février 2009 - Saint-Priest

ville.saint.priest.fr

février 2009 - Saint-Priest

Finances municipales : un budget solidaire. P. 20

saint-priest

saint-priest

MENSUEL D’INFORMATIONS Nº 195 – FévRIER 2009

Discriminations

La Ville met un

plan de lutte à

l'ordre du jour.

P. 14


nº 195

février

2009

en Ville p. 4

> Appel aux bonnes volontés pour

l'opération nettoyage de printemps

le 14 mars

• Service minimum d'accueil : la Ville

recherche des volontaires

• Création d'une section sportive

handball au collège Boris Vian

• Fusion ANPE-ASSEDIC, mode d'emploi

société p. 14

Le plan de lutte contre

les discriminations

en action

> En signant leur charte fondatrice,

la Ville de Saint-Priest et plusieurs

partenaires locaux lancent plusieurs

actions collectives pour l'égalité

de traitement. Explications et

témoignages

Foulées san-priotes p. 16

Prêts… partez !

> Le départ des 14e Foulées sanpriotes

sera donné dimanche

15 février à 9h. Gros plan sur cet

événement qui attire chaque année

près d'un millier de passionnés de

course à pied

société p. 18

On n'en fait plus

tout un tabac

> Un an après l'interdiction totale de

fumer dans les lieux publics, quel

bilan peut-on en tirer ? Couleurs

est allé à la rencontre de San-Priots

fumeurs et non fumeurs.

Finances p. 20

Budget solidaire

> Le conseil municipal vient de voter

son budget pour l'année 2009.

Dans un contexte économique de

crise, la Ville fait le choix d'une

politique volontariste et ambitieuse

en adoptant un budget solidaire.

Explications.

Associations p. 26

> Ce mois-ci, zoom sur 4L Trophy

Sorties p. 28

> Cinéma, livres, spectacles,

musiques… Les nouveautés du mois

Sports p. 30

> Le calendrier de vos rendez-vous

sportifs

Libre expression p. 32

> Expression des groupes politiques

Bloc-notes p. 34

> Adresses et numéros utiles

Petites annonces p. 35

> Les petites annonces gratuites

Toute la ville en un clic

www.ville-saint-priest.fr

Sommaire Édito d’Yves Charmont

Une page se tourne

Voilà le genre de titre

facile qu'Emmanuel

Chion, rédacteur en

chef de “Couleurs”,

n'aimait pas. Et ce

sera celui que je

choisis pour son

départ. Quelle

ironie ! Mais les

choses les plus simples sont souvent les

meilleures. C'est un San-Priot qui m'a

soufflé ce titre. Un des nombreux lecteurs

de notre magazine. Quelqu'un qui me disait

par ces mots qu'avec le départ de “Manu”,

nous perdions un peu de couleurs. C'est

ainsi. Après quinze ans à Saint-Priest, notre

collaborateur se lance dans l'aventure du

web pour l'agglomération de Grenoble (la

Métro) où nous lui souhaitons plein succès.

Couleurs, son style, ses photos, son ton - ses

titres ! – lui doivent beaucoup ; de nombreux

textes étaient “Manuscrits”. Merci Manu.

Mais quand une page se tourne, cela veut

dire que l'on poursuit la lecture ! Aujourd'hui,

une autre signature de votre magazine prend

en main sa rédaction : Christine Nadalini.

Vous la lisez depuis six ans ; je lui fais toute

confiance pour montrer que les gens de

“Couleurs” peuvent relever le défi et faire

aussi bien. Avec un numéro consacré aux

discriminations, on ne pouvait pas faire moins !

COULEURS DE SAINT-PRIEST : édité par la mairie de Saint-Priest (Service communication : place Charles Ottina - BP 330 - 69801 Saint-Priest Cedex Tél. 04 78 20 03 48 - Fax 04 78 21 81 02) - redaction@mairie-saint-priest.fr

Directrice de la publication : Martine David - Directeur de la rédaction : Yves Charmont - Rédactrice en chef : Christine Nadalini - Rédaction : Emmanuel Chion, Christine Nadalini, Hélène Bourchenin, avec la collaboration de Paul

Grange, Chantal Lambert et Nicolas Lopez - Direction artistique, mise en page : Ronald Narcisse - Photos : Service communication, sauf mention - Correctrice : Laurence Bros - Dessins

des coccinelles : Jean-Marie Boussard - Publicité : Fabienne Branchy-Chevalier - Gestion - relations clientèle : Philippe Jolly - Maquette : 2 e Communication/Idéogram - Impression,

façonnage : Roto Aisne SN Maulde et Renou Aisne - Imprimé sur Eural Premium 100% recyclé - Dépôt légal à parution - ISSN : 1289-9755. Ce numéro a été tiré à 23 500 ex.

3


4

SAint-PrieSt

en

ville

JE participE au NEttoyagE dE priNtEmps

samEdi 14 mars 2009

Conseil de quartier : ............................................

Nom, prénom : .....................................................

Adresse : ...............................................................

................................................................................

Téléphone : ...........................................................

Nombre d’adultes : ..............................................

Nombre d’enfants : ..............................................

Coupon à renvoyer à l'adresse signalée ci-contre

NETTOYONS

NOS SQUARES ET NOS PARCS!

nettoyage de printemps

Coup de balai

Ensemble, rendez-vous pour une ville

propre. Le traditionnel "Nettoyage

de printemps" aura lieu samedi 14 mars.

Cette opération, organisée par la municipalité

en partenariat avec les associations

de chasseurs et d'agriculteurs et le

soutien des conseils de quartier, vise à

nettoyer les lieux et chemins publics des

déchets abandonnés. Cette année encore

les enfants sont attendus nombreux pour

participer à cette grande manifestation

civique, qui se terminera, comme à l'accoutumé,

par un bon casse-croûte.

Si vous êtes intéressés, faites-vous

connaître auprès du service démocratie

locale en remplissant le coupon ci-dessous.

Cette inscription préalable permet

de prévoir les équipements fournis par la

ville : sacs, pinces télescopiques, gants

et gilets fluorescents.

Bien sûr, n’oubliez pas de prévoir une

> Coupon à renvoyer à :

Mairie de Saint-Priest - Service Démocratie locale

Place Ch. Ottina, 69800 Saint-Priest - Rens. 04 78 20 49 40

courriel : democratielocale@mairie-saint-priest.fr

tenue adaptée (bottes et vêtements

chauds).

Six rendez-vous sont fixés :

• 7 h 30 chemin de Maugettes, angle route

de Toussieu (conseil de quartier Mi-Plaine

La Fouillouse)

• 8 h entrée principale parc de la Cité

Berliet, angle 10 e /17 e Rues (conseil de

quartier Berliet et environs)

• 8 h impasse Jacques Brel, vers le lycée

professionnel F. Forest (conseil de quartier

Plaine de Saythe / Bel Air)

• 8 h 30 parking du Fort, rue des Érables

(conseil de quartier Marendiers et Ménival

La Cordière)

• 8 h 30 Maison de quartier Revaison, rue

Michelet (conseil de quartier Revaison et

Village)

• 8 h 30 esplanade lycée Condorcet (conseil

de quartier Centre Ville / Gare Garibaldi).


Jeunesse

Être animateur...

et pourquoi

pas vous ?

ue ce soit pour en faire son

Q métier ou tout simplement pour

un job d'étudiant, le Brevet d'aptitude

aux fonctions d'animateur (BAFA)

peut ouvrir de nombreuses portes

dans le domaine de l'animation.

Être animateur d'un centre de vacances

ou de loisirs vous intéresse ? Le

Bureau Information Jeunesse organise

du 3 au 7 mars une opération spécial

BAFA. L'occasion de faire le plein

d'infos sur ce brevet, son coût, les

aides éventuelles, mais aussi de rencontrer

durant l'après-midi du 4 mars,

les organismes de formation et les

associations qui emploient des animateurs

à Saint-Priest.

anniversaire

sportifs, les retraités

Rendez-vous au BIJ

du 3 au 7 mars pour se renseigner

et consulter les offres de jobs

dans l'animation. Permanence infos

auprès des lycéens de Condorcet

mardi 3 mars de 11h30 à 14h30.

Rencontre avec les organismes de

formation les mercredis 4 mars de

16h à 20h à la médiathèque.

Rens. BIJ – 18, place Ch. Ottina

Tél. 04 78 21 93 50.

ls n'ont plus 20 ans mais ont toujours la forme et entendent bien la

i garder. Les membres de la section retraités natation de l'école de

sport fêtaient le 22 janvier dernier leurs 20 ans… d'activité. une section

qui s'est étoffée au fil des années et qui compte aujourd'hui une

cinquantaine de personnes. Le doyen, Jean paillier, âgé de 87 ans, est

un fidèle qui suit chaque semaine les cours d'aquagym et de natation.

"un moment de détente sympathique qui se déroule toujours dans la

bonne humeur" reconnaissent-ils tous à l'unanimité. Et c'est dans une

ambiance amicale qu'ils se sont réunis pour célébrer leur anniversaire,

autour d'un repas animé. Leurs camarades de la section tir à

l'arc fêteront quant à eux leur 20e concours le mercredi 24 mars au

boulodrome. Quand on vous dit qu'ils sont actifs les retraités !

>

5


6

SAint-PrieSt

en ville

Hôpital privé de l’est lyonnais (Hpel)

Enfin ouvert

annoncée et attendue depuis

novembre dernier, l'ouverture

de l'Hôpital Privé de l'Est lyonnais

est effective depuis le 15 janvier

avec l'arrivée des premiers patients.

Entièrement neuf et situé dans le

Parc technologique de Porte des

Alpes, l’hôpital est prêt à accueillir

20 000 personnes par an.

L’établissement regroupe les services

d'urgence, de chirurgie (transfert de

la clinique Pasteur), de gériatrie, de

soins de suite, de réadaptation polyvalente,

de diagnostic gérontologique

et cancérologie. Le tout dans un bâtiment

classé haute qualité environnementale.

Un pari architectural réussi

avec une gamme de couleurs très

tendance. Les équipes des services

sont sur le pont. Depuis un mois,

elles sont formées au nouveau fonctionnement

de l’établissement,

notamment au logiciel informatique

"Expert-Santé", qui leur permet de

suivre sur des écrans mobiles tous les

soins prodigués aux patients. Une

informatisation du service hospitalier

qui va dans le sens du développement

création d’entreprise

Un indien dans la ville

Le parcours de Alain Asokan est pour le moins atypique.

Ce San-Priot né à Pondichéry a effectué de brillantes

études de zoologie à l’université de Madras, avant de jeter

l’ancre en France au début des années 80. "À l’époque, je

ne maîtrisais pas suffisamment la langue française pour

continuer mes études. Comme j’avais une famille à nourrir, je

mes suis orienté vers ma seconde passion : le bois". Virage à

angle droit ? Pas vraiment, quand on sait qu’à Pondichéry,

Alain a passé son enfance dans l’atelier de menuiserie du

grand-père. Son CAP de menuisier en poche, il trouve rapidement

un emploi salarié dans l’agglomération lyonnaise.

La suite ? Une envie d’indépendance qui le pousse à 48 ans

à devenir son propre patron. Le Dace* le soutient dans son

projet et l’oriente vers l’Adie*, association spécialisée dans

le microcrédit pour qu’il obtienne des prêts à taux réduits.

Fin prête, l'équipe de soins de suite et de

réadaptation du nouvel hôpital.

durable : zéro papier. Dorénavant

Saint-Priest est doté d’un hôpital à la

pointe des nouvelles technologies.

Ces nouveaux services de proximité

permettront de désengorger les

urgences d’Edouard Herriot et de

réduire le temps de trajet des patients

de l’est lyonnais.

> Une journée portes ouvertes

sera organisée jeudi 12 mars à

partir de 14 h à l'hôpital Privé

de l'Est Lyonnais 140, rue André

Lwoff (accès T2 Porte des Alpes).

> ATELIERS JOB :

Le BIJ organise un atelier

d'aide à la réalisation de CV

et de lettres de motivation,

avec une professionnelle,

samedi 7 et 21 février de 9 h

à 12 h. Gratuit.

Inscr. : 04 78 21 93 50

> TRAVAUx DéChèTERIE :

Du 9 février au 16 mars se

déroulera la dernière tranche

de travaux de réhabilitation

de la déchèterie, qui

concerneront 7 quais.

Les autres quais rénovés

dernièrement sont désormais

opérationnels et accessibles

aux usagers. Durant les

travaux, la déchèterie

reste ouverte aux horaires

habituels, à part quelques

perturbations ponctuelles.

> Rue du Mâconnais

(04 78 21 07 43). horaires

d'octobre à avril : du lundi au

vendredi 9h-12h/14h-17h.

Samedi 9h-17h. Dimanche

9h-12h.

> INFO PISCINE :

La piscine du Clairon sera

fermée du 9 au 17 février

inclus. Réouverture le 18

février à 10h.

"Sans cette aide, je n’aurais jamais pu me lancer. Mais pour y

avoir droit, le dossier doit tenir la route" précise Alain.

L’entreprise E-menuiserie (bois, PVC, alluminium), créée en

juin dernier, ne semble pas connaître la crise. "Je travaille

beaucoup en sous-traitance, notamment pour des programmes

immobiliers. Mais je souhaite aussi m’ouvrir aux

particuliers. Actuellement, ma plus grande difficulté est de

trouver un local (environ 100m 2 )". À bon entendeur…

> E-Menuiserie : Alain Asokan

Tél. 06 64 11 38 96 - Fax. 09 50 16 57 39

*Dace : Dispositif d’aide à la création d’entreprise de

la Ville de Saint-Priest. Tél. 04 78 20 91 73

*Adie : Association pour le droit à l’initiative économique

Tél. : 0 800 800 566 - http://www.adie.org


Nourdine et Soumaïa Ouachem avec leurs deux enfants survivants, Yassine, 3 ans et demi,

et Jawad, 19 mois. "Nous remercions tous ceux qui ont pris part à notre douleur, tous ceux

qui nous ont manifesté des marques d'affection et de soutien."

solidarité

après le drame,

la famille ouachem exprime

sa reconnaissance

est à leur invitation que nous

c'sommes allés les voir. Après

le drame survenu le 13 décembre -

trois de leurs cinq enfants, Norchène,

Linda et Mohamed Amine, périssaient

ce jour-là dans l'incendie de leur

appartement - les époux Ouachem

ont souhaité que “Couleurs” transmette

un message de gratitude à tous

ceux qui leur manifestèrent un signe

de solidarité.

Aujourd'hui relogés dans un nouvel

appartement à Saint-Priest, Nourdine

et Soumaïa Ouachem tentent désormais

de reconstruire leur vie. Ce sont

des parents bien évidemment profondément

éprouvés que nous avons

rencontrés. Faisant preuve cependant

d'une dignité rare. Point d'abandon

chez ces gens-là, point de colère

ni de ressentiment. Nourdine et

Soumaïa Ouachem ont une humilité

qui force le respect. C'est entourés

de leurs jeunes fils survivants qu'ils

nous ont expliqué qu'ils tenaient à

exprimer leur “plus profonde reconnaissance”

à toute les personnes qui

ont pris part à leur douleur. “Un mot

réconfortant, une pensée, une prière,

une présence, ont adouci les peines de

notre famille”.

Suite à la tragédie, les témoignages

de soutien ont en effet afflué en

masse. De Beauséjour, leur quartier,

mais aussi de Saint-Priest et plus

largement de toute l'agglomération.

"Nous avons reçu des lettres très touchantes

d'un peu partout en France."

Même la Tunisie, leur terre d'origine,

leur a réservé un accueil exceptionnel.

C'est ainsi qu'ils tenaient à

remercier particulièrement “Mme le

maire et son équipe municipale qui

ont été formidables”, mais aussi “les

habitants du quartier Beauséjour, le

personnel du Pôle Zodiac, l'équipe

de la MDR du Village, l'école Simone

Signoret et les San-Priots en général,

le gouvernement tunisien pour l'attention

qu'il nous a accordée” et,

enfin, “tous ceux qui ont prié pour

nos enfants, dans quelque religion

que ce soit”.

Sans nul doute, la famille Ouachem

aura encore besoin, dans les mois et

les années qui viennent, de ne pas

être oubliée.

7


© patoch

8

SAint-PrieSt

en ville

service minimum d'accueil

La Ville fait appel aux volontaires

rendu obligatoire par la loi d'août 2008, le service minimum

d'accueil doit désormais être opérationnel dans toutes les

communes. La mise en place par la Ville de ce droit d'accueil

pour les élèves des écoles maternelles et primaires pendant

le temps scolaire, notamment lorsque les enseignants

sont en grève, implique le recrutement de volontaires.

afin d'organiser au mieux cet accueil, la Ville de

saint-priest est à la recherche de personnes, qualifiées

dans l'encadrement d'enfants, qui peuvent être facilement

mobilisées en cas de besoin. rémunérées,

ces personnes peuvent être étudiantes, retraités,

parents d'élèves, ou travaillant dans des structures

en contact avec les enfants. cette liste est

ensuite transmise à l'inspection académique pour

validation.

> Si vous êtes intéressés, remplir une fiche de candidature

disponible auprès du service éducation de la

mairie (1 er étage de l'hôtel de ville).

cuisine ordinaire

des recettes trop "chou"

est dans une ambiance ginguette qu’une centaine de personnes se sont

c'retrouvées le 24 janvier dernier au Centre culturel Théo Argence, pour

découvrir “Les délices de la grande cuisine ordinaire”. Une rencontre savoureuse

autour des recettes des habitants de la ville, organisée par l'équipe du

CCTA et du centre social de l'Olivier.

Au menu dégustation : poule au pot et cous farcis à la polonaise, Calentica

(à base de pois chiches), riz cantonais à la réunionnaise, empanadas (chausson

fourré d’Amérique latine) ou encore tarte à la noix de coco… En tout 17

recettes étaient présentées, toutes de cultures et d’origines différentes et

toutes plus alléchantes les unes que les autres. Une véritable mosaïque gustative.

