agenda - 491

491.fr

agenda - 491

MENSUEL GRATUIT

n° 179 MARS 2012

17 e année

FRANZ TREICHLER - PIERS FACCINI - LAURE ADLER - ZIMMERMANN & DE PERROT

LOUIS SCLAVIS - JEAN-CHISTOPHE MEURISSE - À VAULX JAZZ - ÉLECTROCHOC - LAURENCE TERK...

C u l t u r e s u r b a i n e s e t d ’ a i l l e u r s • G r a n d L y o n , V i l l e f r a n c h e / S a ô n e , R é g i o n …


FRANZ

TREICHLER

Sébastien, le programmateur du Bourg (ancien cinéma

devenu club, Lausanne, Suisse) m’avait contacté à

maintes reprises pour participer à la série de

cinés-concerts appelée “les Bandes du Bourg”.

J’avais chaque fois décliné, car j’étais à cette époque

trop occupé avec les Young Gods et également assez

embêté quant au choix d’un film. J’y réfléchissais

souvent, car l’idée me plaisait, mais je n’arrivais

pas à me situer dans ce projet. D’un côté je trouvais

que c’était énormément de travail, et de l’autre je

n’étais pas sûr de vouloir accompagner un long

métrage en musique, en suivre la narration, en

dramatiser l’histoire. J’ai toujours pensé qu’une

bonne musique de film est une musique qu’on ne

remarque pas, mais que par contre, si on l’entend

dans un autre contexte, elle peut éventuellement nous

replonger dans l’ambiance du film. Dans le cas d’un

ciné-concert, les choses sont bien sûr différentes :

la musique est prépondérante et on vient voir

comment Untel interprète le film avec son univers

musical personnel. Bref, je n’étais pas à l’aise.

Il y avait par contre toute une série de courts

métrages qui m’avaient marqué et qu’il était très

difficile de voir dans les circuits normaux de

diffusion. C’est à partir du film de Martin Arnold

Pièce touchée que j’ai eu le déclic. Je ne l’avais vu

qu’une fois il y a bien des années, mais je venais

de le trouver en DVD. C’est le genre de film qui n’a

pas du tout besoin qu’on lui rajoute une musique,

mais j’en suis tellement fan que la possibilité de

pouvoir le montrer à un public différent, pas

normalement exposé à ce genre, m’est apparue

comme une excellente idée. Idem pour les films

du collectif américain Fluxus : ce sont des œuvres

qu’on ne voit jamais ou alors dans de rares festivals

de films expérimentaux. J’avais vu l’intégrale de

ces films Fluxus dans ces conditions, et là, assis

dans le siège du cinéma, j’ai tout de suite entendu

des musiques dans ma tête. Ces films sont quasiment

tous muets, mais ils fonctionnent comme de la

musique : ils agissent sur le cerveau de la même

manière qu’elle, du moins c’est l’effet que ça me

BP 24 - 69910 Villié-Morgon

Tél : 04 74 04 25 71 - 06 82 37 53 38

Email : 491@wanadoo.fr - Site : www.491.fr

fait. Depuis très jeune j’ai la conviction que dans

le cerveau humain, tout à la fin de la chaîne de

perception et d’intégration de l’information, n’importe

quelle source sonore (parole, musique, bruit…)

est traduite en une image abstraite en mouvement.

Les images des films Fluxus (surtout lorsqu’il s’agit de

textures, comme celle de Nam June Paik dans Zen for

Film) sont pour moi très proches de mes images

cérébrales. Nous sommes dans le même langage,

il y a comme une connexion neuronale directe.

J’ai commencé ainsi à m’intéresser au cinéma

expérimental. Je suis remonté aux sources : aux films

expérimentaux du début du siècle passé, et j’y ai

découvert tout un monde : des perles faites avec des

bouts de ficelle, beaucoup de patience et une énorme

ingéniosité. Tout y était : poésie, mystère, humour,

audace… La plupart des films expérimentaux des

années 1920 ont été faits par des artistes proches

du mouvement dada. Le cinéma était un nouveau

média et il y avait tout à faire : parfait pour les

dadaïstes. J’ai toujours aimé ce mouvement et le

mouvement surréaliste qui l’a suivi. J’admire

spécialement leur idée de faire table rase des valeurs

établies, des conventions, du conformisme, de

l’art prévisible et de la raison, ou autrement dit de

“faire de l’anti-art”.

Le mouvement n’a pas vraiment duré longtemps

(plus ou moins de 1916 à 1923), mais son impact a

été et est toujours énorme. Fluxus (1970) d’ailleurs

se revendique du mouvement dada, et quand on

voit le travail de Martin Arnold la référence est

évidente.

l’invité du mois

Le processus de création s’est passé rapidement.

Je me suis procuré pas mal de DVD et j’ai commencé

à visionner des compilations de films dada des

années 1920. Je savais déjà que je n’allais pas en

rester à cette période et que je voulais absolument

inclure dans le choix final un ou deux films de

Fluxus et le Pièce touchée de Martin Arnold. Sur

DVD, les films des années 1920 ont déjà de la

musique. Elle a été rajoutée plus tard, mais elle est

intéressante à écouter… et à oublier assez vite,

histoire de faire de la place pour quelque chose de

neuf. Certains films me parlaient tout de suite,

d’autres pas. La sélection ne fut pas difficile. J’ai

travaillé sur plusieurs films en même temps, en

essayant d’envisager le spectacle comme un tout

plutôt que de terminer une pièce après l’autre et de

les assembler après coup. Presque tous ces films sont

en noir et blanc et il me manquait de la couleur.

J’ai trouvé la solution avec Stan Brakhage. Ses films

sont d’une incroyable minutie : il passait des heures

à découper, colorier, dénaturer, voire brûler des

bouts de pellicule, et d’autres heures à les remonter

pour en faire des espèces de peintures en mouvement,

de vrais petits bijoux d’expérimentation.

Comment rendre hommage à ces films ? Pourquoi

y rajouter des sons alors qu’ils se suffisent à

eux-mêmes ?

J’ai avancé par tâtonnement. Je visionnais un film et

essayais d’entendre ce qu’il suggérait. Je puisais dans

mes dossiers, essayais un rythme, une atmosphère,

une texture, je prenais la guitare pour tenter

quelque chose de plus organique… Je mettais

RÉDACTEUR EN CHEF BRUNO PIN

MAQUETTE ET INFOGRAPHIE JEAN-MARC CLEYET-MARREL Tél : 04 78 39 89 27

e mail : jmcleyetmarrel@wanadoo.fr - Site : jmcleyetmarrel.free.fr

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION FRÉDÉRIQUE MATAGRIN

RÉDACTION ANNE HUGUET - LAURENT ZINE - ÉTIENNE FAYE - CAROLINE FAESCH

CORRECTION ÉLODIE CHANRION

© Jean Marmeisse

Figure centrale du groupe The Young Gods,

qu’on ne présente plus, Franz Treichler

s’intéresse à un cinéma aussi riche

d’expérimentation que la musique qu’il créé

depuis plus de 20 ans. C’est donc logiquement

qu’il s’est plongé dans le registre de

l’expérimental et plus spécifiquement dans

celui du cinéma d’Avant-Garde pour composer

une bande sonore originale.

ensuite sur papier 2 ou 3 idées de bases et passais

à un autre morceau. Je n’avais pas vraiment de

règle, j’envisageais cela comme un concert avec

ses montées dynamiques, ses moments de repos

et ses respirations, sauf que là il y avait de l’image

en plus, donc beaucoup plus de possibilités.

C’étaient mes premiers pas dans ce domaine

musique-image, et cette relation est assez différente

de celle que j’ai pu vivre dans mon travail avec la

danse contemporaine. L’image demande un certain

suivi, alors que la danse contemporaine demande un

certain décalage, du moins avec les chorégraphes

avec qui j’ai travaillé. Pas de règle et laisser les

choses venir : le projet grandit ainsi comme un

puzzle, il faut d’abord en retourner toutes les pièces

du bon côté et ensuite les assembler.

Au final mon univers sonore est relativement sombre

sur ces films, mais il a une certaine cohérence. Il

résonne à cette citation de Tristan Tzara, un des

membres fondateurs du mouvement :

“Dada n’était pas seulement l’absurde, pas seulement

une blague, Dada était l’expression d’une très forte

douleur des adolescents, née pendant la guerre de

1914. Ce que nous voulions c’était faire table rase

des valeurs en cours, mais au profit, justement, des

valeurs humaines les plus hautes.”

Highlights of 2011

Un livre, Carl Johan Calleman : Calendrier maya

et théorie quantique.

Une bonne alternative à la désinformation et à

l’intox médiatique actuelle sur la soi-disant fin du

monde en 2012, une théorie très intéressante sur

les origines de la vie et notre évolution.

Un disque, Alva Noto et Ryuichi Sakamoto : Summvs.

Musique électronique minimale et piano. C’est le 4e disque qu’ils font ensemble, et les 4 sont bien.

Aurait certainement plu à Satie.

Un film, Peter Liechti : The Sound of Insects.

Une étrange réflexion sur le suicide. Étonnamment

doux et positif.

En ciné concert pendant le Festival Electrochoc

le 5 avril à Villefontaine

PUBLICITÉ Tél : 04 74 04 25 71- Portable : 06 82 37 53 38

Ce numéro contient un cahier central 4 pages : FESTIVAL À VAULX JAZZ

IMPRESSION IPS Reyrieux

...491 est édité par 491 Sarl de presse au capital de 305€ - BP 24 - 69910 Villié-Morgon

ISSN : 1268-9149 - SIRET : 40325001600021 - DIRECTEUR DE PUBLICATION BRUNO PIN

© 491 2012. Tous droits de reproduction réservés. ...491 est édité sans aucune subvention

Tirage : 32 000 exemplaires

MARS 2012

N° 179

3


4 N° 179 MARS 2012

musique

■ Lily Luca est une jeune auteure-compositrice-interprète qui chante en français.

De jolis mots bien dits pour revendiquer, contester, rêver, pleurer, rire ou simplement

raconter des histoires. Elle a posé ses valises à Lyon il y a quelques

années, et depuis elle s’active pour défendre sur scène ses chansons, une

guitare sous le bras et parfois l’accordéon en bandoulière, persuadée que

c’est en chantant qu’on devient “chanteronne”. Voix faussement naïve,

musique douce, un peu de mélancolie, un zeste d’autodérision, et en avant “la

Margot qui ondule […], agite ses gigots pour faire baver tous les nigauds” !

Salle Léo-Ferré, 2 et 3 mars

■ Il y a quelque chose de méchamment accrocheur chez Sallie Ford. Sûrement

la voix piquante et nasillarde de la délicieuse girl de Caroline du Nord qui peut

aussi monter les octaves avec une maestria de vieille routarde gorgée de

clopes et de whisky. Il y a ensuite la musique rétro et primitive de la bande à

Sallie (contrebasse, batterie, guitares) qui peut tutoyer aussi bien le rockabilly,

le doo-wop ou la country hillbilly que le blues, tout en saupoudrant ses morceaux

d’arrangements jazzy, soul ou gospel et de rythmes black. Il y a en prime le

tempérament de feu de cette chanteuse de 22 ans qui fonctionne à l’instinct

et fait pulser ses morceaux sans retenue. “J’ai envie d’encore plus de bruit,

de jouer plus vite.” Bonne idée.

Épicerie moderne, 5 mars

Sallie Ford

■ Il y a des hymnes électriques, des poings serrés,

de la chanson réaliste, des mots qui font mouche,

de la contestation, du spleen, de l’idéal sûrement,

de l’ironie et pas mal de poésie chez Melissmell,

jeune pasionaria à la filiation assurée (Ferré,

Brel, Rimbaud, pour ne citer qu’eux).

C’est d’ailleurs un Aux armes virulent qui

ouvre Écoute s’il pleut, 1er album surprenant

qui tangue entre belle musique au lyrisme

romantique et morceaux bien plus rentre-dedans.

Espace Albert-Camus, 8 mars

Salle Jean-Dasté (Rive-de-Gier), 16 mars

■ concerts express ■

Par Anne Huguet

■ Les Chants de Mars reviennent pour faire du pied à la chanson qui fait mouche

et s’offrent “une programmation éclectique avec un bel éventail de ce qui se

fait aujourd’hui : de la chanson festive, engagée et même humoristique”,

résume Benjamin Petit, l’un de ses programmateurs. Lancés en fanfare par la

finale du tremplin “Et en plus elles chantent !” (qui pour succéder à Buridane

ou Brice et sa pute ?), les Chants de Mars déroulent une édition 2012 plutôt

tranquille et sans grosses découvertes (tout l’inconvénient d’un tel festival,

réussir un improbable dosage entre émergence et artistes confirmés). Au menu :

l’élégance pop de l’électron libre Bertrand Belin, Chloé Lacan et sa goualante

punchy, les chansons poppy de l’ex-XX Mariani Laurent Lamarca (1er album

solo pour 2012) et le coup de cœur 2012 avec la venue des Zoufris Maracas,

qui distillent, entre chanson, zouk et rumba congolaise, une poésie de

l’insoumission et des paroles assassines.

Festival des Chants de Mars, du 17 au 26 mars

■ Moins de 25 ans et déjà 2 albums (dont Mutabor en 2010) dans l’escarcelle

de cette fille sauvage qui chante en lituanien, russe et anglais, et qui pose le décor

d’une musique folk baroque et sans frontières. Alina Orlova aurait pu être peintre,

c’est finalement en musique qu’elle dépeint ses états d’âme et ses paysages

personnels faits de grands espaces vides et de mélancolie slave. Morceaux

très courts, voix haut perchée tendue, musique parfois un peu répétitive et

arrangements minimalistes (“Je considère que mes chansons sont complètes

quand je les joue seule”), Alina Orlova dépayse et subjugue en soufflant le

chaud et le froid.

L’Allegro, 22 mars + Train-Théâtre, 15 mars / Théâtre de Bourg-en-Bresse, 16 mars

■ Les fanas de bass music (Totaal Rez) se lancent dans la programmation de

soirées reggae-dub, occasion de remonter aux fondements de la musique

actuelle. Bonne nouvelle, c’est l’une des plus belles voix jamaïcaines qui s’y

colle. Voix souple et caressante, et un timbre unique, Horace Andy est un

chanteur prolifique dont on ne compte plus les morceaux d’anthologie

(Skylarking, Fever) et qui a collaboré avec les meilleurs (Clive Hunt, Bunny

Striker Lee, Prince Jammy ou Mad Professor). Reboosté par ses collaborations

avec Massive Attack (Angel), il continue une carrière solo toujours palpitante,

entre reggae roots, dub et early dancehall.

Salle du Kao, 20 mars

©Natacha Wandoch

■ Nouvelle invitation au voyage du côté du Train-Théâtre autour des diseurs de mots

et faiseurs de rimes francophones. Aah ! les Déferlantes ! reviennent avec une

programmation 2012 plurielle, plus ouverte sur le monde. “Chaque soirée sera

un temps fort à sa façon : de l’ouverture avec Diane Tell et Yves Lambert

– fondateur de la Bottine souriante (le 20 mars) – à Julos Beaucarne, poète

humaniste aux 35 albums et plus de 500 chansons, en passant par Danyèl Waro

– figure de la scène réunionnaise et porte-voix du chant maloya – ou

Boubacar Traoré, l’un des pères fondateurs de la musique mandingue”,

résume son programmateur, Luc Sotiras. Cinq soirées, donc, pour découvrir

ces auteurs-compositeurs-interprètes connus ou rares qui portent toujours

haut et beau le français, le tout servi par une esthétique chanson parfois teintée

d’autres influences. Pour finir, coup de projecteur sur Moran et ses textes

riches et soignés. “Il s’exprime avec une forme de nonchalance et un regard

intense qui peuvent sembler déconcertants, mais sa prose envoûtante soutenue

par une voix basse et rauque ne peut laisser indifférent.”

Aah ! les Déferlantes ! au Train-Théâtre, du 20 au 24 mars

■ On vous conseille vivement de

vous passer en boucle leur très

bel 2 e album, Wild Go. Surtout si

vous avez déjà loupé le coche en

2008 lors de leur confidentielle

1 re tournée française ! Les

Américains de Dark Dark Dark

sont de retour avec leur folk de

chambre (“pop de chambre”, se

qualifient-ils eux-mêmes) qui navigue

à vue entre pop luxuriante, folklore

épique, americana et autres

musiques de fanfares d’Europe de

l’Est. Un peu à la façon d’un Beirut,

mais avec bien plus de panache et

de singularité. Sûrement parce que

la voix troublante de Nona Marie Invie

sublime ces ballades qui vibrent

de l’intérieur. Avec le fascinant

Matt Elliot et son folk possédé.

Marché-Gare, 24 mars

© Emma Gutteridge

Kid Koala

■ On aime bien ce festival qui ne s’en laisse pas conter. Après avoir fêté dignement

leurs 10 ans (avec quelque 10 000 spectateurs au compteur), les Giboulées

vont encore marquer les esprits avec une affiche détonante – samedi soir –

qui aligne presque ce qui se fait de mieux dans le genre groove urbain. S’y

succéderont dans le désordre les concasseurs de beats lyonnais (le Peuple

de l’Herbe), la dernière mascotte du turntablism (les Nantais de C2C), le

style Ninja Tune avec DJ Food pour un mix rock psychédélique, samples et

scratches, les explosifs Marseillais de Tambour battant et leur tropical dubstep

qui tabasse, le guerrier canadien du sample et génie du scratch Kid Koala,

sans oublier le poète performer Saul Williams, qui viendra déverser ses

paroles brûlantes, entre spoken word, rock et afrobeat, voire électro, pour

embraser définitivement une halle des Sports tout acquise à sa cause.

Festival des Giboulées, au Creusot, du 29 au 31 mars

■ Encore une voix de femme avec

My Brightest Diamond. Cette

diva américaine au vibrato de

chanteuse lyrique, également

songwriter et brillante multi-instrumentiste

(ex-membre, d’ailleurs,

de Sufjan Stevens), cultive une

folk-pop orchestrale majestueuse

et presque symphonique, jonglant

avec l’opéra, le rock, le cabaret

ou même la musique de chambre.

Il y a surtout la voix d’une pureté

incroyable qui illumine et transfigure

chacune de ses compositions.

Dans le cadre des “Femmes s’en

mêlent”, avec Mirel Wagner et

Mensch.

Transbordeur, 31 mars

My Brightest Diamond

Dark Dark Dark


Avec un quart de siècle derrière lui, À Vaulx Jazz

amorce cette 25 e édition dans la force de l’âge, osant

le mélange des styles et des strass. L’affiche du festival

déborde de bijoux presque aussi clinquants que les

cuivres, laissant présager quelques belles surprises

aux côtés de Portico Quartet, Jason Moran Big

Bandwagon ou du trio Agusti Fernandez-Barry

Guy-Ramon Lopez. En effet, le festival réinvite cette

année Marc Ribot, improvisateur et accompagnateur

recherché par les stars de la pop internationale, de

Norah Jones à Madeleine Peyroux. Ribot vient en

quartet pour livrer un hommage à Milton Mezz

Mezzrow et son célèbre livre Really the Blues (22

mars). Une autre surprise, et de taille, c’est le retour

à Vaulx-en-Velin de la grande contrebassiste française

Joëlle Léandre (20 mars), une des figures dominantes

de la nouvelle musique européenne. Avec le Suédois

Raymond Stir à la batterie et l’immense flûtiste Nicole

Mitchell, ce trio annonce une ribambelle de nouveaux

territoires musicaux à explorer. A signaler la soirée de

soutien à l'association Grrrnd Zero (17 mars) avec le

japonais Keiji Haïno et le groupe congolais Konono N°1.

A noter trois concerts hors Vaulx-en-Vélin, celui de

Migou Syndicate et de Ben Guyot Quintet au

Périscope (2/03), puis Mario Stanchev à l'Iris (8/03)

et les Chouquettes Boum Rythm & Wap (10/03) à

la Clef de Voûte. Et puis, l’édition 2012 s’offre une

grosse pointure, un Croix-Roussien qui ne joue

d’ailleurs presque jamais en région lyonnaise, excepté

au festival À Vaulx Jazz, où il a déjà marqué plusieurs

éditions : il s’agit, bien entendu, de Louis Sclavis, à l’affiche

avec son trio Atlas (22 mars) et un invité, le joueur

de zarb Keyvan Chemirani, avec lequel il tentera

d’inventer un “nouveau langage”.

Vous êtes, pour ainsi dire, un fidèle du festival À

Vaulx Jazz ?

Louis Sclavis : Cela arrive souvent que des artistes aient

2 ou 3 festivals qui deviennent des partenaires. C’est

vrai qu’avec Thierry Serrano [ndlr : directeur du festival]

on se connaît bien, on s’apprécie, ce qui permet que je

puisse régulièrement lui présenter mon travail dans la

mesure où je ne joue presque jamais en région lyonnaise,

hormis cette année où j’ai joué à l’Opéra (Amphi), où je

n’avais pas eu de contrat depuis 1971 ! Un programmateur

a toujours quelques artistes qu’il suit dans leur

évolution ; il se trouve que c’est tombé sur moi. Mais

c’est lui qui programme, et si je lui propose quelque

chose qui ne lui plaît pas, il ne prendra pas.

Fabrice Radenac a récemment tourné un film sur votre

parcours : L’Histoire d’une création. Est-ce que cet “exercice”

vous a appris quelque chose sur vous-même ?

L. S. : Pendant un an, il a suivi le projet, de la

construction de la programmation jusqu’au 1 er concert.

Bon, pour ce qui me concerne, je n’ai pas eu de révélation.

Cela fait 40 ans que je fais cela et je sais trop bien comment

cela se passe. Attention, je ne dis pas que le film n’est

musique

À VAULX

JAZZ 2012

LOUIS

SCLAVIS

De la liberté

du langage

Interview par Caroline Faesch

pas intéressant pour les autres, puisqu’on y montre le

processus de création. En général, ce qui nous ramène

à nous-même se fait souvent par des chemins détournés.

Par exemple ?

L. S. : Si je regarde un reportage sur la construction et le

fonctionnement d’un barrage, cela peut me ramener à la

manière dont je fonctionne avec un orchestre. À propos

d’un autre musicien, ce genre de film m’apprendrait

certainement des choses, mais sur moi-même, non.

Beaucoup d’articles vous consacrent comme “artiste

hors norme”. Qu’en dites-vous ?

L. S. : Nous sommes une multitude à être hors norme.

C’est d’ailleurs le devoir de n’importe quel créateur. On

me qualifie ainsi pour dire que je ne suis pas dans une

tranche de jazz historique, je ne joue pas les standards.

Je suis dans un processus d’invention qui peut parfois

s’éloigner esthétiquement du jazz, mais je reste malgré

tout un musicien de jazz. Comme j’ai toujours cherché

à travailler sur ma propre langue, j’ai été qualifié de

“hors norme”, mais ce n’est pas un terme très juste.

C’est étonnant, car en sculpture, en peinture, on ne dira

jamais que des artistes sont “hors norme”, ils créent

différemment parce que l’objectif n’est évidemment pas

de reproduire à l’identique…

À quand remonte cette envie de créer un nouveau

langage musical ?

L. S. : Il n’y a pas eu de moment où je me suis dit :

“Ça y est, je vais créer.” Avant que je commence la clarinette

à l’âge de 10 ans, j’improvisais avec les instruments que

j’avais sous la main. Tout s’est mis en place naturellement,

sans qu’il y ait de questionnement particulier. Puis, à

l’adolescence, dans les années 1970, j’ai bénéficié d’un

mouvement idéologique, politique et artistique d’ouverture,

où il était dit que nous avions “le droit de faire cela”. Il

y a donc eu beaucoup d’audace dans les compositions,

et dans tous les domaines. Comme j’étais un peu porté

à cela, je me suis jeté dedans. C’était une époque où il

y avait aussi des moyens financiers pour faire exister

la création. C’est dans des maisons des jeunes et de la

culture que j’ai joué pour la 1re fois. Dans les années 1980,

la loi Lang a permis de subventionner d’autres musiques

que la seule musique classique. Ceux qui en avaient

envie ont donc eu les moyens de développer la création,

sans entraves. Ce qui n’est plus le cas. C’est pour cela que

je suis en guerre contre la ville de Lyon depuis toujours,

par rapport à la culture, car elle a trop mis de cadres

rigides vis-à-vis de la création.

C’est avec un nouveau trio que vous vous produisez

à À Vaulx Jazz ?

L. S. : Oui, c’est un trio clarinette, guitare et piano qui

invite Keyvan Chemirani, de tradition musicale iranienne,

dont le père était déjà un grand musicien, très célèbre.

J’avais envie de confronter ce trio, qui a un peu plus

d’un an, à un autre instrument qu’une batterie, qui

l’aurait un peu banalisé. Keyvan Chemirani joue du zarb

et amènera de la couleur et des rythmes spécifiques,

qui vont enrichir ce que nous faisons.

Atlas est dans un registre orientaliste ?

L. S. : Pas du tout. Au contraire, ce serait trop… Si j’ai

monté ce trio, c’est parce que nous n’avions pas besoin

de rythmique. Nous allons plutôt tenter une jonction

entre 2 vocabulaires, qui vont permettre d’inventer des

phrases. Cela faisait longtemps que j’avais envie de

jouer avec Keyvan Chemirani. Ce sera une première.

À Vaulx Jazz, 25e édition, du 28 février au 24 mars

MARS 2012

N° 179

5


6 N° 179 MARS 2012

musique

MUSIQUES

EN SCÈNE 2012

Michael Jarrell orchestre

les 20 ans de la biennale

Par Caroline Faesch

Pour célébrer ses 2 décennies d’innovations, qui ont

offert le nec plus ultra de l’électronique musicale, la

biennale Musiques en scène 2012 programme pas moins

de 58 compositeurs, joués par plus de 40 interprètes,

avec pour la 1re fois des séances nocturnes au Hot Club

de Lyon, dans un vrai festival de concerts étendu jusqu’au

Lux de Valence et à la Rampe d’Échirolles, en passant

par l’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne. Et c’est l’une des

figures emblématiques de la musique contemporaine,

Michael Jarrell, déjà en résidence dans les studios du

Grame en 2009 pour le projet multimédia Chute(s),

qui en est l’invité de marque. Il ouvrira cette biennale

– aux côtés de Jérôme Combier, qui offrira une œuvre

pour grand orchestre – par la création mondiale de son concerto pour violoncelle et orchestre, à l’Auditorium de Lyon

(1er mars). Une autre grande œuvre de ce maître du halo sonore et des résonances diaphanes est à l’affiche de

l’Auditorium (3 mars) : il s’agit de Cassandre (1994), monodrame pour comédienne, ensemble instrumental et

électronique, devenue l’une des partitions de référence du théâtre musical contemporain, et qui sera interprétée

par la voluptueuse Fanny Ardant. À noter que Musiques en scène s’est aussi offert, pour l’occasion, un “nouveau

cœur” (sic) destiné aux programmations électroniques du festival : le Théâtre Laurent-Terzieff de l’École nationale

des arts et techniques du théâtre (Ensatt). On y entendra notamment les quatuors Arditti (6 mars) et Béla (13 mars).

Enfin, le théâtre lyonnais des Ateliers s’associe pour la 1re fois à cette édition, histoire de convier musicalement

plusieurs auteurs, dont Not I de Samuel Beckett (10 mars), sur la partition Nacht und Träume de Richard Barrett

pour piano, violoncelle et électronique…

Biennale Musiques en scène 2012, du 1er au 24 mars

© C. Daguet - Éditions Lemoine

HELMET

Par Laurent Zine

Le gang de Page Hamilton revient à

Lyon en mars pour jouer intégralement

l’album Meantime à l’occasion des

20 ans de sa parution. Et les fondations

du Kao en chancellent d’avance.

24 octobre ’92. Si Faith No More est

attendu comme le messie (…) ce soir-là

au club The Edge à Orlando, c’est un jeune

quatuor new-yorkais assurant la 1re partie

qui met tout le monde d’accord en moins

de 40 minutes ; le temps d’exécuter de main

de maître les 10 titres de leur déjà 2e album.

Sauf que si je continue cette chronique dans ce sens, je crois que je ne vais pas tarder à m’appesantir sur les racines

du blues dans le Delta… Il n’empêche qu’à ce moment-là, pas grand monde ne connaissait Helmet – suite au très

aride et néanmoins rageur 1er album Strap it on paru 2 ans plus tôt chez Amphetamine Reptile – et c’est peu de dire,

20 ans après, que Meantime aura marqué des générations de groupes hardcore, noise, metal et consorts.

Simplement parce que leur façon saccadée et agressive de jouer, adoubée à un son brut et sans artifices, était un tantinet

révolutionnaire pour l’époque. Frappes plombées et millimétrées, riffs primitifs et ciselés, ersatz de mélodies pop

qui tournent en boucle ; si la recette peut de prime abord paraître fadasse, le rendu est tout bonnement explosif.

Quant à l’opportunité pour un groupe de paraphraser ce qu’il a déjà fait en guise d’anniversaire, on peut toujours

s’interroger… Il serait pourtant malvenu de bouder son plaisir, surtout si comme moi vous êtes amateurs de rouleau

compresseur. Et les anciens combattants qui les avaient vus au Glob dans les années ’90, comme ceux qui étaient

au Brise-Glace l’an passé, pourraient vous certifier qu’après un concert de Helmet, rien ne repousse. In the meantime,

vous pouvez toujours vous entraîner à passer la tondeuse.

Le 13 mars au Ninkasi Kao

© Tom Hoppa - BW

BAISERS VOLÉS DU ROCK & ROLL

© Richard Bellia

Par Laurent Zine

Éponyme de son livre Un œil sur la musique, l’exposition

photographique de Richard Bellia rhabille joliment le club

du Transbordeur, et ce, jusqu’au printemps.

À cet instant T, Lux Interior lévite au-dessus de la scène en se touchant

de façon suggestive, Joe Strummer, la guitare en bandoulière, semble

vous scruter de l’intérieur, Nirvana préfigure sans le savoir le suicide

de Kurt Cobain, Bashung n’est déjà plus qu’une ombre lointaine

et le sourire déchiré de Fela Kuti vous irradie de l’intérieur. Des

photographies en noir et blanc comme autant de baisers volés à la

mort. Mais pas seulement, puisque les 65 tirages originaux ici présents

The Cramps

donnent également à voir quelques icônes et autres énergumènes

encore bien vivants, tels Iggy Pop, Manu Chao, Frank Black ou Robert Smith, etc. Et c’est sûrement une

première en termes d’expo pour le Transbordeur, mais quoi de plus pertinent au final que de croiser en entrant

dans une salle de concert le regard de quelques bêtes de scène, qu’enfante irrégulièrement le monde de

la pop music depuis 30 ans. Quant à son auteur, Richard Bellia, personnage plutôt singulier et/ou fort en

gueule, il est également du genre à déposer le terme rock and roll à l’INPI. Notez qu’un catalogue édité

de l’expo est disponible au prix de 15 €, et, in fine, faites donc confiance à votre œil. Sur la musique.

