Comment gérer les restaurants et les dîners en ville ? 1 - Cabinet de ...

cabinet.de.nutrition.et.dietetique.eu

Comment gérer les restaurants et les dîners en ville ? 1 - Cabinet de ...

Jean-Paul BLANC

Cabinet de diététique et nutrition

88, bis Avenue Charles de Gaulle

92200 NEUILLY sur SEINE

Comment gérer les restaurants et les dîners en ville ?

La cuisine indienne est en général plus grasse et il ne faut pas craquer tant ses plats sont alléchants. Il n'existe

pas une cuisine indienne mais des cuisines régionales très originales et d'une grande variété. Une forte partie de

la population indienne étant végétarienne (par choix ou par obligation), on trouve donc une grande variété de

recettes exploitant en particulier les légumes secs (lentilles, pois chiches, etc) pour leur apport en protéines.

La cuisine indienne est basée sur le masala ou mélange d'épices qui caractérise chaque recette. On a pris

l'habitude, en occident en particulier, de nommer ce mélange curry (ou cari), mais ce terme impropre est peu

employé en Inde. En fait, le mot curry découle d'un mot signifiant « ragoût », « plat mijoté ».

L'importance des épices dans la cuisine indienne est indéniable : chaque plat sera automatiquement parfumé.

Quelques entrées à privilégier au restaurant: vous pouvez tester le chou-fleur au cari, entrée chaude, en entrée

froide le raïta au concombre et yaourt entrée peu calorique riche en basilic, menthe et estragon, le raïta aux

carottes riche en curcuma, coriandre et curry ou à base de tomates et d’oignons (riche en coriandre, gingembre,

curcuma, piment et cumin). On trouve aussi des salades indiennes au concombre, riches en oignons, citron vert

et coriandre. Evitez les samosas, même à base de légumes mais très riches en huile et en farine.

En plat principal, pour les viandes, agneau Tikka, poulet Tikka, poulet Tandoori, curry de lapin sont conseillés.

En ce qui concerne les poissons, vous pouvez vous régaler d’une lotte au curry ou d’un curry de calamars. En

garniture, pour changer du riz, diverses recettes accompagneront viande ou poisson : curry de chou-fleur, Bharta

(curry d’aubergines confites), Sabzi ou sabji (curry de papads, légumes indiens).

Remarque : tous ces plats étant en sauce, attention au riz qui les accompagne (permis à midi) ou aux petits pains ronds chapatis à

consommer avec modération et à éviter le soir..

Aliment Portion (g) calories P L G

Raïta au concombre 200 105 11,4 4 5,9

Poulet tandoori 150 254 37 10 4

Riz blanc 150 g 179 3,4 0,4 32,8

Salade de fruits frais 150 g 73 0,1 0,1 18

• Restaurant français ou brasserie traditionnelle

Pas si compliqué finalement ! prenez toujours une entrée à la carte : à base de crudités si cela est possible ou de

légumes cuits : poireaux vinaigrette, fonds d’artichauts, champignons, asperges, poivrons ou optez pour des

fruits de mer (bulots, huitres etc..)

En ce qui concerne le plat principal, en fonction de vos goûts, le choix est possible : une choucroute de poissons

est un plat bien équilibré et si vous prenez de la viande, choisissez un jarret avec du chou de choucroute. Si c’est

le midi, vous prendrez 2 pommes de terre à l’eau avec la choucroute (et pas de pain), si c’est le soir, oubliez les

patates! Un steak tartare (sans les frites) peut constituer une alternative sympathique..Pour ceux qui aiment, les

tripes et les rognons sont des aliments très peu gras* (3 à 7 % de lipides). Il faudra faire attention à la garniture,

en évitant les frites et les pommes sautées. S’il s’agit d’un repas de midi, prenez comme on l’a vu plus haut,

moitié légumes et moité féculent dans l’assiette (pâtes, riz, blé, pommes de terre à l’eau, semoule, légumes

secs..) et pas de pain, s’il s’agit d’un dîner, demander toujours au garçon un changement de garniture pour avoir

des légumes!

Parmi les plats possibles (la liste est longue) : moules marinière, pot au feu, bœuf aux carottes, lapin à la

moutarde, gigot d’agneau, rosbeef, pavé de saumon, médaillons de lotte, bar, daurade etc..

Les viandes braisées sont autant de plats savoureux réalisés avec des morceaux peu gras, qu’il faut cuire

longtemps : daube, bourguignon, carbonnade, bœuf mode seront des alliés précieux de votre régime. Autre

avantage sur le plan psychologique : cela fait moins « régime » que le steak grillé ou l’escalope de dinde !

* seule la langue (de bœuf ou de veau) est un morceau gras (17 à 18 % de lipides)

3

More magazines by this user
Similar magazines