en ile-de-france - Géothermie Perspectives

geothermie.perspectives.fr

en ile-de-france - Géothermie Perspectives

DOGGER - CARTE DES TEMPÉRATURES

4

efficace

Une ressource naturelle

la Géothermie

laGéothermie

écologique

- Les sables du Néocomien, 150 m en moyenne en dessous

de l'Albien, offrent une eau entre 35°C et 50°C peu

minéralisée. A l'aplomb de Paris, cet aquifère se situe

à 750 m de profondeur (eau à 35°C) et peut atteindre

1100 m au centre du bassin (eau à 50°C). Une seule

application pour le chauffage, couplée à l'alimentation

en eau potable, existe à ce jour à Bruyères Le Châtel

(dans un établissement du CEA).

- Les calcaires du Lusitanien datent du Jurassique.

L'eau qu'ils véhiculent est à une température de 50°C

en moyenne avec une profondeur au centre du bassin

de 1500 m. Ils présentent un potentiel intéressant pour

l'instant inexploité.

- Les calcaires du Dogger datent du Jurassique moyen

(170 millions d'années). La température y varie entre

56 et 85 °C avec une minéralisation totale allant de

6,5g/l à 35g/l. La salinité de l’eau et la présence de

certains éléments chimiques comme les sulfures

induisent, pour l’exploitation géothermique, la mise

en place de dispositifs de protection contre la corrosion.

Le potentiel thermique de cet aquifère est exploité en

Île-de-France car sa localisation concorde bien avec

les zones urbanisées denses.

- Les grès du Trias (225 à 195 millions d'années). L'eau

qu'ils recèlent affiche des températures supérieures à

80°C. La salinité (supérieure à 80g/l) est élevée. La

réinjection dans cette structure argilo-gréseuse rend

l’exploitation de cette aquifère difficile.

11

économique

de l’Île-de-France

More magazines by this user
Similar magazines