sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Impéritie des gouvernants, laxisme de politiciens soumis aux financiers ! Années

2008 et suivantes, dans la cuvette de Katmandu, des immeubles en copropriété de plus

de 8 étages se dressent (un groupe a plus de 17 étages), des lotissements s’étendent :

141

Promoteurs, prêts ? Partez ! Air connu ! Mais comment ces bâtiments seront-ils

alimentés en eau ?

POLLUTIONS

La pollution par le gaz d’échappement des véhicules est facile à résoudre. Il faut

contraindre le lobby des transporteurs à tenir compte des textes législatifs et obliger la

police à appliquer ces textes. La pollution par les détritus pose un problème qui semble

plus difficile à résoudre. La quantité des détritus est proportionnelle à la richesse et au

nombre d’habitants. Le riche pollue plus que le pauvre : il achète plus, consomme plus,

rejette plus. Le pauvre qui n’a rien chez lui, qui vit de dal baht, qui change de vêtements

tous les ans, pollue peu.

Dans les campagnes il y a peu de détritus mais personne n’a appris aux habitants à les

stocker en des lieux propices et sacrifiés. Chacun déverse ses saletés devant chez lui. Là

où il est. A Katmandu et dans sa cuvette, il y a de plus en plus de personnes riches, il y a

donc de plus en plus de détritus, et c’est pourquoi tout est visible : mini-dépôts d’ordures

ponctuels, dépôts éparpillés, dépôts en tas himalayens. Une caractéristique commune :

tous sont disposés anarchiquement ce qui dénote une absence de décision des

administrateurs d’une commune. Motifs divers :

Cela a toujours été.

Nous n’avons pas les moyens.

On faisait ramasser les ordures mais personne ne payait.

On voit parfois une concentration en un lieu précis de détritus qui attendent le passage –

hebdomadaire quand tout va bien- du camion qui les transportera à une décharge. Une

semaine sous le soleil de mai, c’est sérieux !

Les habitants d’un quartier manifestent quelquefois, en vain. Seuls les poulbots

apprécient, ils y prélèvent leur nourriture ! On a surpris un de nos enfants jouer avec une

aiguille de seringue sortie d’un tas d’ordures jetée par une clinique !

141

More magazines by this user
Similar magazines