LE 28 SEPTEMBRE - Côté Ciné

cotecine.fr

LE 28 SEPTEMBRE - Côté Ciné

Adaptation : CRÉDITS NON CONTRACTUELS

ILS L’ONT RETROUVÉ… ILS DOIVENT L’ÉLIMINER.

IDENTITESECRETE.FR

LE 28 SEPTEMBRE

CE MAGAZINE VOUS EST OFFERT PAR VOTRE CINÉMA

SEPTEMBRE 2011

www.cotecine.fr

N ° 41


PHOTO : NICOLAS SCHUL

GAUMONT présente

Louise Bourgoin Pio MarMaÏ

un Heureux

eveneMent

un fiLM de réMi Bezançon

JOSIANE BALASKO THIERRY FREMONT GABRIELLE LAZURE ANAÏS CROZE ET LA PARTICIPATION DE FIRMINE RICHARD

D’APRES LE ROMAN D’ELIETTE ABECASSIS-EDITIONS ALBIN MICHEL SCEÉNARIO ADAPTATION et DIALOGUES VANESSA PORTAL ET REÉMI BEZANÇÇCÇON

IMAGE ANTOINE MONOD A.F.C. DECORS MAAMAR ECH-CHEIKH COSTUMES MARIE-LAURE LASSON CHRISTIAN SCHNEZLER CASTING MAYA SERRULA A.R.D.A. MICHAËEL BIER PREMIER ASSISTANT PAUL-HENRI BELIN

SON MARC ENGELS OLIVIER WALCZAK EMMANUEL CROSET MONTAGE SOPHIE REINE MUSIQUE ORIGINALE SINCLAIR DIRECTION DE PRODUCTION PASCAL ROUSSEL DIRECTION DE POST-PRODUCTION PATRICIA COLOMBAT PRODUCTION EXECUTIVE BELGIQUE GENEVIEVE LEMAL PRODUIT PAR ISABELLE GRELLAT ERIC ALTMAYER ET NICOLAS ALTMAYER

UNE COPRODUCTION MANDARIN CINEMA GAUMONT FRANCE 2 CINEMA SCOPE PICTURES RTBF (TELEVISION BELGE) AVEC LA PARTICIPATION DE CANAL+ TPS STAR FRANCE TELEVISIONS ET DE LA REGION WALLONNE AVEC LE SOUTIEN DE L’ANGOA-AGICOA ET DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FEDERAL DE BELGIQUE

LE 28 SEPTEMBRE


Par Le réaLisateur du

PreMier Jour

du reste de ta vi e


N ° 41

SEPTEMBRE 2011

www.cotecine.fr

Édito

Cette année, la rentrée a un délicieux goût d’école…

buissonnière ! Car ce n’est pas une, mais deux Guerre des

boutons qui vont s’affronter, tels les mistons de Longeverne

et de Velrans, sur nos écrans. Le jeune Taylor Lautner

(Twilight) ne reprendra pas non plus le chemin du lycée,

avec une Identité secrète des plus explosives à révéler.

L’éternel ingénu Steve Carell profite de son divorce pour

prendre des leçons de séduction (Crazy, Stupid, Love)

tandis que Justin Timberlake et Mila Kunis s’offrent un stage

de Sexe entre amis. Mais attention, il n’y a, au fond, que 9

mois qui séparent les rocamboles de l’amour d’un éventuel

Heureux événement, comme le décrit Rémi Bezançon pour

son retour après Le premier jour du reste de ta vie. Et si vous

avez peur, en cette reprise, de vous laisser submerger par

le tourbillon de nos vies modernes, vous pouvez toujours

profiter des conseils de Sarah Jessica Parker dans Mais

comment font les femmes ?.

La rentrée, c’est aussi le retour de l’actualité et des drames

de notre présent : une plongée dans l’enfer de l’affaire

d’Outreau avec Présumé coupable, ou encore un état des

lieux à la fois cocasse et poignant du Moyen-Orient avec Et

maintenant on va où ? et Le Cochon de Gaza.

Enfin, Fright Night de Craig Gillespie avec Colin Farrell (notre

double interview du mois) nous fait redécouvrir l’inimitable

frisson de la comédie horrifique. Et annonce le retour d’un

des meilleurs personnages de cinéma qui soit : le bon vieux

méchant vampire qui mord.

En 3D

Dans les salles équipées

Avec votre smartphone, découvrez

la nouvelle dimension de Côté Ciné

Téléchargez gratuitement l’application

i-nigma ou mobiletag.

Lancez le lecteur code et approchez

votre smartphone du code (sur certains

téléphones, il faut photographier le code).

Accédez au contenu en un clin d’oeil

sur votre smartphone.

Crazy, Stupid, Love

ACTUS 4

L’INTERVIEW 6

Colin Farrell et Craig Gillespie

pour Fright Night

TOUS LES FILMS 8

Warrior

PROCHAINEMENT 30

LES SORTIES DU MOIS 28

LE PLEIN D’IDéES CADEAUx 29

Editeur : Côté Ciné Group / 57, rue Ganneron 75018 Paris / Tél. : 01 53 24 63 07

Directeur de la publication : Patrick Farcy I Direction Artistique : Alexis Cladière I Rédaction et Mise en page : BIG SKY / 32, av. Georges Clémenceau 34000 Montpellier Tél. : 04 67 92 41 71 info@bigsky.fr

Publicité / Directeur commercial : Bertrand Feillet / Tél. : 01 53 24 64 21 / bfeillet@cotecine.fr I Publicité hors captif : Marjorie Boisard Meunier / Tél. : 01 53 24 64 27 / mboisardmeunier@cotecine.fr I Coordination : Heloïse Besson

Impression : M. arts graphiques © 2008 Côté Ciné / Dépôt légal : à parution I Toute reproduction même partielle, de textes, photos et illustrations publiés par Côté Ciné est interdite sans l’accord de l’auteur et de l’éditeur

Magazine gratuit / Ne pas jeter sur la voie publique. I A l’heure où nous imprimons, certains films n’ayant pas reçu l’avis de la commission de censure, nous invitons les spectateurs à se renseigner auprès de leur cinéma sur les interdictions

éventuelles. I Des changements de date sont susceptibles d’intervenir indépendamment de notre volonté.

Crédits photos : p.3 Ben Glass © 2011 Warner Bros. Entertainment Inc./ Lorey Sebastian-Anthony Mandler- John Bramley © DreamWorks II Distribution Co., LLC./ © 2011 Metropolitan Filmexport, p.4 © StudioCanal Distribution/Etienne

George © Pathé Distribution/© UGC Distribution/© CTV International/Lucian Capellaro © 2011 Paramount Pictures/© Universal Pictures International/© Films Sans Frontières/© Metropolitan Filmexport/© 2011 Gaumont/© Fox/© Splendor

Films/© Gaumont Distribution/© Bellissima Films/© Mars Distribution/© TFM Distribution/ Cécile Burban © Disney, p.6-7 Lorey Sebastian-Anthony Mandler- John Bramley © DreamWorks II Distribution Co., LLC., p.8 © Wild Bunch Distribution/

Davy Jourget ©2011 Les Films Alakis-EuropaCor-Direct Cinéma/© 2011 Le Pacte, p.10 © 2011 CTMG, Inc. Sony Pictures Entertainment Inc./© Mars Distribution, p.12 © 2011 Metropolitan Filmexport/© 2011 Universal Pictures

