Pure Verite 1979 (No 07) Jui-Aou - Herbert W. Armstrong Library ...

herbert.armstrong.org

Pure Verite 1979 (No 07) Jui-Aou - Herbert W. Armstrong Library ...

comme provisions. Semblables à de

bons fermiers biologiques, elles s'en

servent au contraire pour produire

leur mini-tas de compost, en mâchant

d'abord les feuilles de façon à les

réduire en menus fragments, puis en

les mouillant de leur propre salive et,

enfin, en les fumant au moyen de

leurs déjections. Sur ce compost, les

fourmis cultivent des champignons

qui servent à nourrir la fourmilière.

Mais là ne s'arrêtent pas les talents

agricoles de la coupeuse de

feuilles. Celle-ci, en effet, veille également

à maintenir la température

Peter Wald—Bruce Coleman

LES FOURMIS COUREUSES DE FEUILLE DECOUPENT, avec précision, des fragments

de végétation semi-circulaires pour les transporter jusqu'à leur fourmilière.

Le gros plan (ci-dessus) montre une ouvrière qui débite un bout de feuille, tandis

qu'une autre (ci-dessous) transporte une partie de feuille jusqu'au tas de compost

appartenant à la colonie.

optimale nécessaire à sa culture de

champignons, en ouvrant ou en fermant

des cheminées d'aération, construites

par elle, près de la chambre de

culture.

Les fourmis n'apprennent pas à récolter

des feuilles ni à cultiver leurs

champignons de couche: elles le font

d'instinct.

Mais un niveau de perfectionnement

aussi élevé chez la "primitive"

fourmi pourrait-il être le fruit du

temps, du hasard ou de la sélection

naturelle? Comment les ancêtres de

la fourmi découvrirent-ils l'art de

Raymond A. Mendez—Animais, Anii

l'horticulture organique — celui de

cultiver un champignon à l'aide de

feuilles d'arbre mâchées et enrichies

de fumier? Qui a appris aux fourmis

coupeuses de feuilles l'art du contrôle

de la température? N'est-il pas raisonnable

de conclure qu'elles ont dû

bénéficier d'une aide surnaturelle?

Chose intéressante, les fossiles de

fourmis les plus anciens que l'on connaisse

sont apparemment identiques

aux espèces actuelles. Pour cette raison

et beaucoup d'autres, les fourmis

posent un problème gigantesque à la

théorie de l'Evolution, n

La poRE VERITE juillet-août 1979 15

More magazines by this user
Similar magazines