Magazine Juin 2012 - Saint-Brice-sous-Forêt

saintbrice95.fr

Magazine Juin 2012 - Saint-Brice-sous-Forêt

N° 112 - juin 2012

Le CCAS en action n CCOPF/AEPF : retour à l’emploi des seniors

SAINT-BRICE

ww.saintbrice95.f

mag

www.saintbrice95.fr


AgendA

dossier

Fête de la musique

enfAnce/Jeunesse

Le Réseau information jeunesse

sociAl

Le CCAS en action

n° 112 - juin 2012

p 3

p 4-6

p 7

p 8-9

ccopf

Un coup de pouce pour le travail des seniors

urbAnisme

30 % de droits à construire

TrAvAux

La rue de Paris

porTrAiT

Découvrez saint Brice

p 10

p 11

service municipAl

Hygiène et salubrité, un nouveau service p 12

culTure

Les élus en Slovaquie

Chronique littéraire

Forum des associations

enfAnce

Projet poney de l’école Jean Charron

reTour sur

Les événements d’avril et mai

À sAvoir

Informations pratiques

vie poliTique

Expression des différents groupes

sociAl

Plan local d’alerte et d’urgence pour la

canicule

p 13

p 14

P 15-16

P 17

P 18

P 19

Édito

À propos

de la Police

municipale

Souvent décriée, taxée de ne jamais être là où il faudrait, la Police

municipale œuvre au quotidien de manière très active sur la ville. Je

tenais à saluer le travail des neuf policiers municipaux qui, sur ces

dernières semaines, ont effectué un travail remarquable dont il est

important de faire état.

En effet, ils ont interpellé deux exhibitionnistes qui sévissaient sur

la ville et traumatisaient de jeunes victimes. C’est grâce à leur sens

de l’observation et à leur rapidité d’intervention qu’ils ont mis fin

aux méfaits de ces individus récidivistes.

De même, ils ont réussi à arrêter l’auteur d’un vol avec violence sur

une jeune mineure rue Pierre Salvi. La présence de deux patrouilles

ce jour-là a permis de quadriller le territoire de la commune et

d’interpeller l’individu armé d’une bombe lacrymogène.

Il leur est souvent reproché de trop verbaliser ou a contrario pas

assez, mais ce travail de terrain n’est pas assez souvent porté à la

connaissance des administrés. Il me paraissait important de le faire

au travers de cet édito et vous permettre d’appréhender leur utilité

sur un territoire comme le nôtre.

Par ailleurs, les chiffres de la délinquance le démontrent, leur

présence sur le terrain est bel et bien dissuasive. Extrêmement

sollicités, ils répondent à toutes les problématiques de sécurité qui

leur sont signalées et participent au maintien de notre tranquillité.

Et je rappellerai que toutes ces interventions sont effectuées par

des policiers parfois moins armés que certains délinquants ! On

est en droit de s’interroger sur la logique du refus d’armement des

policiers municipaux !

Votre Maire,

Alain Lorand


C’est la fête

dans les structures

de la petite enfance

Comme chaque année, les structures de la petite

enfance fêtent la fin de l’année avec les enfants et

leurs parents.

Lundi 4 juin avec le Lieu d’accueil parents

enfants « le p’tit pot de miel » : sortie au parc

de loisirs d’Hérouval. Transport organisé pour les

enfants de plus de 2 ans et leurs parents. Pour

les plus petits, possibilité de se déplacer par ses

propres moyens.

Mardi 12 juin avec la crèche familiale : sortie au

zoo d’Amiens.

Mardi 12 juin avec la halte-garderie : la ferme

Tiligolo s’invite dans le jardin, suivi d’un goûter.

Lundi 25 juin avec le Relais assistantes maternelles

: la ferme Tiligolo et présentation d’un

diaporama photos des activités de l’année.

Vendredi 6 juillet avec la crèche multi-accueil :

sortie au parc de loisirs d’Hérouval.

Samedi 2 juin

« Plaine de vie » ouvre ses portes

Cette journée s’inscrit dans le cadre « Rendez-vous

aux jardins » et vous permettra de (re) découvrir

l’association. De nombreuses activités se dérouleront

tout au long de la journée. Des visites guidées sont

prévues sur les champs d’Ézanville et sur le potager

Edith Wharton à Saint-Brice.

De 11 h à 17 h, rue Marin (derrière le quartier Rû

de Vaux à Ézanville)

Rens. au 01 39 35 27 36 – www.plainedevie.org

Du 2 au 9 juin

Animation SIGIDURS

Pour la première fois, le SIGIDURS participe à la Tournée

des DÉÉÉglingués. L’objectif est de vous inciter à

venir déposer vos DEEE (Déchets d’équipements électriques

et électroniques) dans les différents points de

collecte, et plus particulièrement en déchèterie, ainsi

que de vous sensibiliser et informer sur le devenir de

ces déchets spécifiques.

Plus d’information : www.sigidurs.fr

Du 6 au 26 juin

Exposition

« Surréaliste,

mon cher Dali ! »

Conçue par le Musée en Herbe,

cette exposition présente sous

forme pédagogique et ludique

la vie des artistes surréalistes.

Jeux d’observation, puzzles et

manipulations contribuent

à la découverte ainsi qu’à la

compréhension des peintres,

de leurs œuvres et de leurs techniques. À

partir de 4 ans.

CCS Lionel Terray - Visites scolaires en semaine,

visites tout-public les mercredis de 10 h à 12 h

et de 14 h à 18 h – Rens. au 01 39 33 01 90

Vendredi 8 juin

Soirée dîner-concert

De Paimpol à Douarnenez, en passant par Lorient

et les ports de la Baltique, Frédérique chante la mer

et les mondes celtes…, elle sera accompagnée à la

guitare par Jonathan Malnoury.

Tarif : 28 €

À partir de 20 h 30 - Au Septième set, complexe

sportif de la Solitude, rue de la Forêt

Rens. au 01 39 90 02 23 ou 06 31 97 59 59

Courriel : emmanuel.ronseaux@sfr.fr

Samedi 9 juin

À la découverte

de Colombey-les-deux églises

L’Union nationale des combattants (UNC) vous invite

à découvrir cette ville lors d’une journée « historique ».

Prix de la sortie : 85 €

Réservations auprès de Gilbert Van Den Broeck

au 06 76 14 30 64

Dimanche 10 juin

Les boucles du cœur

Manifestation familiale, organisée par Carrefour

planet, au profit de deux associations : Fête le mur et

SOS Villages d’enfants. Au programme de nombreuses

animations : jeux gonflables, pêche aux canards,

tir aux pigeons, sculpture sur ballons, maquillage,

tombola, bourse aux vêtements, marche pédestre,

club automobile Mustang, barbe à papa et barbecue

pour le déjeuner.

Inscription dans votre magasin Carrefour planet,

participation : 2 € (minimum)

De 9 h à 16 h au stade de la Solitude

Dimanches 10 juin et 17 juin

Élections législatives

Samedi 16 juin

Journée dédicace

d’Anne-Marie Castelain, écrivain

À l’occasion de la sortie de son tout dernier livre « La

dentellière de la brume », paru aux éditions De Borée,

la librairie Gandossi organise une journée dédicace en

présence d’Anne-Marie Castelain.

De 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h

Librairie Gandossi, 27 rue de Paris

Rens. au 01 39 90 35 49

Courriel : yves.gandossi@club-internet.fr

Samedi 16 juin

Lecture publique « Balades en Jazz »

« Le Jazz c’est un souffle, juste un souffle immense qui

nous vient des profondeurs du blues… Il y a ceux qui

l’écoutent et qui l’aiment, il y a ceux qui l’aiment et

qui l’écrivent et il y a tous ceux qui le jouent et qui le

chantent… Quels qu’ils soient, le rythme, la musique

les habite chacun absolument ».

À 18 h, bibliothèque des adultes

Rens. au 01 34 19 12 11

Samedi 16 et dimanche 17 juin

Gala du FCA

Venez découvrir toute la large palette des activités

du Foyer club de l’amitié à l’occasion de leur gala de

fin d’année qui mettra à l’honneur les 50 ans de sa

création.

Samedi 16 juin à 16 h et 20 h et dimanche 17 juin

à 14 h 30 et 17 h 30 au TOPF Silvia Monfort

Vente des billets au théâtre samedi 9 juin de 9 h

à 12 h et de 14 h à 16 h

Tarif : 9 € la place - Rens. au 01 39 95 51 14

Lundi 18 juin

Réunion sur le Schéma de cohésion

territoriale (SCOT)

Débat sur le Document d’orientations et d’objectifs

(DOO), organisé par la CCOPF.

À 19 h 30, salle polyvalente (rue du Moutier)

à Moisselles - Rens. au 01 39 35 48 32

Mardi 19 juin

Cinéma en plein air

Le Conseil municipal des enfants invite tous les

Saint-Briciens à une séance de cinéma en plein air.

Au programme : Neuilly sa mère

À 22 h 30, dans le parc de la mairie

Agenda

Mardi 19 juin

Relaxation musicale

Bientôt maman ? Venez-vous détendre, pendant une

heure, en musique et en compagnie d’une sage-femme.

