseignante à Puget, aux Adrets, puis à l’école Turcan (qui était

une école de filles à l’époque où elle enseignait, au moment de la catastrophe

de Malpasset), elle a terminé sa carrière au collège du Stade en 1985.

Mais comme l’a souligné Elie Brun, elle n’a pas entamé à ce moment-là

“une retraite tranquille, mais plutôt une deuxième vie”. En 1991, elle a rejoint

le Dr De Madron et l’association pour la qualité de vie à la Tour de Mare

(AQVTDM), avant de prendre la présidence en 2002. Durant toute cette

période, elle a entretenu un dialogue permanent avec la ville et avec le

maire, toujours avec le souci de l’intérêt général.

Devant de très nombreux habitants du quartier, comme ses deux fils,

Élie Brun a souhaité tout simplement que son action se poursuivre autour

de la nouvelle présidente de l’AQVTDM, Mme Ghiglione. Au terme de cet

hommage, le maire a ensuite invité les présents à assister à une réunion

consacrée au quartier de la Tour de Mare, qui aurait sans doute fait plaisir à

Mme Ruby.

La ville se positionne pour développer rapidement

l’installation de panneaux photovoltaïques

Élie Brun, qui a placé l’environnement en tête de ses trois priorités du

mandat, avec l’emploi et le logement, a confirmé son intention d’aller

encore plus loin dans ce domaine. “Nous allons développer la mise en place

de panneaux photovoltaïques dans les prochains mois, dans les zones

d’activités, sur les bâtiments communaux ou à la base nature François

Léotard, où un potentiel important existe pour développer les économies

d’énergie. Nous avons peut-être un peu de retard, mais vous me connaissez,

nous allons le rattraper. Nous devons avoir l’ambition de devenir exemplaires

en la matière.”

Après avoir évoqué la poursuite du chantier de réaménagement de la route

du Gargalon, qui sera achevé à la fin de l’année, et après avoir effectué

un nouveau bilan de l’évolution des zones d’activités à l’ancien hôpital

Jean-Louis et au Capitou (les travaux de la zone B.T.P. au Capitou vont

débuter en octobre), Élie Brun a également abordé le dossier du plan

de prévention des risques contre les incendies.

Le PPRIF, qui avait été élaboré par le Préfet, a effectivement été annulé

par le tribunal administratif de Toulon, mais le Préfet a fait appel.

Sans se prononcer sur le fond de cette procédure, mais en insistant sur

la nécessité de disposer d’un tel plan de prévention, le sénateur-maire

a conclu en indiquant : “Je prendrais des mesures de sursis à statuer en

attendant le résultat de la procédure en cours.”


Malpasset :

pour ne pas oublier

D’octobre à décembre 2009, de nombreuses initiatives

marqueront le 50e anniversaire de la catastrophe.

Deux ouvrages souvenirs seront publiés et un nouveau

mémorial en hommage à tous les disparus sera inauguré

Il y a cinquante ans , Fréjus a tourné

la page la plus douloureuse de

son histoire.

Dans la nuit du 2 décembre 1959, à

21h10, le barrage de Malpasset a

subitement cédé. Une vague de

plus de 40 mètres de haut a déferlé

dans la vallée du Reyran et a rejoint

le bas du centre historique.

En quelque 20 minutes, tout a été

balayé sur le passage d’une effroyable

masse d’eau et de gravats, et 423

personnes ont trouvé la mort.

À l’époque un vaste élan de solidarité

international s’est manifesté,

mais il a fallu des années pour

reconstruire.

Cinquante ans après, toute la ville va

se souvenir et se recueillir autour

d’une commémoration qui associera

tous ceux qui ont été touchés par ce

drame, dans le souci de perpétuer

dignement la mémoire des victimes

et de ne pas oublier une tragédie,

inscrite à tout jamais dans l’histoire

de Fréjus.

Expositions, cérémonie officielle,

publications d’ouvrages, de nombreuses

initiatives vont marquer

ce 50 e anniversaire comme nous

l’explique Michèle Guillermin,

adjointe au maire et coordinatrice

des événements (1).

• Quel sera l’esprit de toutes ces

manifestations ?

“L’esprit, il tient en quelques mots :

le respect des disparus dans des

manifestations mettant en valeur

la mémoire.

Je ne vois pas du tout cet évènement

comme une manifestation

triste, mais plutôt comme un

hymne à la vie avec tous ceux qui,

depuis 50 ans, célèbrent cette

date anniversaire dans leur cœur

et dans leur tête, et font ainsi que

tous les disparus sont toujours

vivants en nous.

Jean-Paul Vieu, un ancien

journaliste de “Var Matin”,

et déjà auteur de nombreux

livres, dont le dernier en

date sur les Arènes de

Fréjus, sortira dans le

courant du mois d’octobre

un nouvel ouvrage, intitulé :

“Souvenons-nous...

Barrage de Malpasset,

2 décembre 1959”.

Il est possible de réserver un

ou plusieurs exemplaires

de ce livre souvenir de

212 pages à la faveur du

bulletin de souscription

ci-contre.

• Un nouveau monument sera érigé

à la mémoire des victimes.

Comment a-t-il été conçu ?

Depuis 2007, après un appel dans la

presse, nous avons fédéré toutes

les personnes qui voulaient s’associer

à cet anniversaire. L’ensemble

des participants a souhaité qu’un

monument portant le nom de tous

les disparus soit érigé.

Un tel besoin n’avait pas été exprimé

jusqu’alors.

À partir de là, notre réflexion a

porté sur deux options, soit

concevoir un monument aux

morts classique, soit aller plus loin

et imaginer un mémorial,

évoquant le passé avec le nom de

toutes les personnes disparues,

mais aussi l’avenir.

Nous avons opté pour cette deuxième

solution et, après avoir imaginé

plusieurs lieux symboliques de

Malpasset, la majorité d’entre nous

et le sénateur-maire, Élie Brun, ont

choisi l’espace de l’amphithéâtre,

à proximité du Gisant.

L’espace paysager devra être

réaménagé avec un cheminement

plus marqué vers le Gisant, qui sera

jalonné de 20 sculptures gravées

du nom des disparus.

Le monument en lui-même, réalisé

par un artiste de Fréjus, Michel

Mourier, symbolisera les Fréjusiens

debout, avec un bouquet de

colonnes carrées qui fera office de

signal pour bien marquer ce nouvel

espace de mémoire et de souvenir.

• Qui avez-vous souhaité associer

à cette commémoration ?

Tous ceux pour qui l’histoire de la

ville est importante. Nous souhaitons

qu’un maximum d’habitants participe

à ce moment, car le seul moyen de

faire vivre les disparus, c’est de parler

d’eux et de penser à eux.

Nous avons voulu également

impliquer toutes les écoles, car il

faut que cet esprit de reconnaissance

et de mémoire perdure.

• Quels seront les temps forts de

cet anniversaire ?

Les différents évènements seront

programmés entre octobre et

décembre 2009.

Le premier, ce sera tout d’abord

l’exposition à l’espace culturel et

au musée d’histoire locale. Elle va

relater l’évènement en photos, rappeler

à ceux qui l’ont vécu des

moments très difficiles et montrer

aux 40.000 nouveaux Fréjusiens,

arrivés après, quel a été le contenu

réel de ce drame.

Ensuite, il y aura l’inauguration du

mémorial, qui montrera qu’au bout de

50 ans, Fréjus continue à se souvenir.

Il y aura également de très nombreuses

manifestations culturelles,

avec plusieurs associations et

l’école de musique.

Tous auront à cœur de montrer le

meilleur d’eux-mêmes.

• Deux livres vont être publiés à

cette occasion.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

Comme pour le mémorial, tous

ceux qui se sont investis dans la

préparation de ce cinquantenaire

ont souhaité que la mémoire se

traduise aussi par l’écrit.

Les récits de ceux qui ont vécu le

drame ont été restitués au travers

de deux groupes de parole, qui se

sont exprimés, soit à l’oral, soit par

écrit, et l’ensemble de ces récits a

été compilé par Michel Suzarrini et

Fabienne Russo, de l’association

“Histoire d’écrire” sous le titre

“Malpasset, souvenirs intimes”,

que l’on pourra trouver dans tous

les lieux d’exposition et à l’office

de tourisme.

Un deuxième livre a été conçu par

Avant...

BULLETIN DE SOUSCRIPTION

... après

Jean-Paul Vieu, qui était journaliste

à “Nice-Matin” à l’époque (voir

ci-dessous). Il s’agira d’un album

reportage avec des textes explicatifs.

J’ajoute que les deux ouvrages

seront présentés lors d’une table

ronde à la villa Aurélienne, autour

d’une réflexion portant sur la perte

et le deuil.

• À titre personnel, comment

avez-vous vécu la préparation

de cet évènement ?

À la fois comme une tache extrêmement

difficile qui a demandé un

retour permanent sur des évènements

que l’on n’accepte jamais,

mais en même temps, avec une

force positive par rapport à mon

devoir de mémoire. Comme si c’était

un acte évident qu’il fallait que

j’accomplisse.

Je devais rendre cela car on m’a

beaucoup donné.

Avec le groupe avec qui nous

avons travaillé, avec ceux qui ont

souffert comme moi, nous avons

reconstitué une mini-famille.

Pour moi, vous savez, mon rôle d’élue

et ma ville, c’est devenu ma famille.”

(1) Michèle Guillermin, née Méro, a

perdu ses parents, ses grands

parents et de nombreux amis lors de

la catastrophe de Malpasset.

Livre : “Souvenons-nous, barrage de Malpasset, 2 décembre 1959”

Auteur : Jean-Paul Vieu

Éditeur : Association du cinquantenaire de la catastrophe de Malpasset (A.C.C. Malpasset)

Prix de vente public : 24 € TTC x ........... = ........... € TTC.

Nom : .................................................................... Prénom : ..........................................................................................................

Adresse : ...............................................................................................................................................................................................

.......................................................................................................................................................................................................................

.......................................................................................................................................................................................................................

Téléphone : ........................................................................................................................................................................................

Chèque n°: .............................................. Banque : ...................................................................................................................

Date : ........ / ........ / 2009. Signature :

Les chèques, qui ne seront encaissés qu’à la parution du livre, sont à libeller à l’ordre de l’association

“A.C.C. Malpasset”. Les bulletins de souscription, accompagnés du chèque, sont à adresser

à la “Cellule Malpasset”, CCAS de Fréjus, 1323 avenue de Provence, 83600 Fréjus.


Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009


S E R V I C E S M U N I C I P A U X

8

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009

Environnement : un grand

service dans les locaux de l’INRA

La ville n’a pas manqué l’opportunité de racheter les

bâtiments et le terrain de l’Institut national de la

recherche agronomique, où l’activité avait cessé

depuis plusieurs années, au quartier de la Gaudine.

Cette opération va enrichir le patrimoine communal

à des conditions raisonnables, puisque la transaction

qui portait sur cinq bâtiments, des serres et deux

hectares, a été finalisée à 700.000 €. Mais, explique

Francis Tosi, premier adjoint, “elle va surtout permettre

d’effectuer les premiers déménagements des services

techniques, installés à la base nature, tout en aboutissant

au regroupement de tous les services liés à

l’environnement dans un même lieu géographique”.

