sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Kumar Népal. Ce dernier, honteusement, s’alliera avec les royalistes et les membres du

Népal Congres pour former un gouvernement anti-maoïste par essence. La branche de

droite va, au fil des jours, démontrer qu’elle est farouchement, inconditionnellement

opposée aux maoïstes. Elle n’a rien d’un parti de gauche. Je l’ai précédemment

comparée à notre S.F.I.O. de risible et triste mémoire. Madhav Kumar Népal, leader de

cette branche droite, est en réalité déçu du faible score que son parti a obtenu aux

élections. Il pensait que son parti serait majoritaire. C’est pourquoi il tourne le dos aux

maoïstes qui lui avaient demandé de créer un front uni de la gauche et il s’allie avec les

partis de droite dont le Népali Congres. Grâce à leurs voix, il devient le deuxième

Premier Ministre de la République népalaise. A ce poste, il ira de concessions en

concessions faites aux partis de droite, à l’armée, à l’Inde.

Ce parti de pouvoir, au mieux réformiste, n’oublie pas les contraintes électorales.

L’auteur dit un jour à son ami l’adatché (maire) U.M.L.de sa commune qui se plaignait

du maigre budget dont il disposait :

-Augmentez les taxes foncières. Pour notre villa, nous payons 500 roupies par an, nous devrions

payer 5000 à 10.000 rs.

Et la réponse de cet élu :

- Si je demande 10.000 roupies par villa comme la vôtre je perds une grande partie de mon électorat.

Chef de ce parti U.M.L. pendant que Madhav Kumar Népal est Premier ministre, émerge

la figure de Jhana Nath Khanal. Ce leader affirme des opinions nettement plus à gauche

que celles de Madhav Kumar Népal. Il est choqué par l’alliance de son parti avec les

partis de droite. Il est pour l’acceptation des demandes de l’O.N.U.-U.N.M.I.N., pour

tout ce qui empêche le vote d’approbation de la constitution. Il n’hésite pas à demander

que soit créé un front de la gauche et que le Premier ministre Madhav Kumar Népal

254

démissionne de son poste de Premier ministre.

- Le parti Union Communit Party Népal-Maoist. U.C.P.N.-M. : Ce parti regroupe les

partis vraiment révolutionnaires. Le mot maoïste seul suffit à les désigner. Les partisans,

les sympathisants maoïstes se nomment mao-badi (en opposition aux kao-badi qui se

prétendent maoïstes parce qu’ils espèrent en retirer un bénéfice -kao du verbe kana :

manger-). Ces partis révolutionnaires sont nombreux mais le plus important est celui qui,

254

More magazines by this user
Similar magazines