LA GUERRE - Bibliothèque de Toulouse

images.expressdumidi.bibliotheque.toulouse.fr

LA GUERRE - Bibliothèque de Toulouse

DU MIDI

Organe quotidien de Défense Sociale et Religieuse

26 e ANN5E « N° 8,1,54

i mois « mot» * «»

um ii j mou » /«~— — EDITIONS RÊCIONAUE»

tôt, Aveyron, CorrèM, Cantal

Gers, ^"-Pvrénées, fi^-Pvrenées.Lanae»

Tam-e.t-Garonne. Lot-et-Garonne

Rédaction et Administration: Toulouse, rue Roouelaine, 25

BTJRIAUX A PARIBi 86. RUE WBTVDHLA.XJ"

«CITIONS RÉGIONALES

T«m, -tude, Hérault, Pyrénées-Orient-

Haute-Garonne, Ariège

Edition du matin spéciale à Toulouse

Les annonces sont reçues à Paris dans

toute* les agences de publicité ; à Toulouse

aux bureaux du ionr^,: p 25, rue Roquelaine,

et chez tous nos correspondants. — Le tarif

de la publicité est envoyé franco sur


KS-^î ^ to '»°w»» mwtti* très brave. OH

dtott être traité on officier et non pas en

• « QweMe leçon l . «ont i« Svhsc en repro-

HtailsaiU CE ceinmentaire.

. »&

Front Italien

LA DECLARATION DE GUERRE

A L'ALLEMAGNE EST IMMINENTE

_ . i _ ,. Genève, 13 mars,

D après le Bcrhner TagcbUM, ia déclaration

tio guerre «la l'Italie a l'Allemagne est iinmi-

monte.

Cet mû pourrait confl-rmier celte infomnation,

«5 est Ti-ue les journaux allemands s'elîorcent

ojius eue jamais de calomnier l'armée ita-

MML

Bs veulent persuader a. L'opinion quo cette

ainné© n'a aucune chance de forcer les fortifi-

cations des Alpes. qu'eau» est démoralisée et

qu'elle ne résisterait pas à. une attaque austro-

teongroise.

Il est très possible que ce dénigrement sys-

tématique soit destiné à préparer le public al-

lemand à envisager de sang-froid une trupturo

avec l'Italie.

LES NOUVELLES DU FRONT

SONT TEMPORAIREMENT SUEPENDUES

Rome. 13 mars.

iLe Corriere dclia Sera reçoit du front, en

date du 12 mars, la dépêche suivante :

a A partir de minuit toute transmission do

nouvelles sur les opérations militaires sera

«Mfenduo : tout service journalistique télégra-

phique ou postal du front sera temporaSre-

anent suspendu.

a Cette suspension sera de courte durée ».

LIS BULGARES PILLENT LES GRE OS

Y „ . Athènes, 12 mars.

pulgareB continuent, semble-t-il, & mo-

lester la population grecque dans le» territoi-

res (Tu'lls occupent.

S 6 ïat > , Us ont > dit-on, pillé les malsons,

ena^sfi les habitante grecs et donné 24 heures

ou métropolite pour quitter la ville, sous peine

«internement.

EN ROUMANIE

SA DÉCISION SERAIT IMMINENTE

Amsterdam, 13 mars.

«n mande de Sofia de source bien infor-

mée, que l'attitude do la Roumanie est de pins

«n plus favorable aux Alliés

Cette puissance prendrait une décision dé-

finitive dans un délai rapproché, sans doute

avant la fin de mars.

if m E R

LA PERTE DU MONCE

Toulon. 13 mars.

Le souermarin français Monge coulé dans

l'Adriatique dans la nuit du 29 au 30 décembre,

n'avait été touché ni par une torpille, ni par

une mine ennemie.

Les rapports reçus au port sur l'événement

apprennent qu'en naviguant par une nuit très

noire et tous feux éteints, pour atteindre un

croiseur rapide autrichien du type du Spaicn,

ffie Monge aborda un torpilleur


JrfAtWH M MARS 19»

]l y ^ UN AN

... u MARS 1915

*** ^srifSS sas/aï

>teurs vosMf h .urs, ont été*

-.ces ou prisonniers,

-tués. d-Arras. Vêpen

^ S «te Noire-Dame-

. 4!/ noni li'lfff ' i',î« seul Miwi Pflr nos

'WW es ïJin assez conséquent.

VlTle restl du front, celions où nous pre

n ° n \Tau"Ss' notre infanterie enlève la par-

^ÀeVtXliteae. Elle V lait de nombreux

?*ÇÎ?S. te Prêtre, les

-«•n* a sc-mporer de quatre f^jMJSSSr

— En Pologne, les Bustes «-«'

*?uJiï?S&SÊ

conUnue -

ta place

"-A^u^g^es délogent tes Turcs

DC 'MM tê$ Dardanelles, le bombardement se

JZrmït ; les casernes de Galliuoli sont dclrui-

ufttun croiseur anglais s'avance jusqu'à

Kagara.

_ Le croiseur allemand Dresden est coulé

'dans le Pacifique par une flotte anglaise.

L ,—-~e ' 1

LES MÉRIDIONAUX AU FEU

Tea.ii "Un^i e Nôuziors, «te l'ertet i:Hattte-U-a.roime).

«i». àu jafT iréwtment «l'infanterie, v «compagnie,

A ete l'e Met «le l'élwrieuse citation suivante :

rloWa m'rtàle le » septembre 1915 est awnrô

l«wM*r» l'artillerie ennemie et .seul A

îSfirSe^rrnSes. a tué 1Tde d'un, «aooqps

i'armée. a été .nommé chevalier de la Légion

d'houneia- avec te motif «tirant : « Officier >expérl-

'menté, extrîmejneml actif, to'jiïLant, rendant les

meilleurs services. »

— Louis Galtier. capitaine au 96" légiment d'in-

«amerie : . eifîicler très courageux, ayant ie plus

profond mépris du danger cfn'il semblait même re-

cheticjier. A été tué en aliant «reooiftnaJtre le terrain,,

en avant d'une tranchée allemande demi il vou-

lait s'emparer, lo. 3 octobre 19M. •

TJne enquête est ouverte au commissariat du -i" ar-

rondissement relative au vol d'urne certaine «pian

titô do pâtes alimentaires commis an cours de la

nuit dernière à la gare Bannefoy (Compagaiie des

OUemins de Sxsr du Sud-Ouestj.

ÉTAT CIVIL DE TOULOUSE

rfM.tCATlO.NS K MARI.IOE BU 11 MARS 191f>

Josepli Caans, élève, gondarmi^ «u tront. et Victo-

ria Castes, s. p., caserne de gtawiarnaerfe.

llonoi* Taclioiires. s^Jdnt au oar d'artillerie, et

Angéte Cabi-é, oocquettière, rue Arnaud-Ues-naiM, 19.

WISSANCBS OU 11 MARS

l'ioive Gro.ussa.rd. allée des Soupirs, a».

Elise Palacios, me des Keeoillots, 23.

Jl-euTil PonsoJa, rue do la Iaoji'". 17.

ira-ul» Vldaillac, quai Saint-Pierre, 7.

Iiené Delpert, à Lardenna.