Progressivement en effet, 120 fonctionnaires seront

délocalisés sur le site de l’INRA, dans un ensemble qui

comprendra le service environnement, le service “forêt

et débroussaillement”, les équipes affectées à la qualité

de la vie ainsi que le comité communal feux de forêt.

Un jardin méditerranéen à la place à la base nature

Ces installations s’effectueront après une réfection et

une mise aux normes des locaux, qui pourront

accueillir quelques associations, comme l’association

de préservation des étangs de Villepey, ainsi qu’une

salle de réunion utilisable par d’autres groupements

de la ville.

Lorsque ces déménagements seront achevés, les

hangars situés à l’entrée droite de la base nature

François Léotard seront démolis et remplacés par un

jardin méditerranéen, dans la continuité de celui déjà

réalisé côté mer.

Non seulement cet aménagement, qui sera confié à

l’association Clarisse, va contribuer à améliorer encore

plus le cachet à l’entrée de la base, mais il marquera de

plus une nouvelle phase importante de l’évolution du site.

Dans une phase suivante, les autres services municipaux

fonctionnant dans les locaux, pratiquement jusqu’à la

haureur du skate-park, déménageront à leur tour

dans le nouveau pôle des services techniques qui sera

construit au Capitou.

À la place, le sénateur-maire, Élie Brun, espère dans les

années futures favoriser la création d’une université

axée sur les métiers de la mer et de l’environnement,

et qui serait, bien sûr, idéalement située.

• Contact : 06 89 49 46 33 (standard : Madeleine Cochaud)

EXPRESSION LIBRE

en bref...

Emploi du feu : au ROUGE !

En période estivale, et jusqu’au 30

septembre prochain, l’emploi du feu est

formellement et strictement INTERDIT !

Pour tout autre renseignement.-

• DDAF. http://ddaf.cdig-83.org

• Service forêt et débroussaillement.

Tél. 04 94 51 97 76

Actes administratifs

de la ville et de l’agglo...

Conformément au décret 93-1121 du 20

septembre 1993, les recueils n°89, 92 à 94

(arrêtés municipaux de décembre 2008,

mars, avril et mai 2009) des actes administratifs

de la ville de Fréjus, ainsi que

celui de la communauté d’agglomération

Fréjus - Saint-Raphaël (actes de janvier à

mars 2009), sont mis à disposition du

public à la Direction des insitutions municipales

en mairie centrale, place Formigé.

Journée du citoyen : recensement

pour les jeunes de 16 ans

Le recensement dans le cadre de la journée

du citoyen est obligatoire. Aussi les

jeunes gens et jeunes filles, nés entre le

1 er juillet 1993 et le 30 septembre 1993

sont invités à se faire recenser à l’état

civil de la mairie de leur domicile avant

le 30 septembre 2009.

• Se munir du livret de famille, de la carte

nationale d’identité, éventuellement de la

carte d’identité des parents.

“Court métrage” et “Nouvelle

en 1000 mots” 2010 : le thème

“Mystère et boule de gomme” !

Tel sera le thème du Festival du Bref

en 2010. Rappelons que ce Festival

comporte entre autres le Festival du

court métrage, qui célébrera sa 13 e

édition du 13 au 16 janvier prochain, ou

encore le concours de la “Nouvelle en

1000 mots”, organisé par la médiathèque

municipale de Fréjus, dont

l’édition 2010 s’ouvre le 1 er juillet.

Tous les renseignements

sur le “festival du Court métrage” et le

concours de la “Nouvelle en 1000 mots” :

• www.ville-frejus.fr, rubrique “culture”

Tribune réservée aux groupes de l’opposition

Lettre ouverte du groupe “Fréjus, c’est chacun de nous !”

à Elie Brun, Maire de Fréjus

Monsieur le Maire de Fréjus,

Fréjus, le 9 juin 2009

De nombreuses communes, y compris dans le Var, ont voté des

délibérations en Conseil Municipal, ou pris des arrêtés, afin d’interdire

les cultures de type “OGM” sur leur commune. Ces décisions

sont motivées par le souci de préserver la santé de la population

et par les risques non maîtrisés que constituent

aujourd’hui les cultures de type “OGM”.

La charte de l’environnement de 2004, et en particulier son article

5, stipule ainsi que “lorsque la réalisation d’un dommage,

bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait

affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les

autorités publiques veillent, par l’application du principe de précaution

et dans leur domaine d’attribution […] à l’adoption de mesures

provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation

d’un dommage”.

Par ailleurs, en vertu de l’article L 1311-2 du code de la Santé Publique,

le maire peut édicter des mesures particulières en vue

d’assurer la protection de la santé publique dans la commune.

Pour notre part, nous pensons que la réalité du danger et son caractère

immédiat sont de nature à justifier qu’un maire prenne

une décision interdisant les cultures “OGM”.

Cette mesure est d’abord une garantie de protection de notre

santé. En outre, c’est la mesure que nous impose le principe de

précaution. Une fois installées en plein air, les cultures OGM passent

d’un champ à un autre et les dégâts sont alors irréversibles.

Le principe de précaution nous impose donc d’interdire toute culture

OGM sur l’ensemble de la commune. Une telle mesure est

enfin l’expression d’une volonté politique forte pour que se développe

une agriculture de qualité et pour préserver à la fois nos

terres agricoles et notre patrimoine local.

Aussi, nous vous demandons d’inscrire à l’ordre du jour du prochain

Conseil Municipal, prévu le lundi 22 juin 2009, une délibération

visant à interdire toute culture d’Organismes Génétiquement

Modifiés.

Comme le rappelle l’article de Var Matin du 21 avril 2009, le statut

de telles décisions est aujourd’hui discuté devant les tribunaux.

Mais nous pensons qu’il ne faut pas attendre et que ce combat

politique et juridique fait partie de ceux qu’il faut mener.

Nous ne formulons pas cette demande dans un esprit partisan,

mais au contraire parce qu’elle va dans le sens de l’intérêt général.

Nous vous proposons d’ailleurs de participer à la rédaction de

la délibération. Pour ce combat, vous pourrez compter sur notre

entier soutien.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos

salutations distinguées.

Le groupe “Fréjus c’est chacun de nous”

Bonnes vacances quand même !

Cette année encore, plus d’un tiers de nos compatriotes ne partiront

pas en vacances cet été. La politique antisociale et libérale

du gouvernement est évidemment responsable de cette

situation. Le chômage, en croissance permanente, conséquence

de l’absence totale de protections à nos frontières, frappe nos

compatriotes massivement, les conduisant dans des situations

sociales très délicates et précaires.

Si Nicolas Sarkozy poursuit sa politique désastreuse, localement

ses séides ne font pas mieux.

Alors que les municipalités pourraient être des pôles de résistance

locaux en pratiquant une politique favorable aux Français

d’abord pour faire face à l’aggravation de la situation de nos

compatriotes, l’U.M.P au contraire pratique en la matière une

politique de l’inefficacité et de la gabegie.

Nous devons continuer à réclamer ensemble :

- La préférence locale et nationale en matière de logements,

d’aides sociales et d’emploi

- La gratuité des transports pour les travailleurs à faible revenu

et pour les étudiants

- Un plan municipal de soutien aux étudiants en difficultés

- Un plan municipal de soutien aux retraités à faibles ressources

A Fréjus, réclamons la priorité pour nous, chez nous !

David Rachline, conseiller municipal de Fréjus

http://davidrachline.hautetfort.com/


Solidarité...

... POUR LES SINISTRÉS D’AQUILA

La ville s’est associée avec le Club Italianiste de

Provence, présidé par Léarco Calitri, pour manifester

sa solidarité avec la ville d’Aquila, située dans la région

des Abruzzes en Italie, et frappée par un terrible

tremblement de terre le 6 avril dernier.

La mise en place d’une urne en mairie et les diverses

initiatives de l’association ont permis de collecter

5850 € au profit des victimes de cette catastrophe.

RN7

SIGNALÉTIQUE EN PLUS...

2 m ! Tel est le gabarit autorisé

sous le giratoire de Décathlon,

sur la RN7 vers Puget.

Mais certains, peu au fait, se sont

parfois laissés piéger... et coincés !

D’où une mise en garde en sus

avec une signalétique en plus !

Fréjusquartiers

Centre historique

SÉCURITÉ : MISE EN SENS UNIQUE DE LA RUE VADON

“La rue Aubenas, ce sont pas moins de 500 véhicules/heure, qui quittent le

centre-ville pour gagner les Arènes et au-delà. Les usagers, en provenance

de Puget et qui empruntaient la rue Vadon à partir du giratoire,

se chiffraient à 50 voitures à l’heure. À partir de ce constat, et dans une

optique de mise en sécurité de la circulation routière, également

réclamée par les riverains, le sénateur-maire Elie Brun, a décidé, dans

l’intérêt général des usagers, de mettre la rue Vadon à sens unique,

de la porte des Gaules vers l’Amphithéâtre, du giratoire de l’Appel du

18 juin vers celui face aux Arènes.”

Sylvain Osenda, responsable, en mairie de Fréjus, du service infrastructures,

explique ainsi les raisons ayant conduit, courant avril, à modifier

quelque peu les habitudes des usagers de cette rue Vadon.

En outre, et à la faveur du rajout de “coussins berlinois” sur la chaussée,

mais encore de places de stationnement de part et d’autre de celle-ci,

cette mise en sens unique permet donc une réduction non négligeable

de la vitesse, notamment de nuit, là où les excès constatés étaient les

plus fréquents. Ce changement est en fait l’un des travaux sécuritaires

mis en place parmi

d’autres, toujours dans le

cadre d’une mise en sécurité

de la circulation routière

sur l’agglomération fréjusienne,

souligne encore

Sylvain Osenda. Un plan

souhaité par le sénateurmaire”,

simple de prime

abord, mais qui doit

répondre à de multiples

critères. Et un plan que

nous présenterons en

détail dans le prochain

numéro du Fréjus Infos.

Arènes - Fréjus-ouest

LE NOUVEAU MARCHÉ DES ARÈNES DOIT VIVRE...

Depuis presqu’un an, le marché du samedi matin à l’Agachon a trouvé place sur le terrain

Garvarini, entre le Reyran et l’avenue de l’Agachon.

Les premiers avis, quelque peu défavorables, ont évolué au fil des mois et des samedis.

Grâce, en particulier, aux aménagements effectués par les services techniques de la ville.

La pose d’un enrôbé sur le petit hectare que représente cet espace a ainsi permis d’éviter

de patauger dans la boue ou de recevoir de la poussière dans les yeux selon les caprices de

Dame météo, mais également de délimiter correctement les différents espaces alloués aux

étals ou les allées de cheminement... La mise en place de feux tricolores - fonctionnant les jours

de marché - pour faciliter la traversée des piétons sur l’avenue de l’Agachon aux abords du

giratoire de l’Infanterie de Marine, a également permis de sécuriser l’accès au marché.