À 14 h 30, CCS Lionel Terray

Réservations au 01 39 33 01 85

Jeudi 21 juin

Conseil municipal

À 20 h 30, en mairie

Samedi 23 juin

Fête de la musique

Voir en pages 4 à 6

Samedi 23 juin

Visite de quartier

Les élus visitent votre quartier

À 10 h, départ de la Place Jacques Fosse

(Centre commercial des Vergers)

Parcours : rencontre des commerçants et avenue des

Amandiers

Dimanche 24 juin

Brocante

Organisée par l’association du Saint-Brice Football

Club. Pour réserver un espace, une permanence est

ouverte jusqu’au 23 juin tous les jours ouvrables de

15 h à 19 h au stade Léon Graffin, 2 rue de la Forêt ou

par téléphone au 01 39 94 23 01.

De 6 h à 19 h, rues de Paris (jusqu’à la rue Édith

Wharton), Pasteur, avenue des Tilleuls et du Général

de Gaulle, boulevard de la gare (de la rue des

Mauléon à la rue Pierre Salvi).

Du 25 au 30 juin

Exposition de l’école de dessin

Venez admirer les œuvres réalisées sur une année par

les élèves âgés de 6 à 15 ans de l’école municipale de

dessin. Les thèmes suivants ont été source d’inspiration

: le paysage, les mollusques, les bouquets et les

arbres mais ils ont également illustrés cinq poèmes

écrits par Fabrice Costantinis, une figure saint-bricienne.

CCS Lionel Terray, espace Edith Wharton

Entrée libre du lundi au samedi de 9 h à 12 h

et de 14 h à 18 h

Rens. au 01 39 33 01 90

Vendredi 29 juin

Concert de fin d’année

du conservatoire

Venez écouter les jeunes

virtuoses du conservatoire municipal

Claude Debussy. Après une

année d’effort, M. le Maire

récompensera les élèves.

À 19 h, concert gratuit,

entrée libre dans la limite des

places disponibles au TOPF

Silvia Monfort

Rens. et réservations au 01 39 33 01 85

Dimanche 1 er juillet

La Saintbricéenne

Organisée par l’association SBA, récompenses à tous

les participants.

9 h 30 Départ de la marche rapide (10 km)

9 h 45 Départs des courses de 5 et 10 km

La course de 10 km est qualificative pour les championnats

de France 2013 du 10 km route.

Courses pour enfants à 9 h 15 et 11 h 15

Parc Georges Brassens

Inscriptions sur www.lasainbriceenne.org ou par

courrier (SBA – gymnase de Nézant – 3 rue de

Nézant) - Rens. au 06 80 25 62 49

n° 112 - juin 2012

3


4

Evénement

fête

de la musique

Jamais deux sans trois. Pour la 3e année consécutive, la Ville vous

propose une Fête de la musique

avec le groupe Life Orchestra. Ce

nom ne vous dit rien ? Habitué des

plateaux de télévision ou événements

n° 112 - juin 2012

Elle danse, elle da

« L’été sera chaud, l’été sera chaud… » chantait le

regretté Éric Charden. En effet, le thème de cette

9e édition de la Fête de la musique est le carnaval musical.

Qui dit carnaval, dit Venise, Rio mais aussi les Antilles ! Rendez-vous

samedi 23 juin au parc de la mairie, sans oublier votre costume !

prestigieux, Life Orchestra est composé

de cinq danseuses, quatre musiciens et

quatre chanteurs. Ceux et celles qui ont

déjà assisté aux précédentes éditions

de la Fête de la musique à Saint-Brice

peuvent vous le dire : ce sont de

Copyright photos : Bernd Freytag - www.berndfreytag.com

> Antilles

vrais professionnels. De la musique

de qualité, voilà sur quoi investit la

municipalité. Rien que pour votre plus

grand plaisir. Le groupe Life Orchestra,

fil rouge de la soirée, laissera la place à

différents temps forts.

Les élèves de la classe de percussion/batterie, accompagné

par leur professeur Allan Mystille, tout comme le groupe Life Orchestra,

vous feront danser sur la musique traditionnelle antillaise (zouk,

biguine, etc.). Un grand moment de convivialité et de complicité entre les

musiciens du conservatoire et l’orchestre Life. Sur scène, les enfants seront

invités à une séance de limbo, jeu qui consiste à passer sous une barre, de

plus en plus basse, sans mettre les mains au sol !

> Rio

À grands renforts de

serpentins, le carnaval

de Rio, ses danseuses

en costume et la

musique brésilienne

prendront place dans

le parc de la mairie. Le

groupe Life Orchestra

jouera un medley de

titres du Brésil et fera

des démonstrations de

capoeira.

> Remise des prix pour

le concours du meilleur costume

Comme vous le savez, un carnaval réussi et coloré

nécessite la participation de tous. Sortez donc vos

chapeaux, masques, perruques et vos costumes les plus

fous de vos placards ! Vos efforts seront récompensés

par un jury composé de Saint-Briciens ! Trois catégories

ont été désignées : homme, femme et enfant. N’oubliez

pas le maquillage, le petit plus qui vous fera peutêtre

remporter la mise. La mairie offrira également

des masques et autres accessoires pour ceux qui le

souhaitent. Un stand maquillage sera présent sur

place. Enfin, un photographe immortalisera ceux

qui auront fait preuve d’originalité avec une photo

souvenir !


nse... au bal masqué !

> Venise

S’il est une ville qui fait

rêver, c’est bien Venise.

Et c’est justement à la

cité des Doges, berceau

d’une création musicale

multiple et foisonnante,

que vous invite l’orchestre

de chambre vénitien du

conservatoire Claude

Debussy. Il vous plongera

au cœur de la musique

vénitienne du 18 e siècle,

jouée alors par Vivaldi,

Corelli ou encore Tartini.

Tous ces tubes de musique

classique sont connus de

tous : un ensemble instrumental

à cordes (violon, alto,

violoncelle), entouré de leurs

professeurs Céline Balensi,

Frédéric Wales et Marie

Grémillard, fera revivre cette

époque, en costumes pour la

circonstance !

> Début de fin de soirée : Life Orchestra

En savoir +

Samedi 23 juin à partir de 19 h - Parc de la mairie

Rens. au 01 34 29 42 56 - servicecommunication@saintbrice95.fr

Restauration et boissons sur place, assurés par l’association le Lion’s club.

Samedi 23 juin

Dossier

Parc de la mairie

a Partir de 19 h

à vous la scène !

Pour rester dans l’esprit de cette

événement populaire qu’est la Fête de

la musique, la scène restera ouverte

également aux jeunes et moins jeunes

qui rêvent de chanter, accompagnés

par des musiciens professionnels.

Vous pouvez, dès à présent, contacter

le service Communication ou, même

lors de la soirée, l’animateur. Le chef

d’orchestre, David Dahan, pourra

même vous solliciter pour chanter avec

le groupe.

Enfin, la soirée sera colorée par les tubes très éclectiques interprétés avec talent par

Life Orchestra et ce, jusqu’aux environs de minuit ! Il y en aura pour tous les goûts : de Marvin Gaye à Michael

Jackson, en passant par Black Eyed Peas, Telephone, Gossip ou encore David Guetta.

Le parc de la mairie deviendra un immense dancefloor où règneront amitié, convivialité et amour de la musique.

n° 112 - juin 2012

5


6

Dossier

fête

de la musique

Le carnaval est une période

de joie et de liberté, c’est

l’occasion pour chacun

de se déguiser, de porter des masques,

de danser et de chanter, bref de changer

de personnage pour quelques heures ou

quelques jours… et aussi de transgresser les

interdits.

Le monde à l’envers

Ainsi, pendant la période romaine, les

maîtres se changeaient en esclaves ; au

Moyen-Âge, on dansait dans l’église, les

riches se transformaient en pauvres, les

enfants en adultes, et garçons et filles intervertissaient

leur rôle… Pendant longtemps,

et encore parfois aujourd’hui, on a célébré

la fin du Carnaval en brûlant un mannequin

qui représentait symboliquement Sa

Majesté Carnaval.

Aujourd’hui, le carnaval est célébré un

peu partout dans le monde, on se déguise

n° 112 - juin 2012

Les origines du carnaval

toujours, bien sûr, et on porte des masques.

Très souvent, des défilés et des bals sont

organisés. Outre Rio et Venise, on compte

Mieux connaître le carnaval antillais

d’autres villes célèbres pour leurs carnavals,

comme par exemple Nice et Dunkerque en

France et Binche en Belgique.

Angel Jean-Noël, adjoint au maire délégué à la Communication

et en charge de l’organisation de la Fête de la musique

« À l’occasion du carnaval musical, j’ai souhaité partager avec vous les traditions du carnaval antillais. Sous

l’effet de la colonisation, le carnaval fut introduit aux Antilles par les colonisateurs. Au début, seuls les colons

s’y adonnaient. Par la suite, les esclaves, par leurs apports culturels (le rythme avec les tambours, les masques

rappelant leurs origines africaines, chants), y ajoutèrent leurs propres mythes et croyances. Pour ces derniers,

c’était un moment de défoulement et de liberté. Un exutoire aux

frustrations que leur condition ne pouvait manquer de créer.

Plus spécifiquement, le carnaval martiniquais et guadeloupéen,

bien que nous pouvons l’étendre à la totalité des carnavals

des Antilles, a subi une forte influence européenne. Nous

retrouvons aussi l’apport des fêtes des moissons africaines et

amérindiennes pour lesquelles le carnaval était avant tout une

fête dédiée à la fécondité et la fertilité.