International, p.14 © 2011 One World films-Arnaud Borrel/© Rudy Bou Chebel, p.15 Ben Glass © 2011 Warner Bros. Entertainment Inc./Laurent Thurin-Nal © MK2 Diffusion/© Manny Films, p.18 © 2011 SND/ Scott Green © Sony Pictures,

p.19 © 2011 Metropolitan Filmexport/© 2011 StudioCanal Distribution/© 2011 Ad Vitam Distribution, p.20 © 2011 Mars Distribution/© 2011 Wild Bunch Distribution, p.21 Nicolas Schul © 2011 Gaumont-Mandarin Cinéma/© Prima Linea

Productions-Pathé Production-France 3 Cinéma/© 2011 Pyramide Distribution, p.24 © 2011 Metropolitan Filmexport/Matthew Rolston © Relativity Media, p.26 © 2011 20th Century Fox/© 2011 Diaphana/© 2011 Haut et Court, p.30 © 2010

Columbia Pictures Industries, Inc. and Paramount Pictures/© 2011 EuropaCorp-Bibo Films-France 3 Cinéma-Walking The Dog/© 2011 Universal Pictures International/© Warner Bros. France/© DreamWorks II Distribution Co., LLC

3


La poison

4

ACTUS

Le tournage de La Délicatesse des frères Foenkinos à

peine achevé, Audrey Tautou vient de rejoindre le nouveau

film de Claude Miller : une adaptation du roman

« Thérèse Desqueyroux » de François Mauriac, dans

lequel elle campe la célèbre empoisonneuse aux côtés

de Gilles Lellouche, dans le rôle de son malheureux

mari. Parmi les autres projets de l’actrice figurent une

adaptation de « L’Écume des jours » de Boris Vian par

Michel Gondry, et la suite de L’Auberge espagnole et

Les poupées russes de Cédric Klapisch (en compagnie

de Romain Duris) intitulée… Casse-tête chinois.

Diaboliques

fréquentations

Diablo Cody (scénariste de Juno et

de la série United States of Tara) a

confié le rôle masculin principal de

sa première réalisation à Russell

Brand. Le film, pour l’instant titré

Lamb Of God (« Agneau de Dieu »)

est annoncé comme une comédie

retraçant les aventures d’une jeune

femme très pieuse qui, après avoir

perdu sa foi, part à Las Vegas découvrir

le péché.

Nouvelle génération

Les prétendants du remake de Dirty Dancing, réalisé

par Kenny Ortega (High School Musical, This is it) se

précisent. Si le casting n’est pas encore confirmé, c’est

Chace Crawford (de la série Gossip Girl) et Lea Michele

(de Glee) qui seraient les favoris pour incarner les rôles

de Johnny et Bébé, interprétés par les inoubliables

Patrick Swayze et Jennifer Grey.

Retour d’une blonde

Ça y est, il est enfin temps

pour Bridget Jones de réouvrir

son journal intime : un troisième

volet des (més)aventures

sentimentales de l’incorrigible

blonde dodue vient d’être mis

en chantier. Toujours avec

Colin Firth, Hugh Grant, et

bien sûr, Renee Zellweger.

Redford le rouge

Alors que son Conspirator (avec

James McAvoy et Robin Wright

Penn) sur l’assassinat de Abraham

Lincoln s’apprête à sortir sur les

écrans au printemps 2012, Robert

Redford s’est déjà lancé dans les

préparatifs de son nouveau projet.

Adapté d’un roman de Neil Gordon,

The Company You Keep relatera la

traque d’un ancien militant d’extrême

gauche, considéré comme

terroriste. Le comédien interprétera

lui-même le rôle du fugitif, aux

côtés de Shia LaBeouf dans le rôle d’un jeune journaliste.

Susan Sarandon, Richard Jenkins et Nick Nolte

complètent ce casting de « vieux anars gauchistes ».

Adresse inconnue

Ryan Gosling a retrouvé le réalisateur de Blue Valentine

pour le tournage de The Place Beyond The Pines, où

il incarne un cascadeur moto acculé à braquer une

banque pour subvenir aux besoins de sa femme

(Eva Mendes) et de son bébé, et dont la route croisera

malencontreusement celle d’un ex-flic devenu homme

politique (Bradley Cooper).

Madone voilée

Monica Bellucci a pris le voile

pour les besoins du nouveau film

de l’Iranien Bahman Ghobadi (Les

Chats persans). Filmé à Istanbul, La

Saison des rhinocéros est annoncé

comme un drame à la fois politique

et sentimental, dont l’action s’étend

de la Révolution iranienne à nos

jours. L’actrice italienne devrait par ailleurs retourner à

Istanbul pour le tournage de Guardian of the Harem,

un film historique réalisé par Fabien Pruvot, qui se déroulera

dans l’Empire Ottaman du 17 ème siècle. Forest

Whitaker et Claudia Cardinale feraient aussi partie du

projet.

Ouvre les yeux

Jacques Gamblin (en flic solitaire) et Lambert Wilson

(dans la peau d’un suspect aveugle) s’affronteront dans

un thriller signé Xavier Palud (auquel on doit les déjà

terrifiants Ils et The Eye). Le scénario de À l’aveugle a

été conçu d’après une idée originale de Luc Besson.


TV 3D. IL EST TEMPS DE FAIRE LE POINT !

Aujourd’hui deux technologies 3D existent : la technologie active et la technologie polarisée.

Pour ses nouveaux écrans Cinema 3D, LG a choisi la technologie polarisée. Le tableau ci-dessous

vous propose de comprendre comment se positionne cette technologie face à la technologie

active. Ainsi vous constaterez que les nouveaux téléviseurs LG Cinema 3D sont en mesure de

répondre parfaitement à toutes vos attentes.

Fini les scintillements ?

La technologie Cinéma 3D élimine le scintillement des verres pour

un visionnage prolongé avec atténuation des étourdissements.

La batterie en moins ?

Les lunettes Cinéma 3D sont sans batterie pour un usage

sans contrainte de rechargement.

Des lunettes légères et confortables ?

Les lunettes Cinéma 3D sont plus légères pour vous offrir

un confort de visionnage optimal.

Des lunettes en plus à prix réduit ?

Les lunettes Cinéma 3D sont plus économiques pour partager

l’expérience 3D avec toute votre famille.

Un écran plus lumineux ?

Les écrans Cinéma 3D vous offrent des images plus lumineuses

et plus vives pour un meilleur confort de visionnage.

Une vision plus large ?

La technologie Cinéma 3D offre un angle de vision de 180° pour

profiter du film sans soucis avec toute votre famille.

La nouvelle expérience Cinéma 3D ?

LG CINEMA 3D. LA DIFFÉRENCE SAUTE AUX YEUX.

Vivez une expérience 3D des plus agréable et conviviale

avec les nouveaux téléviseurs Cinéma 3D par LG. Avec

ces derniers écrans, LG propose des lunettes plus

légères et abordables, qui offrent des images plus

lumineuses* et plus vives. Il est temps d’accueillir dans

votre salon la dernière génération de téléviseurs 3D.

Encore une innovation LG qui méritait d’être partagée.