Transbordeur jusqu’au 3 avril


© Alice Dison

Le mot qui résumerait le mieux l’état d’esprit de l’album ?

Un peu l’idée d’aller dans une sorte de géographie, comme

un paysage un peu mythique qui serait imaginaire tout

en faisant référence à un paysage précis. Le mot-clé…

Peut-être au-delà des frontières. Comme une idée de

wilderness. Une sorte de désert ou lieu désertique. J’ai

la sensation qu’il y a, à l’intérieur de moi, cette forme

de désert, cet espace sans repères. Dans lequel je me

trouve lorsque j’écris, dans lequel je me balade, dans

lequel je note, je vois, je ressens des choses. Ensuite je

reviens avec ce cahier, je repasse la frontière, il y a des

murs et là… je me mets à écrire. Dans cet au-delà il y

a quelque chose de familier et sûr. Il y a aussi l’idée

d’être perdu pour se retrouver ensuite.

D’où la pochette, peut-être (un autoportrait en forme

de collages) ?

Je vois un peu chaque chanson comme un paysage différent.

J’ai aussi joué sur l’idée qu’on est tous un assemblage

de géographies différentes. D’où cet autoportrait sur la

pochette. Qui est fait de bouts du monde. Les cheveux

sont des chemins de randonnée des Cévennes, la peau

est le Sahara, la chemise est striée par les routes du

Texas et du Mississippi…

Quelles recettes de travail pour faire aboutir une

chanson ?

Ça dépend des titres, en fait. No Reply, par exemple, est

au départ un poème. J’ai ensuite trouvé une tournerie

à la guitare qui rappelait les tarentelles italiennes. Et je

me suis dit que ce poème était fait pour être porté par

une chanson. Il y a d’autres morceaux où je fais d’abord

la musique pour ensuite coller le texte dessus. The Branches

Grow fait un peu exception, puisque j’ai démarré la

mélodie au piano. Alors que je suis plutôt guitariste !

C’est souvent presque par accident que je trouve des sons

que j’aime bien. Une fois que j’ai trouvé un truc qui

sonne bien, il y a une mélodie qui se pose dessus.

Ensuite, généralement, il y a une phrase qui va tomber

parfaitement dans la musique. Et cette phrase constitue

une forme de noyau. Autour de ce noyau je vais

construire les autres paroles et le reste de la chanson.

Peut-on parler de fil rouge dans votre travail ?

Je crois qu’il y a une sorte de combinaison de couleurs

propre à chaque auteur-compositeur ou songwriter. Et

une fois qu’on se rend compte de cette palette particulière,

musique

Interview par Anne Huguet

L’homme est cérébral. Il est aussi un

génial touche-à-tout : tout à la fois

peintre, guitariste et simplement

musicien, mais encore chanteur,

compositeur et auteur. Poète certainement

aussi à sa manière. Parce

que chez lui tout est images. “Même

en musique, j’ai l’impression de voir

des images. Mes chansons sont

autant de paysages différents dans

lesquels je vois des rochers, du sable,

de l’eau, des forêts, un chemin, une

petite route. Comme si, à force d’avoir

été dans le visuel, tout se mélangeait”,

explique-t-il. Piers Faccini a sorti il

y a peu son 4 e album (My Wilderness),

étrange voyage onirique qui s’affranchit

d’étiquettes et marie sublimement blues

du Mississippi, sonorités africaines,

folk terrestre, cadences de tarentelles

italiennes, mélodies orientalo-slaves,

voire même mélopée médiévale.

On y entend la trompette magique

d’Ibrahim Maalouf, le violoncelle ami

de Vincent Ségal, le n’goni du copain malien Tounkara, qui viennent enlacer la voix

douce et ample de ce vagabond dans l’âme. Le résultat est intrigant avec toutes ces

sonorités, ces modulations et ces envolées qui tissent, par touches, la trame d’une

musique sans frontières à la fois mélancolique et radieuse. Voyage en 3D au pays de

My Wilderness.

PIERS FACCINI

le travail consiste à creuser et à aller toujours plus loin,

mais sans chercher à changer radicalement. Pour moi,

le rôle de l’artiste, surtout lorsqu’il écrit, c’est de comprendre

déjà les chansons qu’il a en lui, que j’ai donc

en moi. Écrire des chansons, ce n’est pas écrire de zéro,

mais plutôt aller chercher quelque chose qui est presque

enfoui en soi. Ce qui m’intéresse quand j’écoute d’autres

artistes, c’est justement de m’immerger profondément

dans toutes ces couleurs et palettes… pour souvent me

rendre compte qu’ils évoquent la même chose que moi.

Comme une sorte d’universalité, mais en passant par

leur cœur, leur système nerveux, leurs muscles, leurs

pensées… Le fil rouge, c’est avant tout de rester fidèle

à moi-même. Mais c’est aussi, paradoxalement, d’être

toujours en mouvement. Ainsi, même si j’ai l’impression

de regarder la même chose, ce n’est en fait jamais

pareil, avec toujours la sensation d’être dans un

endroit ou dans un point de regard différent. Ainsi on

peut aborder chaque thème (chanson d’amour, sujet

politique, histoire…) d’un angle différent, et, parce

qu’on est en mouvement, ça n’a finalement rien à voir

avec ce qu’on a fait avant.

En quoi vos influences vous inspirent-elles ?

On ne choisit pas ses influences, on les subit. […]

J’aime à penser qu’on vous montre le chemin, après on

le prend et on va plus loin, il est infini. Je me rends

compte qu’il y a dans mes influences primaires ce

mélange entre l’Afrique (Boubacar Traoré, Ali Farka Touré,

des artistes qui m’ont bouleversé), les États-Unis (Skip James

et le blues du Mississippi) et le folk britannique (John

Martyn et les auteurs-compositeurs anglais des 70s). Mais

je suis aussi allé chercher dans mes racines italiennes,

cette fois-ci, avec des couleurs plus méditerranéennes.

La scène, autre moment fort pour faire vivre votre

musique ?

Un bon concert, c’est l’acceptation de tout ce que l’on

ressent. Et se dire que tout ce que l’on ressent à ce

moment-là on le met au service de la musique. Mais un

concert, c’est aussi un partage. Parce qu’on n’est rien

sans public. C’est le public qui rend chaque concert

unique. Enfin, si l’on accepte de recevoir et partager. Si

on se laisse porter par l’émotion des gens, il se passe

un truc… et c’est ça qui m’intéresse.

Le 9 mars au Train-Théâtre et le 15 mars à l’Épicerie moderne

MARS 2012

N° 179

7


musique

ÉLECTROCHOC

C’EST DÉJÀ DEMAIN

Par Laurent Zine

Le festival des musiques électroniques et des arts numériques se

déroulera du 22 mars au 7 avril, à Bourgoin-Jallieu bien sûr, mais aussi de

façon éclatée dans la région, entre Saint-Étienne et Annemasse.

Une 7 e édition qui confirme, si besoin était, le côté défricheur, voire

avant-gardiste, de cette manifestation ; quand la mise en scène, en sons

et en images, se distille chaque année à grand renfort de nouvelles

technologies, au service de la fête des yeux et des oreilles.

Et si le versant musical du rendez-vous Électrochoc est pour le moins appétissant, son penchant

pour l’innovation en matière d’arts numériques se réitère ainsi sans cesse à travers moult

installations, expositions et créations originales. Où il sera question de light painting et de mapping

video, entre autres nouvelles formes d’expression artistique volontairement hybrides. Sûrement

parce que la vocation première du festival est l’expérimentation tous azimuts et, comme le rappelait

son programmateur José Molina (également directeur des Abattoirs), d’engager une réflexion in situ

quant à la transformation des pratiques artistiques via la révolution numérique.

Et comme l’étoile rebelle chevillée au fronton de cette édition (cf. l’affiche) semble vous le suggérer,

la révolution servira effectivement de fil rouge à une ribambelle de réjouissances interactives. À

commencer par le spectacle imaginé par le collectif 6am et la compagnie Vladimir Steyaert et

baptisé La Rue de la Révolution : “Quand le charnel rencontre le virtuel !” Comédiens, vidéastes

et musiciens seront de la sorte réunis pour une performance à mi-chemin entre réel et imaginaire,

entre concert et projections intemporelles, et a fortiori entre le passé et l’avenir. Une déclinaison

pluriartistique du thème de la révolution, hier industrielle, scientifique ou politique (etc.), et

demain résolument numérique. Expositions itinérantes, ateliers et conférences serviront également

à vous orienter durant les 3 semaines que durera le festival, dans le dédale des dernières mutations

digitales qui bouleversent l’approche scénique, toutes disciplines confondues.

Quant à la programmation musicale, là encore il est question de melting-pot, puisant généreusement

dans les sonorités électroniques et/ou actuelles, mais sans jamais tomber dans le grand n’importe

quoi ni le putassier. On goûtera ainsi sans vergogne aux nouveaux projets aventureux de Richard

Pinhas, Franz Treichler (Young Gods, voir page 3 l'invité du mois) ou de Serge Teyssot-Gay

(Zone libre), autant qu’à l’électro trip-hop entraînante de Toxic Avenger. Et puis, évidemment,

au nouveau set du Peuple de l’Herbe (suivi de Fauna), qui aura une fois de plus franchement

réchauffé la planète avec son dernier album (A Matter of Time) paru en janvier chez Discograph.

Ce sera aussi l’occasion de découvrir les Britanniques de Lamb pour leur seule date en France.

Mais également Neelix, Nasser, Doctor Flake ou Juno Reactor et une foultitude de groupes qui

s’aventurent plutôt en dehors des sentiers mainstream… José Molina l’a d’ailleurs répété à

maintes reprises en conférence de presse : “Nous n’avons peur de rien !” Et certainement pas

de prendre des risques en matière de programmation. Ni que le ciel leur tombe sur la tête.

Il semblerait même que cela soit prévu… Et advienne la révolution Électrochoc.

Festival Électrochoc, du 22 mars au 7 avril

8 N° 179 MARS 2012

Fauna


LAURE ADLER

ÉLOGES AUX

FÉMINISTES MASCULINS

Interview par Caroline Faesch

“Vigilance”, répète par 3 fois l’historienne et journaliste Laure Adler dans son dernier livre,

Féministe, édité par Autrement dans la collection “Manifeste”. À l’issue d’une longue préface qui

rappelle que des hommes féministes avant l’heure ont apporté leur pierre à l’édifice, l’auteure

s’inquiète d’assister à une nouvelle “régression morale et sexuelle […]”. Dans cet ouvrage, elle

cède donc la plume à 14 hommes engagés pour la cause des femmes, de Pierre Michon à Lionel

Jospin en passant par Olivier Py et Jacques Diouf, pour ne citer qu’eux. Entretien avec l’auteure, en

prélude aux Assises internationales du roman 2012, où Laure Adler est attendue sur la thématique

“Les femmes et la littérature”.

© Franck Ferville

Où s’enracine votre engagement féministe ?

J’ai fait partie d’une génération qui, après 1968, a de

suite enchaîné avec la lutte pour l’égalité des femmes

au sein de la société. Après cette période, nous nous

sommes retrouvées dans une phase de désillusion :

certaines sont allées en usine, et d’autres, comme moi,

jeune étudiante, se sont intéressées à l’histoire des

femmes. Pour ma part, je l’ai fait grâce à Michelle Perrot,

une historienne qui est devenue ma directrice de thèse.

En même temps, j’ai milité au début du Mouvement

de libération des femmes (MLF). Je suis donc devenue

féministe à l’âge où la personnalité est en train

d’éclore. Je dois dire que ces groupes de parole

entre femmes, ces chantiers de travail portant aussi

bien sur la maternité, la psychanalyse, l’indépendance

matérielle ou l’interruption volontaire de grossesse

(IVG), encore interdite… ont profondément façonné

mon identité. Depuis, je suis restée féministe, et je

continue de militer pour une égalité de plus en plus

problématique et diminuée dans notre société

depuis 4 ou 5 ans.

Dans quels secteurs la régression de cette marche

vers l’égalité est-elle le plus sensible ? En politique ?

En politique, c’est criant. La France est un des pays

européens les plus en retard quant à la place des

femmes en politique. Au départ, je n’étais pourtant

pas pour la parité. Je partageais plutôt l’avis d’Élisabeth

Badinter, qui trouvait que faire une loi pour les femmes

en politique c’était les retrancher de l’universalité

du genre humain. Cependant, nous nous sommes

rendu compte que c’était le seul moyen pour

contraindre les partis politiques à accepter une égalité

dans leurs assemblées. Aujourd’hui, force est de

constater que l’UMP en premier mais aussi le PS

sont prêts à payer des amendes pour ne pas respecter

les lois qu’ils ont pourtant votées. C’est un échec

considérable. J’espère que cela va changer, mais ce

n’est visiblement pas un enjeu des présidentielles :

personne n’a parlé de ce sujet, ni à droite, ni à

gauche ! En tout cas, je plaide pour un ministère du

Droit des femmes et pas un secrétariat d’État à la

Famille, à un moment où la famille est complètement

recomposée ; c’est absurde !

littérature

Dans ce manifeste, c’est aux hommes que vous

donnez la parole… Pourquoi ?

Je pense que l’égalité ne pourra exister que dans

un compagnonnage homme-femme. Au début du

MLF, les hommes en étaient exclus… Aujourd’hui,

nous avons dépassé cette étape-là. Effectivement,

la parole entre femmes est différente de celle que

nous pouvons tenir avec des hommes. Mais il y a

de plus en plus d’hommes au sein de notre société

qui reconnaissent la supériorité des femmes, qui

disent qu’ils ont été éduqués par leur mère, qui disent

qu’ils ne pourraient vivre sans leur compagne, qui

plaident pour la cause des femmes. C’est très

important de pouvoir trouver des compagnons.

Quelle place les femmes ont-elles conquise dans

le milieu littéraire ?

Il y eut des avancées incroyables en l’espace de 30 ans :

les femmes ont pris la parole et acquièrent de plus

en plus d’importance dans ce monde-là. Elles n’ont

plus d’interdits, et de plus en plus de femmes écrivains,

autant sur le plan national qu’international, sont

connues et reconnues. Lorsqu’un éditeur reçoit un

texte d’un auteur non publié, il ne va pas regarder

si c’est un homme ou une femme. Mais si cela

vient d’une femme, peut-être qu’il lira avec plus de

gourmandise que si c’est un homme !

Vous avez écrit : “Les femmes qui lisent sont de

plus en plus dangereuses”… Pour qui ?

Pour la société ! Car en lisant elles s’évadent dans

leur propre imaginaire, peuvent rêver d’un monde

plus libre où leurs droits seraient enfin reconnus.

Elles deviennent de plus en plus cultivées, affranchies,

guerrières, et vont de moins en moins accepter le sort

qui leur échoue. La lecture est une forme d’élévation :

plus on lit, plus on est décidé à défendre les droits

les plus élémentaires.

Assises internationales du roman,

du 28 mai au 3 juin aux Subsistances

MARS 2012

N° 179

9


10 N° 179 MARS 2012

spectacles vivants

ZIMMERMANN & DE PERROT

“Nous cherchons

le possible dans l’impossible”

Revoilà l’ébouriffant duo suisse Zimmermann & de Perrot avec une

nouvelle création, Hans was Heiri, littéralement “Jean comme Henri”

ou équivalent de l’expression “bonnet blanc et blanc bonnet”. Thème

central, comme toujours : l’humain (un terrain de jeu inépuisable

selon eux) dans ses contradictions, ses manies et ses faiblesses.

“Depuis 15 ans, l’être humain reste une curiosité qui nous fascine et

nous touche. Je crois que nous cherchons d’abord à nous comprendre

nous-mêmes, ensuite à travers nous-mêmes, c’est notre vis-à-vis, c’est

donc entre Martin et moi, l’un et l’autre, puis ce sont tous les gens qui

nous entourent.” Le parti pris est cette fois-ci de se colleter à la notion

de ressemblance et donc de différence, au poids de l’uniformité, à

la solitude ou encore à l’enfermement. “On s’est posé la question de

savoir qui on est. Que ressent-on lorsqu’on est seul ? Que devient-on

dès lors qu’on est en groupe ? Ne se ressemble-t-on pas bien plus

qu’on ne veut bien le montrer ?” se rappelle Dimitri de Perrot,

l’homme aux platines et le faiseur de sons de l’incorrigible duo qui

semble se bonifier avec le temps et réussit à surprendre à chaque fois

avec des pièces tout à la fois physiques, visuelles, poétiques, tragiques,

absurdes et surtout profondément humanistes. Les 2 acolytes se sont

empressés de mettre en scène 5 protagonistes triés sur le volet (dont

Dimitri Jourde ou Mélissa Von Vépy) pour les pousser en dehors

d’eux-mêmes, les forcer à réagir et découvrir ce qui se cache derrière

la façade. Une fois encore, ils ont concocté une scénographie sur mesure

au cœur même de leur processus de création. En l’occurrence, une

espèce de machine à laver, enfin, non, des cadres plantés ici et là et

surtout une espèce de boîte tournante de 8 mètres posée sur une

Blanca Li

par Anne Huguet

Par Anne Huguet

Blanca Li n’est jamais là où on l’attend. À l’affût de son temps, elle

plante le décor cette fois-ci dans un lycée sur des rythmes électro et

tord le cou à l’electrodance (plus connue sous le nom de tecktonik).

Empruntant aux battles hip-hop, cette danse (née dans les années 2000)

mêle jeux de bras vifs et tournoyants avec jeux de jambes et mouvements

issus de la techno. La pièce, à l’image de la chorégraphe espagnole,

est débridée et survoltée, et raconte, entre basket, cantine, cours de

maths et jeux vidéo, une journée particulière, presque pour de vrai,

pour ces 8 jeunes danseurs experts à la dégaine parfaite et à la vitalité

brûlante. Un pur plaisir.

Toboggan, du 22 au 24 mars

roue géante, un peu comme une maison avec ses 4 pièces dans

laquelle tout devient semblable, mais où chacun conserve sa solitude.

Et c’est là-dedans que tout se passe, que l’histoire se tisse, que les

corps chavirent, s’emmêlent, se télescopent, s’enferment, se tassent

ou se disloquent. Tête en bas, tête en l’air. Contorsions, danse,

mime, jonglerie de corps, clown, arts visuels, sono obsédante, il y

a tout ça chez Zimmermann & de Perrot, mais mixé magistralement

pour donner corps à un objet visuel toujours un peu mutant. “Notre

théâtre est un théâtre très physique, un théâtre de personnages avec

des caractères qui vont raconter une histoire et dessiner quelque

chose… un peu comme des sculptures vivantes. Nos artistes doivent

venir du cirque et de la danse, être très physiques, avoir une très grande

liberté par rapport à leur corps, mais être aussi de bons acteurs, parce

qu’on aime aussi le clown. Nous inventons nos pièces et nos univers,

nous dirigeons et nous cherchons à créer cette minisociété pour faire

vivre tous ces personnages. […] Plus on joue, plus les personnages

sont précis dans ce qu’ils veulent raconter et ce qu’ils sont, plus le

jeu entre le public et la scène prend de la force et de la profondeur,

explique Dimitri. On veut que le spectateur ait du plaisir, qu’il puisse

rire de lui-même et des autres, qu’il soit touché. C’est dans le rire qu’il

y a la tendresse et le vrai amour. On veut aussi transmettre un certain

amour d’être humain, d’être qui on est et d’être qui on n’est pas… !”

On ne raconte pas un spectacle de Zimmermann & de Perrot…

On le voit, on le vit, on l’absorbe et on adore.

Du 6 au 11 mars à la Maison de la danse

■ danse express ■

Nettement plus politique, Beautiful Djazaïr questionne, entre théâtre

et danse, la réconciliation des mémoires quelque 50 ans après la fin

de la colonisation française en Algérie. “Faudra qu’on parle…”

harangue la voix, celle de Yan Gilg, homme de théâtre et rappeur,

qui travaille depuis 2006 sur un triptyque autour de l’histoire coloniale

de la France. Pendant ce temps, le danseur-chorégraphe Hamid Ben Mahi,

tout en tourbillons et gestuelle saccadée, raconte sa vision des faits,

sa part manquante et les traces de cette histoire. Beautiful Djazaïr

est sûrement la pièce la plus intime et introspective de Yan Gilg, la

rencontre entre 2 sensibilités et 2 identités singulières qui fouillent

au fond d’elles-mêmes pour confronter leurs histoires, leurs différences,

leurs résistances et leurs cultures. Avec, en prime, une très belle

bande-son hypnotique mixée à partir de Murcof et Truffaz.

Théâtre de Bourg-en-Bresse, les 13 et 14 mars

+ centre culturel Théo-Argence, le 20 mars

Suite improbable à une 1re pièce impudique et vicieuse, les 2 jeunes

danseurs Pieter Ampe et Guilherme Garrido réitèrent avec Still

Standing You, qui interroge avec fracas leur relation (sont-ils des

partenaires, des rivaux, des amis, des amoureux, des ennemis ?) en

n’utilisant que leur corps comme moyen d’expression. Vêtements

arrachés, violentes étreintes, corps emmêlés sans pudeur, pirouettes,

coups, expérimentations de leurs propres limites, acrobaties ou

joutes ludiques sont autant de pistes que ces deux-là explorent sans

vergogne, loin des tabous et de tous sentiers battus. Sûrement un

peu dérangeant.

Maison de la danse, du 28 au 30 mars

©Carl Posey - New York


© Stéphane Moiroux

exposition

REGARDS

CROISÉS

SUR LA “FOLIE”

Par Laurent Zine

L’espace culturel de la Ferme du Vinatier

accueille jusqu’au 6 juillet une exposition

baptisée “Du Nunavik à l’Amazonie, le pouvoir

de l’invisible”.

Photos, entretiens filmés, peintures, masques

et objets divers viennent ainsi témoigner de la

prise en charge et de la perception, chez 4

peuples amérindiens, de ce que l’on appelle

communément la folie en Occident.

À l’origine de cette exposition, un périple

pendant plus d’un an et sur des milliers

de kilomètres à la rencontre des peuples

autochtones des Amériques. Laure Gruel,

psychomotricienne en psychiatrie, et

Stéphane Moiroux, infirmier et photographe,

ont ainsi parcouru le continent

et vécu plusieurs mois au sein de 4 communautés (Inuits, Sioux-Lakotas, Mayas, Shipibos)

“afin d’interroger leur approche, leur vision, recueillir leurs questionnements autour de ce

que nous qualifions en Occident de folie”. Et l’on notera d’emblée – spécialement en ce

qui concerne l’idée que l’on se fait des personnes atteintes de troubles mentaux – que

les traditions amérindiennes vont souvent à l’encontre de la conception occidentale, qui

s’appuie historiquement sur les concepts de déraison et d’anormalité. Par exemple, “il

n’existe pas de mot pour nommer l’anormal en langue lakota. Pas de norme, donc pas de

classification…” Autre exemple : “Pour la culture maya, basée sur le communautarisme,

la déraison n’est pas un critère d’anormalité, contrairement à l’individualisme !” De là à

dire que nous sommes tous complètement fous en Occident de privilégier l’individualisme

à outrance… On comprend ainsi rapidement que la définition de la folie peut carrément

varier d’une société à l’autre. Et, a priori, on ne peut que louer cette démarche consistant à

présenter une exposition qui, certes, “pose plus de questions qu’elle n’amène de réponses”,

mais qui, en proposant des regards croisés, incitera forcément le visiteur à réfléchir quant

à sa propre conception de la folie, en plein cœur d’un centre hospitalier psychiatrique. Et

si l’exposition évoque ainsi certaines différences culturelles, elle met également en

lumière nombre de points communs quant à la prise en charge des personnes en état de

souffrance psychique. À partir du moment où les sociétés s’accordent pour considérer la

folie comme une maladie, elles s’intéressent alors aux désordres mentaux des individus

par le biais du pouvoir de l’invisible : “On retrouve dans les visions des Lakotas, les

possessions spirituelles des Inuits, les influences énergétiques des Shipibos, les emprises

astrologiques des Mayas et les délires du psychotique [tels qu’ils sont perçus en Occident]

ce même rapport à un monde invisible, l’idée d’une autre scène, parallèle au monde

visible, où se jouent des pièces tout aussi importantes.” Et cette autre scène “n’est pas sans

rappeler l’inconscient, territoire découvert par les psychanalystes qui redonnèrent une

existence, voire un accès, à l’invisible…” Quant à savoir comment les thérapeutes en tous

genres de chaque société (chamans, medicine men, etc.) se connectent à cet invisible, on

vous laisse le soin de découvrir cette exposition on ne peut plus singulière, qui sera

également rythmée par moult conférences et autres visites guidées.

“Du Nunavik à l’Amazonie, le pouvoir de l’invisible”, jusqu’au 6 juillet à la Ferme du Vinatier

MARS 2012

N° 179

11


12 N° 179 MARS 2012

Évoquer la politique culturelle à Bourgoin-Jallieu,

est-ce se placer d’emblée dans le cadre de la CAPI

(communauté d’agglomération des Portes de

l’Isère), dont vous êtes également vice-président ?

Oui, puisqu’il s’agit bien, à terme, avec les autres villes de

l’agglo – Villefontaine, Saint-Quentin-Fallavier, La Verpillière,

L’Isle-d’Abeau – d’édifier ensemble une politique culturelle

globale. Sachant que la CAPI n’a pas pour l’instant de

compétence culturelle véritable, si ce n’est qu’elle gère des

équipements dont la SMAC des Abattoirs et le Théâtre

du Vellein, en plus des médiathèques. Nous réfléchissons

ainsi à la doter d’une compétence culturelle propre qui

viendrait compléter celle des villes, et non pas se substituer

à elles. D’autant qu’au niveau municipal, la politique

culturelle est un axe fondamental de développement,

de rayonnement et surtout de bien-vivre dans nos

différents quartiers.

Concernant le Théâtre Jean-Vilar, sa programmation

hors les murs semble déjà s’inscrire dans le cadre

d’une telle politique ?

Du point de vue de la diffusion, et compte tenu du fait

qu’il a brûlé il y a 2 ans […], il s’agit effectivement

pour le Théâtre de conquérir d’autres territoires, d’aller

chercher les populations là où elles se trouvent. Mais

cela a surtout à voir avec notre volonté, réaffirmée

depuis des années, de soutenir la création dans le

domaine des arts vivants et de faciliter l’accès des habitants

de la ville aux spectacles.

Sachant que vous associez également cette façon de faire

au tricentenaire du contrat social de Jean-Jacques

Rousseau !

Nous considérons simplement que la culture est constitutive

de l’être humain en tant qu’être social, parce qu’elle lui

procure discernement et autonomie, tout en lui inculquant

le respect d’autrui et l’ouverture d’esprit.

En temps de crise, la culture est ainsi une priorité ?

Je dirais surtout en temps de crise. Et nous veillons à

ce que son budget reste stable.

C’est-à-dire ?

13% du budget de la ville. Ce qui nous a permis depuis

plusieurs mandats de mettre en place des équipements,

dont la 1 re SMAC de l’Isère.

En parlant de la SMAC et de l’événement qui lui est

rattaché, comment appréciez-vous l’épanouissement

du festival Électrochoc et comment envisagez-vous

son évolution ?

Il me semble que ce festival a pris une autre dimension,

notamment de par sa vocation à promouvoir les arts

numériques. Et ce, en totale symbiose avec la nouvelle

politique de la région Rhône-Alpes. Dans ce cadre, nous

entendons rapidement jouer un rôle de fer de lance sur

le plan régional, et avons ainsi pour projet d’aménager

au sein des Abattoirs des espaces destinés à ces pratiques

avant-gardistes. C’est dire encourager toute l’année un

processus de création en matière d’arts numériques,

qui sera présenté ensuite lors du festival.

DE LA

POLITIQUE

CULTURELLE

À BOURGOIN-

JALLIEU

Interview par Laurent Zine

Entretien avec Robert Dorey, conseiller municipal délégué à la culture et au patrimoine.

Si Jean-Jack Queyranne a effectivement fait de l’accès

au numérique l’une de ses priorités, il semble que

vous ayez pris les devants…

Selon cette logique du goût du risque dont nous parlions,

qui renvoie à l’envie de toujours tirer la culture vers le

haut, nous avons en effet pris l’initiative de “mettre le

paquet” sur les arts numériques, pour élargir le champ

de la création, toutes disciplines artistiques confondues.

Pouvez-vous nous décliner l’offre culturelle berjallienne

en termes d’équipements ?

Nous avons donc le Théâtre actuellement hors les murs,

bien sûr les Abattoirs, qui travaillent tant à l’accompagnement

qu’à la diffusion dans le domaine des musiques

actuelles, la médiathèque, le conservatoire Berlioz et

le Musée, récemment modernisé, qui s’est progressivement

ouvert à différentes expositions d’art contemporain.

Quels sont les principes qui gouvernent votre action ?

Il y en a trois fondamentaux. Premièrement, l’aide à la

création dans tous les domaines. Deuxièmement, favoriser

l’accès des publics à la culture, et spécialement des

publics considérés comme empêchés, bien sûr pour des

raisons du type handicap, mais aussi et surtout pour

des raisons de type symbolique : toutes celles et ceux

qui considèrent qu’un théâtre ou une médiathèque ne

sont pas des lieux pour eux, et ce, de par leurs différents

parcours personnels. Pour créer du lien social, la culture

se doit ainsi d’irriguer de façon transversale tous les champs

d’activité présents dans la ville. Cela veut dire, dans les

faits, proposer nombre de spectacles gratuits, et développer,

avec l’aide de toutes les associations et structures qui

travaillent avec nous, un processus d’accompagnement

quasiment individuel avec ces publics. Nous nous devons

enfin de favoriser les pratiques amateurs, et ce n’est

pas sans rapport avec le 2 e volet de cette politique.

Quels grands projets en matière de culture à

Bourgoin et dans la CAPI ?

Le grand projet concerne cette démocratisation de l’accès

à la culture. En essayant de mobiliser tous les acteurs

à travailler ensemble et dans le même sens. Parce que

la politique culturelle ne peut se réduire à des équipements.

Surtout s’ils sont perçus comme inaccessibles par une

partie de la population. Répétons-le à l’envi : la culture

est un élément essentiel de la construction de l’individu.