Tradition populaire, le carnaval, c’est surtout un ensemble

d’animations : concours de musique, chansons créoles,

biguines… À Saint-Brice, samedi 23 juin, nous fêterons le

carnaval des musiques sous l’égide du groupe Life Orchestra et

de David Dahan. Nous vous attendons toutes et tous dans le

parc de la mairie, dès 19 h, costumés si vous le pouvez ou vous

trouverez sur place un stand prévu à cet effet. Bonne fête de la

musique à tous. »

Copyright photos : Bernd Freytag - www.berndfreytag.com


Un BAFA citoyen avec le RIJ

Du 22 au 29 avril dernier,

20 jeunes dont 10 Saint-Briciens

ont passé la première partie du

Brevet d’aptitude aux fonctions

d’animateurs (BAFA) au Réseau

information jeunesse (RIJ). Un

« BAFA citoyen » en contrepartie

de bénévolat.

Encadrés par le CEMEA* et la responsable

du RIJ, 20 jeunes ont passé avec

brio l’examen de la partie théorique

du BAFA au sein même des locaux du RIJ.

Cette session a, rappelons-le, été financée à

hauteur de 50 % par la Ville, pour 10 jeunes

Saint-Briciens, en échange de quinze heures

de bénévolat, répondant ainsi à une forte

demande de leur part.

Pour cela, ils ont travaillé avec l’équipe du

RIJ sur la manifestation « Portes ouvertes »

de la structure en avril dernier. Afin de

promouvoir cette journée, les jeunes

ont démarché les entreprises (contact

et relance), distribué les affiches et les

flyers dans différents lieux publics. « Cette

expérience a été formatrice pour leur future

recherche d’emploi et a très bien fonctionné,

explique Marie-Hélène Fromain. C’était

la première fois qu’on aidait des jeunes sur

ce type de projet et de leur côté, ils ont été

d’une aide très précieuse pour cette journée

« Portes ouvertes » organisées le 7 avril. Ce

fut vraiment une réussite avec notamment

un public plus nombreux que l’année précédente.

On peut d’ailleurs dire que les jeunes

se sont impliqués en profondeur ».

Un accompagnement jusqu’au bout

Au-delà de l’aspect financier qui représente

un premier frein pour passer le BAFA, la

partie pratique l’est souvent tout autant.

En effet, pour la validation complète du

diplôme, les jeunes doivent exercer 14

jours au sein d’une structure en tant

qu’animateur. Pour les 10 jeunes Saint-

Briciens, le défi est relevé puisque le RIJ les

a aidés à trouver un stage. Prochainement,

ils seront accueillis dans une colonie ou en

centre de loisirs, parfois même dans une

structure de la Ville.

Pari gagné

À son lancement en janvier 2011, le

Réseau information jeunesse, destiné aux

15-25 ans, a été accueilli avec beaucoup

d’enthousiasme. Et pour cause, la Ville

dispose d’une structure parfaitement

adaptée à leurs besoins, leur donnant

un accès pratique à l’ensemble des

Jeunesse

informations les concernant sur leur vie

quotidienne, leur orientation, leur santé

ou leurs premiers pas vers l’emploi. Un an

après son inauguration, « c’est une grande

satisfaction de voir éclore un projet et qu’il

prenne son envol, souligne Marie-Hélène

Fromain, conseillère municipale, en charge

du RIJ. Beaucoup de jeunes viennent à notre

rencontre. L’équipe de professionnels est à

leur écoute et les aide. Le simple fait qu’ils

nous appellent régulièrement ou reviennent

nous voir après avoir réalisé leur projet ou

trouvé leur voie est, personnellement, très

encourageant et nous procure une grande

fierté. Quelque part, ils sont reconnaissants

de ce que nous avons pu leur apporter, je

pense. »

Le Réseau information jeunesse est

ouvert le lundi de 13 h à 19 h, les mardis

et jeudis de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h,

les mercredis et vendredis de 9 h 30

à 12 h et de 14 h à 18 h , le samedi

de 10 h à 13 h.

Salle Georges Brassens,

rue des Deux Piliers

Rens. au 01 39 33 35 70

ou rij@saintbrice95.fr

* CEMEA : Centres d’entraînement aux

méthodes d’éducation active

n° 112 - juin 2012

7


8

Solidarité

Le CCAS, un service 100 % solidaire

Le Centre communal d’action sociale (CCAS), c’est LE service solidarité de la ville. Personnes en

situation précaire, personnes âgées ou en situation de handicap, pour un petit moment ou sur une

longue durée… Toutes sont suivies dans ce service avec un objectif : leur donner la possibilité de

vivre mieux.

A comme Aide financière

Le CCAS intervient directement auprès des

familles en difficulté. Plusieurs dispositifs

sont à leur disposition :

> les bons alimentaires : ils sont donnés

aux personnes bénéficiant d’un suivi

social. Le montant des bons varie de 20

à 80 euros, suivant la composition de la

famille. Ils sont alloués aux familles, en

fonction de leur situation.

> Les aides financières : elles permettent

généralement de régler des loyers ou des

factures impayées (électricité, gaz, etc.)

et sont réglées dans la majorité des cas

directement aux créanciers.

C comme Canicule

Depuis la canicule de 2003, le CCAS est en

charge de la mise en place du plan canicule,

de l’ouverture du registre qui recense les

personnes fragiles à la veille sanitaire (un

agent du CCAS téléphone régulièrement

aux personnes inscrites pour s’assurer

qu’elles se portent bien). Retrouvez la fiche

en page 19 du magazine.

D comme Domiciliation

Les personnes sans domicile fixe ou les gens

du voyage peuvent se faire domicilier au

n° 112 - juin 2012

CCAS. Cela leur permet de faire valoir leurs

droits sociaux, notamment en matière de

CMU ou de minima sociaux et de recevoir

leur courrier.

E comme Écrivain public

Un écrivain public est à la disposition des

Saint-Briciens pour les aider à rédiger leurs

courriers ou à remplir leurs documents

administratifs, sur rendez-vous.

H comme Handicap

Les personnes en situation de handicap

dépendent de la Maison départementale

des personnes handicapées (MDPH). Elles

doivent remplir un dossier de demande

de compensation qui leur permettra de

toucher des prestations sociales qui varient

en fonction de la nature de leur handicap

et de l’aide dont elles ont besoin. Le dossier

est à retirer au CCAS et un agent est à la

disposition des personnes pour les aider à

le remplir.

I comme Invitation

Des enfants dont les familles ont de faibles

ressources ont été invités par le TOPF Silvia

Monfort ou par la CCOPF, par le biais du

CCAS, au spectacle Dora l’exploratrice ou

au spectacle du festival international du

cirque du Val-d’Oise. Une journée à la mer

est également offerte par la Ville à des

enfants et leurs parents, en partenariat avec

le service Jeunesse.

L comme Logement

Le CCAS instruit les demandes de logement

du contingent communal, soit 149 logements.

Il se charge également d’orienter

les demandeurs vers d’autres solutions de

logements, puisque la demande est très

forte (690 demandes pour 3 logements

attribués en 2011).

Trois logements d’urgence sont la propriété

de la ville. Ils permettent l’accueil de

personnes ou familles en situation

d’extrême précarité, pour un temps limité.

M comme Maintien à domicile

Permettre aux personnes âgées de rester

chez elles le plus longtemps possible, c’est

l’objectif du dispositif du maintien à domicile.

Le CCAS se charge de faire intervenir

des aides à domicile chez les personnes

âgées pour les accompagner dans toutes

les tâches quotidiennes : ménage, courses,

accompagnement extérieur, soutien moral…

Des repas sont aussi livrés à domicile, 5

jours par semaine, avec la possibilité d’un

repas supplémentaire pour le samedi, livré le


Ce qu'elles en pensent...

vendredi. Il est également possible de venir

se restaurer le midi, du lundi au vendredi, à

la résidence pour personnes âgées Charles

de Foucauld.

Un minibus est à la disposition des Saint-

Briciens. Ce service, gratuit, leur permet

d’aller faire leurs courses dans les centres

commerciaux Dia et Carrefour. Le chauffeur

vient les chercher sur le pas de leur porte

et les ramène ensuite devant leur domicile.

Enfin, le CCAS se charge de la gestion des

demandes de téléassistance auprès du

Conseil général. Ce petit dispositif, que les

personnes qui vivent seules portent autour

de leur cou en permanence, leur permet de

demander de l’aide en cas de chute ou de

problème de santé.

P comme Point Emploi

Le CCAS accueille les personnes en

recherche d’emploi. Des offres sont affichées

et du matériel est en libre accès (téléphone,

ordinateur relié à internet, imprimante,

photocopieur, magazines et revues avec

offres d’emploi). Les agents du CCAS sont

également présents pour aider à la rédaction

d’un CV ou d’une lettre de motivation.

R comme RSA

Le RSA, pour Revenu de solidarité active,

est un revenu minimum pour les personnes

privées d’emploi et un complément de

revenus pour les foyers dont les ressources

sont très limitées. Le rôle du CCAS est d’instruire

les demandes de RSA qui sont ensuite

envoyées à la CAF pour traitement. Il se

charge également d’accueillir les personnes

qui souhaitent bénéficier de ce dispositif

pour voir avec elles si elles réunissent

toutes les conditions pour que leur dossier

soit accepté.

S comme Seniors

Le CCAS organise à intervalles réguliers des

animations à destination des seniors. Thés

ou repas dansants, voyages (voir encadré

ci-dessous), sorties culturelles, galette des

rois et gala des anciens ponctuent l’année.

Des cours de gymnastique à destination des

plus de 60 ans sont aussi organisés.

