sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

exécutait sans jugement. Et c’est pourquoi j’ai tracé un parallèle avec les terroristes

351

népalais.

Je suis par ailleurs honteux quand j’entends parler de Solidarités nationales. Les

solidarités nationales françaises ne s’appliquent qu’au un centième des habitants de la

Terre, les Solidarités occidentales qu’au un sixième. C’est ce qui m’amène à prêcher

pour que naisse une solidarité internationale. Pour qu’elle se dévoile dans le discours

mais surtout dans des actes.

Trois milliards d’Hommes à défendre, nom de Buddha, ce n’est pas rien !

D’autant plus que cette identité, cette solidarité internationales seront un jour, quand les

hommes auront abandonné ce pour quoi ils luttent aujourd’hui : la domination par le fric

et l’avoir, enfants du ridicule et malsain besoin de puissance, du désir de possession.

L’international n’est pas une notion utopique, il a existé. Les hommes de la préhistoire

issus d’une même origine africaine ont été unis dans une mondialisation. Hélas ils ont

oublié cela, ils ont créé de maléfiques clivages nationaux. Edgar Morin :

Ils ont oublié leur identité commune et sont devenus étrangers les uns aux autres.

Avec la notion d’Etat est venu, toujours du même auteur :

La notion d’espèce et d’identité métisse.

Des rois, des empereurs sont loués pour avoir édifié des nations : nos rois, Prithvi au

Népal... Mais ne peut-on imaginer ce qu’il serait advenu des hommes si des politiques

avaient créé d’immenses collectivités continentales, trouvant d’autres moyens de

protection que celle des frontières entraînant des contre nature identités nationales, une

compétition malsaine, des contrôles douaniers et une incessante course à la

militarisation ! Avec la frontière, les conséquences négatives des mots xénophobie,

ostracisme se sont matérialisées. Imaginons ce qui serait advenu si le mot xénophilie

avait remplacé le mot xénophobie. L’Europe a joué un de ses pires rôles dans cette

course à la stupidité nationale. Les fruits de cette politique d’enfermement, de

cloisonnement, de domination, d’exploitation, se nommant : traite des noirs, esclavage,

colonisation, exportation de religion, exploitation de biens d’autrui, guerres d’annexions,

de possession ou de conservation de terres....

351

More magazines by this user
Similar magazines