Nous ne sommes donc pas obnubilés par les grands

chantiers… Il n’empêche que nous prévoyons évidemment

de reconstruire le Théâtre à l’horizon 2014-2015, mais

aussi de créer au sein des Abattoirs des laboratoires d’arts

numériques, et puis, au niveau de la CAPI, l’aménagement

d’un nouveau bâtiment susceptible d’accueillir le

conservatoire, dont les locaux sont devenus trop vétustes.

Quoi que ce soit à ajouter concernant l’avenir ?

J’imagine que cette dynamique culturelle que nous

privilégions au niveau de la CAPI s’inscrira rapidement

dans un cadre régional, tout en s’articulant autour de

2 événements phares que sont Électrochoc et le Festival

du cirque, rattaché au Théâtre du Vellein.


VENDREDI 9 MARS - 14H30

Le facteur

Idéal du

Cheval Palais

Cette création musicale originale autour de l’univers

de Ferdinand Cheval naît en 2011 (Jazz à Vienne). Tels

les petits cailloux glanés en chemin que ramassait inlassablement

le facteur rural de Hauterives pour édifier (dès 1879) son

déroutant Palais Idéal, les paysages sonores, marches, chansons ou

polyrythmies de cailloux du spectacle ont été retenus pour leurs

attraits saugrenus ou poétiques. Le Facteur Idéal du Cheval Palais suit

ainsi les visions oniriques de l’artiste sculpteur autodidacte, mêlant sa

poésie et sa fantaisie au jazz cosmique de l’Arfi / La Forge et à la voix

céleste de Michèle Bernard. L’enfance n’adore-t-elle pas également

fréquenter l’espace et les songes chers au facteur ?

Michèle Bernard (voc)

La Forge : Pascal Berne (ctb), Michel Mandel (cl, taragot), Emmanuel Scarpa (dms),

François Raulin (p, mélodica, petits objets, cailloux…)

Arfi : Bernard Gousset (son et traitements sonores en direct), Michel Boiton (perc), Jean Mereu

(tp, bugle, appeaux et grelots...), Jean-Luc Peilhon (harmonica, cl, fl, arc sibérien, guimbardes)

11 ème édition

Entrée gratuite

En ouverture de la 25 ème édition du festival A Vaulx Jazz, Jazz(s)RA a retenu,

au terme d’une minutieuse sélection sur dossiers et écoutes, 6 projets

artistiques sur 48 candidatures.

MARDI 13 MARS - 20H30

Polymorphie

Jazz contemporain

Pellegrini (voc), Bouchot (tp), Garnier (tp, cla), Edouard (s, mach), Dugelay (comp, s),

Cluzel (guitare), Dumont (dms [www.myspace.com/polymorphie]

Lookover Quartet

Jazz

Gamon (ctb), Perrier (dms), Lecaudey (tb), Guerret (s) [www.myspace.com/lookover4tet]

Chromb !

Nu-Jazz / Psychobilly

Durieux (p, voc), Gestin (dms, voc), Hercberg (b, voc), Mermet (as, voc) [www.chromb.org]

. . . . . . . . . . . . . .

MERCREDI 14 MARS - 20H30

Dreisam

Jazz

Thovenot (p), Desiderio (d), Kamm (s) [www.myspace.com/dreisamtrio]

OrTie

Jazz /Expressionnisme

Pasquier (cla), Gensse (p) [http://ortie.bandcamp.com]

Eym Trio

Jazz

Dufour (p), Payphet (ctb), Michel (dms) [www.myspace.com/eymtrio]

CHEZ NOS AMIS

VENDREDI 2 MARS - 21H

Migou Syndicate

Ben Guyot Quintet

Le Périscope - Lyon 2 ème

JEUDI 8 MARS - 20H30

Mario Stantchev Trio Origines

L’Iris - Francheville

SAMEDI 10 MARS - 21H

La boum des 25 ans !

avec The Chouquettes

La Clef de Voûte - Lyon 1 er

DU 11 AU 19 MARS

Jazz et Cinéma :

Chico & Rita, JazzMix in New York,

Michel Petrucciani, Kansas City

Cinéma Pathé Carré de Soie - Vaulx-en-Velin

MERCREDI 14 MARS

13H30 - 18H30

Amphithéâtre du Lycée R. Doisneau

5 rue du Lycée - Vaulx-en-Velin

Rencontre professionnelle organisée par JAZZ(s)RA

et la Ville de Vaulx en Velin.

Jazz & politiques

culturelles

territoriales

Bien que faisant partie intégrante des musiques actuelles, le jazz

et les musiques improvisées peinent à intégrer les différents

circuits et dispositifs de nos politiques territoriales. Ces musiques

ne bénéficient pas du soutien institutionnel consacré par ailleurs

aux musiques classiques et contemporaines. Il faut donc se poser

des questions sur la façon de créer des synergies transversales,

des complémentarités de compétences. Véritable plateforme des

acteurs du jazz en région, partenaire d’A Vaulx Jazz, JAZZ(s)RA

s’appuiera pour cette réflexion collective, suivie d’un débat, à la

fois sur les analyses des acteurs régionaux du secteur et sur l’expérience

d’autres territoires.

13h30 : Accuei

14h00 : Lancement

Par Thierry Serrano (Directeur du festival

A Vaulx Jazz), Nassreddine Hassani

(Élu à la Culture de Vaulx

en Velin) et Jacques

Bonnardel (Président

de JAZZ(s)RA).

14h15 : Atelier n°1

Exemples d’expériences de structurations

des acteurs du jazz sur les territoires

15h30 : Atelier n°2

Quels partenariats entre l’ensemble des acteurs

du jazz et les collectivités territoriales ?

17h00 : Atelier n°3

Échanges interrégionaux et européens

17h45 : Débat - 18h15 : Conclusion

. . . . . . . . . . . . . .

JEUDI 15 MARS - 20H30

Anne Ducros Quartet

La Maîtrise de la Loire

&les élèves du Conservatoire

de Vaulx-en-Velin

L’an passé, la Maîtrise de la

Loire (déjà) et le groupe

uKanDanZ avec le chanteur

éthiopien Asnaqé Guébrèyes

avaient donné un magnifique

concert pour A Vaulx Jazz. En

2012, forts de cette réussite,

A Vaulx Jazz et Jazz à

Montbrison ont demandé à

Anne Ducros de rencontrer

non seulement les élèves de

la Maîtrise de la Loire mais

aussi ceux du Conservatoire

de Vaulx-en-Velin.

Ce seront ainsi 60 jeunes

choristes qui entoureront

Anne Ducros, l’«

La Maîtrise de la Loire

Ella blanche »

qui viendra

poser son voile

de sensualité

et de groove

noir sur une

sélection de

compositions

originales et de

standards d’Ella

Fitzgerald.

Anne Ducros (chant), Benoît de Mesmay (piano), Gilles Nicolas (contrebasse),

Bruno Castellucci (batterie)

Portico Quartet

C’est à l’occasion de l’achat d’un Hang drum par Duncan Bellamy,

le batteur, que ces quatre jeunes Londoniens ont formé le Portico

Quartet. Le Hang, qui évoque les sonorités d’un steel drum, est le

dernier-né (en Suisse) des instruments de percussion. La musique

impressionniste des Britanniques fait référence au jazz, à Steve

Reich et à la musique répétitive des gamelans balinais, à l’électro

et à l’Afrique. Les phrases sérielles de Duncan Bellamy évoquent

Trinidad, Philip Glass ou Steve Reich, mais aussi Radiohead ou la

« scandinavian touch » de feu le trio E.S.T. Peter Gabriel, toujours à

l’affût de musiques profondes, vient de signer le quartet sur Real

World, ouvrant du même coup son célèbre label au jazz contemporain.

Duncan Bellamy (batterie, machines), Jack Wyllie (saxophone, machines), Milo

Fitzpatrick (contrebasse), Keir Vine (hang, percussions)

. . . . . . . . . . . . . .

VENDREDI 16 MARS - 20H30

Ambrose

Akinmusire

Quintet

La nouvelle étoile montante

de la trompette, c’est lui !

Ce jeune Américain d’origine

nigériane, au parcours

brillant (Berkeley School,

Manhattan School, 1er prix

du concours Thelonious

Monk 2007), se distingue

bien au-delà de ces références

académiques. Inspiré

et humble, l’ambition de

cet ancien (très jeune)

soliste des Five Elements

de Steve Coleman est

d’aboutir à la création d’un

univers personnel, d’une

musique « au service de la

beauté » (sic). Après avoir participé à la création et à l’enregistrement

du projet In my mind… de Jason Moran, le trompettiste sort ce

printemps chez Blue Note son deuxième album (When the heart

emerges glistening).

Ambrose Akinmusire (trompette), Walter Smith III (saxophone tenor), Sam Harris

(piano), Harish Raghavan (contrebasse), Justin Brown (batterie)

Jason Moran

& The Big Bandwagon

In my mind : Monk

Pour rendre hommage à son idole Thelonious Monk, le pianiste

Jason Moran a conçu un projet multimédia original. Lorsque le San

Francisco Jazz Festival lui a proposé de recréer le célèbre concert

du Thelonious Monk Orchestra à Town Hall de 1959, Moran s’est

d’abord plongé dans les archives du photographe W. Eugene Smith

qui avait côtoyé le gotha du jazz dans son loft de Manhattan transformé

en studio d’enregistrement. Il y a notamment découvert de longues

conversations entre Monk et son arrangeur Hall Overton. Soutenu

par un octet décoiffant et un vidéaste, Moran met donc en scène Monk

et sa voix fêlée qui accompagnent une relecture particulièrement

inventive et respectueuse de sa musique.

Jason Moran (piano), Tarus Mateen (basse), Nasheet Waits (batterie), Byron Wallen

(trompette), Jason Yarde (saxophone alto), Denys Baptiste (saxophone ténor),

Fayez Virji (trombone), Andy Grappy (tuba)


SAMEDI 17 MARS - 20H30

Soutien à

Grrrnd Zero

Direction Survet

Satellite éthéré de la galaxie électronique lyonnaise, armé de

guitares double manche vintage, de samplers et de Würlitzer

MS20, Direction Survet flirte élégamment avec un rock progressif

et onirique.

Direction Survet : Stéphane Cézard (guitare, mandoline), Gandal Goudard

(machines), Lucas Spirli (synthétiseur, wurlitzer), Seb Finck (batterie)

Keiji

Haïno

Konono n°1

Plus qu’un simple concert,

la performance de ce troublant

guitariste et vocaliste

nippon évoque tour à tour

un cérémonial surgi du Japon

ou du Tibet médiéval et une

expérience pop bruitiste

plus contemporaine. En quatre

décennies d’underground,

suscitant des émotions

brutes, voire brutales, cette

sorte de Fred Frith du Soleil

Levant est devenu un artiste

culte de la scène noise

internationale.

Keiji Haïno (guitares)

Le chef Mingiedi a créé dans le début des années 70 à Kinshasa

(République Démocratique du Congo) cet improbable, cet intemporel

orchestre de percussions et de likembé électrifiés. Amplifié via du

matériel de récupération, un antique mégaphone et des micros de

bois dont l’aimant provient d’un alternateur de voiture, le gang kinois

envoie aujourd’hui une musique de transe frénétique et distordue.

Entre la tradition de l’ethnie Zombo (ou Bozombo) et une forme de

modernité urbaine, Konono N°1 trouve ainsi des liens avec le rock, le

jazz et certaines musiques électro. Konono participe d’ailleurs à l’album

Volta de Björk, ou bien encore au projet Imagine d’Herbie Hancock.

Augustin Makuntima Mawangu (likembé solo), Mbuta Makonda Mbuta (likembé rythmic),

Gaston Menga Waku (chant, likembé basse), Jacques Mbiyavanga Ndofunsu

(percussions), Vincent Visi Niat (percussions), Pauline Mbuka Nsiaka (chant, cloches)

MARDI 20 MARS - 20H30

Trio Enchant(i)er

Lauréat des tremplins : RéZZo Jazz à Vienne 2011 et JAZZ(s)RA 2011

Joëlle Léandre/ Nicole

Mitchell/ Raymond Strid

Joëlle Léandre

Raymond Strid

Contrebassiste, improvisatrice et compositrice,

l’artiste française demeure l’une

des figures essentielles de la nouvelle

musique européenne. John Cage, Steve

Lacy, Fénelon, Hersant, Boulez et une

quarantaine de compositeurs ont écrit

pour elle. À ce jour, Joëlle Léandre a

enregistré près de 150 albums et

son rayonnement est international.

Tentet & Trio, deux disques couplés

en 2011, donnent notamment à

entendre Joëlle Léandre en trio

(avec John Tilbury et Kevin Norton).

Elle investit cette fois avec la flûtiste

américaine Nicole Mitchell et le

Nicole Mitchell

batteur Raymond Strid

un monde à la fois cinglant

Trio Enchantier

et flottant. Les cordes

grincent, l’archet se tord

jusqu’au craquement

puis décline un dégradé

de caresses harmoniques.

Un monument de liberté

nous visite.

Le Trio Enchant(i)er : Gregory Sallet (saxophone soprano, saxophone alto),

Olivier Jambois (guitare électrique), Emmanuel Fitte-Duval (batterie)

Joëlle Léandre (contrebasse), Nicole Mitchell (flûtes), Raymond Strid (batterie)

Agusti Fernandez /

Barry Guy /

Ramon Lopez

Marqué par l’avant-garde et la musique contemporaine, par Cecil

Taylor ou Iannis Xenakis, le premier album piano solo (Ardent) du

Catalan Agusti Fernandez paraît en 1985. L’opus lance une

prestigieuse carrière d’improvisateur qu’illustrent déjà 14 albums.

Entouré depuis sept ans du batteur et percussionniste espagnol

Ramon Lopez et du contrebassiste britannique Barry Guy, le pianiste

démontre désormais que « l’art du trio » n’est ici qu’élégance,

audace et émotion. Dès leur premier opus (Aurora, en 2006), les

compères exprimaient la sensualité des compositions du Catalan

et quelques thèmes signés Guy. Leur deuxième album Morning

Glory (un enregistrement studio plus un CD bonus Live In New York)

est paru cette année sur le label Maya.

Agusti Fernandez (piano), Barry Guy (contrebasse), Ramon Lopez (batterie)

MERCREDI 21 MARS - 20H30

Gilad Atzmon

& The Orient House

Ensemble

Saxophoniste coltranien, compositeur et auteur engagé (notamment

dans la reconnaissance d’un état palestinien), Gilad Atzmon flirte

avec les folklores d’Europe Centrale, la chanson yiddish, les

musiques du Moyen-Orient, le tango et le jazz. « Je fais une salade

de tout ça. Wagner disait des juifs qu’ils empruntent toujours à

leur pays d’accueil. Je suis sans doute un juif wagnérien ! » Établi

depuis 1994 en Angleterre où il fut notamment saxophoniste de

Ian Dury & the Blockheads, Atzmon est à la fois musicien,

producteur (Sarah Gillespie, Robert Wyatt en 2010), écrivain

traduit en 24 langues et commentateur politique. Les 13 albums

de ce multi instrumentiste (saxophones, clarinette et flûte)

militent avec brio pour la paix.

Gilad Atzmon (saxophone), Frank Harris (piano), Eddie Hicks (batterie),

Yaron Stavi (contrebasse)

Abraham Inc. feat.

David Krakauer, Fred

Wesley, Socalled

Voilà vingt ans que le clarinettiste new-yorkais David Krakauer

(Klezmer Madness!, The Klezmatics, Kronos Quartet) s’emploie à

faire vivre la tradition de la musique klezmer. Il a même interrompu

une brillante carrière dans les musiques classique et

contemporaine pour se consacrer à la rénovation de cet héritage

yiddish, le frottant au jazz, au rock ou aux musiques électroniques.

Sur son dernier album (Abraham Inc. « Tweet tweet »), le

clarinettiste virtuose mêle aujourd’hui la délicatesse des mélodies

balkaniques aux moiteurs d’un street funk élastique avec la

complicité du tromboniste Fred Wesley (ex-lieutenant de James

Brown ou George Clinton) et celle du fidèle Socalled, le DJ et MC

québécois qui scratche du Aaron Lebedeff.

David Krakauer (clarinette, voix), Fred Wesley (trombone, voix), Socalled (samplers,

boîtes à rythme, voix, piano), Brandon Wright (saxophone tenor), Freddie Hendrix

(trompette), Allen Watsky (guitare), Jerôme Harris (contrebasse), Michael Sarin (batterie),

Raydar Ellis (rap)


JEUDI 22 MARS - 20H30

Louis Sclavis

Atlas Trio

+ Keyvan Chemirani

Figure de proue européenne de la clarinette et du saxophone,

Louis Sclavis est un musicien nomade. Il a (re)visité l’œuvre du Duke

comme la musique contemporaine, le free, les folklores orientaux,

la danse, le cinéma ou la photo. Iconoclaste et aventureux, il a

multiplié les collaborations inattendues. C’est avec cette fois

Gilles Coronado (guitares) et Benjamin Moussay (piano), soit le

trio Atlas, que le compositeur tentera de retourner à l’essence et

au principe même de son fabuleux album Lost On the Way (paru

chez ECM). Il invite pour cela le grand percussionniste iranien

Keyvan Chemirani, virtuose du tombak (zarb en persan). Une

nouvelle étape dans le vagabondage universel du Lyonnais qui

fut très tôt, ici même, à la recherche d’un folklore imaginaire.

Louis Sclavis (clarinettes), Gilles Coronado (guitare électrique), Benjamin Moussay

(piano) Keyvan Chemirani (percussions persanes, tombak)

Marc Ribot Quartet

Really the Blues

Maître guitariste incontournable

de la scène new-yorkaise,

compositeur et improvisateur

singulier, accompagnateur

recherché par les stars de la

pop ou du rock (de Tom Waits

ou Norah Jones à Tricky ou

Madeleine Peyroux), Marc Ribot

s’illustre aussi brillamment

aux côtés de John Zorn (Electric

Masada, puis The Dreamers),

McCoy Tyner, Anthony Coleman

ou Jim Thirlwell. Son dernier

projet personnel est un hommage

au clarinettiste Milton Mezz

Mezzrow et à sa biographie

Really the Blues publiée en 1946. Mezzrow, l’existentialiste juif

américain armé de son jive et de sa conscience de nègre blanc y

décrit par le menu les quarante premières années du jazz et du

blues. C’est le prétexte que prend Ribot pour nous plonger dans

les sonorités brutes des reefer songs des 30’s.

Marc Ribot (guitare), Cooper-Moore (clavier), Brad Jones (contrebasse), JT Lewis (batterie)

. . . . . . . . . . . . . .

VENDREDI 23 MARS

Sista

Monica

Le parcours de Sista Monica la baptiste n’a rien d’orthodoxe. Formée

comme tout le monde à l’école gospel du côté du Michigan, elle

devient ensuite sergent chef dans les Marines, puis s’occupe de

recrutement dans la Silicon Valley... Lasse de chanter seule dans

sa salle de bain, elle enregistre bientôt (à partir de 1992) une

poignée d’albums charnus particulièrement bien accueillis par la

critique. Au bout d’une quinzaine d’années de tournées stakhanovistes,

un vilain cancer arrête brusquement la carrière de Monica

Parker. Deux nouveaux albums viennent aujourd’hui confirmer le

retour gagnant de la Lionne du blues : The Sweet Inspirations et

Soul Blues & Ballads. Gospel, blues et soul que la Sista pratique

de fait avec une fièvre et une puissance peu communes.

Sista Monica (chant), Danny Sandoval (saxophone ténor), Daniel Beconcini (orgue

Hammond), Bill Vallaire (guitare), Artis Joyce (basse), Leon Joyce Jr (batterie)

Zac

Harmon

Band &

guest

Grady Champion

Zac Harmon est originaire du

quartier de Farish Street à

Jackson, Mississippi, un creuset

qui révéla notamment le légendaire

Elmore James. Excellent guitariste,

chanteur et organiste formé

comme il se doit à l’église du

bloc, Harmon aurait pu choisir

l’harmonica... Il démarre pourtant

sa carrière comme guitariste

derrière ZZ Hill ou Sam Myers. Il devient musicien de session,

puis producteur multicarte à Los Angeles. En 2002, il enregistre

live un premier album sous son nom. Son deuxième opus, The

Blues According to Zacharia, impose notre colosse au niveau

international. Son invité le chanteur et harmoniciste Grady

Champion vient lui aussi du Mississippi et s’affirme depuis 1999

en digne héritier du style Sonny Boy Williamson.

Zac Harmon (guitare, chant), Corey Lacy (clavier), Corey « Buthel » Burns (guitare,

basse), Cedric Goodman (batterie), Grady Champion (harmonica, chant)

SAMEDI 24 MARS - 20H30

Pierrick Pédron

Cheerleaders

Avec son précédent album Omry,

le saxophoniste Pierrick Pédron

posait déjà ostensiblement au

moins une de ses boots de rocker

hors des frontières du pur bebop.

Mais ce qui lui restait encore à

exprimer, toujours inscrit dans

l’ADN de ce musicien formé sur

le tas, dans les bals, c’est un

écho d’enfance : le souvenir

d’une fanfare de village. Il parle

alors à son vieil ami Ludovic

Bource, expérimentateur tout

terrain, arrangeur de feu Alain

Bashung et compositeur de

musiques de films (notamment

celle du récent The Artist) d’un

grand projet de jazz orchestral, d’une expérience studio autour

d’une fanfare et de ses majorettes (les cheerleaders) associées.

Le résultat est ce luxueux album concept, Cheerleaders, qui paraît

en 2011 chez ACT /Harmonia Mundi.

Pierrick Pédron (saxophone alto), Laurent Coq (piano fender Rhodes), Chris de Pauw

(guitare), Vincent Artaud (basse), Franck Agulhon (batterie), Fabrice Moreau (batterie)

Eddie Palmieri

Afro Caribbean Jazz

All Stars

Eddie Palmieri vient de sortir un DVD célébrant 50 ans de carrière.

Né en 1936, il a grandi sur la 112ème rue de New York, à deux pas

du légendaire Tito Puente, son idole. Issu d’une famille portoricaine,

Palmieri est aujourd’hui lui aussi une icône du latin jazz. On l’appelle

tour à tour « The wild man of salsa », « El rumbero del piano » ou

bien encore « Rompe teclas », celui qui casse les touches, le briseur

d’ivoire. Palmieri a enregistré 36 albums, reçu 9 Grammy et écrit

plus de 200 thèmes à succès. Avec Eddie du South Bronx, le

piano devient percussion. Ses concerts sont des combats. Ils

libèrent une salsa puissante, étroitement liée au jazz. Le New-yorkais

est un pianiste étourdissant, toujours à la limite de l’explosion.

Une conclusion idéale pour une édition détonante.

Eddie Palmieri (piano), Brian Lynch (trompette), Jose Claussel (timbales),

Little Johnny Rivero (congas), Lugues Curtis (contrebasse), Ivan Renta (saxophone)

CONCERTS

AU CENTRE CULTUREL CHARLIE

CHAPLIN

• Tarif normal : 24€ • Tarif Réduit : 20€

• Tarif Spécial : 16€ • Tarif Enfant : 10€

Soirée musiques actuelles :

• Tarif normal : 13€ • Tarif Réduit : 11€

• Tarif Enfant : 8€

• Le Tarif Réduit est accordé sur justificatif aux C.E., étudiants de + de

26 ans, retraités, familles nombreuses, professionnels du spectacle,

groupe (10 pers. min.), abonnés SènEst, carte CEZAM (Inter CE 69),

carte ALTS Loisirs et carte ACTIV (CMCAS-EDF)

• Le Tarif Spécial est accordé sur justificatif aux étudiants de – de 26 ans,

personnes handicapées, demandeurs d’emploi

• Le Tarif Enfant est accordé aux jeunes scolarisés jusqu’en classe de

terminale et aux détenteurs de la carte M’ra.

. . . . . . . . . . . . . .

ABONNEMENTS

De 40€ les 4 soirées à 70€ les 10 soirées

BILLETTERIE EN LIGNE :

www.avaulxjazz.com

Fnac : www.fnac.com

Carrefour : 0 892 68 36 22 (0.34€ TTC/ min)

Tickenet : www.ticketnet.fr

Virgin : www.virginmegastore.fr

Progrès spectacles : www.progrescope.com

. . . . . . . . . . . . . .

RETRAIT DES PLACES

Le retrait des places se fait au guichet du Centre culturel du

lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h et les

soirs de concert.

La semaine qui précède chaque

concert, une permanence

est assurée de 17h à 19h.

Les samedis précédant

les concerts, une permanence

est assurée de 14h à 18h.

Centre Charlie Chaplin

Place de la Nation - 69120 Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18 / 19

Tous les concerts commencent à 20h30

Bar :

Ouvert tous les soirs 1 heure avant les concerts et durant la soirée.

Accès

Le Centre Culturel est situé à côté de l’Hôtel de Ville.

• Transport en commun - TCL

Accès rapide en métro : ligne A jusqu’à la station Laurent Bonnevay,

puis ligne C3, C8, ou bus N°57 : arrêt « Vaulx- Hôtel de Ville Campus »

Le Centre Culturel est situé à côté de l’arrêt de bus « Vaulx – Hôtel de Ville »,

face à l’Hôtel de Ville.

Retour assuré jusqu’à 0h21

Horaires sur www.tcl.fr

• Transport individuel

Par le boulevard périphérique : sortie pont de Cusset,

puis prendre la direction Vaulx-en-Velin centre-ville.

Le Centre Culturel est situé à côté de l’Hôtel de Ville

Parkings Gratuits.

Crédits Photos :

Concert Jeune Public : © B. Théry - A. Ducros et la Maîtrise de la Loire : © J. L. Bertheau - Portico Quartet : © T. Summerskill

A. Akinmusire Quintet : © C. Patrick Mc Bride - Jason Moran & The Big Bandwaggon : © DR - Direction Survet, Keiji Haïno et

Konoko n°1 : © DR - J. Léandre, Trio Fernandez/ Lopez/ Guy : © DR - R. Strid : © R. Häggbom - N. Mitchell : © Suttonhoo

Trio Enchant(i)er : © P. Derathé - G. Atzmon & The Orient House Ensemble et Abraham Inc. feat David Krakauer,

Fred Wesley, Socalled : © DR - L. Sclavis - Trio Atlas : © DR - K. Chemirani : © G. Abegg - M. Ribot Quartet : © M. Zanoni

Sista Monica et Zac Harmon Band : © B. Charvolin - P. Pédron : © E. Dutartre - E. Palmieri : © N. Myers & A. Rockers

A Vaulx Jazz Hors les Murs - Booster Echoplex Project, Les 3 Canards, Escarmouche Trio, Lunatic Toys, Nouk’s, Slurp BB,

Owl Collision, Maqamat : © DR - Grolektif Soundpainting : © R. Vu Van


© Fabien Lainé © Christian Ganet

spectacles vivants

STRINDBERG

CONTRE-

ATTAQUE

Par Étienne Faye

Après Père, créé en 2005, Christian Schiaretti

met en scène 2 autres pièces signées de l’auteur

suédois Johan August Strindberg : Mademoiselle

Julie et Créanciers. Les farces de Molière, la

poésie de Jean-Pierre Siméon, en d’autres

temps, la philosophie d’Alain Badiou… ou

l’année dernière encore avec le Siècle d’or

espagnol, le directeur du TNP est dans sa

logique de répertoire, toujours revendiquée.

Le théâtre de Strindberg présente, il faut le

dire, un caractère bien à lui, maladif, lunaire,

violent, qui semble animé d’une terrifiante

lucidité. Il a écrit les 2 pièces en 1888, au

Danemark, dans une des périodes les plus

miséreuses et sombres de sa vie, juste avant

son 1er divorce. Ce n’est donc pas un hasard

si ce sont les femmes, ici, et contrairement à

l’imagerie populaire, qui développent un instinct

de mort. Mademoiselle Julie est comtesse,

mais son père le comte est absent ce soir-là, un soir de la fête de la Saint-Jean. Prise dans l’euphorie du

moment, elle invite son valet de chambre, Jean, à danser. Ils finissent au lit, bien sûr, et le serviteur va tenter

d’en profiter pour voler le comte d’une somme conséquente. Julie, profondément déçue, prisonnière de ce

qu’elle a fait, semble apathique lorsque réapparaît son père. Elle s’empare alors du rasoir de son amant…

Dans Créanciers, il s’agit d’un couple en vue, Adolphe, peintre et sculpteur, et Tekla, écrivaine. Celle-ci doit

tout son succès à son mari, qui l’a peinte, présentée dans les meilleurs cercles littéraires. Mais la carrière de

Tekla explose, tandis que celle d’Adolphe décline. Il se présente à elle un jour comme son créancier, alors

qu’un autre homme, le 1er mari de Tekla, vient faire de même. Christian Schiaretti a décidé de présenter ses

2 pièces en diptyque, avec la même petite troupe de comédiens – et quels comédiens, permettez !

L’hallucinant Wladimir Yordanoff donnera en effet la réplique à Clara Simpson et Christophe Maltot dans

Créanciers, à Clara Simpson, Clémentine Verdier et Antoine Besson dans Mademoiselle Julie. Assurément

la promesse de spectacles superbes.

Du 1er Créanciers

au 25 mars au TNP

LA TURAKIE

SUR

CROIX-

ROUSSE

Par Étienne Faye

Depuis le temps que Michel Laubu, créateur, directeur,

metteur en scène, comédien, marionnettiste, auteur,

accessoiriste et costumier du Turak Théâtre, tel un

Jules Verne de l’intérieur de sa tête, explore ses mondes

étranges, sur les scènes lyonnaises et au-delà, l’artiste

ne cesse d’enrichir et d’enchanter son récit. Magicien,

comme il se doit, il redonne vie à une foultitude d’objets

hétéroclites, ramassés dans la rue, dans les décharges,

dans les brocantes, brisés, usés, vieillis, mais libérés,

par lui-même, assemblés, collés, peints, pour revivre

et briller, le temps d’un spectacle. Les Fenêtres éclairées,

ce sont ces lueurs qu’on aperçoit depuis une maison

isolée, sous le crachin peut-être, d’une île bretonne

assombrie par le soir. Un homme vit ici, on aperçoit

Les fenêtres éclairées

sa forme, son ombre, à travers ses fenêtres. On est

dans la maison, l’appartement, les meubles nous sont familiers, ils nous rappellent une grand-mère, peutêtre,

et nous en sentons la patine. Ces objets sont les témoins d’une vie, celle de cette marionnette, que nous

découvrons. C’est un clown blanc, qu’on a déjà vu dans À notre insu, le magnifique spectacle précédent, il

y faisait le clown, comme son nom l’indique, sur son petit vélo, alors qu’ici, il est un homme seul, juste ça :

un homme. Sur la table, le couvert est mis pour 2 personnes. Il va écouter son répondeur qui ne cesse de lui

répéter qu’il n’a pas de message. Sa solitude est immense. Il soulève une assiette, et c’est alors tout un monde

invisible qui se manifeste. Son appartement fourmille en effet littéralement de vies. La TSF annonce : “La mer

va monter”, il va lui falloir sauver les meubles, et par là même sauver cette vie grouillante. Ce personnage,

en outre, porte une blessure, à l’instar de Michel Laubu lui-même, il n’a pas de guitare, sa mère ne lui en a

jamais offert. C’est la mer, sur la plage, qui lui en livre une cargaison… La poésie selon le Turak Théâtre n’est

pas un étalage de jolies fleurs et de belles idées bien-pensantes, c’est de la poésie, et donc ça s’exprime. Avec

les objets, les images, les borborygmes, la musique signée Rodolphe Burger… Le spectateur est plongé dans

la tête et les rêves de Michel Laubu, tout en sensibilité, en mélancolie, et avec une jubilation de la création

rien de moins que communicative.