TECHNOLOGIE

ACTIVE 3D

LG CINEMA

3D

belle.

est vie

NON OUI

La = good Life’s

NON OUI

LG). 3D cinéma

NON OUI

(technologie polarisé 3D

NON OUI

écran un et actif

NON OUI

3D écran un entre

NON OUI

réalisée

NON OUI *Comparaison


Fright Night

Cela fait bien longtemps que le vampire moderne a émigré de sa Transylvanie subcarpatique d’origine vers la

périphérie de nos villes… C’est le malheureux constat que fait le jeune Charlie à force d’espionner son nouveau

voisin Jerry. Car depuis l’arrivée du ténébreux bellâtre dans le quartier, les disparitions étranges se multiplient. Le

problème, c’est qu’à part son pote Ed, personne ne veut croire que le charmant Jerry puisse faire de mal à une

mouche. Surtout pas sa mère célibataire, qui serait bien la première à se laisser croquer toute crue…

Après sa Fiancée pas comme les autres – qui révélait Ryan Gosling en jeune introverti éperdument amoureux d’une

poupée gonflable –, Craig Gillespie se frotte au remake de Vampire, vous avez dit vampire ? de Tom Holland (1985).

Préparez-vous à une Fright Night qui revisite avec inspiration le genre de la comédie horrifique. Croix, ail,

pieux, arbalètes… Charlie prépare la résistance. Et vous, êtes-vous prêts à résister à Colin Farrell, en irrésistible

voisin-vampire ?

De Minority Report de Steven Spielberg au

Nouveau Monde de Terrence Malick, en passant

par Le rêve de Cassandre de Woody

Allen, l’acteur irlandais a conquis Hollywood

tout en continuant à fréquenter le cinéma

d’auteur. Preuve en est ce Fright Night, réalisé

par le très indépendant Craig Gillespie

(Une fiancée pas comme les autres).

Interview croisée d’un comédien fidèle à

son image de bad boy et d’un réalisateur qui

découvre le frisson de la grande production.

6

Découvrez

la bande annonce

sur votre smartphone

(mode d’emploi p.3)

Colin Farrell et Craig Gillespie

Vous avez dit vampires ?

: Qu’est-ce qui vous a attiré sur ce

projet ?

Colin Farrel : Cela faisait 3-4 ans que j’enchaînais

les rôles et les films dramatiques. Je me souviens avoir

dit à mon agent : « J’adorerais faire quelque chose de

vraiment, mais de vraiment différent, avec un peu de

comédie… quelque chose d’amusant quoi ! ». Et voilà

que ce projet est arrivé. J’avais vu le film original quand

j’avais 11-12 ans et l’avais adoré – j’étais même un peu

amoureux de Chris Sarandon qui interprétait le vampire ;

du coup, l’idée d’un remake me faisait hésiter. J’étais

même sûr que je n’allais pas aimer le nouveau scénario.


14 sept.

Mais j’avais tort… J’étais aussi très tatillon sur qui allait

diriger le film, car sa réussite en dépendait entièrement.

Quand j’ai appris que c’était Craig Gillespie qui le

réalisait, je me suis dit que ça allait être mortel !

: Et vous Craig, qu’est-ce qui vous a séduit

dans le projet ?

Craig Gillespie : Le scénario de Marti Noxon [à

laquelle on doit Buffy contre les vampires, mais aussi

Mad Men et Private Practice, ndlr.]. Je n’ai jamais

« rêvé » de faire un film de vampires : il y en a déjà

tant. J’étais plutôt focalisé sur des projets de plus petite

envergure, plus indépendants… Puis j’ai reçu le script

de Fright Night, qui mélangeait si bien l’horreur et la

comédie. J’adore mélanger les genres et j’ai tout de

suite visualisé le projet. Et c’était parti.

: Alors Colin, pas de regrets aujourd’hui ?

C.F. : Non. J’ai pris tellement de plaisir à interpréter un

personnage qui n’est nullement bridé par les sentiments

humains, que ce soit la peur, les remords, les regrets ou

la compassion. Marti Noxon a conçu le personnage de

manière à ce qu’il soit beaucoup plus malveillant, violent

et cruel que ces vampires que l’on s’est habitué à voir

sur les écrans ces dernières années.

C.G. : Personnellement je trouve que Colin est parfait

dans son rôle de vampire. Anton Yelchin joue le rôle d’un

ado qui tente de passer à l’âge adulte, et Colin, celui

du mâle alpha que le jeune homme doit défier pour y

arriver. Au fond, c’est une confrontation très classique,

une situation tout à fait primitive dans laquelle deux

mâles s’affrontent violemment. Mais dans cette lutte,

Colin représente clairement l’espèce dominante : pas

seulement parce qu’il est un vampire, mais aussi, tout

simplement, parce qu’il est… Colin Farrell ! Ce qu’il

dégage est naturellement si instinctif, si intrépide, si

conquérant…

: Comment insuffle-t-on, en tant que comédien,

de l’humour à un personnage aussi noir ?

C.F. : Je n’ai pas cherché à le faire justement. Cela

incombait plutôt aux personnages de Christoper Mintz-

L’INTERVIEW

De Craig Gillespie, USA/G-B, 2h00

Avec Colin Farrell, Anton Yelchin, Toni Collette, Christopher Mintz-Plasse, Imogen Poots…

Plasse et David Tennant, le pote lycéen et le chasseur

de vampire qui sont à mes trousses. Ce sont ces deux

personnages qui concentrent la plupart de l’humour du

film et moi, l’horreur.

: Craig, comment avez-vous géré justement ce

mélange constant d’humour et d’horreur ?

C.G. : Je ne l’ai pas géré... Fright Night est avant tout

un film d’horreur. Je voulais en priorité m’assurer que le

public ait réellement peur, qu’il soit prêt à bondir hors

de son siège. La comédie vient après ; il s’agit juste de

mettre la bonne dose sans faire tomber le soufflé. La

plupart du temps, l’humour sert à décompresser au

milieu d’une séquence d’angoisse. Mais lors du montage,

on pouvait se rendre compte qu’il y avait peut-être trop

de blagues dans la scène, ce qui nuisait à l’horreur.

Ça a été une lutte constante d’équilibrer les deux.

C.F. : À ce titre, je peux ajouter que ma participation

à l’humour du film provient essentiellement du plaisir

machiavélique que j’ai eu à faire le méchant de l’histoire.

Pour moi, un très bon méchant est celui qui réussit à

rendre palpable la jouissance qu’il a à interpréter son rôle,

à jouer la cruauté. Et là, je crois que j’en ai fait des tonnes.

: Vous paraissait-il évident de tourner ce film

en 3D ?

C.G. : Certes, ce n’est pas facile d’arriver après Avatar

de Cameron ou Alice de Burton. Je voulais utiliser la

technique de manière élégante, sans pour autant faire

de l’ombre à la performance de mes comédiens. (…)

D’ailleurs, dans le genre de l’horreur et du thriller, la

caméra représente un personnage à part entière du film.

Jusqu’à présent, je m’étais toujours efforcé de rendre

ma caméra invisible. Là, elle devenait un personnage

qui avance dans un couloir, qui contourne un autre…

bref, un acteur essentiel qui me permettait de créer le

suspense (…). Et puis j’ai eu la chance de travailler avec

le chef opérateur Javier Aguirresarobe, qui a collaboré

à 54 films, dont Les Autres, La Route et, comble de

l’ironie, les deux derniers Twilight !

7


8

TOUS LES FILMS

L’Ange du mal7 sept.

De Michele Placido, Italie/France, 2h05

Avec Kim Rossi Stuart, Filippo Timi, Moritz Bleibtreu, Paz Vega...

