musique - 491

491.fr

musique - 491

MENSUEL GRATUIT

n° 168 MARS 2011

16 e année

FESTIVAL À VAULX JAZZ - HASSAN GUAID - RICHARD BRUNEL - OLIVIER PY - THIERRY RASPAIL

MICHEL RASKINE - ÉLECTROCHOC - AAH ! LES DÉFERLANTES ...

C u l t u r e s u r b a i n e s e t d ’ a i l l e u r s • G r a n d L y o n , S a i n t - É t i e n n e , V i l l e f r a n c h e / S a ô n e , R é g i o n …


Dans le TGV qui me ramène de Lille à Valence, je

jette un œil distrait sur mon agenda. Un an ! Cela

fait un an que j’ai pris mes fonctions à la tête de

la Comédie de Valence, Centre dramatique national

Drôme-Ardèche, un an que je suis un artiste-directeur.

Deux identités, deux sources de préoccupations, deux

agendas qu’il faut constamment concilier, unifier.

La première de L’Élixir d’amour de Gaetano Donizetti

vient d’avoir lieu à l’Opéra de Lille. Le spectacle a

bénéficié d’une belle rencontre avec le public et la

presse. Les échos sont bons, c’est vivifiant. Pour

l’homme de théâtre que je suis, il y a une réelle

gageure à ce que la mise en scène joue et déjoue

la musique. Fait rare, cet opéra sera représenté 24 fois

l’année même de sa création, devant plus de 1 000

personnes à chaque représentation. Six maisons

d’opéra se sont mobilisées : Lille, Saint-Étienne, Rouen,

Angers, Nantes et Limoges. Je m’en réjouis, mais

n’ai pas le temps de goûter le sentiment de vide

propre à toute fin d’aventure artistique. Il est

urgent de passer à la suite. La liste des “il faut” est

bien longue : constituer la troupe d’acteurs des

Criminels de Ferdinand Bruckner, que je monterai

à l’automne 2011, appeler Marco Stroppa pour parler

de la partition du Re Orso que nous créerons en

2012, agencer les textes du projet Une chambre en

ville. La liste des “il faudrait” est aussi longue :

s’arrêter pour réfléchir, lire, écrire. L’agenda de l’artiste

est bien rempli, celui du directeur l’est aussi : avancer

sur la programmation de l’année prochaine, formuler

le projet pour mieux le partager, être attentif à l’accueil

des spectateurs, rencontrer les élus, réunir le collectif

artistique, l’équipe de la Comédie.

Dans ce tourbillon, cette carte blanche me donne

l’occasion de faire un arrêt sur image. Aujourd’hui

artiste-directeur, donc. Tenir le lien. Trouver le

centre. Cela a toujours été là, dès l’origine, comme

un désir enfoui. Hier, j’étais un observateur. Je

regardais les autres agir, diriger. Je me suis constitué

ainsi des modèles et des contre-modèles. J’ai appris

au cours de mes années de résidence au Théâtre de

la Renaissance à Oullins et d’artiste associé au CDN

de Nancy. Ce furent mes années de formation.

Mon envie de porter un projet artistique dans sa

globalité s’est manifestée assez tôt. Pierre Barrat,

qui dirigeait l’Atelier du Rhin, a invité ma toute

première mise en scène en 1995, puis a coproduit

les trois suivantes. Au moment où il devait quitter

la direction du Centre dramatique, il m’a dit : “Richard,

ce serait bien que tu réfléchisses, c’est complémentaire

de mener une vie de metteur en scène et de directeur,

tu en as les moyens.” J’avais 26 ans. Mon désir de théâtre

ne pouvait se prolonger que par un ancrage dans un

territoire, un lieu, avec une équipe et un public.

Finalement, pendant quinze ans, alors que se

constituait l’esthétique de mon travail, grandissait

l’éthique qui m’habite aujourd’hui : le désir de travailler

avec les autres et de construire avec eux ; la nécessité

de donner une place au public ; la responsabilité

de créer de l’art et du sens. Une cohérence dont je

ne percevais pas la logique parce que je ne la cherchais

pas. Elle me frappe aujourd’hui.