Eliane Fontaine, animatrice de l’atelier arts plastiques de la Carnière, a

organisé une exposition d’œuvres réalisées autour des recettes. Mais elle a

également présenté son “Chou farci” cuisiné le matin même, devant le marché,

en direct de la camionnette de Radio Belle Victorine. La radio qui a ensuite

animé l’ensemble de la rencontre gastronomique. Le chou a été un succès,

comme l’exposition des illustrations des plats qui se retrouveront dans le futur

livre de recettes. Le recueil sera également composé d’une version sonore de

la préparation des plats. Livre et CD seront prochainement disponibles au

Centre culturel Théo Argence. Bon appétit !

nouveau

un site qui fait du bruit

Voitures, poids lourds, travaux dans

une rue… Le bruit en ville peut

vite devenir insupportable. Pour lutter

contre ce fléau des temps modernes, le

Grand Lyon a élaboré un plan environnement

sonore dans le cadre de son

Agenda 21 qui inclut la possibilité de

consulter, sur internet, les cartes du

bruit pour toutes les communes de

l'agglomération. Ainsi, un San-Priot

peut accéder à la cartographie de l'environnement

sonore de son quartier, de

sa rue, à différents moments de la

journée et connaître leur degré d'impact.

Cette cartographie s'appuie sur

l'ensemble des trafics (aérien, ferroviaire

et routier) produisant une exposition

continue et prévisible, dans la

situation la plus défavorable possible

tel que le bruit ressenti au premier

étage d'un immeuble, en se plaçant

devant une fenêtre ouverte. Un plan

d'action est en cours d'élaboration et

devrait permettre la mise en place de

mesures efficaces dans le courant de

l'année, afin d'améliorer les situations

critiques tout en protégeant les zones

calmes. L'Organisation mondiale de la

santé rappelle qu'un bruit excessif de

courte durée ou une exposition prolongée

au bruit sont considérés comme

une menace pour la santé. Reconnaître

les bruits qui nous entourent est déjà

une première façon de se protéger.

> Site : http://bruit.grandlyon.com


le club de l'al natation toujours en pointe

Des cours de natation pour

les sourds et malentendants

Curieuse séance d’aquagym à la

piscine Mendès-France. La plupart

des nageuses regardent et écoutent le

moniteur Patrick Floquet expliquer le

prochain exercice. Les autres regardent

Lucie Saval et Solenne Ravel,

postées ce soir-là en bord de piscine,

traduisant ces explications en langue

des signes. Car ces deux sportives

sont malentendantes. Depuis septembre,

une trentaine d’entre elles se

sont inscrites aux cours proposés par

l’ALSP natation que préside Annick

Pfister depuis 1994.

"Notre club de natation, qui fait partie

de l’Amicale laïque créée en 1930 par

Théo Argence, doit aussi jouer un rôle

social. D’où l’idée de permettre l’accès

à nos activités à des personnes

sourdes et malentendantes, bébés,

enfants, ados et adultes, en utilisant

leurs modes de communication, la

Langue des signes françaises (LSF) et

le Langage parlé complété (LPC). C'est

pour cela que nous avons embauché

Lucie Saval et Solenne Ravel, toutes

deux diplômées." Si l’on ajoute que

ces sourds paient le même tarif que

les autres et que les jeunes femmes

interviewées avec l’aide de Lucie

s’avouent enchantées, on peut en

conclure que cette nouvelle prestation

proposée par l’ALSP répondait

vraiment à un besoin.

> NOUVEAU COMMERCE : Le K Niche Club change de

propriétaire. Danielle Gadoni remplace Frédérique Vincent (rue

A. Briand 04 78 20 19 10).

> C'EST DE SAISON : Le temps d'un week-end ou des

vacances, profitez des joies de la montagne. Pour préparer vos

sorties, rendez-vous au Bureau Information Jeunesse où vous

trouverez une documentation complète sur les stations de ski,

l'hébergement, les forfaits. Rens. BIJ 8, place Charles Ottina

(04 78 21 93 50).

> GARDIENNAGE ASSOCIATIF : Toute l'année, l'association

des familles de Lyon propose à tous ceux qui veulent partir en

vacances l'esprit tranquille, un service de gardiennage de villa.

Le gardien habite votre villa et s'occupe du jardin, des animaux,

du courrier. Service gratuit sur adhésion. Rens. 04 78 95 42 40.

Bureau ouvert du lundi au vendredi de 14h30 à 18h30, 98, rue

Mazenod, Lyon 3e .

9


10

SAint-PrieSt

en ville

classe musique

des artistes en herbe branchés

est un bonheur de travailler avec eux" s’ex-

"c’ clame Hervé Lapalud, le chanteur san-priot.

Durant une semaine, les élèves de CM1, CM2 et CP de

l’école Jules Fery prennent d’assaut le conservatoire

de musique. Objectif, découvrir le travail réel d’un

artiste chanteur et les étapes de préparation d’un

projet musical.

Au programme : préparation d’un concert avec

l’équipe d’Hervé Lapalud et enregistrement d’un

album avec les chansons qu’ils ont eux-mêmes composées.

Dans le studio, casques sur les oreilles, les

enfants sentent monter la pression. Face au micro, ils

ne doivent pas se tromper car tout est enregistré.

Chacun retient son souffle. Un, deux, trois : "On est

pareils ! Pas pareils ! Nous les différences, on les

danse" lancent en chœur les enfants. Cette chanson,

ce sont eux qui l’ont écrite, inspirée d’un poème

appris en classe. "Nous leur apprenons à pauser les

pour une meilleure entente

Arezki Chibani, le retour

Depuis le début de la saison,

Arezki Chibani entraîne

l’équipe seniors 1 de l’Entente

sportive de Saint-Priest. Ce

coach expérimenté - il a

entraîné l’ASSP (Honneur) et

l’AS Minguettes (CFA 2) - arrive

au chevet d’une équipe qui

vient de connaître deux descentes

l'ayant amenée à la

Division 1 de District. Mais

pourquoi à 46 ans, aller

entraîner des garçons qui évo-

mots, à jouer avec le sens et à trouver des idées. Les

textes sont très réussis !" explique Hervé. Les professeurs

de musique (PIMMS) et les enseignants sont

également ravis de cette aventure : "Par des moyens

détournés, les enfants apprennent sans s’en rendre

compte. Tous les jours nous découvrons de nouveaux

mots, l’origine d’un instrument. Le fait d’être hors de

l'école leur ouvre l’imaginaire et l’envie d’apprendre".

Une expérience à renouveler.

luent à un si bas niveau, alors

qu’on peut coacher nettement

plus haut ? “La saison dernière”,

nous avoue-t-il, "j’ai dû

interrompre mon contrat au FC

Bourgoin (Honneur). Après

vingt ans d’une vie d’entraîneur

très prenante, j’ai décidé de

consacrer du temps à l’éducation

de mes enfants. Comme

l’Entente cherchait quelqu’un,

j’ai accepté, car c’est mon club

de cœur." En effet, précise le

président Lucien Lorenzo,

"Arezki est un vieil ami. Il y a

dix-huit ans, il était entraîneur

chez nous. Il avait amené les

seniors aux portes de la Ligue

et lancé les équipes jeunes." Le

18 janvier, Chibani a eu la

satisfaction de voir ses garçons

mettre un 5 à 2 aux Portugais

de Saint-Fons, classés seconds.

Son retour aux sources devrait

donc nous donner une meilleure

Entente. On y croit !


ecensement

41 127 san-priots,

et moi et moi et moi...

est officiel, l'INSEE* vient de

c'publier les chiffres définitifs

du recensement, suite aux cinq campagnes

effectuées depuis 2004. La

population légale san-priote 2006

est entrée en vigueur le 1er janvier,

se substituant aux chiffres de 1999.

Elle s'élève à 41 127 habitants, contre

41 213 habitants en 1999, soit une

baisse de 0,2%. Des résultats qui

devraient rapidement être revus à la

hausse si on prend en compte les programmes

immobiliers de ces dernières

années qui voient le développement

de nouveaux quartiers comme les

Hauts de Feuilly.

Les agents recenseurs de la commune

sont, quant à eux, repartis en campagne

jusqu'au 21 février pour procéder

à de nouvelles enquêtes auprès

des ménages san-priots, désignés par

l'Insee. En effet, depuis 2004, une

nouvelle méthode de recensement

remplace le comptage traditionnel

organisé tous les huit ou neuf ans.

Désormais, chaque année, une enquête

par sondage est réalisée auprès d'un

échantillon de 8% environ de la population.

Mandatés par la Ville, les 8

agents doivent présenter leur carte

(avec photo et signature du maire),

après l'envoi d'un courrier annonçant

leur venue.

* Institut national de la statistique et des

études économiques (www.insee.fr)

> Pour tout renseignement,

contacter Pierre Vigier, coordonnateur

communal.

Tél. 04 72 23 49 57

Évolution de la population : c'est par un développement harmonieux et maîtrisé

de la ville que nous approcherons du maximum de 45 000 habitants, déclare le maire

Martine David.

> JEU-CONCOURS : Le CCAS organise un jeu-concours à

l'attention des 6-17 ans sur le thème "Saint-Priest sous le signe

de la fraternité, c'est la solidarité partagée". Par équipe ou par

classe (via un établissement scolaire ou une structure sociale),

les participants devront imaginer un projet montrant que la

solidarité peut se réaliser dans des gestes de la vie quotidienne.

Faire parvenir les productions avant le 3 avril au CCAS – place

Ch. Ottina – 69802 Saint-Priest cedex. Remise des prix

le 25 avril lors du forum Cité solidaire au Château.

11


12

SAint-PrieSt

en ville

Jeu de main, jeu de demain

Le handball a la cote au collège Boris Vian

La pratique du handball vient

de franchir un nouveau pallier

à Saint-Priest. Mardi 6 janvier, une

convention était signée entre la

Ville, le collège Boris Vian et le club

Saint-Priest handball (SPHB) pour

officialiser la création d'une "section

sportive handball". Depuis deux ans

déjà, un accord de principe existait

entre les différentes parties, visant

à promouvoir la pratique du sport

dans un but pédagogique : "favoriser

la réussite scolaire des élèves". On

sait en effet que le sport peut être

un socle solide pour l'apprentissage,

"source de plaisir et d'accomplissement

personnel", comme le rappelait

le représentant de l'Éducation nationale

Régis Dupré, présent le jour de

la signature.

Depuis longtemps, le handball fait à

Saint-Priest l'objet d'un travail parte-

narial soutenu entre le service des

Sports municipal, le club et l'Éducation

nationale. Cette convention

vient renforcer cette action.

Concrètement, c'est le très apprécié

Miloud Blalouz, ex-entraîneur de

l'équipe masculine du SPHB et professeur

au collège Boris Vian, qui

mène le bal. Sous sa houlette, une

vingtaine de jeunes de 5 e et 4 e (dont

7 filles), visiblement très motivés,

Photo souvenir pour la nouvelle section sportive. Autour des

élèves et de leur entraineur Miloud Blalouz, les principaux

partenaires du projet : le principal du collège Emmanuel Meijas,

le maire Martine David et le président du SPHB Gérard Urbinati.

initiative

Mac Do se met au vert

qui vont désormais suer sur les parquets

pour montrer leur volonté de

réussir. Pour la saison 2009-2010,

les partenaires espèrent "pouvoir

accueillir des élèves de toutes les

classes". Quant au président du SPHB,

Gérard Urbinati, il se montrait ce

jour-là aux anges. "Après avoir reçu

en 2008 le label d'Or de la fédération

française, cette nouvelle avancée nous

comble largement."

Las des emballages abandonnés par les clients aux alentours des

restaurants McDonald's, le responsable des établissements de la

célèbre enseigne de fast-food de l'est lyonnais a décidé de passer à

l'offensive. Il vient de recruter un éco-équipier chargé de collecter tous

ces déchets. Équipé d'une petite camionnette, de pinces télescopiques

et de grands sacs poubelle, le nouvel agent se déplace sur les douze

communes du secteur où sont implantés les restaurants, de Beynost à

Saint-Bonnet-de-Mure, dans un rayon de 1 km autour de chaque établissement.

Il intervient à Saint-Priest les lundis aux abords du

McDonald’s situé au rond point Normandie-Nieman, et tous les vendredis

dans le centre-ville.


Fusion anpe - assedic

ce qui change avec le pôle emploi

Le 1er janvier, l’ANPE et les Assedic

ont fusionné pour devenir Pôle

emploi. L’objectif de ce service commun

est de simplifier toutes les démarches

et de renforcer les actions en direction

des publics en difficulté (bénéficiaires

du RSA, jeunes,

seniors…).

Alors quels changements

à Saint-

Priest ? Commençons

par l’inscription.

Désormais, il suffit

de composer un seul

numéro (3949) pour

obtenir sous cinq

jours, un rendezvous

au 17 ter, boulevard

François Reymond (ancien siège

Assedic). Le demandeur d’emploi est

alors accueilli par deux conseillers : le

premier est chargé d’effectuer l’inscription,

puis de calculer les indemnités ;

le second d’élaborer un projet professionnel,

adapté au profil du candidat.

Le tout, dans la foulée. "Les demandeurs

d’emploi ont ainsi, en un minimum

de temps, une vision claire de leur situation"

souligne Marie Botonnet, respon-

La nouvelle enseigne du Pôle emploi

sera prochainement installée sur

le lieu d'accueil unique, boulevard

François Reymond

sable de l’ex-site Assedic. Quant à

l’ex-agence ANPE de Bel-Air, elle

continue dans l’immédiat d’assurer le

suivi mensuel personnalisé des demandeurs

d’emploi et l’accueil des entreprises.

Mais cette organisation

bicéphale du Pôle

emploi san-priot est

temporaire. "Notre nouvelle

structuration se

met en place progressivement

et il faudra

attendre le 2 e trimestre

2009 pour que nous

ayons un lieu d’accueil

unique, boulevard

François Reymond,"

explique Lyria Viudez,

responsable de l’ex-ANPE. Au total, 40

personnes (ex-Assedic et ex-ANPE) travaillent

pour le Pôle emploi

de Saint-Priest.

Pôle emploi :

17 ter, bd François Reymond.

N° 3949 : inscr. et informations

Portail internet : pole-emploi.fr

Informations entreprises :

08 26 08 08 69

Nouvel opus dans les défis planétaires des

camions Renault Trucks, la deuxième édition

de Renault Trucks Adventure, Cape to

Cape, prendra le départ du Cap Nord en

Norvège, le 1er mars prochain. Dix-sept pays

traversés et 30 000 kilomètres permettront de

rejoindre l’extrême nord au Cap de Bonne

Espérance en Afrique du Sud. Comme dans

l'édition 2005 qui avait suivi la route de la soie,

des camions tous terrains (six Kerax et six

Sherpa) avec des équipages composés de

clients et de membres du personnel affronteront

des conditions climatiques extrêmes : du

grand froid à la chaleur la plus harassante en

passant par les plus grands déserts. Au départ

de Lyon, l’expédition prendra la direction du

Luxembourg, puis de l’Allemagne, pour rejoindre

ensuite la Suède, la Finlande et enfin le Cap

Nord en Norvège où le départ officiel sera

donné. La route se poursuivra ensuite par le

passage de la frontière entre la Norvège et la

Medal of honor

Pas dur à cuire et médaillé

Le saucisson à cuire de gilbert dumillier nous fait honneur :

pour la troisième fois il a reçu la médaille d'or du meilleur

saucisson à cuire décernée par la confrérie des chevaliers de

saint-antoine. Fin 2008, notre maître d'armes de boucherie,

grand débiteur d'échines devant l'Éternel, avait affûté ses couteaux

pour relever le défi : trancher, hacher sans merci et livrer

emballé-ficellé. une fois le fumet de la cuisson dissipé, le

parfum, le doux parfum de la victoire, montait, une fois encore,

à la grande joie de Françoise, sa femme, et de toute leur équipe

de la grande rue. Honneur à notre dur à cuire de la charcuterie

dont les produits médaillés ne sont pas, eux, durs à cuire.

“Comment, il est pas frais mon saucisson !”

l'aventure continue avec renault trucks

Cap sur le Cap

Russie à l’extrême nord du continent européen.

Suivront ensuite les villes de Mourmansk,

Saint-Pétersbourg, Moscou et Voronej pour la

Russie. À ce stade, plus de 4 000 kilomètres

auront déjà été parcourus dans des conditions

hivernales extrêmes, neige, verglas, brouillard

et des températures de moins trente degrés, de

jour comme de nuit. Suivront ensuite l’Ukraine

avec la capitale Kiev, la Roumanie, avec

Bucarest, la Bulgarie avec Sofia, et la Turquie

avec bien entendu Istanbul. Chacune de ces

étapes donnera lieu à diverses manifestations

commerciales où les professionnels seront

invités en grand nombre. Cape to Cape poursuivra

sa voie via la Syrie, la Jordanie avant de

rallier Djibouti en bateau. Ils repartiront

ensuite pour le désert du Danakil en Éthiopie,

avant de passer au Kenya, puis en Tanzanie, en

Zambie, au Botswana, en Namibie et rejoindre

le 8 juillet 2009 - inch Allah ! - le Cap de

Bonne Espérance.

13


14

saint-priest

société

Discrimination

Le plan

de lutte en actions

Le 18 décembre dernier, la Ville de Saint-Priest et l'ensemble des acteurs locaux engagés

dans le plan de lutte contre les discriminations signaient leur charte fondatrice et le

lancement officiel de plusieurs actions collectives. Explications et témoignages

Par Yvan Schneiderlin

“Informer et former

contre la discrimination”

Françoise Chavagne, adjointe déléguée

à la solidarité

Que signifie, pour vous, lutter contre

la discrimination ?

Françoise Chavagne : Il ne peut pas y avoir

de lutte contre les discriminations sans une

volonté politique très forte : c’est le choix

d’une société où tout doit être mis en œuvre

pour que les citoyens soient traités de la

même façon dans les domaines de l’emploi,

du logement et de l’éducation, il s’agit de

restaurer le droit. La discrimination n’est pas

seulement une faute, c’est un délit.