Mais c’est surtout le temps qui parlera ! Et qui permettra, aux forains d’un côté, aux

habitués du marché de l’autre, de trouver leurs (nouveaux) repères, mettant en exergue

ce qui peut encore être amélioré et aménagé.

Gallieni

INAUGURATION DE L’ÉCOLE

SAINT-FRANÇOIS DE PAULE

Un peu plus d’un an après une première

visite lors de la pose de la première pierre

- le 31 janvier 2008 -, Mr Dominique Rey,

évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, est

revenu impasse de la Montagne, pour

bénir et inaugurer l’école Saint-François de

Paule, ex-école des Mouettes, dépendant

de l’Institut Stanislas. Sur un terrain mis à

disposition par la ville, deux classes et une

grande salle de psychomotricité

composent pour l’heure les 510 m 2 de

cette tranche initiale accueillant 54 élèves.

Une bibliothèque, un dortoir, une salle de

restauration et un jardin botanique

verront ensuite le jour...

Le sénateur-maire de Fréjus, Élie Brun,

et le député-maire de Saint-Raphaël,

Georges Ginesta, entre autres personnalités,

étaient présents lors de cette

inauguration.

PERMAMNENCES SANS RENDEZ-

VOUS AVEC LE SÉNATEUR-MAIRE

Petite pause estivale pour les permanences open

sans rendez-vous du sénateur-maire avec les

habitants de Fréjus le 1er lundi de chaque mois.

Elles reprendront dès la rentrée de septembre,

la première d’entre elles étant prévue, salle

Riculphe, le lundi 7 septembre, de 9h30 à 12h30

et de 14h30 à 17h.

RENDEZ-VOUS AVEC LE SÉNATEUR-MAIRE

Retrouvez le calendrier des réunions de quartier

et le programme des rencontres, permanences et

comités de quartier sur le site internet de la ville,

à l’adresse www.ville-frejus.fr, rubrique “mairie”,

page “rendez-vous du sénateur-maire à Fréjus”.

OÙ TROUVER LE FRÉJUS INFOS ?...

Le magazine municipal, “Fréjus Infos”, vous est déposé

dans votre boîte aux lettres par une société spécialisée.

Il est aussi disponible à l’accueil de la mairie centrale,

place Formigé, dans les bureaux municipaux annexes, à

l’office de tourisme de Fréjus et au syndicat d’initiative

de Saint-Aygulf. Ou encore dans un certain nombre de

boulangeries de Fréjus et de Saint-Aygulf, dont vous

trouverez la liste complète sur le www.ville-frejus.fr.

Si vous ne parveniez néanmoins à trouver votre magazine,

veuillez vous adresser, en précisant vos coordonnées

complètes, au service communication, par voie postale

(place Formigé, 83600 Fréjus), téléphone (04 94 17 66 34),

fax (04 94 53 57 83) ou mail (communication@ville-frejus.fr).

9

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009


10

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009

Port-Fréjus, 20 ans déjà !

Ce 20 e anniversaire sera marqué par trois jours

de fête en juillet et par une promesse d’avenir :

l’extension maîtrisée d’un nouveau quartier.

Ce sera un des évènements de cet été 2009 :

Port-Fréjus, qui a été inauguré en juillet 1989, fête

ses 20 ans cette année.

Cet anniversaire sera marqué par trois jours

d’une fête (voir programme page suivante)

convivale et décontractée, où se mêleront

vacanciers et habitants de la ville.

Vingt ans après, l’objectif de la création de

Port-Fréjus reste le même : redonner une

vocation maritime à la ville, mais aussi créer un

vrai quartier, de mieux en mieux intégré dans

l’histoire de la cité.

Une exposition, visible à l’espace culturel de

Port-Fréjus, permettra à tous ceux qui le

souhaitent, de découvrir les différentes étapes

de cet aménagement, avec ses réussites

et ses difficultés. Ce sera plus que jamais l’occasion

de mesurer le chemin parcouru.

Au fil des années, l’image du port a considérablement

évolué. Ce n’est plus seulement aujourd’hui

un pôle d’attirance touristique, mais c’est devenu

également un espace de bord de mer de plus en

plus fréquenté.

Indépendamment de l’activité des plaisanciers,

la promenade sur les quais n’a plus rien de

saisonnière, et plusieurs restaurants et boutiques

ont accompagné cette évolution en ouvrant

quasiment à l’année.

Mais le port, qui s’est enraciné dans l’histoire

de la ville, va maintenant contribuer à écrire une

nouvelle page de l’avenir de Fréjus.

Un projet unique dans la région

Après des années, d’études, de réflexion,

de procédures complexes, de concertation

avec les habitants, l’extension du quartier de

Port-Fréjus va commencer à devenir réalité à

partir de la fin de cette année.

L’aménagement envisagé va relier l’actuel bassin à

l’avenue de Provence, en passant sur un espace de

11 hectares appartenant à la ville.

La facilité aurait pu consister à réaliser une simple

opération immobilière, sans doute lucrative.

Comme le sénateur-maire, Élie Brun, s’y est

toujours engagé, cette extension a été imaginée

comme le prolongement d’un quartier sédentaire,

comme un véritable aménagement urbain, conçu

pour s’insérer dans la ville et générer un développement

économique de qualité. Le projet sera

assez unique puisqu’il va s’articuler autour d’un

canal navigable, bordé par une vaste promenade

paysagère, longeant la rue Roger Louis.

Port-Fréjus fête cette année ses 20 ans et pour

beaucoup d’entre nous, ce quartier de la ville

semble avoir toujours existé. Et pourtant, même si,

20 ans, c’est le bel âge, c’est encore très récent au

regard d’une ville de plus de 2000 ans d’histoire.

Et justement, la création de Port-Fréjus, entre

le centre historique et l’ancien port romain,

a été imaginée comme un trait d’union entre passé

et présent. L’extension du quartier, dont les travaux

vont débuter à la fin de l’année 2009, va s’inscrire

dans une même logique. Avec son port, Fréjus

a retrouvé sa vocation maritime mais est aussi

en train de bâtir un nouveau quartier, dans un souci

de développement intégré et mesuré.

Dans un souci d’équilibre par rapport aux constructions

déjà existantes, le futur programme se

limitera à 32.000 m 2 de construction et, malgré un

environnement particulièrement exceptionnel,

il s’inscrira parfaitement dans la politique conduite

par la ville en matière de logements depuis

plusieurs années.

Ainsi sur 300 appartements construits, une

centaine sera réservée aux actifs à des conditions

économiques raisonnables, avec des logements

en accession maîtrisée et des logements en

locatif social.

Ce choix a été entériné en avril dernier par les huit

promoteurs, qui ont signé une promesse de vente

concernant huit lots sur dix.

80 à 90 anneaux supplémentaires

pour petites unités

Les deux derniers lots font actuellement l’objet

d’une procédure administrative d’appel à

concurrence, pour implanter sur l’un d’entre eux

un hôtel de qualité avec casino de jeu et, sur

l’autre une résidence de tourisme, complémentaire

de la structure hôtelière.

Le canal, prévu pour de petites unités, sera doté

de 80 à 90 anneaux , générant une recette

supplémentaire de 800.000 à 1 M€.

Cet aspect est loin d’être négligeable car

l’équilibre financier de cette extension a toujours

constitué une priorité pour le sénateur-maire,

Élie Brun.

Avec des équipements publics, estimés à 28 M€,

des recettes atteignant déjà 24 M€ et une

participation du conseil général dans le cadre

du dispositif “grandes communes”, l’opération

devrait être totalement financée, sans tenir

compte de la fiscalité future (taxes d’habitation

et taxes foncières générées par 300 nouveaux

logements), ni d’une éventuelle participation

financière d’un établissement de jeu, estimée

entre 3 et 3,5 M€ par an.

Avec des centaines de milliers d’heures de travail

pour les entreprises, pendant deux à trois ans,

à partir de la fin 2009, avec une belle ambition

d’avenir, ce chantier va non seulement contribuer

à la relance économique dans l’Est-Var,

mais il va aussi continuer à dessiner le Fréjus

de demain entre Méditerranée, Provence,

patrimoine et douceur de vivre.


Ambiance bodega

et parades de rue

sur les quais...

Voici le programme complet des festivités prévues à l’occasion du

20 e anniversaire de Port-Fréjus.

À noter qu’une exposition de photos du port, intitulée “port romain,

port de demain”, se tiendra du 6 au 26 juillet, à l’espace municipal

et culturel de Port-Fréjus. Cette exposition sera ouverte au public

de 17h à 23h tous les jours (fermée le mardi).

VENDREDI 10 JUILLET

• 10h-12h : “La mer : un milieu vivant”, quai Tabarka

Animation par l’association “Artyka”.

• 16h-19h : animations, quai Tabarka

Imaginez un immense voilier posé sur le bitume ! Imaginez que les membres

d’équipage vous convient à monter à son bord ! Prêts à monter à bord de ce vaisseau

terrestre ? Ce que vous allez vivre est plus passionnant que ce que vous croyiez

savoir. Une approche ludique et conviviale, autant pour les petits que les grands, avec

animations, exposition de panneaux couleurs, projection et un pôle multimédia.

Animation soutenue par la Fondation Nicolas Hulot et l’Ifremer.

• 17h-19h : course de VTT, quais de Port-Fréjus

• 20h-21h30 : parade des troupes de rues, autour du port

Avec la troupe “Fluomaniac”, des musiciens percussionnistes parés de tenues

fluorescentes, la troupe “La Pena”, des musiciens au répertoire jazzy, et enfin

l’orchestre très jovial de “La Marinière”.

• 21h30-22h30 et 23h-0h : concert de l’école de musique de Fréjus,

sur la passerelle

• 22h30-22h45 : train de planches à voile, organisé par l’école municipale

de voile de Fréjus

• 22h45 : feu d’artifice en mer, face à la digue

SAMEDI 11 JUILLET

• 6h-11h : concours de pêche en mer organisé par l’APPF, Association

des pêcheurs-plaisanciers de Port-Fréjus

• 9h-13h : visite guidée du port romain

Rendez-vous à l’office de tourisme, Fréjus-centre.

• 9h-13h : course de pirogues polynésiennes, quai Caravello

• 10h-12h : “La mer : un milieu vivant”, quai Tabarka

Animation par l’association “Artyka”.

• 10h-12h, 14h-19h : démonstration et baptême en scaphandrier,

quai Marc Antoine

Pour les plus courageux, un baptême en scaphandrier dans le port de Fréjus est

proposé pour vivre l’expérience des plongeurs lors d’opérations de forage de gaz

ou de pétrole.

• 11h45 : dégustation de salade tahitienne, quai Caravello

• 12h : remise des prix du concours de pêche, au restaurant l’Orlando

• 13h : remise des prix de la course de pirogues polynésiennes

et démonstration de danses tahitiennes, quai Caravello

• 16h-17h : démonstration des maîtres-chiens sauveteurs aquatiques

de Bandol, sur l’îlot de Port-Fréjus

Les maîtres-chiens sauveteurs aquatiques de Bandol vont effectuer une

démonstration de leurs activités de sauvetage en mer et inondations, avec leurs

merveilleux auxiliaires de sauvetage que sont les terre-neuve. Ils expliqueront

par différents exercices le travail progressif, dès l’âge de 3 mois du chiot jusqu’à

l’âge de 2 ans et demi, pour en faire un chien opérationnel.

