sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

- les Maghis, peuple pêcheur bateliers, sont disséminés tout le long des torrents et des

272

fleuves du Népal.

- les Sherpas, très présents dans le Solu Khumbu sont partout dans le pays.

- les Newars redeviendront les maîtres de la cuvette de Katmandu mais quels pouvoirs

auront, dans cette région, les membres des autres ethnies, de plus en plus nombreux –

phénomène de désertification des campagnes en cours- ?

- comment seront représentés les Dalits disséminés sur l’ensemble du territoire et qui

manifestent régulièrement pour obtenir leur intégration :

Dalits front demands bill against discrimination.

- comment vont être représentés les Rautes et autres peuples nomades du Népal ?

Le Teraï schématise à lui seul les difficultés d’un fédéralisme au Népal. Cette bande de

terres en général plate et de faible altitude analogue à la plaine indienne qui la poursuit

au sud est composée d’une partie occidentale –collines et plaines- région pauvre souvent

peuplée de Tharus, et d’une partie orientale –plaine- nommée Madesh. Ce Madesh est

une riche région. On y trouve de grandes propriétés agricoles, une industrie... Cette

région est peuplée de Madeshi, mélange d’anciens habitants, de Bahuns qui comme en

Inde s’intitulent brahmanes, d’ Indians venus du sud, de Pahadis qui sont descendus des

collines du Népal central lorsque, lit-on, s’est atténuée la force meurtrière du

paludisme... Dans ce Teraï, les pauvres de l’ouest, les pauvres du Madesh –se souvenir

que c’est dans la partie orientale du Teraï, autour de la ville de Jhapa, que s’est produit

un des premiers soulèvements insurrectionnels du Népal contre la monarchie et la

puissance des castes- sont-ils partisans d’un fédéralisme ? Les riches Madeshi, eux ne

sont pas hostiles à un fédéralisme, la plupart désirent même un Madesh autonome qui

leur permettrait de poursuivre leurs activités lucratives. Et surtout de pouvoir continuer à

exercer une pression sur le pouvoir central puisque l’essentiel des produits manufacturés

indiens et la totalité des énergies fossiles : fuel, matitel, petrol, transite par leur territoire.

Dans cette région passe la principale route qui relie l’Inde au centre du pays et à la

capitale. Faut-il créer une fédération du Teraï ? De l’ensemble du Teraï ? Ou deux

fédérations, celle du Teraï des Tharus–ouest- celle du Teraï des Madeshis-est- ? Une

272

More magazines by this user
Similar magazines