La ville s’y est engagée officiellement

le 18 décembre 2008 en signant avec de

nombreux partenaires la Charte du Plan de

Lutte contre les Discriminations. Pour lutter

contre la discrimination, encore faut-il la

reconnaître, chacun d’entre nous peut discriminer

sans le savoir. L’enjeu est de fédérer

un maximum d’acteurs locaux et de travailler

sur les pratiques professionnelles, sur les

représentations : des formations sont organisées

régulièrement pour accompagner au

changement.

Il semble cependant qu’il y ait un sens

de l’histoire, des avancées sensibles

dans nos sociétés ?

La réalité quotidienne nous montre qu’il y a

encore beaucoup à faire : SOS racisme fait

souvent des "testings" qui prouvent que la discrimination

est bien présente, à l’entrée des

boîtes de nuit, ou quand il s’agit d’attribuer

un logement…Sans parler de la discrimination

faite aux femmes où pour un même

travail, l’égalité de salaire n’est pas toujours

respectée…

Quelles sont les actions les plus visibles

de cette lutte contre les discriminations

?

Côté emploi, Intégrim rapproche les demandeurs

d’emploi victimes de discrimination

des entreprises et essaie de les sensibiliser

sur le sujet. La compagnie de théâtre forum

Tenfor donne des représentations sur les

entretiens d’embauche et fait réagir le public.

L’association Aide aux victimes, en lien avec

Fréquence École, construit un outil de sensibilisation

à destination des enseignants. Le

CLLAJ et la mission locale, qui sont en contact

avec un public jeune, travaillent sur des outils

de repérage de situations discriminatoires.

Ce sont des exemples, c’est un travail de

longue haleine, complexe, qu’il faut mener

avec ténacité.

Concrètement, en cas de discrimination,

à qui s’adresser ?

Les San-Priots ont la possibilité, comme

chaque citoyen de notre pays, de s’adresser à

la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les

Discriminations et pour l’Égalité, NDLR). J’ai

rencontré la déléguée régionale de cet organisme,

nous allons collaborer. Une cellule de

veille est en place à Saint-Priest : les cas de

discrimination repérés par les professionnels

sont étudiés et les victimes accompagnées

pour que le droit soit appliqué.


Les demandeurs d’emploi

que nous accueillons dans

notre ETTI (Entreprise de

Travail Temporaire d’Insertion),

filiale du groupe Estime*, sont victimes

de discriminations. Notre action à la base était de

placer des demandeurs d’emploi auprès d’entreprises

susceptibles de discriminer. Nous nous sommes rendus

compte que ça ne marchait pas. La discrimination

était systémique. L’action s’est réorientée auprès de

tous les acteurs de l’emploi : victimes, intermédiaires

et entreprises, tous trois considérés comme des

maillons de la discrimination. Nous orientons vers un

Le logement est l’objet même de notre association.

Dans ce domaine, il y a des pratiques qui ne sont

pas normales. Nous avons la volonté de rendre visible

ce phénomène de discrimination, qui en matière de

logement est presque tabou. Face à cette question,

les jeunes de 18 à 30 ans doivent avoir les idées

claires. Nous n’avons pas de solution miracle. Ce

qui va déterminer la suite à une demande, c’est la

manière dont le demandeur est déterminé à se loger.

Quand nous recevons des personnes qui ont déjà fait

un certain nombre de démarches en vain, s’il y a

> Ce que dit la loi

“Examiner chaque situation discriminatoire”

Mary-Stephanie Tisserand, chargée de mission Estime-Intégrim

point d’accès au Droit. Tous les partenaires de l’emploi

analysent, proposent des alternatives aux victimes

potentielles qui peuvent éventuellement se saisir de

la Halde, ou d’une association qui organisera un

"testing", ou encore porter plainte. Nous écoutons le

demandeur d’emploi discriminé, et, avec son accord,

le discriminant. Chaque situation est examinée en

groupe de veille, qui décide du traitement à donner, et

préconise des solutions à l’un comme à l’autre…

*ESTIME (association intermédiaire d'aide

à l'insertion) - 41, avenue Maréchal Leclerc

Tél. 04 78 20 99 74

“Rendre visible le phénomène de discrimination

dans le logement”

Nasser Khelifi, responsable du Comité local pour le logement

autonome des jeunes (CLLAJ)

suspicion de discrimination,

elles n’en ont pas

forcément conscience. Les

discriminations sont banalisées, il n’y a pas de remise

en question. La plupart des jeunes n’ont souvent pas

un vécu suffisant en matière de logement pour s’en

rendre compte. Nous permettons de toucher du doigt

cette réalité-là.

CCLAJ de Saint-Priest - 8, rue du 8 Mai 1945

Tél. 04 37 25 02 19

La différenciation est considérée comme discriminatoire lorsque la sélection entre les personnes,

placées en situation comparable, est opérée selon des critères illégitimes ou illégaux,

prohibés par la loi. 17 critères sont identifiés, ils sont liés à l’âge ; l’apparence physique;

les caractéristiques génétiques ; l’état de santé ou de handicap ; la situation de famille ; les

mœurs ; le sexe ; l’orientation sexuelle ; l’appartenance ou la non appartenance, vraie ou

supposée, à une ethnie, une nation ou une race ; le patronyme ; l’origine ; les convictions

religieuses ; les opinions politiques ; les activités syndicales ou mutualistes. Les recours peuvent

être portés devant une juridiction pénale (le tribunal correctionnel) si l’objectif est de

demander la condamnation de l’auteur de l’infraction. Il appartient à la partie défenderesse

de "prouver" que sa décision était justifiée par des éléments objectifs sans lien avec une

quelconque discrimination. Des résultats de testing ont été reconnus comme pouvant être

un élément de preuve. La Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour

l’Egalité), autorité administrative qui conseille et intervient devant le juge en cas de recours

au tribunal, peut mener une enquête. Elle peut organiser une médiation en vue d’un accord,

saisir le procureur de la République en cas de discrimination avérée, demander une indemnisation

; ou dans le cadre d’une transaction pénale, proposer une amende, et déclencher un

procès en cas de refus. Ou encore, rendre publique une pratique de discrimination. Ce délit

est puni par la loi : au pénal, les personnes physiques qui se rendent coupables de discrimination

peuvent encourir une peine de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende.

> HALDE : 08 1000 5000. 11, rue Saint-Georges, 75009 Paris. Site : www.halde.fr

Courriel : contact@halde.fr

> Des premiers

contacts à la

signature

Désigné site pilote dès 2001 par la DIV

(Délégation interministérielle à la ville),

Saint-Priest s’est investi dans un plan de

lutte contre les discriminations de longue

haleine, notamment dans les pratiques

professionnelles.

Cette démarche est menée à bien par

Françoise Chavagne, adjointe au maire

déléguée à la solidarité (lire interview

page de gauche), Olivier Pipard, chef de

projet DSU (Développement Social Urbain),

avec la collaboration des partenaires et

alliés du plan (Mission locale, ANPE, IFRA,

Intervalle Intérim, MJC, Association d’Aide

aux Victimes , CLLAJ, Préfecture, COPEC,

HALDE…), et partenaires d’agglomération

locaux (Lyon et Villeurbanne, Oullins, Saint

Fons, Givors…), régionaux et nationaux.

Parmi les principales actions de fond, celle

d’Estime-Integrim consiste à rapprocher

les chercheurs d’emploi et les entreprises.

Tandis que celles du CLLAJ et de la Mission

locale sont plus spécifiquement actives

dans le repérage des situations discriminatoires.

Depuis 2007, le comité de pilotage est mensuel.

2008 a été une année très active

de sensibilisation : formation des acteurs

du plan, de la Police municipale, et des

services municipaux, création et représentation

de la pièce de théâtre forum de

TENFOR à la MJC, opération Fréquence

Écoles (émissions radios avec 4 lycées professionnels,

dont Forest), "kit de sensibilisation"

à destination de l'Éducation nationale…

La ville de Saint-Priest a assorti la

formation interne de ses élus et services

de supports de communication. Ce travail

de réflexion, d'observation et d'analyse a

abouti à l'élaboration d'une charte locale

du Plan de lutte contre les discriminations,

signée le 18 décembre dernier. Un "signal

fort" à l’adresse de tous.

15


16 16

saint-priest

sport

14 e Foulées san-priotes

Prêts…

Partez !

Considérées comme l'une des courses à

pied les plus prisées de la région,

les Foulées san-priotes donneront

le départ de leur 14e édition

dimanche 15 février. Sautez dans vos

baskets et soyez prêts ! Par Christine Nadalini

Ils ont frôlé les 1 000 participants l'an dernier.

Toute l'équipe du Jocel, qui organise les

Foulées san-priotes, compte bien les atteindre

pour cette 14e édition. Son président, Roland

Panetta est même plutôt optimiste. "Les Foulées

sont appréciées des coureurs qui, après avoir

parcouru les cross hivernaux, aiment à se

retrouver sur route pour mesurer leurs performances.

Elles ont donc l’avantage d’être

la première course de la saison et d’être

mesurée officiellement sur les deux parcours

proposés : 10 et 21 km".

Un parcours qui est quelque peu modifié cette

année. Le sens de la course a été inversé dans la

traversée du village, s'adaptant ainsi au sens de

circulation. "Un circuit plus roulant pour les

coureurs qui risquent d’améliorer leur temps"

avertit Roland Panetta.

Outre les adeptes qui visent la performance ce

jour-là, les Foulées sont aussi le rendez-vous

des amoureux de la course à pied. Courir

pour le plaisir, tout simplement. "On veut

avant tout rester une course abordable à

tous et conviviale" ajoute son président. Les

©Patoch

amateurs fréquentent l’élite, ce qui donne une

certaine notoriété à l’événement. Parmi les

fidèles on retrouvera le boxeur san-priot Hacine

Cherifi, ancien champion du monde des moyens,

certains coureurs du marathon de Lyon, la

Brondillante Martine Bertin qui avale les kilomètres

en un rien de temps (voir son témoignage

ci-contre). Des coureurs de la région mais aussi

au-delà, comme ce Lillois qui n’hésite pas à faire

le déplacement pour être sur la ligne de départ :

"Je cherchais une course dans la région lyonnaise,

j'ai retenu les Foulées", annonce-t-il

naturellement. Pour la deuxième année consécutive,

l’association Rêves, qui réalise les rêves

des enfants malades, s’associe à l’événement et

plusieurs de ses bénévoles participeront même à

la course. Le Jocel fera un don à l'association à

l'issue de cette 14 e édition.

Une organisation rôdée

Cette manifestation dont la réputation n'est

maintenant plus à faire, représente tout de

même un effort remarquable pour ce petit

club d'une soixantaine d'adhérents qui gère,

en partenariat avec la Ville de Saint-Priest,

toute l'organisation et qui bénéficie du soutien

de fidèles sponsors. Une course aujourd’hui

rodée, comme le reconnaît son président.

"Avec le temps, nos équipes ont appris à s’organiser,

chacun sait ce qu’il a à faire. C’est

aujourd’hui beaucoup plus facile à mettre

en place, ça roule presque tout seul. Nous

sommes toujours particulièrement vigilants

quant à la sécurité. Cent quarante bénévoles

sont mobilisés ce jour-là avec le soutien des

polices municipale et nationale ainsi que les

secouristes san-priots. Toutes les rues sont

quadrillées par nos équipes, rien n’est laissé

au hasard".

Côté animation, là aussi ils assurent au Jocel.

Michel Nicolas, animateur attitré des Foulées,

sera là pour commenter chaque instant et

encourager les coureurs. La musique sera également

au rendez-vous toute la matinée. Coureurs,

organisateurs, sponsors et partenaires se retrouveront

tous à l’arrivée vers 11 h 30 pour partager

le pot de l’amitié. Allez, c'est parti ! Et en petites

foulées, s’il vous plaît !


Les Foulées

en pratique

• Départ

Dimanche 15 février à 9 h devant

le gymnase François Arnaud

• Inscriptions

Au gymnase François Arnaud

samedi 14 février de 15 h à 18 h

et dimanche 15 février de 7 h 15 à

8 h 15

Au service municipal des Sports (rue Léon Perrier)

Par courrier chez M. Lopez (33 rue Victor Schoelcher –

69800 Saint-Priest) avant le 12 février

Possibilité de se préinscrire sur le site du Jocel :

http://jocel.fr

• Frais d’inscription

8,50 € pour le 10 km ; 9,50 € pour le 21 km. Tarif majoré

de 2,50 € pour les inscriptions du jour même

• Renseignements

06 17 34 80 78 ou 06 86 71 21 48

http://jocel.fr

foulees-sanpriotes@jocel.fr

> Martine Bertin

“On a l'impression

d'être unique”

Elle court en moyenne 100 km par

semaine, pour la forme, et jusqu'à

220 km lorsqu'elle se prépare pour une

course importante. Martine Bertin pratique

l'ultrafond (au-delà du marathon), pulvérisant

l'an dernier le record de France dans

le 48 h . Celle qui aime courir sans compter

est aussi une fidèle des Foulées san-priotes.

C'est d'ailleurs en petites foulées qu'elle

rejoint, de chez elle, la ligne de départ, fait

son semi-marathon et rentre tranquillement

toujours en courant, totalisant une petite

quarantaine de kilomètres dans la journée.

"Les Foulées font partie de mon plan d'entraînement. Février marque le début

de ma préparation intensive pour la course des 48 h du mois de mai. Chaque

année je tiens à être présente aux Foulées car c'est une course que j'apprécie

tout particulièrement, surtout pour son organisation et sa convivialité. Que vous

soyez premier ou dernier, les organisateurs vous accordent la même attention.

On a l'impression d'être unique, et ça c'est appréciable.

Au fil des années, je remarque que les Foulées attirent de plus en plus de

femmes, surtout sur le 10 km. Le public se diversifie, on ne retrouve pas que

l'élite et c'est une bonne chose. La course à pied c'est un peu comme une grande

famille. Quels que soient les résultats des uns et des autres on aime se retrouver

pour partager ensemble le même plaisir : courir. Les Foulées font partie de ces

moments privilégiés".

17


18

saint-priest

société

Un an après la loi antitabac

On n'en fait plus

tout un tabac

Depuis le 1 er janvier 2008, la cigarette est rigoureusement proscrite dans les lieux publics.

Cela fait désormais plus d'un an que cette interdiction touche les cafés, bars et restaurants

de l'Hexagone. Et les San-Priots, qu'en pensent-t-ils eux ? Couleurs est allé à la rencontre

des fumeurs et non-fumeurs, tolérants et nettement moins tolérants. Magnéto

Par Antoine Allègre

“On s'y

attendait”

Grégory, 27 ans.

Fumeur.

"En tant que fumeur, je

trouve ça plutôt positif. Je

suis serveur et il faut quand

même avouer que c'est nettement

plus agréable sur mon

lieu de travail : fini l'odeur

de cendrier froid et le nuage

de fumée. Et puis ça a permis

de mélanger la clientèle.

Quand la mesure est passée,

à peu près les trois quarts

des clients n'ont pas été dérangés. Certains sont quelque peu mécontents,

d'autres avaient tendance à remplir des cendriers entiers à la fin d'un repas.

Mais globalement, les gens étaient bien préparés. On s'y attendait."

“La consommation

n'a pas tant diminué que ça”

Sabrina, 31 ans. Fumeuse.

"En tant que maman, je peux maintenant faire entrer mes enfants dans un bar

ou un restaurant sans courir le risque qu'ils soient intoxiqués. Je suis aussi serveuse,

j'ai constaté que ça n'avait pas diminué la consommation tant que ça."

“On est tous dehors

avec ce froid”

Thomas, 50 ans. Fumeur.

"Ce n'est pas normal. On devrait pouvoir laisser le

choix aux propriétaires de rendre leur établissement

fumeur ou non fumeur. Il n'y a pas de mystère, dans

un bar, la quasi-totalité des clients sont fumeurs. Avec

cette mesure, le résultat est là : on est tous dehors

avec ce froid, au risque de s'enrhumer, et par-dessus

le marché, les mégots des fumeurs polluent… Les bars

ne bossent plus comme avant. Installer une véranda

chauffée pour les fumeurs, ça représente un investissement

monstre pour les cafetiers. Certes, les fumeurs

respectent peut-être la loi mais le temps de fumer une

cigarette, le bar se vide et on perd parfois le fil d'une

conversation engagée à l'intérieur."


“L'interdiction de fumer

nous a fait un bien fou”

Sophie, 39 ans. Non-fumeuse.

"Je trouve cette mesure très

bien en tant que non-fumeuse et

patronne de bar. Même mes clients

l'ont bien perçu. C'est dire : ils

trouvent l'atmosphère nettement

plus agréable. C'est vrai que le

matin on travaillait essentiellement

avec les personnes de passage

qui fumaient leur cigarette en

buvant leur café avant de partir au

travail. Mais bon… C'est un autre

L'interdiction ne rebute pas

les fumeurs

mode de vie. Mes clients ont dû

apprendre à vivre autrement. Ça

n'a en tout cas pas empêché les

habitués de revenir boire leur petit

noir. Les gens sont disciplinés.

L'interdiction de fumer nous a

fait un bien fou. Même avec un

extracteur à fumée, ça finissait par

devenir infernal en fin de journée,

la fumée piquait les yeux. Le personnel

se sent nettement mieux."

L'interdiction de fumer dans les lieux publics ne semble pas avoir démotivé

les fumeurs. En effet, l'Altadis, groupe multinational du secteur du

tabac et de la distribution (ancienne S.E.I.T.A.) affiche pour l'exercice 2008 des

résultats similaires à ceux de 2004 : près de 54 milliards de cigarettes ont été

achetées en France. Comparativement à l'année 2007, cela correspond à une baisse

d'à peine 2,7%. Alors que le prix moyen du paquet de cigarettes a légèrement augmenté,

les ventes de tabac à rouler ont augmenté de 3,3%. (Sources : Altadis).

“Je ne reviendrai pas

à un bar fumeur”

René, 60 ans. Ancien fumeur.

