Evaluation CM2 suite

www3.ac.clermont.fr

Evaluation CM2 suite

Evaluation CM2

et après

C. Colonna d’Istria

CPC

Février 2011


Mathématiques

Exercice 2

A/ Entoure la fraction égale à 6,02

item 66 56,6% de réussite

60/2 62/10 602/100 620/100

B/ Entoure le nombre à virgule égal à 3/10

item 67 45,6% de réussite

3,10 0,3 0,03 30,00 3,00

C/ Ecris ¼ sous la forme d’un nombre à

virgule item 68 23,8% de réussite


Passer d’une écriture fractionnaire à une écriture à virgule et

réciproquement

(compétence des progressions CM1)

passer d’une écriture fractionnaire à une écriture à virgule et réciproquement

Causes possibles des difficultés

• Méconnaissance de l’écriture fractionnaire (numérateur, dénominateur)

• Méconnaissance de l’écriture décimale (partie entière, partie décimale,

association « dixième » avec 0,1, « centième » avec 0,01 etc.) et du sens

d’un nombre décimal.

• Mauvaise position de la virgule.

• Nombre ou place des 0 erronés.

• L’équivalence écriture fractionnaire/ écriture décimale n’a pas été

appliquée.

• La mémorisation des correspondances (0,5 = un demi = ½, 0,25 =

1/4etc.) entre les différentes écritures des fractions usuelles n’est pas

suffisante.

• La réactivation de ces notions depuis le CM1 n’a pas été suffisante


Pistes de travail

· Les écritures à virgule prennent sens en étant mises en relation avec les

fractions décimales.

· Proposer le placement des nombres sur une graduation. Utilisation de la

bande numérique graduée.

utilisation de papier millimétré, en insistant sur le sens effectif des

graduations : représentations différentes de ces graduations (bandes

numériques, droites, absence ou présence de zéro, sens de lecture …)

Utilisation du tableau de numération

– Profiter de toutes les situations de classe : distribution en parts égales,

comparaison exprimant le rapport entre deux quantités.

– Rendre explicites les expressions de la langue courante : demi journée,

double décimètre, dont celles concernant la lecture de l'heure (un quart

d'heure, ...).

Entraînement, par dictées et par batteries d’exercices à l’écriture fractionnaire

et à l’écriture décimale y compris en systématisant sur les temps de calcul

mental.

– S'approprier le vocabulaire : pour chaque phrase exprimant une relation

arithmétique, demander à l'oral et à l'écrit la phrase utilisant la relation

réciproque : 5 5 est est le le tiers tiers de de 15 15 --> --> 15 15 est est le le triple triple de de 5.

5


Des outils

Dictées de nombres.

Jeux de calcul mental

Découverte et emploi du vocabulaire mathématique

(doubles/moitiés, triples/ tiers, quarts/quadruples…) en associant ces

mots aux expressions : deux fois plus ; deux fois moins…

Voir les documents joints issus du travail des conseillers

pédagogiques des Deux Sèvres (CPC 79) :

Fractions

Fractions décimales

Jeu « quel est ce nombre ? »

Le CD Outil : J'écoute puis j'écris (outils pédagogiques)

Logiciels gratuits :

Logiciels gratuits :

Le matou matheux

Écriture de nombres

Fractions chez arc-en-logiciel


Savoir organiser les données d’un problème en vue de sa résolution

(Compétence CE2)

Savoir organiser les données d’un problème en vue de sa

résolution.

résolution

exercice 19 F

Calcul l’écart de population entre les Inuits et l’ensemble des ethnies

YUIT


Document 2

Nom des

ethnies

Population

(Nombre

d’individus)

Aléoutes 2 200

Carélien 131 000

Dolgane 7 330

Entse 327

Evène 19 542

Evenk 36 377

Finnois 4 886 108

Items 63 28,5% de réussite

Nom des

ethnies

Population

(Nombre

d’individus)

Hanty 28 773

Inuit 90 000

Komi 344 500

Mansi 11 573

Nenetse 41 454

Nganassan 874

Sâme 57 200

Nom des

ethnies

Population

(Nombre

d’individus)

Selkoupe 4 367

Tchouvantse 1 200

Yakoute 443 852

Youkaghir 1 529

Yuit Alaska 21 000

Yuit Alutiiq 3 000

Yuit Sibérie 2 400


Causes des difficultés

Non identification du document ou partie du document à utiliser pour

donner la réponse.

Non compréhension de certains mots.

Difficulté de calcul de l’écart : non maîtrise des calculs avec des

unités de mesure du temps.

Difficulté à dégager les différentes étapes des calculs à effectuer.

Difficulté à utiliser l’opération adéquate.

Difficulté à associer le lexique à la résolution mathématique adaptée.

Difficulté à résoudre des problèmes faisant appel à des situations de

la vie courante.

Difficulté à mener un raisonnement logique et de le formuler par

écrit : chronologie du traitement des informations et interprétation

des résultats.

