sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

- ASSEMBLY. Assemblée nationale, le parlement. L’Assembly des années 2010 est une

assemblée constituante, elle est chargée de rédiger la Constitution. Voir House.

- BADI. Partisan, sympathisant, ami.

- Les mao-badi sont les partisans maoïstes, les amis des maoïstes, les sympathisants

371

maoïstes.

- Les Kao-badi (kao du verbe kanou-ounsa = :manger), au contraire, sont les faux

maoïstes, ceux qui sont maoïstes pour en retirer quelque chose. De nombreux bandits de

faisaient passer pour des maoïstes.

- BAHUN. Nom népalais de brahmane, la plus haute caste. Mais dans le Teraï, comme

en Inde, le mot brahmane est utilisé.

- BAIDYA MOHAN. Baïdya, Ba-i-dyia... Nom de guerre : KIRAN. Leader de l’aile

gauche de l’Union Communist Party Népal- Maoïste, U.C.P.N.-M, dernier nom du

parti communiste maoïste. Pour des membres de cette aile gauche : « La proclamation de

la République n’a été que la première étape, la révolution n’est pas terminée. »

- BANDHA. Grève. Du verbe bandha-garnou qui signifie fermer. Les jours de grève tout

est fermé : les magasins, les entreprises, les bureaux... De plus, les véhicules à moteur

n’ont pas le droit de circuler. Pris en train de rouler ils sont brûlés.

- BASSES CLASSES (quelques). Kami : forgerons (et non serruriers), damai :

couturiers, souvent musiciens, sarki : tanneurs, cordonniers, kumhalé : potiers, gaïné :

chanteurs-musiciens (de rues), badi : danseurs, maghi, magi, madgi : pêcheurs

bateliers... Et Dalits-Intouchables, Serfs-Kamalaris...

- BATARAI. BATTARAI. Se lit Batara-i. Patronyme de personnes de la caste des

Bahuns. Nom courant dans la politique, le business, la haute administration...

- BATARAI BABURAM. Il est le numéro deux du mouvement maoïste, le bras droit de

Prachanda. Il est architecte diplômé de l’école d’architecture de Chandi Garth en Inde et

docteur en urbanisme (urban planning) de l’Université Jawaharlal Nehru. Etudiant, il

créa le All Indian Népali Student’s. Puis il fit partie du parti Masal avant de se joindre au

mouvement de Prachanda.Visage sévère corrigé parfois par un sourire d’une étrange

douceur. Il a été Ministre des finances du premier gouvernement maoïste dirigé par

371

More magazines by this user
Similar magazines