"J'apprécie le fait qu'il n'y ait plus de nuage de fumée dans les

endroits publics. En tant que patron de bar, je me suis un peu méfié

de cette loi sans juste milieu. Elle nous a mis dans une situation

délicate vis-à-vis des clients. Mon souci majeur est de ne pas pouvoir

installer une terrasse. Jusqu'à septembre, ça a été compliqué avec la

clientèle. Et puis ça s'est gentiment rétabli. En tant qu'ancien fumeur,

je ne reviendrai pas à un bar fumeur. J'ai arrêté de fumer en 1985

après avoir bossé de nombreuses années dans une usine de produits

nocifs. J'ai ouvert mon bar il y a quelques années maintenant et

quand dix personnes fumaient en même temps dans mon établissement,

j'avais le souffle un peu plus court."

19


20

saint-priest

Finances

Martine David, maire de Saint-Priest,

l'a réaffirmé lors du vote du budget

le 29 janvier : "Dans le contexte

de crise que nous traversons, le rôle de la

puissance publique, État comme collectivités

> Informations financières

et ratios

Ces chiffres concernent la situation financière de la

commune. Ils constituent des éléments d'informations

sur le budget communal que toute ville est tenue

de communiquer. (Chiffres budget 2009 - Source : services des

finances de la mairie de Saint-Priest)

Dépenses réelles de fonctionnement/population ............. 1 164,40 €

Produit des impositions directes/population ...................... 544,65 €

Recettes réelles de fonctionnement/population .................... 1369 €

Dépenses d'équipement brut/population ............................. 474,83 €

Encours de la dette/population ............................................. 88,83 €

Dotation globale de fonctionnement/population ................ 150,51 €

Dépenses de personnel/dépenses réelles

de fonctionnement ................................................................. 58,50 %

Coefficient de mobilisation du potentiel fiscal élargi ........ 111,04 %

Coefficient de mobilisation du potentiel fiscal ................. 109,13 %

Dépenses de fonctionnement et remboursement de la dette

en capital/recettes réelles de fonctionnement ..................... 85,91 %

Dépenses d'équipement brut/recettes réelles

de fonctionnement ................................................................. 34,67 %

Encours de la dette/ recettes réelles de fonctionnement ...... 6,49 %

BUDGET

Solida

locales, est essentiel pour ne pas aggraver la

situation. Nous devons soutenir l'activité économique,

mobiliser des moyens, développer

des services ; près de 20 millions d'euros seront

engagés par la Ville à ce titre en 2009". Le ton

est donné et la volonté clairement affichée de ne

pas baisser les bras.

Avec un budget total de 77,9 millions d'euros pour

2009, les élus san-priots entendent maintenir

leurs engagements avec une politique volontariste

et audacieuse. Les priorités : l'éducation, la solidarité

– le CCAS voit ainsi sa subvention réévaluée

de manière très significative – le développement

de services de proximité mais aussi la vie sportive

et socioculturelle.

Concrètement, cela se traduira par la fin des travaux

de la salle d'activité Jean Macé, l'extension

du Centre social Louis Braille ; la réalisation d'un

nouveau terrain synthétique à Jean Bouin ; un programme

lourd de 1,5 million d'euros prévu pour

la rénovation des huisseries de plusieurs groupes

scolaires (Mi-Plaine, Néruda, Jaurès, Farrère,

Signoret, Macé et Marendiers) ; l'installation de

self-services dans 5 autres restaurants scolaires,

la réfection des tennis extérieurs du Clairon, la

rénovation des usines relais ; le démarrage des

études sur la rénovation des groupes Mi-Plaine et

maternelle Herriot mais aussi pour la construction

de la nouvelle crèche, la 3 e tranche du cimetière

de Manissieux, la poursuite de l'Opération de

Renouvellement Urbain. Le seul secteur scolaire

représente à lui seul près de 20% des dépenses.

"Toutes ces actions contribueront à accroître et

à valoriser le patrimoine municipal et à offrir

des équipements de qualité aux habitants"

souligne Martine David.

De leur côté, les associations employant du personnel

bénéficieront d'une hausse de leurs subventions

de 3 à 3,5% en moyenne, ce qui permet

de maintenir à 6% le soutien de la Ville au monde

associatif.

Des recettes restreintes

En matière de recettes, la Ville compte sur trois

principales sources : les dotations du Grand Lyon

(32% des recettes) dont celle versée au titre de

la compensation de la taxe professionnelle ; les

impôts des ménages que sont les taxes d'habitations,

foncière et non bâtie (39%) ; les dotations

de l'État (18%) ainsi que les aidées versées à la

Ville par ses partenaires (CAF, Région…), et les

recettes provenant des entrées des équipements

municipaux (piscine, cinéma, crèche…).

Même si le phénomène n'est pas nouveau, il faut

se rendre à l'évidence encore cette année : envers

et contre tout, l'État poursuit son désengagement

auprès des collectivités locales, restreignant leurs

ressources. Ce désengagement se traduit, entre

autres, par la stagnation de la dotation globale de

fonctionnement et le gel de la dotation de solidarité

urbaine (DSU). Cette dernière a été maintenue

pour 2009 suite au retrait de la réforme à


ire

l'automne dernier qui prévoyait de la supprimer.

Pour Saint-Priest, cette dotation représente un

million d'euros, soit près de 2% des recettes

totales. Destinée aux communes faisant un effort

pour le logement social, cette ressource risque

fort de disparaître à court terme.

88 € par habitant. La Ville affiche pour 2009

un taux d'endettement exceptionnellement bas,

G

7,92%

F

11,94%

H

19,97%

E

14,22%

témoignant d'une gestion rigoureuse des finances

basée sur la rationalisation des dépenses et la

programmation sur plusieurs années des investissements

lourds.

Une dette faible

Une dette qui n'a cessé de diminuer depuis 2001,

passant de 622 € à 88 €. Cette situation permet à

I

9,72%

A

12,82%

C

10,87%

B

12,07%

D

0,48%

Le conseil municipal vient de voter son

budget pour l'année 2009. Dans un contexte

économique de crise, la Ville fait le choix d'une

politique volontariste et ambitieuse : maintien

de la capacité d'investissement, soutien à

l'activité économique et à l'emploi, solidarité

Par Yves Charmont et Christine Nadalini

la Ville de limiter le recours à l'emprunt. Dans le

même temps, la Ville a su augmenter son autofinancement,

porté cette année à 15% des recettes

de fonctionnement. Il est nécessaire pour accompagner

le développement en équipements de la

commune. Cet autofinancement correspond à

l'épargne que les ménages placeraient sur un

livret A pour un achat dans l'année.

Les priorités : l'éducation,

la solidarité, le développement de

services de proximité mais aussi la

vie sportive et socioculturelle.

> Répartition des dépenses

par secteurs

A Jeunesse & Sport 12,82 %

B Social / Petite enfance 12,07 %

C Cadre de vie & Urbanisme 10,87 %

D Dette 0,48 %

E Administration générale 14,22 %

F Support technique des services 11,94 %

G Vie civile / Sécurité / Communication 7,92 %

H Scolaire 19,97%

I Culture 9,72 %

21


22

BUDGET

Solidaire

Maintenir l'investissement de la commune,

c'est mener à bien des projets tels que la salle

d'activités Boris Vian, qui permettent de soutenir

l'activité des entreprises locales.

> Hausse moyenne annuelle de la taxe d'habitation

avec une progression des taux à 3,5% et une revalorisation loi

de finances à 2,5% par tranches de corisations

Taxes locales :

La puissance publique ne doit pas céder

à la crise. Il faut préserver sa capacité

d'investissement, notamment celle des collectivités

locales. Ces dernières représentent près

de 72% de l'investissement public en France

pour seulement 10% de l'endettement. C'est là

un levier formidable pour affronter cet "hiver

économique" déclenché par la crise financière

mondiale. Tout le monde en est d'accord et

on peut citer Philippe Mariani, sénateur UMP,

Rapporteur général du budget : “Il est crucial

que les collectivités continuent à investir

pour soutenir l'activité économique du pays.”

Mais voilà, elles ont bien du mal à affronter ces

défis tout en maintenant des budgets chahutés

par les besoins urgents des familles touchées

par la crise, par le désengagement de l'État sur

certains dossiers et par l'augmentation toujours

sensible de certains coûts (maintenance et

entretien par exemple).

L'investissement, mais aussi l'aide

urgente.

“La crise financière a déjà eu pour conséquence

l’entrée de la France en récession,


l'impact réel

ce qui va accentuer la crise économique et

sociale dont les premières victimes seront les

personnes les plus modestes et les petites et

moyennes entreprises” alerte Martine David,

maire de Saint-Priest, avant d'ajouter : “il est

plus que jamais indispensable, pour répondre

à l’urgence sociale, de protéger les personnes

les plus fragiles grâce à une politique de solidarité

et d'entamer une action volontariste

pour rendre plus accessibles les services liés

aux enfants (garde, cantine, loisirs …).” Il

faudra donc, c'est clair, maintenir l'investissement,

tout en étant plus solidaires.

Donner plus, sans gagner plus, c'est impossible.

C'est pourquoi, en 2009, les élus de la majorité

ont proposé et adopté une augmentation des

taux de la fiscalité locale. Cet effort, même s'il

est modeste avec ses 3,5 %, touchera toutes les

familles qui payent les taxes locales (taxe d'habitation,

foncier bâti et non bâti). En demandant

un effort à tous, la Ville en limite l'impact à quelques

dizaines d'euros par foyer fiscal (y compris

la revalorisation des bases votée par les députés

- voir tableau). “Chacun comprendra qu'on ne

traverse pas une crise pareille sans prendre

des décisions désagréables” déclare d'un ton

grave Daniel Goux, adjoint aux finances. “Je

n’imaginais pas mener mon premier budget

sur ces bases, mais il faut savoir être courageux

et dire la vérité : en ne faisant rien,

on aggrave les choses.” Pour la Ville de Saint-

Priest, l'adoption d'un budget solidaire permet

de dégager 700 000 euros pour l'action urgente

(voir tableau ci-dessus). Le but recherché est la

mise en place de compensations en contrepartie

de l'effort demandé pour lutter contre la crise. La

Ville agit donc sans attendre et de façon concrète

afin que les familles puissent s'y retrouver. Mais

ce n'est pas la seule conséquence.

La solidarité avec le Grand Lyon

La décision du conseil municipal de

Saint-Priest, comme celles d'autres grandes

villes de l'agglomération, aura un effet bénéfique

à plus long terme sur les finances de la

Communauté urbaine. La mécanique est simple :

le Grand Lyon n'a le droit augmenter la taxe

professionnelle qu'il perçoit des entreprises,

qu'en fonction de l'évolution de la taxe d'habitation

votée dans les communes. Résultat : en

2010, grâce à la solidarité de plusieurs villes,

l'agglomération aura la possibilité technique

d'augmenter ses ressources financières pour

pouvoir affronter les épreuves qui l'attendent.

Quelles sont-elles ? Il s'agit en partie de maintenir

l'investissement programmé pour ne pas

aggraver la crise (comme pour notre ville mais

à une échelle plus grande) et de répondre à une

urgence nouvelle : la mise en conformité de tout

le réseau de tunnels routiers qui dépend d'elle.

Cette dernière épreuve, imposée par la réglementation,

pourrait donner un coup de frein

terrible à l'action du Grand Lyon pour les villes

(urbanisme, voirie, environnement) si elle n'est

pas accompagnée d'une augmentation des ressources

provenant de l'activité économique (la

taxe professionnelle). “Le message de Gérard

Collomb a été entendu”, déclare Martine David,

“et nous serons solidaires avec le Grand

Lyon, comme le Grand Lyon l'est avec nous”.

Le budget de crise de Saint-Priest aura donc,

au-delà de son but immédiat, un autre effet, en

2010, bien que ce dernier ne concerne pas le

portefeuille des San-Priots.

L'investissement de la communauté urbaine

concerne des infrastructures qui profitent à tous

les habitants du Grand Lyon.

"Tout nous encourage

à poursuivre notre

programme d’équipement

de la ville"

Daniel Goux, premier adjoint au maire

délégué aux Finances

Dans un contexte de

crise économique généralisée

et persistante, la

Ville va t-elle maintenir

ses investissements ?

Naturellement, car nous n’avons

aucune raison de ralentir : la

bonne gestion constante de

la Ville lui confère une assise

financière très solide, qui lui

permet de poursuivre ses investissements. Dans ces

conditions, tout nous encourage à poursuivre notre

programme d’équipement de la ville, pour répondre

aux attentes et besoins de la population : qui peut en

effet nier la nécessité d’une crèche, d’un terrain de

sport, de l’entretien des écoles, et plus généralement

de l’ensemble de notre patrimoine ? Nous sommes

convaincus que les investissements publics participent

à l’amélioration de la situation générale.

Les grandes priorités de ce budget ?

Nous maintenons les priorités habituelles que sont

l’éducation, le logement, les activités sportives et culturelles,

qu’elles soient portées par la Ville ou notre tissu

associatif. Nous maintenons l’effort en direction des

associations, en particulier celles qui emploient du personnel,

ainsi que celles qui œuvrent dans le domaine

de l’insertion et de l’emploi. Enfin, nous poursuivons

nos efforts en matière de prévention, et nous développons

les actions en direction de la jeunesse et de la

petite enfance.

Malgré une situation financière saine, la

Ville augmente sa fiscalité en 2009, pourquoi ?

Pour permettre au Grand Lyon d’augmenter, en 2010,

la taxe professionnelle des Entreprises. Cette augmentation

de ses recettes va permettre au Grand Lyon de

poursuivre les grands travaux dont notre agglomération

a besoin, et dont chaque commune bénéficie. Le

maintien d’un haut niveau d’investissement par notre

Communauté va ainsi permettre de soutenir l’activité

économique de notre région, et donc l’emploi. Par ces

temps de crise, l’action concertée et solidaire des communes

et du Grand Lyon est bien nécessaire ! Ajoutons

que notre budget prévoit des mesures permettant de

compenser l’augmentation des impôts pour un grand

nombre de familles.

23


24

BUDGET

Solidaire

Les cinq mesures compensatoires

Consciente de l'effet néfaste que peut provoquer une hausse de la fiscalité

locale pour nombre de San-Priots, la Ville a décidé de mobiliser

ces nouvelles ressources sur des mesures de compensation, sous forme

de redistribution. Gel de certains tarifs municipaux, microcrédit, action

sociale, logement… Autant d'actions qui bénéficieront aux familles

comme aux personnes fragilisées par la crise. Revue de détail

Augmentation de la subvention au CCAS

En lien avec deux organismes bancaires, le

CCAS de Saint-Priest est aujourd'hui habilité

à proposer le microcrédit personnel. Ce

prêt, allant de 600 à 3000 €, est destiné aux

particuliers qui souhaitent concrétiser un

projet précis (hors création d'entreprise),

mais qui n'ont pas accès au crédit bancaire

classique.

"Il s'agit d'un prêt à vocation sociale"

précise Bernard Cogne, directeur du CCAS,

"mais qui ne peut pas se substituer aux

dispositifs d’aide sociale. Il ne peut pas non

plus servir à combler des découverts, ni à

racheter des dettes".

Ce type de prêt permettra ainsi à une

personne de financer, par exemple, une

formation telle que le permis de conduire,

l'achat d'appareillages en cas de handicap,

la réalisation de travaux dans son logement

pour garantir un confort minimal. Cela

concerne les personnes qui rencontrent

des difficultés passagères dans leur budget

En se concentrant sur

le Centre communal d'action

sociale, l'effort de la Ville

marque une volonté d'aider

en priorité les publics les

plus défavorisés. Entre autres

mesures le CCAS pourra dès

2009 lancer le Proxibus (voir

zoom ci-contre) et le microcrédit

personnel, une innovation

(voir ci-dessous) !

et qui perçoivent moins de 2000 € de ressources

mensuelles. "Notre objectif n'est

pas d'endetter les familles. D'où la nécessité

de bien préparer le dossier avec chaque

demandeur, afin de proposer des remboursements

qui soient allégés le plus possible.

Ceux-ci devant se situer entre 50 et 100 €

maximum par mois".

Montant du prêt : entre 600 et 3 000 €

Taux : entre 4,6 et 5,5%. Le CCAS peut le

réviser selon la situation sociale.

Durée du prêt : de 6 à 36 mois maximum.

Cette durée sera calculée en fonction des

ressources du demandeur et de la nature

de son projet.

Pour un premier contact, prendre rendezvous

auprès du CCAS afin de présenter un

projet. Tél. 0800 50 86 50

Des ateliers collectifs seront proposés sur

la façon de gérer au mieux son budget et

d'éviter toute difficulté.

Encore plus

pour les écoliers

san-priots

Le parc informatique scolaire sera

multiplié par deux avec de nouveaux

matériels pour les écoles. La part

de fournitures scolaires attribuée à

chaque élève sera réévaluée de 10%

soit 40 € en moyenne par enfant.

Appréciés autant par les élèves que

le personnel, les self-services seront

étendus à cinq autres groupes scolaires

à la rentrée 2009.

Favoriser

le maintien à

domicile des

personnes âgées

De nouvelles subventions seront

accordées pour permettre l'aménagement

des logements et favoriser le

maintien à domicile

des personnes âgées.


Les tarifs

scolaires gelés

Pendant les deux années à venir, plusieurs

tarifs municipaux n'augmenteront

pas, ce qui représente un "non

perçu" de la Ville de 45 000 €. Il s'agit

des tarifs du restaurant scolaire, des

garderies, des études mais également

des activités de l'École de sport. Une

mesure qui va bénéficier à l'ensemble

des familles san-priotes.

Élargir l'offre des

centres de loisirs

La Ville propose d'élargir l'offre

d'accueil des centres de loisirs afin

de mieux répondre aux besoins des

familles.