Il a 9 ans à peine lorsqu’il commet son premier crime,

et à 27, il est déjà devenu l’un des plus dangereux

criminels italiens de l’après-guerre. Mais le pire dont il

est capable est encore à venir… Après son Romanzo

criminale, Michele Placido porte à l’écran l’histoire,

véridique, de Renato Vallanzasca. Une biographie

sans concession qui transforme de sanglants faitdivers

(enlèvements, braquages, homicides…) en une

descente aux enfers de plus en plus désespérée. Avec,

pour interpréter cet homme qui oscille entre normalité et

déviance, un Kim Rossi Stuart d’une torride noirceur.

Habemus Papam

De Nanni Moretti, Italie/France, 1h44

Avec Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr,

Renato Scarpa, Margherita Buy...

7 sept.

7 sept.

Au Vatican, le conclave se réunit pour élire un nouveau

Pape. C’est le Cardinal Melville qui est choisi… à son

grand désespoir. Il ne se sent pas capable, il a peur,

et refuse d’apparaître sur le balcon. Et alors que le

monde entier trépigne, que l’Église convoque un psy

en urgence, le Pape s’enfuit dans les rues de Rome…

Quel espoir peut-il rester au monde, quand même le

Saint Père doute du sens de la vie ? Au-delà de la

satire, mordante et comique, le film de Moretti —

qui s’est donné le rôle du psychanalyste — porte un

regard désenchanté sur la vieillesse et le pouvoir,

et bien au-delà, sur la décrépitude d’un monde dont

plus personne ne veut porter la responsabilité. Michel

Piccoli, en Pape qui voudrait n’être qu’un homme, est

bouleversant.

La Planque

De Akim Isker, France, 1h26

Avec Jalil Naciri, Gilles Bellomi, Ahcen Titi, Marco Locci...

C’est bien connu, on ne trouve jamais ce que l’on cherche

quand on l’a juste sous les yeux… Aussi Kiko et ses

deux potes cagoulés décident, alors qu’ils viennent

de braquer une banque et sont recherchés par la police,

de se planquer dans… un commissariat ! Derrière

ce polar pêchu se planque la bande allumée d’Alakis.

C’est un de leurs moyens métrages, réalisé en 2007 et

spécialement remarqué, qui sort aujourd’hui du ghetto :

La Planque devient un long, et c’est du bon !


10

TOUS LES FILMS

Sexe entre amis

De Will Gluck, USA, 1h47

Avec Justin Timberlake, Mila Kunis, Patricia Clarkson, Richard Jenkins, Woody Harrelson...

Pour Jamie et Dylan, l’amour n’est qu’un mythe colporté

par des comédies romantiques outrancières. Leur

amitié sera donc purement sexuelle. Pourtant, dès leur

première rencontre, on sait que ces deux-là sont faits

l’un pour l’autre…

Nouvelle incursion dans le sous-genre « les-amispeuvent-ils-coucher-ensemble-sans-que-l’amour-s’enmêle

? », Sexe entre amis finira bien par révéler le pot

7 sept.

Découvrez

la bande annonce

sur votre smartphone

(mode d’emploi p.3)

7 sept.

aux roses. Mais d’ici là, on pourra pleinement savourer

le numéro de charme de Justin Timberlake et Mila Kunis,

de leur amitié sincère à leurs galipettes, en passant par

leurs relations peu banales avec leurs parents respectifs

(Patricia Clarkson et Richard Jenkins). Une comédie

sans fausse pudeur qui n’hésite pas à « secouer le

cocotier », mais qui n’en manque pas pour autant de

sentiments.

Présumé

coupable

De Vincent Garenq, France, 1h42

Avec Philippe Torreton, Wladimir Yordanoff,

Noémie Lvovsky, Raphaël Ferret, Michèle Goddet...

Pour la première fois, un film « de fiction » évoque

l’affaire d’Outreau. Non pas pour retracer point par

point le scandale judiciaire majeur que l’on sait, mais

plus pour donner à ressentir, de l’intérieur, le cauchemar

qu’a pu vivre un homme injustement accusé. Présumé

coupable relate le calvaire d’Alain Marécaux, huissier de

justice, arrêté chez lui en 2001 avec son épouse, pour

des actes de pédophilie qu’ils n’ont jamais commis.

Comme les 12 autres condamnés à tort, il sera acquitté

en 2005… après avoir été humilié et broyé par un

emballement judiciaire absolument kafkaïen.

Soucieux de coller au plus près à la réalité des faits,

Vincent Garenq (Comme les autres) s’appuie sur

le livre « Chronique de mon erreur judiciaire » écrit

par Marécaux. Et s’il palpite d’une vraie tension « de

cinéma », le film refuse le sensationnel pour adopter un

style brut — caméra à l’épaule, absence de musique…

— particulièrement oppressant. Philippe Torreton — qui

a perdu 27 kilos pour le rôle — est impressionnant : il

n’en fallait pas moins pour rendre justice, sans le trahir,

à un homme qui pourrait être… chacun d’entre nous.


12

TOUS LES FILMS

Warrior

De Gavin O’Connor, USA, 2h19

Avec Tom Hardy, Joel Edgerton, Nick Nolte, Jennifer Morrison, Noah Emmerich...

Ayant tous deux besoin, pour des raisons différentes,

de l’énorme somme d’argent qui récompensera le vainqueur,

deux frères se retrouvent face à face dans un

violent tournoi d’arts martiaux mixtes. Le combat sera

aussi dévastateur aux yeux du public qu’au plus profond

d’eux-mêmes.

Après Le Prix de la loyauté, Gavin O’Connor réalise un

film de combat sur fond de tragédie moderne. Une lutte

déchirante, faite de sueur et de sang, où les coups

ne sont que le prolongement des sentiments et où

la violence n’est pas uniquement dans les gestes.

Et qui mènera les héros, de la rancœur à la réconciliation,

à une victoire qui passe forcément par… la défaite.

Avec Joel Edgerton (remarqué dans Animal Kingdom)

et Tom Hardy (la révélation d’Inception).

7 sept.

Découvrez

la bande annonce

sur votre smartphone

(mode d’emploi p.3)

Votre Majesté

14 sept.

En chair et en os

Face à de vrais champions de MMA (Mixed Martial Arts), les acteurs

n’ont pas reçu que des coups pour de faux. Bilan : une déchirure

de ligament, un pied cassé et une côté fêlée pour Tom Hardy, et

une blessure sérieuse au ligament collatéral médial du genou droit

de Joel Edgerton.

De David Gordon Green, USA, 1h42

Avec Danny McBride, James Franco, Natalie Portman...

Le vaillant Fabious est un prince parfait tout entier

dédié à son royaume. Second héritier du trône, son

frère Thadeous s’est, lui, plus humblement déclaré roi

incontesté de la glande. Il va pourtant devoir aider son

aîné à libérer sa virginale promise des griffes de Leezar,

l’abomibable sorcier… Sur le chemin les attendent de

nombreuses créatures plus ou moins maléfiques, dont

une craquante guerrière en quête de vengeance.

Après son Black Swan, Natalie Portman s’encanaille

joyeusement avec la bande de Délire Express (dont

le charmant James Franco) dans une comédie montypythonesque

qui ne manque pas de délivrer sa dose

d’aventures toutes médiévales.


UNE COMÉDIE DE

ÉRIC LAVAINE


La Guerre des boutons

De Yann Samuell, France, 1h45

Avec Eric Elmosnino, Mathilde Seigner, Fred Testot, Alain Chabat, Vincent Bres, Salomé Lemire...

Yann Samuell aime filmer l’enfance : après Jeux

d’enfants et L’âge de raison, on n’est guère étonné qu’il

adapte le roman de Louis Pergaud, écrit en 1912, et

immortalisé par le film d’Yves Robert de 1961.