OÉCÈS DES 12 Bt 13 MARS

Mario MeMot, c* ans, rue A im and do. MollflS, l«.

Sioro. épouee Azéma, 00 a«s, avenue du, Cime-

tière 10.

CtomUon épouse Galy, 50 ans, rue Pech-David.

Oeerges nespon-s, 2 ans, quai do Tennis, 10O.

Oliarles Bourmiiiuel, 8S ans, rue do Lonwn.io.

A^Itniionse Pouet, 54, ans, rue Montaudran., 52.

Cau. épou-se Fargaos, 04 ans, place Sainl-Panta-

léon, 4.

Van Erltelem, 75 ans, allée de iBrienne, 51. -•

Omai Demerg, 61 ans, rue des Salenques. 2 W».

Anne AtrrottT, 02 ans. true des Récollets, 39.

Fines, épouse Troy, 61 ans, rue Saint-Tsicolas, 19.

Charles, veuve Jalabert. 73 ans, rue Saint-Itocli, 45.

Ddbacry, veuve Olivier, 03 ans, irae de la K6pu-

Wiicru», 17.

c-ocliaid. épouse Pcrson, 03 ans, allées Cliarles-ae-

ïUtte, m.

Pieirre Dumas, 81. ans, A Salnt-Simen.

Bozèlo. épouse Rodiies, 03 ans, itond-Point-ratte-

d'Oie, 10.

Vaiiech. épouso Casse, 74 ans, à Saint-Simon.

Léon Prayase, fia an?, rue Séhastepol, *.

Michel Sam, 68 ans, rue du Eourbastard. 25.

Boulaln, épouse Gase, 45 ans. rue. do Peneuillet, 33.

Paul Boué, 30 ans, rue Satot-Boch, 40.

Manie Lenfant, 49 ans. allée d.rs Souiplis, 23.

Jacques Dédie», 02 ans, rue de la Colomhotte, 38.

.Tean Marquié, GO ans, rue Colbert.

Veuve Houillère Mairie, 62 ans, vue du Canal. 12 bis.

Amboulas, veuve Carcy, 70 ans, aUée Saint-Agne.

CJiartes Babl, 74 ans, allée Saint-illchel.

llespices civils : 3. AUénés : 1.

Militaires décédés A suite de blessures reçues à

î'raimemi :

Pernand D-unioucli. soldat au 7' d'iiifantoi-ie.

Félix tîbacli, «ont^nt A la VT (?ectien- de commis.

Alathieu Subci-ville, soldat à lafi"" section d'in-

firmiers. ^

-S^.© :

paFieip

L'ANIODOL

f 1 ;* a la. irxxxxiUo

LAIMK8 INFECTIEUSes .t CONTAInlEUSESl

BUoœen, Augincs, Grippe, TDBERCDLOSE 1

Ijaladtcs de la PEA.U: Déaiangesdsiona, FuroncloeJ

|Ec:'.émas, Acné, Ulcères variqueux. Brûlures

Coupures. Maladies dos YBPS: Ophtalmie

QUÉWWOW CCWTAHm p«r l'u«aff« de I'

ANIODOL

i PLUS PUISSANT ANTISEPTIQUE?

INDISPENSABLE pour la TOILETTE IKTICSE

\ Priiervtititcl Cura «i/des MALADIES d« la FEMiSfiE i

-eétt-ltes, Pertes, Cancers, Suites de «souches, elc-.|

OtiMBODORlSAKT PARFAIT

T ^. p . h ''t!\ EjJii' 50 lc DîM " 1 P0llr 20 Brochurss,

1 S" de l'ANTODOI* 32, Rus tu Halhurtiis, Psrl».

Front Français

AVIS ESr~

Le CACAO O'AIQUBBBLU, SolubiUsé, habituoHem.nl livré en boit- - ftoê »é-

talhciues eera «paiement V***, i titre provisoire, -on boite, carton de nu. ne k Le

et d'un ûemÊa rappelant sommairement la boîte métal. "i

Imposé par les événements de truerre, le nouvel «„iv,i]-,,.„ nn « - r - ,

propriétés du CACAO D'AIGUEBELLE donfla ,' " f lnou!f,c *n MêR les

. . oont la fabrication réa-nl ère et ii mi-.ri s ,.

Périeure «aettpût la nieille^rejreo,^^

ENi VENTE: Dépôt de^HOCOtATERlE O'AICUBBELLE, P.ace Sai„t. E tienn 9 , 1

• TOULOUSE

THÉ CHAMBA

Z,e meilleur Remède de 2a OgfWrtf»lTiQM

Communiqué Officiel

de la Nuit

/lorts an Champd'Honneur

Tean il;..;.. Vialard, de yilleneuve-lès-Boulec, -26

Kui soMM au "•* d'infanterie, tué le 7 septembre

~ i-*on Roctues, de Vilk-neuve-lès-Beuloc, 21 ans,

««lai au «r d'infanterie, mort à la suite de bles-

sures le 17 septembre 191'4.

w"î* I oaN Vi«n*res, de Villon en vo-lès-Bouloc, 25 ans,

ojioat au 11= d'infanterie, rr.ort le 19 octobre 1914.

— p.

toile milïtaaWe w d© la Croix de guerre avec pal

"ne. nu : - - snites de ses blessures te-« mars.

- l,e s:i>l,K.,l Atndre d« Oea-plsay, dm SIS- régiment

diafa^ène, raow le 4 janvier ma pe.nda.ttt rampu-

taUcn, de i» ouitsse gauche, a mérité la médaille mi-

litaire- et la Croix de «meure avec la citation sul-

vae.i.e : «Srès bon soldat, toujours prêt à raaTeber

comme vp»mita»é en toutes cireenstaneas. .. Il était

le ft>ére «n Maurice de Coupigirty, fusilier marin tué

a Dixnuide en novembre 1914.

\mf- '

Carnet ^Fotilousain

f,"i"t/hi jour

n MARS

Sainte Mafhilde.

ixvJ-J;?,^ f '-f : Sai "« Zacharie.

matin " me •' midi 13 ,- co«c7icr .- 3 h. 47

'tin.

tour êe la haie

AtttV if

SÉV" 8 * * '* * matin et de

Onzième.

«sMéssfe des Sciences

^ :ripti 0as et Belles-Lettres

Au si février m$

dtenii « '

^ „ï" qu'elle porte

•Stfnt An , m ' pn,lais «•> m famille

liW u MS?X TOTE *** "o^'nieuas

tj' (H « w«e smlement an

«Baisrr ?' 1 iÀ"'.'T. "'" « rou| l'e de quatre

'-'•s s,"' 1 au lf,7f, T?' 0o moul'.n ,'-

T ' '--..:.. / v' . "; J w» potite ruelle, ta T

. ; ^ elé, se souvenir d© son cleotora.t ; il

put, dams une oireonslance non «neoi'e ou-

bliée, constatea: combien ie sentiment, de nos

oancitoyians se oonfoind'aJt aveo le sien pro-

rire. Il ne sera donc pas étonné de «avoir

UMfôfci -même l'on s'est .réjoui de sa distinction,

tortillée à tous é#aaxis. Dans cette floerateon

de mérites, se trouveront en banne place les

fonctions de -médeoiia*lieI de l'hôpital 35, sis

à Toulouse, école Berthelot. C'est là que le

docteur Motel s'est mont-ré ahondamân-ent pro-

ditîue de .scieiiee pa-atique et de généi'eux dé-

vouement ; S n'a cessé d'être aimé et estimé

de tous ceux qui, -depuis la guén*, ont passé

sous sa direction. Nous îi-e sommes pas sur-

pris nu."à l'occasion de sa nominaUon, une

cérémonie tout intime ait eu lieu récemment

à. «on (hôpital. En .présonee du persoinnel de la

formation, lc sergent iVreo-my exprima en escel-

len-ts termes, au «chef die l'étohlissement, les

pensées qui débordaient de tous les ceeurs ;

nuls il liui offrit la .croix de la Lésion, au nom

de ses camarades infirmic-tte et des dames in-

iirmières.