Ils nous diront pourquoi le terre-neuve en sauvetage ? Est-ce inné ? Quel est son

rôle ? Qui peut faire maître-chien ? Quelles sont leurs différentes activités

opérationnelle ?...

Une heure à bâtons rompus pour mieux les connaître !!!

• 17h-20h : démonstration de joutes, sous la passerelle

Démonstration animée par “Hermès Joutes”, de quelques duels de ce sport de

passionnés, qui consiste à éjecter son adversaire du bateau au moyen d’une lance.

• 18h30 : sardinade des commerçants de Port-Fréjus, sur l’îlot

• 20h-23h : parade des troupes de rue, autour du port

Ambiance garantie avec la batacuda “Disco Top”, “New Scat” et les “Jimyprod

Street”, et la troupe “De Fenua”.

DIMANCHE 12 JUILLET

• 9h-19h : 3e tour du championnat de France “Hermès Joutes”,

quai d’Escale

• 10h-12h et 14h-19h : démonstration et baptême en scaphandrier,

quai Marc Antoine

• 12h : dégustation de la soupe de poisson par l’APPF, quai Tabarka

• 17h-18h30 : défilé de mode des commerçants, quai Marc Antoine

• 18h30 : démonstration d’escrime, place des Galoubets

• 19h30 : démonstration d’escrime, place dei Tambourinaïre

• 20h : parade des troupes de rues, autour du port

Avec la batucada “Disco Top” et les musiciens de “La Belle Époque”.

• 21h30 : concert de jazz, passerelle de Port-Fréjus


Q U A R T I E R S

12

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009

Fréjus-plage :

Trois chantiers pour dessiner l’avenir

Après la suppression du dernier passage à niveau

de la ville, rue Einaudi, après la construction

du “Forum”, le théâtre de la communauté

d’agglomération de Fréjus-Saint-Raphaël qui

ouvrira en février 2010, après la rénovation

totale de l’avenue de Lattre de Tassigny, l’avenir

à court et moyen terme de Fréjus-plage va se

dessiner autour de trois projets majeurs :

- l’extension du quartier de Port-Fréjus,

- l’aménagement de l’ancien stade en bordure

de l’avenue de Provence,

- et le réaménagement du front de mer.

Ces trois dossiers constituaient l’essentiel de

l’intervention du sénateur-maire, Élie Brun, lors

d’une nouvelle réunion de quartier, le vendredi

29 mai à la salle Hippolyte-Fabre, où un très

nombreux public avait pris place.

Port-Fréjus :

début des travaux dernier trimestre 2009

Nous ne reviendrons pas dans le détail du projet

d’extension du quartier de Port-Fréjus que nous

traitons par ailleurs en page 10. Le maire en a

• Agachon : favoriser le commerce de proximité

“Aider le commerce de proximité”, tel était, en substance le mot d’ordre,

le 7 mai dernier, lors d’une rencontre comme toujours conviviale entre

le sénateur-maire de Fréjus et les habitants du quartier de l’Agachon.

Ainsi, Élie Brun a évoqué l’ouverture prochaine, à quelques hectomètres

du cœur du quartier, d’une enseigne “Lidl”, en lieu et place de l’ancienne

concession automobile “SMVA”, au rond-point des Amis de Paola.

Le sénateur-maire a rappelé qu’il mettrait tout en œuvre pour favoriser

le projet d’un jeune riverain, d’ouvrir une épicerie de quartier. Demeurait

ce jour-là un ultime souci, mais résolu à l’heure où vous lirez à ces lignes, qui

était celui d’obtenir un local auprès de “Var Habitat”.

Enfin, maintenir la vitalité du centre social, élément fédérateur pour

l’ensemble des habitants,

et terminer l’aménagement,

notamment d’un

point de vue sécuritaire,

du nouveau lieu d’accueil

du marché du samedi

matin, tels auront été

les objets de discussion

d’une rencontre comme

toujours très conviviale...

rappelé le contenu et la finalité, à savoir créer

un quartier plus ouvert sur la ville, avec une

densité de construction réduite, avec une

vocation sédentaire - puisque 100 logements

seront réservés aux actifs (à des conditions

économiques raisonnables) sur 300 prévus - et

surtout avec un équilibre financier maîtrisé.

“Après des années d’études et de réflexion,

après une concertation à toutes les étapes

du dossier, j’avais toujours indiqué que nous

nous engagerions dans cet aménagement

d’un nouveau quartier, à condition d’aboutir à

un équilibre financier acceptable”, a précisé

Élie Brun. Chiffres à l’appui entre dépenses et

recettes, il a donc présenté la balance de l’opération

dont les premiers travaux vont débuter

durant le dernier trismestre 2009.

Ancien stade :

stationnement, logements et espaces verts

L’aménagement de l’ancien stade de Fréjusplage

figurait dans les perspectives depuis un

certain temps déjà.

D’une rencontre à l’autre...

Mais, comme l’a rappelé Élie Brun, “encore

fallait-il trouver le financement nécessaire, dans

le contexte d’un budget bâti sans augmenter les

impôts jusqu’à la fin du mandat et avec la volonté

de ne pas accroître l’endettement de la ville”.

La réalisation d’un ensemble immobilier de 50

à 60 logements, le long de la rue Vigneron,

permettra de financer un réaménagement

conçu pour répondre à plusieurs attentes.

Tout d’abord, la salle du Sextant, aujourd’hui

trop petite, sera agrandie de manière à doubler

sa capacité d’accueil.

La salle de sport, située à côté, sera détruite

et l’ensemble se complètera par un jardin

méditerranéen longeant l’avenue de Provence

et par un parc de stationnement d’environ

180 places. Outre l’amélioration de l’environnement

général à cet endroit, occupé actuellement

par quelques services de la ville, qui seront

délocalisés ailleurs, cette réalisation s’inscrira

parfaitement dans la politique engagée par la

ville en matière de logements. Ainsi, la moitié des

appartements construits dans ce programme

sera réservée aux actifs à des conditions

économiques raisonnables.

Front de mer :

nouvelles constructions plus harmonieuses

La modernisation de la promenade du front de

mer, entamée par la partie côté commerces ces

dernières années, va se poursuivre de manière

encore plus spectaculaire côté mer.

La nouvelle concession concernant l’occupation

du domaine public maritime va être signée par

la ville et l’État, de manière à devenir applicable

à partir du 1 er janvier 2010. À partir de cette

date, tous les établissements de plage devront

être démolis et les nouvelles constructions,

obligatoirement démontables, devront être

conçues selon un cahier des charges architectural

défini par la ville. La commune a déjà montré

l’exemple en détruisant “la Salamandre” et va faire

de même avec “le Cuba plage” et “Azur plage”.

À terme, a commenté Élie Brun, “nous allons initié

un ensemble de qualité beaucoup plus

harmonieux, qui se complètera par la rénovation des

trottoirs, de l’éclairage public, du mobilier urbain

et des espaces verts côté mer”.

• Un nouveau cœur de quartier autour de “Caïs-centre”

Réguler stationnement et circulation au niveau du rond-point du Stade,

notamment en ce qui concerne la contre-allée menant au centre de vacances

Azureva : voilà l’un des soucis évoqués par les riverains lors d’une

nouvelle rencontre du sénateur-maire avec les habitants, le 18 mai dernier

à Caïs. “Auparavant, le problème dans ce quartier était qu’il n’y avait

personne, a souri Élie Brun. Bientôt, il y aura trop de monde.”

Il est vrai que le projet Caïs-centre, appelé à devenir le “vrai cœur du

quartier”, grimpe à vue d’œil. Qui accueillera bientôt des commerces,

la mairie annexe, une crèche halte-garderie, un poste d’îlotage, une salle

de réunion de 200 m2 pour les associations. Et va “se structurer à l’image

du cœur de vie du Counilier qui s’est développé à la Tour de Mare”.

Le sénateur-maire a encore rappelé,

tant en ce qui concerne le

programme “Caïs-centre” que

celui de “la Cigale d’Or”,

quelques hectomètres en aval,

ou encore ceux à venir autour

de la future zone d’activités

du Capitou, que 25% des

logements qui y étaient (ou

seraient) construits seraient à

destination des actifs fréjusiens.


Centre historique

Artisans, commerçants : même combat

Façades rénovées, nouveaux logements,

placettes et ruelles réaménagées,

espace Mangin reconstruit, nouvelle

place publique devant l’office de tourisme,

etc. : renforcer l’attractivité du

centre historique a toujours été une

priorité de la ville. Mais il est évident que

ces efforts, qui vont se poursuivre, doivent

s’accompagner d’une mobilisation

de tous les acteurs concernés par cette

nouvelle dynamique.

Cette nécessité a été parfaitement

comprise par l’association des commerçants

du centre historique, qui vient de

constituer une nouvelle équipe autour

de son président, Marc Pujol, directeur

du magasin Charlemagne de Fréjus.

Un nouveau logo

pour mieux se faire connaître

“Nous devons d’abord fédérer le

maximum de commerçants avec un

nouvel état d’esprit, explique-t-il.

C’était le sens de la fête des commerçants

que nous avons organisée le 24

avril dernier sur la place Albert-Février.

Tous les commerçants pouvaient venir

exposer à un endroit où le public vient

naturellement. Il faut que tout le monde

comprenne l’intérêt de travailler

ensemble, en dépassant le problème

de sa propre rue. Nous allons d’ailleurs

récidiver les 9 et 10 juillet, les 6 et 7 août,

les 24 et 25 septembre, avec cinq tentes

et un défilé de mode le 24 septembre,

place Formigé.”

“Aujourd’hui, ajoute-t-il, nous devons

mutualiser les moyens avec toutes les

associations existantes. Ainsi, en juin dernier,

nous avons participé aux Feux de la

Saint-Jean avec les artisans et la Strada.

Des artisans sont venus exposer dans

Logement social : les HLM du boulevard de la Mer démolis

Place à la 2 de tranche de la résidence “la Mer”

Les anciens HLM, dits “du boulevard de

la Mer” - puisque c’est sur cette voie

qu’ils se trouvaient -, étaient la proie

des bulls en mai dernier (photo

ci-dessous).

“Début juin, nous avons terminé le

déblaiement de l’ensemble des gravats”,

confiait Olivier Jacquin, chef de l’agence

fréjusienne de Var Habitat, le bailleur

d’autres commerces et, comme eux,

nous avons offert l’apéritif à nos visiteurs.

Nous devons aussi tisser des relations

plus étroites avec les associations

de commerçants de Villeneuve, de

Fréjus-plage, de Port-Fréjus et encore

de Saint-Aygulf.”

Comme le précise encore Marc Pujol,

les commerçants du centre veulent

s’investir dans toutes les manifestations

traditionnelles et folkloriques, avec

les Amis de Saint-François de Paule,

la Miougrano et Lou Cepoun.

“Pour la Bravade, nous avions distribué

2000 ballons rouges et blancs et 200

rouleaux de papier crépon.”

