sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

officielle mais qui permet des évaluations, des comparaisons, une sorte de smic népalais

qui oscille (2005) entre : 3000 à 5000 roupies par mois. Ce smic n’est perçu que dans les

villes. Dans ces villes un coolie qui est payé 200 roupies par jour, qui travaille 25 jours

par mois gagne 5000 roupies ! Mais des membres du parlement de l’United Kingdom en

visite politique au Népal fin octobre 2009 ont rappelé que le revenu de 31 % de la

population, soit environ dix millions de Népalais vit avec un dollar par jour soit moins

de 80 roupies ! 80 roupies par 25 jours = 2000 roupies par mois !

La presse anglophone népalaise (politisée) indique parfois un accroissement du revenu

de la population du Népal (25 % lit-on parfois !). Si cela est exact (quels sont les moyens

d’investigation du gouvernement ?) elle oublie de mentionner que cet accroissement est

lié à l’enrichissement d’une petite fraction de la population (celle des habitants de

quelques villes, des régions de tourisme), mais que le revenu de la majorité de la

population ne change pas. Aucun organisme, à ma connaissance, ne parle de misère

relative, ne donne le revenu par tranches de population, par zones d’habitats. Il en

découle que le touriste qui évolue dans les zones riches du Népal n’a pas une juste idée

de ce qu’est la misère dans ce pays. Nombreux sont les paysans du Népal qui vivent

encore en presque totale autarcie. Par ailleurs les chiffres indiqués ne sont pas reliés au

coût des aliments, de l’habillement et du logement, seules dépenses qu’effectue le

pauvre. Acceptons cependant ces chiffres qui constituent un signe de misère extrême que

je définis comme le minimum permettant à un individu de simplement mal survivre. Un

tel individu ne doit pas prétendre à une alimentation équilibrée, à une alimentation

suffisante, à un logement sain, à de véritables soins médicaux, à de l’eau potable, à une

ampoule de 60 W dans la pièce dans laquelle il vit avec sa famille, à un minimum

d’instruction... Quant aux loisirs il a droit à celui de tous les misérables du Tiers monde :

les pratiques de sa religion, l’abus d’alcool, le jeu, aussi, hélas, trop souvent.

Rappelons quelques chiffres ou notations officiels :

- 70 % des Népalais vivent en dessous du seuil de pauvreté. Seuil de pauvreté notion

floue....

63

63

More magazines by this user
Similar magazines