Touché dans les fibres profondes de son

être moral par une telle manifestation, M. lc

decin-chef surmonta l'émotion qui l'étrel-

enait ; ©'est en des accents inspirés par le

plais PiW" pat-rio-tisme «ju'il remercia .ceux qui

venaient lui apporter -un si beau, témoigna -pre

de déférente aifec-tion ; il sis déclara heureux

«le concourir à -une oeuv-i e uehle et belle entre

toutes, colle Stal consiste à rendre vitalité et

santé à nos soldais malades on blessés.

On conçoit combien ces paroles furent em-

nncintes d© sereine éloquence ; ©lies revêtirent

un chaume que nous ne saurions tradaiiTe -et

qu© seuls purent goûter les témoins de la scè-

r)& ane nous évoquons. Ils on garderont -un

durable, précieux et récon-foiitant souvenir-

Aux félicitations extrêmement nombreuses

«ju'il a déjà reçues, nous microns respoot-ueu-

sement M. le professeur- MttMfi «Se joindi e cel-

les ©ue lui «nvoite .notre petite région rurale,

par l'organe de l'Express.

Tout en étant les plus irumbics, sites mm-

diiouent le cachet d'un© entière sincérité ; el-

les constituent riiommage û'vsu coin du pavs

de France à l'adresse du savant distingué et

éminent homme de bien doit ie nom d.emeu- i

rera -gloi-ieusement. inscrit dans nos annaies

communales. —- U. L KL

NOÉ. — Foatbali Association. — L'équipe

N.TL.-M de Noé a. 'battu dimanche s soirs . .1 8 1K"II.WS ri

demie, ente sera si ie : l.e. >;,; ,1 rimnnr, d.rn.mo en

at un

projectile « commencé à perdre sa n«ec4le.

\ Diuv, à Daussoulx, il a endommagé pau-

siours maisons ; on a retrouvé parient aux

eauvitoms, des morceaux d'aluminnm ; u y

aurait 18 morts. —'--'

Il a. été sévèrement inlerdil aux -gens de la

«•i.ninée de i.ark;r de ceA ('-véne.iiierit

Le AiriW d.ie s'ét-ait élevé de Cogne ée le

21 féiTiei" à 7 heures et demie du mata», se .

diritreanl SUT Givet.

l'autre dirigeable s'est élevé au même en-

droit le même jour, à 7 heures et demie du

soir ; il est tombé à 'Maisnauilt en llainault ;

il y à eu 9 morts et des blessés.

Les débris du Zeppelin ont été charges a

la gare la plus proche SUT un wagon du Nord

français avec bâche, sur le wagon où se trou-

vaient, écrits à la civile, en grandes lettres en

français, ces mois, oui indiquent 'nettement

les intentions de tromper les curieux : « Diri-

geable enlevé aux Français »• , „ .

Ces débris ont, élé revus sur wagon a Colo-

gne, comme on l'a signalé.

Un avion allemand est tombé la semaine

passée il Meslin-l'F.véque : des deux otflnm

oui le montaient, l'un est mort, 1 autre est à

l'hôpital.

La BataSBfe de Vercksn

LA SITUATION

Paris, 1-1 mars.

La trêve relative qui a connu' neé samedi

s'est n.niu,rsu,ivk\ dans la Journée d.e lu-i l.i.

île'puis le 11 au niaitln, ancune action d'm-

tanterle imporunte n'a été siffnalée devant

Verdun. Le bombardement a cmimué ruujour-

,1'hni de part et, d'autre ; il a été pins nct.it,

du côté allemand, a Voues! de la Meuse, sur

nus premières et deuxièmes lignes du M-m-l-

ll-ovmme et «les Itois dos lleurrus. Nots avons

rinwsté en prenant, sous le feu dif nos balte-

rines les positions «>ancinie« dm. bois des Cor-

beaux M, plus en ar,rière, l-'orpe-s.

Le duoil d'artillerie n'a donc pus promUo

*iRnilV*iion, 'à moins qu'il n'omnotieo la Mt»

fûni «il se mian if estera le nouvel eff.mt de

Penneml qn\ renemee, penl-ét.re, fi agi a:lî ,.

«pies fi notre aile droite, sli.r le Tront côte du

yPoiwe-DowiuimMiJt-Vaux, dn^iidément troij) for-

Le8 douzièmes provisoires

(Paris, u mars,

ieret, iuppoi teua- général de >a cam-

ion du budget, déposera aujourd'hui

je inireuau de la Chambre, son rapport

les douzièmes provisoires demand-éK 'par

.gouyeraemen* et aippliquaiLs au deuxième

trimestre de l'année 1956

Voici «fuels sont les chiffres des dépenses

pendant les dix-neuf premiers mois ri.. la

guerre :

191-4 (5 mois) ; 8.998.388 SOI francs •

1915 (12 mois) : 2S.355 146 -«6 fraT-s '

1916 (•} mois) : K-iW.m.SX francs. '

Le rapportewr, iab'ant sur ïes pré\isions

estime que, les dépenses s'élèveront, au" 30

juin -proclKun, a la somme de 46.781.879 8-56 tr

L© rapporteur, d'autre part, tait reniai t/tu- ,'•

que ia France n'a émis qu'un seul c-mprttwt

tandis q.us 1 Allemagne en est à son* oua-

trieme et l'Autriche à son troisième.

« Le faor, dit-il, où chez nous il devieoira

necessaure d© faim a&pei au crédit une' se-

sor-f p/ocho C » eSt qUe * & '' ns


Notre Service des Recherches

DES SOLDATS DISPARUS

HH-

Les Disparus

Les personnes qui pourraient nous lournlr

des renseignements sur les soldats disparus,

voudront bien en informer immédiatement

L'ŒUVRE TOULOUSAINE

DES RECHERCHES DES SOLDATS DISPARUS

A VExpress du Midi

25, rue Roquelaine. Toulouse,

Notve « Service de recherches des disparus »

est gratuit. Nous demandons seulement un

droit de 0 fr. 75 centimes pour nous couvrir

des £rais néoessités par nos recherches. Ce

servrce fonctionne, comme l'œuvre du «Pa-

quet d'hiver de nos soldats », avec le dévoué

concours d'un comité de dames amies de

VExpress.

Nous recevons aveo reconnaissance tous les

renseignements que l'on voudra bien nous

envoyer sur chacun d'eux.

