sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Lorsque, la guerre terminée, les maoïstes ont été majoritaires aux élections, leur discours

a changé, on a entendu :

Evidemment il ne faudrait pas qu’ils (les maoïstes) gouvernent seuls. Il ne faut pas oublier que ce

sont des extrémistes.

Dans ces discours jamais un mot sur la politique suivie par les gouvernements de la

monarchie, pas un mot sur les hautes castes, pas un mot sur le régime féodal, pas un mot

sur la misère du Népalais ! Pas un mot sur l’attitude des forces de l’ordre au cours des

combats. Je n’ai entendu, pendant les dix ans qu’ont duré les combats, aucune voix me

poser la question :

Mais pourquoi se battent-ils ? Pourquoi tuent-ils ? Pourquoi se font-ils tuer ?

246

Il était normal qu’en France des journaux tels que le Figaro reproduisent textuellement

ces affirmations. Il est même normal que des journaux comme Le Monde en ait rendu

compte avec sa manière de fausse objectivité, mais qu’un quotidien comme Libération,

un hebdomadaire comme Le Nouvel Observateur ne se soient pas élevés contre cette

propagande, est lamentable. L’absence de clairvoyance de la presse de tourisme, de la

presse de clubs de montagne, s’explique par sa myopie, son hypocrisie, sa vision étroite

des choses, son engouement pour une spiritualité matérialiste. Pour elle, les problèmes

en Asie se concentraient au Tibet. Les seules exactions dont il fallait parler étaient celles

commises par les Chinois, les plus grands, les seuls criminels en Asie. Il aurait pourtant

été bon qu’un journal de club, de tourisme, de trek, un journaliste de gauche français,

écrive un jour en grosses lettres :

L’organisation de défense des Droits de l’homme s’insurgent contre le gouvernement Gyanendra, ils

demandent que cessent les exactions de l’armée et de la police : disparitions, meurtres, viols,

arrestations et détentions arbitraires, tortures, exécutions sommaires.

Des exactions ont été commises des deux côtés mais il faut savoir (Amnesty

International) que :

- 10 % sont attribuées aux maoïstes.

246

More magazines by this user
Similar magazines