sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

les riches, les notables, les banquiers, les usuriers de régions. Ce sont ces derniers qui

fuyaient. Mais la presse kathmandouite puis la presse occidentale a fait croire que

c’étaient les paysans qui abandonnaient leurs terres et leur maison !

225

Les opérations Kilo Sierra sont suivies de grandes offensives lancées par les maoïstes.

Les plus connues se déroulent à Mahatgaon dans le district de Rukum. Sept policiers

sont tués, un superintendant est fait prisonnier. Au cours de cette opération les maoïstes

saisissent des armes, 27 fusils et des munitions.

- 2000. En juin, de nuit, profitant d’une pluie de mousson, les maoïstes encerclent le

poste de police de Panchkate qui est situé dans le district de Jajarkot. Cet important poste

est occupé par 53 policiers. 12 policiers (2 dans une embuscade tendue à des policiers

arrivant en renfort.), 7 civils, 2 cadres maoïstes sont tués. Cette opération durement

ressentie par la police est considérée comme une grande victoire par les maoïstes.

Au milieu de l’année les maoïstes lancent, contre les forces gouvernementales,

l’opération Special Shock Campaign. Les attaques contre les postes de police se

généralisent. Le mot d’ordre est :

Widen the ambit of their military operation.

C’est dans ce cadre que le 23 août les maoïstes attaquent le poste de police à Dhawadi

dans le district de Nawal Paraisi (sud de Pokhara). Les maoïstes saisissent un grand

nombre de fusils et de munitions. Le 23 septembre a lieu une très forte opération, les

maoïstes attaquent le quartier général de la police de Dunaï (bien connu des trekkeurs

qui vont dans le Dolpo.). 14 policiers sont tués, 12 sont blessés. Les maoïstes libèrent

des prisonniers. Dans leurs opérations les maoïstes détruisent des ouvrages d’art, des

ponts stratégiques, des bâtiments, des dossiers d’archives dans certaines administrations.

Destructions qui leur seront souvent reprochées par des Népalais (et des Occidentaux

dont moi-même) ne comprenant pas leur nécessité. Ils dévalisent aussi des banques, ainsi

ils prennent six millions de roupies à la Népal Bank Limited dans le bourg de Dunaï.

- 2001. Le gouvernement réagit. Pour les combattre, une police spéciale est créée, elle a

pour nom : Armed Police Force –on l’a retrouvera, toujours parfaitement équipée, dans

Katmandu lors des grèves-bandha de 2010-. Cette police tente de surveiller tout le pays.

Malgré cela, en mars, une opération spectaculaire dirigée par des femmes, a lieu. Un

225

More magazines by this user
Similar magazines