Mais tout en s’ouvrant encore plus aux

autres, l’association des commerçants

du centre entend aussi mieux affirmer

son identité.

social en charge de ces logements

et concepteur du projet.

Ajoutant, à cette même époque,

“et nous allons sous peu être en mesure

de lancer la seconde tranche de la

résidence “la Mer”. L’entrée s’opérant

désormais rue des Batteries, nous avons

en effet changé l’appellation de ce

nouvel ensemble.”

C’est pourquoi, elle vient d’adopter un

nouveau logo qui figurera sur toutes les

vitrines des commerçants concernés,

sous la forme d’un auto-collant.

Enfin, les commerçants, qui souhaitent

aussi s’impliquer davantage dans le

marché de Noël, ont encore l’objectif

de proposer 2 à 3 fois par an, une

grande animation dans un centre

historique entièrement piéton.

Le projet, à l’étude en relation avec la

ville, pourrait expérimenté à la fin 2009.

• Contact :

Marc Pujol a pris

dernièrement la présidence

de l’association Fréjus centre

des Commerçants.

ASSOCIATION

FRÉJUS CENTRE DES COMMERÇANTS

Place Calvini - 83600 Fréjus

Tél / Fax. 04 94 53 00 77 - Tél. 06 85 70 71 33

E-mail : afcc.frejus@wanadoo.fr

Un programme encore incomplet donc,

mais dont une première tranche a été

livrée en avril dernier.

“36 logements, sur trois bâtiments, ont

effectivement été réceptionnés début

avril, continue Olivier Jacquin.

La 2 e tranche sera constituée de deux

nouveaux bâtiments identiques de

12 logements et un dernier bâtiment,

comprenant deux autres logements,

parachèvera le tout.”

62 logements au total

L’entame des travaux devait intervenir

avant l’été, avant l’interruption

estivale classique d’août du secteur

du BTP, pour une livraison prévue

à l’horizon fin 2010. 8 nouveaux T2,

10 T3, 6 T4 et 2 T5 viendront donc

s’ajouter aux 36 logements (9 T2,

12 T3, 12 T4 et 3 T5) déjà habités.

Au 1 er plan, côté boulevard de la Mer, l’amas

de pierrailles et d’acier, vestige des anciens HLM.

À l’arrière-plan, les premiers batiments

déjà livrés et déjà occupés du nouveau programme

en bref...

Le SPID : un service demandé !

Depuis deux mois maintenant, la ville

de Fréjus a mis en place un nouveau

service, le SPID - Service Propreté

d’Intervention à la Demande. Lequel a

pour but de mieux répondre aux

habitants en matière de propreté des

ESPACES PUBLICS, au moyen d’équipes

spéciales appelées à intervenir dans

les deux heures sur un simple appel

à un numéro vert.

Mais il est bien entendu qu’il s’agit là

uniquement des espaces publics (les

rues et trottoirs, l’enlèvement oublié

des ordures ménagères...) et non des

déchets “privés”. Les habitants sont

invités à amener ces derniers directe-

ment à la déchetterie, ou à les faire

enlever grâce à la collecte gratuite

des encombrants (lire ci-après).

Rappelons que, jusqu’au 31 août, le

SPID fonctionne du lundi au samedi,

de 7h à 20h, avec deux équipes de

trois personnes.

SPID

SERVICE PROPRETÉ D’INTERVENTION À LA DEMANDE

N° vert. 0800 000 531

Collecte des encombrants...

La collecte gratuite des encombrants

a lieu chaque première semaine

complète du mois. Les inscriptions

s’effectuent directement auprès de la

déchetterie de Fréjus, la semaine

précédant chaque collecte.

Pour le 2e semestre 2009, les collectes

sont prévues :

• la semaine du 6 au 10 juillet ;

• la semaine du 3 au 7 août ;

• la semaine du 7 au 11 septembre ;

• la semaine du 5 au 9 octobre ;

• la semaine du 2 au 6 novembre ;

• la semaine du 7 au 11 décembre...

... et, selon les jours de la semaine, elles

concernent les quartiers suivants :

• LUNDI.- centre-ville, domaine du Capitou,

+ triangulaire : rue Capitaine Blazy - rue

Jean Carrara - avenue du 8-Mai 45 ;

• MARDI.- Fréjus-plage (tout le sud de la

voie ferrée) ;

• MERCREDI.- avenue de Lattre de Tassigny

(entre l’avenue Léotard et la voie ferrée :

La Magdeleine + La Gabelle) ;

• JEUDI.- St-Jean de Cannes + Saint-Aygulf ;

• VENDREDI.- La Tour de Mare + Caïs.

Renseignements et inscriptions

auprès de la déchetterie de Fréjus :

Tél. 04 94 53 31 29

.. et celle des ordures

ménagères pour l’été !

Pour la période estivale (1 er juin-27

septembre), la collecte des ordures

ménagères s’effectue comme suit :

• LUNDI, MERCREDI ET VENDREDI :

Sainte-Brigitte, Les Rives d’Or (St-Aygulf),

Tour de Mare, Valescure (Castellas, Pierres

d’Azur), Caïs/Capitou, Villeneuve, Fréjusplage

(boulevard de la Mer, rue des

Batteries), Gabelle, Saint-Jean-de-Cannes

• MARDI, JEUDI ET SAMEDI :

Tour de Mare (av. du Golf, Saint-Esprit, allée

du Grand Mas, Counilier), Valescure, Bellevue,

St-Lambert/ Ste-Croix, Théâtre romain, Les

Horts, Magdeleine, Thoron, Agachon, Lou

Gabian, Paouvadou, Fréjus-plage, la Baronne

(Saint-Aygulf)

• TOUS LES JOURS :

centre-ville, Port-Fréjus, Fréjus-plage (boulevards

d’Alger et de la Libération, rue des

Micocouliers), rues de la Méditerranée

et de la République, rue Reybaud

• DU LUNDI AU SAMEDI :

La Pointe (Saint-Aygulf)

Renseignements : Mairie de Fréjus

Tél.04 94 17 66 26

Q U A R T I E R S

13

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009


A G E N D A

14

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009

CIGAL’ FESTIVAL 2009

4è édition du “Cigal’ Festival”

Deux soirées de concerts, en plein air, au

cœur du massif de l’Estérel ! C’est ce que

vous propose le tout jeune “Cigal’ Festival”

des Adrets ! Un rendez-vous qui se veut

résolument convivial et intergénérationnel,

en privilégiant les groupes d’artistes

locaux et nationaux à fort potentiel.

À l’image de Madhi, le chanteur des

Soulbreakers, à l’affiche déjà en 2007, et qui

participait aujourd’hui à la Nouvelle Star

pour la seconde fois !

Ce festival permet au public d’apprécier de

nombreux talents confirmés mais pas assez

programmés malgré leur qualité.

Avec cette année des groupes comme Petite Musique, De La Colline,

Mandrac et Treenity.

Gage que la cigale aura encore cette année, le feu aux ailes !

Vendredi 24

Samedi 25

s

Soirée chansons françaises et Rock Soirée Trip Hop - Electro

Renseignements : office du tourisme des Adrets de l’Estérel - Tél. 04 94 40 93 57

ANIMATIONS

PORT-FRÉJUS FÊTE SES 20 ANS ! FÊTE NATIONALE

Les 11 et 12 juillet

Inauguré le 12 juillet 1989,

Port-Fréjus redonnait à la ville sa

vocation maritime !

Animations autour du port

Lire également en pages 10-11

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

BALS ET SOIRÉES DANSANTES

Les 2 et 9 juillet

Les 6, 13 et 27 août

Cœur historique

de 20h à 22h

Les 5, 8, 12, 15, 22, 26 et 29 juillet

Les 2, 5 et 9 12 23 août

Saint-Aygulf, place de la Poste

de 20h30 à 23h

Les 8, 15, 22 et juillet

Les 5, 12, 26 août

Port-Fréjus

de 20h30 à 22h30

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

LES SOIRÉES DE L’ÉTÉ !

Le 13 juillet

Traditionnel bal républicain

Cœur historique de Fréjus.

À partir de 21h30

Renseignements : office du tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

MINÉRAUX, FOSSILES ET GEMMES ANIMATIONS COMMERCIALES

Les 5 et 6 septembre

29 e salon de minéraux, fossiles et

gemmes à Fréjus, organisé par

l’Association Naturaliste du Var.

Saint-Aygulf, salle Régis-Auzerau

De 10h à 19h

Renseignements : Jacques Russier

Tél. 06 03 21 44 92

Du 5 au 15 septembre

Base nature François Léotard

Espace Caquot

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

Les 9 et 10 juillet, les 6 et 7 août

Animations dans le cœur historique,

proposées par l’Association Fréjus

Centre des Commerçants

Lire également en page 13

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

FOIRE INTERNATIONALE FÊTE VOTIVE DE ST-AYGULF

Le 6 septembre

Saint-Aygulf

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

FÊTES FORAINES

Du 17 au 21 juillet

Fréjus-plage,

place de la République

Du 12 au 16 août

Saint-Aygulf, place de la Poste

BOURSE DES COLLECTIONNEURS

Les 5 et 6 septembre

Deuxième bourse d’échanges amateurs multicollections.

Salle du Sextant, avenue de Provence -

De 9h30 à 12h et de 14h à 17h - Entrée libre

Renseignements :

Groupement Philatélique Fréjus-St-Raphaël - Tél. 04 94 44 45 74

Le 1er FÊTE DU RAISIN

août : "La paysanne au château"

Dans le cadre de la Fête du raisin et pour fêter

son demi-siècle d’existence, la Miougrano présente

une grande fresque dansée et chantée.

“La paysanne au château” ou les amours

impossibles d’une paysanne et d’un bourgeois

que tout devrait séparer.

Théâtre romain Philippe-Léotard, 21h30

Le 2 août

Fête traditionnelle. Défilé dans les rues piétonnes du cœur historique

de la ville par les Bravadeurs des Amis de Saint-François de Paule et la

Miougrano.

10h30 : Messe du raisin suivie de la traditionnelle danse de la Souche

Programme complet sur le www.lamiougranodefrejus.fr

Renseignements : La Miougrano - Tél. 04 94 53 16 44 / 06 89 84 29 63

PATRIMOINE : ACTIVITÉS “JEUNE PUBLIC ET FAMILLES”

Livret jeune public

Découvrir la ville à l’aide d’un jeu

de piste, des indices et des jeux…

Juillet - 1,50€

Musée Archéologique Municipal

L’été des 6-12 ans

Juillet-août

Visites-ateliers

Archimômes

Maisons de ma cité. Mon cabanon

autour du monde. Déco à la romaine.

Jeux de construction. Ma vie

aux musées…

Tous les mercredis de 15h à 17h

Musée archéologique municipal

Atelier-concours “Ma tour ensablée”

Découverte des tours dans le

monde, de leurs formes, usages et

techniques de construction. Tous

les jeudis de 11h à 12h30.

Rendez-vous au kiosque “L’Ivre de

mer”, Base nature François Léotard

Tee-shirt et chapeau obligatoires !