Du 27 mars au 4 avril au Théâtre de la Croix-Rousse

MARS 2012

N° 179

17


spectacles vivants

LAURENCE TERK

DRÔLE DE DAME

Interview par Étienne Faye

Le rapport Reine Prat, en 2009, pointait qu’il n’y avait que 16 % de femmes à la tête d’une scène nationale.

Laurence Terk est de celles-là. Elle dirige le Théâtre de Mâcon depuis 2003 et, d’année en année, y appose

sa marque. Sous son impulsion, la programmation s’est en effet orientée vers la danse, qui trouve ainsi,

en région, dans ce théâtre de 900 places doté d’un grand plateau, “digne du TNP”, nous dit-elle, de

salles de répétition adaptées, une belle chambre d’écho. Mais une scène nationale est par définition

signataire d’une convention avec l’État qui l’oblige à la pluridisciplinarité… et la salle mâconnaise n’oublie pas

de programmer du théâtre, du cirque et de la musique. Laurence Terk nous affirme d’ailleurs essayer de

respecter le ratio d’un tiers de spectacles du mouvement (cirque et danse), un tiers de chanson et musique,

un tiers de formes théâtrales (qui incluent le théâtre d’objets, de marionnettes, etc.). La scène nationale

de Mâcon présente, en mars, 9 spectacles qui ont été rassemblés sous l’intitulé “Drôles de dames”. Il s’agit

pour la directrice du lieu de mettre la lumière sur différentes créations, de toutes disciplines, dont le

point commun est d’être portées par des femmes.

Questions à Laurence Terk.

Cette événement “Drôles de dames”, est-ce un acte militant de votre part ?

C’est d’abord un ensemble de choix artistiques. Lorsque je fais venir dans la région le collectif F71,

je sais que ce sont 5 femmes, et c’est ce qui justifie leur présence dans cette quinzaine des Drôles

de dames, mais je suis d’abord émerveillée par leur travail. Elles se sont associées autour de 3 affaires,

dans lesquelles s’est engagé Michel Foucault… Trois affaires sur lesquelles elles ont rassemblé des

documents, pour en faire du théâtre. Je suis très fière de montrer cette pièce dans la région. En

revanche, il est vrai que l’année dernière, engagée dans la Saison 1 de l’égalité homme-femme, je me

suis aperçue que je ne réussissais pas les quotas. L’égalité, c’est plus facile à dire qu’à réaliser, la

perspective de la parité est lointaine. Ce mois des Drôles de dames, pour un théâtre comme celui

de Mâcon qui n’a pas les moyens de créer un festival, est un focus important, nous espérons mettre

en valeur les femmes que nous invitons. Évidemment, il ne faut pas non plus que cette initiative

serve de caution de l’année. Il faut équilibrer la programmation sur toute la saison.

Outre le collectif F71, quelles sont les femmes invitées dans le cadre des Drôles de dames ?

Il y aura du cirque, avec le Sugar Beast Circus, une troupe de 3 femmes, 3 héroïnes complètement

barrées, un peu à la Freaks, mais avec de très jolies demoiselles. Du cirque, encore, avec la trapéziste

Mélissa Von Vépy, qui produit un numéro qui pose la question de l’identité féminine, Miroir,

miroir. Elle fait assaut de prouesses, donc, avec un miroir, où elle se regarde, qu’elle brise avant

d’essayer de passer au travers. De la chanson, aussi, avec Chloé Lacan et Sophia Charaï, du

théâtre avec le collectif F71…

Et de la danse, bien sûr… mais le chorégraphe est un homme ?

Oui, en fait il y a 2 exceptions, avec Olivier Dubois, qui a écrit Révolution, avec 14 danseuses, et pas

toutes des pin-up, qui se trouvent en révolution permanente autour d’une barre, sur le Boléro de Ravel

qui a été recomposé pour durer les 2 heures du spectacle. Les femmes, prisonnières de cet axe, réussissent

par moments à se libérer, mais au prix de beaucoup d’énergie… Cela m’a fait penser à celle qui est

toujours demandée aux femmes, tellement plus importante, pour réunir des moyens de production.

Et il y a l’Orchestre de Mâcon, qui n’est évidemment pas dirigé par une femme, et qui m’a proposé

de créer une soirée autour de plusieurs compositrices inconnues, essentiellement du XIXe siècle.

La parité est-elle une préoccupation tout au long de la saison ?

Oui. Ce n’est pas ma première préoccupation, mais si je dois faire un choix entre 2 spectacles dont l’intérêt

artistique me semble équivalent, je me décide pour la femme. Et c’est arrivé au moins une fois cette

année, certes pour un spectacle tout public, qui est un peu l’endroit où l’on cantonne les metteuses

en scène, mais Heidi Brouzeng, puisqu’il s’agit d’elle, montrera aussi l’an prochain, chez nous,

un spectacle de théâtre musical de Mauricio Kagel ! Rien à voir avec le public enfantin ! Si nous

la programmons, et ce sera toujours vrai pour chacun des spectacles de la saison, c’est que son

travail d’artiste mérite d’être montré.

Du 10 au 27 mars au Théâtre de Mâcon, scène nationale

18 N° 179 MARS 2012

© Jean-Marc Lubrano

Sophia Charaï

mot[s]

L’Insulte

Caryl Férey,

écrivain français et auteur de polars

« Les putes au pouvoir ! (Leurs fils y sont déjà) »

Nous pouvons voir sur ce graffiti argentin pris in

situ que l’insulte a parfois, comme les mots au

milieu des ténèbres, un étrange pouvoir d’éclairement.

Ce slogan a été écrit lors de la crise financière

de… 2001-2002. L’Argentine, frappée par la politique

de « désengagement de l’Etat » (privatisation des

biens publics pour le bénéfice d’une oligarchie de

petits copains issus du privé s’empressant de

renvoyer l’ascenseur en, par exemple, finançant

les campagnes électorales), s’est retrouvée dans

la même situation que la Grèce (…), pour les

mêmes raisons d’idéologie : politique de droite

néo-libérale, tutelle du FMI, spéculation sur la

monnaie débouchant sur une crise du secteur

bancaire. Les Argentins, un jour, ont vu les

rideaux de leur banque fermés. Pour le week-end ?

Non, non : à jamais. Economies de toute une vie,

retraite, compte épargne, PEL ou je ne sais quoi :

disparus. C’est-à-dire que la population, après

moult « ajustements structurels » (austérité,

réductions des salaires et des prestations sociales)

a été purement et simplement volée par les

banques, avec l’aval du pouvoir politique, «

impuissant » - les pauvres.

Des dizaines de morts et d’émeutes plus tard, le

pays a fait banqueroute. Le Président s’est enfui

par les toits de la télévision (tout un symbole)

sous les majeurs tendus d’une population fatalement

enragée. D’où nos amies les putes au pouvoir.

Souvenir

Laetitia Poulalion

est comédienne et chanteuse.

Le souvenir est une drôle de bête ;

de nos premières années il en subsiste peu,

pourtant certains de ces moments nous sont

tellement souvent racontés qu’ils en deviennent

un souvenir fort, construit à travers le récit

des proches. Comme une « re-création »

du souvenir d’un instant que l’on a pourtant vécu.

Cette plage avec ce galet en est un…

C’est l’été

Sur une plage

Une plage de galets

Une petite fille au milieu des galets

C’est une petite fille blonde sur une plage

de galets

C’est une petite fille qui tient dans sa main

un de ces galets

Une petite fille qui parle à ce galet qu’elle tient

dans sa main

Un galet choisi parmi tant d’autres

Et cette petite fille lui raconte des choses

essentielles

Chaque mois deux artistes choisissent

un mot afin de vous livrer un texte court

et une image autour de ce choix.

Autant avoir l’original plutôt que la copie, n’est-ce

pas. Grisédilis Réal (lisez svp « Le noir est une

couleur », aux éditions Verticales, pure merveille)

malheureusement décédée, je ne connais pas d’autre

prostituée susceptible de prendre la relève de nos

valets aujourd’hui au pouvoir. Mais l’insulte

argentine vaut mieux, vous me l’accorderez,

qu’un misérable « Casse-toi pov’ con ! » national.

Et puis, ça soulage.

L’Argentine, après deux années de chaos, a élu un

anonyme, Nestor Kirchner, qui a changé de

monnaie, quitté l’ALENA (traité de « libre-échange »

avec les USA, le Canada et le Mexique) pour se

rapprocher de ses voisins via le Mercosur, et

annulé la moitié de la « dette ». Sans demander

l’avis de machin ou bidule – « Votre dette étant

illégitime, bande de fils de pute, vous pouvez vous

la mettre où je pense ! »

Ça aussi ça soulage.

Aujourd’hui, l’Argentine a une croissance annuelle

de 7%, merci.

carylferey.net

Mapuche, à sortir mai 2012 Série Noire Gallimard

Invité Quais du Polar 2012 à Lyon, 30 mars au 1 er avri

Pages en Partage, Espace des Arts, 29 mars

C’est une petite fille qui ne sait pas encore parler

mais qui a tant de choses à dire à ce galet

Ce galet dur dans sa petite main

Ce galet doux sur sa chair tendre

La petite fille lui parle, et ça dur, ça dur,

et c’est intense

Ce qu’elle lui dit est sans doute important

Ce qu’elle lui dit doit être essentiel

Cette parole qu’elle invente est la sienne,

les sons qu’elle prononce sont ses mots,

ils la traversent

Une conversation dans une langue inconnue

dont j’aimerais me souvenir et qu’il fallait

inventer pour ce conte estival

C’est l’histoire vitale qu’une petite fille raconte

à un galet sur une plage son premier été

La grande histoire de la petite fille et du galet

Face de cuillère de Lee Hall

Espace Culturel La Buire/L’Horme, 9 mars

+ Le Sou, 10 mars


spectacles vivants

Lorenzaccio

LE MALY DRAMA

THÉÂTRE À LYON

Un grand

théâtre

russe

en visite

aux

Célestins

La 1 re rencontre date de 2008, lorsque Lev Dodine

et sa troupe débarquent à Lyon pour une série

de représentations de Vie et destin, de Vassili

Grossman. L’entente avec Claudia Stavisky est

immédiate, nous racontent-ils, et l’idée d’une

collaboration entre les 2 institutions naît assez

vite, et c’est même une sorte d’échange qui est

imaginé. En 2010, la directrice des Célestins, qui

parle russe, est donc invitée en résidence à

Saint-Pétersbourg, pour créer Lorenzaccio, d’Alfred

de Musset, avec les acteurs russes de la troupe

permanente du Maly Drama Théâtre. Ô bonheur,

si je puis me permettre, quand le Lorenzaccio créé

en juin 2010 sous chapiteau à Lyon, ovationné

par le public, je puis en témoigner, péchait pourtant

par sa distribution inégale. L’histoire veut d’ailleurs

que la 2 e création, en russe et 6 mois plus tard,

fut accueillie par des tonnerres d’applaudissements,

et rentra aussitôt au répertoire de la troupe.

Nous sommes à Florence, sous le règne tyrannique

du duc Alexandre de Médicis. Son lointain cousin,

l’idéaliste et jeune Lorenzino de Médicis, partisan

Par Étienne Faye

du rétablissement de la république, décide de se

rapprocher du dictateur pour mieux le tuer.

Cette stratégie un peu personnelle comporte

quelques risques, notamment celui, pour qui se

veut être un assassin, d’aimer sa future victime.

Avant d’aller voir Lorenzaccio, les spectateurs

curieux pourront apprécier le travail de la troupe

grâce aux Trois Sœurs, mis en scène par son

directeur Lev Dodine. La pièce de Tchekhov

montre 3 femmes qui mettent fin au deuil de

leur père, mort un an auparavant. Elles espèrent

s’installer à Moscou, où elles ont leurs meilleurs

souvenirs d’enfance. Mais le temps est passé, tant

d’espoirs ont été déçus, tant d’illusions perdues…

Tchekhov, c’est du théâtre brillant, intelligent,

mélancolique, en un mot, russe. Et la venue du

Maly Drama Théâtre sera l’occasion pour nous

d’apprécier la langue originale du maître, surtitrée,

bien sûr.

Les Trois Sœurs, du 7 au 10 mars aux Célestins

Lorenzaccio, du 14 au 17 mars aux Célestins

III, PREMIÈRES

Gislaine Drahy met en scène un texte dont le

titre est un chiffre, III. Il désigne Richard, 3 e du

nom… C’est que l’inspiration de Philippe Malone

est le Richard III de William Shakespeare, sans

en être une réécriture ou une traduction, plutôt

une variation, puisqu’il en reprend simplement

les personnages, qu’il plonge dans le monde

contemporain. Richard, donc, est l’héritier

d’une entreprise, car c’est bien en ce lieu que se

jouent aujourd’hui les plus cruciaux rapports de

pouvoir. D’une entreprise, que dis-je, d’un empire,

tentaculaire, à l’image des grands trusts, présents

dans l’industrie, les services, la finance…

Seulement, ce jeune PDG, le pouvoir qu’on lui

donne, il compte bien l’exercer… C’est-à-dire

qu’il n’est pas prêt à accepter le diktat des

Par Étienne Faye

bonnes manières, et refuse de se

conformer aux habitudes de sa lignée.

Il licencie à tour de bras, sans raison

autre que l’exercice du pouvoir,

méprise, manipule, et ne trouve face

à lui que veulerie, soumission ou

pauvres volontés de vengeance. On

le sait, Gislaine Drahy ne s’engage

pas sur un texte si elle n’en a pas

d’abord éprouvé la force. Elle est à

l’origine, avec le Théâtre Narration,

d’une initiative de travail sur les textes

théâtraux tout à fait remarquable, les

Lundis en coulisse. Il s’agit de

rassemblements mensuels, en petits

comités d’acteurs, d’écrivains, de

metteurs en scène. Les invités se passent alors

les textes, les lisent en commun, les commentent…

C’est de cette façon que Gislaine Drahy raconte

avoir découvert III, de Philippe Malone. C’était il

y a 4 ans, la puissance dramaturgique de la pièce

leur sauta au visage. L’équipe de comédiens

présente ce jour-là décida de se lancer d’abord

dans l’exploration, puis dans la création de ces

17 scènes, dont la metteuse en scène n’oublie

pas de souligner le rythme et la “poétique implacable”.

Et dont on ne peut que saluer l’extrême

actualité.

Du 6 au 9 mars au Théâtre de Bourg-en-Bresse

Les 4 et 5 avril au Théâtre de Vienne

Du 24 au 26 avril au centre Charlie-Chaplin

de Vaulx-en-Velin

MARS 2012

N° 179

19


20 N° 179 MARS 2012

spectacles vivants

“FAUT MANGER

AVANT DE VENIR”

Interview par Étienne Faye

Il est des conseils que l’on peut suivre aveuglément,

d’autres qu’il faut considérer avec circonspection.

“Faut manger avant de venir”, c’est le conseil de

Jean-Christophe Meurisse, le metteur en scène

d’Une raclette, visible aux Subsistances, pendant

l’un de ces désormais fameux week-ends, intitulé

“Ça tremble !” et sous-titré “10 spectacles pour

mourir de peur”. Il se pourrait donc que cette raclette

exige du spectateur d’avoir l’estomac bien accroché.

N’empêche, avis aux gourmands, le public sera

convié comme à une “fête de voisins”, autour d’un dîner

de fromage fondu et de charcuterie, mais sans le loisir

de goûter… Pas assez de poêlons, sans doute. Parmi

les autres spectacles à voir pendant le week-end, il

faut noter le retour du chorégraphe américain Jeremy

Wade, avec la vidéaste japano-canadienne Alison

Kobayashi et le collectif Motus. Ils formeront

ensemble le collectif Peur, et imagineront une création

originale. Et, bien sûr, cette manifestation programmera

du cirque, de la danse, du théâtre, et même une

installation d’art contemporain… En attendant,

quelques questions à Jean-Christophe Meurisse,

metteur en scène de la compagnie parisienne des

Chiens de Navarre.

Quel est le principe d’Une raclette ?

Le repas est une vieille histoire, au théâtre, et c’est un

thème que je voulais aborder, à la manière des Chiens

de Navarre. Je voulais les odeurs, les conversations

ordinaires, les bruits de vaisselle, je voulais commencer

à l’apéro, terminer par la prune… Les comédiens se

retrouvent donc autour d’une raclette à échanger les

banalités d’usage, et tous ces lieux communs accumulés

© Christian Ganet

finissent par révéler beaucoup de choses, et d’abord

l’étrangeté de l’ordinaire. Nous cherchons bien sûr par

ce biais à lancer un pavé dans la mare des conformismes,

et cependant, sans jugement, car c’est un constat que

nous faisons sur nous-mêmes.

Vous voulez dire que c’est juste un repas, c’est tout ?

Stanley Kubrick a dit que “dans son inconscient, chacun

de nous viole et tue”, et sans rentrer dans le détail,

sachez que cette citation nous a inspirés. Nous avons

comme principe fondamental l’intranquillité des

artistes sur le plateau comme des spectateurs. Et bien

sûr que ce dîner doit complètement dégénérer.

Comment avez-vous mis en place le spectacle ?

Il n’y a pas de texte à la base, puisqu’il s’agit d’une

création collective. Nous sommes 8 comédiens et un

metteur en scène, et nous sommes tous auteurs de nos

spectacles, nous improvisons, pendant les temps de répétitions

et pendant la représentation elle-même. J’estime que

cela nous permet de faire entrer une part d’inconscient

dans le spectacle, nous faisons un théâtre pulsionnel,

sans idée, sans discours. Dans la Raclette, il n’y a pas

de personnages, je ne crois pas en cette notion, et les

comédiens, sur scène, tantôt jouent et tantôt sont euxmêmes.

D’une façon générale, nous espérons bousculer

les codes, en pratiquant un théâtre informe…

En passant par la provocation ?

Rodrigo Garcia fait de la provoc, pas moi. Je ne suis pas

là pour provoquer le bourgeois. Il peut nous arriver de

jouer avec nos sexes, par exemple, mais de façon idiote,

au sens popularisé par Lars von Trier. Nous sommes dans

un plaisir monstrueux, une jubilation dionysiaque, et

s’il y a quelque chose de choquant, dans nos créations,

singulièrement dans Une raclette, c’est plutôt cette

absence de forme.

Du 29 mars au 1er avril aux Subsistances

CENT CULOTTES

ET SANS PAPIERS

Interview par Étienne Faye

Une raclette

Anne Courel a créé en octobre, au centre Théo-Argence qu’elle dirige,

la pièce de Sylvain Levey Cent culottes et sans papiers. La compagnie

Ariadne le rejoue au centre Théo Argenceet en avril à la Renaissance.

La pièce se déroule dans une école. Une liste d’objets oubliés

après la classe, chacun délivre son histoire. Par exemple, une cagoule

ne trouve plus son petit propriétaire. Samir. Qu’est devenu Samir ?

Il ne vient plus à l’école, il a disparu. Il a été expulsé. “LIBERTÉ /

ÉGALITÉ / FRATERNITÉ / Pour une longue / Très longue / Longue

et douloureuse / Histoire / Histoire de France / Des sans-culottes /

Aux enfants de sans-papiers.” La mise en scène d’Anne Courel veut

nous rappeler l’ambiance de nos écoles, les souvenirs qu’on en

a, la craie, les tableaux noirs, les portemanteaux dans le couloir.

Et les chansons de nos enfances, les comptines immortelles,

Henri Dès, les poèmes de Prévert. En avril, nous serons à

quelques encablures d’une double élection, présidentielle et

législative. Le moment n’est-il pas bien choisi pour nous rappeler

quelques douloureux épisodes du quinquennat qui s’achève ?

7 mars au Centre Culturel Théo Argence

Les 4 et 6 avril au Théâtre de la Renaissance

© Balthazar Maisch


agenda

Pour avril, envoyez vos infos avant le 18 mars à 491@wanadoo.fr et ah491@wanadoo.fr

JEUDI 1 ER MARS

WALTARI - Marché Gare à 19h. 21€ - 17€

LA PINCE - TENTACULOS

GAMEBOY PHYSICAL DESTRUCTION

Bar des Capucins à 21h. 5€

MOUTIN REUNION QUARTET

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

FRAZIAK - AYAS PANTIN

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

IZIA - DISSONANT NATION

Transbordeur à 20h. 28€ - 22€

JACK RC - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 20h30. Gratuit

BALLAKÉ SISSOKO & VINCENT SEGAL

Espace Albert Camus à 20h30. 18€ - 12€

RENÉ LACAILLE QUINTET - Salle La Pastorale,

Irigny à 19h30. 33€, 04 72 30 47 90

B ROAD WAY - THE MELTING SNOW QUARTET

Abattoirs à 20h30. 13€ - 10€

WEEPERS CIRCUS

Train-Théâtre à 20h30. 17,5€ - 14€

DMITRY BAEVSKY TRIO - Le Fil à 20h30. 12€ - 8€

MELLANOISESCAPE BILBAX - DJAZIA SATOUR

Cave à Musique à 20h. 7€ - 3€

VIVE LA PAROLE LIBRE ! - Tannerie à 19h. Gratuit

AMOUR (LE SINGE BLANC + MR MARCAILLE

+ MR VERDUN) - LaPéniche à 20h. 3€

VENDREDI 2 MARS

F. ET L. MOUTIN /RUDRESH MAHANTHAPPA /

EMMANUEL CODJIA / THOMAS ENHCO

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

FRÈRES MOUTIN

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

MAURICE LACHANCE - Ninkasi Opéra à 23h. Gratuit

FRAZIAK - AYAS PANTIN

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

MOONDAWN - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

ELISEL ET LUI - Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

BEAVER - Ninkasi Croix-Rousse à 20h. Gratuit

LILY LUCA - Salle Léo Ferré à 20h30. 12€ - 6€

NOËLLA RAOELISON - MIRI & PÉPÉ

Nakamal à 20h30. 10€ - 8€

CAMY LILI - VICTOR - CHOCOLATE PAIN etc.

Marquise à 19h. 8€

RENÉ LACAILLE - LA BANDE À BALK

6e Continent à 21h. 5€ - 3€

A Vaulx Jazz :

BEN GUYOT QUINTET - MIGOU SYNDICATE

Périscope à 21h. 12€ - 8€

KARPATT - Marché Gare à 20h. 13€

BRIGITTE - Transbordeur à 20h. 29€ - 26€

SPEKTRE - SASHA CARASSI - MUTUAL RESKET...

Salle du Kao à minuit. 14€

ANT TC1 - SALARYMAN - DR ROOTS - SHYN

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

ENSLAVED - GHOST BRIGADE etc.

CCO à 19h. 22€

F.O.A.D - TA GUEULE...

Hellektricity KO/CD Villeurbanne à 20h. 8€

WE HAVE BAND - MINA MAY

Épicerie Moderne à 20h30. 13€ - 9€

HUBERT FÉLIX THIÉFAINE

Théâtre de Villefranche à 20h30. 30€

ORELSAN - ART DISTRICT - CRAYON

Le Fil à 20h30. 22€ - 16€

GENERAL ELEKTRIKS - SHIKO SHIKO...

Cave à Musique à 20h. 16€ - 12€

SAMEDI 3 MARS

LILY LUCA - Salle Léo Ferré à 20h30. 12€ - 6€

F60.8 INNANEN-TUPPURAINEN

Périscope à 21h. 12€ - 8€

MAYBE BABY - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

FRAZIAK - AYAS PANTIN

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

SOURDURE - PIB - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

FRANÇOIS ET LOUIS MOUTIN /

RUDRESH MAHANTHAPPA / NICOLAS FOLMER /

THOMAS ENHCO

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

DJ BRANO - B/O/M - SPORTING BUDAPEST

Fée Verte 22h/4h. 3€

TRIO JAKUZZI - Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

LA FANFARE DES PAVÉS

Place de la Croix-Rousse à 12h. Gratuit

DISTRICT CHAOS - GOTPA - NAZCA - etc.

Marquise à 19h. 8€

FORRÓ DE REBECA - 6 e Continent à 21h. 5€ - 3€

ADMIRAL T - Salle du Kao à 23h. 20€ - 18€

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

AL’TARBA & DJ NIXON - LA MICROFAUNE

TIBURK - ONE THIRD MELOMAN

Toï Toï Le Zinc à 20h. 8€

STEPHAN BODZIN

NICOLAS MASSEYEFF & HADRA CREW

Transbordeur à 23h. 22€ - 15€

CULT OF OCCULT - KARCAVUL - KABBAL...

Hellektricity KO/CD Villeurbanne à 20h. 8€

CALLE ALEGRIA

Hall de la Concorde St-Laurent-de-Mure à 20h30. 5€

WALLY - Auditorium de Villefranche à 20h30.

16€ - 13€, 04 74 60 31 95

POPOF - APEX - NOOB - KOKMOK...

Le Fil à 22h. 18€ - 12€

BERRY - STÉPHANE BALMINO

Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 16€

LOFOFORA - JMPZ...

Cave à Musique 20h/5h. 14€ - 10€

BATTLE DANSE HIP-HOP avec DKDANSENT...

Tannerie à 14h. 5€

VALERIO BIG BAND - BAMBOU LIBRE

Moulin de Brainans à 20h30.12€ - 8€

DIMANCHE 4 MARS

TRIO JAKUZZI - Agend’Arts à 18h. 7€ - 3€

PAULIE THE RAPTOR - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit

YARON HERMAN

Salle Molière à 16h. 28€ - 15€, 04 78 38 09 09

BARBARO FINIS Y SU ORQUESTRA MAYIMBE

Salle du Kao à 19h. 26€

COLONNEL REYEL - Transbordeur à 18h. 31€ - 21€

LUNDI 5 MARS

SALLIE FORD & SOUND OUTSIDE

Épicerie Moderne à 20h30. 14€ - 10€

SPEECH DEBELLE - Marquise à 20h30. 16€ - 14€

MARDI 6 MARS

SARAH CHAPE / THOMAS LACHARTRE / PYC

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 3€

DJ HARRY COVER & DJ STÉPHANE?

Nakamal à 20h30. Gratuit

Festival chanson française :

ALTAM - BURIDANE - MANU GALURE

FABRICE MAUSS

Karavan Théâtre Chassieu à 20h. 10€, 3J/40€

MERCREDI 7 MARS

WW.LOWMAN - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

GROUPE SHAMS

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

ÉRIC SIMONET - Carré 30 à 20h30. 8€ - 5€

DECADE - WHAT WE LEFT BEHIND - THE ANTEM

TRAILER PARK - Marquise à 19h. 10€

BAL FOLK - CCO à 20h. 4€

FEMTO - SEPTANBRE - JESSK

Ninkasi Kafé à 20h. Gratuit

Festival chanson française : MICHEL MONACO

Karavan Théâtre Chassieu à 20h. 19€ - 13€, 3J/40€

COULEUR CAFÉ

Théâtre de Bourg-en-Bresse à 12h15. Gratuit

MACEO PARKER - 12MÉ & RAPH

Le Fil à 20h30. 25€ - 21€

HELL’S KITCHEN - O - Tannerie à 19h. 8€

JEUDI 8 MARS

1/2 FINALE « ET EN PLUS ELLES CHANTENT »

Salle des Rancy à 20h30. 7€ - 5€

HYETAL - NEAT - MY HEAD - ANKUSHA - MATHESON

Marquise à 22h. 5€

I D - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

LUNATIC TOYS - Périscope à 21h. 11€ - 7€

HÉLÈNE PIRIS

XAVIER MACHAULT / ROBERTO NEGRO

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

THE PILGRIM TRIO - Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

Quand les souris dansent : YOANNA

CLAUDINE LEBÈGUE - SARAH MIKOVSKI

Maison des Associations Lyon 4e à 20h. 14€ - 12€

FILS DE DISQUES - Citron 22h/4h. Gratuit

FLASHFALCON

& LOS DISSIDENTES DEL SUCIO MOTEL

Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

ANTHONY JOSPEH & THE SPAMS BAND

MOHAMED ABOZEKRY & EZRA - OUDBOX

Transbordeur à 20h. 16,8€

JAH GAÏA - I WOKS SOUND

CCO à 20h. 15€ - 12€

SLY APOLLINAIRE - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 20h30. Gratuit

OWL COLLISION

Ferme du Vinatier à 20h30. 10€ - 5€

NELLY DECAMP - Hôtel de Ville de Bron à 12h30

SALLA LINTONEN & CHŒUR DE FEMMES

DE ST-FONS, dir. Christèle Rifaux

Théâtre Jean Marais à 20h30.

Sur réserv. 04 78 70 47 79

MARION STANTCHEV TRIO ORIGINES

Salle des Iris à 20h30. 10€ - 5€

MELISSMELL - FERGESSEN

Espace Albert Camus à 20h30. 18€ - 12€

DOUBLE DEUCE EXPERIENCE

Tannerie à 19h. Gratuit

VENDREDI 9 MARS

Quand les souris dansent : LES BLAIREAUX

MAC ABBÉ & LE ZOMBI ORCHESTRA

Maison des Associations Lyon 4e à 20h30. 14€ - 12€

SOULAŸRES DUO MUNDO

Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

NICOLAS JULES - Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€

DIVA FAUNE - UMUPPET - MR DAY& JULIEN

Marquise à 20h. 10€ - 3€

1/2 FINALE « ET EN PLUS ELLES CHANTENT »

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

HÉLÈNE PIRIS

XAVIER MACHAULT / ROBERTO NEGRO

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

FILS DE DISQUES - Bar des Capucins à 21h. Gratuit

MAURICE LACHANCE

Ninkasi Opéra à 23h. Gratuit

SOIRÉE ZIC ZAC - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

D-JAHSTA - ARKASIA - BABY’BRO etc.