On est prié de ne rien mettre dans ces com-

munications concernant la rédaction ou l'ad-

ministration du journal.

QUATRE CENT DIX-NEUVIEME LISTE

AUBA (Camille-Joseph), sergent ara 42» d'iof.,

& 1 comp., blessé et disparu le 7 sept. 1914,

à BouiJlancy.

ASTRUC (Jean), du 22° col., 4 e comp., blessé

et disparu 24-27 février 1915.

BÊLUSCA (Bertrand), du 214» d'inf., 20« cornp.

disparu le 24 aeût 1914. à Senon (Meuse).

BOIREAUD (Jean-Baptiste-Glaude), sergent

au 112° d'inf., 8° comp., disparu le 30 ]uin

1915.

iGALENDINI (Jean), du 34° col., 15" comip.,

présumé blessé et disparu le 7 sept. 1914,

GAMBE (Germain), 'du 59° d'inf., 8» comp.,

disparu le 22 août 1914, à Bertrix.

CANBEL (Antondn-Alexis), du 27 e chass. alp.,

2° comp., disparu le 20 août 1914, à Dieuze.

CHAPEAU (Marcelin), sergent au 1er chass.

à pied, 2 e comp., présumé blessé et disparu

le 25 sept. 1915.

DiALBY (Ferdinand), du 20 e d'inf., 1B« comp.,

disparu le 15 fév. 1915.

BASQUE (Henri-Germain), sergent ou 63e

d'inf., 12 e comp., blessé et disparu 16-17

juin 1915.

DEStPIS (Jean-Francois), du 83 e d'inf., 1"

comp., disparu le 2J2 août 1914, à Jéhonville-

Bertrix.

ESTÎEU (Joseph), diu 59 e d'inf., 5 e comp,, die-

pam le 22 août 1914, à Bertrix.

FALCOU (Jean), adjudant au 22° col., 12e

comp., blessé et disparu le 24 fév. 1915.

GAILLAC (Jean-Bernard), caporal au 88e d'inf.

4° comp., blessé et disparu le 27 août 1914,

à Angecourt-Thélonne.

GRAMONT (Louis-Antonin), sergent au 88°

d'inf., 3 e comp., disparu le 9 mai 1915.

GUILLAUMEA.U (.Etienne-Gaspard), du 8e col.,

2» comp., blessé, et disparu le 30 sept. 1914,

à Massiges.

HBREIL (Basile), do 7« d'inf., W comp., dis-

paru le 1 mars 19115.

HEU G A (Jean-Pierre), du 283° d'inf., 24° comp.

disparu le 24 août 1914, a Etain-Eton

(Meuse).

IGA11T (Pierre), du 259e d'inf., 17e comp., dis-

paru le I e ' sept 1914, à Consenwoye (Meuse).

IMBERT (Pirmin-Jérémie-Séraphin), du 8e col.

11° comp., disparu, le 4 fév. 1915.

IZARD (Emile-Léon), sergent au 80e d'inf., 2»

comp., blessé et disparu le 5 nov. 1914, à

Kamimel, devant la ferme de PEnfer

IZARD (Pierre), du 143 e d'inf., 4e comp., dis-

para le 3 nov. 1914, à Ypres.

LASCOMBES (Louis), adjudant au 7e d'inf.,

2 e comp., blessé et disparu le 26 sept. 1914, à

Mesn il-Wargemoulin.

SALLES (Jean-François), du 59e d'inf., 11e

comp., disparu le 27 août 1914, à Thélonne.

SARECH (Joseph), du 44 e col., 7e comp., blessé

et disparu le 24 sept. 1914, à Lacroix-sur-

Meuse.

Les Retrouvés

Nous publions ci-dessous la liste que nous

envoie notre homme de confiance... Pierre

Denjean. du 107° d'infanterie. Nous nous te-

nons à la disposition des familles pour leur

donner tous les renseignements sur le lieu

où se trouvent les soldats ci-dessous.

Rassurons tout de suite leurs familles en

leur disant qu'ils sont en excellente santé.

CABOS (François), 96e inf., Alos, par Saint-

Gironis (Ariege).

IDRAC (François), 96e inf., Saint-Jury (Haute-

Garonne).

CAPEILLE (Philippe), 143e inf., Barcelone.

FËRIË (Jean), 96e inf., La Valentine (Aude).

DEV1C (André}, 139° inf., LaCassagne (Aveyr.)

DUFORT (Pierrê). 83e inf., Saint-Gaudens

(Haute-Garonne).

LAMARQUE (Paul), 20e inf., Bordeaux.

NADREAU (René), 8 e génie. La Flèche (Sar-

the).

REGNAC (André), 209 e inf., Port-Sainte-Marie

(Lot-et-Garonne).

ARMANGAUD (Simon), 96 e inf., Tronilias

(Pyr. Or.)

ARQUEZ (Jean). 96e inf., Narbonne.

FORT (Jacques), 96e inf., Saint-Laurent-des-

Aurans (Pyr. Or.)

MARTIN (Casimir), 342e inf., Fage-Samt-Ju-

lien (Lozère).

DELOUVRiER (Jules), 142 e inf., Verrière».

(Aveyren).

COBRAT (.Pierre}, 142 e inf., Reccmle-Previn-

quière (Aveyron).

RESCOUSSIÉ (Achille), 14e Inf., cehors.

TOPER! (Louis), 96 e fflî., Leaurems (Hérault).

GUIRAUD (Antoine), 96 e inf., Garoman (Han-

te-Garonne).

(Â suivre.)

PRÉSERVEZ-VOUS, GUÉRISSEZ-VOUS

en respirant les émanations antiseptiques des

PASTILLES VALDA

qui agissent directement, par inhalation

sur les Voies respiratoires

P ar 1 antisepsie volatile des

PASTILLES VALDA

i Ayez toujours sous la main

UNE BOITE DE

Pastilles VALDA

VÉRITABLES

Procurez-vous-en de suite

Bais refusez impitoyablement les pastilles qui vous

seraient proposées au détail pour quelques

sous. Ce sont toujours des imitations.

Vous ne serez certains d'avoir

Les Véritables

PASTILLES VALDA

que si vous les achetez

EN BOITES de 1.25

portant le nom

VALDA

Anoune expédition de laine brute ne pou-

vant désormais avoir lieu, les susnommés,

tant dans un but éminemment patriotique que

pour favoriser leurs propres intérêts, doivent

immédiatement souscrire la déclaration de-

mandée.

GERS

ARIÈGE

Cour d'assises

La session des Assises de l'Ariège pour le

deuxième trimestre 1916 s'ouvrira al oix le

lundi 15 mai prochain, sous la, Présidence oe

M. Piganiol, conseiller a la Cour d appel de

Toulouse ayant pour assesseurs MM. Buiit,

ffident du tribunal, et Ducup de Samt-Paul,

luge. '

FOIX — Au 59°. — M. Bernard de Rosny,

capitaine au 59e régiment d'infanterie, est

nommé chargé du matériel dui corps.

M. Guichard, lieutenant au 59 e . passe en la

même qualité en 7°,

HOTEL MONTAUT

Pour le front : Plats cuisinés en. boites.

Expéditions.