T comme Transports

Le Conseil général délivre des cartes de

réduction pour les transports en commun

aux personnes âgées de 60 ans et plus non

imposables. Il s’agit de la carte améthyste

demi-tarif qui donne droit à une réduction

de 50 % à la RATP et à la SNCF sur les

transports en région parisienne. La carte

Chantal Nedellec, adjointe au maire, déléguée aux Affaires sociales,

aux Personnes âgées et à la Petite enfance.

Frédérique-Jeanne Besson, conseillère municipale

déléguée au Handicap, à la Santé et aux Personnes

âgées.

« Au CCAS, le mot solidarité prend tout son sens puisque ce

service accompagne au quotidien les personnes les plus fragiles.

C’est un service qui se doit d’être extrêmement performant et

réactif : les agents sont amenés à gérer des situations difficiles,

et l’humain doit être notre grande priorité. Nous essayons de

coller au plus près des préoccupations des Saint-Briciens, et de

les accompagner, en mettant en place des dispositifs qui collent à

leurs attentes. Ainsi, une nouvelle permanence vient d’être mise

en place : un psychologue reçoit les 1 er et 3 e vendredis du mois les

familles concernées par le handicap mental pour les accompagner.

S’il y avait une chose à retenir de ce dossier, c’est, surtout,

de ne pas attendre. Ne pas attendre que les loyers ou les factures

impayées s’accumulent, ne pas attendre pour demander de l’aide.

Plus tôt les agents interviennent, plus vite les situations se règlent.

Nous sommes là pour ça. »

Rubis donne droit à la gratuité des bus sur

l’ensemble du réseau francilien, sauf réseau

RATP. Les cartes Améthyste et Rubis ne sont

pas cumulables.

U comme Une équipe soudée

à votre service !

Bénédicte Delsarte est la responsable du

CCAS. Amandine Lepage (RSA et aide

sociale), Gisèle Pellin et Ginette Prévaux

(maintien à domicile), Bénédicte Giusti

(logement et loisirs des personnes âgées),

Isabelle Raymond (écrivain public, accueil et

comptabilité), Emmanuelle Lefort (Accueil,

Point Emploi, Minibus) sont vos interlocutrices

privilégiées.

À la découverte

d’Amsterdam

Du 14 au 16 septembre, le CCAS

propose aux Saint-Briciens de plus

de 55 ans de découvrir Amsterdam et

ses environs. Au programme, la visite

panoramique de la ville, une croisière

sur les canaux et l’incontournable

découverte du Rijksmuseum. Le coût

du voyage dépendra de vos ressources.

Pour en savoir plus, merci de contacter

le CCAS au 01 34 29 42 16.

n° 112 - juin 2012

9


10

Partenariat CCOPF/AEPF

Favoriser le retour à l’emploi des seniors

Afin de faire face aux difficultés

rencontrées par les seniors en

situation de recherche d’emploi,

la Communauté de communes

de l’ouest de la plaine de France

(CCOPF) a sollicité l’Association

des entreprises de l’ouest de la

plaine de France (AEPF) pour accompagner

ce public spécifique.

Depuis plusieurs années, le chômage

gagne désormais aussi les cadres et

les plus qualifiés, mais c’est parmi

les plus de 50 ans qu’il a le plus progressé.

Concernée par cette question sociale,

l’AEPF a mobilisé un groupe de travail bénévole,

composé de spécialistes en gestion

des ressources humaines et en réinsertion

professionnelle, qui a mis au point une

méthodologie pour aider les demandeurs

d’emploi seniors.

Ce dispositif s’appelle « Emploi 45+ ».

L’objectif de ce dernier, qui bénéficie du

soutien de la CCOPF, consiste à valoriser les

compétences et développer les réseaux des

bénéficiaires.

Urbanisme

+ 30 % de droits à construire ?

n° 112 - juin 2012

Un accompagnement sur six mois

Cette prestation s’adresse aux demandeurs

d’emploi de plus de 45 ans résidant sur le

territoire de la CCOPF (Attainville, Bouffémont,

Domont, Ézanville, Moisselles, Piscop,

Saint-Brice-sous-Forêt).

La formation est dispensée gratuitement

par trois bénévoles spécialistes de l’AEPF.

Les entretiens de présélection des candidats

démarreront en juin pour constituer

des groupes de 10 à 15 personnes

accompagnés sur une durée de 6 mois de

septembre 2012 à février 2013.

Le niveau proposé est adapté à la formation

et au parcours professionnel de

chacun.

La formation se déroulera à la CCOPF,

59 avenue de l’Europe à Domont. Pour

s’inscrire : adressez candidature (CV +

lettre de motivation) à l’AEPF à

aepf.emploiseniors@gmail.com ou à

AEPF – BP 90006

95331 Domont CEDEX

www.aepfr.com

Mieux comprendre l’impact de l’augmentation de 30 % de droits à construire sur notre commune, tel est

l’objectif de la consultation que vous propose la mairie ce mois-ci.

+ 30 % ?

La majoration de 30 % des droits à

construire est une des mesures du président

de la République Nicolas Sarkozy

visant à faire baisser les prix de l’immobilier,

relancer le secteur de la construction et, par

voie de conséquence, endiguer la crise du

logement.

Ce texte de loi prévoit à l’article L123-1-11-1

du code de l’urbanisme, que « les droits à

construire résultant des règles de gabarit

(hauteur et d’emprise au sol) ou du coefficient

d’occupation des sols, fixées par le Plan local

d’urbanisme, soient majorés de 30 % pour

permettre l’agrandissement, la construction de

bâtiments à usage d’habitation ». Plus concrètement,

il est possible d’augmenter de 30 %

la surface constructible sur un même terrain.

Cette majoration des droits à construire

concerne les bâtiments existants et les

terrains constructibles (pour les particuliers,

promoteurs ou opérateurs de HLM), uniquement

liés à l’habitation et cela pour toutes

demandes de permis de construire, de

déclarations préalables déposées avant le

1 er janvier 2016.

Publiée le 20 mars dernier au Journal officiel,

la Commune dispose d’un délai de 6 mois, à

compter de la promulgation de la loi, pour

mettre à disposition de la population, une

note d’information présentant les conséquences

de l’application de cette majoration

de 30 %. Si la Commune ne délibère pas dans

les 9 mois après la promulgation de la loi,

celle-ci s’appliquera d’office sur le territoire le

20 décembre 2012. Le maire Alain Lorand a

donc encore quelques mois devant lui pour

se prononcer sur la mise en place ou non de

cette mesure. C’est pourquoi, la Commune

organise, du 1er au 30 juin, au service

Urbanisme, une consultation aux jours et

heures habituelles d’ouverture. Celle-ci vous

permet de prendre connaissance de l’impact

de cette loi sur notre territoire. Un registre est

à votre disposition afin de recueillir votre avis

ou vos observations. Ces derniers peuvent être

transmis aussi par courrier à l’attention de M.

le Maire.

Le Conseil municipal, à l’issue de cette

concertation, devra délibérer sur la mise

en application de cette loi sur la commune.

En savoir +

Service Urbanisme

7 rue de la Forêt

Rens. au 01 39 33 24 80

Courriel : urbanisme@saintbrice95.fr

Ouvert du lundi de 10 h à 12 h et

de 14 h à 17 h, mardi, mercredi

et jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à

17 h, vendredi de 9 h à 12 h et de

14 h à 16 h.


Rue de Paris : encore un peu de patience...

Ces derniers mois, la rue de Paris a été, et est encore, la première préoccupation

de l’équipe municipale afin que l’axe central du centreville

retrouve une circulation fluide, sécurisée et agréable pour les

riverains et les commerçants.

Depuis le mois d’avril, la dernière

tranche des travaux de réfection

de la rue de Paris a débuté, occasionnant

encore quelques désagréments.

Ce chantier, qui devrait s’achever à la fin du

mois de juin, est important et imposant avec

le nécessaire déploiement de matériaux et

matériels. Il se déroule en trois phases :

• la première partie a été consacrée à la

réfection des trottoirs du côté pair afin que

les commerçants retrouvent rapidement

un trottoir praticable et confortable pour

leurs clients. Au cours de cette première

tranche de travaux, la circulation a été

maintenue à tout moment.

• la seconde phase entraîne la fermeture

de la circulation temporairement, afin

d’assurer la réfection des trottoirs du côté

impair.

• enfin, la dernière partie des travaux sera

consacrée à la réfection du revêtement du

sol ainsi qu’à tous les travaux connexes

tels que le marquage au sol et la pose de

pavés collés.

À la fin de ces travaux, l’ensemble de la rue

de Paris sera intégralement requalifié. Des

aménagements mineurs viendront achever

ces travaux conséquents mais indispensables,

comme il a été si souvent souligné

dans les précédents magazines.

Ainsi, deux plateaux surélevés limiteront la

vitesse des véhicules, l’éclairage public sera

remplacé et enfin tous les réseaux aériens

disgracieux disparaîtront. À ces aménagements

qualitatifs s’ajoutera la mise en place

d’une zone 30.

Un environnement qualitatif

La fontaine, située sur la place de la brasserie

fonctionnant actuellement en eau

perdue (sans recyclage de l’eau d’écoulement),

sera remplacée par une

fontaine à recyclage d’un style plus

classique. Elle sera remontée dans le

parc Marie-Dominique Pfarr. De plus,

le végétal ne sera pas en reste car

il est envisagé d’implanter entre les

zones de stationnement des

bacs avec des compositions

florales

qui apporteront

couleurs et

formes à cet

aménagement.