210, rue de la Voûte - 69910 Villié-Morgon

Tél : 04 74 04 25 71 - 06 82 37 53 38

Email : 491@wanadoo.fr - Site : www.491.fr

En même temps, il y a juste un changement d’échelle :

diriger une institution, cela peut rendre les choses plus

aisées, mais aussi plus difficiles. Une compagnie, c’est

un bateau à moteur, on peut infléchir la direction

de manière très réactive et assez mobile, on est aussi

plus fragile lors des tempêtes. Une institution, c’est

un paquebot, tout y est plus mesuré, plus solide

dans la durée, c’est une organisation impressionnante,

mais il peut y avoir un certain temps entre le moment

où l’on enclenche un changement de direction et le

changement effectif. Dans les deux cas, le projet

que l’on insuffle doit être porté par chacun des

membres de l’équipage comme étant le sien.

Lorsque j’ai pris la direction de la Comédie de Valence,

j’ai plongé dans la fonction. Les premiers mois, elle

m’a totalement englouti. C’est assez troublant de

devenir une fonction dans le regard des autres. Et

ce à quoi je m’attendais le moins, c’est qu’il faut

une résistance physique très forte, je dormais très peu,

je faisais beaucoup de rencontres, je n’étais jamais

seul, tout en me sentant paradoxalement parfois

assez seul. Il me fallait intimement comprendre la

maison, connaître chacun, écouter. J’ai pris le temps

de cela. J’ai aussi pris le temps de présenter mon projet,

de le partager. La Comédie de Valence a une histoire

formidable. Le travail accompli par Philippe

l’invité du mois

RICHARD

BRUNEL

Delaigue, Christophe Perton et la troupe d’acteurs

a été remarquable. J’ai eu le désir de rassembler

un collectif artistique pour prolonger l’histoire de la

troupe permanente sous une autre forme. Je voulais

que des artistes soient là, qu’ils fassent vivre le Centre

dramatique sur le plan artistique, au même titre que

le directeur. Je voulais partager cet outil et ne pas

m’octroyer tous les moyens. Cela m’a permis de

m’inscrire dans le débat sur la permanence artistique,

de proposer une expérience nouvelle : fédérer

des gens très différents qui peuvent aussi porter leur

propre projet. Il ne s’agit pas pour eux d’être tous

les jours présents comme dans une troupe. Durant

la saison, nous avons bien réparti l’intervention

successive des uns et des autres. L’an prochain, leur

présence prendra une autre forme, celle d’un projet

annuel avec des temps forts dans lesquels ils interviendront

par groupe de deux ou trois, en fonction

de leurs centres d’intérêt. J’ai l’impression que le

public de Valence les a adoptés, nous a adoptés.

Pour la première présentation de saison en public,

la salle était archicomble, cela a été un moment très

intense et joyeux. Nous, nous voulions “partager”,

ce n’est pas un vain mot, notre projet pour les

trois prochaines années. Nous l’avons présenté au

public avec le collectif artistique au complet :

RÉDACTEUR EN CHEF BRUNO PIN

MAQUETTE ET INFOGRAPHIE JEAN-MARC CLEYET-MARREL Tél : 04 78 39 89 27

e mail : jmcleyetmarrel@wanadoo.fr - Site : jmcleyetmarrel.free.fr

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION FRÉDÉRIQUE MATAGRIN

RÉDACTION ANNE HUGUET - LAURENT ZINE - ÉTIENNE FAYE - CAROLINE FAESCH

CORRECTION ÉLODIE CHANRION

PUBLICITÉ Tél : 04 74 04 25 71- Portable : 06 82 37 53 38

© JL Fernandez

Artiste de théâtre contemporain, Richard Brunel

est comédien et metteur en scène, il a monté

entre autres des textes d’Ibsen, Kafka, Handke,

Gombrovicz, Pasolini, Genet, Labiche ou Feydeau

et travaille également pour l’opéra et le théâtre

lyrique. Après avoir été artiste associé à la

manufacture centre dramatique national de

Nancy (2004/2007), il est depuis peu directeur

de la Comédie de Valence où il a pris ses

fonctions en janvier 2010.

Norah Krief, Olivier Balazuc, Thierry Thieû Niang,

Éric Massé, Angélique Clairand, Lancelot Hamelin,

Catherine Ailloud-Nicolas et Séverine Magois ; puis

Patrice Chéreau, invité à deux reprises dans cette

première saison, a aussi pris la parole, le public était

extrêmement touché de le savoir là, en répétitions,

à Valence. J’ai demandé à toute l’équipe du théâtre

de monter sur le plateau pour marquer symboliquement

le début de cette nouvelle aventure. Le public l’a

saluée très chaleureusement ; ce fut une belle fête.

La saison bat son plein. Elle est déjà une réussite.

Il y a chez les spectateurs une envie, un appétit de

théâtre qui me touche. Ce public est varié, exigeant.