L’histoire, on la connaît tous : celle de la guerre sans

pitié qui oppose les gamins de Longeverne à ceux de

Velrans. Tous les moyens sont bons pour gagner, et en

particulier faire sauter tous les boutons de l’adversaire,

jusqu’à ce qu’il en perde… son pantalon.

L’action du roman se situait à la fin du 19 ème siècle ;

celle du film au début des années 60. Et dans ces

campagnes où résonnent au lointain la Guerre d’Algérie,

l’arrivée du rock’n’roll et la conquête de l’espace, les

gosses se rebellent contre l’autorité de leurs familles…

et apprennent, tout en se castagnant, l’autonomie et

la liberté. En renforçant les personnages féminins — la

petite Lanterne, qui devra vaincre le machisme de ses

Et maintenant, on va où ?

14

14 sept.

14 sept.

copains pour intégrer leur bande, ou encore la mère

de Lebrac, qui élève seule sa famille en travaillant —

le film réactualise le récit d’origine tout en préservant

sa truculence champêtre. Et à l’heure où les I-phone

ont remplacé les frondes, où les gosses se bagarrent à

coup de Facebook, quel bonheur de crapahuter avec

Petit Gibus, tout nu dans les champs de blé !

De Nadine Labaki, Liban, 1h50

Avec Nadine Labaki, Layla Hakim, Yvonne Maaloouf...

Un village isolé dans les montagnes, cerné par les

mines. Est-ce au Liban ? Chrétiens et Musulmans

vivent ensemble, mais les hommes sont toujours prêts

à s’entretuer, et les femmes enterrent leurs morts.

Pourtant elles rient, elles dansent, et surtout rivalisent

d’inventions délirantes pour éloigner leurs fils, leurs

frères ou leurs maris de la guerre. Jusqu’à ce que

le drame les rattrape... Comme dans Caramel, la

réalisatrice-actrice Nadine Labaki reste du côté des

femmes et transmet à son film toute leur énergie et

leur sensualité : un conte savoureux qui en dit long,

pourtant, sur l’absurdité de toute guerre fratricide, au

nom de prétendues religions.


De Glenn Ficarra et John Requa, USA, 1h57

Avec Steve Carell, Ryan Gosling, Julianne Moore, Emma Stone, Marisa Tomei, Kevin Bacon...

Il l’avait rencontrée au lycée, et ne s’en était jamais

séparé depuis. Mais voilà que la quarantaine bien

entamée, Cal divorce d’Emily, et se retrouve livré à

lui-même dans le monde cruel des célibataires d’aujourd’hui.

Heureusement, un séduisant trentenaire

auquel aucune femme ne résiste le prend sous son

aile. Mais Cal l’apprenti playboy a beau changer sa

coupe de cheveux, sa garde-robe, son attitude et ses

habitudes, il n’arrive pas à changer son cœur… qui

bat toujours pour son ex-femme.

La Fée

De Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy,

Belgique, 1h33

Avec Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy...

14 sept.

Découvrez

la bande annonce

sur votre smartphone

(mode d’emploi p.3)

Il était une fois, dans un petit hôtel du Havre, un veilleur

de nuit. Un soir, une fée lui apparut, pieds nus, et lui

accorda trois vœux... avant de disparaître au petit matin.

Après L’Iceberg et Rumba, le trio clownesque Abel-

Gordon-Romy imagine la rencontre entre Dom et Fiona,

les deux amoureux loufoques qui enchantent leurs

films de leur poésie burlesque inimitable. Ici pas de

baratin mais un jeu des corps entre Tati et Chaplin,

un artisanat à la Méliès et des couleurs

« ligne claire », pour un chant d’amour à tous les naïfs

et les éclopés de la Terre.

TOUS LES FILMS

Crazy, Stupid, Love

14 sept.

Après leur décapant I Love You Phillip Morris, c’est

avec leur bravoure légendaire que Glenn Ficarra et

John Requa s’attaquent à la confusion des sentiments,

à tous les âges de la vie. Une comédie romantique

chorale qui fait la part belle à « l’éternel puceau »

Steve Carrell, et le nouveau chouchou de ces

dames, Ryan Gosling (Blue Valentine, Drive).

Mineurs 27

De Tristan Aurouet, France, 1h36

Avec Jean-Hughes Anglade, Nassim Si Ahmed,

Finnegan Oldfield, Marie-Ange Casta...

21 sept.

C’est une sale, très sale affaire qu’a enterrée le capitaine

Descharnes il y a 10 ans. Elle le rattrape sous les traits

de Stan. Car ce jeune homme instable vient aujourd’hui

remuer le couteau dans la plaie d’une autre jeune victime

qui, elle, vit toujours sous le joug de son bourreau…

Un film noir et poisseux, pulsant sous l’électro du

groupe Bot’Ox et l’énergie de ses jeunes comédiens

(dont la petite sœur de Lætitia Casta). Des personnages

d’écorchés vifs qui vont devoir faire face à un impeccablement

ignoble Jean-Hughes Anglade, en flic véreux

aux cheveux gras, prêt à tout pour sauver sa peau.

15


PAR LE RÉALISATEUR DE

DESTINATION FINALE 3D

AU CINÉMA LE 21 SEPTEMBRE

www.shark3d.fr


Mais comment

font les femmes ?

Restless

Depuis la mort tragique de ses parents, le jeune Enoch

flotte hors du monde. Son seul ami est le fantôme d’un

pilote kamikaze, sa seule distraction est de s’incruster

aux enterrements. C’est comme ça qu’il rencontre

Annabel, fan de Charles Darwin et de tout ce qui vit sur

Terre. Mais Annabel va bientôt mourir d’un cancer. Leur

amour n’en sera que plus fort, comme un défi ludique

et fougueux à la mort qui menace…

Sur la forme, Gus Van Sant est ici plus proche de

18

21 sept.

De Gus Van Sant, USA, 1h31

Avec Mia Wasikowska, Henry Hopper, Ryo Kase, Jane Adams, Schuyler Fisk, Lusia Strus...

De Douglas MacGrath, USA, 1h35

Avec Sarah Jessica Parker, Greg Kinnear,

Pierce Brosnan, Olivia Munn, Seth Meyers...

Elle a incarné des années durant la figure de la célibataire

urbaine battante. Qui mieux que Sarah Jessica Parker de

Sex & The City pouvait devenir la femme-active-épouse-

et-mère-de-deux-enfants à laquelle rien ni personne ne

résiste ?

Une conférence-call en préparant le dîner, un repas

entre copines alors que le petit dernier est malade, une

soirée sexy avec son mari après 12h de bureau… La

vie de Kate n’est pas toujours simple. Or les choses

se compliquent davantage lorsque ses responsabilités

professionnelles l’amènent à travailler plus, plus loin

de sa famille, et plus près d’un très charmant nouveau

collègue.

Au boulot comme à la maison, Sarah Jessica Parker

va joyeusement se laisser déborder par le tourbillon

de sa vie et faire sourire de nombreuses complices

dans la salle. Car si certains se posent la question

de savoir « comment font les femmes », il y en a plus

d’une qui connaît la réponse !

21 sept.

son Good Will Hunting — voire de toute comédie

romantique pour teenagers — que de ses expérimentaux

Elephant ou Paranoid Park. Et pourtant,

Restless distille le trouble des ados borderline qui hantent

son cinéma. Un cinéma qui jamais ne glisse dans

le pathos, et aborde ici la maladie et la mort avec une

fantaisie et une délicatesse infinies. Mia Wasikowska

(méconnaissable Alice de Tim Burton), et Henry Hopper

(fils de Dennis), illuminent le film de leur grâce.