Sonic à 22h. 5€

DR LESTER BRASS BAND - Périscope à 21h. 11€ - 7€

TALE OF US - FRIVOLOUS - OUTBAK

Salle du Kao à 23h30. 14€

GRUPO COMPAY SEGUNDO - CALIGAGAN

COLLECTIF TRANSLATINES

Transbordeur à 20h. 33€

THE BANYANS - THE MIGHTY LIONS

BREDDA SOUND

Toï Toï Le Zinc 19h30/1h30. 5€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

NOÉMIE - PROKO - HOT DOG CARABINE

Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

TRANSGUNNER - STERENNO - BORADWAVE

THE DAGGYS - MJC Ô Totem à 19h. 7€ - 5€

Festival chanson française : ARTHUR H

Karavan Théâtre Chassieu à 20h. 26€ - 19€, 3J/40€

LE POCKET JAZZ BAND

Café de l’Aqueduc à 20h30. Sur réserv.

04 78 35 08 02

DAPHNÉ - Théâtre du Vellein à 20h30. 17€ - 12€

PIERS FACCINI - TIBERT

Train-Théâtre à 20h30. 15,5€ - 13,5€

CHET NUNETA - Tannerie à 20h. 13€ - 9€

SAMEDI 10 MARS

UNDERCOVER - Nakamal à 20h30. 10€ - 8€

SPANG - Salle Léo Ferré à 20h30. 12€ - 6€

CARAVAGGIO - Périscope à 22h. 12€ - 8€

A.M.C - LA BANDE À FADER

OH GOSH SOUND SYSTEM

Marché Gare 22h/4h. 5€

Quand les souris dansent :

MICHAEL WINOGRAD TRIO - GEOFF BERNER

KABBALAH - UNICUM ORCHESTRA

Maison des Associations Lyon 4e à 19h30. 14€ - 12€

JEANNE PLANTE - BRUNO DUCHÂTEAU

Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

MANKIND HIFI - BREDDA SOUND

Boulevardier 21h/3h. 5€

HÉLÈNE PIRIS - XAVIER MACHAULT / ROBERTO NEGRO

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

GROUPE SHAMS

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 17h30. Gratuit

THE CHOUQUETTES - La Clef de Voûte à 21h.

SEXION D’ASSAUT - FNAC Bellecour à 15h. Gratuit

OMEGA - SHAH BEAT - JESSY - WINTER DEEP

JUN MATSUOKA - Marquise à 19h. 20€ - 16€

NICOLAS JULES - Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

AURÉLIE CABREL - Transbordeur à 20h. 18€

DALÉ - SAVE MY SOUL

Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

WELLING WALRUS - TAÏNI & STRNGS

THE SOCKS - VICTOR

MJC Ô Totem à 19h. 7€ - 5€

PIGEON JOHN - Abattoirs à 20h30. 14€ - 11€

ELYSIAN FIELD - BLAKE - Le Fil à 20h30. 10€

SOPHIA CHARAÏ - CHLOÉ LACAN

Mâcon Scène Nationale à 20h30. 23€ - 13€

MARS 2012

IDEM - MYSTER MÖBIUS

GAMEBOY PHYSICAL DESTRUCTION...

LaPéniche à 21h. 10 € - 6€

FOWATILE - DJ JOS

Moulin de Brainans à 20h30. 12€ - 8€

DIMANCHE 11 MARS

JEANNE PLANTE - BRUNO DUCHÂTEAU

Agend’Arts à 18h. 7€ - 3€

BAL AFRICAIN avec TIDIANE GAYE

Maison des Associations Lyon 4e à 16h. 5€ - 3€

CAMY LILY - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit

PRINZHORN DANCE SCHOOL

Sonic à 20h30. 10€ - 6€

MAURANE - Bourse du Travail à 18h. 39€ - 35€

LUNDI 12 MARS

LMFAO with FAR EATS MOVEMENT & COLETTE CARR

Halle Tony Garnier à 20h. 33€ - 27€

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

THE FLESHTONES - BIJOU SVP

Transbordeur à 20h. 28€

ELYSIAN FIELDS - Clacson à 20h30. 12€ - 8€

N° 179

21


agenda

MARDI 13 MARS

SOPHIE MARTN

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

GREENSHAPE - Périscope à 21h. 13€ - 9€

THE WAVE PICTURES - Marquise à 20h30. 10€

SOKO - OH! TIGER MOUNTAIN

Marché Gare à 20h. 11€ - 9€

HELMET - STEREOTYPICAL WORKING CLASS...

Salle du Kao à 19h. 22€ - 17€

DANIEL DARC - DIMONÉ

Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 14€

MERCREDI 14 MARS

CHRISTOPHER MURRAY - SWANN MENIGOT

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

PAUL PERSONNE

Bourse du Travail à 20h30. 44€ - 34€

DANIEL DARC - DAISY LAMBERT

Épicerie Moderne à 20h30. 16€ - 12€

JEUDI 15 MARS

MUSTANG - THE REBELS OF TIJUANA

Marché Gare à 20h. 13€ - 11€

AQUARIUM ORCHESTRA - Périscope à 21h. 9€ - 7€

ZIZI STARDUST - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit

ENSEMBLE YAHYAZADEH

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

CHRISTOPHER MURRAY - SWANN MÉNIGOT

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

NOAH LAGOUTTE - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

DENIS LECARME & MYSTERY TRAIN

Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

22 N° 179 MARS 2012

LUDI - DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 20h30.

PIERS FACCINI - CHAD VANGAALEN

Épicerie Moderne à 20h30. 14€ - 10€

ALINA ORLOVA - NDIDI O

Train-Théâtre à 20h30. 15,5€ - 13,5€

GREAT BRITAIN REVISITED /

HARMONIE LA GLANEUSE

& GOSPEL AMAZING GROUP, dir. Mirabelle de Nuit

Espace Albert Camus à 20h30. 18€ - 12€

MOUTIN RÉUNION QUARTET

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

CARTE BLANCHE AU CONSERVATOIRE MASSENET

Le Fil à 2030h. Gratuit

VENDREDI 16 MARS

ADEL SALAMEH - BAB ASSALAM - RAYES BEK

6e Continent à 21h. 5€ - 3€

HUGO MENDEZ - DJ BOOLIMIX - Marquise à 23h.

PATRICK MICHAUX - ALAN COTE

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

MAURICE LACHANCE - Ninkasi Opéra à 23h. Gratuit

FRANÇOS TRAMOY - Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

MONSIEUR TIMIDE

Ninkasi Croix-Rousse à 20h. Gratuit

BÔ DISSIDAN - DEHLI POLO PARTY BAND

Nakamal à 20h30. 5€

DUO LUCIA RECIO / DIDIER PETIT

Périscope à 21h. 11€ - 7€

AZALAÏ - GAO - Aux Échappées Belles à 20h30.

13€ - 10€, 04 78 94 84 12

CONGO NATTY FAMILY - GOTH TRAD

OBF & SHANTI D. - REGGAE ROAST

feat. KENNY KNOTS etc.

Salle du Kao & Guitoune à 22h. 18€

TITTY TISTERS - TA GUEULE

Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

GUIZMO - MING8 HALL STARF - T.O.N. SALE EKIPE

MRIC MIC - CCO à 19h. 15€ - 10€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

GREAT BRITAIN REVISITED /

HARMONIE LA GLANEUSE

& GOSPEL AMAZING GROUP, dir. Mirabelle de Nuit

Espace Albert Camus à 20h30. 18€ - 12€

TERRI LEE HALE - JEAN-LOUIS MURAT

Abattoirs à 20h30. 18€ - 15€

ALINA ORLOVA - DAPHNÉ

Théâtre de Bourg-en-Bresse à 20h30. 26€ - 19€

MELISSMELL - Salle Jean Dasté Rive-de-Gier

à 20h30. 12€ - 10€, 04 77 83 07 93

UNDER KONTROL - LA FINE ÉQUIPE - REWIND ...

Le Fil à 20h30. 16€ - 10€

HELL’S KITCHEN - OTTO - LaPéniche à 21h. 8€ - 5€

SAMEDI 17 MARS

TERRY LEE HALE - Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

TIREUX D’ROCHES - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€

PARTYRAISER - DURKY BASS - SPEAKTERROR...

Salle du Kao à 23h. 15€

EMMY AND YOU - MAGGY SMISS...

Ninkasi Kafé à 19h. Gratuit

MINIATUS - Périscope à 21h. 9€ - 7€

Les Chants de Mars :

Finale Tremplin « ET EN PLUS ELLES CHANTENT »

Marché Gare à 19h. 12€ - 10€

PASCAL MATHIEU

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

ALGARADE - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

NOISIA - JOKER - FRICTION - FUNTCASE...

Transbordeur 22h/5h. 20€ - 18€

JEAN-PIERRE BERTRAND - FRANCK MUSCHALLE...

Espace Écully à 20h30. 28€, 04 78 33 64 33

BIG BAND DE JAZZ DE VILLEFRANCHE

Auditorium de Villefranche à 20h30. 16€ - 13€,

04 74 60 31 95

TRIO NIZAR ROHANA / WASSIM HALAL /

FARES SANCHOU - Musée St-Romain-en-Gal

à 20h. 6€ - 3€, 04 74 53 74 01

BOJAN Z - DAVID BRESSAT TRIO

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

ALDEBERT - Le Fil à 20h30. 24€ - 20€

ELECTROBUGZ - MEM PAMAL - DICK LORENTZ...

Tannerie 22h/5h. 12€ - 9€

THE WHYSKERS - THE FAWKES

LaPéniche à 21h. 3€

DIMANCHE 18 MARS

FAIK - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit

BIG BAND DE JAZZ DE VILLEFRANCHE

Auditorium de Villefranche à 17h. 16€ - 13€,

04 74 60 31 95

LUNDI 19 MARS

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 21h30. Gratuit

MARDI 20 MARS

Les Chants de Mars :

LA SALLE DU FOND À GAUCHE

Salle Léo Ferré à 19h30. Gratuit

GINKGOA - CHARLIE TANGO

Salle Léo Ferré à 20h30. Gratuit

ÉLISABETH WIENER

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

ON MY HONOR - CHEERS TO THIS YEAR

UNITED SAVE - Marquise à 20h. 10€

HORACE ANDY & HOMEGROWN BAND

FIVE POINTS - Salle du Kao à 19h. 25€ - 23€

POPA CHUBBY - Transbordeur à 20h. 30€

DANYEL WARO

Théâtre de Villefranche à 20h30. 26,5€ - 17€

ANNE DUCROS & MAÎTRISE DU CONSEIL

GÉNÉRAL DE LA LOIRE

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

MERCREDI 21 MARS

Les Chants de Mars :

CHLOÉ LACAN - FRANÇOIS GAILLARD

Salle des Rancy à 20h30. 13€ - 11€

LE PEUPLE DE L’HERBE - LA CANAILLE

Transbordeur à 20h. 24€

JÜNE - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

BAL FOLK - CCO à 20h. 4€

ENM VILLEURBANNE

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

HUGO CLARENCE

Ninkasi Croix-Rousse à 20h. Gratuit

EARTH - MOUNT EERIE - Ô PAON

Épicerie Moderne à 20h30. 13€ - 9€

MIOSSEC - JOSEPH D’ANVERS

Cave à Musique à 20h. 20€ - 16€

JEUDI 22 MARS

ULTRA VOMIT - TARLD

Salle du Kao à 20h. 20€ - 16€

JUSTIN MILLER - JACQUES RENAULT - MIIMO

Marquise à 23h. 10€

Les Chants de Mars :

WEEPERS CIRCUS - ERWAN PINARD

Marché Gare à 20h30. 14€ - 12€

VOLCANO THE BEAR - LES MARQUISES

Sonic à 20h30. 8€

SYNCOPERA - Périscope à 21h. 9€ - 7€

CORBIER - À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

HASSAN GUAID

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

WORMZ - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

YVES JAMAIT - Bourse du Travail

FEIST - M WARD - Transbordeur à 20h. 30€

ANAKRONIC ELECTRO ORCHESTRA - ALGORYTHMIK

Sous chapiteau La Doua à 20h30. 7€ - 5€,

06 89 30 00 23

THE CHUPS - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 20h30. Gratuit

MONSIEUR BOUTON - Le Rize à 19h. Gratuit

HK & LES SALTIMBANKS

HYLILE & THE TRAVELIN SOULS...

MJC Ô Totem à 19h. 16€ - 13€

STILL CORNERS - LADYLIKE LILY - TOO GIRLY DJS

Épicerie Moderne à 20h30. 13€ - 11€

TARTINE REVERDY - Salle de l’Isle d’Abeau à 18h30.

8€ - 6€, 04 74 80 71 85

Électrochoc#7 :

JAUMET / PINHAS + Rue de la RÉVOLUTION

Abattoirs à 20h. 18€ - 15€

ALINA ORLOVA - Allegro à 20h30. 20€ - 12€

MATT ELIOTT - LaPéniche à 20h. 3€

VENDREDI 23 MARS

MAURICE LACHANCE - Ninkasi Opéra à 23h. Gratuit

ENM VILLEURBANNE

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

CORBIER - À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

DIVA FAUNE - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

Les Chants de Mars : LES ZOUFRIS MARACAS

LES 2MOIZELLES DE LA CMSBLC

Marché Gare à 20h30. 13€ - 11€

JÉRÉMY PELT - Périscope à 21h. 9€ - 7€

MR DAY & PATCHWORKS - Marquise à 23h. Gratuit

CIOCOLATA - FRANÇOIS TRAMOY

6e Continent à 21h. 5€ - 3€

THE DAGGYS - THE WILDCATS - THE OTS etc.

Salle du Kao à 19h. 15€ - 10€

DONGA & GONGO - MY.HEAD

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

ALDEBERT - Transbordeur à 20h30. 27€ - 24€

JAN DRIVER - APHTE PUNK - PYRAMID

SPORTING BUDAPEST

Transbordeur à 23h30. 12€ - 10€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

JAN DRIVER - APHTE PUNK - PYRAMID

SPORTING BUDAPEST - FAT BASTARD GANG BAND

GRABBEN ORCHESTRA etc.

Sous chapiteau La Doua à 20h30. 7€ - 5€,

06 89 30 00 23

ANA MOURA - MANUEL MENDES

Épicerie Moderne à 20h30. 20€ - 16€

NUIT DU SLAM avec TRIBUT DU VERBE etc.

Clacson à 18h30. Gratuit

QUATUOR CRISE CARMEN

Maison du Peuple à 20h30. 14€ - 12€

TOSS - Espace Jean Carmet à 20h30. 16€ - 8,5€

Électrochoc#7 :

MONDKOPF + RUE DE LA RÉVOLUTION

Abattoirs à 20h30. 18€ - 15€

AMBROSE AKINMUSIRE

Théâtre des Pénitents à 20h30. 19€ - 16,3€

TIBERT - LA BARONNE

Salle Jean Dasté Rive-de-Gier à 20h30.

12€ - 10€, 04 77 83 07 93

LE PEUPLE DE L’HERBE - UNNO

Théâtre Le Rhône Bourg-lès-Valence à 20h.

22€ - 17€, 06 10 13 28 36

LOUDBLAST - FIRE WIZZARD

Tannerie à 20h30. 12€ - 9€

SAMEDI 24 MARS

DARK DARK DARK - MATT ELLIOTT

Marché Gare à 20h. 15€ - 13€

ZEDRUS - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

BRED - PLEÏAD - DOCTOR PEPPER’S etc.

Nakamal à 20h30. 5€

JEHAN - Agend’Arts à 20h. 10€ - 6€

HASSAN GUAID

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

CORBIER - À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

Les Chants de Mars :

BERTRAND BELIN - LAURENT LAMARCA

Salle des Rancy à 20h30. 15€ - 13€

LES BEC BIEN ZEN - LA RHINOFANPHARYNGITE

6e Continent à 21h. 5€ - 3€

LITH - GROOVE CONNECTION - SHAMBLES etc.

Salle du Kao à 19h. 15€ - 10€

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

TACO ALTO - ROULOTE TANGO - LA TPICA SANATA...

Transbordeur à 20h. 22€ - 16€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

LA CAGETTE SHOW

CCVA Villeurbanne à 20h30. 10€, 06 86 88 11 06

DUB ADDICT SOUND SYSTEM feat. SHANTI D...

Sous chapiteau La Doua à 20h30. 7€ - 5€,

06 89 30 00 23

THE CHAP - HAPPY CHURCH

Clacson à 20h30. 12€ - 8€

RESISTENZA - THE JOKING - Le Fil à 21h. Gratuit

JÉRÉMY PELT QUINTET

Crescent Jazz Club à 21h. 10€

P.FUNK ALL STARS - LaPéniche à 21h. 8€ - 5€

AKALE WUBÉ - AFFAIRE JAZZÉE

Moulin de Brainans à 20h30. 12€ - 8€

Électrochoc#7 :

LE PEUPLE DE L’HERBE - THE TOXIC AVENGER...

Château Rouge à 20h30. 30€ - 26€

DIMANCHE 25 MARS

Les Chants de Mars : SOIRÉE DE CLÔTURE

Kraspek Myzik à 20h. Gratuit sur réserv.

JEHAN - Agend’Arts à 18h. 10€ - 6€

THOMAS DUTRONC

Bourse du Travail à 19h. 45€ - 29€

ANTONIN - Ninkasi Opéra à 20h. Gratuit

2:PM - PLAYME - WINTERIA etc.

Salle du Kao à 19h. 15€- 10€

LUNDI 26 MARS

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

JONATHAN RICHMAN feat. TOMMY LARKINS

ZAK LAUGHED - Épicerie Moderne à 20h30. 12€ - 8€

MARDI 27 MARS

PATRISTE - À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

KORITNI - KARELIA - Marché Gare à 19h. 20€ - 16€

SHY’M - Halle Tony Garnier à 20h. 39€ - 25€

SELAH SUE - Transbordeur à 20h. 29€

SOPHIE ALOUR QUINTET

Théâtre de Bourg-en-Bresse à 20h30. 22€ - 10€

GRETCHEN PARLATO

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

MERCREDI 28 MARS

MATTHIEU SAGLIO / DENIS COLIN

avec EMMANUELLE FRUCHARD

Salle Paul Garcin à 20h30. 15€, 06 11 46 13 06

DUO NEGRO / MAUPOME

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

CHAMPAGNE CHAMPAGNE

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

FAKE ODDITY - FNAC Bellecour à 17h30. Gratuit

LOFOFORA - TAGADA JONES - DOBERMAN CREW

Salle du Kao à 20h. 22€ - 17€

CHARLIE WINSTON - Transbordeur à 20h. 30€

MAYER HAWTHORNE - BENNY SINGS

Épicerie Moderne à 20h30. 18€ - 14€

TINARIWEN - JAAL - Le Fil à 20h30. 22€ - 16€

JEUDI 29 MARS

THE MICRONAUTS - K-RAY - M.ART …

Marquise à 23h. 5€

3 MINUTES SUR MER - LUNE DE MARS

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

SADOO - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

JULIEN BERTRAND QUINTET

Périscope à 21h. 11€ - 7€

MARCEL ET SON ORCHESTRE - ERWAN PINARD

Salle du Kao à 20h. 18€ - 13€

NAZCA - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 20h30. Gratuit

Électrochoc#7 : MIKE LADD - DENISE RULES

Millenium Isle d’Abeau à 20h30. 8€

ALFIO ORIGLIO HEADHUNTERS

Le Fil à 20h30. 18€ - 11€

JOANNIEZ TRIO - Tannerie à 19h. Gratuit

VENDREDI 30 MARS

THE DYNAMICS - MAÏA - I’GROOVE BATTLE

Rail Théâtre à 20h30. 16€ - 13€

EKOE - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

ASAF AVIDAN SOLO - SAMMY DECOSTER

Transbordeur à 20h. 28€

FAKE ODDITY - SALMON FISHERS

Marché Gare à 20h. 12€ - 10€

YELLOW FLIGHT - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

ROBERTO NEGRO TRIO & CHRISTOPHE MONNIOT

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

ROBERTO NEGRO

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

3 MINUTES SUR MER - LUNE DE MARS

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

MAURICE LACHANCE - Ninkasi Opéra à 23h. Gratuit

BATTANT - OUTBAK - MIIMO - Ninkasi Kafé à 22h.

FILLS MONKEY etc. - Tannerie à 20h30. 12€ - 8€

DILLON - THUS:OWLS

Cave à Musique à 21h. 9€ - 5€

SAMEDI 31 MARS

NMB - Périscope à 21h. 11€ - 7€

THIS WILL DESTROY YOU - DANIEL MENCHE

Sonic à 21h. 10€

COVENANT - FORESTATE - DJ G.G.

Marché Gare à 21h. 25€

3 MINUTES SUR MER - LUNE DE MARS

À Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€

ROBERTO NEGRO / DANIEL HUMAIR /

ÉMILE PARISIEN

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

PUZZLE - HASSAN GUAID

Agend’Arts à 20h. 7€ - 3€

TRIMOSTAT - Casa Musicale à 21h. 8€ - 6€

THAT’S ALL FONK - Nakamal à 20h30. 5€

TIDIANE GAYE - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

ELLEN ALLIEN - OBLAST - ACID SODA

Salle du Kao 23h/6h. 17€ - 15€

MY BRIGHTEST DIAMOND - MIREL WAGNER

MENSCH - Transbordeur à 19h.16€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 21h. Gratuit

Électrochoc#7 : JUNO REACTOR - SYSTEM 7

NEELIX - DJ LOSSLESS...

Le Fil à 20h30. 30€ - 23€

LA VELLE & FRIENDS

Théâtre des Pénitents à 20h30. 21€ - 17,9€

LILEA NARRATIVE - DJ NETIK

LOKONELS & SKRATCHON

Cave à Musique à 21h. 10€ - 6€

DENISE KING & OLIVIER HUTMAN TRIO

CRESCENT 4TET etc. - Crescent Jazz Club 19h. 15€

LOÏC LANTOINE

L’Arc Scène Nationale à 20h30. 20€ - 15€

FESTIVALS

FESTIVAL

QUAND LES SOURIS DANSENT #4

Divers lieux Croix-Rousse + 6e Continent

06 26 18 08 34

Musiques, contes, expo, projections & bal africain

3 au 11 mars. 14€ à gratuit

YOANNA – GEOFF BERNER – LES BLAIREAUX etc.

+ LA DOMINATION MASCULINE de Patric Jean

(docu) & Débat « Osez le féminisme »

CIFA St-Denis 6 mars à 20h30. 5€

+ CARNAVAL & Contes Caribéens

7 mars à 14h30

À VAULX JAZZ (25 E )

C.C. Charlie Chaplin (+ Hors les murs)

Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18.

In & Off, apéros jazz, Jazz & Cinéma, jeune public

(LE FACTEUR IDÉAL DU CHEVAL PALAIS, 9/03),

expo (BRUNO THÉRY), débat (Jazz et politiques

culturelles territoriales, 14/03 à 13h30) etc.

28 fév au 24 mars à 20h30 (et 22h15).

24€ - 10€, pass/70€ à 16€

CHROMB - LOKOVER QUARTET - POLYMORPHIE 13/03

DREISAM - EYM TRIO - ORTIE 14/03

ANNE DUCROS QUARTET & MAÎTRISE DE LA LOIRE

PORTICO QUARTET 15/03

AMBROSE AKINMUSIRE - JASON MORAN

& THE BIG BANDWAGON 16/03

KONONO N°1 - KEIJI HAÏNO - DIRECTION SURVET 17/03

TRIO ENCHANT(I)ER - JOËLLE LÉANDRE /

NICOLE MITCHELL / RAYMOND STRID

AUGUSTI FERNANDEZ / BARRY GUY /

RAMON LOPEZ TRIO 20/03

GILAD ATZMON ET THE ORIENT HOUSE

ENSEMBLE - ABRAHAM INC. feat. SOCALLED /

FRED WESLEY & DAVID KRAKAUER 21/03

LOUIS SCLAVIS TRIO ATLAS invite KEYVAN CHEMIRANI

MARC RIBOT REALLY THE BLUES 22/03

SISTA MONICA - ZAC HAMOND BAND & GRADY

CHAMPION 23/03

EDDIE PALMIERI & AFRO-CARIBBEAN JAZZ ALL STARS

PIERRICK PÉDRON “CHEERLEADERS” 24/03


LE FESTIVAL DE MUSIQUES

ET DE DANSES FOLK DE LYON

Salle de la Ficelle, Lyon 4 e - http://funambals.free.fr

LE GROS TRIO - DUO LEBOUR-BODROS - POKE

REMY TATARD - COIFFURE JOZIANE - F2O

HOT GRISELDA...

Du vendredi 30 mars au dimanche 1er avril 2012

KARNIVAL HUMANITAIRE (20 E )

Sous chapiteau - Campus de l’INSA - La Doua

Villeurbanne - 06 89 30 00 23 -

Festival solidaire interdisciplinaire. Concerts, débats,

bal folk, 9 e Convention régionale de jonglage, etc.

POUM TCHAK - DUB SOUND SYSTEM

feat. SHANTI D. etc.

17 au 24 mars

FESTIVAL AVATARIUM #13

Musée de la Mine - St-Étienne

IRIS & ARM - MENSCH - CONGER|CONGER|

202 PROJECT LEATHERFACE - MUCKRACKERS...

28 au 31 mars. 10€ à prix libre

AAH! LES DÉFERLANTES (3 E )

Train-Théâtre à Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55

Festival de chanson francophone.

Apéros-chansons (gratuit)

+ Hors les murs (Lamastre, À Thou Bout d’Chant etc.)

20 au 24 mars à 20h30. 17,5€ - 14€,

pass/74€ à 37€

DIANNE TELL - YVES LAMBERT 20/03

LES TIREUX D’ROCHES - ALAN COTE 21/03

DANYEL WARO - BO HOUSS 22/03

BOUBACAR TRAORÉ - KADY DIARRA 23/03

JULOS BEAUCARNE - DANIEL HÉLIN 24/03

+ MORAN - MÉLANIE BOUCHER

CLAUDE CORMIER 21/03 à 14h

FESTIVAL LES GIBOULÉES (11 E )

Halle des Sports - Ave. Jean Monnet

Le Creusot - www.les giboulees.com

2 scènes+ 1 soirée dans les bars (29/3)

+ 2 projections (KICK-ASS de M. Vaughn /

I FEEL GOOD de Stephen Walker)

SANSÉVÉRINO - ZEBDA

BOULEVARD DES AIRS - etc. 30/03

SAUL WILLIAMS - LE PEUPLE DE L’HERBE

DJ FOOD - KID KOALA etc. 31/03

+ NOONE - MOON

UNKNOWN FLYNG ORCHESTRA etc.

29 au 31 mars. 28€ - 18€, 2J/45€ - 34€

CLASSIQUE

JEUDI 1 ER MARS

ENSEMBLE LES BRINBORIONS & DÉPARTEMENT

MUSIQUE ANCIENNE CRLYON

Musée gallo-romain à 20h. Gratuit

CRLYON - Musée Gadagne à 12h30. Gratuit

LYDIA MAYO / MARK FOSTER

Chapelle du Pérollier Écully à 20h30. 20€ - 5€

06 85 29 11 90

VENDREDI 2 MARS

AKADÊMIA,

dir. Françoise Lasserre

& CONCERTO ITALIANO,

dir. Rinaldo Alessandrini

Chapelle de la Trinité à 20h. 70€ - 30€

ENSEMBLE ENORIS, dir. Nathalie Marin

Théâtre de Vienne à 20h30. 20€ - 10€

SAMEDI 3 MARS

ENSEMBLE LES BRINBORIONS & DÉPARTEMENT

MUSIQUE ANCIENNE CRLYON

Musée St-Romain-en-Gal à 20h. Gratuit

MARDI 6 MARS

NOÉMIE BOUTIN

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

MUSIQUE ANCIENNE, CNSMD Lyon

Musée des Tissus à 12h30.

CLASSE D’ORGUE, CNSMD Lyon

Salle Varèse à 20h30.Gratuit

MERCREDI 7 MARS

SYNTONIA QUINTETTE

Salle Molière à 20h. 35€ - 5€, 04 78 38 09 09

STEVE CHEN - Musée Gadagne à 12h30. Gratuit

ROGER MURARO - Théâtre du Vellein à 19h. 8€

JEUDI 8 MARS

ONL / OLGA KERN / CHRISTIAN LÉGER,

dir. Leonard Slatkin

Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€

DÉPARTEMENT À CORDES, CNSMD Lyon

Salle Varèse à 12h30.Gratuit

VENDREDI 9 MARS

L’ARTISANAT FURIEUX,

dir. JD Michat

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

RAFAL BLECHACZ

Auditorium de Lyon à 20h. 48€ - 8€

SAMEDI 10 MARS

ONL / OLGA KERN / CHRISTIAN LÉGER,

dir. Leonard Slatkin

Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 8€

DIMANCHE 11 MARS

MUSICIENS DE L’ONL / OLGA KERN

Auditorium de Lyon à 11h. 16€ - 8€

ORCHESTRE DU THÉÂTRE MARIINSKI

DE ST-PETERSBOURG,

dir. Valeri Guerguiev

Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 8€

ORCHESTRE DU CNSMD LYON,

dir. Peter Rundel

Théâtre Bourg-en-Bresse à 17h. 26€ - 5€

LUNDI 12 MARS

ORCHESTRE DU CNSMD LYON,

dir. Peter Rundel

Auditorium de Lyon à 20h. 16€ - 8€

MARDI 13 MARS

ENSEMBEL ACTEM

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

AGNÈS CLÉMENT

Médiathèque de Vaise à 12h30. Gratuit

ENSEMBLE IN & OUT + CNSMD LYON

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

MERCREDI 14 MARS

ALEXANDRE THARAUD

FNAC Bellecour à 17h30. Gratuit

NATTY COOL - SOUL STÉRÉO - ROOTS SYNDICATE

Marquise à 21h. 5€

CHRISTOPHE DESJARDINS

Amphithéâtre Opéra Lyon à 12h30. Gratuit

JEUDI 15 MARS

ONL, dir. Christian Zacharias

Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€

ALEXANDRE THARAUD

Salle Molière à 20h30. 40€ - 20€, 04 78 47 87 56

CNSMD LYON

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

VENDREDI 16 MARS

ALEXANDRE THARAUD

Salle Molière à 20h30. 40€ - 20€, 04 78 47 87 56

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE LYON

& ANN PETERSEN, dir. Kazushi Ono

Opéra de Lyon à 20h30. 54€ - 13€

CNSMD LYON

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

ENSEMBLE ORCHESTRAL CONTEMPORAIN /

SHIGEKO HATA / MICHAEL CHANU, dir. Daniel Kawka

Salle Varèse à 20h30. 10€

SAMEDI 17 MARS

DUSTY CAKE - THE MUFFIN TOPS

HAZY SEAS - NEW FANG etc.

