sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

126

International et l’O.N.U. en ont rendu compte. A noter que de nombreux Rana-

Shamsher (e) occupent également des hauts commandements dans la police.

HAUTES CASTES DANS LA POLITIQUE

Les deux hautes castes sont, tout à la fois alliées et concurrentes. Ce qu’on lit dans le

Mahabarata sur la lutte qui a opposé les brahmanes et les Chétri se retrouve encore dans

la vie sociale, économique et politique d’aujourd’hui.

Ces deux hautes castes sont, non seulement toujours présentes dans la politique, mais ce

sont elles qui donnent le plus grand nombre de leaders aux formations politiques. Les

noms de Koïrala, Thapa, Battaraï, Paudel... se retrouvent à la tête de tous les partis

politiques. L’assujettissement au religieux des Tribaux-Indigenous, des membres des

basses castes, leur totale absence de culture et de maturité politique, les place sous la

coupe des prêtres-Bahuns.

Le chef du parti communiste maoïste, Pushpa Kamal Dahal et son second Baburam

Battaraï sont eux-mêmes des Bahuns, mais eux se sont élevés contre les personnes de

leur caste, ils ont fait la guerre pendant dix ans contre leurs forces de l’ordre. Le fait que

de nombreux gens de caste se retrouvent dans les rangs des maoïstes s’explique parce

que dans un récent passé seuls les gens de castes, fréquentaient l’école, ont appris

suffisamment d’anglais pour être capables de lire les textes des écrivains

révolutionnaires : Marx, Lénine, Mao Zedong. On entend parfois des Népalais et des

Occidentaux qui sont dans le business affirmer :

Le parti maoïste est comme les autres, il est dirigé par des gens des hautes castes qui ne sont là que

pour accéder au pouvoir.

Effectivement on retrouve à la tête de ce parti quelques gens de haute caste mais d’une

part ils sont en petit nombre alors que dans les autres partis ils occupent toutes les

places, d’autre part ces gens des hautes castes étaient sur le terrain pendant la guerre et

leur tête était mise à prix : 5 millions de roupies pour le leader Prachanda, 3 millions

pour les seconds. Des sommes énormes !

126

More magazines by this user
Similar magazines