AUDE

CABCASSONNE. - Nos éditions. — Tous tes

Jours, deux éditions de 1' « Express du Midi »

arrivent à Caroassonne, la première (M édi-

tion) à 5 h. 34 du matin, La seconde (éflmon

de Toulouse) à 9 h. 22 du matin. Cette derniè-

re, qui part de Toulouse à 7 h. 46, est la plue

complète en informations de la Dernière Heu-

ïe. On peut la réclamer chez lies vendeurs a

partir de 9 heures et demie du matin.

Trouvailles. — M. Albert Ruffet, rue Victor

Hua», a trouvé une épingle de cravate en or,

M Jiusrtiin Montagne, rue du Port, 15, a trouvé

rmo pompe de bicyclette ; M. Léon Poudevi

gne, rme Voltaire, 2, .a trouvé une petate

somme.

Etat civil du 5 au 12 mars. — Naissances. —

1 garçon, 2 filles. _ _ , „.,.

Dée.te. — Louis Lacour, 46 ans, rue die. I Oli-

vier ; Marguerite Esquirol, 75 ans, veuve Teu-

dou, rue Côte-Cité : Mien Griliières, 77 ans,

rue Laraignon, 7 ; Marie Vidal, 69 ans, épou-

se Traverset, rue Etudes, 33 ; Philippe Loubet,

87 ans, me Gravette, 6 ; Mamert Bastié, 4*

ans, rue Hospice ; Caroline Nay, 66 ans, «suive

Lande, boulevard Barbés, 13 ; Jeanne Vffire-

urun, 6G ans, verave Lobran, rue A.-iM&rty, 3»;

Manuel Garido, 2 mois, rue Litiré ; Matnwu

ReUgmier, 82 ans, route de Toulouse), 33 ; Ma-

nie Graves, 75 ans, veuve Gavaillé, nie MoiH,

12 : Marguerite Guitaird, 63 ans, épouse AJrftç,

rue droite Canal, 31 ; JuMenne Rayn&ud, 79

ans, veuve Mtsiestié, nue Hospice! ; Rosaîie

Andrieu, 32 ans, épouse Fabra, rue Républi-

qoe. 40 ; Catherine Subra, 82 ans, célibataire,

route de Narbonne; Jeanne Bès, 78 ans, veuve

Mangaud, route de Toulouse, 17; Jean Berdou,

B3 ans, rue République, 12.

NARBONNE. — Vol. —Dimanche, la ramo-

nette de M. Arnaud, négociant, ayant laissé

queRiques instante, un saie contenant 50 WBos de

pommes rte terne contre l'étal de Mme PPrtet,

wnandherode aux halles, à .laquelle elle venait

de les ««beter, a constaté, à son retour, se

disparition. A la suite de sa déclaration à la

poKce, une enquête a été ouverte.

Jet de pierres. — La dame Manie Bastou,

demeurant avenue de Bordeaux, 11, a été bles-

sée à la joue droite d'nn coup de ipâerre Daneée

pai' un gamin de G à 7 aais. dont Jes parents

•habitent dons la m&me maison qu'el'Se. Elle a

porté iplainte à la police,

Tapage injurieux. — Procès-verbal a été

dressé aux dames Marie Sol© et Henriette Bé-

nastier, limonadières, pour tapage injurieux

réciproque, troublant le repos publie, à 11 heu-

res du soir.

A qui l'agneau 7 — M. Delpecfe, Traverse du

Génie, qui a recueilli ciheé lui un agneau, qu l'

tient à la disposition de son prapriétaiie.

Objet trouvé. — Une paire de chapelets, par

Mine Fraïsse, bouchère, rue Droite. 53. La lui.

réclamer.

Etat civil dm 12 mars. — Naissance. — Thé-

rèse Sanohec.

CASTELNAU DAiRY. — Obséquas de M. Hen-

ri Moffre. — Dimantihe ont en lieu, à 9 heu-

res du matin, au milieu d'une énorme af-

fhieiw.e, ios obsèques de M. Henri Mofire,

«ue l'abondance des matières ne ITOUS a pas

permis de publier.

M, Henri Moffro était commandour de la

Légion d'iionneur, ingénieur eni dief des

îPonls et Olmussécs, directeur honoraire ad-

MBirriisitiw.teur de ia Gornpagnie^.des ohemàns

m f«i' dm- Mkii; adiministivitfur de la, Banque

ifle Fivunce (eucoursaJe de Toulouse): président

du conseil d'administration et axlimini&tmteur

déléirué de la Verrerie de Qarmaux.

La lovée du oorps a élé faite par M. l'or

eniprvHre die Sa*ït-îVIir.heres de Toulouse. -

Un très nombreux cortège d'employés de

la Compagnie des Chemins de fer du Midi,

d'ouvriers' de la Verrerie de Carmaux, sui-

vaient le cercueil; beaucoup d'habitants et

d'amis de Castelnaudary avaient tenu a ac-

compagner & sa dernière demeure cet enfant

du pays qui est aussi mie de ses gloires..

Le deuil était conduit par M. Léonce Mof-

fre et M. Pons, directeur des Tramways de

Toulouse, frère et cousin du défunt.

Deux discours ont été' prononcés, par M.

Tessier, président dtu conseil d'administration

de la Compagnie des chemins de fer diui Midii,

et par M. Dubord, vice-président du conseil

ffadministration des Verreries de Carmaux ;

ils ont fait ressortir tous deux les-iiarcttes qua-

lités intellectuelles, administratives et huma

notaires de leur ancien collègue et ami.

Nous adressons à lai famille, à tous les pa-

rents et amis du défunt — et ils sont nom-

breux à Castetaaudaiy — l'eixpression de nos

sentiments émus de toien vives et sincères

«ondoléaoces.

BiRAM. — iNécrologie. — Dimanche 22 cou-

rant, à 4 heures diu soir, eurent lieu., au mi-

lieu d'un grand concours de parenAs et d'amis

des familles Catenel, Granier, Raseanier, Za-

not. etc., les obsèques d'un brave homme, de

notre ami Victor Calmel, décédé à l'âge de

82 ans. , .

Nous prenons une large part au deuil qui

franoe ces honorables familles et les prions

de vouloir bien, accepter nos sympathiques

condoléances, d'autant que le regretté disparu

était foncièrement estimé par notre popula-

tion.

Prochaine foire. — Notre prochaine foire,

très ismuortante et dés plus renommées, se

tiendra à Brani le mercredi 5 avril, .premier

mercredi de ce mois.

LIMOUX. — Octrois. — Les recttes de l'oc-

troi pour le mois de février écoulé, se sont'

étevées a la somme de 4.790 fr. 80. Elles

avaient été au mois de février 1915, de

5.395 fr. 98. En moins pour 1916, 605 fr.

La récapitulation des deux premiers mois

de l'année donne : Année 1916, 10.899 fr. 10.

Année 1915, 11.152 fr. 45. en moins pour 1916,

253 fr. 36.

AVEYRON

Cour d'assises

Voici le rôle de la prochaine session d'as-

sises qui doit s'ouvrir à Rodez le 20 mars pro-

chain : „

Lundi 20 mare. — 1. Antonio Sanchez ; 8.