LA MIOUGRANO S’EXPOSE

Jusqu’au 13 septembre

Exposition “Le Costume Provençal,

le Galoubet tambourin et 50 ans de

Miougrano” en collaboration avec

le Musée d’histoire locale

Villa Aurélienne

Tous les jours sauf le mardi

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

“LE MONDE MERVEILLEUX DES SANTONS”

Organisation : Lou Cepoun Fréjuren - Tél. 06 61 76 16 18

L’été des 12 ans et +

Juillet-août

Mini-stage :

Le blog-book de mes vacances

Jeux de rôles dans les principaux

sites patrimoniaux de la ville, avec

le regard complice d’un artistephotographe.

Initiation aux techniques

de prise de vue, séances en

atelier multimédia à la médiathèque.

Du lundi au mercredi, de 10h à 12h

Semaine du 20, 21, 22 juillet

Semaine du 10, 11, 12 août

Sur inscription auprès du service

du Patrimoine.

Renseignements et réservations : Office de tourisme - Tél. 04 94 51 83 83

Service du Patrimoine de Fréjus - Tél. 04 94 53 82 47

EXPOSITIONS

“AUTOUR DE LA VIGNE ET DU VIN”

Jusqu’au 13 septembre

Exposition proposée par Lou Greu

Pugetan et La Miougrano, à l’occasion

de la fête du raisin et du 50è anniversaire de la Miougrano

Cour de l’Évêché

www.lamiougranodefrejus.fr

Renseignements : La Miougrano

Tél. 04 94 53 16 44 / 06 89 84 29 63

Du 22 au 30 août

“Faire connaître, partager et transmettre des

traditions dont nous sommes les héritiers, pour

que rien ne s’oublie et pour que rien ne meure

du passé provençal”

Saint-Aygulf, salle Charles-Denis

De 10h à 13 et de 16h à 19h

Entrée libre

Le 23 août

Journée dédicace de Jacques Bonadier, auteur

de “L’Ame des santons, quand l’argile se fait

parole”


“LA LÉGENDE DES PARCHEMINS D’HERMÈS”

Les 12 et 13 août

Mission périlleuse pour un vieux moine et son novice

dans l’Estérel de 1944, quelques heures avant le

débarquement...

Un rubis sacré, une histoire d’amour et une epopée

fantastique à travers les temps et à travers Fréjus !

“Lou Misteriou” vous propose de revivre les

différentes époques de l’Histoire de Fréjus et

de sa région, du débarquement de Provence

jusqu’à l’arrivée des bateaux de Jules César sur nos

rivages.

Théâtre Romain Philippe-Léotard, 21h30

Tarifs : adulte 12 € / 10-16 ans 6 €

Gratuit pour les - 10 ans et à partir du 3e enfant

+ Animations médiévales gratuites de 10h à 14 h et de 17h à 20h

Organisation : Lou Misteriou - Tél. 04 94 81 19 69 - 06 60 87 70 73

MUSIQUE

CONCERT ÉCOLE DE MUSIQUE CONCERT HOT FAYA

Le 10 juillet

Concert rock et musiques actuelles

des écoles de musique de Fréjus du

Muy - Base nature, 21h, entrée libre

Renseignements : École de Musique

Jacques-Melzer - Tél. 04 94 53 68 48

LES NUITS DE PORT-FREJUS

Les 10,17, 24 et 31 juillet - Les 7 et 28 août

Traditionnel festival pyrotechnique de Fréjus, par les

meilleurs articifiers français.

Et le ciel du front de mer s’embrase de mille couleurs.

À partir de 22h30

Renseignements : office de tourisme - Tél. 04 94 51 83 83

Le 25 juillet

Fréjus-plage, 19h

Entrée libre

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

FESTIVAL FOLKLORIQUE

Festival organisé la Miougrano, avec les

groupes “Les Tchancayres” (Mont-de-Marsan),

“Les Cardabelles” (Massegros), “Tatry” (Pologne)

Mercredi 15 juillet, Cathédrale de Fréjus, 21h

Concert par la chorale et les tambourinaires

de la Miougrano

Samedi 18 juillet, Cœur historique, 21h

Spectacles de danses par la Miougrano

et les groupes invités

Dimanche 19 juillet, Théâtre romain Philippe-

Léotard, 21h30

Spectacle folklorique avec la Miougrano et

les groupes invités

Programme complet sur le www.lamiougranodefrejus.fr

Renseignements : La Miougrano - Tél. 04 94 53 16 44 / 06 89 84 29 63

CONCERT “VIVALDI ET SES AMIS”, PAR AD LIBITUM + CLAIRE & ILIA LEFUR

Le 24 juillet

L’ensemble instrumental Ad Libitum et les harpistes Claire et Ilia Lefur vous

présentent les concertos de Vivaldi.

Eglise Saint-François de Paule, 21h30 - Participation libre

Renseignements : Association Ad Libitum - Tél. 04 94 53 13 87

LES “NUITS OFF FRÉJUS” (en parallèle des “Nuits Auréliennes”)

DU 20 JUILLET AU 9 AOÛT

Alors que l’esprit des “Nuits Auréliennes” soufflera sur le théâtre romain Philippe-Léotard les

16, 21, 23, 28 et 30 juillet, et 4 août, les “NUITS OFF” feront pour leur part battre le cœur historique

de Fréjus en aparté les lundis 20 et 27 juillet, et 3 août, et les mercredis 22 et 29 juillet !

GALA DE CLÔTURE DES NUITS AURÉLIENNES

LE 9 AOÛT

“Un grand cri d’amour”, une pièce interprétée par la Cie le Forum de la communauté d’agglomération

clôturera ces12 es Nuits Auréliennes, le dimanche 9 août, au théâtre romain Philippe-Léotard.

Nuits Off, Gala de clôture. Tarif unique : 3 € - En vente sur place le soir de la représentation

Programme complet sur le www.ville-frejus.fr, et lire également nos articles en page 16

BAZEILLES 2009

Renseignements : office de tourisme - Tél. 04 94 51 83 83

Commémorations du 139 e anniversaire des combats de Bazeilles de

1870. Cette année encore, Bazeilles sera placé sous le signe de la

solennité et de la fraternité d’arme, symbole de l’unité et de la cohésion

des troupes de marine.

Le 31 août

16h - Exposition de matériels

Base nature François Léotard.

19h30 - Musique Principale de

l’Armée de Terre, Port-Fréjus.

20h50 - Démonstration de

sauts en parachute, cérémonie

militaire, défilé des troupes,

feu d’artifice.

Base nature François Léotard

SPORTS

LA BORDÉE MALTAISE

Les 7 et 8 juillet

15 e édition du rallye-croisière pour

amateurs, sur monocoques et

multicoques. Port-Fréjus

Le 19 juillet

Concours de boules “Vétérans”

Place de la Poste, Saint-Aygulf

Renseignements : office de tourisme de Fréjus - Tél. 04 94 51 83 83

ENVIRONNEMENT

“L’ÉCHO DU CACHALOT” OPÉRATION DELPHIS

Les 18 et 19 juillet

Manifestation environnementale

pour une mer propre !

COURSE DE PIROGUES

Le 18 juillet

Tupina cup,

organisée par l’association Fréjus Va’a

Base nature François Léotard

CHALLENGE BARBERO TOURNÉE KONAMI

Le 11 août

Multisports, initiations gratuites

Plage République, de 10h30 à 18h

Le 19 juillet

Sensibilisation du public à

l’environnement à Port-Fréjus

Renseignements : Capitainerie de Port-Fréjus - Tél. 04 94 40 19 72

Les 20 juillet, 3 et 17 août

Métiers d’art et traditions

St-Aygulf, Place de la Poste, 9h- 23h

DISTRIBUTION-VENTE, VÊTEMENTS ET LIVRES

Les 5 juillet (vêtements), 26 juillet et 16 août (livres)

Distribution-vente de vêtements et de livres - 8h30-12h30 et 14h-17h

Maison de quartier Marie-Anne Ruby (Tour de Mare)

Renseignements : A.Q.V.T.D.M. - Tél. 04 94 53 22 75

Exposition de photographies

jusqu’au 17 septembre

Villa Aurélienne

Renseignements : office de tourisme

Tél. 04 94 51 83 83

MARCHÉ NOCTURNE DE FRÉJUS-PLAGE

Jusqu’au 6 septembre

Depuis le 22 juin, et jusqu’au 6 septembre prochain, tous les soirs de

19h30 à 2h du matin, le front de mer devient piétonnier.

La voie côté commerces du boulevard de la Libération, entre les

giratoires Rhin-et-Danube et Roland-Garros, est reservée aux étals

des marchands ambulants et aux artisans prenant part au marché

nocturne artisanal.

MARCHÉS, BROCANTES & FOIRES

ARTS & TRADITIONS BROCANTES

Renseignements : ville de Fréjus - Tél. 04 94 17 67 21

Le 18 juillet

Marché d’artisanat polynésien

Fréjus-plage, base nautique, 10h-15h

Fréjus info

15

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009


Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT 2009

AggloInfos

Environnement

Étude de l’écosystème marin :

une première dans l’Est-Var

S U P P L É M E N T D E L A C O M M U N A U T É D ’ A G G L O M É R A T I O N F R É J U S • S A I N T - R A P H A Ë L

16

À la demande de la communauté d’agglomération, une équipe de biologistes marins de la société Andromède Océanologie

a engagé une mission d’étude des fonds marins en baie d’Agay et dans le golfe de Fréjus/Saint-Raphaël pour mesurer l’impact

des rejets des stations d’épuration et des cours d’eau. Une première de ce type dans l’Est-Var.

Afin de mesurer l’impact des rejets des stations

d’épuration d’Agay et du Reyran, mais aussi des

cours d’eau du Reyran et de l’Argens, la communauté

d’agglomération a commandé à la société

Andromède Océanologie une étude portant sur la

qualité du milieu marin, véritable état des lieux de

notre écosystème.

Pour mener à bien la première phase de cette

mission, d’importants moyens techniques ont été

www.agglo-frejus-saintraphael.fr

mis en œuvre du 26 mai au 1 er juin dernier par

l’équipe composée de trois biologistes et du photographe

Laurent Ballesta.

Avec, notamment, des pochons de moules immergés

entre cinq et dix mètres qui, récupérés dans trois

mois, permettront d’estimer la mortalité, la taille,

le volume, la croissance. La reconnaissance des paysages

sous-marins à l’aide d’un sonar, pour observer les habitats

présents (herbiers de posidonies et de cymodocées),

AGGLO-INFOS, JOURNAL DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DE FRÉJUS-SAINT-RAPHAËL.

la nature des biotopes (roches ou matériaux fins), a

également été mise en route, alors qu’un

établissement du descriptif de l’écosystème à

partir d’observations, relevés et prises de photographies,

sera effectué, de même qu’une étude des courantologies,

établie à partir de plusieurs bateaux et d’un ULM.

Quand la Grande Bleue voit rouge

Aussi spectaculaire qu’inoffensif, les opérations

d’étude des courantologies font appel à l’injection

d’une substance fluorescente de couleur rouge dans

les flux de sorties des deux stations d’épuration.