Shark

De David R. Ellis, USA

Avec Sara Paxton, Ving Rhames, Chris Zylka, Alyssa Diaz, Joel David Moore...

Ça y est, c’est la fin de l’été, et il est temps de sortir de

l’eau. Tant mieux, car le requin mangeur d’hommes a

fait sa réapparition…

Invités sur une petite île privée perdue au milieu d’un

lac de Louisiane, Sara et ses amis s’apprêtent à passer

un week-end de pur fun. Mais l’ambiance se gâte

lorsque Malik, le jeune footballeur vedette, sort d’une

séance de wakeboard inconscient… et avec un bras

Le Cochon de Gaza

De Sylvain Estibal, France, 1h39

Avec Sasson Gabai, Baya Belal, Myriam Tekaïa, Gassan Abbas...

21 sept.

Un film sur les communautés palestinienne et israélienne

de Gaza avec un cochon vietnamien en guise

de colombe de la paix ? Il fallait le faire ! Voici donc les

aventures d’un misérable pêcheur palestinien qui remonte

un jour un cochon dans ses filets. Quitte à s’être frotté

à cet animal « impur », autant essayer d’en tirer quelque

chose. Mais entre les militaires d’un côté et les barbus

de l’autre, pas facile de défendre son bout de gras…

Une tragi-comédie ingénieuse qui pousse à peine

d’un degré le surréalisme pour dénoncer l’absurdité

de la situation à Gaza et mettre en valeur, au-delà des

représentations sclérosées, la fraternité des peuples.

TOUS LES FILMS

21 sept.

en moins. « Drôle d’accident » vous direz-vous. Mais

pas étonnant lorsque l’on apprend que le lac est infesté

de requins ultra agressifs… aussi monstrueux que les

psychopathes qui les ont amenés là. Qui des sept jeunes

inconscients survivra au sanglant banquet ? Préparezvous

à une plongée dans des eaux troubles, qui

risque bien de faire remonter à la surface vos peurs

les plus profondes.

La Brindille

De Emmanuelle Millet, France, 1h21

Avec Christa Théret, Johan Libéreau, Maud Wyler, Anne Le Ny...

21 sept.

Elle a beau garder une silhouette filiforme, ne pas avoir

eu de petit ami depuis 6 mois et surtout, ne pas le vouloir

du tout, il faut bien que Sarah admette l’évidence : elle

est enceinte. Prise en étau entre sa soudaine condition

de future maman et ses projets d’avenir, la jeune

étudiante doit faire un choix…

Emmanuelle Millet se penche avec délicatesse sur

les thèmes du déni de grossesse et de l’abandon.

Et filme une radieuse Christa Théret (Lol) dans le rôle

d’une jeune femme solitaire et fragile, mais déterminée

à être libre. Une petite brindille qui tente de tracer son

chemin en dehors de tout diktat moral ou sociétal.

19


La Nouvelle guerre

des boutons

De Christophe Barratier, France, 1h40

Avec Guillaume Canet, Laetitia Casta, Kad Merad, Gérard Jugnot, François Morel, Marie Bunel...

Cinquante ans après le film d’Yves Robert (et une

semaine après celui de Yann Samuell), c’est donc au

tour du réalisateur des Choristes de livrer sa Nouvelle

guerre des boutons. Nouvelle, en particulier parce que

chez Christophe Barratier, la rocambolesque guerre des

gosses se joue pendant le tragique conflit qui déchire

les adultes. On est en 1944, à la fin de l’Occupation,

et les douleurs de la guerre résonnent jusque dans les

campagnes, où se cachent des résistants et des enfants

juifs. Et pendant que les parents défendent leur pays —

et leurs valeurs —, les enfants de Longeverne, eux, sont

plus que jamais déterminés à défendre leur territoire

— et leurs boutons — contre la bande de Velrans.

Si l’humour et la verve du classique de Louis

Pergaud enchante encore cette adaptation, elle

se teinte ici d’une gravité qui renforce l’émotion.

20

28 sept.

Ainsi la gamine qui fait battre le cœur de Lebrac, le chef

des Longeverne, est d’origine juive. Et au-delà de leurs

déculottades déconnantes, les enfants apprendront la

solidarité, l’importance de la liberté… et qu’il est parfois

bon, à la guerre comme à la guerre, de savoir désobéir !

Un été brûlant

21 sept.

De Philippe Garrel, France, 1h35

Avec Monica Bellucci, Louis Garrel, Jérôme Robart,

Céline Sallette...

Quitté par sa femme, une splendide actrice de cinéma,

un jeune peintre se donne la mort. Comment en est-il

arrivé là ? Le récit en flash-back revient sur leur tumul-

tueuse relation. Philippe Garrel (Le Vent de la nuit, Les

Amants réguliers) retrouve son fils Louis pour explorer

la précarité des sentiments et de la vie. Un film nimbé

de l’atmosphère intimiste qui caractérise le travail

du cinéaste, et dans lequel il est encore question de

la difficulté d’aimer. Avec la bellissime Monica Bellucci

dans le rôle d’une femme fatale qui mènerait n’importe

quel homme à sa perte.


TOUS LES FILMS

Un heureux événement

De Rémi Bezançon, France, 1h50

Avec Louise Bourgoin, Pio Marmaï, Josiane Balasko, Thierry Frémont, Firmine Richard, Anaïs Croze...

Ivres d’amour, Barbara et Nicolas décident de faire

un enfant. Mais entre le fantasme et le chaos de la

vraie vie, personne ne les avait préparés à « ça » : ni

aux bouleversements hormonaux, ni aux nuits sans

sommeil, ni aux couches-surprises, ni aux crises d’angoisse...

ni à ce nouvel amour fou, mêlé à une perte

totale de repères.

Adaptant, avec sa compagne, le roman éponyme

d’Éliette Abécassis, Rémi Bezançon (Le premier jour

du reste de ta vie, Ma vie en l’air) continue d’explorer

les grandes aventures de nos banales existences.

Un heureux événement, c’est une déroutante plongée,

sans enjolivures ni tabous, dans l’intimité d’un couple à

l’arrivée de son enfant. Qui nous offre à voir la naissance

d’une famille, tout en accouchant d’une authentique

émotion.

28 sept.

28 sept.

Premiers pas

L’histoire d’amitié entre un garçonnet et une

girafe orpheline au début du 19 ème siècle et

leur périple d’Alexandrie à Paris : avec ce

Zarafa, Rémi Bezançon s’apprête à faire

ses premiers pas dans l’animation en compagnie

de Jean-Christophe Lie (L’homme à

la Gordini). Sortie prévue le 8 février 2012.

Les Hommes libres

De Ismael Ferroukhi, France, 1h50

Avec Tahar Rahim, Michael Lonsdale, Lubna Azabal...

En 1942, dans le Paris de l’Occupation, un jeune émigré

algérien qui vit de petites magouilles, va devenir, presque

malgré lui, un combattant de la liberté...

Un sujet méconnu et passionnant : le rôle joué par la

Mosquée de Paris et son Recteur, Si Kaddour Ben

Ghabrit, qui a aidé des Juifs et des résistants pendant

la Seconde Guerre Mondiale. Sur un tempo de polar,

et porté par de fabuleux comédiens — le « Prophète »

Tahar Rahim et un Michael Lonsdale aussi crédible en

Recteur musulman qu’en moine cistercien — le film,

inspiré de personnages et faits réels, a le mérite

d’évoquer à la fois l’émigration maghrébine des

années 40, et les rapprochements, en cette période

de haine, entre Juifs et Musulmans.

