sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Dans le Que sais-je sur l’humour, Robert Escarpit cite George Orwell :

Tous les partis de gauche dans les pays hautement industrialisés sont, au fond, du chiqué, car ils

font profession de lutter contre quelque chose qu’ils ne désirent pas vraiment détruire. Ils ont des

buts internationalistes et en même temps ils luttent pour la conservation d’un niveau de vie avec

lequel ces buts sont incompatibles. Nous vivons tous en exploitant les coolies asiatiques, et ceux qui,

parmi nous, sont « éclairés » disent tous qu’il faut libérer ces coolies ; mais notre niveau de vie et,

par conséquent, notre qualité d’hommes « éclairés » exigent que l’exploitation continue.

Je me laisse encore aller : j’imagine des trekkeurs honnêtes hommes qui sont sortis de

notre vision européocentrique de l’histoire des peuples. Car l’histoire des peuples de la

Terre n’est pas celle de l’Europe, des Amériques colonisées par l’Europe. René Viennet

écrit :

L’histoire du golfe du Tonkin est aussi riche que l’histoire de la Méditerranée et une province

comme le Sichuan (60 millions d’habitants) mérite au moins autant de livres que celle du

Languedoc.

Raisonner, résonner, hors de l’hexagone, voilà une occupation pour des jeunes trekkeurs

en recherche d’enthousiasme. De Duhamel

La France a besoin d’inventer un nouveau projet collectif, de nouvelles ambitions nationales. Ce

serait la meilleure thérapeutique contre l’esprit de doute, la tentation de découragement et les

impasses de la démagogie.

Rêve : des trekkeurs universitaires ou des trekkeurs chercheurs du C.N.R.S. spécialistes

en misères, en politiques, en économies, expliquent à des jeunes le réservoir

d’enthousiasme que contient la lutte contre la pauvreté du Tiers monde. Des

universitaires-trekkeurs ou des chercheurs-trekkeurs écrivent sur les réalités du Népal,

ses problèmes politiques. Ce serait à eux, qui sont en dehors du mercantile, qui sont

dépositaires des valeurs humaines, de contrer le stupide, de lancer des idées, de corriger

les absurdités. Et ce serait dans les milieux universitaires et chez les chercheurs que

devraient être issus les médias spécialisés. Hélas ! De Serge Paugan :

Ils (les universitaires) restent malheureusement trop souvent confinés à une sphère académique

éloignée des débats.

Je l’ai dit, une seule chercheuse du C.N.R.S., à ma connaissance, s’est penchée sur les

problèmes politiques du Népal : Michelle Kergoat. Les universitaires sont quasi-muets

ou quand ils sortent de leur mutisme, trop souvent, ils intellectualisent les problèmes.

53

53

More magazines by this user
Similar magazines