sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

après la révolution, a pris pour nom Unified Communist Party-Maoïste, l’ U.C.P.-M. Ces

partis avaient admis que la violence était le seul moyen pour jeter à bas les structures

féodales du pays et obtenir la proclamation d’une République. Ils pensent que la guerre

255

civile a été indispensable. Le leader de ce parti est Pushpa Kamal Dahal surnommé

Prachanda. Chef de guerre incontesté, c’est lui qui, sans faiblir a conduit le pays à

devenir une République. Ce parti n’est pas monolithe, il est divisé par plusieurs factions.

- Celle de Mohan Baidya, surnom de guerre : Kiran, qui refuse que la People Liberation

Army soit intégrée dans la Népal Army. Il faut, disent ses membres, poursuivre la

guerre, la révolution n’est pas terminée.

- Celle de Baburam Bhattarai qui affirme que la guerre s’est terminée avec la

proclamation de la République et qu’il faut engager maintenant la révolution

économique.

- Une branche rejette les leaders qui ont conduit la guerre et demande que le pouvoir

aille aux représentants d’autres factions ou à des leaders d’ethnies :

- Party workers of : the Seti, Karnali, Mahakali, Madeshi, Adhivasi and Janjanti...

- Sadbyhavana, parti qui regroupe des ouvriers agricoles du Teraï.

-...

Il ne faut pas oublier que le Teraï est composé d’une partie occidentale pauvre et d’une

partie orientale riche mais au sein de laquelle existent des mouvements d’extrême

gauche. Tel le mouvement Japheli né dans la ville orientale du Teraï Japha. On trouve

ainsi le :

- Madeshi Rastryia Mukti Morcha.

- Népal Workers’s and Peasants Party, N.W.P.P., dont les leaders n’hésitent pas à

critiquer Prachanda quand il pratique une politique d’apaisement. Le 15 juin 2010, ils

affirment que leur parti :

Has not demanded prime’s Minister (Madhav Kumar Nepal, celui qui s’est allié avec la droite)

résignation... but had only withdrawn to support the government.

Ils semblent vouloir un rapprochement avec Jana Nath Khanal.

Mais le nom de Unified Communist Party indique que toutes ces factions sont unies

contre les partis royalistes et ultra-royalistes, le parti de l’absence totale de changement

255

More magazines by this user
Similar magazines