21


ÊTRE ABONNÉ CANAL

C’EST CHAQUE MOIS

DE NOUVEAUX PRIVILÈGES

PROJECTION INÉDITE 100% BOB L’ÉPONGE

En octobre, ∏ invite ses abonnés à une projection inédite 100%

Bob l’éponge, dans 6 villes de France. Le meilleur de Bob l’éponge leur a été concocté

afin de leur faire passer un véritable moment de détente et de fous-rires au cinéma !

À l’issue de cette projection, les abonnés ∏ auront également le

privilège de rencontrer Bob l’éponge.

Pour demander vos invitations, rendez-vous sur espaceclientcanal.fr/zoneavantage.

En partenariat avec

© 2011 Viacom International Inc. Tous droits réservés. Bob l’éponge

créé par Stephen Hillenburg.


AVANT-PREMIÈRES

CADEAUX

SOIRÉES PRIVÉES

OFFRES PRIVILÈGES

PLONGEZ DANS L’UNIVERS DE BRAQUO SAISON 2

LE CINÉMA C’EST MIEUX À DEUX !

La saison 2 de BRAQUO arrive en novembre !

¢ organise pour ses abonnés une

soirée exceptionnelle, dans 11 villes de France,

pour découvrir les 2 premiers épisodes

en avant-première.

INÉDIT ! Ils pourront poser leurs questions

à l’équipe de la série en direct de leur salle

de cinéma !

Pour demander vos invitations, rendez-vous

sur espaceclientcanal.fr/zoneavantage.

Chaque jeudi et vendredi, les abonnés

CANAL peuvent inviter un de leurs proches

au cinéma.

Une offre exclusive pour faire partager

son amour du grand écran.

Pour en profiter, rendez-vous sur

espaceclientcanal.fr/zoneavantage.

© Tibo & Anouchka /Capa Drama /CANAL+ - © Image source / Getty. CANAL+ DISTRIBUTION SAS au capital de 74 000 €

- 383 866 795 RCS Nanterre. Société d’Édition de Canal Plus, S.A. au capital de 95 018 076€ - 329 211 734 RCS Nanterre.


24

TOUS LES FILMS

Identité secrète

De John Singleton, USA

Avec Taylor Lautner, Lily Collins, Alfred Molina, Maria Bello, Sigourney Weaver, Michael Nyqvist...

Après Robert Pattinson et Kristen Stewart, c’est au tour

de Taylor Lautner de sortir de la Twilight- zone. Et pour

coller à son tempérament de feu, il ne lui fallait rien de

moins qu’un film d’action nerveux dans lequel il cavale à

la recherche de son identité… mais surtout pour sauver

sa peau.

Que fait la photo de Nathan-bébé dans un site de

personnes disparues ? Le jeune lycéen a en effet

toujours eu l’impression bizarre de ne pas être à sa

place auprès de ses parents. Mais de là à penser qu’il

aurait été kidnappé dans sa petite enfance… Ses plus

folles inquiétudes vont pourtant bientôt se confirmer :

sa vie n’est qu’un mensonge, fabriqué avec soin pour

dissimuler un complot qui le dépasse totalement.

Le réalisateur John Singleton (Boyz’n the Hood,

2 Fast 2 Furious) embarque le loup-garou préféré

de ces dames dans une course-poursuite jasonbournesque.

Pourchassés par la police, le FBI et une

flopée d’assassins non identifiés, Nathan et son amie

Karen ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour

tenter de découvrir quelle est la véritable identité du

jeune homme, et qui sont ses véritables ennemis.

Découvrez

la bande annonce

sur votre smartphone

(mode d’emploi p.3)

28 sept.

Genesis baby

La petite Lily qui cavale avec Taylor

– et avec lequel elle serait actuellement

en couple – est la fille du chanteur

britannique, leader de Genesis, Phil

Collins. Révélée aux côtés de Sandra

Bullock dans The Blind Side (inédit en

France) puis récemment kidnappée

par des vampires dans Priest, on

retrouvera la jolie brunette dans le rôle

de Blanche-Neige face à Julia Roberts

en méchante sorcière.


DÉCOUVREZ LES ORIGINES DU MYTHE

LA CRÉATURE PREND FORME HUMAINE

LE 12 OCTOBRE AU CINÉMA


26

TOUS LES FILMS

We Need To Talk

About Kevin

De Lynne Ramsay, G-B, 1h52

Avec Tilda Swinton, John C. Reilly, Ezra Miller,

Jasper Newell, Ashley Gerasimovich...

28 sept.

28 sept.

Il y a quelque chose qui cloche chez Kevin : cette

intuition bizarre, c’est sa mère Eva qui l’a depuis

sa naissance. À l’aube des 16 ans de son fils, ses

inquiétudes se confirment de manière terrifiante,

amenant Eva à se remémorer les étapes de sa vie —

avant et après la naissance de son enfant — et tenter

de comprendre quelles fautes elle a commises. Lynne

Ramsay (Le Voyage de Morvern Callar) adapte le

roman de Lionel Shriver et teinte le réalisme cru

de ce troublant conflit mère-fils d’éclats de poésie.

Avec la toujours épatante Tilda Swinton (Le Monde de

Narnia, Michael Clayton, Julia), qui incarne l’aversion

maternelle avec intelligence et empathie.

Glee On Tour

le film

De Kevin Tancharoen, USA, 1h30

Avec Lea Michele, Cory Monteith, Dianna Agron,

Chris Colfer...

Le club de chant du lycée McKinley n’a pas chômé cet

été. La série télé musicale, devenue véritable phénomène,

a effectué une tournée à guichet fermé dans les

plus grandes villes américaines. Les « gleeks » français

ne seront pas en reste grâce au documentaire

de Kevin Tancharoen (Fame) qui nous propulse aux

premières loges du spectacle et dans ses coulisses.

Pour écouter Rachel, Finn, Kurt et leurs amis nous

chanter leurs meilleures reprises comme de nouvelles

chansons. Et les voir enfin toucher les étoiles… en 3D.

L’Apollonide, souvenirs de la maison close

21 sept.

De Bertrand Bonello, France, 2h05

Avec Hafsia Herzi, Céline Sallette, Alice Barnole...

Un bordel parisien, au début du 20 ème siècle… Une fille

est défigurée par le coup de couteau d’un client. Autour

de « la femme qui rit », Bertrand Bonello orchestre la

danse douloureuse des filles de joie, leurs rivalités et

complicités, leurs secrets et rancœurs, leurs rêves et

désillusions… qui sont ceux, aussi, d’un siècle finissant.

Ne venez pas chercher ici un érotisme coquin : la

violence et la maladie, la frustration et la claustrophobie

hantent ce huis-clos à la beauté vénéneuse.


©

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr

©

MARS Chocolat France SAS - 494 887 854 RCS Strasbourg


28

Ce n’est pas parce-que vous les avez vus au cinéma...

qu’il faut rater les DVD.

Very Cold Trip

1 er sept.

21 sept.

Pirates des Caraïbes :

21 sept.

La nuit va être mouvementée pour

Janne, jeune glandeur finnois qui

a jusqu’à l’aube pour… trouver un

décodeur TV. Un road-movie très

givré, qui aborde des sujets graves

(le chômage, le suicide, les jacuzzis

en plein air…) avec un humour

complètement lapon.