Juan Garcia ; 3. Ranion Valero ; 4. Romon Gi-

meniz : vol qualifié. — Défenseur, M Raynal-

dy ; ministère public, M- Boissier, procureur

de la République. „ . , .„„

Mardi 21 mars. — Matin : Marie Rigal, épou-

se Lapqrle infanticide. — Ministère public,

M. Boissier. , , .

Soir : Philippe Mouîy : vol qualifié et ten-

tative. — Ministère publie, M. Boissier-

Marorcdi 23 mars. — Matin : Marie Cremers :

infanticide. — Défenseur, M' Cardier, du bar-

«eau de Saint-Affrique ; ministère publie, M.

Boissier.

Soir : Roea Thérjr, veuve Lebas : infantici-

die. — Défenseur, M* Raynaldy ; ministère pu-

blie, M. Boissier.

VILLEFRANCHE.DE ROUERCUE. — Requê-

te à l'administration des Postes. — Le quar-

tier diu Pont voudrait bien avoir lai distribu-

tion du matin comme les antres quartiers de

la ville.

Entre autres plaintes formulées à ce sujet

une a trait surtout à l'hospice.

Il est inadmissible, en effet, que, même en

temps de guerre, un hôpital situé dans le

rayon de Ixrctroi, n'ait pas cette distribution

du matin, et qu'une lettre déposée le vendredi

3 maris, à 1 heure, à. la boite de Saint-Jean,

n'arrive à l'hospice que le samedi, à 10 heures

passées.

Allocations militaires (Avis important).

Le paiement des allocations aura lieu les 17

et 18 mais, de 9 heures à. midi.

Afin d'accélérer les paiements, il est créé

un second bureau qui fonctionnera à la mai-

rie, 9alle de la Justice de Paix, où devront

se présenter les titulaires des certificats du

n" 1 à 500. Les numéros 501 et au-dessois se-

ront seuls pavés à la recette des finances.

Cette nouvelle organisation- peraniettant d'ef

fectuer tous les paiements pendant les deux

séances ci-dessus, les retardataires ne seront

navé& qu'à, une séance spéciale qui aura lieu;

à la recette des finances le lundi 27 mars.

Réquisition des laines (Avis). — En exéciu

tien d'un ordre miiiistérieJ, le maire de Vil

lcfraniehe invite les propriétaires de la com-

mune à faire, dans un délai de dix jours., an.

secrétariat de la mairie, une déclaration de

la quantité de laine à provenir de la tonte

prochaine de leurs tranpeauK.

Les détenteurs de stocks commerciaux de

laines exotiques ou de laine de Franco sont

..aussi tenue a faire In même décJorotion.

Les mutilés de la guerre

Voici la liste des membres du Comité de

patronage de rEcole de rééducation profession-

nelle agricole du. Gers :

MM., le préfet du Gers ; les sénateurs.;et dé-

putés du département ; le général, cosnman-

dfflnt la subdivision ; les membres du. Conseil

général et du Conseil d'arrondissement ; les

maires des oheifls-lieux d'arromdis&enient et de

canton ; le commandant d'armes de le :pJaee

d'Audit ; le trésorier-payeuir général ; l'ingé-

nieur en ciheî ; le directeur des services agrico-

les du Gers ; le vétérinaire départemental ;

Dutfréohou,. président de la Chambre de Com-

merce ; Rhodes, directeur du Crédit agricole ;

Bemichan, directeur de la Ferme-Ecole de la

Hourre ; docteur Molas, président de la com-

mission administrative de l'Asile ; docteur

Tissot, directeur de l'Asile des aliénés -, doc-

teurs Dansan. Mir et Verdier, médecins à

Mi. René Solon, délégué d'Œuvres de guer-

re, propriétaire à Auch ; Boé, trésorier de la

Société d'Encouragement à à'Agriculture ; La-

l«bie pro.pTiétatre-éieveur à Sansan ; Bonne-

maison, prooriétaire-éileveur à Lussan ; Sen-

tex, propriétaire, maire de Biran ; Laffarguje,

ipropriéitaire à Castelna.u-Ba.rbarens ; Daxoux,

ancien maire, propriétaire à Vic-Fezensao ;

AWred Lalanne, propriétaire à Vic-Fezensac ;

Boueliet, -proiprifetaire à Vie-Fezensao.

MM, Lebbé, pa-ésdident du Syndicat agricole

de Conttom ; Gonquaret, président de la Mu-

tuelle-Bétail à Contdom. ; Capin, propriétaire à

Manpas ; François Garbay, propriétairo à Es-

itang ; de Sabatliier, président du Syndicat

agricole d'Eauze ; Samt-Aubin, premier prési-

dent de Chambre à la Cour d'appel de Paris ;

fLamande, président du Comice agricole de

Gondom et de l'Armagnac ; Hourteillan, pro-

priétaire à Lagraulet ; Guichanné, propriétaire

au Houga ; Dubourdieu, secrétaire général du

Comice aginieoJe de Condom et de l'Armagnac.

MM. Duluc. iprésident du Syndicat agricole

de Lectoure ; Comte de Lary, président du

Syndicat agricole de Fleurance ; Cadéot, maire

de Fleurance ; Lagravère, président du Syn-

dicat agricole de MaOTezin ; Jean Philip, pro

priétaire à Mauvezin ; Daguzan, propriétaire,

juge de paix à Miradoux ; Grabias, président

d«i Syndicat agricole de Saint-Cïéae.

MM. Adolphe Estève, propriétaire à Touget ;

Azimont, président du. Syndicat agricole de

nsde-Jourdain ; Saint-Laurent, notaire, pro-

priétaire à Samatan ; Eugène Laffont, délé-

gué des Sociétés d'assuances mutueDiesi,

Samatan. ,, ,

MM. Débat, propriétaire à Saint-Médard

Duipuy, propriétaire à Mirande ; Broque, pro-

priétaire à Avéran ; Rioau., propriétaire à Ai-

gnan ; Casta gnon, .propriétaire à, Margouet

Luro, propriétaire à Ladjevèze-Rivière ; Fontan.

juge de -paix à Masseube ; Laeaze-, propriétaire

à Panassaci ; Vignes, maire de^ViMeicenital ;

BernèSHLasseiTe, président du. Syndicat agri-

cole de Miélan ; Bordes, notaire, propriétaire

à Mont^de-Marrast ; docteur Dumont, à Vlsle-

de-Noé : docteur Maur, à Plaisance ; Bro:jjua,

vétérinaire à Saint-Aunix ; Lagiscardé, no-

taire, maire de V-ieila ; Gamicas. propi'iétaire

à Lalin-Laipujade.

Comité de direction : MM. Boé, Decher-David,

Destieux, DonJboiurdsen, Gardey, oomite de

Lary, docteur Molas, Ronger. .Sansot, Valte,

Verdier.

AUCH. — Tribunal correctionnel. — Dans

son audience de jeudi dernier, le tribunal a

prononcé les cendamnations suivantes :

La nommée Sarah C..., 16 francs d'amende

avec sursis pour infraction à la police des che-

mins de fer.

— Vingt-ciq francs d'amende au nommé Jo-

seph Bufomèhe, de Roquelaure, pour coups

et Wessures.

