Trois hommes: Pascal, Ibsen, Dostoïevski

booksnow2.scholarsportal.info

Trois hommes: Pascal, Ibsen, Dostoïevski

PASCAL 41

injustes même, que parce qu'ils n'ont jamais égard

au bien dans le mal, ni au mal dans le bien. Dans

l'hypocrisie des mœurs, il y

a plus d'aveuglement

involontaire qu'on ne croit : la vue est bornée ;

elle ne veut pas aller au delà de ces bornes ; et

l'erreur de jugement s'ensuit. "

Le gardien ferma derrière nous les portes de la

chapelle. Les lilas se balançaient avec la même

grâce le long de la muraille. La lumière inclinée

prêtait une âme nouvelle à la campagne. La

mélancolie parlait plus haut dans le silence, de

cette voix si chère aux cœurs tristes de vivre, qui

leur rend plus douce l'amertume, en retour de la

saveur un peu amère qu'elle mêle à toute douceur.

Nous allions, au milieu de ruines qui n'ont même

plus l'air du désordre.

" Je perds cœur, dit M. de Séipse, quand je

vois la mort même vêtue de neuf, et la destruction

singer la vie. A coup sûr, il eût mieux valu cacher

tous les débris de Port-Royal, les portraits et les

manuscrits des solitaires dans un caveau, creusé

sous le sol, que de leur élever une église. On

ratisse aujourd'hui les allées de la mort, pour faire

honneur aux promeneurs ; et l'on commet des

jardiniers aux décombres. Vous savez le luxe affreux

More magazines by this user
Similar magazines