sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Les maoïstes mettent au point une nouvelle stratégie offensive. Une grande attaque sur

Beni (croquis 9), bourg du très fortifié district de Myagdi, se prépare. Ils édifient une

grande maquette en sable des lieux où auront lieu les combats. Leurs conseillers, Agni et

Prabhat, des anciens Gorkhas de l’armée des Indes, expliquent le plan d’attaque. Le 19

mars, l’armée maoïste forte de 3000 soldats ayant gagné les lieux après plusieurs jours

231

d’une éprouvante marche forcée encercle Beni. A cette armée se sont joints 1200

volontaires, parmi lesquels beaucoup de jeunes glanés au cours de la marche dans les

villages traversés. L’armée est commandée par les chefs maoïstes Divakar et Pasang. Le

20 mars, à onze heures du soir, l’attaque commence par des tirs de mortier sur les

cantonnements de la R.N.A. L’armée riposte, le combat se poursuit toute la nuit. Le 21

au matin, à Katmandu, l’Etat major de la Royal Népal Army indique qu’elle a tué 500

soldats maoïstes. Mais les maoïstes refusent ce chiffre et déclarent que 155 membres

des forces de l’ordre ont été tués. Quoiqu’il en soit les maoïstes sont vainqueurs. Ils

détruisent le camp militaire, saisissent un important matériel : des mortiers, des fusils

type M.16... Trente trois hommes, le chef de la police, un superintendant sont fait

prisonniers. Les maoïstes affirment que ces prisonniers seront traités conformément aux

prescriptions de la convention de Genève. Un peu plus tard auront lieu des échanges de

prisonniers qui s’effectueront sous le contrôle de la Croix rouge. Prachanda indiquera

que les forces de l’ordre ont perdu dans la bataille de Béni 500 hommes et il indique la

fin du :

Myth that the R.N.A., trained and armed by the American, Indians and other foreigns powers, was

invincible.

Toutefois, après Béni, les forces de l’ordre tuent 50 maoïstes dans la forêt de Baglung.

Kofi Anann, le secrétaire général de l’O.N.U. déplore l’escalade de la violence, propose

l’intervention de l’O.N.U. Prachanda indique son accord, le roi ne répond pas.

Le 2 juin, le roi Gyanendra remet en place Sher Bahadur Deuba comme chef de son

gouvernement. Deuba rencontre le ministre des Affaires étrangères indien monsieur

Natwar Singh. Ce dernier demande la fin de la guerre et que commencent de véritables

négociations. Cela fait huit ans que la guerre a commencé, elle a déjà tué 9500

personnes. L’Ambassadeur des Etats-Unis de Georges Bush, Moriarty, celui qui a

231

More magazines by this user
Similar magazines