Il se saisit de tout ce qu’on lui propose, il est curieux

de tout. Il a aussi soif de discuter, de débattre, de

participer. La rencontre grand témoin avec Claude

Régy a été un moment rare. Un double mouvement

était à l’œuvre, la découverte de son travail, car il

n’était jamais venu à Valence, et la transmission

de sa vision du théâtre, du monde. J’ai proposé à

Patrice Chéreau d’être notre grand témoin en mai.

J’attends beaucoup du festival Ambivalence(s),

du 19 au 27 mai. Ce nouveau festival met en jeu

la ville, qui deviendra l’objet d’une psychanalyse

urbaine, le lieu d’une déambulation entre mythologies

antiques et contemporaines, un musée imaginaire

venu d’Afrique et un bal littéraire mêlant textes

contemporains et chansons populaires. Le collectif

artistique est particulièrement impliqué dans le

projet Une chambre en ville, conçu à partir de six

commandes à des auteurs et montré dans l’intimité

de chambres d’hôtel. Ce sera aussi une occasion

pour moi de jouer sous la direction d’un des

membres du collectif. Il y a maintenant quelques

années que je ne joue plus… Saurai-je ?

Au fond, un même principe pour la programmation

dans les théâtres de la ville, dans les festivals

comme pour celle de l’itinérance de la Comédie

dans les quartiers, dans les villages de Drôme et

d’Ardèche : proposer des œuvres surprenantes et

exigeantes. La question n’est pas dans une supposée

adaptation du spectacle aux spectateurs. Le théâtre

refuse la communication, la simplification. Comme

toute forme artistique, il est invitation au voyage,

à la pensée. Notre travail est de faire vivre aux

spectateurs l’expérience de la complexité, de façon

heureuse, sensible, profonde. Car l’intelligence est là.

Il faut toujours proposer, avec patience, sans renier

l’exigence. Doit-on enlever Montaigne et Rabelais

des bibliothèques sous prétexte qu’ils ne sont pas

faciles à lire ? J’ai envie d’inventer encore, de partager

encore. Et avec conscience et vigilance, d’être et de

demeurer avant tout un artiste en mouvement.

J’ai la femme dans le sang - Opéra-Théatre St-Etienne,

23 et 24 mars

Festival Ambivalence(s) / Une chambre en ville

Comédie de Valence, 24 au 27 mai

Ce numéro contient un cahier central 4 pages À Vaulx Jazz

IMPRESSION IPS Reyrieux

...491 est édité par 491 Sarl de presse au capital de 305€ - BP 24 - 69910 Villié-Morgon

ISSN : 1268-9149 - SIRET : 40325001600021 - DIRECTEUR DE PUBLICATION BRUNO PIN

© 491 2011. Tous droits de reproduction réservés. ...491 est édité sans aucune subvention

MARS 11

N° 168

3


4 N° 168 MARS 11

musique

QUATUOR DEBUSSY

Du classique au jazz, sans oublier l’opéra…

Par Caroline Faesch

À peine rentré d’une tournée outre-Atlantique, le

Quatuor Debussy se remet au diapason régional pour

6 concerts, dans une sorte de triptyque alliant musique

viennoise, jazz et opéra. La série démarre par “Un

déjeuner viennois” à l’hôtel de ville de Bron, le 15 mars.

Ce concert vient en point d’orgue d’une sorte de voyage

dans l’Europe de la musique de chambre en 4 rencontres,

d’abord avec la musique russe, puis tchèque, française,

et, pour terminer, celle de Vienne, patrie du quatuor à

cordes. Trois grands compositeurs sont au programme :

“Mozart, de l’école de Vienne, puis Webern, qui a

appartenu à la seconde école de Vienne au début du XXe”,

explique Christophe Colette, violoniste du Quatuor Debussy.

Il y aura enfin du Schubert, jugé “incontournable” dès

qu’il est question de cette illustre ville autrichienne,

symbole de la musique par excellence ! Dans l’idée

d’un autre clin d’œil à Vienne, le Quatuor Debussy

jouera un programme très proche du précédent à

Romans, avec la même œuvre, La Jeune Fille et la

Mort, de Schubert, mais des partitions différentes de

Mozart et de Webern, cette fois-ci.