Marquise à 19h. 8€

ONL, dir. Christian Zacharias

Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 8€

JARDIN DE LA CHAPELLE

Chapelle de la Trinité à 14h30. Gratuit

PRINTEMPS DU PIANO & CNSMD LYON

Salle Varèse à 18h et 20h30. Gratuit

CONCERT DE L’HOSTEL DIEU & ENSEMBLE

INSTRUMENTAL DU CNSMD LYON,

dir. F-E Comte

Église St-Paul Lyon 5e à 16h. 10€

QUATUOR DEBUSSY

Église ND du Rosaire, St-Fons à 20h30.

13€ - 10€, 04 78 67 68 29

DIMANCHE 18 MARS

ONL, dir. Christian Zacharias

Auditorium de Lyon à 16h. 46€ - 8€

PRINTEMPS DU PIANO & CNSMD LYON

Salle Varèse à 15h et 18h. Gratuit

LUNDI 19 MARS

PRINTEMPS DU PIANO & CNSMD LYON

Salle Varèse à 18h et 20h30. Gratuit

MARDI 20 MARS

CONCERT DE L’HOSTEL DIEU & ENSEMBLE

INSTRUMENTAL DU CNSMD LYON,

dir. F-E Comte

Église St-Paul Lyon 5e à 20h30. 28€ - 8€,

04 78 42 27 76

PRINTEMPS DU PIANO & CNSMD LYON

Salle Varèse à 18h et 20h30. Gratuit

MERCREDI 21 MARS

CONCERT DE L’HOSTEL DIEU & ENSEMBLE

INSTRUMENTAL DU CNSMD LYON,

dir. F-E Comte

Église St-Paul Lyon 5 e à 20h30. 28€ - 8€,

04 78 42 27 76

HUGUES LECLÈRE

Salle Varèse à 18h et 20h30. Gratuit

JEUDI 22 MARS

FRANÇOISE GNÉRI / VALÉRY ROGACEV

Salle Varèse à 18h et 20h30. Gratuit

VENDREDI 23 MARS

ONL / ROBERT MURRAY / GUILLAUME TÉTU,

dir. Paul McCreesh

Auditorium de Lyon à 20h. 36€ - 8€

ENSEMBLE VOCAL ET CHŒUR ATELIER,

CNSMD Lyon, dir. Nicole Corti

PRINTEMPS DU PIANO & CNSMD LYON

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

CHŒUR ACCENTUS,

dir. Laurence Equilbey

Espace des Arts à 20h. 22€ - 8€

SAMEDI 24 MARS

STEFANO MONTANARI

Opéra de Lyon à 20h30. 45€ à 13€

ENSEMBLE IL DELIRIO FANTASTICO

& HÉLÈNE SCHMITT

Église réformée des Terreaux Lyon 1 er à 20h30.

20€ - 10€

DIMANCHE 25 MARS

LES MUSICIENS DE ST-JULIEN,

dir. François Lazarevitch

Chapelle de la Trinité à 16h. 25€ - 10€

EMM & CHORALE DE SOUCIEU-EN-JARREST,

dir. F. Plassard

Église de Soucieu-en-Jarrest à 16h30. Gratuit,

04 72 31 08 07

ORCHESTRE DE MÂCON,

dir. Éric Geneste

Mâcon Scène Nationale à 17h. 23€ - 13€

MARDI 27 MARS

SATOKO YOSHIMURA

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

MARS 2012

MERCREDI 28 MARS

ATELIER XX-21, dir. fabrice Pierre

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

STABAT MATER de Gouvy

LE ROI ÉTIENNE de Beethoven

Chœur & Orchestre 19, dir. J-P Dubor

Crypte de la Basilique de Fourvière à 20h.

36€ - 12€, 04 78 93 62 11

SOLENNE PAÏDASSI / HYOSUN LIM

Salle Molière à 20h. 35€ - 5€, 04 78 38 09 09

JEUDI 29 MARS

ONL / JANE IRWIN, dir. Josep Pons

Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€

CHŒURS & ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE LYON,

dir. Alan Wiidbridge

Église St-Bonaventure à 20h30. 25€ - 13€,

0826 305 325

VENDREDI 30 MARS

STABAT MATER de Gouvy

LE ROI ÉTIENNE de Beethoven

Chœur & Orchestre 19, dir. J-P Dubor

Crypte de la Basilique de Fourvière à 20h.

36€ - 12€, 04 78 93 62 11

ORCHESTRE BAROQUE & CHŒUR DE L’ENM,

dir. Leslie Peeters / Serge Saïtta

Église de la Nativité Villeurbanne à 20h30.

Sur réserv. 04 78 68 98 27

SAMEDI 31 MARS

ONL / JANE IRWIN, dir. Josep Pons

Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 8€

BIG BAND RENAISSANCE

Salle Varèse à 18h. Gratuit

CHŒUR D’ORATORIO DE LYON, / MAÎTRISE,

ENSEMBLE VOCAL & ORCHESTRE SYMPHONIQUE

DU CRR DE LYON,

dir. Bernard Tétu

Salle 3000 Cité Internationale à 20h30.

CORDES EN CALADE & FRÉDÉRIC STROUCK,

dir. Bruno Corti

L’Atelier/Villefranche à 20h30. 16€ - 13€,

04 74 60 31 95

FESTIVALS CLASSIQUE

BIENNALE MUSIQUES EN SCÈNE 2012

Divers lieux Lyon & environs + Villefranche,

Bourg-en-Bresse, etc. - 04 78 27 64 48

Concerts, opéras, expos & installations

Invité 2012 : Michael Jarrell

QUATUOR ARDITTI - JEAN GUIHEN QUEYRAS

FANNY ARDANT - PHIL NIBLOCK - ENSEMBALE

MOSAIK DE BERLIN etc.

1er au 24 mars. 36€ - 6,5€, pass/90€ - 25€

Les Subsistances - 04 78 39 10 02

MELTING POINT, Chœur Britten /

ARFI & La Marmite Infernale

...17 mars à 20h30. 10€

N° 179

agenda

23


agenda

Les Ateliers - 04 78 37 46 30

TOURBILLONS (Aperghis/Cadiot) 2 mars à 18h30

NOT I (Barrett/Beckett) 10 mars à 18h30

TAKE AWAY avec ENSEMBLE LES TEMPS

MODERNES 17 mars

Rencontres ANDRÉ ROBILLARD 3 mars à 10h30

et ATIQ RAHIMI 10 mars à 10h30

Auditorium de Lyon - 04 78 95 95 95

ONL / QUATUOR ARDITTI / JEAN-GUIHEN QUEYRAS,

dir. Pascal Rophé - 1 er mars à 20h. 36€ - 10€

ENSEMBLE INTERCONTEMPORAIN /

FANNY ARDANT, dir. Susanna Mälkki

3 mars à 20h30. 36€ - 10€

ORCHESTRE DU CNSMD LYON, dir. Peter Rundell

12 mars à 20h. 16€

ENSATT

QUATUOR ARDITTI 6 mars à 20h. 10€

CHŒUR BRITTEN & CHRISTOPHE -DESJARDINS

8 mars à 20h - QUATUOR BÉLA 13 mars à 20h

MOTION STUDIES 15 mars à 20h

TNP, Villeurbanne - 04 78 03 30 00

NICHT-ICH… d’après Kleist

7 mars à 20h. 18€ - 15€

Théâtre de la Renaissance - 04 72 39 74 91

ON + OFF de Simon Steen-Andersen, Ensemble

Asamisimasa 9 mars à 20h. 10€

ESPÈCES D’ESPACES de Georges Perec,

Ensemble 2e2M, dir. Pierre Roullier

MS : Alexis Forestier - 14 et 15 mars à 20h. 10€

EC St-Genis Laval - 04 78 86 82 28

MIGRANCES (LYON-TAIPEI AR),

Cie des Lumas & Yi Ping Pang

2 mars à 20h30. 10€

Théâtre de Vienne - 04 74 85 00 05

WILHEM LATCHOUMIA (Harvey, Cage, Montague etc.)

23 mars à 20h30. 20€ - 10€

Théâtre de Villefranche - 04 74 68 02 89

CHŒUR BRITTEN & CHRISTOPHE DESJARDINS,

dir . Nicole Corti - 6 mars à 20h30. 23€ - 14€

Théâtre de Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

ORCHESTRE DU CNSMD DE LYON,

dir. Peter Rundel 11 mars à 17h. 26€ - 19€

OPÉRA

SPECTACLES MUSICAUX

OPÉRA DE LYON

Place de la Comédie - Lyon 1 er - 0826 305 325

PARSIFAL de Wagner, Orchestre et Chœurs

de l’Opéra de Lyon, dir. Kazushi Ono

MS : François Girard - Chor : Philippe Giraudeau

6 au 25 mars à 18h, di. à 15h. 92€ à 13€

CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON

4, rue Charles Dullin - Lyon 2 e - 04 72 77 4000

FOUS DANS LA FORÊT [SHAKESPEARE SONGS]

Conception : Cécile Garcia Fogel

7 au 18 mars à 20h30, di. à 16h30. 20€ - 11€

AUDITORIUM DE LYON

149, rue Garibaldi - Lyon 3 e - 04 78 95 95 95

ROMÉO ET JULIETTE, ONL, dir. Antoine Marguier

MS : Florian Santos

24 mars à 15h et 18h. 15€ - 3€

THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE

Place Joannès Ambre - Lyon 4 e - 04 72 07 49 49

TERRE ET CENDRES d’Atiq Rahimi / Jérôme

Combier, Ensemble choral et instrumental

de l’Opéra de Lyon, dir. Philippe Forget

MS : Yoshi Oida

10 au 21 mars à 20h, di. à 15h. 30€ à 10€

MUSÉES GADAGNE

1, pl. du Petit Collège - Lyon 5 e - 04 37 23 60 45

LE GRAND FESTIN, Jean Blanchard /

Évelyne Girardon

30 mars à 20h30. 10€ - 8€

AMPHITHÉÂTRE/SALLE 3000

Cité Internationale - 50, quai Ch. de Gaulle - Lyon 6 e

LA VOIX DES AUTRES, Véronic Dicaire

1 er mars à 20h30. 43€ - 38€

MAISON DE LA DANSE

8, av. Jean Mermoz - Lyon 8 e - 04 72 78 18 00

LE CARNAVAL DES ANIMAUX

+ SYMPHONIE DES JOUETS, Marion Levy/ONL,

dir. Christophe Talmont

MS : Bruno et Pascal Delayahe

3 mars à 15h et 19h30. 15€ - 7€

HALLE TONY GARNIER

20, place A. Perrin - Lyon 7 e - 04 72 76 85 85

DRACULA - MS : Kamel Ouali

16 au 18 mars à 20h, sa. di. à 14h30. 65€ - 34€

LE MUSICAL DE BROADWAY

d’après Christopher Isherwood

MS : BT McNicholl

31 mars et 1 er avr à 15h et 20h, di. à 14h30.

79€ à 29€

THÉÂTRE ASTRÉE

Campus de la Doua - 6, av. G. Berger - Villeurbanne

04 72 44 79 45/04 72 43 19 11

L’ABSURDE INATTENDU,

Quentin Dubois / Félix Maurin

6 mars à 20h30. Gratuit

AMPHI CULTUREL

Université Lumière Lyon 2 - Campus Porte des Alpes

Bron - 04 78 77 31 94

J’AIME LE CHOU-FLEUR… quand, Ensemble

de Six Voix Solistes & CFMI, dir. Alain Goudard

15 mars à 20h. Gratuit

ESPACE ALBERT CAMUS

1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

LES 10 MOTS, L’INTIME ET L’ÉCRITURE DE SOI,

La Tribu du Hérisson & Les Brondillants

20 mars à 19h30. Sur réserv.

24 N° 179 MARS 2012

LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY

Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan

Irigny - 04 72 30 47 90

ORPHÉE AUX ENFERS d’Offenbach,

Orchestre & Chœurs Cie Pleine Lune

Pleine Voix, dir. Laurent Touche

MS : François Jacquet

16 au 18 mars à 20h30, di. à 15h. 23€ - 11,5€

LE MÉDIAN

Hors les Murs Théâtre Jean Vilar

St-Quentin-Fallavier - 04 74 28 05 73

LA DAME DE LA MER

d’après Ibsen / CAMILLE

MS : Claude Baqué

28 mars à 20h30. 25€ - 15€

LA FABRIQUE

78, av. Maurice-Faure - Valence - 04 75 78 41 70

UNE AUTRE HISTOIRE… [Tchékhov, Labé,

Krief, Shakespeare…]

MS : Frédéric Fresson, Pascal Collin

12 au 16 mars à 20h. 21€ - 12€

+ répét publique, 6 mars à 19h

ESPACE DES ARTS

5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône

03 85 42 52 12

NUSA PENJENG, Cie Nusa Cordon

16 mars à 20h. 8€ - 4€

THÉÂTRE DES PÉNITENTS

Pl. des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16

DEMANDEZ LA CHANSON DU CRIME !,

Cie Coin de Rue

3 mars à 17h et 20h30. 10€

TOP 70, Cie Cabaret

9 et 10 mars à 20h30, sa. à 14h30 et 17h30. 12€

LA PRÉHISTOIRE DU JAZZ, Orphéon Célesta

21 mars à 15h30. 8€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

PANTA RHEI, Thierry Kütel

Textes : Ghérarsim Luca, Fernando Pessoa, Géo Norge

17 mars à 19h. 5€

L'ARC, SCÈNE NATIONALE LE CREUSOT

Esplanade François Mitterrand - Le Creusot

03 85 55 13 11

GAMBLIN JAZZE, DE WILDE SEXTETE

23 mars à 20h30. 20€ - 15€

HUMOUR

AUX TONTONS FLINGEURS

12, rue Romarin - Lyon 1er - 06 29 85 51 50

DANS TA BULLE d’après Domas

Ts me. à 20h30. 15€ - 10€

SALLE RAMEAU

29, rue de la Martinière - Lyon 1er BAPTISTE SE TAPE L’AFFICHE,

Baptiste Lecaplain

17 mars à 20h30. 28€

THÉÂTRE DES VORACES

Cour des Voraces - 9, place Colbert - Lyon 1er 0954 92 94 51

LES CAVALIERS DE L’APOCALYPSE

Jusqu’au 10 mars + 19 au 28 av,

je. au sa. à 20h30. 10€

BOURSE DU TRAVAIL

205, place Guichard - Lyon 3e TOUT SUR JAMEL, Jamel Debbouze

6 mars à 20h. 45€

Christophe Alévèque EST SUPER REBELLE !

8 mars à 20h30. 35€ - 15€

VACANCES D’ENFER !, Les Chevaliers du Fiel

9 et 10 mars à 20h30. 43€ - 32€

6e MONDIAL D’IMPRO avec Et Compagnie

(+ Québec, Suisse, Belgique)

15 et 16 mars à 20h30. 23€ - 21€, 2J/32,5€

MYSTERIC, Éric Antoine

21 mars à 20h30. 33€ - 27€

ALONE MAN SHOW, Pascal Légitimus

28 mars à 20h30. 35€ - 16€

LE RIDEAU ROUGE

1, place Bertone - Lyon 4e - 01 48 65 97 90

DESSINE-MOI UNE IMPRO,

ImproLoco & Auteurs de BD

5 et 19 mars à 19h45

LE SEXE POUR LES NULS

de Marion Gervais, Yves Richard

Jusqu’au 28 mars, lu. ma. me. à 19h45. 18€

LE MARIAGE NUIT GRAVEMENT

À LA SANTÉ d’Élodie et Pierre Léandri

Jusqu’au 31 mars, je. ve. sa. à 19h45. 20€

ESPACE GERSON

1, place Gerson - Lyon 5e - 04 78 27 96 99

DÉCOUVERTE JEUNES TALENTS

Ts lu. à 20h30. 10€

BAZAR, Et Compagnie

Ts ma. à 20h30. 15€ - 11€

GRATIN DE COURGES À L’ÉLYSÉE,

Naho & Cathy Chabot

Jusqu’au 31 mars à 20h30, sa. à 20h et 22h.

15€ - 11€

LE MEILLEUR DE MOI-MÊME, Gilles Détroit

5 et 6 mars à 20h30. 18€ - 15€

AMPHITHÉÂTRE / SALLE 3000

Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle

Lyon 6e Arturo Brachetti FAIT SON CINÉMA

8 au 10 mars à 20h30. 63€ - 43€

THÉÂTRE LULU SUR LA COLLINE

60, rue Victor Lagrange - Lyon 7 e - 04 72 98 36 28

LE CLAN DES DIVORCÉES d’Alil Vardar

Jusqu’au 2 juin, ma. au ve. à 20h

+ sa. à 20h et 21h30. 21€ - 15€

PSY ON VA VOUS SOIGNER !

de Nicolas Taffin

Jusqu’au 17 mars, ma. au ve. à 21h30,

sa. à 18h. 21€ - 15€

MA SŒUR EST UN BOULET d’Éléonore Bauer

MS : Romain Thunin

20 mars au 12 mai, ma. au ve. à 21h30,

sa. à 18h. 21€ - 15€

HALLE TONY GARNIER

20, place A. Perrin - Lyon 7 e - 04 72 76 85 85

LAURENT GERRA & SON BIG BAND

10 mars à 20h30. 55€ - 43€

TRANSBORDEUR

3, bd. Stalingrad - Villeurbanne - 04 78 93 08 33

YES WE CAN PAPA !, Patson

15 mars à 20h. 26€

DERNIÈRES AVANT VEGAS, Audrey Lamy

29 mars à 20h. 30€

MJC LOUIS ARAGON

Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25

DÉTENTE PUBLIC vs LES SPACE GONES

30 mars à 20h30. 5€

LE NEUTRINO

Hôtel de Ville - Pl. du Gal de Gaulle - Genas

04 72 47 11 69

TOI ZÉ MOI FÊTENT LEUR DIVORCE,

Cie Côté Cour-Côté Jardin

27 et 28 mars à 20h30. 15,3€ - 8,2€

LE KARAVAN THÉÂTRE

60, rue de la République - Chassieu - 04 37 42 14 40

FRANCHISE POSTALE, Pierre Richard

28 mars à 20h. 26€ - 19€

THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX

8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68

PETITS CHOCS DES CIVILISATIONS, Fellag

6 mars à 20h30. 18€ - 11€

THÉÂTRE JEAN MARAIS

53, rue Carnot - St-Fons - 04 78 67 68 29

CLAUDETTE ET LES FEMMES D’AUJOURD’HUI,

Sandrine Fuzeau

10 mars à 18h. 13€ - 10€

MAISON DU PEUPLE

4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90

LE NOUVEAU CABARET DES GASPARDS,

La Java des Gaspards

11 mars à 15h30. 14€ - 12€

LE BRISCOPE

Parc de l’Hôtel de Ville - Brignais - 04 78 05 31 13

LES TROMPETTES DE LYON … dans l’Audition

2 mars à 20h30. 20€ - 13€

IMPRO avec La Lily

13 mars à 19h30. 10€ - 7€

L’ALLÉGRO

Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20

CLAUDETTE ET LES FEMMES D’AUJOURD’HUI,

Sandrine Fuzeau

8 mars à 20h30. 18€ - 10€

SALLE JEANNE D’ARC

16, rue Jean-Claude Tissot - St-Étienne

04 77 20 04 86

RETOUR AU PAYS, Les Bodin’s

8 mars à 20h30. 35€ - 25€

TITOFF EST DEJÀ DE RETOUR

10 mars à 20h30. 29,5€ - 26€

ARTS DU CIRQUE /

ARTS DE LA RUE

LES SUBSISTANCES

8 bis, quai St-Vincent - Lyon 1 er - 04 78 39 10 02

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

de Ivan Mosjoukine

Conception : Erwan Ha Kyoon Larcher, Virmala

Pons, Tsirihaka Harrivel, Maroussia Diaz Verbèke

Jusqu’au 3 mars à 20h. 13€ - 6€

ÉCOLE DE CIRQUE DE LYON /

MJC MÉNIVAL

29, av. de Ménival - Lyon 5 e - 04 72 38 81 61

DOGGY BLUES, Cie Rêve de Singe

3 mars à 17h. 8€ - 5€

HALLE TONY GARNIER

20, place A. Perrin - Lyon 7 e - 04 72 76 85 85

LA LÉGENDE DE MULAN,

Les Étoiles du Cirque de Pékin

8 mars à 20h30. 46,5€ - 31€

MAISON DE LA DANSE

8, av. Jean Mermoz - Lyon 8 e - 04 72 78 18 00

HANS WAS HEIRI, Zimmermann & De Perrot

Chor : Martin Zimmermann - Mus : Dimitri De Perrot

6 au 11 mars à 20h30, me. à 19h30, di. à 17h.

27€ - 18€

+ Projection Öper Opis de Luc Riolon (10)

6 au 10 mars

LES ATELIERS FRAPPAZ

14/16, rue du Docteur Frappaz - Villeurbanne

04 72 68 09 87

FIGURES LIBRES, Komplexkapharnaüm

1 er mars à 19h

ESPACE ALBERT CAMUS

1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

RUE DE GUINGOIS, Cie Prise de Pied

MS : Johan Lescop

30 mars à 20h30. 16€ - 9€

L’ÉPICERIE MODERNE

Place René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70

CIRK NOP - 18 mars à 17h. 8€ - 5€

LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY

Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan

Irigny - 04 72 30 47 90

LE CARRÉ CURIEUX,

Cie Carré Curieux, Cirque Vivant !

MS : Philippe Vande Weghe

23 mars à 20h30. 15€ - 7,5€

LE POLARIS

Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

ALBERTINE SARRASIN [DE L’AUTRE CÔTÉ

DU CHRONOMÈTRE], Cie Dare d’Art

MS : Isabelle Caubère

16 mars à 20h30. 14€ - 8€

+ LA GRANDE GUEULE, à 19h30

THÉÂTRE JEAN VILAR

12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu

04 74 28 05 73

CARTE BLANCHE À DÉLICES DADA

7 mars à 12h11

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

MURMURES DES MURS, Aurélia Thierrée

Conception, MS : Victoria Thierrée-Chaplin

5 et 6 mars à 20h30. 17€ - 12€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

THE SUGAR BEAST CIRCUS Geneva Foster Gluck

+ MIROIR MIROIR Melissa Von Vepy

21 mars à 19h30. 23€ - 5€

THÉÂTRE / PERFORMANCES

MARRIONNETTES

LES SUBSISTANCES

8 bis, quai St-Vincent - Lyon 1 er - 04 78 39 10 02

13 e WEEK-END DE CRÉATION « ÇA TREMBLE ! »

Performances, formes courtes, installations

Théâtre, cirque, danse, vidéo

29 mars au 1 er avr 5€ / spect.

COLLECTIF PEUR

(Cie Motus, Alison Kobayashi, Jeremy Wade)

29 mars au 1 er avr à 20h45, sa. à 20h30, di. à 17h

SMASHED, Gandini Juggling

29 mars au 1 er avr à 21h, sa. à 15h30 et 19h30,

di. à 16h

DEMAIN JE NE SAIS PLUS RIEN, Sylvain Decure

29 mars au 1 er avr à 19h30, sa. à 18h15, di. à 14h45

UNE RACLETTE, Les Chiens de Navarre

29 mars au 1 er avr à 22h30, sa. à 22h15, di. à 18h45

CENT ANS DANS LES CHAMPS,

La Langue Écarlate / Hélène Mathon

29 mars au 1 er avr à 22h, sa. à 21h, di. à 17h15

CONGO MY BODY, Kazyadance

29 mars au 1 er avr à 19h30, sa. à 16h30, di. à 14h45

UNUM, Animae Corpus / Thibaud Le Maguer

29 mars au 1 er avr à 20h, sa. à 18h30 et 20h45,

di. à 15h et 17h30

AT ONCE, Spider (Loge 22 /

Tekinpah Association / De Facto)

30 et 31 mars à minuit, sa. à 23h

TOURCOING-TAÏPEI-TOKYO, L’Association Fragile /

Christian Rizzo - 29 au 31 mars 20h/24h

+ Danielle Charotte & Pascale Rémi / Ella & Pitr

MOISSON D’AVRIL 2012 (9 E )

BIENNALE INTERNATIONALE

DES M[ARTS]IONNETTES

Musée Gadagne, TNG, Théâtre de Givors,

Médiathèque de Vaise, Salle Garcin,

La Belle Équipe etc. - 04 78 28 92 57

20 aine de cies du monde entier autour de la marionnette

ms aussi vidéo, cirque, théâtre, cinéma, musique.

+ Chantiers de la Marionnette 29/03-14/04

BALAGAN SYSTEME - CIE VOLPINEX - LES ZONZONS

FUOCO E CENERE - MORBUS THÉÂTRE etc.

29 mars au 14 av. 8€ - 5€

HAND STORIES, Yeung Faï

TNG, 31 mars à 20h, 4 avr à 15h. 17€

CARRÉ 30

12, rue Pizay - Lyon 1 er - 04 78 39 74 61

FRIDA KAHLO ESQUISSE DE MA VIE, Cie Art Toupan

Conception : Nadia Larbiouene

Ts sa. à 18h. 10€

BLANCHE AURORE CÉLESTE de Noëlle Renaude

MS : Hugo Verrecchia

8 au 18 mars à 20h30, di. à 17h30. 1€ - 9€

PRÉVERT, Chantal Privet

22 au 25 mars à 20h30, di. à 17h30. 1€ - 9€

LA POUPÉE QUI PARLE, Caroline Nataieff

29 mars au 1 er avr à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€

ESPACE 44

44, rue Burdeau - Lyon 1 er - 04 78 39 79 71

EN ATTENDANT… de Jean-Pierre Roos,

Cie Volodia Théâtre - Dir. Anny Vogel

1 er au 11 mars à 20h30, di. à 16h. 15€ - 8€

LE BONHEUR CONJUGUAL d’après Tolstoï

MS : Cyrille Cagnasso, Anne-Laure Pommier

13 au 18 mars à 20h30, di. à 16h. 15€ - 8€

UNE OPÉRETTE À RAVENSBRUCK

d’après Germaine Tillon,

Théâtre de la petite Montagne

20 au 25 mars à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€

UN ROI SANS DIVERTISSEMENT de Giono

MS : Daniel Geiger

27 mars au 1 er avr à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€

L’ÉTOILE ROYALE

17, rue Royale - Lyon 1 er - 04 78 39 21 68

QUELQUE PART DANS CETTE VIE,

La Recrée et Cie

MS : Pierre Bianco

Jusqu’au 11 mars à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€

L’ÉTAT D’INCESTITUDE, Cie Soleluna

MS : Pierre Bianco

27 mars au 1 er avr à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 8€

LES CLOCHARDS CÉLESTES

51, rue des Tables Claudiennes - Lyon 1 er

04 78 28 34 43

NÉPHÉLOCÉPHALE de Léonard Dardin,

le Monstrueux Théâtre Bam

MS : Yann Ducruet

12 au 28 mars à 20h, lu. à 19h, di. à 17h. 14€ - 7€

THÉÂTRE DE L’INTERVALLE

21, rue Royale - Lyon 1 er - 04 78 76 11 96

LE COUREUR DE FOND de Maurice Raux,

Cie Le Caillou Rouge

MS : Muriel Carrupt

Jusqu’au 4 mars à 20h30, me. je. à 19h30,

di. à 16h30. 14€ - 10€

LE BOXEUR ET LA VIOLONISTE

de Bernard da Costa, Cie de L’Alternance

MS : Catherine Charrier

7 au 18 mars à 20h30, me. je. à 19h30,

di. à 16h30. 14€ - 10€

ORGIA de Pasolini - MS : Jean-François Moulin

21 mars au 1 er avr à 20h30, me. je. à 19h30,

di. à 16h30. 14€ - 10€

THÉÂTRE INSTANT T

35, rue Imbert Colomès - Lyon 1 er - 04 78 39 45 83

UN BOURGEOIS GENTILHOMME d’après Molière

MS : Claude Monteil

2 au 24 mars à 20h30. 10€

THÉÂTRE LE FOU

2, rue Fernand Rey - Lyon 1 er - 0954 09 23 93

SOUVENIRS D’ENFANCE [Trilogie],

Cie Essentiel Ephémère - Texte & MS : Renaud Rocher

ORIGINES DE L’INSOMNIE

17 au 23 mars, je. ve. sa. à 20h30, di. à 18h. 13€ - 9€

(SE) RESSEMBLER - 29 et 30 mars à 20h30. 13€ - 9€

DISTANCE

8 au 25 mars, je. ve. sa. à 20h30, di. à 18h. 13€ - 9€

TRILOGIE SOUVENIRS D’ENFANCE

31 mars et 1 er avr à 16h30. 33€ - 25€

CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON

4, rue Charles Dullin - Lyon 2 e - 04 72 77 4000

LE SUICIDÉ de Nicolaï Erdman - MS : P. Pineau

Jusqu’au 4 mars à 20h, di. à 16h. 34€ - 10€

LES TROIS SŒURS de Tchékhov,

Maly Drama Théâtre - MS : Lev Dodine

7 au 10 mars à 20h. 34€ - 10€

LORENZACCIO de Musset, Maly Drama Théâtre

MS : Claudia Stavisky

14 au 17 mars à 20h. 34€ - 10€

NICOMÈDE SURÉNA de Corneille (diptyque)

MS : Jacques Wajeman

22 au 31 mars à 20h - Intégrale 25 mars à 16h.

42€ - 10,5€

NICOMÈDE - 22, 24, 28 et 30 mars à 20h

SURÉNA - 23, 27, 29 et 31 mars à 20h

FIÈVRE de Wallace Shawn - MS : Lars Norén

27 mars au 6 avr à 20h30 + sa. à 17h. 20€ - 11€


ESPACE CULTUREL SAINT-MARC

10 rue Ste-Hélène - Lyon 2 e - 06 15 58 06 72

LA COMPLAINTE DES FOUS

[Fabliaux, Farces et Fables] - MS : Hervé Tharel

20 au 25 mars à 20h30, me. à 19h, di. à 16h.