Proxibus :

les déplacements seniors à la carte

Destiné aux retraités de la commune, Proxibus est un nouveau service de déplacement

à la demande proposé par le CCAS en partenariat avec l'association Estime. Expérimenté

actuellement deux jours par semaine, les mardis et vendredis de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à

16 h, Proxibus offre aux retraités la possibilité de se rendre chez le médecin, au marché, au

cinéma, au club, partout dans Saint-Priest. "Il s'agit d'un service à la carte, proche de celui

d'un taxi", explique Bernard Cogne, directeur du CCAS, "qui permet aux personnes âgées

isolées ou ayant des difficultés à se déplacer, d'avoir une vie sociale et culturelle. Pour certains,

cela peut être aussi une façon de briser la solitude et la dépendance".

Réservation par téléphone à l'accueil du Phare (04 72 90 15 89) 15 jours à l'avance.

Pour bénéficier de ce service, la personne doit posséder la carte Saint-Priest senior.

Délivrée gratuitement aux deux guichets d'accueil du CCAS (Place Charles Ottina et au

Phare, rue Marcel Pagnol), elle offre l'avantage de simplifier toutes les demandes de services

proposés par le CCAS et de bénéficier d'un tarif lié à ses ressources.

La médiathèque

baisse ses tarifs

Les abonnements discothèque et vidéothèque

sont désormais regroupés en un

unique abonnement disco-vidéo fixé,

pour les San-Priots, au tarif de 15 € et

de 5 € pour les allocataires du RMI et

des minima sociaux.

L'abonnement bibliothèque est, quant à

lui, toujours gratuit pour les San-Priots.

25


sAint-priest

Associations

TM & © Warner Bros. Entertainment Inc (s09)

26

Cercle philatélique

de Saint-Priest et environs

Titi et gros minet, Bugs Bunny,

Daffy Duck… Retrouvez les héros

de Looney Tunes à la Fête du

Timbre les 28 février et 1 er mars à

l'Espace Mosaïque. Un événement

phare pour le Cercle Philatélique

puisque Saint-Priest a été la seule

ville sélectionnée par la Fédération

française des associations philatéliques

pour accueillir cette manifestation

dans le département. Pour

l'occasion, La Poste émettra une

série de timbres et des enveloppes

illustrées à l'effigie de ces héros.

Entrée libre de 9h à 18h.

CSC La Carnière

Montée de La Carnière

Tél. 04 78 20 61 97. Courriel :

csc.carniere@wanadoo.fr

Expo

C'est "Une Histoire de Galette" que

nous invite à découvrir l'illustratrice

iséroise Raphaèle Galea. Une

exposition unique de dessins à voir

jusqu'au 28 février.

À vos paniers !

Comme annoncé en novembre

dernier, le centre social lance une

AMAP (Association pour le maintien

d'une agriculture paysanne)

avec distribution hebdomadaire de

paniers de légumes. Les personnes

intéressées sont invitées à se faire

connaître à l'accueil.

Centre de loisirs

Pendant les vacances d'hiver, les

3-12 ans sont accueillis du 9 au

20 février de 8h30 à 17h30, avec

ou sans repas.

MJC Jean Cocteau

23, rue du 8 Mai 1945

Tél. 04 78 20 07 89 – Courriel :

mjc-jean-cocteau@wanadoo.fr

Théâtre jeune public :

Le lac des cygnes…

Un sorcier prestidigitateur, un prince

funambule, une reine et une princesse-cygne,

voici les héros de ce

conte proposé aux enfants de 5 à

10 ans par le Collectif Variations.

Mercredi 25 février à 10h30 et 15h.

Tarif : 4€, réduit : 3€

Rendez-vous à "La bonne

adresse"

Retrouvez la Compagnie l'Entracte

sur scène dans une comédie de Marc

Camoletti "La bonne adresse", mise

en scène par Daniel Vial. Quatre

jeunes femmes décident de passer

une petite annonce se terminant

toutes par "P.P.S.". Quiproquos et

fous rires annoncés.

> Les 6, 7, 13 et 14 février à 20h30,

les 8 et 15 février à 15h. Réservations

au 06 69 05 38 64 ou 04 78 21 54 89

Stages et découvertes

- Stage de massage Shiatsu vendredi

20 février de 18h à 21h. Tout public.

Tarif : 12€.

- Pour les jeunes qui veulent

écrire leur chanson, composer

leur musique et enregistrer leurs

morceaux, un stage de 2 jours est

organisé par Guillaume, les 9 et 23

février ainsi que les 16 et 20 février

de 10h30 à 12h.

- Pour les amateurs de break hip

hop, deux stages réservés aux 11/15

ans sont organisés du 10 au 12

février et du 17 au 19 février de

10h30 à 12h.

Et si on sortait ?

Séjour de ski à Val d'Isère les 10

et 11 février (40€ les 2 jours tout

compris) ; visite des grottes de

Choranches le 12 février (6€) ;

journée ski aux Plans-d'Hotonnes le

18 février (15€) ; visite du musée

de l'Automobile à Rochetaillée le 19

février (3€)

Maison de Quartier

Claude Farrère

25 bis, rue Claude Farrère.

Tél. 04 78 20 61 25

Centre de loisirs

Pour les vacances de février, pensez

au centre de loisirs. Ouvert tous les

jours du 9 au 20 février de 9h30 à

12h et de 13h30 à 17h30. Au programme

des 6-11 ans, des activités

autour du carnaval, de l'environnement

et de la montagne.

Jeunes et ados peuvent également

se retrouver, hors vacances scolaires,

les mercredis et samedis aux

mêmes horaires.

Rêves Rhône

42, rue Arthur Rimbaud

Ils courent, ils courent les

bénévoles

Plusieurs bénévoles de l'association

Rêves Rhône, qui réalise les rêves

des enfants malades, seront sur la

ligne de départ du 10km des Foulées

san-priotes dimanche 15 février. Une

belle occasion pour l'association

qui veut se faire connaître du grand

public. Les personnes intéressées

par ses actions pourront la retrouver

au gymnase François Arnaud samedi

14 février après-midi, lors des inscriptions

aux Foulées, ainsi que le

dimanche matin.

Radio Pluriel

15, Allée du Château

Tél. 06 71 49 64 99

Claude Barzotti en concert

à Saint-Priest

Souvenez-vous, il enchaînait les succès

dans les années 80 : "Madame, "Je ne

t'écrirai plus" et surtout "Le Rital",

son tube de 1984. Claude Barzotti

est aujourd'hui de retour sur la scène

française. Après un bref passage à

l'Olympia puis à Firminy, c'est à Saint-

Priest qu'il se produira le 20 mars

prochain en partenariat avec Radio

Pluriel. Avis aux fans !

> Vendredi 20 mars à 20 h à l'Espace

Mosaïque (rue Aristide Briand).

Tarif : 32 €, réduit : 27 €.

Réservations : Radio Pluriel :

06 71 49 64 99

Le Progrès, Auchan, Carrefour...

Tél : 0 892 390 100 (0,34€ TTC/min)

www.ticketnet.fr

> Thé dAnsAnT :

Radio pluriel organise son

thé dansant dimanche 1 er

mars à la salle le Concorde.

L'après-midi sera animée

par l'orchestre Europa.

Réservations auprès de

Francine.

Tél. 06 71 49 64 99


TouT sChuss :

Prochaines sorties de ski

avec la Glisse san-priote,

dimanche 15 février à l'Alpe

d’huez et dimanche 1 er mars

à Val Thorens. Inscription le

mercredi précédent la sortie de

18 h 30 à 20 h au stade Jean

Bouin (Avenue Jean Jaurès)

Rens. 06 65 36 90 99

> MATInéE BoudIn :

La société de chasse

"La saint-hubert" vous attend

nombreux dimanche 22

février de 8 h à 12 h place de

Manissieux.

> BALAdE à TuRIn :

Cette sortie traditionnelle et

très attendue est organisée

par l'association Rhône Amitié

samedi 14 février.

Tarif : 35€/pers.

Pensez également à réserver dès

à présent votre week-end des

21 et 22 mars pour découvrir

saint-Pierre-de-Chartreuse.

Inscription au CsC La Carnière

les mercredis de 17 h à 19 h.

Rens. 06 60 41 62 18

> VIVA FLAMEnCo !

L'association duende Flamenco

organise un spectacle de

flamenco avec la "Compania

Juan el Flaco" samedi 28

mars à 21h. Entrée : 15€.

Réservations : 06 12 69 94 60

(lieu précisé ultérieurement).

ZOOM SUR... L’association 4L Condorcet

Rallier le Maroc, en 4L, pour apporter des fournitures scolaires

et du matériel sportif, tel est le défi du 4L Trophy que relèvent de

jeunes étudiants san-priots

Qui ne s’est jamais imaginé, étudiant, faire l’école

buissonnière pour tailler la route et partir à la

découverte de paysages sauvages, de populations différentes

?

Pour Steve et Nicolas, tous deux étudiants en BTS AVA

(Après-vente automobile) au lycée Condorcet, cette

aventure est en passe de devenir réalité. Du 19 février

au 1er mars, ils participeront au 4L Trophy à bord de

leur Renault 4L, seul véhicule autorisé dans la course,

pour rejoindre le Maroc, passant par l’Espagne et le

Portugal. Ce raid étudiant, organisé depuis 1997, a vu

près d’un millier d’équipages sillonner le désert et les

dunes de l’Atlas. Nos San-Priots profiteront de cette

aventure pour apporter des fournitures scolaires et du

petit matériel sportif aux enfants marocains.

À cette occasion, c’est une grande partie du lycée qui

s’est mobilisée pour les préparer dans leur expédition et

notamment trouver des sponsors. Chef de travaux, professeur

d’EPS, étudiants en BTS AVA et Communication,

terminales Finances et Mercatiques, tous ont associé

leurs talents à la bonne marche du projet.

Pour Fabien Bergeron, étudiant et président de l’association

4L Trophy créée dans ce cadre, "c’est une

aventure de tous les instants et l’on y travaille de

manière quasi permanente". Et bien que le raid ne

soit pas une course de vitesse, le président avoue avoir

de vraies ambitions sportives. "Les pilotes sont prêts et

sereins. Ils n’ont qu’une légère inquiétude : avoir des

soucis d’orientation…" Cap au Sud sans perdre le

Nord, tel est donc leur défi.

> Association 4L Trophy – Lycée Condorcet –

29, rue Edmond Rostand

Tél. 06 29 02 75 29

Courriel : f.bergeron@hotmail.fr

Les personnes intéressées pour soutenir

le projet peuvent faire part de leurs dons,

notamment en fournitures scolaires.

retrouvez l’agenda complet de toutes les manifestations de la ville sur www.ville-saint-priest.fr

27


28

sAint-priest

sorties

Ciné 89 En février

> Attention, les films indiqués ne représentent qu'un aperçu de la programmation du mois.

Retrouvez tout le programme du Ciné 89 au 08 92 68 68 12 (0,34 euros/min.) et sur le site internet

de la ville : www.ville-saint-priest.fr

Volt, star malgré lui

Film d'animation américain de Byron Howard et Chris

Williams (1h35)

Star d'une série télévisée à succès, le chien Volt mène une

vie riche en aventures grâce à ses superpouvoirs. Sauf que

dans la réalité il n'en est rien, ce qu'il comprendra loin des

studios de tournage et des caméras.

L'étrange histoire

de Benjamin Button

Film américain de David Fincher avec

Brad Pitt et Cate Blanchett (2h35)

"Curieux destin que le mien..." Ainsi commence

l'étrange histoire de Benjamin Button,

cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa

vie à l'envers, se mettant à rajeunir sans

pouvoir arrêter le cours du temps. Une histoire

fantastique adaptée d'une nouvelle de

F. Scott Fitzgerald qui exploite le thème du

désir de jeunesse et de vie éternelle.

Ciné collection

Fenêtre sur cour (Vost)

Film américain d'Alfred Hitchcock (1954) avec

James Stewart, Grace Kelly

Immobilisé par un plâtre, un reporter observe de chez

lui les allées et venues de ses voisins. Le comportement

étrange de l'un d'eux le pousse à croire que

celui-ci a assassiné sa femme. Un chef-d'œuvre sur le

voyeurisme qu'on ne se lasse pas de revoir.

> Jeudi 12 février à 20h30. Tarif réduit. Le film sera suivi d'un débat animé

par Alban Jamin, doctorant en études cinématographiques à l'université

Lyon 2.

Ciné débat

Il divo

Film italien de Paolo Sorrentino (1h58) avec

Toni Servillo et Anna Bonaiuto

7 fois président du Conseil et 25 fois ministre,

Giulio Andreotti est l'homme le plus marquant

de la politique italienne. Calme, sournois, impénétrable,

il ne craint personne. Un portait sans

concession. Une réussite.

> Jeudi 19 février à 20h15. La séance sera

suivie d'un débat.

ÉGALEMENT À L’AFFICHE

Lol > Le séminaire > Brendan et le secret de Kells > Eden à l'Ouest < La

légende de Despereaux > Cyprien > Le code a changé…...

Centre culturel Théo Argence

Place Ferdinand Buisson. Rens. 04 78 20 79 37

Temps fort

"Nouvelles créations, nouvelles technologies"

Du 24 février au 21 mars, le CCTA vous invite à découvrir plusieurs créations

qui recourent aux nouvelles technologies, accordant une large place à l'interactivité.

• From inside

Entrez et regardez. Vous pénétrez dans une boîte "noire" où sont projetées

sur les murs des images de 3 chorégraphies. La danse "vue et entendue" de

l'intérieur, tel est le défi que vous propose ce dispositif qui fonctionne en

mode juke-box.

• Sonik cube

Voilà un objet insolite qui

va en épater plus d'un. Le

Sonik cube est un immense

cube lumineux qui capte

en temps réel les voix des

visiteurs et animent les

différentes facettes de la

structure.

> Le public est

accueilli et guidé sur chacune des installations les 24, 26, 27

février, 3 et 5 mars à 20h ; les 25, 28 février, 1er et 4 mars à

16h

• In 1 et 2

Un spectacle jeune public (jusqu'à 6 ans) à la fois théâtral et musical qui sera

joué dans une salle de classe devenue jardin aux contours changeant en fonction

de ce qui y pousse.

> Mercredi 4 mars à 15h à l'école maternelle Claude Farrère.

Médiathèque François Mitterrand

Place Charles ottina - Tél. 04 78 21 79 14

Animations

"Monstres redoutables et chimères envoûtantes : braver

ses peurs"

• La bête du Gévaudan : autopsie d'un mythe. Un documentaire

de David Teyssandier qui nous éclaire sur l'une des plus célèbres énigmes

de notre histoire : une bête mystérieuse qui dévorait

femmes et enfants au xviii e siècle.

> Mercredi 11 février à 17 h. Entrée libre.

à partir de 10 ans.

• Peur(s) du noir. Film d'animation qui démontre

en six histoires, au graphisme très réussi, qu'il n'y a pas

que les enfants qui ont peur du noir.

> Vendredi 13 février à 19h30. Entrée libre.

à partir de 12 ans.

C'est la fête !

Pour fêter la baisse de ses tarifs d’abonnements, la médiathèque François

Mitterrand invite les San-Priots à une soirée musicale mardi 24 février. Au

menu des festivités, le concert de Gillie McPherson et de Patrick Galdéano, un

duo acoustique folk-pop-blues. Qu'on se le dise !

> Mardi 24 février à partir de 17h. Concert à 19h30.

Entrée libre et gratuite.


LES COUpS dE CœUR dE LA MÉdIATHèqUE

Cd

Pendragon

Pure (Toff Records)

À la tête de ce que l’on a appelé au début

des années 80, le néoprogressif, Pendragon

fête ses trente ans de carrière avec ce nouvel

album.

Il y a la voix inimitable de Nick Barrett qui

nous confirme par la même occasion ses

talents exceptionnels de guitariste. Savourez

sans modération le morceau d’ouverture

indigo, une composition dense aux nombreux rebondissements, près d’un quart

d’heure de plaisir musical. Le reste de l’album est à l’image de ce que Pendragon

fait de mieux : des morceaux vifs, épiques, accessibles et un brin "pêchu", le

groupe a conservé cette faculté à composer des mélodies accrocheuses et complexes

sur des bases simples. Une pure… merveille.

Livre

Alice Munro

Fugitives (Éditions de l’Olivier)

Maître incontesté de la nouvelle canadienne, Alice

Munro nous livre ici huit textes à vous couper le

souffle : par la grandeur des paysages sauvages

bien sûr, mais aussi par la pression exercée sur le

lecteur, par le parcours de ces femmes qui à un

moment de leur vie partent, fuguent, s’enfuient,

s’en vont voir ailleurs. Des femmes comme les

autres qui, un beau matin, quittent le domicile familial sans se retourner.

LE COIN dES JUNIORS

Pierre Coran et Mélanie Florian

Julie Silence (Alice Jeunesse)

À partir de 3 ans

Dans le jardin de Julie, les oiseaux chantent

mais Julie ne les entend pas, tout comme les

avions, les autos. Une solitude qu'elle espère

briser grâce à l'arrivée de son nouveau voisin,

Dorian.

Une très belle histoire d'amitié qui aborde la

surdité et la tolérance. Un album tout en délicatesse

tant dans les textes que les illustrations d'une infinie douceur. Un

ravissement total.

À L'ESSAI !

Emmanuel Todd

Après la démocratie T.1 (Gallimard)

Lui-même impliqué dans ce que l'on appelle la pensée unique,

Emmanuel Todd bouscule pourtant le modèle et critique férocement

notre démocratie d'opinion ; ce qui prouve sa valeur.

Après une envolé mémorable dans son introduction, l'auteur

analyse : crises religieuses, évolution de la démocratie française

vers une “ethnicisation”, les constats sont nombreux, les propositions aussi.

Un ouvrage très utile pour qui s'intéresse à l'après omniprésidence !

retrouvez l’agenda complet de toutes les manifestations de la ville sur www.ville-saint-priest.fr

Bd

Thirault & Cuzor

"O'Boys" T.1 (Dargaud)

Dans le Mississippi des années 30, suivez le parcours mouvementé

du jeune Huck Finn, fils d'alcoolique et amoureux du

blues naissant. Accrocheur et percutant, ce premier tome (sur

trois prévus) est une belle réussite, qui baigne dans l'univers

de Mark Twain et de John Steinbeck.

