sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

propagande. Cette Intelligence utilisait les moyens que l’on sait pour influencer des

175

contestataires en mal de contestation des pays occidentaux. Ces gentils brailleurs, ces

ridicules poseurs de pancartes au pied des sommets himalayens vont se calmer quand ils

vont observer la montée en puissance économique de la Chine.

Le Népal reste donc (2010) dans la zone d’influence –euphémisme- de l’Inde. Le Népal

peut-il un jour tomber dans la zone d’influence chinoise ? La grande majorité des

Népalais, sauf ceux du Madesh, le souhaite qui haïssent les Indiens, qui voient que grâce

aux Chinois le Tibet a secoué ses structures médiévales, a rejeté l’inertie dans laquelle le

plongeait la détestable politique de frontières fermées que pratiquaient ses dirigeants, le

régime théocratique et féodal du Dalaï Lama avant que ce dernier ne change lui aussi de

vêtements. Les Népalais envient les travaux que les Chinois ont réalisés dans ce pays. Un

sardar de retour de Lhassa :

Lhassa, de larges avenues, des beaux immeubles !

Les Népalais voient aussi dans la Chine le pays qui a la croissance économique la plus

forte, le pays qui suit un chemin qui va le conduire à devenir économiquement le

premier pays du monde. Pour les Népalais, la Chine est le pays qui a gagné la guerre

économique contre l’Occident, contre le capitalisme occidental, japonais, indien Et qui

se dresse contre la domination de ce monde occidental qu’ils aiment peu.

Les Népalais de tous les partis se plient aux demandes chinoises. Ils ferment, aux

Tibétains qui tentent d’émigrer au Népal ou à Daramsala, le chemin du col Niangpala.

Ils suppriment l’autorisation accordée aux bouddhistes Gélugpa (dont le chef est le

Dalaï Lama) d’avoir un bureau à Katmandu. Ils matraquent les Népalais –financés par

qui ?- qui manifestent dans les rues de Katmandu pour un Tibet libre...

Quelle est la position des partis politiques népalais vis à vis de la Chine ?

- Le parti Népali Congress n’est pas hostile à un rapprochement économique avec ce

pays mais il reste fermement pro-indien.

- Le parti U.M.L. est favorable à des relations commerciales avec la Chine. D’une part

elles permettent de diminuer les trop fortes contraintes imposées au Népal par l’Inde,

175

More magazines by this user
Similar magazines