Mélangé aux eaux usées, le colorant choisi, de la

Rhodamine WT non toxique pour le milieu marin, les

poissons et l’homme, est ensuite rejeté en mer.

Suivie et étudiée, sa dispersion détermine ainsi la

courantologie des eaux usées.

Dans le cas très particulier du littoral de Fréjus et

de Saint-Raphaël, les longueurs des émissaires (1),

les profondeurs aux exutoires (2), ainsi que la

manifestation de deux thermoclines (3), situées l’une

à moins 3 m et l’autre à moins 20 m, influencent

fortement l’expression de la coloration en surface,

pouvant même la bloquer dans les eaux profondes.

Pour pallier à cette situation, des analyses par

sondes fluorométriques immergées permettent,

malgré tout, de suivre le phénomène jusqu’à des

profondeurs de 30 m.

Livraison des études en fin d’année

Les résultats globaux de l’ensemble de la mission

d’étude, qui va se poursuivre jusqu’à l’automne,

seront connus fin 2009. Ils permettront à la

communauté d’agglomération de disposer d’une

cartographie précise de notre écosystème et de

déterminer éventuellement les actions à engager

pour sa préservation.

Ils serviront également de référence dans le suivi de

la qualité du milieu marin après augmentation des

capacités et des qualités de traitement de la station

d’Agay (décembre 2009) et de celle du Reyran

(septembre 2010).

(1) environ 3000 m dont 1300 m pour les sections immergées

(2) moins de 55 m pour Agay et moins de 41 m pour le Reyran

(3) couches de transitions thermiques rapides entre les eaux

superficielles réchauffées par le soleil et les eaux profondes restant

à faible température

RÉDACTION : GÉRARD AMEN, DOMINIQUE BRUN, PHILIPPE CORBIN - PHOTOS : C. DELVILLE, M. EISENLHOR, PHILIPPE CORBIN

CONCEPTION GRAPHIQUE : AGENCE GRAPHO. IMPRESSION : IMPRIMERIE DU FORUM.


Fréjus - Saint-Raphaël Football Club

Saint-Raphaël et Fréjus

sous le même maillot

C’est fait ! La fusion entre les deux clubs de football de l’agglomération de Saint-Raphaël

et Fréjus, en gestation depuis quelques mois, a été officialisée le 2 juin dernier, au cours

d’une réunion extraordinaire.

C’est dans l’auditorium du centre culturel de Saint-Raphaël que dirigeants et joueurs de

l’ex-Stade raphaëlois et de l’ex-Étoile sportive de Fréjus se sont retrouvés pour tourner

cette page historique sportive.

Voulue et mise en œuvre sous l’égide de la communauté d’agglomération, elle a été

largement approuvée et applaudie de part et d’autre, ainsi que tour à tour

Georges Ginesta, député-maire de Saint-Raphaël, et Élie Brun, sénateur-maire de Fréjus,

s’en sont expliqués. Le temps des rivalités, des derbys est révolu.

Un potentiel sportif conséquent

“C’est une ambition commune et, au-dedes réalisations matérielles déjà engagées par la

communauté d’agglomération, c’est le début d’une nouvelle aventure humaine collective”, soulignait

ainsi Georges Ginesta. “Notre agglo fait figure d’exemple, on ne réussira pas en s’opposant

mais en s’unissant, et aussi en respectant les équilibres financiers car nous sommes garants de

l’argent public”, ajoutait de son côté Élie Brun.

Après une saison particulièrement brillante, le Stade raphaëlois accède en CFA, Fréjus

termine second de son groupe de CFA justement : le nouveau club dispose donc

d’importants moyens sportifs pour répondre à son nouveau challenge. Il sera co-présidé

par Alexandre Barbero et Marcel Sabbah (past-présidents respectifs des deux anciens

clubs) et dirigé par vingt administrateurs provenant des deux formations.

La balle est donc maintenant dans le camp du Fréjus - Saint-Raphaël Football Club,

et de ses supporteurs également qui, à n’en pas douter, fusionneront eux aussi.

Syndicat mixte de Saint-Raphaël

et du Pays de Fayence

• GPS-Aventures ®

À la découverte du territoire raphaëlois et des huit communes du Pays de Fayence,

grâce aux GPS-Aventure® permanents. Venez découvrir en famille, entre amis ou

en solo, le patrimoine de la ville de Saint-Raphaël et du Pays de Fayence, au travers

de balades ludiques hors des sentiers battus.

Mêlant course d'orientation et chasse au trésor, les GPS Aventure sont des randonnées

modernes utilisant, comme leur nom l'indique, l'outil GPS et la géo-localisation dans la

résolution d'énigmes plus ou moins complexes.

Depuis fin mars, les GPS-Aventure® se pratiquent tout au long de l'année à pied, en

vélo voire en kayak, et permettent de découvrir les trésors cachés du patrimoine culturel

et naturel du territoire : gorges, vestiges romains, cascades, lacs grottes, dolmens,

chênes centenaires....

L’aventure à portée de

main : laissez-vous

guider par votre GPS

et votre carnet de

route !

Les carnets de route

seront disponibles en

téléchargement sur le

site internet

www.esterel-cotedazur.com,

ainsi qu'au format

papier dans les

offices de

tourisme de Saint-

Raphaël et du Pays de

Fayence.

Il y a également la possibilité

de louer des

GPS mobiles auprès

des mêmes offices de

tourisme, ainsi que de

la centrale de réservation

Estérel-Côte

d’Azur.

Tarif :

5 € la demi-journée

10 € la journée

• Rallye culturel en Pays de Fayence

Jouez, trouvez la cache aux trésors et gagnez des cadeaux tout au long de l’année !

Cette chasse aux trésors a pour cadre quatre villages du Pays de Fayence : Callian, Fayence,

Mons et Seillans. Elle se déroule en deux phases. Il s’agit dans un premier temps de trouver

les réponses aux énigmes des quatre parcours proposés dans un carnet de route

(1 parcours pour chacun des 4 villages). Puis, à partir de toutes les réponses, il faut décoder

les phrases-mystères proposées en dernière page du carnet. Celles-ci conduisent aux caches

aux trésors. Les parcours du rallye culturel en Pays de Fayence sont des parcours permanents

à faire dès à présent et tout au long de l’année 2009 .

Comment réaliser chaque parcours ?

Les 4 parcours proposés se réalisent à pied, en deux heures environ, au cœur de chacun des

4 villages et sont accessibles à tous. Grâce au carnet de route, l’autonomie est au rendez-vous

: chaque parcours peut se pratiquer dans n’importe quel ordre et à n’importe quel moment.

En revanche, chaque parcours fait l’objet d’un itinéraire précis. Il faut donc bien respecter le

point de départ et l’ordre des étapes indiquées.

Pour résoudre les énigmes, aucun document particulier est nécessaire : un plan du village peut

aider mais n’est absolument pas indispensable. Perspicacité, logique et sens de l’observation

sont les meilleurs atouts.

Que faire du bulletin de

participation ?

L’énigme finale permet de

trouver la cache aux trésors

qui indique la combinaison

d’un code secret. Il reste à

noter le code secret, et à

renseigner le bulletin de

participation, au dos du carnet

de route.

Une fois rempli, il faut déposer

ce bulletin dans la boîte aux

lettres de la communauté de

communes, située sur le

parking de la Maison du Pays

de Fayence, à proximité des

escaliers permettant l’accès

au bâtiment.

Le bulletin de participation

permet l’attribution d’un

cadeau et la participation au

prochain tirage au sort, afin de

gagner un séjour de rêve sur

le territoire.

Les carnets de route sont

disponibles dans les offices de

tourisme de Saint-Raphaël et

du Pays de Fayence, ou à télécharger

sur le site internet

www.esterel-cotedazur.com

17

17


AggloInfos

Fréjus info N°50JUILLET-AOÛT N°50JUILLET-AOÛT 2009

12 e édition du festival de théâtre de Fréjus, du 16 juillet au 4 août

De grands talents illumineront

les nuits Auréliennes 2009

Pascal Légitimus, Mathilda May, Michel Leeb, les Brasseur père & fils... du beau monde, du très beau monde pour le traditionnel

festival de théâtre de Fréjus cet été. Du vaudeville, de la comédie de boulevard, de la musique, du Corneille, du Guitry, du

Feydeau, tous les ingrédients du vrai théâtre pour faire de cette 12 e édition des Nuits Auréliennes l’une des plus prometteuses

qui soit ! Réservez vos dates... et vos places ! Sans oublier les Nuits Off dans le centre historique les lundis et mercredis.

PLUS SI AFFINITÉS

© Richard Schroeder / Getty Images

Comédie & boulevard.

Pièce de : Pascal Légitimus.

Avec : Pascal Légitimus et Mathilda May.

Un florilège totalement déjanté sur le thème de la rencontre

entre l’Homme et la Femme et ses combinaisons à l’infini...

Du speed dating en 7’ à la rencontre dite du “mauvais timing” des

années après, du coup de foudre à la rencontre ratée, tout y passe :

- le dialogue confus entre ces deux langues étrangères des sexes

dits “opposés”…

- l’étude scientifique en direct live des mécanismes biologiques de

la rencontre…

- le mythe du Prince Charmant, la Femme Idéale…

- des fausses interviews sur la première fois où je l’ai vu…

- les lieux de rencontre : bureau, cité, avion, rue, boîte de nuit…

- les outils de la rencontre : internet, SMS…

Jeudi 16 juillet - 21h30

LE CID

Classique.

Pièce de : Pierre Corneille, Luis de la Carrasca.

Avec : Olivier Bénard, Jean-Pierre Bernard, Luis de la Carrasca, Florent

Guyot, Aliocha Itovich, Gilles Nicoleau, Marie Parouty, Jean-Paul Pitolin,

Melinda Sala, Enrique Santiago, Kuky Santiago, Clio Van De Walle.

Est-il besoin de rappeler la trame du classique cornélien ?

Pour les rares personnes qui n’auraient pas eu l’occasion de l’étudier

au cours de leur scolarité, un bref résumé s’impose. L’histoire se

déroule à Séville ; le héros, Rodrigue, se trouve face à un cruel

dilemme puisqu’il doit, pour venger l’honneur de son père, tuer le père

de sa bien-aimée, Chimène...

Mardi 28 juillet - 21h30

© Bernard Richebé

Tarif normal : 28 €, 31 € et 33 € - Abonnement 6 pièces : 135 €, 150 €, 159 €

Tarif groupes + 10 personnes : 25 €, 27 €, 29 € - Enfant - 12 ans : 13 €

Réservations : Office du tourisme - “Le Florus II” - 249, rue Jean-Jaurès

Tél. 04 94 51 83 83 / Fax. 04 94 51 00 26

18

www.agglo-frejus-saintraphael.fr

UN DE LA CANEBIÈRE

Spectacle musical.

Pièce de :Vincent Scotto, livret d’Henri Alibert et René Sarvil.

Mise en scène et adaptation : Frédéric Muhl.

Avec : les Carboni (troupe itinérante de quartier).

Un trio de pêcheurs. À leur tête Toinet, c’est le patron, grand

séducteur, c’est le Don Juan du Vallon des Auffes.

