sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Tu es venu ici sans rien dans les mains.

Les castes n’existent pas en terres Bothes, pourtant les Sherpas ont leurs Khamendeus :

Ceux qui n’ont pas la bonne bouche, qui ne peuvent pas manger et boire dans les mêmes

récipients qu’un véritable sherpa.

TRIBAUX

LES NEWARS

Les premiers habitants qui, pense-t-on, ont occupé la cuvette de Katmandu. C’est dans

cette cuvette qu’ils sont encore aujourd’hui les plus nombreux. Mais on en trouve un peu

partout disséminés ou en colonies dans le pays. Ainsi dans la belle ville de Kantipur

située au-dessus de la route qui rejoint Katmandu à Pokhara au niveau de Dumré. Les

Newars sont bien connus, de nombreux chercheurs se sont intéressés à eux, Gérard

Toffin du C.N.R.S. en particulier leur a consacré une importante monographie. Le

portrait qu’en dessine Sylvain Lévi bien qu’un peu exagéré et caricatural mérite d’être

reproduit :

La peuplade des Newars qui prenait possession du Népal appartenait à une race d’hommes que la

nature a marquée d’une empreinte vigoureuse. Accoutumés à des altitudes qu’on croirait

impraticables, exposés aux rigueurs glaciales d’un long hiver (ils viennent du nord), mais fouettés par

une bise vivifiante, ragaillardis par un été souriant (celui de la mousson ?) éloignés du commerce du

monde, bornés dans leur horizon comme dans leurs ambitions, associant les jouissances de la vie

nomade aux plaisirs rustiques de la vie sédentaire, ces bergers d’une Arcadie démesurée mêlent la

douceur à la barbarie, l’églogue (le poétique) à la férocité ; le rire sonore et large, la gaieté franche et

joviale, ils s’amusent comme des enfants, rêvent comme des sages, et frappent comme des brutes.

Lorsque le roi guerrier Prithvi Shah, écrasant les rois newars, étendit son pouvoir à la

cuvette de Katmandu, les Bahuns et les Chétri prirent le pouvoir, ils écartèrent les

Newars. La perte du pouvoir fut dure pour ces derniers qui avaient façonné les lieux.

Aujourd’hui les rancunes ne sont pas apaisées, la haine est vivace. Sauf pour les Newars

qui ont été intégrés dans la culture hindouiste. Certains ont même réussi à s’infiltrer et à

occuper des places dans la haute administration et dans la politique conservatrice.

73

73

More magazines by this user
Similar magazines