Breve

Campagne de curage

des canalisations d’eaux

usées du lundi 11 juin au

vendredi 22 juin

Travaux

Durant cette opération, une partie

de la voie publique pourra être

partiellement et momentanément

bloquée à la circulation.

Il est, de plus, recommandé aux

habitants en rez-de-chaussée de

fermer la lunette de leurs toilettes

pendant cette période (risques

d’éclaboussures possibles).

Les voies suivantes seront

concernées :

- rue de Paris,

- boulevard de la Gare, rue

Pierre Salvi, cité de la Mairie,

allée des Fougères,

- rues Beauséjour, Éridan, Andromède,

Cassiopée, Antares,

Bellatrix,

- rues Béranger, des Écoles,

Jules Ferry, Pasteur,

- Chemin chapelle

Saint Nicolas.

Rens. au SIAH :

Émilie Gaillard

au 01 30 11 15 15

n° 112 - juin 2012

11


12

Portrait

Mais qui est donc saint Brice ?

Si sa naissance reste encore obscure

pour les historiens et sa vie mêlée

de légende, le destin de saint Brice

est quoi qu’il en soit synonyme de

grandeur. Car il fut l’un des grands

évangélisateurs de la Gaule romaine

à l’aube de l’empire chrétien...

Tout comme avant lui, Moïse ou Romulus,

Brice a épousé la vocation d’un guide,

contradicteur ou fondateur promis à

une destinée, où la légende vient se mêler

étroitement à l’histoire réelle. À commencer

par sa naissance autour de Nevers ou Tours (au

cours du IV e siècle), selon les sources, certaines

relatant même son abandon au bord d’un

fleuve, comme auparavant le fondateur de

la religion juive. Ses parents l’ont-ils confié à

Martin, l’Évêque de Tours, auquel il va succéder

et qui aurait alors assuré son entretien, son

éducation et sa formation ecclésiastique

dans l’abbaye de Marmoutier ? Ou a-t-il tout

simplement une filiation directe avec celui-ci ?

Difficile de trancher, mais le lien qui a réuni les

deux hommes a été, c’est sûr, particulièrement

fort…

« Brice est un important évangélisateur de la

Gaule romaine du IV e et V e siècle, c’est-à-dire

d’un pays encore païen et on peut le considérer

comme le fils spirituel de Martin de Tours »,

résume Monique Borde-Germain, présidente

de l’association des Amis du vieux Saint-Brice,

qui avait d’ailleurs, en 2009, consacré une

exposition à cette personnalité qui a donné son

nom à la commune…

Le fils spirituel

de Saint-Martin de Tours

Ce qu’il faut avoir à l’esprit, c’est que Brice est

né dans une période complexe où, à la suite du

culte des Empereurs (romains), Constantin et

Théodose entendent bien faire du christianisme

une religion d’État. Ainsi, en tant qu’opposant à

l’arianisme (une doctrine qui défend la position

selon laquelle la divinité du Très-Haut est supérieure

à celle de son fils fait homme), Brice fait

partie des hommes d’église qui, comme Martin

n° 112 - juin 2012

de Tours ou Hilaire de Poitiers, défendent le

dogme de La Trinité*.

Martin lui a confié la dignité de chanoinediacre**

de l’église épiscopale***, mais Brice

(qui refuse de mener la vie austère de son

maître) n’apparaît guère comme un disciple

docile. « Pourtant, précise Nicole Chalard,

ancienne présidente et actuelle secrétaire des

Amis du Vieux Saint-Brice, Martin continuera

de lui témoigner sa confiance et sera toujours

indulgent pour cette vie qu’on qualifiera de

chaotique ».

Action évangélisatrice et

développement des paroisses rurales

Ainsi, malgré la réputation parfois controversée

de son protégé, Martin confère bien la prêtrise

à Brice. Et en 397, vingt jours après les funérailles

de saint Martin, le clergé et le peuple -qui

se réunissent pour procéder à l’élection d’un

successeur- choisissent Brice.

Celui-ci poursuivra alors pendant trente ans sa

tâche d’évêque de la région de Tours en continuant

l’action évangélisatrice de saint Martin

et en développant les paroisses rurales. Il sera

ensuite contesté, relégué, assigné à résidence

avant de recouvrer avec sérénité son évêché de

Tours. Au total, son activité épiscopale a duré

47 ans.

Il meurt en 444 et sera très rapidement canonisé.

Saint-Brice-sous-Forêt s’est ainsi appelée

en référence à cette personnalité historique.

On y trouve une église qui lui est dédiée. Un

oratoire ou même une chapelle ont dû exister

à son emplacement dès le V e ou le VI e siècle,

correspondant au sanctuaire dédié à saint

Martin qui se trouve dans le bourg limitrophe

de Groslay.

Les Amis du Vieux Saint-Brice

Fondée en octobre 1980 - 40 membres

Présidente (depuis 2006) :

Monique Borde-Germain

Rens. au 01 30 90 53 77 ou au 01 39 90 66 21

(Nicole Chalard, secrétaire)

Glossaire

* Article de la foi chrétienne définissant

un seul Dieu en trois personnes :

Père, Fils, Saint-Esprit.

** Chanoine-diacre : délégué officiel

chargé des aumônes, des cérémonies,

du secrétariat.

*** église épiscopale, aujourd’hui cathédrale

= église-siège de l’évêque.

Les Amis du Vieux Saint-Brice (ici avec Nicole Chalard

et Monique Borde-Germain) avaient consacré une

exposition sur saint Brice en 2009.


Des résultats concrets et encourageants

Le coin du lecteur

L’heure de pointe,

de Dominique Simonnet,

édition Actes sud

Prenons comme décor, le métro parisien :

des voyageurs se frôlent, s’observent,

s’ignorent ou s’attirent, se parlent peutêtre…

tout le monde s’est déjà interrogé

sur un passager du métro.

Où va-t-il ? Qui l’attend ?

À quoi pense-t-elle ? Pourquoi est-elle si

triste ? À qui sourit-elle ?

Dans ce roman kaléidoscopique,

chaque chapitre correspond à l’une

des quatorze lignes du métro, comme

quatorze intrigues saisies sur le vif dans

cet espace urbain, littéraire, ce lieu de

brassage et de rencontres. Dans ce roman

sous forme de recueil de nouvelles, Dominique Simonnet lève

le voile et propose une réponse à ces mystères journaliers. Un

livre frais et agréable à lire dans le métro ou ailleurs.

Bibliothèque des adultes - Hameau de la Cerisaie

Renseignements au 01 34 19 12 11

Environnement

Depuis septembre 2011, un nouveau service municipal est en place sur la commune : hygiène et salubrité.

Placé sous l’autorité directe du maire, il met au cœur de son action la santé publique et le bien-être des

citoyens.

« Nous

n’héritons pas de la terre de

nos ancêtres, nous l’empruntons

à nos enfants. ». Cette citation

d’Antoine de Saint-Éxupéry intro-

duit pleinement les fonctions du service

Hygiène et salubrité, celles de la santé

de l’Homme dans son environnement.

Souvent, dans les précédents magazines,

Alain Lorand, maire de la Ville, a fait état de

la dégradation du cadre de vie des Saint-

Briciens et de sa désolation. Aujourd’hui, ce

sentiment ne rime plus avec impuissance.

Un nouveau service

Ce service a été créé afin de gérer les

problèmes de salubrité, d’hygiène et de

santé publique. Il fait appliquer le Code de

la santé publique et le règlement sanitaire

départemental.

Un agent de la police municipale est

détaché à ce poste et travaille en étroite

collaboration avec tous les services

municipaux (police municipale, voirie,

CCAS, urbanisme, technique…) et de

nombreuses institutions (Direction dépar-

tementale des affaires sanitaires, Direction

départementale des services vétérinaires,

Préfecture…). Ce service intervient dans de

larges domaines comme l’habitat insalubre,

les dépôts d’immondices, les nuisances

sonores, les problèmes de pollution, tout ce

qui concerne les animaux, mais cette liste

est loin d’être exhaustive.

Des résultats concrets

Aujourd’hui, plus d’une quarantaine de

procédures est en cours. Elles concernent

surtout l’abandon d’ordures par des

particuliers ou de matériaux par les professionnels.

Des déchets en appelant d’autres,

la Ville souhaite lutter âprement contre les

décharges sauvages sur son territoire. Le

logement est aussi une préoccupation afin

que chacun puisse vivre dans un environnement

sain et agréable.

Assumer ses actes

Une petite incivilité pour certains, des

comportements peu scrupuleux pour

d’autres mais qui ne sont pas sans consé-

quence. Ces infractions entraînent des

contraventions de la 2 e à la 5 e classe soient

des amendes de 35 € pour un abandon

d’un sac-poubelle par exemple, à 1 500 €

pour un dépôt de déchets au moyen d’un

véhicule, avec risque de confiscation de ce

dernier.

Être citoyen de sa ville, c’est aussi avoir un

œil bienveillant sur son cadre de vie, vous

pouvez par conséquent contacter ce service

pour qu’il intervienne.

Hygiène et salubrité au 07 86 85 33 77

Culture

Forum des associations

Les vacances se profilent à l’horizon mais déjà les services

municipaux préparent la rentrée. Une date à retenir :

dimanche 9 septembre pour le Forum des associations.

