sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Kill...) au cours de la guerre. Sauf quelquefois. 21 nov. 2009 du quotidien anglophone

Republica :

The National Human rights commission had revealed that 286 people were killed by the state (forces

de l’ordre) and non-state (maoïstes) parties in the last three years. The state was responsible for 107

killing, non state for 26… 53 people were killed in different explosions… Nepal High Right

Commission receives 246 complaints of torture, beatings and inhuman treatment and it recorded

254 cases of forced disappearances by the government and 193 by maoists.

287

Eloquent

Troublantes ces lignes qui auraient pu, qui auraient dû, être reproduites au moins par les

médias français de gauche et par les journaux de tourisme s’intéressant au Népal. Mais il

semble que nos médias y compris ceux s’intéressant au Népal ne semblent pas lire les

rapports de l’O.N.U, d’Amnesty International, des associations de défense des Droits de

l’homme, de quelques O.N.G. Les forces de l’ordre du roi Gyanendra, des

gouvernements dirigés par messieurs Koirala, Chand, Thapa, Deuba ont commis de

nombreux crimes de guerre, de nombreux manquements aux Droits de l’homme. Deux

cas parmi d’autres ont été révélés par l’O.N.U.

- Cas numéro un.

Monsieur N. B. est un général de la Royal Népal Army. Il a commandé différentes

brigades au cours de la guerre. Celle-ci terminée, il est envoyé en mission au Tchad et

intégré dans les troupes de l’O.N.U. présentes dans ce pays. Mais il est brutalement

chassé de ce pays. On lit dans le journal Republica du 10.12.2009

The Amnesty International… demanded the government to arrest Major N… B…, who faces

human rights violation, charges once he returns home from the Un peacekeeping mission in Tchad.

On lit dans ce même journal à la date du 13. 12. 2009.

Military police “arrest” Basnet. Souligné par moi.

Ce général est arrêté sitôt son arrivée à Tribhwan Airport. Par qui ? Par la police

militaire ! La police népalaise demande à la Népal Army de lui livrer B. L’armée refuse

et rétorque que le major B. lui sera livré :

Only after the N.A. complete its probe.

Suit :

287

More magazines by this user
Similar magazines