Tout comme ses camarades, il ne roule pas sur l’or. Sa seule

évasion c’est la mer. Toinet ne quitte jamais son complice Girelle,

le marseillais typique que les parisiens caricaturent…

Il ne ment pas, c’est juste son imagination qui “s’agite, foisonne,

bouillonne…”, non par vice mais par instinct et bonheur. Il rêve, un

jour, de diriger cette usine de sardines, là-haut sur la colline...

Mardi 21 juillet - 21h30

© Dario Caruso

MON PÈRE AVAIT RAISON

© Pascal Victor / ArtComArt

Comédie.

Pièce de : Sacha Guitry.

Mise en scène : Bernard Murat assisté de Léa Moussy.

Avec : Claude Brasseur, Alexandre Brasseur, Julie Farenc, Manoëlle

Gaillard, Philippe Brigaud, Guilhem Pellegrin, Marie-christine

Desmarest, Thomas Bénéteau, ou Yann Loubatière.

Adolphe, le grand-père, va transmettre à Charles, le fils qui,

lui-même, transmettra à Maurice, le petit-fils, les secrets de son

bonheur face à la vie… Comment le fils et le petit-fils vivront-ils

ces conseils ? Un véritable divertissement léger mais aussi

une pièce “philosophique” très profonde, emmenée par les

Brasseur, père et fils...

Jeudi 30 juillet - 21h30

LE DINDON

Vaudeville.

Pièce de : Georges Feydeau.

Mise en scène :Thomas le Douarec.

Avec : Xavier Berlioz, Vanessa Grégory, Alexis Michalik, Marie

Montoya, Christian Mulot, Gilles Nicoleau, Stéphanie Papanian,

Elise Roche, Philippe Sax, Christof Veillon.

Pontagnac est un brave garçon qui ne trompe jamais sa femme sans

la plaindre. Mais un jour, il suit une femme dans la rue et pénètre

chez elle avec la ferme intention de devenir son amant ! Malheureusement,

il tombe sur le mari, Vatelin, qui est son ami ! Quant à Vatelin,

le mari de Lucienne, il risque de payer fort cher une vieille entorse

à la fidélité conjugale lorsque ladite entorse, une Américaine

déchaînée, Maggy, refait brusquement irruption dans sa vie. Tout irait

pour le pire si un deuxième soupirant, un Américain jaloux, un

colonel provincial, un groom tourmenté par les sens, une

épouse outragée et une sourde mélomane ne venaient encore

compliquer la situation.

La mécanique dévastatrice de Feydeau est en marche.

Jeudi 23 juillet - 21h30

PARLE-MOI D’AMOUR

Comédie & boulevard.

Pièce de : Philippe Claudel.

Mise en scène : Michel Fagadau.

Avec : Michel Leeb et Caroline Silhol.

Il est minuit. L’heure des vérités. L’heure que “Lui” (Michel Leeb)

et “Elle” (Caroline Silhol) ont choisie pour régler leurs comptes.

Si ce règlement de comptes est explosif pour le couple, il est

irrésistiblement drôle pour le spectateur.

© PASCALITO2

Mardi 4 août - 21h30

NUITS AURÉLIENNES & NUITS OFF : toutes les infos

en pages 14-15 & sur le www.ville-frejus.fr


Un été à Fréjus...

Les Nuits de Port-Fréjus

Les 10,17, 24 et 31 juillet,

les 7 et 28 août

La Fête du Raisin

Les 1 er et 2 août

À faire aussi cet été...

Multiples visites

guidées pour

découvrir Fréjus

Forte d’un héritage hors du commun,

d’une histoire longue de plus de 2000

ans, Fréjus se découvre et se livre grâce

aux nombreuses visites mises en place

par l’office de tourisme et commentées

par le guide-conférencier Philippe Cantarel.

Parce que Fréjus se nourrit de sa richesse

patrimoniale et culturelle et se vit aussi

hors de la plage et des sentiers de l’arrière

-pays... En nouveauté(s) pour l’été 2008,

le circuit des Métiers d’art, le cœur

historique en nocturne, et un retour, 50

ans en arrière avec la rupture du barrage

de Malpasset, pour se souvenir...

LES VISITES COMMENTÉES

Fréjus, 2000 ans d’histoire

Amphithéâtre (arènes), cathédrale Saint-Léonce,

chapelle St-François-de-Paule, porte des Gaules,

cœur historique,

Le lundi de 17h à 19h

Fréjus, ville romaine

Théâtre romain Philippe-Léotard, amphithéâtre

(arènes), aqueduc, portes des Gaules et de Rome

Les mardi et vendredi de 17h à 19h

Fréjus, ville médiévale et moderne

Chapelle Saint-François-de-Paule, cathédrale

Saint-Léonce, cœur historique

Les mardi et jeudi de 10h à 12h

• Un quartier Belle époque :

Saint-Aygulf

Créée à la fin du XIX e siècle, Saint-Aygulf

a conservé son charme de la “Belle époque”...

Le vendredi de 9h30 à 11h30.

Rendez-vous au syndicat d’initiative de Saint-Aygulf

• 50e anniversaire de la catastrophe

du barrage de Malpasset

Découvrez, ou redécouvrez, 50 ans après la

tragédie du 2 décembre 1959, le site de Malpasset

Le mercredi de 10h à 12h

LES BALADES NATURE

ACCOMPAGNÉES

• Étangs de Villepey

et conservatoire du littoral

Découvrez la richesse écologique incomparable,

faune et flore réunies, des zones humides des

étangs de Villepey

Les mercredi 8 et 22 juillet, 5 et 19 août de 9h à 12h.

Rendez-vous et réservations :

syndicat d’initiative de Saint-Aygulf, place de la Poste

UNE ANNÉE POUR PARCOURIR

20 SIÈCLES D’HISTOIRE

• Le circuit des Métiers d’art

Des visites thématiques proposent de redécouvrir

les échoppes des différents artisans d’art

aujourd’hui installés dans le cœur historique

de Fréjus, qui permettent de renouer avec une

tradition éteinte depuis le XVIIIe siècle.

Le jeudi de 17h à 19h.

LE CŒUR HISTORIQUE

EN NOCTURNE

À la lueur des réverbères, venez déambuler dans

les ruelles du cœur historique de Fréjus et tombez

sous le charme de cette ambiance nocturne.

Le jeudi de 21h à 23h.

• Renseignements & inscriptions : Office de tourisme de Fréjus

Le Florus II - 249, rue Jean-Jaurès - Tél. 04 94 51 83 83

Stages de peinture chez Sabrina...

Nouveau dans l’atelier de Sabrina Le Cam, intégré au Circuit des métiers d’Art de

la ville de Fréjus : des stages de peinture pour les enfants, tous les jours (du lundi

au vendredi) de juillet et août. Pour tout autre renseignement, contacter Sabrina

Le Cam par mail, au téléphone ou en passant directement à son atelier.

• Atelier “Le Temps de la Restauration” - Sabrina Le Cam

157, rue Grisolle - 83600 Fréjus - galerielougaubi@orange.fr - Tél. 06 80 21 93 48

“L’Ivre de mer” ouvre le 1 er juillet

1200 ouvrages disponibles, 3000 visiteurs et 1290

prêts réalisés (les lectures sur place ne sont pas

comptabilisées) pour sa première année

d’existence en 2007. 2500 ouvrages, plus de 5000

visiteurs et 2300 prêts réalisés un été plus tard,

en 2008 : l’Ivre de mer, opération organisée sous

l’égide de la médiathèque municipale, a connu

une croissance exponentielle sur sa... 2e édition !

Il en sera certainement de même cette année,

pour la 3e , du 1er juillet au 31 août.

Au niveau des ouvrages, c’est même déjà acquis

puisque pas moins de 3300 ouvrages seront

proposés au kiosque installé à l’entrée de la base

nature, face à la mer. Pour une bonne partie, de

“nouveaux ouvrages, confie Filippine Vanbelle, sa

responsable, et nous avons même insisté, pour répondre

à la demande, sur la lecture rapide, qu’il s’agisse

de la presse-magazine à lire sur place, ou des BD”.

L’Ivre de mer s’adresse à tous les publics, des plus

petits aux plus... anciens, et consiste en un prêt gratuit de livres à la journée. Chaque

matinée est ponctuée par des animations destinées à la jeunesse. “Et là encore des

animations grandement renouvelées”, ponctue Filippine Vanbelle. Eh oui, lire et bronze

en même temps, c’est possible !

• “L’IVRE DE MER” - 1ER JUILLET-31 AOÛT, BASE NATURE FRANÇOIS LÉOTARD

Du lundi au vendredi : 9h-13h - Animations jeunesse à partir de 11h.

Inauguration le mardi 7 juillet à partir de 11h.

Lire aussi notre article sur le www.ville-frejus.fr

19


Tous les Flamants

ne sont pas roses...

Le Dassault MD 315

“Flamant" va tout de même

retrouver des couleurs.

Longtemps délaissé sur le terrain de l’ancien aéro-club, maintenant caserne des pompiers de

l’Argens, cet avion que tout le monde connaît avait besoin d’un toilettage approfondi.

Trois volontaires du comité de parrainage des villes marraines, aidés de dix élèves du lycée Gallieni,

se sont attelés à cette tâche.

Remorqué dans le hangar Caquot - qui

retrouve ainsi sa vocation initiale, abriter

des engins volants -, le vieil avion fut d’abord

nettoyé de fond en comble. Le poids des ans

l’avait tour à tour transformé en repaire

pour les oiseaux ou en squat occasionnel.

La collaboration avec la classe de 2 e année

de tôlerie-métallier s’est concrétisée par

la recréation de nombreux panneaux

d’aluminium fortement dégradés, ou

disparus pour certains.

Sous la houlette de notre trio, qui n’est plus

à son coup d'essai (ils ont encadré l’acheminement

et le remontage de l’Etendard 4

qui trône à l’entrée de la base nature)

les élèves ont pu riveter les panneaux

reconstitués sur l’avion.

L’étape suivante pour Paul Simon, ancien

aviateur, Gérard Chevallier, ancien marin

à la BAN, et Albert Fantino, dit “Picasso”,

ancien peintre aux services techniques

de la ville, sera, après un long travail de

ponçage du fuselage, la pose d’un voile de

peinture grise sur l’aluminium de la coque.

Alors, le Flamant pourra retrouver sa place,

sous l’œil bienveillant des pompiers de

la caserne.

12,40 m

Le MB 315

fut conçu en 1946

par Marcel

Dassault...

5,60 m

Au total, 325 avions furent

construits en 3 variantes.

L’exemplaire de Fréjus, immatriculé

30-QY, était un avion de

mission outre-mer et sanitaire. Il participa

à la guerre d’Algérie. Et aura finalement

assez peu volé. Ses moteurs, des SNECMA

12 S Argus de 605 CV, sont encore en

place. L’intérieur a été totalement vidé.

20 m

Une des plaques d’identification des moteurs

Gérard Chevalier, un ancien de la BAN,

nous fait l’historique de l’appareil

More magazines by this user
Similar magazines