Ne pas avoir pris en compte que les Yuits se retrouvent dans trois

ethnies.


Pistes de travail

Proposer différentes façons de se représenter le

problème : dessin, schéma, arbre à calcul.

Proposer aussi de mimer.

Trouver la question intermédiaire.

Travailler différentes manières de résoudre un

problème ou de conduire des calculs (écart…)

Apprendre à estimer le résultat d’un calcul et à

l’interpréter pour formuler une réponse.

Enfin aider à réorganiser les données sous d'autres

formes (tableau, schéma, plusieurs tableaux ...)


Des outils

Banqoutil

Savoir organiser des données

Documents d’accompagnement

Maths primaire : p. p.

12-14 | p. p.

15-19

Maths C3 : p. 15-17

Lire-écrire : p. p.

15-17


Lecture - Illettrisme

Définitions:

L’illettrisme

On parle d'illettrisme

d'illettrisme

quand il y a eu apprentissage de la lecture et

de l'écriture mais que cet apprentissage n'a pas conduit à leur

maîtrise ou que la maîtrise en a été perdue. « Illettré » se dit d’un

adulte ayant été scolarisé mais qui a progressivement perdu

ses acquis. acquis

Ne pas confondre avec

L’analphabétisme

L'analphabétisme tient les personnes concernées dans une

impossibilité de manier la langue parce qu’elles ne sont pas allées à

l’école. « Analphabète » se dit d’un adulte n'ayant jamais été

scolarisé, ne sachant donc ni lire ni écrire.

écrire


Repérer dans le texte des informations explicites

(CE2 CE2 Repérer dans un texte des informations explicites en s’appuyant en

particulier sur le titre, l’organisation (phrases, paragraphes), le vocabulaire.

CM1Repérer CM1Repérer

dans un texte des informations explicites et en inférer des

informations nouvelles (implicites).)

Document n° 1

Vivre dans le Grand Nord

Le réchauffement climatique fait peser sur l’environnement une menace et risque, en conséquence, de faire

disparaître le mode de vie ancestral des peuples de l’Arctique.

En En quoi quoi le le réchauffement climatique bouleverse-t-il le le mode mode de de vie vie de de ces ces habitants ? ?

La fonte de la banquise liée au réchauffement de la planète va se poursuivre en Arctique, au cours des

prochaines décennies. La banquise pourrait même disparaître totalement, durant l’été, d’ici 2040. Un

phénomène qui s’accompagne déjà :

- d’un rétrécissement des territoires de vie pour les peuples et les animaux polaires,

- de modifications des territoires de chasse,

- de bouleversements dans les modes de vie des communautés humaines arctiques.

Qui Qui sont sont les les peuples de de l’Arctique ? ?

Près de quatre millions d’habitants vivent aujourd’hui en Arctique. On compte 43 ethnies dans ces territoires

lointains. Parmi les plus importantes, celle des Inuits a une population de 90 000 individus qui parlent la

langue « eskaléoute ».

Certains Inuits se sont sédentarisés dans la région de Thulé, au nord du Groenland. De nombreux groupes

ethniques continuent leurs activités traditionnelles en s’adaptant au monde moderne. Le gibier est abondant

ainsi que les poissons qui ne subissent aucune pression de la part de l’homme. Les peaux de bêtes sont à la

base de la vie du chasseur inuit et de sa famille : une paire de bottes nécessite une peau de phoque, un kayak

cinq peaux de phoque. Pour mieux se protéger du gel, certains Inuits tiennent entre leurs dents une queue de

renard.


Les difficultés de compréhension : automatisation de la

reconnaissance des mots, mauvaise fluence de lecture.

La lecture imprécise, partielle de la question.

Les diverses désignations d’un même personnage ne sont pas

identifiées.

Le déficit lexical par rapport au thème.

Les difficultés à faire des inférences.

Le choix de stratégie inadapté pour répondre à la question.

Identifier le type de question. (Se référer aux travaux de

Roland Goigoux et Sylvie Cèbe).


Pistes de travail

Identifier le type de question. (Se référer aux travaux de Roland

Goigoux et Sylvie Cèbe).

Réaliser une typologie des questions de lecture :

1. Les mots utilisés dans la question sont dans le texte.

2. Les mots utilisés dans la question sont des synonymes de

ceux du texte.

3. Il faut mettre en relation des informations dispersées dans le

texte.

4. Il faut une connaissance du monde en rapport avec le texte.

Identifier les différents personnages. Souligner d’une même couleur

toutes les désignations d’un même personnage.

Remplacer les pronoms désignant un personnage par un nom propre,

des noms communs, des groupes nominaux.


Des outils

Lire et lier édition Retz

300 exercices de compréhension,

d’inférence

www.orthoedition.com

Aider les élèves à comprendre D. Gaonac’h

et M. Fayol ( R. Goigoux p. 195 à 207)

Je lis, je comprends: http://circ36http://circ36chateauroux.ac-orleans

tours.fr/eva/spip.php?article129

More magazines by this user
Similar magazines