28.06.2013 Views

Propositions de gestion mycosylvicoles, 1ers résultats du projet ...

Propositions de gestion mycosylvicoles, 1ers résultats du projet ...

Propositions de gestion mycosylvicoles, 1ers résultats du projet ...

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Propositions de gestion

mycosylvicoles,

1ers résultats du projet

Micosylva en France

par N. Seegers et A. Zimmerlin

(Chambres d’Agriculture de Dordogne et

des Hautes-Pyrénées)

Conférence “Gestion sylvicole et Production de champignons

sylvestres comestibles” - Gerde, 6 décembre 2010


PLAN

1- Exemple du massif de

Villefranche de Périgord (Dordogne)

2- Exemple de la placette de

Marquerie (Hautes-Pyrénées)


PLAN

1- Exemple du massif de

Villefranche de Périgord (Dordogne)

2- Exemple de la placette de

Marquerie (Hautes-Pyrénées)


La forêt de Dordogne

417 000 ha

45 % de la surface du département

67% de feuillus


Taillis simple

Châtaigniers

chênes pédonculés,

tauzins, pubescents,

charmes

Taillis mélangé avec réserves

chênes pédoncules,

pins maritimes

Futaie


Une forêt morcelée : 100 000 propriétaires

Sous exploitée :

- production annuelle environ 2 000 000 m3

- récolte annuelle 1 000 000 m3

- bois d’œuvre / bois d’industrie < 0.5

Ä Vieillissement de la forêt

Ä Fermeture des milieux

Coté champignonsÄdiminution des zones de

production


Le cèpe en Dordogne ?


Un exemple

A Villefranche du Périgord,

Une production de cèpes

Liée à la sylviculture du châtaignier


Un marché aux cèpes organisé

35

30

25

20

15

10

5

0

30 T

0,1 T

9,6 T 8 T

21,5 T

0 0 0 0

Une année sur 3 est très favorable

25 T

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008


Un taillis de châtaigniers de qualité exploité régulièrement

Ä Production régulière de cèpes

100 % de la production annuelle

est :

- récoltée

- transformée sur place dans les

usines (parquets, lambris,

piquets)


Vers une mycosylviculture

Comment combiner sylviculture et

production de champignons


Taillis mélangé

avec réserves

(chêne, charme,

châtaignier)

Créer les conditions

favorables à

l’installation d’un

potentiel de production

de cèpes

1 exemple

Ouvrir les peuplements

Conserver une diversité d’essences


Objectif

champignons

Travaux forestiers

Champignons

Valeur bois


PLAN

1- Exemple du massif de

Villefranche de Périgord (Dordogne)

2- Exemple de la placette de

Marquerie (Hautes-Pyrénées)


Diagnostic

- Chênaie (Quercus robur) de

plaine, en futaie irrégulière à

petits bois dominants

- Placette de 1.35 ha


Un historique particulier


Un peuplement diversifié et jeune

9,1%

35,0%

7,9%

27,4%

20,7%

Châtagniers

Hêtres

Chêne pédonculé

Merisier

Autres

- un peuplement jeune avec des

espèces pionnières : Trembles,

Bouleaux, Chênes pédonculés, ...

- des essences-hôtes intéressantes


Nombre de tiges

250

200

150

100

50

0

10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85

Perches Petit bois Bois moyen Gros bois Très gros bois

Classes de diamètre (cm)

Etat sanitaire : majoritairement sain,

mais chancre sur châtaignier

- un peuplement dense

et fermé : peu de

lumière

- le Châtaignier difficilement

valorisable


Une capacité d’accueil en biodiversité non

négligeable

Du bois mort sur pied

au sol, des cavités,…

Quercus robur Fagus sylvatica

Des types de supports

variés, surtout assurés

par les vieux

châtaigniers

- Des cortèges

ectomycorhiziques variés et

parfois spécifiques grâce à

des hôtes comme le Hêtre

ou le Tremble.

- Des ligneux interessants

pour des champignons

saprotrophes (Houx).


Le suivi Cèpes

- 3 espèces récoltées : Boletus aestivalis,

Boletus aereus et Boletus edulis.

- 7 Kg entre 2009 et 2010 : années moyennes

- Des pousses localisées sur la partie “Vigne”


Piste de gestion

1- favoriser plusieurs zones de Cèpes

- Créer une

mozaïque d’espaces

ouverts et fermés

2- Conserver une diversité d’essences

- « effet lisière »

- conditions de températures favorables

- meilleure pénétration de la pluie

- Conserver un peuplement avec des essences

à forte plue-value

- Préserver la diversité d’essences hôtes


3- Favoriser une hétérogénéité du peuplement

- laisser des arbres vieillir sur place

- accompagner les jeunes arbres

=> Le détourage

- augmenter les supports de

de biodiversité

- diversifier les supports de

mycorhization de Cèpes


27 arbres d’avenir sélectionnés : 85% de Chênes pédonculés, 11%

de Hêtre et 4% de Châtaigniers


Merci de votre attention

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!