20€ - 10€

THÉÂTRE LES ATELIERS

3, rue Petit David - Lyon 2 e - 04 78 37 46 30

4.48 PSYCHOSE de Sarah Kane

MS : V. Marinese

12 au 24 mars à 20h. 20€ - 10€

+ Soirée d’Auteurs SARAH KANE - 3 mars à 19h

THÉÂTRE DES MARRONNIERS

7, rue des Marronniers - Lyon 2 e - 04 78 37 98 17

LE PLEURE-MISÈRE d’après Flann O’Brien,

Face Nord Cie - MS : Clara Simpson

9 au 26 mars à 20h30, di. à 17h, lu. à 19h. 15€ - 11€

SAGUENAY EN 8 CIES

« Une traversée du théâtre québécois actuel »

22 au 30 mars à 19h. 15€ - 11€

Théâtre des Asphodèles

17bis, Impasse St-Eusèbe - Lyon 3 e - 04 72 60 12 55

LE GRAND ŒUVRE, La Tortue Noire

+ LES LECTURES DE DIOGÈNE,

Théâtre du Faux Coffre 28/03

LE PETIT CHAPERON ROUGE (…), La Tortue noire

+ LA MI-TEMPS, Les Têtes Heureuses

+ NOTES SUR LA MÉLODIE DES CHOSES,

Les Têtes Heureuses 29/03

IL FAUT QU’UNE PORTE SOIT OUVERTE OU FERMÉE,

Théâtre 100 Masques

+ RAGE, Théâtre À Bout Portant 30/03

SALLE EUGÈNE BROUILLARD

Mairie du 3 e - 215, rue Duguesclin - Lyon 3 e

06 03 51 83 41

PAROLE EN CRÉATION,

Thierno Diallo et Vincent Routhier

16 mars à 19h. Gratuit

THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE

Place Joannès Ambre - Lyon 4 e - 04 72 07 49 49

LES FENÊTRES ÉCLAIRÉES, Turak Théâtre

Texte, MS : Michel Laubu - Mus : Rodolphe Burger

27 mars au 4 avr à 20h, me. 4/04 à 15h. 16€ - 10€

THÉÂTRE DES MARRIONNETTES

2, rue Louis Carrand - Lyon 5 e - 04 78 28 92 57

GUIGNOL CHEZ MME ZONZON

d’après JC Grumberg

2,4 et 7 mars à 15h. 10€ - 5€

GUIGNOL PART EN IMPRO

10 au 25 mars, me. di. à 15h. 10€ - 5€

LES PRESSES SPÉCIAL «PARSIDENTIELLES»,

Collectif Zonzons

MS : Antoine Trucchi, Morjane M’harrak

15 et 22 mars à 20h. 16€ - 8€

THÉÂTRE DU POINT DU JOUR

7, rue des Aqueducs - Lyon 5 e - 04 78 15 01 80

HAMLET D’APRÈS HAMLET DE SHAKESPEARE

MS : Gwenaël Morin

5 au 8 mars, 30 mars au 4 avr à 19h30,

ma. à 20h30, di. à 16h. 20€ - 10€

L’ÉLYSÉE

14, rue Basse Combalot - Lyon 7 e - 04 78 58 88 25

LES FEMMES SAVANTES d’après Molière,

Cie du Détour - MS : Agnès Larroque

9 mars à 16h et 19h30. 12€ - 10€

VÊPRES DE LA VIERGE BIENHEUREUSE

d’Antonio Tarantino, Cie UNtm - MS : Éric Vautrin

14 au 17 mars à 19h30. 12€ - 10€

CHANTIERS, Cie Image Aiguë

Texte & MS : Christiane Véricel

23 et 24 mars à 19h30. Gratuit sur réserv.

LE CROISEUR

4, rue Croix Barret - Lyon 7 e - 04 72 71 42 26

MANTRA [L’AMI MEXICAIN]

d’après Rodrigo Fresan - MS : David Mocelin

15 et 16 mars à 20h30. 10€ - 3€

SUPER EROS autour de la représentation érotique

CIE JEAN-MARC AVOCAT / CIE EUDEWEILER etc.

26 au 29 mars dès 19h. 10€ - 3e

MAISON RAVIER

5, rue Ravier - Lyon 7 e - 04 72 73 35 80

LE PRINCE A DIT, Théâtre de Gerland

MS : Stanislas Foriel

8 au 10 mars à 20h30. 10€

NTH8 / NOUVEAU THÉÂTRE DU 8 E

22, rue Cmdt Pégout - Lyon 8 e - 04 78 78 33 30

MOI AUSSI JE VEUX UN PROPHÈTE

de Ximena Escalante, Les Trois-Huit

MS : Sylvie Mongin-Algan

Jusqu’au 3 mars à 20h, sa. à 17h.

Forum du Compagnonnage - Théâtre

du 17 mars au 7 avril 2012

JE RALLUME (FILM) / MARION LE CHEVALLIER

STAYING ALIVE /ELSA ROCHER - 17 mars à 17h

ESTIGMAS / NICOLE MERSEY - XP /

FRANÇOIS LEVISTE - 21/03 à 20h

IL/ELLE / MAUVAIS GENRE / JONATHAN PERONNY

ET SOUS SES PAUPIÈRE -ELLE EST ENFERMÉE #1

MARION AESCHLIMANN - 23/03 à 20h00

ESTIGMAS / NICOLE MERSEY - XP /

FRANÇOIS LEVISTE - 24/03 à 17h00

IL/ELLE. MAUVAIS GENRE / JONATHAN PERONNY

ET SOUS SES PAUPIERES, ELLE EST ENFERMEE,

# 1 / MARION AESCHLIMANN

24/03 à 19h30

SUR TABITHA LEIN / ALIZÉE BINGÖLLÜ

28/03 à 20h00

MURDER IN JUARES / NICOLE MERSEY

NOTRE BAL (FILM) /ETIENNE GAUDILLÈRE

31/03 à17h00

ACTE 2 THÉÂTRE

32, quai Arloing - Lyon 9 e - 04 78 83 21 71

LADIES NIGHT, Théâtre 343

MS : Laurent Mourissoux

1 er au 18 mars à 20h30, di. à 18h. 14€ - 10€

LA BARQUE SANS PÊCHEUR

d’Alejandro Casona, L’Art-Scénic

MS : Anne Kravz-Tarnavsky

21 au 25 mars à 20h30, di. à 17h + sa. à 15h.

10€ - 7€

TNG

23, rue de Bourgogne - Lyon 9 e - 04 72 53 15 15

ABEILLES, HABILLEZ-MOI DE VOUS

de Philippe Dorin, Cie Pour Ainsi Dire

MS : Sylviane Fortuny

Jusqu’au 4 mars à 20h, ma. à 19h30, me. à 15h,

di. à 16h. 17€ - 9€

LE MALADE IMAGINÉ d’après Molière,

Agence de Voyages Imaginaires

MS : Philippe Car

17 et 18 mars à 20h, di. à 16h. 17€ - 9€

COMPAGNI DI BANCO [Camarades de classe],

Cie Teatrodistinto

24 au 27 mars, sa. à 20h, di. à 16h,

ma. à 19h30. 17€ - 9€

HAND STORIES - Conception, jeu : Yeung Faï

31 mars au 4 av, sa. à 20h, di. à 16h, me. à 15h.

17€ - 9€

ESPACE TONKIN

1, rue Salvador Allende - Villeurbanne

0981 09 11 25

ZELLEGI BALAI ROMANTIQUE,

Cie L’Envers et L’Endroit

MS : Stéphanie Chevarin

28 et 30 mars, me. à 19h et ve. à 20h. 12€ - 8€

LE RIZE

23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne

04 37 57 17 17

MA GUERRE D’ALGÉRIE, Bernard Greland

30 mars à 19h. Gratuit

MJC BONNETERRE

46, crs Damidot - Villeurbanne - 06 14 31 28 42

LES SONNETS OU LE PORTRAIT DE M.WS

d’après Shakespeare,

La Troupe du Levant

14 mars à 20h30. 10€ - 8€ + Mairie du 4 e ,

15 mars à 20h. Gratuit

THÉÂTRE ASTRÉE

Campus de la Doua - 6, av. G. Berger

Villeurbanne - 04 72 44 79 45/04 72 43 19 11

LA CHAMBRE D’ANAÏS N., Cie du Désordre

Texte & MS : Filip Forgeau

1 er et 2 mars à 20h30. 12€ - 6€

THÉÂTRE DE L’IRIS

331, av. de Préssensé - Villeurbanne - 04 78 68 86 49

HAMLET OR A PIECE OF HIM…

d’après Shakespeare, Cie Théâtres de l’Entre-deux

MS : Philippe Mangenot

6 au 18 mars à 20h, di. à 16h. 14€ - 11€

CORONADO de Dennis Lehane,

Cie Drame et Fantaisie

MS : Colas et Mathias Rifkiss

27 au 31 mars à 20h. 14€ - 11€

TNP

8, pl. Lazare-Goujon - Villeurbanne - 04 78 03 30 00

DERNIÈRES NOUVELLES DE L’EN DELÀ,

LZD-Lézard Dramatique

MS : Jean Paul Delore

LANGUES ET LUEURS - Mus : Louis Sclavis

33 TNP, Brasserie populaire, jusqu’au 1 er mars

ILDA ET NICOLE - Mus : Xavier Garcia

Jusqu’au 2 mars à 20h. 23€ - 13€

STER CITY - Mus : Dominique Lentin

Jusqu’au 1 er mars à 20h. 23€ - 13€

MADEMOISELLE JULIE

+ CRÉANCIERS de Strindberg (diptyque)

MS : Christian Schiaretti

1 er au 25 mars à 20h (alternance). 23€ - 13€

Diptyque - Sa. à 17h30, di. à 16h. 44€ - 24€

LA NUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS

de Bernard-Marie Koltès

MS : Patrice Chéreau, Thierry Thieû Niang

9 au 17 mars à 20h. 23€ - 13€

DON QUICHOTTE de Cervantès

MS : Christian Schiaretti

28 mars au 4 avr à 20h, di. à 16h. 23€ - 13€

LE TOBOGGAN

14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 14

L’ADOPTÉE de Joël Jouanneau, Lardenois et Cie

MS : Dominique Lardenois

9 mars à 19h30. 12€ - 6€

LA COMÉDIE DES ERREURS de Shakespeare

MS : Dan Zemmett

12 et 13 mars à 20h30. 20€ - 8€

ESPACE BAUDELAIRE

83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape

04 37 85 01 50

QUATREVINGT-TREIZE de Victor Hugo,

Cie In Cauda - MS : Godefroy Ségal

8 mars à 20h30. 15€ - 12€

JE ME SOUVIENS, Jérôme Rouger

MS : Jean-Pierre Mesnard

29 mars à 20h30. 15€ - 12€

CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN

Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18/19

LA SAGOUINE d’Antoine Maillet, Cie Atmosphère

MS : Florence Mallet

1 er mars à 15h et 19h30. 13€ - 5€

LE NEUTRINO

Hôtel de Ville - Place du Gal de Gaulle - Genas

04 72 47 11 69

QUATRE-VINGT-TREIZE de Victor Hugo,

Cie In Cauda - MS : Godefroy Ségal

9 mars à 20h30. 15,3€ - 8,2€

LE POLARIS

Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

TARTUFFE, Lucathéâtre - MS : Laurent Vercelletto

2 mars à 20h30. 14€ - 8€

+ VIOLAINE VÉRICEL, à 19h30

À NOS HÉROS, Lasko / Nicolas Bonneau

30 mars à 20h30. 14€ - 8€

+ GUY PRUNIER, à 19h30

SALLE LA FRUITIÈRE / BOIS DU BARON

7 bis, rue des Docteurs Vacher

St-Laurent-de-Mure - 04 72 48 07 24

L’ÉTRANGER de Camus, Pierrette Dupoyet

23 mars à 20h30. 10€ - 8€

CENTRE CULTUREL THÉO ARGENCE

Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50

LE CŒUR COUSU d’après Carole Martinez,

Cie Arnica + Débat sur «La Parité»

MS : Émilie Flacher

Jusqu’au 2 mars à 19h30, ve. à 20h30. 18€ - 11€

CENT CULOTTES ET SANS PAPIERS de Sylvain Levey

Cie Ariadne, mise en scène : Anne Courel

7 mars à 19h30

Les Transversales II -16 au 23 mars

MÉDITTERANÉE avec Fabrice Melquiot

& son Bal Littéraire / Ahmed Kalouaz /

Simon Gallet etc.

16/03 à 19h30. 18€ - 11€

BEAUTIFUL DJAZAÏR,

Cie Mémoires Vives / Cie Hors Série

Chor & MS: Hamid Ben Mahi, Yan Gilg

20/03 à 20h30. 18€ - 11€

NOUR, Le GDRA

Conception, texte & MS : Christophe Rulhes

23/03 à 20h30. 18€ - 11€

+ BAB ASSALAM

Caveau du Château, 19 mars à 19h30

MJC JEAN COCTEAU

23, rue du 8 Mai 1945 - St-Priest - 04 78 20 07 89

VOL AU DESSUS D’UN NID DE COUCOU

de Kim Kesey, Cie L’Entracte

MS : Daniel Vial

2 au 11 mars, ve. sa. à 20h30, di. 15h. 10€ - 4€,

résa / 06 69 05 38 64

FILLES DE MAI, Cie Pare-Choc

Texte & MS : Géraldine Favre

7 mars à 17h. Gratuit

CAMBODGE ME VOICI - Texte & MS : JB Phou

24 au 26 mars à 20h30, sa. à 15h. 10€ - 8€

SALLE ÉRIK SATIE

Rue Prosper Alfaric - Vénissieux - 04 72 90 11 80

MALGRÉ LA PEUR d’après Joseph Kessel,

Lucie Aubrac et JL Bory, Traction Avant Cie

7 au 9 mars, ve. à 20h30. 10€ - 5€

VERRE À PIED SUR TALONS HAUTS

d’après Bernard Pivot - MS : Luc Chambon

16 mars à 20h30. 10€ - 5€

THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX

8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68

SANS DOUTE, LZD-Lézard Dramatique

Textes : Pessoa, Niangouna, Michaux, Delore etc.

MS : Jean-Paul Delore

3 mars à 20h. 18€ - 11€

UN ARABE DANS MON MIROIR de Riad Gahmi,

Cie Scènes - Texte & MS : Philippe Vincent

15 et 16 mars à 20h. 8€ - 5€

ESPACE ALBERT CAMUS

1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

NUIT BLANCHE CHEZ FRANCIS

d’après Francis Blanche, La Belle Équipe

3 mars à 20h30. 18€ - 8€

MISÉRABLES ! d’après Victor Hugo

MS : Philippe Person

13 mars à 20h30. 18€ - 12€

ÉCLATS DE VIE, Jacques Weber

Textes : Brecht, Corneille, Courteline, Boulgakov,

Musset, Rimbaud etc.

22 mars à 20h30. 21€ - 16€

MJC LOUIS ARAGON

Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25

TEMPS DE FEMMES,

Cie Dynamythe

2 mars à 20h30. 5€

AINSI SOIT-ELLE,

Cie du Deuxième Atre

7 mars à 20h30. 5€

RONIT, Cie L’Envolée et Bibliophage

31 mars à 17h. Gratuit sur réserv.

THÉÂTRE JEAN MARAIS

53 rue Carnot - St-Fons - 04 78 67 68 29

C’EST DÉJÀ BIEN ASSEZ d’après Karl Valentin,

Cie le Jardin des Planches

31 mars à 20h30. 13€ - 10€

THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE

7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91

(SUPER) HAMLET de Shakeaspeare,

la Cordonnerie

Conception : Samuel Hercule, Métilde Weyergans

2 mars à 19h. 20€ - 6€

LES SERMENTS INDISCRETS de Marivaux,

Cie les Athévains

MS : Anne-Marie Lazarini

27 au 29 mars à 20h. 20€ - 12€

MAISON DU PEUPLE

4, pl. Jean Jaurès - Pierre-Bénite - 04 78 86 62 90

CITRONNADES SUITE d’après Raymond Carver,

Théâtre Détours

MS : Catherine Perrocheau

30 mars à 20h30. 14€ - 12€

ESPACE CULTUREL

SAINT-GENIS-LAVAL

8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28

Festival Paroles, Paroles

21 au 30 mars à 19h. 10€ à gratuit, pass/22€ - 9€

AU BORD DE LA MARE,

Cécile Delhommeau - 21 et 22/03

UNE CHAMBRE EN VILLE / OPUS 1 - 23/03

LA CONSERVERIE DES VIEUX,

Cie La Grosse Situation - 24/03…

THÉÂTRE DE L’ATRIUM

35, av. du 8 Mai - Tassin - 04 78 34 70 07

LES NÈGRES de Jean Genet,

Petite Cie des Feuillants

MS : Emmanuel Daumas

16 mars à 20h30. 15€ - 8€

ESPACE CULTUREL JEAN CARMET

Bd du Pilat - Mornant - 04 78 44 05 17

LE CŒUR COUSU, Cie Arnica

MS : Émilie Flacher et Kathleen Fortin

9 mars à 20h30. 14€ - 8,5€

AUDITORIUM DE VILLEFRANCHE

96, rue de la Sous-Préfecture

Villefranche/Saône - 04 74 60 31 95

…EN AFRIQUE,

Cie Graine de Malice & Robbas Biassi-Biassil

14 mars à 19h. Gratuit sur réserv.

THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE

Pl. de la Sous-Préfecture - Villefranche

04 74 68 02 89

LES NÈGRES de Jean Genet

MS : Emmanuel Daumas

13 et 14 mars à 20h30, me. à 19h30. 23€ - 14€

COMMENT AI-JE PU TENIR LÀ-DEDANS ?

d’après Alphonse Daudet

Conception : Stéphane Blanquet, Jean Lambert-Wild

31 mars à 15h. 13,5€ - 10€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

III de Philippe Malone, Théâtre Narration

MS : Ghislaine Drahy

6 au 9 mars à 20h30, me. à 19h, ve. à 14h. 22€ - 10€

ALICE POUR LE MOMENT de Sylvain Levey,

Cie Ariadne - MS : Anne Courel

21 mars à 19h. 8€ - 5€

DRÔLE D’IMMEUBLE, Amphigouri Théâtre

MS : Natacha Picard

Au Théâtre Artphonème, 23 et 24 mars à 20h30. 10€

MARS 2012

agenda

SALLE DES FÊTES

Polliat (Hors les murs Théâtre Bourg-en-Bresse)

04 74 50 40 00

LE CŒUR COUSU de Carole Martinez, Cie Arnica

MS : Émilie Flacher

6 mars à 20h30. 12€ - 8€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

FOUCAULT 71, Collectif F71

27 mars à 20h30. 23€ - 13€

ESPACE DES ARTS

5 bis, av. N. Niepce - Chalon/Saône - 03 85 42 52 12

LES 3 PARQUES M’ATTENDENT

DANS LE PARKING, Cie Voque

Texte & MS : Jacques Rebotier

30 et 31 mars à 20h, sa. à 21h. 22€ - 8€

PICCOLO THÉÂTRE

Rue aux Fèves - Chalon/Saône - 03 85 42 52 12

PETER PAN OU LE PETIT GARÇON QUI HAÏSSAIT

SA MÈRE de James Matthew Barrie, Cie Vol Plané

MS : Alexis Moati

15 mars à 20h. 8€ - 4€

L'ARC, SCÈNE NATIONALE LE CREUSOT

Esplanade François Mitterrand - Le Creusot

03 85 55 13 11

LE CHAGRIN DES OGRES, Théâtre National

Bruxelles - Texte & MS : Fabrice Murgia

15 mars à 20h30. 20€ - 15€

THÉÂTRE JEAN VILAR

12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu

04 74 28 05 73

FEMME NON-RÉÉDUCABLE

[Mémorandum sur Anna Politkovskaïa]

MS : Thierry Bordereau

Jusqu’au 8 mars à 20h30, di. à 17h. 16€ - 8€

MON PROF EST UN TRÖLL de Denis Kelly,

CDN des Alpes - MS : Jacques Osinski

Au Foyer Marhaba, 19 et 20 mars à 20h30. 11€ - 6€

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

SUR LE CHEMIN D’ANTIGONE,

Agence de Voyages Imaginaires - MS : Philippe Car

1 er au 3 mars à 20h30. 17€ - 12€

JEAN-JACQUES ROUSSEAU

d’après Bernard Chartreux / Jean Jourdheuil

MS : Michel Raskine

12 au 16 mars à 20h30. 17€ - 12€

BÉRÉNICE de Racine, Cie Le Menteur Volontaire

MS : Laurent Brethome

21 et 23 mars à 20h30. 21€ - 15€

INFINITA, Familie Flöz

MS : Hajo Schüller, Michael Vogel

26 au 28 mars à 20h30. 21€ - 15€

SALLE DE L’ISLE

Av. du Bourg - Isle d’Abeau - 04 74 80 71 85

QUI EST CET INCONNU DANS MES BRAS ?,

Cie Flash Marionnettes - MS, mus : Ismaïl Safnan

7 mars à 18h30. 8€ - 6€

THÉÂTRE DE GIVORS

2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50

LES NÈGRES de Genet, Cie Les Petits Feuillants

MS : Emmanuel Daumas

31 mars à 20h30. 13€ - 8€

THÉÂTRE DE VIENNE

4, rue Chantelouve - Vienne - 04 74 85 00 05

L’OGRELET, Accademia Perduta Romagna Teatri

MS : Marcello Chiarenza

7 mars à 18h. 9€ - 7€

KLAXONS, TROMPETTES ….

ET PÉTARADES de Dario Fo - MS : Marc Prin

15 et 16 mars à 20h30. 20€ - 10€

PRENEZ SOIN DE VOUS, POUR MOI

d’après François Joly - MS : Vincent Puysségur

20 mars à 19h. Sur réserv.

LA REINE DES NEIGES d’après Andersen

MS : Jean Lacornerie

Manège, Espace St-Germain, 28 mars à 15h. 9€ - 7€

N° 179

25


agenda

9 au 26 mars

Réservations 04 78 37 98 17

Théâtre des Marronniers

www.theatre-des-marronniers.com

THÉÂTRE LE BEL IMAGE

Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70

ROMÉO ET JULIETTE de Shakespeare

MS : Olivier Py

7 au 9 mars à 20h. 21€ - 12€

COMMENT AI-JE PU TENIR LÀ-DEDANS ?

d’après Alphonse Daudet

Conception : Stéphane Blanquet, Jean Lambert-Wild

14 au 16 mars à 18h. 21€ - 8€

OCCUPE-TOI DU BÉBÉ de Dennis Kelly

MS : Olivier Werner

21 et 22 mars à 20h. 21€ - 12€

LES NÈGRES de Jean Genet - Ms : Emmanuel Daumas

27 et 28 mars à 20h. 21€ - 12€

+ Comédie Itinérante 07, 2

MENSCHEL ET ROMANSKA d’Hanokh Levin

MS : Olivier Balazuc - 13 au 29 mars à 20h

+ LOULOU MS : Matthieu Roy / L’Équipée

Agglo + 07 et 26, 19 au 31 mars à 18h et/ou 20h

THÉÂTRE DE LA VILLE

Pl. de l’Hôtel de Ville - Valence - 04 75 78 41 70

LETTRE AU PÈRE de Kafka

MS : Jean-Yves Ruf

6 au 8 mars à 20h. 21€ - 12€

TRIBUNE 3 / LA CULTURE C’EST LA RÈGLE,

L’ART C’EST L’EXCEPTION [Hugo, Malraux,

De Gaulle, Ralite…],

Collectif Artistique de la Comédie de Valence

10 mars à 20h. 21€ - 12€

TRIBUNE 4 / UNE FEMME EST UNE FEMME

[Sand, Guigou…], Collectif Artistique de la

Comédie de Valence

31 mars à 20h. 21€ - 12€

TRAIN-THÉÂTRE

1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55

FABLES d’après Lafontaine, Cie Tàbola Rassa

7 mars à 18h30. 9€ - 6€

ESPACE CULTUREL LA BUIRE

Place Lanet - L'Horme - 04 77 22 12 09

FACE DE CUILLÈRE de Lee Hall,

Cie La Mandarine Blanche - MS : Alain Battis

9 mars à 20h30. 13€ - 9€

CENTRE CULTUREL LE SOU

19, rue Romain Rolland - La Talaudière

04 77 53 03 37

FACE DE CUILLÈRE de Lee Hall,

Cie La Mandarine Blanche - MS : Alain Battis

10 mars à 20h30. 13€ - 9€

LECTURES / RENCONTRES

CONFÉRENCES

QUAIS DU POLAR (8 E )

Palais de Bourse Lyon 2e - 04 78 30 18 98.

Littérature, BD, cinéma, jeunesse & théâtre

80 rdv Grand Lyon autour du Polar (Comœdia,

Institut lumière, le Zola…)

Lectures, conférences & débats, projections,

Café Polar, Prix Agostino

MICHAEL CONNELLY - ARNALDUR INDRIDASON

JESSE KELLERMAN...

25 au 27 mars, ve. 12h/19h, sa. 10h/21h,

di. 10h/19h. Gratuit

FÊTE DU LIVRE DE JEUNESSE

DE VILLEURBANNE (13 E )

Divers lieux Villeurbanne (MLIS, Le Rize, Le Zola, etc.)

04 78 68 00 04

« COULEURS »

50 auteurs & illustrateurs : Hervé Tullet

Antoine Guilloppé - Albert, etc.

28 mars au 1er av. Gratuit

PRINTEMPS DES POÈTES 2011 (14 E )

Lyon, Bron, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin,

Vénissieux - 04 72 50 14 78

Thème 2012 « Enfances »

5 au 11 mars

Amphithéâtre Opéra de Lyon - 04 72 50 14 78

PÈRE DE PERSONNE [Joël Bastard /

Jonathan Lamy / James Noël etc.]

11 mars à 20h. Sur réserv.

Musée des Beaux-Arts - 04 72 10 17 40

ROGER DEXTRE / MARC-HENRI ARFEUX

10 et 11 mars à 15h

Théâtre des Marronniers, Lyon 2e - 04 78 37 98 17

CHAMBRE D’ÉCHOS avec Charles Juliet (6/03)

et Marc Rousselet (7/03)

6 et 7 mars à 20h30. Sur réserv.

26 N° 179 MARS 2012

NTH8, Lyon 8 e - 04 78 78 33 30

CHAMOISEAU-GLISSANT :

LES GUERRIERS DE L’IMAGINAIRE

10 mars dès 19h. 100€ à gratuit

TNP, Villeurbanne - 04 78 03 30 00

LAURENT TERZIEFF ET SES POÈTES

5 mars à 20h. Gratuit sur réserv.

FÊTE DU LIVRE BRON

Hippodrome de Bron Parilly

BERNARD CHAMBAZ - FABIO VISCOGLIOSI

BRUCE BÉGOUT - CHRISTOPHE BOUTON

DALIBOR FRIOUX-ANDRÉ ORLÉAN...

1 er au 4 mars

AMPHITHÉÂTRE OPÉRA DE LYON

Place de la Comédie - Lyon 1 er - 0826 305 325

IMPROMPTUS …

autour de l’Opéra Terre et Cendres

Projection TERRE ET CENDRES d’Atiq Rahmi

10 mars à 13h30

Atelier-rencontre avec ATIQ RAHMI

10 mars à 15h30

Expo KABOUL VU PAR ATIQ RAHMI

10 au 21 mars. Gratuit

LES ARCHIVES MUNICIPALES DE LYON

18, rue Dugas-Montbel - Lyon 2 e - 04 78 92 32 50

LE PARLER LYONNAIS

12 mars à 18h15. Gratuit

FNAC BELLECOUR

85, rue de la République - Lyon 2 e - 04 72 40 49 49

FLORENT MAUDOUX

3 mars à 16h

Rhône-Alpes, terre gourmande !

16 mars à 17h30

ROBERT COMBAS

22 mars à 17h30

AUDITORIUM DE LYON

149, rue Garibaldi - Lyon 3 e - 04 78 95 95 95

Parcours Chostakovitch - 9 et 30 mars à 12h30

XX e ou XXI e siècle ? - 2 mars à 12h30

BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU

30, bd Vivier-Merle - Lyon 3 e - 04 78 62 18 00

VAHÉ GODEL

Voix et mémoire d’Arménie…

9 mars à 18h30

VILLA GILLET

25, rue Chazière - Lyon 4 e - 04 78 27 02 48

OLIVIER FARON / THOMAS WIEDER

«Les Chantiers de Jeunesse»

2 mars à 19h30. 5€ à gratuit

DOMINIQUE LESTEL / ÉTIENE BIMBENET

«La différences Animale ?»

14 mars à 19h30. 5€

MJC DU VIEUX LYON /

SALLE LÉO FERRÉ

5, place St-Jean - Lyon 5 e - 04 78 42 48 71

L’Art Oriental des origines à nos jours

2, 16 et 30 mars + 6 avr à 19h30. Pass/45€

MUSÉE GALLO-ROMAIN

17, rue Cléberg - Lyon 5 e - 04 72 38 49 30

Femmes médecins et médecine des femmes

15 mars à 19h. Gratuit

MUSÉES GADAGNE

1, pl. du Petit Collège - Lyon 5 e - 04 78 42 03 61

La Bière, tradition lyonnaise

10 mars à 14h30. Gratuit

L’Alimentation à travers les âges

14 mars à 14h30. Gratuit

Récits d’engagement, des Lyonnais pendant

la guerre d’indépendance algérienne, 1954/1962

22 mars 9h30/17h30. Sur réserv.

Depuis 1900, le guide Michelin indique

les (bonnes) pistes gourmandes à suivre.

24 mars à 14h30. Gratuit

Lyon et ses fleuves à travers l’histoire

28 mars 18h/20h. Sur réserv.

MICHÈLE BARRIÈRE, Histoire en cuisine

31 mars à 14h30. Gratuit sur réserv.

C.C.O.

39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 68 09 44

Café scientifique autour du Rhône - 15 mars à 19h

L’Eau n’a pas de prix - 20 mars à 19h

FESTIVAL THÉÂT’RÉALITÉS

04 37 48 88 17/

Balades à vélo, lectures, performances, marionnettes,

déambulations, installations …

La question de l’EAU à travers l’Art et la Culture

CIE DEUXIÈME (La Tête dans le Bocal) /

CIE LES TROIS CLÉS (La Gigantea) /

CIE KAT’CHAÇA (L’Aquarium) /

CIE WAALDÉ / AIR COMPAGNIE / DIEGO ORTIZ /

CLAIRE TERRAL...

24 et 25 mars dès 14h. Gratuit

+ Apéro Théât’Réalités - 6 mars à 18h30

LE RIZE

23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne

04 37 57 17 17

Quel avenir pour le livre de jeunesse ?

Les enjeux du numérique

29 mars à 18h. Sur inscription

Promenades lyonnaises :

les relations France-Algérie

31 mars à 17h

M.L.I.S.

