sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Dès son arrivée au pouvoir, Birendra maintient l’impopulaire système des Panchayats. Il

règne en despote avec un gouvernement renouvelé. Il tente, mais sans y parvenir, de

réduire le pouvoir de la haute administration. Son gouvernement devient ainsi

rapidement impopulaire. Des manifestations très violentes se produisent. En 1974, une

grenade est lancée contre lui à Biratnagar. Un mouvement nommé Jhapéli (du bourg de

Jhapal, extrême est du Teraï) dont les membres sont proches des Naxalites (maoïstes

indiens) est l’inspirateur de ces soulèvements. Ces mouvements de contestation

augmentent sans cesse d’intensité. L’auteur a été témoin de ceux qui ont eu lieu en 1979.

Bien que les guides touristiques de l’époque aient minimisé l’événement ! Ils sont

nommés mouvements d’étudiants, il s’agissait pourtant bien d’une mini révolution. De

Robert Rieffel :

C’étaient des mouvements qui, en surface étaient motivés par des revendications académiques, mais

qui, au fond, cachaient des préoccupations incontestablement politiques.

Le roi Birendra fléchit, il décide qu’un référendum aura lieu. Mais les règles qu’il

impose sont jugées inacceptables par les opposants. On enregistre de nouvelles

manifestations, les Bandhas se succèdent, de nombreuses bombes explosent à

Katmandu. Le roi propose alors un autre référendum. Deux questions seront posées au

peuple népalais :

- Faut-il maintenir le système des Panchayats ?

- Faut-il mettre en place une démocratie avec pouvoir accordé aux politiques, l’élection

d’une chambre... ?

Soit dit-en d’autres termes : Faut-il proposer un régime de monarchie constitutionnelle ?

Mais, pressentant le résultat, le roi modifie ce texte. Il annonce que:

Quel que soit le résultat, le système des Panchayats sera modifié mais maintenu, une assemblée

verra le jour.

Le vote a lieu en 1980, la proposition du roi est majoritaire : le système des Panchayats

est conservé, les partis sont toujours interdits, mais une assemblée est élue. Il apparaît

rapidement qu’elle n’aura qu’un rôle consultatif. Le pouvoir du roi reste inchangé :

La souveraineté du Népal est investie dans la personne du roi et tous les pouvoirs, l’exécutif, le

législatif et le judiciaire, émanent de lui.

98

98

More magazines by this user
Similar magazines