sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

MOTS, NOMS PROPRES

D’USAGE COURANT EN POLITIQUE

GENERALITES

369

- Le népali et le français ont une origine commune, ce sont des langues indo-aryennes

mais les alphabets sont différents. Le dévanagari, celui du népali, utilise des signes qui

n’ont rien de commun avec les nôtres. Il comporte 36 consonnes et 12 voyelles. Vouloir

avec nos lettres reproduire les phonèmes du népali est une tâche difficile souvent

impossible pour le trekkeur lambda.

- Les Trekkeurs qui s’intéressent simplement à l’origine des noms peuvent lire la préface

de mon livre : Toponymie et lexique en Himalaya. Les plus exigeants, ceux qui ne se

satisfont pas de textes de vulgarisation, doivent chercher dans les parutions

Universitaires ou dans celles de la Recherche scientifique.

- Combien d’orthographes différentes pour les noms communs et les noms propres !

Gorkha ou Gorka ou Gurkha ou Gourkha. Kot ou Khot. Patan ou Pathan...

- Comme dans mes autres textes destinés à des trekkeurs j’ai adopté une liberté totale en

ce qui concerne l’orthographe. J’ai le plus souvent choisi l’orthographe la plus simple.

C’est pourquoi cette orthographe n’est pas toujours conforme à celle des citations.

- Mieux vaut ne pas parler du pluriel des noms : mettre un s ou un x à des mots népalais

constitue une absurdité sauf si ces mots sont passés dans le langage français courant :

des sherpas, des Himalayas... Pourtant je n’ai pas respecté cette règle, deux raisons :

solution de facilité et incompétence. En général le s final ne se prononce pas, ex :

kamalaris et non kamalar-is.

- Les Népalais roulent les r, façon Bourguignons et Catalans.

- Je n’ai jamais indiqué la prononciation des voyelles lourdes, celles sur lesquelles porte

l’accent de tonalité.

369

More magazines by this user
Similar magazines