sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Nous aspirons tous au bonheur... mais il faut cesser de le chercher à l’extérieur de nous... La

solution est dans une approche à la fois plus méditative et plus altruiste...

Rangez vos fusils maoïstes, méditez, rentrez en vous-même et cessez de vous plaindre.

Quant à la misère de vos familles, à vos morts prématurées, à vos souffrances, elles vont

être résolues par l’altruisme bouddhique. Vous avez de la chance, bénéficiant d’une

espérance de vie courte d’être plus près du nirvana grand vide que les Occidentaux.

Le prêtre du moyen âge devait être guérisseur, il devait réciter des prières sur des plaies,

le Bahuns-prêtre est aussi médecin. Une Newar :

Mon fils est malade, je l’accompagne au Bahuns.

Les Lumières ont éclairé les intellectuels français : les hommes possèdent les mêmes

droits. Ces intellectuels français ont transmis au peuple. Il n’y a pas eu de Lumières

133

népalaises. L’éducateur était homme de caste qui défendait le système des castes. Le

Dalit était né Dalit et il était condamné à rester Dalit. C’est cette terrible condamnation

qui a conduit des intouchables et des tribaux à devenir catholiques. D’autres, englobant

le problème des castes dans le problème général de la société, à devenir maoïstes. Ce

faisant ils tentaient d’échapper à leur destin.

Quelles attitudes ont les deux principaux clergés face aux différentes politiques et

religions présentes au Népal ? On peut admettre que majoritairement :

- l’aristocratie Bahuns s’est jointe (ou a été le support des) aux partis Pancha., royalistes,

ou Népali Congres –même si de nombreux jeunes Bahuns ont rejoint un des deux partis

communistes : U.M.L. ou maoïste- Nombreux parmi eux sont ceux qui l’ont fait par

conviction, par idéalisme ou par générosité, parce qu’ils désiraient sincèrement voir

changer la société. Certains d’entre-eux doivent pouvoir être comparés à ceux de nos

intellectuels et artistes français qui, après la Libération, ont adhéré au parti communiste.

- le parti U.M.L. Union Marxist Leninist, est, malgré son nom, l’avenir le confirmera, le

quotidien le démontre tous les jours, un parti de centre. Il est plus réformiste que

révolutionnaire bien qu’il ait réuni des opposants à l’ancien régime. Et c’est pourquoi un

nombre non négligeable de Chétri a rejoint ce parti. Et c’est pourquoi aussi, remarque

133

More magazines by this user
Similar magazines