sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

notamment de pétrole (mot qui, au Népal, désigne l’essence)... La presse indienne ne cacha guère que

cette mesure arbitraire était en quelque sorte une leçon donnée au petit royaume himalayen qui

s’était permis... d’acheter du matériel de guerre à la Chine... Il s’était agi de la fourniture de

quelques canons anti-aériens et de mitrailleuses légères. Ce blocus dura 13 mois !

Juin 2010. Il est question d’un retour au gouvernement des maoïstes népalais, en Inde,

dans la province de Meghalaya des Népalais sont assassinés. Les journaux parlent de :

- Recent atrocities.

Vive l’Inde plus grand pays démocratique de la Terre.

L’Inde écrase aussi le Népal de son poids diplomatique. Le Népal est un tout petit pays,

qu’est-il sur l’échiquier de l’O.N.U. ? L’Inde est un pays puissant, alors courbent la tête

les pays Occidentaux quand il est question du Népal et que l’Inde a parlé.

L’Inde dicte, pauvre Népal vassalisé :

- des auteurs parlent de :

Main mise de l’Inde sur les politiciens népalais.

- on apprend que :

- Des Népalais vont demander assistance aux juristes indiens pour rédiger des textes.

- Les militaires indiens participent à l’organisation de l’armée népalaise. Lorsque la Royal Népal

Army s’organise, ce sont des conseillers militaires indiens qui les assistent. Ce qui éveille la colère

des Népalais.

- les Indiens mettent en place ou défont des monarques népalais :

- le roi Tribhuwan en 1950.

164

Le roi Tribhuwan se réfugie à l’Ambassade de l’Inde. L’armée indienne le transporte en Inde avec

deux de ses femmes.

- le roi Birendra ne veut pas que les militaires népalais combattent les maoïstes. Il dit

que le problème maoïste n’est pas un problème de frontière, que c’est un problème

interne au Népal et que cette lutte est donc de l’unique ressort de la police népalaise. De

Lokendra Bahadur Chand, Premier ministre :

The king Birendra never wanted to use the Royal Nepal army against the Maoïstes, and was keen to

find a peaceful solution to his issue.

Phuspa Kamal Dahal-Prachanda:

In fact, king Birendra was very concerned about the development after the initiation of the People’s

war. He was interesed in knowing more about us… I don’t known what was in his mind but is

seemed to me that he was positive to wards our movement.

164

More magazines by this user
Similar magazines