Boulet "Notes" T.2 (Delcourt)

Boulet est désormais considéré comme un auteur majeur de

la BD française. Et cela grâce à son blog, qu'il commença à

alimenter en 2004 avec des billets d'humeur semi-autobiographiques,

souvent hilarants. 30 000 visiteurs par jour ont fait

de lui un auteur incontournable. Compilées, ces notes sont

désormais éditées (4 tomes prévus) en version papier, pour

notre plus grand bonheur.

Tome & Janry

"Le Petit Spirou" T.14 (Dupuis)

Tome et Janry ont laissé depuis longtemps à d'autres le soin de

narrer les aventures du grand Spirou, mais c'est pour mieux se

consacrer aux bêtises du petit, beaucoup plus espiègle. Pas ou

peu d'essoufflement dans ce 14 e recueil de gags réjouissants.

Et c'est bien fait pour nous. Na !

Akira Fukaya "Enfant soldat - T1" (Delcourt)

Fruit de la rencontre entre le dessinateur Akira Fukaya et son

homonyme Aki Ra, ancien enfant soldat des troupes de Pol Pot, ce

manga "témoignage" nous plonge au cœur d'une jungle cambodgienne

à feu et à sang, un monde cruel et étouffant dans lequel

seuls les plus forts peuvent espérer survivre. Bouleversant.

29


30

1

4

sAint-priest

sports

1 > TIR A L’ARC

Dix-huit archers du club "Arc en ciel" ont

remporté quatre titres et dix podiums aux

championnats du Rhône en salle. Les titres

pour le benjamin Antoine Dugué, le cadet

Laurent Daures, la cadette Florence Nicoletti

et le senior Quentin Enjolras. Sur la photo (et

de gauche à droite), l’entraîneur Christophe

Adam, Quentin Enjolras, Florence Nicoletti et

Antoine Dugué.

2 > SAINT-PRIEST HANDBALL

L’équipe masculine 1 entraînée par

Denis Crassava a presque réussi un sans-faute

dans sa première partie de championnat de

Prénational puisqu’elle n’a concédé qu’un

match nul. Elle se positionne donc en tête

avec une confortable avance et sauf mauvaise

surprise, elle devrait conserver sa position et

obtenir ainsi sa montée en National 3.

5 6

3 > ENTENTE SPORTIVE SAINT-PRIEST

Les seniors 1 entraînés par Areski Chibani

(voir page 10) ont démarré 2009 en trombe

en triomphant 5 à 2 de l’équipe des Portugais

de Saint-Fons, pourtant seconde. Cela s’est

passé sur le nouveau terrain synthétique de

Mendès France, bien agréable à fouler en

cette période d’hiver. Ce succès arrive au

bon moment car l’équipe chère au président

Lucien Lorenzo, après avoir descendu deux

saisons de suite, se trouvait encore mal

classée fin 2008.

4> SAL RUGBY

Voici le nouveau siège du SAL Rugby, situé à

l’entrée du terrain de Mendès France, en face

de ceux des tennis. Une page importante se

tourne donc puisque depuis sa création en

1954, le SAL Rugby était installé dans les

locaux de la Cité Berliet. Le plan d’urbanisme

Textes : Paul Grange - Tél. 04 78 58 26 73 - 06 79 71 73 41 - citescopie@wanadoo.fr

2 3

ambitieux le long de la route d’Heyrieux

exige également la disparition des terrains.

L’ancien président François Curiale avait, il

y a quelques années, anticipé cette mutation

en faisant jouer les matches des seniors sur

un des terrains de Mendès France, équipé de

vestiaires, d’un tribune et désormais d’un

Algeco pour abriter le siège de l'association.

Le prochain tournoi des Gones, le samedi

4 avril, se déroulera d’ailleurs pour la

première fois à Mendès France.

5 > ASSP

De ces deux hommes, Cyril Garcia

et Nicolas Velut, dépend en grande part, le

maintien de l’ASSP en CFA. Le premier, car il

garde les buts de l’équipe et le second, car il

en est le capitaine. Le samedi 17 janvier, ils

ont l’un et l’autre rempli parfaitement leur

mission face à Jura Sud qu’ils sont parvenus


à battre 2 à 1 dans les derniers instants

alors qu’ils étaient menés depuis la

première minute ; Cyril en effectuant

notamment des sorties audacieuses

et payantes ; Nicolas en dépensant

jusqu’au bout une énergie contagieuse

auprès de ses coéquipiers.

6> ALSP BASKET

L’équipe 1 seniors masculine entraînée

par Laurent Coudour, qui joue sa

première saison en Nationale 3, a repris

des couleurs grâce aux bons résultats

obtenus en décembre et janvier :

trois victoires pour une seule défaite.

Elle se rachète donc de son début

catastrophique : trois succès en dix

rencontres. Du coup, elle se retrouve en

milieu de tableau.

TAEkwONdO :

CHAMpIONNATS

RHôNE-ALpES

Trois titres et une deuxième place pour les

lutteurs du club san-priot : un titre pour

le senior Denis Ferra et les cadets Bacem

Karchid et Lisa M’Sakni ; une deuxième place

pour la cadette Rihna Zamor. Ils se qualifient

ainsi pour les championnats de France qui

auront lieu en février et mars.

Agenda…

retrouvez les résultats

commentés sur le site :

www.ville-saint-priest.fr

Samedi 4 décembre

Permanences OMS le mardi

à partir de 16h

Tél. 04 78 20 40 54

Lutte 2

Basket RM 2 ALSP - AS Roanne 2

Foot CFA Montpellier 2 - ASSP

hand PREnAT MAsCuLInE

St-Priest HB - Tassin

Tennis de table R 3

Entente St-Priest/Chassieux - Le

Teil

Basket PRo A Bourg - ASVEL

Foot LIGuE 1

Ajaccio - Lyon

St-Etienne - Toulouse

Dimanche 5 décembre

Basket suPER EXCEL. MAsC.

CS Ménival SP - St Germain N.

Basket PRoMoTIon FEM.

CS Ménival SP - CO St-Fons

Foot nAT 18 Ans ASSP- Besançon

Foot LIGuE hon. 15 Ans

ASSP- Bourg 2

Foot dIsTRICT PRoM. EXCEL.

Entente SP- Chasse

Rugby FEdERALE 3 SAL SP - CASE

Mardi 7 écembre

Foot LIGuE ChAMPIons

PSG - CSKA Moscou

Mercredi 8 décembre

Foot LIGuE ChAMPIons

Lyon - Sparta Prague

La Corogne - Monaco

Samedi 11 décembre

hand nAT 3 FEMInInE

St-Priest HB - Beaune

hand PREnAT MAsCuLInE

HB Lyon 9 - St-Priest HB

e dIVIsIon

Samedi 14 février

Foot TouRnoI PoussIns dE L’EnTEnTE

Gymnase Condorcet

Dimanche 15 février

Course sur route FouLéEs sAn-PRIoTEs

Voir présentation en page 16.

Gymnase F. Arnaud à 9h

Foot TouRnoI BEnJAMIns dE L’EnTEnTE

Gymnase Condorcet

Samedi 21 février

Basket REG 2 FEM

AL SAINT-PRIEST - TOUR AC

Les filles entament le dernier tiers de leur championnat,

soit 7 rencontres, contre des adversaires plutôt faciles,

classées à leur niveau de milieu de tableau, qui les

avaient cependant battues à l’aller 60 à 53.

Gymnase Municipal à 17h15

Saint-Priest - Sarreguemines

Foot CFA

ASSP - MARIGNANE

Le 17 janvier, l’AS venait de remporter sa 3

Basket PRo A ASVEL - Dijon

e victoire,

après presque quatre mois de disette. C’était contre

Jura Sud. Depuis, se sont déroulées les rencontres

contre Martigues, Andrézieux et Ajaccio. L’adversaire

de ce soir est lui aussi mal classé, mais compte des

matches en moins. Là encore, on risque d’assister à un

véritable match de coupe, à gagner à tout prix.

Stade municipal Jacques Joly à 17h

Dimanche 22 février

Rugby FEd 3

SAL SAINT-PRIEST- AS BIEVRE

Le 18 janvier, après sa victoire contre Issoire, le SAL

occupait la 2e place, deux points derrière Ampuis. Un

classement qui tenait compte des points de bonus, en

application cette saison pour la 1ère Dimanche 1er mars

Foot nAT 16 Ans

ASSP - BOURGOIN

Le 18 janvier, les San-Priots occupaient la 5

fois. Cet après-midi,

ils accueillent des Isérois du bas du tableau, battus 21 à

11 à l’aller. Les San-Priots devraient donc l’emporter.

Stade Mendès France à 15h

e place avec

37 pts, devançant les Berjaliens de sept longueurs.

Depuis, 3 journées se sont déroulées et les positions ont

peut-être changé. À l’aller, l’ASSP était allée décrocher le

nul. Le pronostic est donc en faveur de l’équipe qui reçoit.

Stade municipal Jacques Joly à 15h

Samedi 7 mars

Basket nAT 3 MAsC

AL SAINT-PRIEST – VAULX BC

Lors de cette 18e journée sur 22, les San-Priots

retrouvent leur plancher, qu’ils avaient quitté le 31

janvier. Ils reçoivent des voisins qui leur avaient filé

une belle raclée, 82 à 64. À l’époque les Vaudais

espéraient monter en N2, mais défaits à domicile par

le leader Poligny, ils ne peuvent logiquement plus y

croire. Les locaux devraient donc en profiter.

Gymnase Municipal à 20h30

Basket REG 2 FEM

AL SAINT-PRIEST - BRON BC 2

Lors de cette 18e Permanences OMS le mardi

à partir de 16h - Tél. 04 78 20 40 54

journée (sur 22), les jaune reçoivent

leurs voisines brondillantes qu’elles avaient failli battre

à l’aller, -défaite 55- 60.

Gymnase Municipal à 17h15

handball PREnAT MAsC

SPHB - VENISSIEUX 2

Le 17 janvier, les garçons de Denis Crassava avaient

presque réussi un sans faute puisque c’est lors de

cette dernière journée qu’ils concédèrent un nul.

Évidemment, ils occupaient largement la tête avec 32

points. Depuis, ils ont reçu Limas et se sont déplacés

à Tassin, les seconds à 6 points. En février, ils ont

accueilli St Chamond (24 pts) et sont allés à Mions

(17 pts). Pour ce derby contre la réserve de Vénissieux,

ils devraient donc logiquement l’emporter, bien qu’ils

ne l’aient emporté que 25 à 24 à l’aller.

Chaque lundi retrouvez les résultats des principaux clubs sur www.ville-saint-priest.fr

31


32

sAint-priest

Libre expression

Élus socialistes

et rÉpublicains majorité

Une ville solidaire dans

une agglomération courageuse

N’en déplaise à nos gouvernants, le courage

ne consiste pas à sauver les banques d’une

déroute annoncée par leur mauvaise gestion,

mais bien à agir pour nos concitoyens qui n’ont

ni stocks-options, ni parachutes dorés.

Ce courage-là, le Grand Lyon l’a, à travers un

plan de mandat 2008-2014 ambitieux, qui

va largement soutenir l’économie régionale.

Les travaux et grandes opérations lancés, en

plus d’apporter des équipements et améliorer

le cadre de vie dans nos 57 communes, vont

contribuer à consolider un grand nombre

d’entreprises fragilisées par la crise, et donc

permettre de sauver des centaines d'emplois

actuellement menacés.

Alors, bien sûr, ces investissements massifs

du Grand Lyon nécessitent une augmentation

des impôts. Mais là encore, quel choix est le

plus courageux : bénéficier des travaux sans

augmenter les impôts, comme le font certaines

communes -laissant faire l’effort aux autres-,

ou assumer la responsabilité d’une mesure,

certes impopulaire, mais porteuse d’effets

significatifs pour l’économie, donc pour nos

habitants ?

Notre Groupe a pris sa part dans les choix

volontaristes du budget 2009 de notre ville,

assortis de mesures de compensations importantes

en direction du plus grand nombre de

San-Priots.

Au travers des décisions budgétaires sur les

tarifs d’activités en direction des familles,

l’équipement complémentaire des écoles, l’aide

supplémentaire au CCAS, l'extension de l'accueil

en centre de loisirs, le soutien maintenu

à la vie associative et aux dispositifs d’emploi

et d’insertion, la volonté clairement affichée

est celle de ne laisser personne sur le bord du

chemin.

Nous aimerions que cette position soit partagée,

en particulier au niveau gouvernemental,

car les communes et les communautés

urbaines, malgré toute leur détermination, ne

peuvent assumer seules une mission d’une

telle ampleur, dans un contexte de crise aussi

grave.

enseMble pour

saint-priest opposition

Les impôts locaux

vont augmenter !

C’est officiel. Martine David l’a annoncé dans le

numéro de décembre du magazine Couleurs.

Lors de la campagne des élections municipales

de mars 2008 vous avez lu l’engagement de

la candidate socialiste sur sa modération fiscale…

Et vous l’avez crue.

On vous explique qu’il s’agit d’une décision du

Grand Lyon ; oubliant au passage que la communauté

urbaine n’est qu’un EPCI, soit une

délégation des maires qui la composent, et qui

n’a pas de pouvoir propre. Ce que l’on ne vous

dit pas, c’est que la population de Saint-Priest

a encore baissé ces dernières années… et ses

ressources avec.

Pourquoi notre ville est-elle si peu attractive ?

Nous en avons parlé pendant la campagne et

proposé des solutions, notamment en termes

d’urbanisme et de mixité insuffisante de notre

population. Les faits nous donnent encore

raison.

Une augmentation des taux donc. Pour quoi

faire ?

"Nous allons mettre en œuvre une politique de

redistribution en direction des secteurs les plus

touchés, pour venir en aide au plus de monde

possible" nous explique Martine David… Au

secours, le clientélisme revient !

Qu’il faille agir, sans aucun doute, mais alors

il faut faire des choix. Lesquels ? On ne le sait

pas. La redistribution aveugle a toujours abouti

à l’appauvrissement du plus grand nombre et

aux conflits catégoriels, chacun réclamant sa

part. En ouvrant la boîte de Pandore, le Maire

socialiste renoue avec une pensée archaïque.

Il est heureux que notre gouvernement ait

davantage de sang-froid et de culture économique.

Imaginez la situation si une autre candidate

socialiste avait dû faire face à la crise

internationale que nous connaissons…

Malheureusement pour Saint-Priest, les socialistes

dirigent toujours notre ville. Les élus de

notre groupe veilleront particulièrement, lors

du vote du budget, à ne pas étouffer les créateurs

de richesse par une pression fiscale

débridée, et à résister à la tentation du "toujours

plus d'impôts" qui a déjà fait tant de

ravages par le passé.

des groupes politiques au conseil

Conformément à l’article L.2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales.

Élus coMMunistes

et rÉpublicains majorité

DU SOCIAL………VITE !

Alors que de nombreux salariés sont contraints

au chômage technique, qu’à cela s’ajoute une

vague de licenciements sans précédent, le

gouvernement se présente comme défenseur

de l’emploi. Or, de nombreuses entreprises

accumulent les bénéfices, leurs travailleurs

sont mis à la porte. Il fait la leçon contre les

parachutes dorés d’où d’énormes dividendes

versés aux actionnaires, mais l’argent continue

de tomber où il y en a à profusion. Il fait de

grandes envolées sur l’efficacité des hôpitaux,

mais leur coupe les crédits. Et toujours rien

pour le pouvoir d’achat, rien pour le relèvement

des salaires, pensions, minima sociaux,

retraites. Les élus de Saint-Priest impliqués

dans la solidarité sociale sont confrontés à

une précarisation qui s’étend à de nombreuses

familles populaires. Au lieu du bouclier protecteur

pour le capital, faisons vivre un bouclier

social, pour l’emploi, le pouvoir d’achat.

Celui-ci doit s’appuyer sur un contrôle citoyen

pour une réorientation de ces énormes sommes

d’argent public en faveur des plus démunis, de

l’intérêt du pays, de sa modernisation. Partout,

créons des cellules d’alertes populaires pour

l’emploi, et pour rediriger l’argent autrement.

Il n’y aura pas de relance efficace sans un relèvement

conséquent des salaires, des retraites,

des prestations sociales, la baisse de la TVA

sur les produits de premières nécessités, les

transports, voire une baisse des prix d’un

certain nombre d’équipements ménagers ou

automobiles.

Certes, la France ne peut s’en sortir seule, elle

doit donc agir pour changer les politiques

européennes, notamment s’émanciper de ce

corset que constitue ce que l’on appelle : le

pacte de stabilité. Il y a urgence, c’est le rassemblement

dans l’action du peuple qui peut

permettre d’obtenir un bouclier social. De ce

point de vue, la réussite de la journée unitaire

du 29 janvier est un acte de salut public

auquel les Elus Communistes et Républicains

de Saint-Priest ont pleinement participé.

Willy Plazzi


municipal de Saint-Priest

la Voix des san-priods

majorité

L’Éducation : un commerce

comme les autres

Comme vous le savez, le gouvernement va

supprimer les 3000 postes destinés aux

RASED.

Ces réseaux d’aide ont pour mission de fournir

des aides spécialisées à des élèves en difficulté

dans les classes ordinaires d’écoles primaires.

Soutien dispensé par des enseignants

spécialisés et formés pour apprendre différemment

aux enfants qui ne comprennent

pas ce que l’enseignant veut leur enseigner,

ou qui ont des troubles du comportement.

Ces 3 000 postes vont être réaffectés pour

remplacer des départs à la retraite et

les RASED remplacés par deux heures de

soutien scolaire individualisé. Il semble que

notre ministre confonde soutien spécialisé et

soutien individualisé.

Malheureusement, l’objectif à peine voilé

est purement et simplement comptable, il

s’agit de suppressions de postes car notre

ministre de l’Éducation met sur les deux

plateaux d’une même balance, instruction et

dette publique. Qui sont ces 200 000 enfants

concernés ? Pourquoi leur sort n’intéresse-t-il

pas nos dirigeants ? Pourquoi les priver de

réussite scolaire ? Parce qu’issus des ghettos

urbains et des régions rurales abandonnées.