La rentrée 2012-2013 débute traditionnellement par le Forum

des associations. Tous les Saint-briciens sont conviés à (re)

découvrir les nombreuses associations culturelles et sportives

qui font la force de notre ville. Dans l’attente de ce rendez-vous

incontournable, toutes les associations qui souhaitent y participer

sont invitées à prendre contact avec le service Jeunesse et Sports, en

charge de cette manifestation. Chaque année, vous avez l’habitude

de recevoir dans votre boîte aux lettres le guide pratique de la ville

qui regroupe notamment l’ensemble des associations. Cette année, ce

guide ne sera pas réédité, alors surtout ne le jetez pas, il sera encore

un atout précieux pour tout savoir sur votre ville. La prochaine édition

vous parviendra en septembre 2013.

Service Jeunesse et Sports au 01 39 33 01 87

Courriel : servicejeunesse@saintbrice95.fr

n° 112 - juin 2012

13


14

Associations

Des Saint-Briciens

en Slovaquie

Sous l’impulsion des associations

Échanges sans frontière

pour Saint-Brice et Slovenka

pour Devinska Nova Vès, une

délégation de 20 personnes s’est

rendue en Slovaquie du 18 au

22 avril.

Une dizaine de Saint-Briciens tout

comme le maire Alain Lorand,

accompagné par les élus de la

municipalité William Degryse, Patrick

Baldassari, Marie-Hélène Fromain, Angel

Jean-Noël, Marcelle Cayrac et Michel Moha,

ont eu un programme chargé durant ces

cinq jours.

Ils ont tout d’abord pu découvrir les Hautes

Tatras : le monastère rouge et l’église saint

Antoine avec descente en radeau le long de

la rivière Dunajec (le petit Danube). Ils ont

rencontré le maire Milan Jambor, nouvellement

élu, et son équipe municipale pour

leur présenter un protocole de jumelage

entre les deux municipalités, point d’orgue

Scolaire

Les enfants qui parlaient à l’oreille des poneys

Pendant 10 semaines, les

130 enfants de l’école Jean

Charron sont allés au poneyclub

de la Sapinière pour s’initier

à l’équitation. Un joli projet

qui a enthousiasmé les enfants

et qui aura probablement fait

naître quelques vocations.

n° 112 - juin 2012

d’une amitié de plus de 20 ans, jalonnée

de nombreux échanges. Le séjour s’est

poursuivi avec la visite de Bratislava. Puis, à

la demande du maire de Devinska Nova Vès,

Alain Lorand a donné le coup d’envoi de la

saison touristique, lors d’une fête médiévale

commémorant l’arrivée des « Francs »

sur leur territoire (623-658 : période de

l’empire de Samo, marchand franc) et la

fondation de l’empire des marchands francs

dans leur village. Lors de cette manifestation,

ils ont également rencontré l’attaché

d’ambassade, heureux de ce rapprochement

« franco-slovaque ».

Un programme sympathique et ce, dans

une ambiance chaleureuse, où les échanges

sont nombreux - en slovaque (grâce aux

Cette année, un grand projet a été

mené par l’école Jean Charron :

permettre à chaque enfant scolarisé,

quelle que soit sa classe, de goûter aux

plaisirs de l’équitation. Un projet mûrement

réfléchi car coûteux, mais réalisable grâce à la

participation de la Ville qui a pris en charge

50 % du coût du projet. Ce sont donc 130

enfants qui sont allés, le temps de 10 séances

hebdomadaires, au poney-club de la Sapinière,

interprètes de toujours Dacha et Harry), en

anglais, en croate mais aussi… avec les yeux

et le cœur.

Pour tous, un très beau souvenir et l’envie

de se revoir au plus vite… Ce sera à Saint-

Brice l’année prochaine avec, peut-être,

l’officialisation du jumelage entre Saint-

Brice et Devinska Nova Vès.

Alain Lorand et Milan Jambor

situé dans le centre-ville de Saint-Brice. « Les

enfants ont été très bien accueillis au poney

club. Ils étaient divisés en trois groupes et

ont tous participé aux trois ateliers, à tour de

rôle : le pansage, la monte et la voltige. Pour

ce dernier atelier, les progrès des enfants ont

été exceptionnels, explique Karine Baroukh, la

directrice de l’école. En l’espace de quelques

séances, les enfants sont parvenus à réaliser

de véritables prouesses, comme trotter sans se

tenir ou faire un demi-tour sur leur selle. »

Apprendre sur le terrain…

et en classe

Cet apprentissage ne s’est pas arrêté au centre

équestre de la Sapinière. Les enseignants

ont utilisé cette expérience en classe ; ils ont

appris aux enfants le vocabulaire technique de

l’équitation, ils ont lu et commenté des albums

et des documentaires. Enfin, chaque classe

a réalisé des imagiers sur le poney que les

enfants ont pu emporter chez eux. Pour clore

ce projet en beauté et célébrer la fin de l’année

scolaire, une grande exposition présentera

samedi 30 juin les productions effectuées en

classe. Elles seront enrichies par celles réalisées

après la visite des écuries du château et le

spectacle équestre du musée de Chantilly.


Des médailles à foison

25 mars. En tir à l’arc, le concours des débutants du Val d’Oise a réuni

tous les tireurs département en première année de tir à Montigny les Cormeilles.

Le club des Archers de Saint-Brice a présenté 14 participants de

tous âges, ils ont remporté 15 médailles : 8 en individuel et 7 par équipe.

Félicitations à tous !

Forza Italia

Du 16 au 22 avril. 16 adolescents du service Jeunesse sont

partis à la découverte de l’Italie. Ils ont découvert Florence à vélo, se

sont initiés à la peinture italienne dans les musées et ont parcouru Venise

en « vaporetto », le métro fluvial de la ville, sans oublier la célèbre place

Saint-Marc, et l’île de Burano. Côté gastronomie, pizza, pâtes et glaces

ont ravi leurs papilles.

Découvrir Saint-Brice, contre vent et rafales

29 avril. Une météo peu encourageante : rafales de vent, ciel lourd et

menaçant. Peu de monde au rendez-vous fixé près de la fontaine en pleurs

au cœur de ville. Mais le parcours-découverte, proposé par les Amis du vieux

Saint-Brice, a eu lieu et la récompense fut la « révélation » du somptueux

platane quatre fois centenaire qui connut le maréchal Mac Donald, le duc de

Talleyrand, la belle Juliette Récamier, l’incisive Germaine de Staël et le dandy

explorateur des mystères de Paris : Eugène Sue.

Retour sur

L’art de décrocher un job !

2 mai. Moins de 10 minutes pour convaincre, tel était le défi que proposait

la 3 e édition du job dating, organisé par l’association ARECE, en partenariat

avec l’association AEPF et la Communauté de communes. Plus de 400

demandeurs d’emploi ont pu rencontrer au CCS Lionel Terray une trentaine

d’entreprises, lesquelles proposaient plus de 80 offres (stages, CDD, CDI,

jobs d’été…).

De nombreuses personnalités accompagnaient Guerric Jacquet, président

l’ARECE : les maires Claude Robert (Bouffémont), Jérôme Chartier (Domont)

et Alain Lorand (Saint-Brice). À cette occasion, a été présenté Job team, un

programme d’accompagnement personnalisé à l’emploi de 100 jeunes Valdoisiens.

Laurent Lacassagne, président directeur général de Pernod Ricard

Europe, a également donné une conférence.

Des nouveaux locaux

pour le Foyer club de l’amitié 4 mai. L’inauguration

des nouveaux locaux du

FCA a fait l’unanimité

auprès de tous les partenaires

venus les découvrir.

Alain Lorand, maire de

Saint-Brice, et les responsables

de Bouygues immobilier,

en présence de

Jérôme Chartier, député

maire de Domont, se sont

félicités de la réussite de

ce projet qui s’intègre parfaitement dans le centre-ville. Michel Léal, président

du FCA, ainsi que tous les membres de l’association sont heureux de

leurs nouvelles salles de danse qui permet d’envisager de nouveaux créneaux

horaires pour de futurs partenariats senior ou enfance.

En présence de : M. Rolland, directeur de Bouygues immobilier, antenne du

Val d’Oise.

Inauguration du parc Marie-Dominique Pfarr

5 mai. C’est avec une grande émotion qu’Alain

Lorand, maire de Saint-Brice, en présence de nombreux

élus du conseil municipal et Jérôme Chartier,

député maire de Domont, a inauguré le parc du

centre-ville, rebaptisé parc Marie-Dominique Pfarr,

en hommage à l’élue décédée en décembre 2008.

En présence de sa famille et d’un public nombreux,

un chêne a été planté dans le parc pour que vive le

souvenir d’une femme tant appréciée de tous et qui

a œuvré avec tout son cœur sur la commune.

n° 112 - juin 2012

15


16

Retour sur

Saint-Brice se souvient

8 mai. Comme chaque année, Saint-Brice a célébré l’Armistice de la

seconde guerre mondiale. Après la messe qui précède traditionnellement la

commémoration, le maire, les membres du conseil municipal, les représentants

des corps constitués et les représentants des associations d’anciens

combattants, accompagnés de la fanfare de l’école de musique et de nombreux

Saint-Briciens, se sont rendus au monument aux morts où ont eu lieu

le dépôt de gerbes et discours.

