Troisième partie

darnault.militaires.info

Troisième partie

ses efforts, daignaient à peine répondre à son feu. Mais tout-à-coup descendant avec fracas des blocs

de rochers, Ils lèvent la tète et voient le danger qui les menace: ils ne se déconcertent pas cependant;

loin de là, ils s'emportent, veulent venger par les flammes une si audacieuse agression. Une forêt

épaisse ceint la montagne, ils y mettent le feu. Mais la division arrive au pas de charge. Le souslieutenant

Larousse prend son élan, les troupes le suivent, et le fort est emporté. Enlevée d'assaut, la

garnison devait passer par les armes; mais le soldat, aussi humain que brave, se borne à la constituer

prisonnière.

Disposition des troupes entre l’Adige et Salo (1 ier juin 1796).

Lettre de Bonaparte à Masséna :

Aussitôt que le général de division Sauret sera arrivé, le Général Masséna lui donnera le

commandement de la 27 e demi-brigade légère, de la 29 e légère, de celle des Allobroges et de la 11 e

de Bataille, lesquelles sont à Salo et sous Peschiera.

Bataille entre les Autrichiens commandés par le prince Charles. Les Français aux ordres de

Bonaparte. L’armée autrichienne est mise en déroute.

La demi-brigade (850 hommes) quittera Milan le 17 juin 1796 (division aux ordres du général

Rusca, piémontais proche de Bonaparte ) avec la 29 ième division du général Sauret Rocca-d’Anfo

(6 août 1796). Au 1 ier novembre la 27 e est dans la division du général Vaudois au niveau de Trente.

Suite aux attaques des autrichiens par le Nord la division se replie en débandade, puis bénéficiant

d’un appui français venu de Vérone, elle se stabilise au Niveau de Monte Baldo et du verrou (chiusa)

du plateau de Rivoli. Bonaparte s’adresse à la division Vaudois « Soldats, je ne suis pas content de

vous… » ils répondirent « Mettez nous à l’avant-garde… ». Vaudois avait perdu beaucoup

d’hommes et la division n’avait plus que 6 000 hommes. « Vaudois , nullement propre à commander

une division » (Maréchal Marmont). La 27 e aux ordres de Fiorella est établie à Busso et garde la

sortie des défilés de l’Adige. Les trroupes autrichiennes bloquées dans la vallée de l’Adige

Bonaparte battra les ceux venus par Montebello à Caldiero et Arcole ( 12- 16 novembre). La 27 e qui

ne participe pas est à Bussolengo avec 1 343 hommes.

En décembre 1796 les grenadiers et quatre compagnies de la 27 e demi-brigade participent à

l’expédition d’Irlande aux ordres de Grouchy. Cela ce solde par un aller-retour sans débarquer.

Tagliamento : 16 mars 1797 (26 ventôse an V ).

Le 11 thermidor an IV, le général Desaix est blessé à la tête des ses troupes pendant la retraite de

Salo. Le lendemain, il pénétra dans cette ville, s'empara de deux pièces de canon, de deux drapeaux

et de 200 Autrichiens, poursuivit l'ennemi et délivra le général Guieux et 300 Français. Il se rendit

maître de Rocca-d'Anfo le 19, et de Stora le 23. Le 1er fructidor il reçut une blessure en s'emparant

d'une redoute armée de deux canons; il courut de grands dangers le 19, dans une reconnaissance

sur l'Adige. Le 22, il prit San-Michaeli; le 1er jour complémentaire, le général Vaubois lui ordonna

de tenir jusqu'à la dernière extrémité au plateau de Rivoli. Il fit ses dispositions en conséquence;

mais, cerné par des forces supérieures, couvert de blessures', il tomba au pouvoir des Autrichiens,

qui le conduisirent en Hongrie. Après une captivité de sept mois, il revint en Italie à la suite d'un

échange.

Le 26 prairial an V (14.6.1797) la 27 e est dans la brigade Duphot, avec la 20 e dans la 2 e division de

l’armée d’Italie, au ordre de Bonaparte. En Août Bonaparte est à Milan, La 27 e est à Porto-Legnaga,

elle reçoit l’ordre de se rendre à Salo. Un bataillon à Peschiera. En novembre la 27 e est à Coni.Au

premier vendémiaire An VII (11.9.1798), elle est à l’armée d’Italie (journal militaire 1798-1799)

dans la division Meynier. Le 15 nivôse an VII le journal militaire indique que le régiment est à

l’Armée de Rome.

6

Similar magazines