De Dome Karukoski

Avec Jasper Pääkkönen,

Kari Ketonen, Kari Hietalahti...

DistriB Films

Tomboy

la fontaine de jouvence

Revoici donc notre pirate préféré,

canaille des océans et rocker de la

mer : le dénommé Johnny Depp-

Sparrow, qui continue à éclabousser

de sa folie ce divertissement plus

survolté que jamais.

De Rob Marshal

Avec Johnny Depp, Penélope Cruz,

Geoffrey Rush...

Walt Disney

Rio

Une fillette qui vient d’emménager dans un nouveau quartier

décide, le temps d’un été, de se faire passer pour un garçon

auprès de ses nouveaux amis. Une œuvre sensible et troublante,

filmée à hauteur de ses petits héros. Accompagnée d’un entretien

avec la réalisatrice qui revient sur la conception et l’écriture de

son film, et évoque les conditions d’un tournage intense au cœur

de l’été.

De Céline Sciamma

Avec Zoé Heran, Malonn Levana, Mathieu Demy…

Pyramide Vidéo

SÉRIE

1 er sept.

Private Practice saisons 1 et 2

7 sept.

Perdu à Rio, un perroquet bleu

apprivoisé doit apprendre à voler

de ses propres ailes. Avec la même

folie que leurs Âge de glace, les

studios Blue Sky conjuguent leur

virtuosité aux couleurs du Brésil et

au son de la samba. Attention à ces

piafs là.

De Carlos Saldanha

Avec les voix de Laeticia Casta,

Lorànt Deutsch...

20th Century Fox

L’ex-femme du Dr. Sheperd est

partie refaire sa vie à L.A.

La chirurgienne-obstetricienne

au cœur brisé a en effet droit à

sa propre série sentimentalohospitalière

sous le soleil de

Californie, concoctée avec soin par

la créatrice de Grey’s Anatomy.

Créée par Shonda Rhimes

Avec Kate Walsh, Tim Daly,

Alexis Denisof, Emma Caulfield...

ABC Studios


JEUX

Les films sur grand écran, les jeux sur les petits...

Pingouins de Madagascar :

le Dr Blowhole est de retour

DS/PS3/X360 Kinect/Wii uDraw THQ

Une seule équipe de pingouins

peut sauver le monde de la domination

des dauphins... Skipper,

Kowalski, Rico et Private sont

de retour en compagnie de King

Julien, Maurice, Mort et Marlene

pour que vous puissiez mettre, en

famille, une raclée à l’abominable

Flipper des mers.

JEUX

BANDE DESSINÉE

La Guerre des boutons

De Olivier Berlion, d’après l’oeuvre de Louis Pergaud Dargaud

Deux nouvelles adaptations cinématographiques

ce moisci…

pourquoi le 9 ème art ne s’y

mettrait-t-il pas aussi ? Olivier

Berlion, co-auteur du Cadet

des soupetard (Dargaud) et

de Sales Mioches (Casterman)

case les aventures des mistons

de Longeverne et Velrans

en bulles, et nous livre ainsi sa

vision toute colorée de l’œuvre de Louis Pergaud.

James Noir’s

Hollywood Crimes 3D

3DS Ubisoft

Titre exclusif à la Nintendo 3DS et

à son écran tactile, James Noir’s

Hollywood Crimes vous propose

de résoudre des affaires criminelles

à coup d’énigmes : 150 casse-têtes

qui vous immergeront dans le Hollywood

des années 60 et dans un

monde interactif plein de mystères.

Aliens : Infestation

DS Sega

Dans les environnements authentiquement anxiogènes inspirés de la

saga Aliens, composez et dirigez votre équipe de Marines (dessinés

par le créateur BD Chris Bachalo) pour venir à bout des hordes de

Xénomorphes, sachant que l’histoire et les dialogues varient en fonction

des membres de votre commando. Vous disposerez en outre de tout

l’arsenal de la légendaire franchise (le Pulse rifle, le lance-flammes,

le Smartgun…) ; de quoi vous aider à un peu mieux gérer la tension…

BO

Fright Night

Varese Sarabande

Une bande originale signée

par le compositeur d’origine

iranienne Ramin Djawadi,

auquel on doit les musiques

de la série Game Of Thrones,

du jeu Medal of Honor, du film

le Choc des Titans mais aussi

du… Voyage extraordinaire de

Samy !

Pour prolonger ainsi le frisson avec une partition vampiresque

à souhait.

gameplazzaTV-1950x650-v2.indd 1 27/07/11 10:19

29


30

PROCHAINEMENT

Les Aventures de Tintin :

le secret de la Licorne

Un monstre à Paris

De Bibo Bergeron

Avec les voix de Vanessa Paradis, -M-, Gad Elmaleh...

12 oct.

1910. Paris est inondé et un monstre y sème la panique.

Traqué sans relâche, la mystérieuse créature trouve refuge

dans un cabaret où chante Lucille. Vanessa Paradis,

Gad Elmaleh et -M- réunis pour pousser la chansonnette

dans une animation française produite par Luc Besson.

The Artist

De Michel Hazanavicius

Avec Jean Dujardin, Bérénice Béjo, John Goodman...

12 oct.

Un véritable film muet sur le passage au parlant, à

Hollywood en 1927 ! Le duo Hazanavicius-Dujardin

(OSS 117) réussit un nouveau tour de force en racontant

la grandeur et la décadence d’une vedette de cinéma

qui, face à l’innovation sonore, peine à trouver sa voix.

26 oct.

De Steven Spielberg

Avec Jamie Bell, Daniel Craig, Simon Pegg, Nick Frost,

Andy Serkis, Gad Elmaleh...

Tintin et ses amis se lancent à la recherche du trésor qui

appartenait à un ancêtre du capitaine Haddock… Pour

son premier film d’animation, Spielberg ressuscite le

jeune et intrépide reporter à la houpette. Des aventures

en motion capture 3D qui mêlent l’intrigue du Crabe

aux pinces d’or, L’Étoile mystérieuse, Le Secret de la

Licorne et Le Trésor de Rackham le Rouge... tout en

promettant de donner une toute nouvelle dimension à

l’univers d’Hergé.

The Thing

De Matthijs van Heijningen Jr.

Avec Mary Elizabeth Winstead, Joel Edgerton...

Bienvenue au premier carnage, pour assister aux débuts

de la « chose » de Carpenter, qui infecta les écrans en

1982. Un prequel qui nous replonge dans le désert

polaire, pour un face-à-face sanglant entre l’homme et

le parasite extra-terrestre qui nous ressemble tant…

Real Steel

De Shawn Levy

Avec Hugh Jackman, Kevin Durand, Dakota Goyo...

12 oct.

19 oct.

Dans un futur proche où désormais seuls les robots

boxent, un entraîneur sur la touche tente de transformer

une carcasse en champion. Le réalisateur des Nuit au

musée et Date Night hybride le film de boxe avec la

science-fiction. Avec Hugh « Wolverine » Jackman.


France Télévisions

partenaire de

NANNI MORETTI ET DOMENICO PROCACCI

MICHEL PICCOLI

DANS

P RE S E NTE NT

Habemus Papam

un film de

NANNI MORETTI

Sortie en salles le 7 septembre

Quand le petit écran soutient le grand…

Une coproduction


H Entreprise RCS Nanterre 414842062 - Taylor James, photographe, imagine Desperados Original

WWW.IMAGINE−DESPERADOS.FR

L ’ ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

More magazines by this user
Similar magazines