Avenue des Tilleuls : les habitants concertés

9 mai. L’équipe municipale a souhaité évoquer avec l’ensemble des riverains

de la rue des Tilleuls le projet de requalification du réseau d’assainissement

de leur rue et les a conviés lors d’une réunion publique. Au fil de

l’exposé, elle a présenté la nécessité de réfection de ce réseau et l’urgence

d’effectuer les travaux d’assainissement en raison de son caractère vétuste

et dangereux. À l’issue de cette présentation complète, avec son calendrier

des travaux et ses conséquences directes sur le cadre de vie, ce projet d’envergure

a été voté à main levée par l’assistance et validé par une très grande

majorité.

Commémoration de l’abolition de l’esclavage

10 mai. La Ville a célébré au monument aux morts, avec l’association

COMET, présidée par Angel Jean-Noêl, l’abolition de l’esclavage, à l’occasion

de la « Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en métropole

» fixée depuis 2001 au 10 mai. « Il faut le redire, a souligné Angel Jean-

Noël, cette histoire ne concerne pas seulement les descendants d’esclaves,

ni strictement les territoires qui ont connu l’esclavage ». La soprano Marie-

Claude Bottius a chanté la Marseillaise pour conclure cet hommage.

n° 112 - juin 2012

Concert-conférence autour

du chevalier Saint-George

10 mai. En parallèle d’une exposition, organisée par l’association

COMET, une conférence a été animée par Alain Guédé et Ferdinand

Rakotoson au TOPF Silvia Monfort avec pour thème « Saint-George et les

femmes des Lumières ». Le public a ainsi écouté des pièces de musique signées

du Chevalier Saint-George, interprétées par la soprano Marie-Claude

Bottius, le violoniste Nikolaï Managadze et la pianiste Aeyoung Byun.

F’estival des loisirs : une première réussie

12 mai. Cette première initiative de la Ville pour présenter les différentes

activités « grandeur nature » de l’été, proposées aux 3-17 ans, a remporté

un vif succès avec environ 800 personnes. Rien de tel qu’une belle journée

ensoleillée pour passer en famille, des moments chaleureux et conviviaux à

essayer les différents ateliers avant de s’inscrire car les places seront prises

d’assaut : grimper aux arbres, les arts du cirque, les ateliers culinaires ont fait

la joie des petits et des grands entre autres, sans compter les spectacles de

magie ou plus impressionnant, les cracheurs de feu, qui ont ravi un public

venu en nombre.

Expression libre et échanges d’idées

6 rendez-vous en mai. La première étape de la démarche Agenda

21 vient de s’achever. 6 cafés de Développement Durable ont eu lieu à la

brasserie au « Cœur de Saint-Brice », ce fut de grands moments de partage

et de convivialité entre habitants, élus et administratifs. Un grand merci à

tous les participants !

Céline Salfati, adjointe au maire, en charge de l’Environnement, a présenté le

diagnostic de la Ville, élaboré au regard du développement durable, par Etik-

Presse. Tous les points étudiés à travers 6 thématiques ont été enrichis par

les enjeux relevés lors de ces nombreux échanges. Dès septembre, la Ville

amorcera la 2 e phase, en réitérant ces rencontres, afin d’élaborer ensemble

un véritable plan d’actions concret pour Saint-Brice.


Cartes nationales d’identité (CNI)

Les démarches pour les CNI se font

désormais à l’accueil de la mairie et

non plus à la police municipale.

Rens. au 01 34 29 42 00

Cours d’anglais : un professeur

bénévole

Le service Culturel recherche un bénévole

pour donner des cours d’anglais adultes

débutants et perfectionnement pour la rentrée

2012-2013.

Si vous êtes intéressés, contacter

le service Culturel au 01 39 33 01 84

ou culturel@saintbrice95.fr

Élections législatives

Elles se dérouleront les 10 et 17 juin prochain

dans les bureaux de vote de la commune.

Pour ceux qui seraient absents et donc,

dans l’impossibilité de voter, pensez au

vote par procuration. Attention, cette dernière

étant envoyée par courrier recommandé

avec accusé réception à la mairie, il

ne faut pas négliger le temps nécessaire à

son envoi. Aussi, cette démarche est à faire

dès à présent dans un bureau de la police

nationale ou à la gendarmerie. Les procurations

sont réceptionnées en mairie jusqu’au

samedi midi, jour précédent le vote.

Info plus : Savez-vous qu’une procuration

peut être établie pour un scrutin,

deux tours de scrutin ou sur une année ?

Alors, n’hésitez plus.

Rens. au 01 34 29 42 00

Le restaurant Septième set

est ouvert

Malgré les travaux au complexe tennistique

de la Solitude pour son extension, le restaurant

Septième set reste ouvert et vous

accueille du mardi midi au samedi midi. Le

dimanche midi et les soirs de la semaine

sont sur réservation uniquement.

Complexe de la Solitude, rue de la Forêt

Rens. au 06 30 37 47 29

Logement intergénérationnel

L’association Ensemble2Générations, qui

s’implante dans le Val d’Oise, a pour objectif

de développer le logement intergénérationnel,

favorisant le logement étudiant à

moindre coût, tout en rompant la solitude

des seniors. Cette initiative, soutenue par le

Conseil général, repose sur la constitution

de « binômes étudiant-senior », la personne

âgée mettant à disposition une chambre

dans son logement, pour une année universitaire,

en contrepartie d’une présence

bienveillante et de temps partagés de

convivialité.

Les seniors qui seraient intéressés peuvent

prendre contact directement avec la responsable

de l’antenne valdoisienne, Elise Joly.

Rens. au 06 26 66 29 51

Courriel : e.joly@ensemble2generations.fr

www.ensemble2generations.fr

Enquête Insee

L’Institut national de la statistique et des

études économiques (Insee) réalise jusqu’au

30 juin une enquête sur les ressources et

les conditions de vie. Certains logements

interrogés se situent sur la commune. Les

ménages qui y habitent sont interrogés par

un(e) enquêteur(trice) de l’Insee, muni(e)

d’une carte officielle. Ils sont prévenus individuellement

par lettre et informés du nom

de l’enquêteur.

Les réponses fournies lors des entretiens

resteront anonymes et confidentielles,

comme la loi en fait la plus stricte obligation.

Elles serviront uniquement à l’établissement

de statistiques.

Merci de leur réserver un accueil favorable.

En tout état de cause, si vous avez un

doute lorsque vous êtes démarché à domicile,

n’hésitez pas à contacter la mairie

pour en connaître la légitimité.

L’Artisanat en fête

La 1 re édition du salon des meilleurs ouvriers

de France, des artisans et des apprentis du

Val d’Oise ouvre ses portes à l’Hippodrome

d’Enghien-Soisy, du 2 au 10 juin.

Pour fêter ses 15 ans, la Chambre de métiers

et de l’artisanat du Val d’Oise associe

une exposition et des démonstrations des

meilleurs ouvriers de France (bois, textile,

métal, cuir bijou…) avec des animations

(esthétique, boulangerie, cuisine, automobile,

bâtiment…) et des spectacles pour tous

(démonstrations de cerfs-volants, projection

de films…).

Venez participer à cette fête en famille !

Au salon « L’artisanat en fête », vous trouverez

des artisans exceptionnels, des perspectives

d’emplois, une formation, et même,

pourquoi pas, une entreprise pour investir

dans une nouvelle activité commerciale.

De 10 h à 19 h, à l’hippodrome

d’Enghien - 1 Place A. Foulon –

95230 Soisy-sous-Montmorency

Si vous ne recevez pas votre Saint-Brice mag tous les mois,

contactez le service Communication au 01 34 29 42 56 / 73.

Carnet

à savoir...

Naissances

Dalphyne et Dulvhyanne Antoine, le 2 mars

Daniel Alimi, le 14 mars

Léa Yahiaoui, le 17 mars

Leny Morand, le 18 mars

Keyliah Basinc-Cauver, le 24 mars

Ines Boukhrissi, le 25 mars

Noémie Traoré Rose, le 28 mars

Maxym Perez Brouet, le 30 mars

Eden Braka, le 5 avril

Maëlys Granjan Lepage, le 6 avril

La Ville adresse ses sincères félicitations

aux parents.

Mariages

Julien Gudiel et Anissa Menadi, le 27 avril

La Ville adresse ses vœux de bonheur aux

jeunes mariés.

Collecte des ordures ménagères :

- les rues bleues : jeudi

- les rues rouges : lundi et jeudi

Collecte des déchets recyclables : lundi

Collecte des déchets végétaux : mardi 5, 12,

19, et 26 juin

Collecte des déchets encombrants :

- les rues bleues : jeudi 21 juin (3e jeudi

du mois)

- les rues rouges : mercredi 20 juin (le

mercredi précédent le 3e Notez-le

jeudi du mois)

Les bacs doivent être sortis fermés, au

plus tôt la veille du ramassage, à 19 h,

et doivent être rentrés le jour même de la

collecte avant 20 h. Dans le cas contraire,

les riverains s’exposent à une verbalisation.

Collecte de déchets polluants : samedi 16 juin

à Ézanville, place Elluin-Devilliers

Permanences

• Votre député Jérôme Chartier assure une

permanence à l’Hôtel de Ville de Domont le

lundi de 17 h 30 à 19 h 30. Merci d’annoncer

votre venue le lundi matin au 01 39 35 55 01.

• Sa suppléante, Marcelle Cayrac, assure

une permanence à l’Hôtel de Ville de Saint-

Brice essentiellement sur rendez-vous au

01 34 29 42 00.

• Stéphanie Guittonneau, conseillère municipale,

déléguée à la Petite enfance et aux

Crèches reçoit sur rendez-vous les familles

dont les enfants ont de 0 à 3 ans. Contacter

le service Enfance au 01 34 29 42 30.