- Un mois de prison aveo sursis à Gabrieàle

Lauzero, ôgée de 18 ansi, ménagère à Auch,

pour complicité d'escroquerie.

Croix de guerre. — Nous apprenons avec

fierté que la Croix de guerre a été décernée à

M. Jean L-arroque, dit Victor, caporal au 0<

d'infanterie, déjà cité à l'ordre du, jour.

De la moisson d© gloire que la France ne

cueillei*a bientôt, nos compatriotes auront été

les héroïques semeurs.

LECTOURE. — Erratum. — Dans notre arti-

cle nécrologique d'hier sur M. l'abbé Bezom-

bes, une coquille nous a fait écrire « glorieux

prêtres » du Gers ; c'est « plusieurs prêtres »

qu'il faut lire.

— Le soldat Alfred Hénail, du 81e d'infan-

terie, est hospitalisé à l'hôpital temporaire

n° 16 à Compiègne.

— Le cahonnier Edouard Vlgsuier, du- 53'

d'artillerie, est hospitalisé à. l'hôpital n" 26

de Compiègne.

Comité de l'or. — Voici l'ordre du joui de

la séance du 10 mars :

Lecture du procès-verbal de la réunioa du

9 novembre 1915.

Comptes-rendus par les sous-comités d'ar-

rondi ssement.

Collecte de l'or et placement des bons de

la Défense Nationale.

Nouvelle tourné!a de propagande et orga-

nisation de conférences.

Bureau de bienfaisance. — Le montant de

la 'Este de souscription en faveur des familles

nécessiteuses pour l'anméie 1916 s'élève, à ce

jour, à la somme de 5.123 fr. 15.

M. CLAVERIE A ALBI. — Nous sommes heu-

reux de pouvoir annoncer que M. Claverie,

l'émmeait Spécialiste de Paris, sera de passa-

ge à Ailbi, demain mercredi 15 mars, Hôtel de

la Postie, et qu'il recevra de 9 h. 4 4 heures.

Nous recommandons instamment à tous

ceux qui sont atteints de Hernies ou de Dépla-

cements des Organes de profite}: du séjour de

M. Claverie pour recourir aux -bons conseils

de sa grandis expérience professionnelle.

MARSSAC. — Les sports. — Dimanche 12

mars 1916, l'Union Manssaoo-ise a reçu sur

son terrain, en un match amical, le Racing-

Çlub Bois Redonnais de Carmaux. Après un

beau jeu de part et d'autre, les d'aux équipes

ont fait match nul, 2 à 2.

Félicitations à tous les joueurs.

CASTRES. — Les coiffeurs. -— Nous recevons

la communication suivante :

Le Syndicat des patrons coiffeurs, ému

d'une note parue dans certains journaux et

n'exprimant que l'idée personnelle d'un seul

de ses membres, s'est vu dans l'obligation de

protester comtre cette note et de mettre à point

çe .qui avait été décidé à la réunion .que, vu

la cherté des vivres, l'augmentation du tra-

vail se ferait à partir du 1°? avril, et que» tout

le reste du service se ferait comme d'habitude

» Pour le Siyiidicat ; Le présidant : PRADIER. J

ROQUECOURBE. — Déraillement. — Diman-

che matin, le train qui passait à la Parayrié

vers 8 heures et demie, allant sur Castres,

avait pris en avant mn wagon chargé de bois.

A la Cazalié, le wagon mal équilibré a dé-

raillé et a laissé tomber son bois en obstruant

la voie à 3 kilomètres de Roquecourbe • le

train n'a pas pu circuler et a retardé les voya-

geurs qui ne sont arrivés à Castres que vers

les 11 heures, avec 2 heures de retard. Il n'y

a pas eu d'accident de personne et à 1 h. 30

uni train de secours ramenait à Roquecouiibe

le malheureux wagon, cause de l'accident et

du retard.

TARN-ET-GARONNE

XARN

DEPOT DE L' a EXPRESS n

5, nue Timbal. — Albi

Mardi 14, Réclame de Maroquinerie

Articles cuir très solides et très pratiques,

entre autres :

PoTte-monnaio, depuis 0 fr. 85 et 1 fr. 15.

Porte-billets, depuis 0 fr. 85 et 1 fr. m.

Portefeuille du soldat à 1 fr. 60 et 1 fr. 90.

Articles fins à 2 fr. 25 et 2 fr. 75.

Grand choix de maroquinerie de luxe.

Foires de la semaine

Lundi 13 mars. — Les Cabannes, Lflbesson-

nié, Déna.t, Dourgne.

Mardi 14 mars. — Déaiat, Saint-Jean (Paiu

Muet).

Mercredii 15 mars. — Bnassac, Casiiefinau-de

Montmiral, Terre-Clapier.

Jeudi 10 mairs. — Souad.

Vendredi 17 anars. — Angles, Carmaux, La

cabartî^Tanus, Lautrec, TeiWet-de-Vdau.

Samedi 18 mars. — Massais.

ALBI. — Nécrologie. — Dimanche 12 mars

ont ou lieu sur la paroisse de la iMadeleine

les obsèques de Mme Elle BartSue née (Marie

Campagne, décédée à Albi, è. l'agiei de ,r>2 se sut

fit à elle-même, et «a comprendra que nous

ne l'accompagnions d'aucune réflexion per-

sonnelle. Bornons-nous à déplorer l'état d'es-

prit vraiment incompréhensible des Français

qui, dans les circonstances actuelles, donnent

de pareilles preuves d'inconscience,

Conseil municipal. — Le conseil municipal

s'est réuni samedi 11 mars, à 5 heures du

soir, sous la présidence de M. Cbarles Capê-

ran. oour la tenue de la session légale.

Etaient présente : MM. Charles Qapéran, mai-

re. Veyriac et Belloo, adjoints, Marcou, Dour

mero. Borges, Gayraaxl et Mieiriet.

M. Maroou, nommé secrétaire, donne lecture

dU .nrocés-verbal de la précédente séance, qui

*«6t adopté sans observation. " "

Le conseil ordonne l'iîHSCription au budget

additionnel d'une somme de 468 francs pour

îe règlement définitif des travaux de répara-

tion du quai Montmarot, en face du Petit-Sé-

minaire-

Les crédits suivants sont inscrits au budget

dditionnel. en vertu de délibérations antérieu-

res pour permettre l'exécution de marchés de

coté a. gré par la municipalité.

Pour fomitures de ooke : 1625 francs.

Pour l'entretien du pavage des rues de la

ville : 1.500 francs.

Pour les bordures de trottoirs, rue des Eco-

les : 2-000 francs.

Pour la construction d'un hangar à la Soli-

darité : 2.500 francs.

Sur le rapport de M. Belloc, le conseil vote

l'inscription au budget additionnel d'une som-

me de 1.000 francs, pour le paiement d'une in-

demnité de 1.000 francs à M. Laroche, proprié-

taire, nue du Vieux-Poids, en conformité de

l'accord intervenu aveo lui, et précédemment

onorouvé par le conseil.

Sur le rapport do M. Gapéran, des crédite

suoolémentaires sont votés : 620 francs pour

la réele ; 2.170 francs pour remises aux em-

olovés de l'octroi -, 291 francs pour- le renouvel-

lement du matériel pour l'entretien des rues ;

572 francs pour les imprimés municipaux.

