sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Il passait beaucoup de temps à lire mais il participait aux travaux des champs : il conduisait les

bêtes au champ, il leur coupait de l’herbe...

Son père possède alors 2,5 bigas (près de un hectare et demi). A 15 ans Chabihal-Phuspa

se marie à Sita Poudel. Il poursuit ses études, obtient son S.L.C., School Leaving

Certificate en 1970 Le S.L.C. est un brevet de fin d’études, niveau seconde. Ce qui le

395

conduit à devenir un révolutionnaire est :

- d’abord sa condition de fils de paysan pauvre,

- puis sa condition d’étudiant, les étudiants dans des pays où sévit une grande misère ont

souvent des idées extrémistes,

- enfin parce que, enfant :

One day a sawa moneylender (usurier) insulting my father… The moneylender (usurier) kicked

(frappe) him. It lit a fire inside me. It was a political lesson. I would never forget. It changed the

course of my life.

Autres influences :

Celle d’un professeur, la lecture de livres traitant d’économie, de livres révolutionnaires,

de textes décrivant le mouvement Naxalite.

Il est attiré par les sciences, il suit des cours à l’Institut d’Agriculture et de sciences

animales de Rampur près de Chitwan. Puis il rentre à l’Université de Pathan où il obtient

son brevet scientifique en agriculture. C’est alors, dit un de ses professeurs :

Un garçon jovial, plein d’humour, extroverti. Il fait déjà figure de leader budding (en herbe).

Il va ensuite à l’Université Tribhuwan (sud-ouest de Katmandu) où il obtient un Master

en administration publique. Professeur, il est apprécié par ses élèves, l’un d’eux déclare :

Helping others was his highest quality as a teacher. So he was very popular among the students and

people.

Ensuite il travaille pour une O.N.G. (U.S.). C’est en 1979, il est rentré au parti

communiste en 1975, qu’il abandonne son métier de professeur et son travail dans

l’O.N.G. et qu’il devient à temps plein un des leaders du parti communiste. Il est salarié

du All Népal Youth Organisation. Il a alors trois enfants.

Les Panchayats lancent un mandat d’arrêt contre lui. En juin 1981 une forte équipe

policière envahit la maison de son père. Heureusement Pushpa et sa femme ne sont pas

là. Muktiram raconte :

395

More magazines by this user
Similar magazines