Car ce sont bien les élèves et leurs familles

qui sont les premières victimes de cette

politique purement comptable.

L’école n’est pas la cause de tous les échecs

car tous les experts s’accordent sur le fait que

la réussite scolaire dépend des conditions

économiques et sociales des élèves. Pourtant,

si l’école ne trouve pas d’autres solutions,

d’autres modes de fonctionnement pour

assumer sa mission éducative, même auprès

des plus en difficultés, elle sera condamnée

à accentuer les inégalités.

Or, les RASED sont une partie de la réponse

et nous voulons croire, monsieur le ministre,

que vous pensez que tous les élèves ont

encore une chance de réussite à l’école.

Victor HUGO a dit "Ouvrez des écoles, vous

fermerez des prisons".

p.e.r.s.p.e.c.t.i.V.e.

majorité

Plus de logements,

moins d’habitants ?

L’INSEE vient de communiquer les résultats

du nouveau recensement général de la

population française. Pour les villes de la

taille de Saint-Priest les chiffres sont désormais

calculés statistiquement à partir d’un

recensement partiel, chaque année, de 8%

de la population. Ainsi les chiffres publiés

récemment sont réputés calculés en date

du 1er janvier 2006. Pour notre commune,

ils font apparaître une légère baisse de 200

habitants qui, a priori pourrait étonner le

citoyen san-priot. En effet, depuis 1999, date

du dernier recensement, un nombre conséquent

de logements a été construit. Mais un

deuxième phénomène vient contrebalancer

l’avancée de l’urbanisation. Il y a aujourd’hui

en moyenne, dans chaque logement, près

d’un habitant de moins qu’en 1982, année

où la population atteignit son sommet avec

42700 habitants. De plus, près de 400 logements

sont en cours de renouvellement dans

le cadre de l’opération de renouvellement

urbain du centre ville, soit un déficit d’environ

1000 habitants. Au final, la population

san priote n’a guère évolué en nombre depuis

30 ans, mais elle est moins jeune et les

familles sont plus petites.

Le renouvellement urbain et le développement

de nouveaux quartiers, notamment sur

les Hauts de Feuilly, devraient progressivement

inverser la tendance.

Nul doute donc que la mise à jour, désormais

annuelle, de ces chiffres apportera

dans les années qui viennent une nouvelle

dynamique. Nous pourrions ainsi retrouver

assez vite les 42 000 habitants et hisser

Saint-Priest au rang de 4 e ville de l’agglomération

après Lyon, Villeurbanne et

Vénissieux.

Construire une ville équilibrée, dans le cadre

d’une croissance urbaine raisonnable, d’une

égale répartition entre générations, d’une

offre de services cohérente et diversifiée est

bien aussi important que d’accroître le nombre

d’habitants. C’est le cap que nous devons

maintenir pour les années à venir.

Gilbert Veyron

Enquête publique

> Consultation des dossiers au service urbanisme

(2 e étage de l'hôtel de ville)

Projet d'aménagement de la Zone

d'Aménagement Concertée du Triangle

Du 16 février au 20 mars 2009 inclus.

Permanences du commissaire enquêteur (Monsieur

GAS) en mairie les 16/02, 24/02, 4/03, 12/03 et

20/03 de 14h30 à 17h30.

Inscription sur liste électorale

Vous venez d'arriver à Saint-Priest ou vous

avez récemment déménagé à l'intérieur de

la commune ? Pensez à vous inscrire sur la

liste électorale. Vous devez pour cela être de

nationalité française ou ressortissant de l'Union

européenne et avoir 18 ans. Présentez-vous

au service Vie Civile de la mairie muni d'un

justificatif de nationalité française et d'identité

et d'un justificatif de domicile établissant le lien

avec la commune.

Rens. Service vie Civile (04 72 23 48 92

ou 04 72 23 49 55)

Recueil des actes administrat ifs

Les numéros 172 et 173 des recueils portant

sur les actes administratifs de la commune

des mois d'octobre et novembre 2008 sont à

disposition du public. Ils peuvent être consultés

au service documentation de la mairie ainsi

qu'à la médiathèque. Un exemplaire sera remis

gratuitement à toute personne qui en fera la

demande (service de l'Assemblée : 04 72 23 48 22).

Au fil du conseil

> Contournement ferroviaire

Le conseil municipal a approuvé à l'unanimité l'avis

de la commune de Saint-Priest sur l'avant projet de

la partie nord et les études préliminaires de la partie

sud du contournement ferroviaire de l'agglomération

lyonnaise.

> Intercommunalité

Le conseil municipal a approuvé à l'unanimité le

transfert de nouvelles compétences à la Communauté

urbaine de Lyon (espaces cyclables et piétonniers,

plan de mise en accessibilité, évènements nouveaux

d'agglomération).

Prochain conseil municipal : jeudi 26 février à 19h

(séance publique en salle du conseil 1 er étage de l'hôtel de ville).

Retrouvez les comptes-rendus des dernières séances sur le site de la ville

www.ville-saint-priest.fr

33


34

Bloc-notes

prochain couleurs : vendredi 6 mars 2009

Mairie

Place Charles ottina - Tél. 04 72 23 48 48

Du lun. au ven. : 8h15-12h15/13h30-

17h30. Vie civile : idem et sam. 9h-11h30

Pour les pompes funèbres, consultez la liste

affichée sur les panneaux officiels.

BIJ

18, place Ch. ottina - Tél. 04 78 21 93 50

Mar., mer. et ven. : 9h/12h30 et 14h/18h,

jeu. : 9h/12h30, 1er et 3e sam. du mois :

9h/12h30. Accueil groupes sur RDV.

Ciné 89

Place Charles ottina - Tél. 04 72 23 60 40

Programme sur répondeur : 0892 686 812

(0,34 €/min.) - cine89@mairie-saint-priest.fr

Médiathèque

Place Charles ottina - Tél. 04 78 21 79 14

Mar. 10h-12h/14h-19h, mer. & ven. 10h-18h,

sam. 10h-17h. www.bm-saint-priest.fr

Artothèque

Centre culturel Théo Argence au 1er étage

Tél. 04 72 28 41 05

artotheque@mairie-saint-priest.fr

Mar. 14h-18h ; jeu. 11h-17h et sur rendez-vous

les mardis, mercredis et vendredis de 9h à 12h

Permanences mairie

Place Charles ottina

Impôts : les 3e et 4e vendredis du mois

de 9h à 11h

Crématistes : 1er lundi du mois, 15h-17h.

Logement : le mardi, 8h15-12h.

RSI (Régime Social des Indépendants) :

3e mercredi du mois, de 8h30 à 12h sur RDV.

Le PHARE (Pôle de services)

4, rue Marcel Pagnol - tél 04 37 25 29 61

- Permanence retraite CRAM Rhône Alpes :

uniquement sur RDV tous les lundis aprèsmidi,

mercredis et vendredis journée. Pour

prendre rendez-vous, appeler le 04 37 25 29

61 du lundi au vendredi après-midi. Conseiller

retraite : Sylvie Boix 06 80 67 78 49

- CICAs (constitution dossier retraite

complémentaire) : 2e et 4e jeudi du mois

de 13h30 à 16h30

- Permanence du collectif handicapés :

2e mardi du mois 14h-16h

EDF/GDF

Permanence dépannage 24h/24

dépannage urgence Gaz

Tél. 0810 602 020

dépan. urgence électricité

Tél. 0810 333 069

Office public de HLM

Porte des Alpes habitat : 1-5, rue du Mal Koenig - Tél. 04 72 23 31 80

Du lun. au jeu. 8h30-12h/13h30-17h,

vendredi 8h30-12h/13h30-16h

Gare

Allée des Fleurs - Tél. 3635

Médiateurs

4, rue du 8 Mai 1945 - Tél. 04 78 21 93 08

Perm. mar. 16h30-18h30 et présence au

local d’aide aux victimes mar. 14h-16h

Accès au droit, aide aux victimes

Gpe Bellevue, Bât o. Tél. 04 72 28 40 65

Point d’accès au droit : tous les jours 14h-

18h, sans RDV. Aide aux victimes : lun. 9h-

12h, jeu. 14h-18h, ven. 14h-17h, sur RDV.

Conciliateur de justice : 1er et 3e lundi et 2e et

4e mercredi du mois, de 14h à 18h, sur RDV.

Avocats : 2e et 4e vendredi du mois, 9h-12h

sur RDV.

CCAS

Place Ch. ottina - Tél. 0800 50 86 50 (n°vert)

www.ccas-saint-priest.fr

Courriel : contact@ccas-saint-priest.org

Du lun. au ven. 8h45-12h15/13h45-17h30

Sécurité sociale

• CPAM 8, route d'Heyrieux à Saint-Priest

Accueil public du lundi au jeudi, 8h-17h -

Site internet : www.amelie.fr

• Tél. unique : 36 46 (prix d'un appel local

depuis un poste fixe) - infos sur les remboursement,

être mis en relation avec un

conseiller.

• Adresse postale unique :

CPAM de LYON 69907 Lyon cedex 20

Poste de police municipale

ouverture au public du lundi au vendredi :

police municipale : 8h – 12h / 13h30 – 17h30

police administrative : 8h30 – 12h / 13h30 – 17h30

Tél. 04 78 20 00 95

Permanences CAF de Lyon

site internet www.caf.fr

- Centre social de La Carnière

Montée de La Carnière - 04 78 20 61 97

lun 13h30-16h30, mer 8h30-12h, 13h30-16h30

- Centre social de l’Olivier

30, rue Maréchal Leclerc - 04 78 21 55 56

Permanences : ven 8h30-12h, 13h30-16h30

Radio Pluriel (91.5)

15, allée du Parc du Château

BP 106 - 69801 saint-Priest cedex

Tél. 04 78 21 83 49

La Poste

- Place Charles ottina - Tél. 04 72 23 38 50

Lun., mar., mer. et ven. : 9h-18h30. Jeu :

9h-19h30 sauf 2 jeudis / mois : fermé de 11h50

à 14h. Sam. : 9h-12h30

- Bel Air

Du lun au ven : 9h-12h / 15h–17h30 sauf

mercredi après-midi fermé et 2 jeudis /

mois : 9h–11h30 / 15h–17h30

samedi 9h–12h

- Manissieux

Du lun. au ven. : 8h30-12h / 15h-17h sauf

2 jeudis / mois : 8h30-11h30 / 15h-17h

samedi 9h-12h30

Commissariat

Rue Gallavardin - Tél. 04 78 20 20 60

Pour les urgences : 17

Trésorerie principale

Place Ch. ottina - Tél. 04 78 20 08 27

Du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h15, et

de 13h15 à 16h

Centre d'Information et d'Orientation

5 Impasse Jacques Brel

Tél : 04 78 20 89 83 / Fax : 04 78 20 95 94

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de

9h à 12h et de 13h30 à 17h

Eau

Urgence pour les problèmes d’eau, de fuite

ou manque d’eau. Société de distribution

intercommunale : Tél. 0810 814 814

Déchetterie

Rue du Mâconnais - Tél. 04 78 21 07 43

Novembre à mars : lun. au ven. 9h-12h/

14h-17h, sam. 9h-17h, dim. 9h-12h

Avril à octobre : lun. au ven. 8h30-12h/

13h30-18h, sam. 8h30-18h30, dim. 9h-12h

Annexe Poste-Mairie

Rue du 8 Mai 1945

Antenne mairie : Tél. 04 37 25 05 64

Ouverture : 15h-17h30

Antenne Poste : Tél. 04 72 23 60 55

Du lun au ven : 9h-12h / 15h–17h30 sauf

mercredi après-midi fermé et 2 jeudis / mois :

9h–11h30 / 15h–17h30

Infirmières

Association santé Aujourd’hui

9-11, rue Bel-Air - Tél. 04 78 20 90 98

Perm. du lundi au vendredi de 11h30 à 12h

et 18h30-19h, samedi et dimanche sur RDV

Atelier de concertation ORU

Place Ch. ottina (entre Ciné 89 et

Médiathèque) Tél. 04 37 25 54 02

Perm. mar. et jeu., 9h30-12h30 et 14h30-18h.

Pôle emploi

20, rue Bel Air

- AnPE + AssEdIC : 04 72 28 49 31

- Mission locale : 04 72 23 05 06

- d.I.s.P.A : 04 78 21 26 98

- PLIE : 04 78 21 50 18

Cyberbase

36, bd E. herriot - Tél. 04 37 25 88 60

cyberbasesaintpriest@cyber-base.org

Démocratie locale

Le Conseil de Quartier Ménival/La Cordière vous

reçoit lors des perm. tous les 1er lundi du mois

de 18h30 à 19h30 au CS L. Braille. Pendant la

fermeture du CS en raison des travaux, celles-ci

auront lieu à l'annexe du CS L. Braille

Assedic

Bd F. Reymond - numéro unique : 3949 (0.11 €/

appel) - www.assedic.fr - Lun et mar de 8h15-16h,

le mer de 8h15 à 12h et de 13h15 à 16h, le jeu de

8h15 à 12h30, et le ven de 8h15 à 12h.

Marchés

• Mardi et dimanche 6h-13h :

pl R. Salengro et rue du Dr Gallavardin

• Jeudi 6h-13h : rue Louis Braille

• Ven 6h-13h : Pl F. Buisson et Cité Berliet, 6e rue

• Mercredi 6h-13h et vendredi 16h-18h :

place Honoré de Balzac - Manissieux

• Samedi 6h-12h30 : pl. J.-Jaurès (côté Diderot)

Vaccinations gratuites

Pour les enfants de plus de 6 ans, les ados et

les adultes le 1er mardi du mois de 17h à 19h à

l'école J. Jaurès, av. Jean Jaurès (apporter carnet

de vaccination). Rens. Cdhs 04 72 50 08 68

Besoin d'un médecin le soir ou le WE ?

Les médecins généralistes de saint-Priest

assurent les gardes en collaboration avec ceux de

Vénissieux. Maison médicale de garde : 17, pl de la

Paix à Venissieux. Tél. oblig. avant consultation :

04 72 33 00 33. Lun.-ven. : 20 h-00 h, sam.

12 h-00 h, dim. et jours fériés : 10 h-00 h

sos médecin : 08 20 33 24 24 ou

04 78 83 51 51 (N°local) sosmedecinslyon@free.fr

Pharmacies de garde

• Le 8 février - Pharmacie Du Soleil

1 place de l'Anc. Mairie – 04 78 20 22 42

• Le 15 février - Pharmacie Du Château

60 rue Henri Maréchal – 04 78 20 22 31

• Le 22 février - Pharmacie Saint-Damien

6 place Jean Moulin – 04 78 21 11 89

• Le 1 er mars - Pharmacie Jaillot

52 rue Jules Verne – 04 78 90 50 48

• Le 8 mars - Pharmacie Laleix

Centre commercial Auchan – 04 72 37 02 31


petites Annonces

[ Emploi ]

> dame fait ménage, cuisine, repassage, tps

plein, ou divers trav. maison, jardinage.

& 06 34 70 86 09

> Assistante maternelle agréée garde bb à

plein tps, sect La Fouillouse.

& 04 78 21 17 39

> Institutrice retraitée donne cours soutien,

primaire. & 04 78 20 16 33

> JF avec expér. cherche hres ménage.

& 06 61 46 65 80

> J fille sérieuse avec expér 17 ans, donne

cours soutien, maths, français

& 06 19 71 48 67

> JF titulaire d'une maîtrise d'espagnole

bilingue, donne cours d'espagnol tt niv,

15 €/hre. & 06 82 62 18 28

> stages intensifs de remise à niveau,

brevet, BAC S et ST2S, préparation accélérée

aux concours paramédicaux et sociaux

du 9 au 14 février ou du 16 au 21 février

2009, préparation au concours d'ATSEM en

cours du soir en juin 2009

& 04 78 64 89 85

> TT trav aménagement et déco intérieur

plantation, taille gazon, peinture, tapisserie.

& 06 99 03 22 71

> BAC + 5 donne cours de maths, physique et

chimie, tt niv. & 06 25 28 77 65

> nounou sérieuse et expérimentée

garde enfts mercredi, soir, week end et vac

scolaires.

& 06 65 41 37 47 / 06 13 15 36 20

> Assistante maternelle agréée depuis 5 ans

école François Mansart cherche bb 1 ans,

enft 3 ans. & 06 11 16 78 25

> dame 42 ans, sérieuse, motivée, expérimentée,

cherche 2 à 4 h de ménage lundi ou

mardi. & 06 64 25 74 89

> Assistante maternelle agréée cherche

enfants à garder, sect Porte Joie.

& 06 23 20 45 44

> Assistante maternelle agréée, garde

enfant, 2 ans, plein temps, sect. J. Ferry/

Village. & 04 27 89 14 99 / 06 11 86 28 30

> Auxiliaire de vie cherche personne âgée

pour garde ou ménage, semaine ou week

end. & 06 03 10 16 53

> dame sérieuse réf. garde à domicile pers.

âgée dépendante (Alzheimer), CESU

& 04 78 21 47 53 / 06 73 96 12 32

> Cherche femme sérieuse pour garder enfts

4 et 7 ans, sect. E. Herriot.

& 06 98 50 12 42

> JF Fac de math,donne cours math, tt niv,

expér. garantie. & 06 77 89 71 42

> Femme de ménage expér. et sérieuse

cherche ménage ou repassage ou autre.

& 04 72 28 00 61

> dame fait 4 ou 6 h de ménage

chez part. ou aide à dom chez pers âgée,

chèque emploi service, libre de suite, pas

sérieux s'abstenir, 9 à 10 €/heure du mardi,

mercredi, vend, samedi et dimanche.

& 04 78 20 08 84 / 06 81 44 06 81

> Assistante maternelle agréée garde enfant

ou bb à domicile ou chez elle.

& 04 72 23 00 58

> Assistante maternelle agréée, 16 ans exper.,

garde enfant, sect. Vigny, école J. Jaurès.

& 04 78 21 45 08

> Jeune femme cherche à faire heures de

ménage ou courses aux personnes.