Consultations

Consultations gratuites d’avocats sans

rendez-vous en mairie de 10 h à 11 h 45 :

samedi 2 juin

Consultations gratuites de notaires sans

rendez-vous au CCAS de 9 h à 11 h 45 :

reprise en septembre

SAINT-BRICE mag

Hôtel de ville : 14, rue de Paris

95350 - Saint-Brice-sous-Forêt

Directeur de la publication : Alain Lorand • Directeur

de la rédaction : Angel Jean-Noël • Rédaction/

Photos : Sandrine Fanelli, Sophie Hay (service

Communication), RDVA (S. Brianchon, L. Haladjian, G.

Choquet) • Publicités : Publicités : ESER, M. Bellec au

01 48 12 00 40 ou 06 83 14 45 60 ou contact@eser.fr. •

Maquette : RDVA (01 34 12 99 00) • Tirage : 6 600 exemplaires -

Dépôt légal à parution

Site internet : www.saintbrice95.fr

Courriel : servicecommunication@saintbrice95.fr

La ville remercie les associations pour leur

collaboration et les annonceurs pour leur

participation.

n° 112 - juin 2012

17


18

Vie politique

Expression de la majorité

municipale

Vous avez dit travaux ?

Encore des travaux !

Toujours des travaux !

Il y a ceux que l’on ne voit pas, ceux que l’on

découvre et ceux qui perturbent la vie de nos

citoyens.

Depuis 2001, en arrivant aux affaires, Alain

Lorand et l’équipe municipale se sont engagés

comme promis dans un vaste programme de

rénovation, d’entretien, de mises aux normes

particulièrement dans les groupes scolaires et

sur de nouveaux projets qui ont considérablement

enrichis le patrimoine de la ville.

Idem pour l’assainissement, l’enfouissement

des réseaux, programme de rénovation des

rues et des trottoirs. Sans oublier l’environnement

et le fleurissement !

En 2008, nous avons poursuivi ces énormes

chantiers. Aujourd’hui, nos engagements sont

tenus bien au-delà de ce que nous avions

prévu. Pendant des années, ces travaux

avaient été négligés, voire abandonnés.

Nous considérons que mieux vaut prévenir

que guérir ! Cela coûte moins cher aux contribuables

que nous sommes.

Cette politique d’investissement ambitieuse

est poursuivie durant cette deuxième partie

du mandat et tous les projets seront menés

à leurs termes.

Nous assumons nos choix et nos projets sont

réalisés sans emprunt supplémentaire tout

en continuant à désendetter la ville. Voilà la

vérité !

Pas toujours facile pour les élus dans le choix,

la décision, l’urgence de ne pas désavantager

tel quartier par rapport à un autre, de mettre

telle rue en sens unique. La prise de décision

implique l’action et c’est ce que nous avons

décidé de faire au risque d’être critiqués.

Nos opposants du conseil municipal, avec

des idées très différentes, sont souvent en

désaccord entre ceux qui ont été aux affaires,

qui n’ont rien fait ou si peu, et ceux qui nous

reprochent de trop en faire. Il est très facile de

quitter régulièrement la salle du conseil plutôt

que d’apporter des propositions concrètes. Ils

sont constamment dans la désinformation et

la critique non constructive.

Nous sommes dans la réflexion et l’action

pour l’amélioration de la vie quotidienne des

Saint-Briciens et l’embellissement de notre

ville que nous aimons tous. Derrière nous,

déjà 10 années d’actions et ce, dans tous les

secteurs !

Groupe de la majorité municipale

avec Alain Lorand

n° 112 - juin 2012

Expression des conseillers n’appartenant pas

à la majorité municipale

(Article L2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales qui limite le contenu du

bulletin à la diffusion d’informations « sur les réalisations et la gestion du conseil municipal… »).

Vive le 10 mai !

Nous avons de bonnes raisons de fêter ce jour

pour ceux qui se retrouvent dans la gauche au

moment où nous vivons une alternance à la

tête du pays.

Le 10 mai est maintenant une journée de

commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Les rappels historiques sont nécessaires.

Nous l’avons constaté ces dernières semaines

au cours de la campagne électorale ; les

étrangers ont trop souvent été stigmatisés

comme responsables de tous les problèmes.

En temps de crise, les discours qui montrent

du doigt ceux qui sont d’une autre culture et

différents « blacks et beurre » sont pour nous

insupportables.

Bravo pour la belle exposition sur la lutte des

Femmes noires contre l’esclavage et pour leur

émancipation. Nous avons aussi apprécié la

conférence et le concert pour promouvoir

les œuvres de Monsieur de Saint George,

« le Nègre des Lumières » en rappelant son

parcours exemplaire.

Un regret tout de même ; l’Association COMET

avait convié des concertistes de grande qualité

et de très haut niveau : pianiste, violoniste et

soprano, des virtuoses. Cependant un concert

dans le couloir du Complexe sportif avec une

manifestation au théâtre et des matches dans

le gymnase se sont traduites par un brouhaha

constant pendant toute la manifestation ;

des enfants dans le théâtre, un va et vient

permanent des sportifs…

Certains des participants l’ont interprété

comme un manque de considération à leur

égard et étaient plutôt agacés.

C’est vraiment dommage pour cette très belle

manifestation.

Michel Moha, Gérard Huyet,

Pierre Baudin, Jean-Pierre Bouges

(Groupe Rassemblement

pour Saint-Brice)

Jean-Paul Dondero, Brigitte Beaumanoir,

Tanios Saïd, Nathalie Hassan-Journo

(Groupe Saint-Brice Solidaire)

http://saint-brice-solidaire.fr

Vous pouvez retrouver l’intégralité des comptes rendus des conseils municipaux sur le site internet de la ville :

www.saintbrice95.fr


Plan Local d’Alerte et d’Urgence

Actualités

La Ville invite les personnes âgées ou handicapées de la commune (ou leurs proches) à s’inscrire sur le registre

communal des personnes isolées. En cas de canicule, les services du CCAS pourront prendre de leurs nouvelles et

intervenir si besoin. Pour vous inscrire, ou inscrire un proche (avec son accord), appelez le 01 34 29 42 16,

renvoyez la fiche de contact au CCAS ou téléchargez-la sur notre site internet www.saintbrice95.fr

Fiche de contact

À renseigner et faire parvenir à l’adresse suivante :

CCAS – 14 rue de Paris 95350 SAINT-BRICE-SOUS-FORÊT - ou par courriel à ccas@saintbrice95.fr

❏ Je suis âgé(e) de 65 ans et plus, isolé(e) et je réside à mon domicile.

❏ Je suis âgé(e) de plus de 60 ans, reconnu(e) inapte au travail, isolé(e) et je réside à mon domicile.

❏ Je suis adulte handicapé(e), bénéficiaire d’un des avantages suivants : AAH, ACTP, carte d’invalidité, reconnaissance de la qualité de travailleur

handicapé, pension d’invalidité servie au titre d’un régime de base de la sécurité sociale ou du code des pensions militaires d’invalidité et des

victimes de guerre et je réside à mon domicile.

Je désire être inscrit(e) sur le registre communal des personnes isolées pour bénéficier des interventions des services sanitaires de ma commune

dans le cadre du Plan départemental d’alerte et d’urgence en cas de risques exceptionnels (loi n° 2004-626 du 30 juin 2044 et décret n° 2004-

926 du 1 er septembre 2004).

Nom : ............................................................................................................................. Prénom : ...................................................................................................................

Date de naissance (jj/mm/aaaa) : .....................................................................

Adresse : ........................................................................................................................................................................................................................................................................

..........................................................................................................................................................................................................................................................................................

95350 Saint-Brice-sous-Forêt

Téléphone : ................................................................................................................

Services intervenant à domicile

• Médecin traitant

Nom et adresse : ......................................................................................................

.........................................................................................................................................

Tél. : ...............................................................................................................................

• Infirmière

Nom et adresse : ......................................................................................................

Tél. : ...............................................................................................................................

• Aide à domicile

Nom et adresse : ......................................................................................................

.........................................................................................................................................

Tél. : ...............................................................................................................................

• Autres : .....................................................................................................................

.........................................................................................................................................

Personne à prévenir en cas d’urgence

Nom : ............................................................................................................................. Prénom : ...................................................................................................................

Adresse : .......................................................................................................................................................................................................................................................................

..........................................................................................................................................................................................................................................................................................

Tél. : ................................................................................................................................

Date de la demande (jj/mm/aaaa) : .................................................................

Faite par :

❏ l’intéressé(e)

❏ le représentant légal (nom, prénom, téléphone) : ...................................................................................................................................................................................

..........................................................................................................................................................................................................................................................................................

❏ un tiers (nom, prénom, téléphone, qualité) : .............................................................................................................................................................................................

..........................................................................................................................................................................................................................................................................................

Vous disposez, conformément aux dispositions de la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements de données à caractère

personnel et modifiant la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données

vous concernant. Ces données nominatives ne peuvent être consultées que par les agents chargés de la mise en œuvre de ce recueil et de celle du plan d’alerte et d’urgence visé à

l’article L.116-3 du code de l’Action Sociale et des Familles. Ces informations sont recueillies, transmises et utilisées dans des conditions garantissant leur confidentialité et selon des

modalités fixées par le décret n° 2004-926 du 1er septembre 2004.

n° 112 - juin 2012

19

More magazines by this user
Similar magazines