Une subvention de 100 francs est votée pour

l'œuvre du Foyer du Soldat, créée par le Co-

mité de la Presse montalbanaise.

Sur le rapport de M. Mareou, est approuvée

la liste des classificateurs à. proposer à l'ad-

ministration préfectorale.

Sur le rapport de M. Berges, un. crédit de 500

francs, nécessité pour l'augmentation des prix,

est inscrit au budget additionnel nour l'achat

de coke destiné au chauffage des bureaux.

M- l'architecte des monuments historiques

établi un projet de réparations d'entretien

au musée Ingres, dont le montant s'élève à

1.000 francs. Sur le rapport de M. Capéran,

il est voté un crédit de 500 francs pour la moi-

tié de cette dépense.

M. Bergès demande que l'on répare l'escalier

intérieur qui existe le long de la façade sud

dm Musée. Il lui est répondu que M. l'archi-

tecte des. monuments historiques en a proposé

Ha. démolition. La question sera étudiée de sa-

voir si cet escalier fait ou non. partie de l'en-

semble des bâtiments du Musée Ingres.

Un crédit de 34 francs .est voté pour le con-

seil des prud'hommes.

La pension de retraite, de M. Antoine Borda-

ries. receveur d'octroi, est liquidée, sur le rap-

cart de M. Bergès, à la somme de 1.138 francs,

à dater du 1" avril 1916-

Le vote de la subvention pour secours aux

Drisonniers de guerre est renvoyée à l'étude

de la commission.

M. Vevriao. fait au conseil un rapport verbal

sur les négociations .poursuivies avec la so-

ciété Fououet et Compagnie, et sur les con-

ventions nouvelles dont l'adoption est de-

mandée au conseil.

Une subvention de 16.000 francs sera don-

née à cette société pour l'enlèvement des im-

mondices. Pour l'enlèvement des boues, le ba-

layage et l'arrOssage des rues, M- Toronto

mettra à la disposition de la ville, moyennant

la somme de 12.000 france, trois colliers, qui

oourront être également employés, sous la

direction d«s services municipaux, au trans-

port des Kraviers pour l'entretien des rues,

oui coûtait 4.000 francs.

Ces conventions, qui devront entrer en vi-

gueur le 1" avril, sont approuvées par le con

Rail municipal.

Sur la proposition de M. le maire, le con-

seil accepte l'offre de rétrocession d'une par.

celle au cimetière par Mme veuve Gaillard.

U adopte l'était des taxes irrécouvrables, por-

tées en non-valeur-

M. le moire demande anl conseil de remettre

à la municipalité la désignation des membres

devant faire partie du. comité d'action agri

cote, et prie les conseillers de^donner, pour

cette désignation, les indication!* utiles.

Le conseil approuve la vente d'une coupe

d'acacias .moyennant le prix de 32 francs.

M. Gayrard attire l'attention des services

compétents sur l'encombrement par le dépôt

de matériaux die démolition, du chemin de la

Fobie.

M. Mieulet demande si. îa municipalité ne

courrait pas, comme il a été fait dans un

certain nombre de coin-munes, faire afficher

la liste des ipersoames bénéficiaires des allo-

cations.

M. Belloo déclare que ce nombre dépasse

3.OO0. Après un échange d'observations sur la

«suestien des allocations, au cours de laquelle

M. le maire demandé aux conseillers de faire

connaître les familles auxquelles l'allocation

aurait été refusée, bien qu'elles en fussent

diisnes. la -proposition de M. Mieulet n'est pas

adoDtée-

Le conseil se réunit en commission pour les

familles nombreuses, et.la6éance est levée à

6 heures et demie.

Le Mandement pour le Carême. -— I e Tous

les fidèles pourront faire gras le dimanche à

tous les repas.

2° Les fidèles, légitimement dispensés du

jeûne, pourront faire gras les lundi, mardi,

jeudi et samedi, à tous les repas.

3° Les fidèles qui seront tenus de jeûner,

pourront faire gras les lundi, mardi, jeudi

et samedi, mais seulement au repas principal

4° Tous les fidèles qui sont soumis à, la loi

de l'abstinence devront, sauf légitime dispen-

se, faire maigre à, tous les repas les mercredi

et vendredi de chaque semaine, à partir du

mercredi des Cendres inclusivement ; lé sa-

medi des Quatre-Tcmps et les quatre derniers

jour® de la Semaine Sainte.

Art. 3. — L'usage dans le même repas de la

yiande et du poisson, y compris les anchois,

les sardines, les huîtres, est expressément dé-

fendu, même le dimanche.

Art " f 7: Les œuîs s0"* permis tous les

jours du Carême, mais seulement au repas

principal. Ils sont défendus à tous les repas

,e Vendredi et le Samedi Saint.

Art. 5. — Nous permettons le lait, le beurre

et le fromage tous les jours du Carême, à tous

les repas. Nous les défendons toute la journée

du Vendredi-Saint.. Nous défendons aussi, ce

jour-là, l'usage de la 'graisse, qui est permis

tous les autres jours de lannee pour préparer

les aliments.

Art. 6. — Nous dispensons de l'abstinence

dut 25 avril, jour de saint Marc, des trois jours

des Rogations, et de tous les samedis de l'an-

née, à l'exception des samedi des Quatre-

Temps.

L'abstinence et le jeûne demeurent obliga-

toires les veilles de Noël, de la Pentecôte, de

l'Assomption et de la Toussaint.

Art. 7. — MM. les curés auront soin de rap-

peler à leurs paroissiens que le loi du jeûne

permet de prendre dans la matinée, avant le

repais principal, une tasse de chocolat à l'eau-,

de café noir, de thé, avec un peu. de pain, le

tout n'excédant pas .'liquide mon compris)

deux onces", c'est-à-dire de 60 à 66 grammes.

Décès militaires. -— Le soldat Guillaume

Breil, du 109 e (d'infanterie, et le cavalier Lu-

cien-Omer Tizaut, du 13 e dragons, sont décé-

dés à l'hôpital mixte.

Etat civil. — Naissance : Jean-Merie-Roy-

rnond Antonl, faubourg Casseras.

Décès : Joséphine-R'osa Drouilhet veuve

Meyssonié, 74 ans, rue du Moustier; Jeanne

Padié, veuve Marty, SI ans, quartier Saint-

HiLaire. — Hospice : 1.

LES VENTS DANS L'ESTOMAC SONT r

OEREUX. - LES MÉDECINS RECOMSA,

Graines fourragères. — Trèfle, 80 a i»

les 100 kilos.

Marché au fourrage. -- ~r

sainfoin, l coupe (.IXMIWÏW), 5 a t»'; J. 4

20 à 6 fr « ..

Foin %fek

3» coupes. 5 fr. 20 à 6 fr « . ^.Tlcs 50 Kl"

4 fr, 50 ; avoine. 3 A S fr. «0, le tout les

IO Bo!s à brûler : bo;s. stère, Prf^so ?

deuxième qualité, les 60 -I«s, ne «

2 fr. 70.

Impnmerie.

le Gérant : AMÉDÉE BFS&acu

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés

More magazines by this user
Similar magazines