247, crs E. Zola - Villeurbanne - 04 78 68 04 04

Hommage aux Carnets Bagouet

26 mars à 19h

PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN

Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12

Quelle place pour l’Homme dans l’Univers ?

13 mars à 20h. 5€

Les gens ont des Étoiles qui ne sont pas

les mÊmes, Cie Ithéré (lecture)

22 mars à 20h. 5€

LA FERME DU VINATIER

CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51 11

Peuples atlantiques et mondes invisibles :

fascination, représentations, correspondances.

Culture(s), altérités et santé mentale

22 mars 9h/17h. Sur inscription

CENTRE CULTUREL THÉO ARGENCE

Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50

Les rendez-vous de la Fabrique de Théâtre #5

(Sylvain Levey, …)

5 mars à 18h30 et 20h30. Gratuit

THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE

7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91

Débat Consonances «Histoire de l’ordinaire :

ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue»

13 mars à 19h

MÉDIATHÈQUE

49, av. Clémenceau - Parvis de l’Europe

St-Genis-Laval - 04 78 86 82 30

LES 7 PÉCHÉS CAPITAUX, Cie le Voyageur Debout

20 mars à 19h

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

Ce que l’œil dit au cerveau

19 mars à 19h. 5€

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE

Route Départementale 502 - St-Romain-en-Gal

04 74 53 74 01

La vision de l’Antiquité

dans les régimes fascistes et nazis

1 er mars à 20h. Gratuit

CINÉMA

FNAC BELLECOUR

85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49

ENTRE LES BRAS de Paul Lacoste (docu, 11)

19 mars à 17h30

MUSÉES GADAGNE

1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 37 23 60 45

LE FESTIN CHINOIS de Tsui Hark (H-K, 95)

23 mars à 20h30. 3€

PATHÉ-CARRÉ DE SOIE

Carré de Soie - Pôle Commerces et Loisirs

Vaulx-en-Velin

KANSAS CITY de Robert Altman (EU, 96)

15 au 20 mars, je. à 14h, sa. di. ma. à 11h15,

lu. à 20h30. 3,5€

JAZZ MIX IN NEW YORK d’Olivier Taieb

12 au 20 mars

MICHEL PETRUCCIANI de Michael Radford (11)

11 au 20 mars

CHICO & RITA de Fernando Trueba /

Javier Mariscal (10)

16 au 20 mars

PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN

Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12

LES VISITES GUIDÉES DU CIEL (films d’astronomie)

Me. sa. di. à 11h, 14h et 15h30+ di. à 17h,

vacances tlj à 14h et 15h30. 6,5€ - 4€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

ET MAINTENANT ON VA OÙ ? de Nadine Labanki

13 mars à 20h30.

DANSE

LE CROISEUR

4, rue Croix Barret - Lyon 7e - 04 72 71 42 26

ESSAIS CHORÉGRAPHIQUES DU CFD

2 mars à 20h30. 10€ - 3€

VOUS LES FEMMES-STYLISTIK

8 au 10 mars dès 19h. 10€ - 3€

LE CONTE, CNSMD & ENSBA

22 et 23 mars à 20h. gratuit

STUDIO LUCIEN

9, rue du prf. Morat - Lyon 8e - 04 78 03 94 82

BAL CHORÉGRAPHIÉ

avec DENIS PLASSARD & DUO ART DEKO

10 mars à 20h30. Sur réserv.

MAISON DE LA DANSE

8, av. Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00

DEMO-N / CRAZY - Chor : Rafael Bonachela

+ MAMBO 3XXI - Chor : Georges Céspedes

+ FOLIA - Chor : Jan Linkens

13 au 17 mars à 20h30, me. à 19h30,

di. à 15h et 20h. 35€ - 26€

+ Projection L’Âge d’or du cinéma cubain

de Ramon Suarez (05) - 13 au 17 mars

CHE … MALAMBÔ !

Conception, MS : Gilles Brinas

21 au 25 mars à 20h30, me. à 19h30,

di. à 15h et 20h. 30€ - 20€

+ Projection El rapido, bus de légende

de Hervé Rebillon (07) - 21 au 24 mars

DAVAÏ DAVAÏ, Cie Zahrbat

Chor : Brahim Bouchelaleg

27 au 31 mars à 20h30, me. à 19h30. 24€ - 15€

STILL STANDING YOU

Chor : Pieter Ampe, Guilherme Garrido

28 au 30 mars à 19h, me. à 20h. 10€

MUSÉE URBAIN TONY GARNIER

4, rue des Serpollières - Lyon 8 e - 04 78 75 16 75

FACE AUX MURS,

Cie Zahrbat & Brahim Bouchelaghem

25 mars à 14h + 29 mars

THÉÂTRE ASTRÉE

Campus de la Doua - 6, av. G. Berger

Villeurbanne - 04 72 44 79 45

CHAOS DANSE 10 e

13 au 30 mars à 20h30. 12€ à gratuit

JEUNE BALLET DU CNSMD

Chor. : Francesco Nappa, Véronique Ros

de la Grange, Trisha Brown, Jean Grand-Maître

13 mars à 20h30. Gratuit

ENCORE QUELQUES ILLUSIONS, Cie Propos

Chor, MS : Denis Plassard

15 mars à 20h30

EL CANTO DE DESPEDIDA + LES PETITES

+ NINA NANA - Chor : Maryse Delente

20 mars à 20h30

STÜCK, Cie PARC - 22 mars à 20h30...

CCN DE RILLIEUX-LA-PAPE

30 ter, av. du Gal Leclerc - Rillieux - 04 72 01 12 30

NO PLAY HERO - Chor : Yuval Picq

14 mars à 20h30

LE TOBOGGAN

14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 14

CHRISTOFFA, Cie Ando - Chor : Davy Brun

Jusqu’au 2 mars à 20h30. 20€ - 17€

ELECTRO KIF - Chor, MS : Bianca Li

22 au 24 mars à 20h30. 20€ - 8€

AMPHI CULTUREL

Université Lumière Lyon 2 - Campus Porte des Alpes

Bron - 04 78 77 31 94

CIE PASSAROS - Chor : Émilie Borgo

8 mars à 16h. Gratuit

SALLE ÉRIK SATIE

Rue Prosper Alfaric - Vénissieux - 04 72 90 11 80

TU ES MOI - Chor : Najib Guerfi / Farid Azzout

+ À QUI LA FAUTE ?, Cie Questions

6 mars à 10h, 14h et 20h30. 10€ - 5€

A TON IMAGE, Cie Stylistik & Clarisse Veaux

19 mars à 20h. Prix libre sur résa/04 72 89 02 56

CENTRE CULTUREL THÉO ARGENCE

Place Ferdinand Buisson - St-Priest

04 78 20 02 50

SUSUMNÀ [CHOUCHOUMNA], Cie Litécox

Chor : Daisy Fel

31 mars à 17h. 18€ - 3,5€

THÉÂTRE DE L’ATRIUM

35, av. du 8 Mai - Tassin - 04 78 34 70 07

L’ASPIRATEUR + ET SI…, Le grand jeté !

Chor : Frédéric Cellé

30 mars à 20h30. 15€ - 8€

L’AQUEDUC

1, chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03

SECOND SOUFFLE, Cie Pockemon Crew

Dir. art : Riyad Fghani - Mus : Christophe Rudel

22 mars à 20h30. 11€ - 5€

RAMDAM

16, ch. des Santons - Ste-Foy-lès-Lyon

04 78 59 62 62

FRONTERAS - Chor : Khosro Adibi

3 mars à 17h30. 5€

BORDERLINE BLUES,

La Fabrique Fastidieuse

31 mars à 16h. 5€

LE BRISCOPE

Parc de l’Hôtel de Ville - Brignais - 04 78 05 31 13

LE DESTIN DES IMAGES - Chor : Harry Albert

23 mars à 20h30. 20€ - 13€

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

SURPRISE avec CIE ARCOSM

Conception, mus, chor : Camille Rocailleux /

Thomas Guerry

31 mars 18h/23h. 17€ - 12€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

SWAN, Le Guetteur Luc Petton & Cie

Chor : Luc Petton

29 fév et 1 er mars à 20h30, me. à 19h. 22€ - 10€

BEAUTIFUL DJAZAÏR, Cie Hors Série /

Cie Mémoires Vives

MS & chor : Yan Gilg, Hamid Ben Mahi

13 et 14 mars à 20h30, me. à 19h. 22€ - 10€

HÉROS… TITRE PROVISOIRE

MS : Dominique Guilhaudin

29 mars à 20h30. 22€ - 10€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

RÉVOLUTION - Chor : Olivier Dubois

16 mars à 20h30. 23€ - 13€

ESPACE DES ARTS

5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône

03 85 42 52 12

HENRIETTE & MATISSE - Chor : Michel Kelemenis

13 mars à 20h. 8€ - 4€

VERTICAL ROAD

Chor : Akram Khan

27 mars à 20h. 22€ - 8€

THÉÂTRE LE BEL IMAGE

Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70

JUSTITIA

Chor, MS : Jasmin Vardimon

1 er mars à 20h. 21€ - 12€

ESPACE ÉPHÉMÈRE /

SALLE JEAN DASTÉ

Place du Général Valluy - Rive-de-Gier

04 77 83 07 32

MÉTAMORPHOZ

2 mars à 20h30. 7€

EXPOSITIONS

ARCHIPEL,

CENTRE DE CULTURE URBAINE

21, place des Terreaux - Lyon 1er - 04 78 30 61 04

LE TEMPS DES RÉHABILITATIONS

Philippe Rothier, Prix Européen d’Architecture

3 mars au 21 av, ma. au di. 13h/19h. Gratuit

BF 15

11, quai de la Pêcherie - Lyon 1er - 04 78 28 66 63

THOMAS LÉON ET GUILLAUME LOUOT

Longitude

Jusqu’au 24 mars, me. au sa. 14h/19h

BIBLIOTHÈQUE DU 1 ER

7, rue St-Polycarpe - Lyon 1er - 04 78 27 45 55

MARIE-HÉLÈNE LE NY

On ne nait pas femme, on le devient…

Jusqu’au 10 mars, ma. au ve. 13h/19h,

ma. me. 10h/12h, sa. 13h/17h

Vernissage & lectures

avec Cie La Nébuleuse

1er mars à 19h15

GALERIE REGARD SUD

1/3, rue des P. Plantées - Lyon 1er- 04 78 27 44 67

NDARY LO - Strange Fruit

Jusqu’au 24 mars, ma. au sa. 14h/19h

AMRP

35, rue Burdeau - Lyon 1er - 0950 45 85 75

JACQUES MONORY - Petits formats

Jusqu’au 24 mars, me. au sa. 15h/19h

GALERIE LE RÉVERBÈRE

38, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 00 06 72

ARIÈLE BONZON - SERGE CLÉMENT

DENIS ROCHE RIP HOPKINS

LIONEL FOURNEAUX - JACQUES DAMEZ

JC PALISSE - Sortie de réserve(s)

Jusqu’au 21 av, me. au sa. 14h/19h

LE BLEU DU CIEL

48, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 07 84 31

JULIEN GUINAND - FRANCIS MORANDINI

AURÉLIE PÉTREL - LOUIS VOLKMANN

Jusqu’au 17 mars, me. au sa. 15h/19h

MAPRA

9, rue Paul Chenavard - Lyon 1er - 04 78 29 53 13

ANDRÉ ROBILLARD (Art Brut)

Jusqu’au 17 mars, ma. au sa. 14h30/18h30

+ me. je. ve. 10h/12h30

FLORENCE BRUYAS - FLORIAN BRUNO

29 mars au 14 av, ma. au sa. 14h30/18h30

+ me. je. ve. 10h/12h30

MUSÉE DES BEAUX-ARTS

20, place des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 40

COLLECTIONS PERMANENTES

Me. au lu. 10h/18h, ve. 10h30/18h. 7€ - 4€

FNAC BELLECOUR

85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49

FABRICE GUYOT - Coiffure pour dames

19 mars au 5 juin, lu. au sa. 10h/19h30

LE PLATEAU

Conseil Régional Rhône-Alpes - 1, esplanade

François Mitterrand – Lyon 2e - 04 26 73 40 00

JACQUES TRUPHEMUS

Les Trois Lumières, 1951-2011

3 mars au 26 juin, lu. au sa. 10h/19h

MUSÉE DES TISSUS

ET DES ARTS DÉCORATIFS

34, rue de la Charité - Lyon 2e - 04 78 38 42 02

ICÔNE DE MODE

Jusqu’au 25 mars, ma. au di. 10h/17h30

sf jrs fériés. 7€ - 4,5€

LUREX ®, TRAME ET VOLUPTÉ

Jusqu’au 22 av, ma. au di. 10h/17h30

sf jrs fériés. 7€ - 4,5€

MUSÉE DES MOULAGES

3, rue Rachais - Lyon 3e - 04 72 84 81 12

LA CITÉ DE THASOS

[100 Ans de recherche sur une île grecque]

Jusqu’au 17 mars, ma. au sa. 14h/18h

BLOO WORKSHOPS GALERIE

10 bis, rue de Cuire - Lyon 4e - 04 78 29 33 04

ANTOINE PICARD

L’Entente Sauvage

Jusqu’au 3 mars, me. au sa. 15h/19h

ÉMILIE VIALET & GUILLAUME GREFF

7 au 31 mars, me. au sa. 15h/19h

GALERIE IUFM CONFLUENCE(S)

5, rue Anselme - Lyon 4e - 04 72 07 30 74

JACQUES MONORY

Grands Formats

Jusqu’au 23 mars, lu. au ve. 10h/18h,

sa. 14h30/18h

GALERIE VRAIS RÊVES

6, rue Dumenge - Lyon 4e - 04 78 30 65 42

Carte blanche à ROBERT PUJADE

«La photographie saisie par le texte»

Jusqu’au 3 mars, me. au sa. 15h/19h

YANNIG HEDEL

Racines & Fonds communs

10 mars au 5 mai, me. au sa. 15h/19h

+ Visite commentée, 31 mars à 17h


www.491.fr

MUSÉES GADAGNE

1, pl. du Petit Collège - Lyon 5 e - 04 78 42 03 61

MUSÉE D’HISTOIRE DE LYON

& MUSÉE DES MARIONNETTES DU MONDE

COLLECTIONS PERMANENTES

Me. au di. 11h/18h30. 8€ - 4€

GOURMANDISES !

Histoire de la gastronomie à Lyon

Jusqu’au 29 avr, me. au di. 11h/18h30. 8€ - 4€

+ rencontre C. Reymon - 17 mars à 12h30

+ Balades Urbaines, Lyon la Gastronome

18 mars à 15h. 5€, sur réserv. 04 72 10 30 30

Philibert de l’Orme et Girard Desargues

Deux grands architectes et théoriciens lyonnais

Jusqu’au 25 mars, me. au di. 11h/18h30

CAROLE SIMARD-LAFALMME

Passage chez les Dieux

Jusqu’au 20 avr, me. au di. 11h/18h30

ALEXANDRE LEVY

Jardin de sensations (Installations)

1 er mars au 1 er avr, me. au di. 11h/18h30

+ Performances

7 mars à 12h30 et 17 mars 11h/15h

MUSÉE GALLO-ROMAIN

17, rue Cléberg - Lyon 5 e - 04 72 38 49 30

COLLECTIONS PERMANENTES

Plus de cinq siècles de découvertes

ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€

LA MÉDECINE À L’ÉPOQUE ROMAINE

Jusqu’au 22 av, ma. au di. 10h/18h. 4€ à gratuit

MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN

Cité Internationale - 81, quai Ch. de Gaulle

Lyon 6 e - 04 72 69 17 17

ROBERT COMBAS - Greatest Hits

Jusqu’au 15 juil, me. au di. 12h/19h. 6€ - 4€

+ Entretien ROBERT COMBAS /

PHILIPE MANŒUVRE - 14 mars à 18h30

+ Instantanés Musicaux dans l’œuvre

de Combas, CNSMD Lyon - 22 au 25 mars

+ Robert Combas et les Puissances

de l’Imagination - 30 mars à 18h30

INSTITUT D’ART CONTEMPORAIN

11, rue Dr Dolard - Villeurbanne - 04 78 03 47 00

BERDAGUER & PÉJUS - Insula

16 mars au 13 mai, me. au di. 13h/19h. 4€ - 2,5€

LE TRANSBORDEUR

3, bd Stalingard - Villeurbanne - 04 78 93 08 33

RICHARD BELLIA - Un œil sur la musique

[Photographies 1982/2011]

Jusqu’au 3 av, ts soirs de concerts

+ sa. 11h/14h

6 e Continent - 51, rue St-Michel - Lyon 7 e - 04 37 28 98 71

Abattoirs - Route de L’Isle d’Abeau - Bourgoin - 04 74 19 14 20

Acte 2 Théâtre - 32, quai Arloing - Lyon 9 e - 04 78 83 21 71

Agend’Arts - 4, rue Belfort Lyon 4 e

Allégro - Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20

Antre-Autre Caf - 11, rue Terme - Lyon 1 er - 04 72 07 89 96

Aqueduc : chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03

À Thou Bout d'Chant - 2, rue de Thou - Lyon 1 er - 04 72 98 28 22

Amphithéâtre Astrée - 6,av. Gaston Berger - Villeurbanne - 04 72 43 19 11

Auberge La Buissonnière - Courzieu - 04 74 70 87 48

Auditorium de Lyon - 149, rue Garibaldi - Lyon 3 e - 04 78 95 95 95

Bar L’Absynthe - 22, rue de Flesselles - Lyon 1 er - 06 76 72 14 26

Bastringue - 14, rue Laurencin - Lyon 2 e

Bistro Fait Sa Brocante - 3, rue Dumenge - Lyon 4 e - 04 72 07 93 47

Boulangerie du Prado - 69, rue Sébastien Gryphe - Lyon 7 e - 06 21 21 41 33

Boulevardier - 5, rue de la Fromagerie - Lyon 1 er - 04 78 28 48 22

Bourse du Travail - Place Guichard - Lyon 3 e

Briscope - Parc de l’Hôtel de Ville - Brignais - 04 78 05 31 13

C.C.O. - 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 93 41 44

Café du Bout du Monde Brotteaux - 120, rue Bugeaud - Lyon 6 e - 04 72 74 44 82

Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1 er - 04 78 39 74 61

Casa Musicale - 1, ch. de Fontenay - Lyon St-Rambert - Vergoin - 06 14 02 81 40

Cave à Musique - 119, rue Boulay - Mâcon - 03 85 21 96 69

Caveau du Chien à 3 Pattes - Croix-Rouge - Belleville - 04 74 66 14 61

Centre Charlie Chaplin - Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18

Centre Culturel Aragon - 88, crs de Verdun - Oyonnax - 04 74 81 96 80

Centre Culturel Théo Argence - Pl. Ferdinand Buisson - Saint-Priest - 04 78 20 02 50

Chapelle de la Trinité - 31, rue de la Bourse - Lyon 1 er - 04 78 38 09 09

Château Rouge - 1, route de Bonneville - Annemasse - 04 50 43 24 25

Citron - 20, rue St-Georges - Lyon 5 e - 04 78 37 63 97

Clacson - 10, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 93

Clef de Voûte - 1, place Chardonnet - Lyon 1 er - 04 78 28 51 95

Comédie de Valence - Place Charles-Huguenel - 26 000 Valence - Tél 04 75 78 41 71

Cocotte Minute - 4, rue Belfort - Lyon 4 e - 04 72 00 96 412

Crescent Jazz Club - 83, rue Rambuteau - Mâcon - 03.85.39.08.45

De l’Autre Côté du Pont - 25, cours Gambetta - Lyon 7 e - 04 78 95 14 93

DV1 - 6, rue Violi - Lyon 1 er - 06 61 64 43 69

Épicerie Moderne - Ctre Léonard de Vinci - pl. R. Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70

Espace Albert Camus - 1, rue M. Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

Espace Baudelaire - 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50

Espace Double Mixte - La Doua - 43, bld du 11 Nov. 1918 - Villeurbanne - 04 72 44 60 19

Espace Jean Carmet - Bld du Pilat - Mornant - 04 78 44 03 12

Espace Culturel Saint-Genis-Laval - 8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28

Espace des Arts - 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Châlon-sur-Saône - 03 85 42 52 12

Espace St-Germain - 30, av. Général Leclerc - Vienne

Espace Tonkin - 1, av. Salvador Allende - Villeurbanne - 04 78 93 11 38

Étoile Royale - 17, rue Royale - Lyon 1 er - 04 78 39 95 66

LE RIZE

23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne

04 37 57 17 17

RÉCITS D’ENGAGEMENT, 1954-1962

SOLIDARITÉS FRANCO-ALGÉRIENNES

15 mars au 9 juin, ma. au sa. 12h/19h,

je. 17h/21h . Gratuit

+ Visite-débat avec Béatrice Dubell

et Marianne Thivend - 17 mars à 15h

FRANÇOIS DIOT - Jumelages (photos)

15 mars au 9 juin, 24/24

ESPACE ALBERT CAMUS

1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

ANTOINE HANSBERGER - En travaux !

Jusqu’au 30 mars, lu. au ve. 13h/18h

+ soirs de spectacles

LA FERME DU VINATIER

CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51

11

DU NUNAVIK À L’AMAZONIE,

LE POUVOIR DE L’INVISIBLE

Peuples autochtones des Amériques :

regards croisés sur la «Folie»

Jusqu’au 6 juil, ma. au ve 14h/17h,

sa. di. 14h/18h. 3€ à gratuit

+ Visite singulière avec SERGE PEY

1 er mars à 20h

+ Visite singulière avec STÉPHANE MOIROUX

15 mars à 18h30

L’ÉPICERIE MODERNE

Place René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70

SABINE SERRAD - Têtes de capuche

Jusqu’au 20 av, ma. au ve. 10h/12h - 14h/17h

+ soirs de spectacle

MJC JEAN COCTEAU

23, rue du 8 Mai 1945 - St-Priest - 04 78 20 07

89

CLAIRE GILLET - Albinisme, noir et blanc

de peau… au Burkina Faso

16 au 31 mars, lu. au ve. 14h/19h

MAISON D’IZIEU, MÉMORIAL

DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS

70, rte de Lambraz - Izieu (01) - 04 79 87 21 05.

MÉMORIAL DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS

Photos, dessins, lettres, extraits films

lu. au ve. de 9h à 17h, sa. di. 10h à 18h. 5€ -

3€

MONASTÈRE ROYAL DU BROU

Église & musée - 63, bd du Brou

Bourg-en-Bresse - 04 74 22 83 83

COLLECTIONS PERMANENTES

(peintures, sculptures, mobilier, etc.)

Tlj 9h/12h-14h/17h

L I E U X D E C O N C E R T S

Fée Verte - 4, rue Pizay - Lyon 1 er - 04 78 28 32 35

Fnac Bellecour - 85, rue de la République - Lyon 2 e - 04 72 40 49 49

Fnac Part-Dieu - 17, rue du Docteur Bouchut - Lyon 3 e - 04 78 71 87 00

Grrrnd Gerland - 40, rue Pré-Gaudry - Lyon 7 e

Grrrnd Vaise - 69, rue Gorge de Loup - Lyon 9 e

Hall C - Plaine Achille - St-étienne - 04 77 48 76 16

Halle Tony Garnier - 20, place Antonin Perrin - Lyon 7 e - 04 72 76 85 85

Hot Club de Lyon - 26, rue Lanterne - Lyon 1 er - 04 78 39 54 74

Îlo Café d’Expression - RN 89 - Rte de Lyon - St-Genis l’Argentière - 04 74 72 26 12

Jazz Du Bout du Monde - 3, rue d’Austerlitz - Lyon 4 e - 04 72 98 39 08

Jonkafé - 21, rue Pasteur - Lyon 7 e - 04 72 76 99 53

Johnny’s Kitchen - 48, rue St-Georges - Lyon 5 e - 04 78 37 94 13

Karavan Théâtre - 60, rue de la République - Chassieu - 04 37 42 14 40

Kraspek Myzik - 20, montée St-Sébastien - Lyon 1 er - 04 69 60 49 29

K-Barré - 34, rue Raulin - Lyon 7 e - 04 72 71 44 40

Kotopo - 14, rue René Leynaud - Lyon 1 er - 04 72 07 75 49

Laboratoire - 25, petite rue de la Cocarde- Vienne

L’Apéro Rock - 31, rue Ste-Geneviève - Lyon 6 e - 06 63 95 09 94

L’Atmosphère - 9, montée des Carmélites - Lyon 1 er - 04 78 28 68 76

L’Atrium - 3, av. des Cosmos - Tassin-la-Demi-Lune - 04 78 34 70 07

L’Atribut - 122, rue Marietton - Lyon 9 e - 04 72 29 10 66

LaPéniche - 52, quai St-Cosme - Chalon/Saône - 03 85 94 05 78

Le 13 Espace d’Interventions - 13, rue Leynaud - Lyon 1 er - 06 03 94 23 14

Le Fil - 20/22, bld Thiers - St-Étienne - 04 77 34 46 40

Le Rize - 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne - 04 37 57 17 17

Le Sou - 19, rue Romain Rolland - La Talaudière - 04 77 53 03 37

Les Trois Gaules - 10, rue Burdeau - Lyon 1 er - 04 72 87 08 25

Les Valseuses - 1, rue Chappet - Lyon 1 er

L'Impromptu Kafé - 7 place Colbert - Lyon 1 er - 06 61 18 67 24 / 06 17 52 45 75

Luminier - 50, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21

Lyon’s Hall - 21, rue Joannes Carret - Lyon 9 e - 06 61 43 45 35

Mâcon Scène Nationale - 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

Maison de la Rencontre - 21, av. Aynard - Écully - 04 78 33 64 33

Maison du Peuple - 4, place Jean Jaurès - Pierre-Bénite - 04 78 86 62 90

Marché Gare - 34, rue Casimir Périer - Lyon 2 e - 04 78 38 49 69

Marquise - Quai Augagneur - Lyon 3 e - 04 72 61 92 92

Médiathèque de Vaise - Place Valmy - Lyon 9 e - 04 72 85 66 20

Mjc Aragon - Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25

MJC Le Cadran - 15, chemin de Feyzin - Vénissieux - 04 72 50 00 69

Mjc de Chazelles - rue Joanny-Désage - Chazelles/Lyon - 04 77 54 29 21

Mjc Jean Cocteau - 23, rue du 8 Mai - St-Priest - 04 78 20 07 89

Mjc Ô Totem - 11, av. G. Leclerc - Rillieux - 04 78 88 94 88

Mjc de Ste Foy-lès-Lyon - 112, av. Foch - Ste-Foy-lès-Lyon 04 78 59 66 71

Mjc de Tassin - 16, av. de Lauterbourg - Tassin - 04 78 34 28 78

Moulin de Brainans - Poligny - 03 84 37 50 40

Nakamal - 36, av. Joannès Masset / Angle rue L. Loucheur - Lyon 9 e - 04 78 47 20 16

Nec - St Priest-en-Jarez - 04 77 74 41 81

agenda

Ninkasi / Kafé / Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7 e - 04 72 76 89 00

Nouveau Théâtre Beaulieu - 28, bld de la Palle - St-Étienne - 04 77 46 31 66

Opéra National de Lyon - 1, place de la Comédie - Lyon 1 er 04 72 00 45 45

Palais des spectacles - Bld Jules Janin - St-Étienne - 04 77 49 47 81

Péniche Loupika - 47, Quai Rambaud - Lyon 2 e - 04 72 41 75 24

Périscope - 13, rue Delandine - Lyon 2 e - 04 78 42 63 59

Plateforme - Face au 4, quai Augagneur - Lyon 3 e - 04 37 40 13 93

Polaris - Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

Pub des Capucins - 5, place des Capucins Lyon 1 er - 06 76 37 63 67

Radiant - 1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 78 23 84 02

Rail Théâtre - 69, rue Gorge de Loup - Lyon 9 e

Salle 3000 - Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6 e

Salle Aristide Briand - Jardin des Plantes - Av. Antoine Pinay - St-Chamond - 04 77 31 04 41

Salle Genton - 21, rue Genton - Lyon 8 e - 04 37 90 55 93

Salle Gérard Philipe - 46, crs de la République - Villeurbanne - 04 78 85 79 97

Salle des Iris - montée des Roches - Francheville - 04 78 59 66 66

Salle Jean Carmet - Mornant - 04 78 44 05 17

Salle Jeanne d'Arc - 16, rue Jean-Claude Tissot - St-Étienne - 04 77 25 01 13

Salle Léo Ferré/MJC Vieux Lyon - 5, place St-Jean - Lyon 5 e - 04 78 42 48 71

Salle Molière - 18-20, quai de Bondy - Lyon 5 e

Salle Rameau - 29, rue de la Martinière - Lyon 1 er

Salle des Rancy - 249, rue Vendôme - Lyon 3 e - 04 78 60 64 01

Salle Varèse - CNSMD - 3, quai Chauveau - Lyon 9 e - 04 72 19 26 59

Sémaphore - Chemin de Boutan - Irigny - 04 72 30 47 90

Sirius - face 21, quai Augagneur - Lyon 3 e - 04 78 71 78 71

Sonic - Péniche Mascaret, face au 4, quai des Étroits - Lyon 5 e - 04 78 38 27 40

Soucoupe - 4, rue Mourguet - Lyon 5 e - 04 78 38 31 25

Studio Club - 29, cours d’Herbouville - Lyon 4 e - 04 72 10 15 35

Subsitances - 8, quai St-Vincent - Lyon 1 er - 04 78 39 10 02

Tannerie - 123, place de la Vinaigrerie - Bourg-en-Bresse 04 74 21 04 55

Théâtre Antique Vienne - rue Pipet - Vienne - 0892 702 007

Théâtre Astrée - Campus de la Doua - 6, av. G. Berger

Villeurbanne - 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11

Théâtre de Givors - 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50

Théâtre des Pénitents - Place des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16

Théâtre de Vénissieux - 8, bld. Laurent-Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68

Théâtre de Villefranche - Pl. de la Sous-Préfecture Villefranche - 04 74 68 02 89

Théâtre du Vellein - Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

Théâtre Jean Marais - 53, rue Carnot - Saint-Fons 04 78 67 68 29

Théâtre Jean-Vilar - 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73

Toboggan - 14, avenue Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00

Toï Toï le Zinc - 17/19, rue Marcel Dutartre - Villeurbanne - 04 37 48 90 15/06 87 15 52 82

Train Théâtre - 1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55

Transbordeur - 3, bld Stalingrad - Villeurbanne - 04 72 43 09 99

Trokson - 110, montée de la Grande Côte - Lyon 1 er - 04 78 28 52 43

Zenith - St-Étienne - Rue Scheurer Kestner - St-Étienne

MARS 2012

N° 179

27

More magazines by this user
Similar magazines