sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

anciens régimes se sont rendus coupables ? Combien de nos manants, combien de

moujiks russes, combien de coolies chinois mouraient tous les jours ? Car ces régimes

361

tuaient. Ils tuaient par misère, malnutrition, famines, coups, balles, tortures et

emprisonnements, par arbitraire. On sait aujourd’hui combien de morts sont causés par

la misère, la F.A.O., l’O.N.U., les O.N.G. nous l’apprennent. Le total se chiffre par

dizaine de millions de morts annuellement. Je répète : par dizaines de millions de morts !

De morts dont on parle bien peu alors qu’on parle beaucoup des autres. Dans le même

ordre d’idées, la guerre civile népalaise a fait 14.000 à 16.000 morts, c’est une chose

terrible, mais la misère népalaise combien de personnes tuaient-elle, tue-t-elle encore

annuellement ? Dont des femmes, des enfants, des innocents ?

Une chose presque jamais exprimée, c’est qu’il y a une autre façon pour une révolution

de mal tourner. De René Viennet :

Un peu partout dans le Monde les révolutions prolétariennes ont été jusqu’ici écrasées et le

prolétariat qui croyait enfin arriver au pouvoir ne faisait qu’y déposer une nouvelle classe

dirigeante.

Le Népal est-il en train de s’inscrire dans ces échecs ? Etant donné la présence de l’Inde

et de l’Occident cela est à craindre.

Jeunes Occidentaux en recherche de révoltes, le politique vous a éloigné de la politique,

mais ne vous égarez pas dans des chemins secondaires ou des rêveries. Observez,

hiérarchisez, classez les luttes à entreprendre par ordre d’importance. La lutte

écologique, la lutte pour la défense des animaux, celle contre le réchauffement de la

Terre sont intéressantes parce qu’elles peuvent conduire à une modification de nos

ridicules et souvent stupides façons de vivre. Mais ce sont des luttes de nantis, des erzats

de lutte. La lutte pour un Tibet libre était une chose sympathique en soi mais elle aurait

dû débuter en 1950 au moment où la Chine envahissait le Tibet. Chose impossible, à ce

moment là, nous Français, luttions pour conserver l’Indochine puis l’Afrique du Nord.

S’insurger contre la Chine eut été indécent. Quant aux U.S.A. ils avaient sur le dos le

problème des Noirs, du K.K.K.

361

More magazines by this user
Similar magazines