ENQUÊTE AFC Octobre 2010 : PÉRITONITES POST-OPÉRATOIRES

chirurgie.viscerale.org

ENQUÊTE AFC Octobre 2010 : PÉRITONITES POST-OPÉRATOIRES

ENQUÊTE AFC Octobre 2010 : PÉRITONITES POST-OPÉRATOIRES

Étude prospective mars – mai 2009 JG Balique ; N Dehni ; B Heyd

1. STRUCTURE :

3. EVOLUTION POST OPÉRATOIRE

VILLE : personne à contacter pour enseignements complémentaires

CHU, CHG, CLINIQUE

Service de Réanimation : oui / non ;

Patient : Date de naissance :

Age , Poids kg, Taille cm, ASA

COMORBIDITÉ

Diabète BPCO

Immunosuppression HTA

Anticoagulants Neurologique

Cirrhose hépatique I Rénale Clairance

Antiagrégants type Plavix® Abdomen multibalafré

Hémopathie Obésité BMI

Cancer métastatique Dénutrition % perte de poids

Chimiothérapie pré-opératoire

délai

Cocher la ou les case(s)

Antiangiogénique

(type : Avastin®…) délai

2. INTERVENTION INITIALE

Prise en charge : urgence / réglée

Chirurgie de recours pour péritonite

Date intervention :

Indication : Pathologie

Cancer ; inflammatoire - septique ; fonctionnelle

Organe :

Œsophage

Colon D G Pancréas

Radiothérapie pré op. Sigmoïdite aigue

Hinchey 1,2,3,4

Rate

Estomac Paroi

Duodénum

Rectum

Chirurgie Obésité

Radiothérapie pré op.

Intestin grêle Surrénale

Appendice

Catarrhale

Abcès

Péritonite

Vésicule biliaire

Cholécystite

Voie d’abord :

Coelioscopie,

Laparotomie,

Laparoconversion,

Gynéco

Cholédoque Rein

Foie Vessie

Anesthésie : générale : rachianesthésie : mixte

Geste :

Réalisation d’une anastomose : oui / non

d’une stomie: oui / non

Drainage : oui / non ; Aspiratif : oui / non

Incidents lors de l’intervention initiale:

Date de la complication chirurgicale post opératoire :

En jours post opératoires : J

Données cliniques, biologiques, morphologiques

voir tableaux page 3.

Remarques :

4. TRAITEMENT DE LA COMPLICATION

4.1. TRAITEMENT MÉDICAL : OUI / NON

Antibiothérapie – perfusion – repos digestif –

antisécrétoires (somatostatine)

Évolution favorable :

Durée du traitement en jours :

Si Echec :

Durée en jour de la tentative :

4.2. DRAINAGE NON CHIRURGICAL : OUI / NON

Radiologique

Endoscopique

Embolisation

Drain Nbre séances Prothèse Nbre séances

Si Echec durée en jour de la tentative :

Remarques :

4.3. TRAITEMENT CHIRURGICAL :

RÉINTERVENTION

Date de la reprise chirurgicale :

Jour post opératoire :

Type : laparotomie / coelioscopie

Même voie d’abord / autre (localisée / médiane)

4.3.1 Type de péritonite :

Localisée

TYPE

Septique :

Généralisée Abcès

Digestive : gastrique, grêle, biliaire,

pancréatique, stercorale

Laparotomie blanche


Type

drainage

Aspiratif

Lame

Drain

Irrigation

Mickulicz

Autres

4.3.2. Etiologie :

Lâchage anastomose

Nécrose

Perforation / plaie

Infection sans cause évidente

Autre :

Bactériologie : non faite

Négative / Positive

Germe (s) :

Cohérence constatations per-opératoires par

rapport au tableau clinique et au bilan :

Discordante Bonne Excellente

Remarques :

4.3.3. Type intervention pour la reprise :

Même chirurgien Autre

Sénior Junior (< CCA 2ans)

LAVAGE : Quantité Type de liquide

DRAINAGE :

Aucun :

Hypochondre

Droit

Hypochondre

Gauche

Gouttière

Droite

Gouttière

Gauche

Douglas Site du

problème

GESTES :

Digestif :

Suture drainage

Réparation – Intubation

Résection anastomose

Démontage

Fistulisation à la peau

Stomie : protection / définitive

Accès nutritionnel : jéjunostomie, gastrostomie

Autres

Remarques :

Traitement paroi :

Fermeture aponévrotique totale

Fermeture cutanée exclusive

Fermeture cutanée et plaque résorbable

Système type ventrofils

Incisions de décharge

Système de type VAC

Laparostomie

Autre :

4.3.4. ÉVOLUTION POST OPÉRATOIRE

STRUCTURE ACCUEIL

Service hospitalier conventionnel

Soins Intensifs

Service de réanimation

Transfert autre centre

Résultats :

1. Évolution simple : durée hospitalisation : jours

2. Évolution « difficile » :

COMPLICATIONS MÉDICALES

COMPLICATIONS CHIRURGICALES

Hémorragie

Autres :

3. ÉCHEC :

Si changement de stratégie du fait d’un échec remplir un

autre questionnaire etc…

4. DÉCÈS :

Date :

Étiologie :

5. CONCLUSION :

1. Avez vous été mal orienté par les

examens complémentaires ?

2. Y a t il eu un retard dans la prise en

charge ? Quelles en ont été les causes ?

3. Quel a été l’examen le plus contributif

pour le diagnostic de cette

complication ?

4. Commentaires sur la prise en charge

de ce cas clinique.

Merci de renvoyer les fiches complétées à l’adresse suivante :

Pr HEYD Bruno ; Service de chirurgie digestive, viscérale et cancérologique ; CHU J. MINJOZ ;

Boulevard FLEMING 25 000 BESANÇON (France)

More magazines by this user
Similar magazines