& 06 15 43 91 97

> Cherche à faire des heures de ménage,

chez particulier, déclaré. & 06 31 84 43 60

> dame fait ménage chez particulier ou

personne âgée, chèque emploi service, 10 €/

hre, du lundi au vendredi. & 06 46 26 49 98

> JF sérieuse motivée avec expér, habitant

St-Priest, cherche ménage, repassage chez

particulier ou aide à domicile, garde enft,

libre de suite. & 06 80 73 79 81

[ Immobilier ]

> Part vend st-Priest, F5, 105 m 2 env,

parfait état, 4 ch, salon, s à m, cuis équip,

1 sdb équip, 1 s d'O avec douche, nbx rangements,

wc, balcon, cave, rés fermée, sécurisée,

proximité collèges, lycées, commerces,

expo SE, libre de suite, à voir absol.

Px : 180 K€. & 06 85 90 69 13

> Manissieux maison 150 m 2 , terr 800 m 2 ,

piscine, 4 ch, très agréable. Px : 480 K€.

& 06 20 81 35 73

> Vds T3 69 m 2 , balcon 28 m 2 , quartier Haut

de Feuilly, cuis équip rouge rustique, 2 stationnements,

garage fermé ss sol, 2 e étage.

Px : 240 K€. & 06 22 81 38 31

> Vds T4, 80 m 2 , rés. Les Longes, 1 er étage,

expo E/O, cuis & sdb équip, tbé.

Px : 178 K€. & 06 09 57 16 19

> La Fouillouse particulier vd beau terrain

701 m 2 , SHON 155 m 2 viab. Px : 168 K€.

& 06 76 77 47 82

> Vds maison T5, tbé, expo E/so, belles terrasses

sur gd jardin, rés fermée avec tennis,

cuis équip, 4 ch, 2 sdb, garage, abri jardin à

Serezin du Rhône. & 04 37 65 94 61

> urgent cherche location sur st-Priest,

Mions ou environ, maison 4 ch, avant fin

juin 09. & 04 78 21 34 50

> Vds maison indi, st-Priest Revaison, an

89, cuis équip, chauff gaz, cheminée, terr

380 m 2 . Px : 298 K€. & 06 23 45 40 00

> Vds T4 67 m 2 , Les ormes, cuis & sdb

équip, radiateurs neufs, clim, 2 ch, avec placard.

Px : 135 K€. & 06 70 83 17 00

> Vds appart F4, tbé, Les ormes,

rés. arborée, cloturée, dble vitr. Px : 144 K€.

& 06 64 73 07 23

> Vds T6, 110 m 2 , 4 ch, cuis équip, parking,

cave, 1 er ét, Centre St-Priest. Px : 225 K€.

& 06 34 23 30 49

> Vds F4 saythe, 3 ch, cuis équip, balcons

fermés, SO, park, poss garage. Px : 152 K€.

& 06 78 98 19 33

35


36

[ Immobilier ]

> Vds appart F5 de 100 m 2 , refait à neuf ds

copro fermée, avec esp. verts Les Cerisioz,

cuis équip, sal et sal à manger séparés,

4 ch, sdb et salle d'O. Px : 160 K€.

& 06 30 85 66 38 / 06 70 17 25 87

> Cherche location studio ou T1, 30/35 m 2 ,

quartier Village et environs. & 06 08 65 66 73

> Vds garage équipé électricité, rés. Les

Longes, libre 01/03/09, vds F5 ds rés calme,

arborée et sécurisée, 3 ch, gde cuis, séjour

dble, cellier, buanderie, balcon, ent équipé

d'ouvrants neufs, dble vitr. Px : 178 K€.

& 06 70 38 80 34

> Vds garage st-Priest Village rue Ravat,

fermé en s/sol de copro, accès sécurisé,

télécommande. & 06 62 81 15 87

> urgent vds superbe T5 st-Priest Centre

ville, proche tram, écoles, 99 m 2 , expo S/O,

refait à neuf, cuis & sdb équip, 4 ch, nbx

placards, 3 balcons, dble vitrage, volets

électriques, superbe vue SO. Px : 181 K€.

& 04 78 21 10 94 / 06 29 51 00 03

> Vds manissieux T5, 96 m 2 , cuis équip,

4 ch, parking privé, rés. fermée, cave 15 m 2 .

Px : 180 K€. & 06 88 74 83 20

> Vds T2 proche commerces, 51 m 2 , parking

privatif, cave, refait à neuf, cuis laissée.

& 06 67 11 46 95

> Vds appart, 70 m 2 , 2 ch, dble vitr, tbé,

4 e ét, Bellevue Centre. Px : 130 K€.

& 06 73 73 49 28

> Vds beau T5, 93 m 2 avec loggia dans rés.

fermée, calme, bien exposé, chauf indiv au

gaz, dble vitrage, carrelé, cuis équip chêne

laqué, nbx rangts, parkings libres, poss

garage, proche école, bus, tram, commerces.

Px : 173 K€.

& 04 78 21 20 50 / 06 88 51 57 23

> Propose colocation meublée pour 3 personnes

ds grd T5 à Ménival, chauffage, eau,

gardien parking fermé, proche tram, commerces,

tennis. Loyer : 380 €.

& 04 74 28 80 67 / 06 65 74 53 55

> Cherche colocataire dans très belle villa,

tt confort, jardin, terrasse, barbecue,

St-priest, bus devant maison, 100 m tram.

Px : 350 €. & 04 78 21 47 97

> Vds T5 Rillieux 86 m 2 , 3 ch, s à m, salon,

cuis & sdb équip, cellier, cave, parking. Px :

142 K€. & 04 72 09 63 90 / 06 15 45 36 80

> Part. loue studio + loggia, confort, vue sur

mer, 50 m plage, aux Sablette (Var), prox. tt

comm. & 06 60 10 79 64

> Loue Agay st-Raphaël, T2, 40 m 2 , balcon,

prox mer, commerces, gare, tte période.

& 06 73 79 62 53

> Loue Grande Motte, studio cab, équip, 4

personnes, prox comm, plage, tte période.

& 04 78 21 66 31

> 07 Vallon Pt d'Arc, loue maison, pl pied,

T2/T3, rivière canoé, sem., we.

& 06 86 40 06 53

[ Auto-Moto ]

> Vds Ford Fiesta, 1.2 L, studio, ess, mod

99, noire, DA, CT ok, VE, 125 000 km.

Px : 2900 €. & 04 78 21 17 45

> Retraité vd beau mobil home, 7 m,

tt confort, 4 couchages, Avias. Px : 2900 €.

& 06 10 41 74 91

> Vds Clio 1.5 dCI, Privilège, 106 500 km,

tt option, CT ok, moteur neuf.

Px argus : 6700 €. & 06 87 45 64 22

> Part vend Twingo, 1.2, pack 07, 2000, CT

ok, 72 000 km. Px : 2600 €.

& 06 69 91 77 32

> Vds 2 roues complètes pneu neige,

Michelin 155/70R1375 Q, XM+S Alpin, usure

15 %, adapt Clio 01. Px : 40 €.

& 04 78 20 93 21

> Vds chaînes neige servi une fois,

175/80R13 ou 18565R14, Focus. Px : 20 €.

& 06 68 34 41 59

> Vds Megane break, 1.9 dTI, RXE, 2000,

160000 km, CT ok, attelage. Px : 3500 € à

déb. & 06 77 76 64 17

> Retraité vd scenic RXE, 1.9 dCI, tt option,

146 000 km, entretien Renault.

Px : 5300 €. & 06 42 81 08 64

> Vds Clio 2 RXT, 1.9d, mil 2000, 5 p, bleu

méthyl, 82 000 km.

Px : 4800 €. & 04 78 21 32 31

> Vds 4 pneus neige uniroyal 185/65R14,

très peu servi. Px : 80 €. & 04 78 90 71 45

> Vds 4 jantes Mercedes 220 d, 15 ".

Px : 40 €. & 04 78 21 29 70

> 2 roues pneus neige 185/65R15 + jantes

5.5x15, 4x108, tbé. Px : 100 €.

& 04 78 20 05 81

> Vds scooter 50 cc Yamaha, an 2007,

10 000 km, noir. Px : 1000 €.

& 06 67 82 84 31

> Vds 2 roues neige Michelin, bon état pour

Saxo, 106, 165 70 13. Px : 60 €.

& 04 27 89 63 07

> Vds scenic RXE, 1.9 dCI, 1999, 5 cv,

270 km, CT ok, nbs options. Px : 2500 €,

Laguna D, an 95. Px : 1 000 €.

& 06 10 57 06 92

> Vds pneus 2 Michelin Energy, bon état,

175x80x14, 88T. Px : 50 € les 2.

& 04 78 21 55 30

> Vds 2 roues équipées pneu neige

155/70R13 Peugeot 306. Px : 90 €.

& 04 78 40 21 25

> Vds pour pièces Ford Fiesta, 1996, ess.

Px à deb. & 06 13 88 13 50

> Vds barres de toit pour Renault Kangoo,

tbé. Px : 50 €. & 04 78 21 66 31

> Vds super 5 five, 1991, 114000 km, 1 ère

main, excel état, CT ok. Px : 500 €.

& 06 82 51 25 67

> Vds Peugeot 207 sport, 2006, 31 650 km,

cause achat 308, libre 15/03/09.

Px : 10 500 €. & 06 19 63 66 89

> Vds Punto, 96, Vds lot de vêt femme

42/44. Px : 20 € lot, vêts garçon, ado.

Px : lot 20 €. Px : 06 11 83 29 94

[ D i v e r s ]

> Vds cuisinière alu, plaque gaz, four électr,

utilis 1 an 1/2. Px : 200 € à déb.

& 06 85 01 18 57

> Vds nbs appareils ménagers électriques

trancheuse à jambon, barbecue, autocuiseur,

tourtière, accessoires Kenwood, etc,

vêtements de femme taille 46, chaussure

pointure 40, armoire de rangements servant

de table de travail, surjeteuse Singer

"Ultralock". & 04 78 20 86 91

> Vds cause dble emploi radiateur pure line

1500 W. Px : 89 €, lecteur DVD Samsung.

Px : 59 €. & 04 78 20 11 18

> Vds appareil musculation. Px : 80 €, cafetières.

Px : 10 €, nintendo + play 1, jeux.

Px : 15 € les 2, four neuf. Px : 40 €.

& 06 62 94 17 12

> Vds escalier métal h 3.50 m, anti glis,

10 marches lar 0.25, long 0.80. Px à déb.

& 04 78 20 05 90

> Vds living chêne massif, très bon état.

Px : 390 €. & 04 78 20 86 61

> Vds sèche-linge Candy, bon état.

Px : 80 €, lit bb à barreaux. Px : 20 €.

& 04 78 20 23 82

> Vds ch à coucher en rotin tressé, lit 140,

armoire, chevet, miroir, commode.

Px : 1000 €. & 04 78 21 30 88

> Famille agréée accueille personne âgée

pour court ou moyen séjour.

& 04 78 20 92 83

> Vds ch (fab. française) composée d'un lit

en 90, surélevé sur tiroirs et rangements,

armoire 2 ptes et tiroir, style yachting en

très bon état, photo courriel sur demande.

Px à déb. & 06 64 36 64 80

> Vds poussette dble, achetée 150 €,

vendue 80 €, lit barreaux 60x120. Px : 30 €,

matelas. Px : 15 €, vêtements garçon 0-24

mois, maison à balle pour BB. Px : 10 €,

gros bateau gonflable, 5/6 places. Px : 40 €,

vélo demi course peu servi. Px : 50 €.

& 06 62 76 56 49 / 06 63 89 52 46

> Vds chaussures cuir, bottes jamais portées.

Px : 50 €. & 06 75 53 46 50

> Vds ch à coucher complète, lit 140,

armoire, chevet, ronce de noyer, sommier.

Px : 300 €, sommier sur pied, matelas

190x90, neuf. Px : 150 €. & 04 78 40 42 29

> Vds collection cassettes vidéo/audio.

& 06 35 36 74 06

> Recherche tuile ste Foy Rhodanienne pour

évacuation VMC. & 09 52 46 13 50

> Vds lustre bronze, 5 branches. Px : 25 €,

miroir sdb avec applique, étagères en verre.

& 04 78 20 60 51

> Vds meuble à chaussures en pin massif

clair, pro 32 cm, haut 98 cm, larg 73 cm.

Px : 60 €. & 04 78 20 62 07

> Vds table et 4 fauteuils en osier, tbé.

Px : 180 €, TV 52 cm, lecteur DVD, meuble

TV, machine à coudre. Px : 60 €, 2 bouteilles

gaz 13 kg. Px : 12 € pièce, violon, accessoires.

Px : 90 €, tourne disque, radio, HP.

Px : 30 €. & 04 78 21 68 65

> Vds TV, 82 cm, pas écran plat.

Px : 200 €, vélo elliptique. Px : 80 € à déb.

& 06 64 12 63 34

> Vds table basse salon, bois sculpté berbère

+ 4 tabourets, importée Algérie, artisanat

d'art. Px : 900 €. & 04 78 40 21 25

> Vds canapé 3 places en cuir rose, fauteuil

assorti en tbé, aucune éraflure, cause

dble emploi. A saisir. Px : 200 €, cause

déménagement, vd salle à manger merisier,

fabrication française, état comme neuf style

régence, 1 buffet, 1 table ronde

(2 rallonges), 4 chaises, 1 meuble tv,

1 meuble hifi, 1 table basse. Px : 1000 €.

& 04 78 21 29 89

> Croque monsieur 3 en 1, téléphone portable

Ericsson, lecteur dvd, transat bb, bain.

& 06 63 57 46 04

> Vds machine à coudre indus, Pfaff, bon

état. & 04 78 21 06 70

> Vds robe de mariée "sissi" satinée avec

manches dentelées, voile inclus. Px : 200 €

à déb. et propose coiffure mariée, invitée,

maquillage, épilation. & 06 23 21 63 79

> Vds fauteuil foulant manuel, tbé.

Px : 200 €. & 04 72 50 30 08

> Vds télé 36 cm, grise, meuble tv, marron,

neuf. Px : 70 €. & 04 78 21 11 49

> Vds play station 2 avec 2 manettes, carte

mémoire. Px : 90 €. & 04 78 20 00 05

> Vds meuble pour ordinateur légèrement

voilé côté gauche. Px à déb.

& 04 27 89 32 03

> Vds cuisinière bois/charbon blanche

"Francobelge" avec tuyaux. Px : 450 €.

& 04 72 28 02 45

> Vds sommier à lattes avec pieds 90x200.

Px : 30 €, neuf + Mercedès 240 D, 1978. Px

à déb. & 06 86 59 53 13

> Vds bas prix living, table s à manger, 6

chaises, commode 4 tiroirs, gde armoire.

& 06 70 38 80 34

> Cède abonnement piscine du Clairon,

10 entrées pour 20 €. & 06 60 85 72 85

> Vds cafetière senséo. Px : 20 €, new rock

boot, chaussures T42. & 06 50 44 20 62


[ D i v e r s ]

> Vds fauteuil cuir noir massant.

Px : 400 €. & 06 77 63 51 17

> Vds lampadaire hallogène noir. Px : 30 €,

lit bb, barreaux, bois. Px : 15 €, chaîne hifi,

platine cd, cais. Px : 50 €. & 04 78 20 91 34

> Vds 2 cuves PVC pour fuel, équipées,

2000 litres chacune, état neuf. Px : 175 €

piece. & 06 64 23 49 12

> Vds table ronde avec 2 rallonges,

6 chaises, merisier. Px : 500 €, canapé

d'angle tissu, 6 places. Px : 300 €, table

basse 2 plateaux en verre. Px : 200 €.

& 04 72 28 82 80

> Vds table en acier et verre épais,

4 chaises. Px : 100 €. & 06 67 36 99 06

> Recherche 5 m 3 terre végétale et 1 m 3

fumier de cheval. & 06 34 46 38 34

> Vds baladeur MP4, neuf, samsung s3,

avec chargeur et cable USB. Px : 70 €.

& 04 78 21 30 89

> Vds blouson cuir noir, Taille M, Chevignon,

bon état. & 06 66 88 98 22

> Vds robe de mariée bustier écru.

Px à déb. & 06 81 81 81 67

> Vds poussette convertible Graco, accessoires,

cosy, tbé. Px : 150 €.

& 06 26 42 23 78

> Vds salon en cuir/bois couleur miel, état

correct, canapé 3 pl + 2 fauteuils 1 pl.

Px : 700 €. & 04 78 20 06 47

> Vds ch à coucher en chêne massif, lit 140,

sommier lattes réglable, 2 chevet, 1 lampe,

armoire 3 ptes. Px : 500 €.

& 04 78 21 66 79

> Vds sac Longchamp marron, porté main.

Px : 80 €, briquet Dupont, pl. or. Px : 80 €.

& 06 08 57 72 88

> Vds lit 90, 3 tiroirs, bureau enft.

Px : 90 €. & 06 62 36 35 96

> Vds 78 m 2 de carrelage ext. gris, 20 m 2

beige en grès, 60 m 2 brique. Px : 4 €/m 2 .

& 06 03 70 70 42

RAPPEL : pour que vos petites

annonces paraissent dans

“Couleurs”, elles doivent

nous parvenir entre le 1 er

vendredi et le 15 du mois en

cours (ex. : au plus tard le 15

janvier pour une parution en

février). nous les intégrons

selon la place disponible,

par ordre d’arrivée, avec

en priorité les annonces :

Emploi, Immobilier, Automoto

et enfin divers. nous

ne gardons pas les annonces

d’un mois sur l’autre ; si

vous ne voyez pas votre

annonce, renvoyez-la nous

par courrier ou par courriel

à : communication@mairiesaint-priest.fr

en n'oubliant

pas de mentionner vos nom et

adresse. AuCunE AnnonCE nE

sERA PRIsE PAR TELEPhonE.

nous ne diffusons pas les

annonces de rencontre, de

vente de portables et de

vente d’animaux.

More magazines by this user
Similar magazines