sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Pour la manifestation du 1° mai et les bandha-grèves qui vont suivre, les maoïstes vont

faire venir des manifestants mao-badi des régions entourant la cuvette de Katmandu. Ils

ferment les écoles privées. Ils demandent de l’argent aux commerçants, aux industriels...

Les journaux anglophones parlent évidemment d’extorsions et de racket. Ils indiquent

aussi que les maoïstes se préparent à livrer une grande bataille. Gros titre dans les

journaux :

A maoïst combattant was arrested with a grenade.

S’il n’y a qu’une grenade !

Plus grave (!) : les policiers saisissent 500 bâtons stockés par les maoïstes. Pas des

bâtons de dynamite, des bâtons en bois. Les policiers saisissent aussi du petrol pour

fabriquer des bombes. Le pétrole sert aussi à faire marcher des automobiles.

Le Premier ministre :

Urges maoist not to terrorise population.

Même Khanal le leader du parti Union Marxist Leninist pourtant proche des maoïstes

dénonce :

The maoist are terrorising the masses by brandishing khukuris and swords.

Khanal a de l’humour ! Si les maoïstes n’ont que des bâtons, des koukouris et des épées,

les supers-policiers, les policiers et l’armée qui sont super bien équipés n’en feront

322

qu’une bouchée.

Journée du Premier mai. Les manifestants partent de dix-huit différents points de la

capitale pour converger vers le centre ville au Parc Thundikel. Avec Danzi, ma femme,

nous en serons, ma belle-sœur a peur, en nous voyant partir, elle pleure, les enfants sont

inquiets. Nous allons à Gongabu pour rejoindre le groupe de manifestants de la région

nord de Katmandu –région Tamsaling-dans laquelle nous avons de nombreux amis :

nous avons construit quelques salles de classe et aidons des écoles dans cette région. Des

sourires népalais nous accueillent, un membre des Human Rights Defenders, tenue

bleue clair, vient nous dire bonjour : une connaissance. Nous sommes dans la foule :

paroles, sourires, plaisanteries, des exclamations. Beaucoup de Thulo nak (Bahuns), ce

qui nous étonne. Nombreux regards étonnés vers moi, sahib aux cheveux blancs. Laxmi,

toujours impassible, dirige le groupe venu de la région de Nuwakot, elle vient nous

322

More magazines by this user
Similar magazines