Autre ville, autre style, les Debussy, qui cultivent

curiosité et surprise, seront au Théâtre de Villefranchesur-Saône

pour “Un quatuor à l’opéra”. Quel rapport

entre le quatuor et l’opéra ? “Nous avons toujours gardé

un amour et un lien avec l’opéra, puisque notre quatuor

est issu de l’orchestre de l’Opéra de Lyon”, rappelle

Christophe Colette. Les Debussy ont par ailleurs voulu

rappeler cette époque sublime où, dans les salons, les

musiciens transcrivaient certaines œuvres, dont des

opéras, pour les faire découvrir sans la contrainte d’un

orchestre complet. À côté d’une pièce célébrissime

pour quatuor à cordes de Puccini, Chrysanthèmes, les

Debussy joueront donc des transcriptions d’œuvres de

JOE LALLY

et l’Enfance rouge

Par Laurent Zine

Sans aller jusqu’à qualifier l’enfance de Joe Lally de

rouge (…), une chose est certaine, c’est qu’il fut le

subtil bassiste des fantasmagoriques et pugnaces Fugazi.

Et une fois que l’on a dit ça, on a tout dit. Si ce n’est

que le bonhomme a monté son propre groupe, qu’il a

enregistré déjà 2 disques, produits par Ian MacKaye et

parus chez Dischord (on reste dans la famille), et

qu’un nouveau LP est prévu pour le printemps.

Ajoutons que depuis Fugazi, Joe s’est assagi et qu’il

vagabonde désormais dans les sphères de la chanson

post-rock dépouillée, très down tempo, avec une basse

omniprésente qui tendrait à démontrer qu’il n’a rien

perdu de sa dextérité. C’est souvent très beau, mais

pas franchement excitant, et je ne sais à quoi il faut

s’attendre en live. Sûrement pas au rendez-vous de

tous les artifices. Quant à l’Enfance rouge, c’est un

trio franco-italien qui pratique le hors-piste, et ce,

depuis des lustres : tantôt basé (géographiquement et

Verdi. Et puis, “nous allons glisser un petit peu de

Carmen dans le programme, précise Christophe

Colette, car nous ne pouvons pas nous en empêcher.”

C’est Alain Brunier, l’ex-violoncelliste du quatuor,

parti vers d’autres aventures, auquel Fabrice Bihan

succède dans la formation depuis le début de cette

année, qui en avait offert une transcription.

La filiation avec les 2 concerts “Rava l’opéra va” qui

suivront, au festival À Vaulx Jazz et à Chambéry, est

double. D’abord, on y retrouve cet appétit du quatuor

pour les mélanges, ensuite ce lien indestructible avec

l’opéra. Christophe Colette raconte ainsi que ce concert

est né d’une rencontre provoquée par Michel Orier (MC2,

à Grenoble) “avec ce merveilleux trompettiste qu’est Enrico

Rava, autour de la musique italienne et de transcriptions

d’œuvres de Puccini pour quatuor à cordes et quintette

de jazz qu’il avait enregistrées sous le titre Rava l’opéra

va (Label Bleu)”. De ce travail en commun résulte

aujourd’hui un savoureux mélange d’arrangements de

Rava et du quatuor autour des grands airs d’opéra.

Enfin, les hasards du calendrier font que c’est à

l’Opéra de Lyon que le quatuor terminera justement

cette série de concerts, dans le cadre du Festival Mozart

donné par l’institution lyrique, et par une œuvre de

taille : le Requiem. Ce soir-là, le quatuor présentera une

version travaillée de la transcription de Peter Lichtenthal,

qui remonte à 1802. Beaucoup pensent connaître ce

requiem, mais cette version qui fait entendre d’autres

harmonies offre une entrée très différente dans

l’œuvre, et donc une belle occasion de la redécouvrir.

Le 15 mars à l’Hôtel de Ville de Bron

Le 22 mars au Théâtre de Villefranche-sur-Saône,

le 23 mars au festival À Vaulx Jazz, le 27 mars à la salle

Jean-Vilar de Romans et le 28 mars à l’Opéra de Lyon

musicalement) à Barcelone, en Tunisie, à Paris, à Berlin

ou en Italie, etc. Difficile de décrire leur musique tant

celle-ci est volontairement hybride. Mais allons-y tout

de même pour les poncifs : entre noise dissonante, chanson

punk enragée (mais poétique) et expérimentations sonores

multiples au gré de leurs aventures discographiques

(jazz barré, musique arabe, hispanisante, etc.).

Indépendants farouches, ces petits-fils des idéaux

noirs et rouges de 1936 assument ainsi parfaitement

leur engagement politique. Tant dans le discours que

dans leur façon de se produire sur une scène, mais

aussi d’envisager le voyage, comme une quête ultime,

un pied de nez à l’Europe des nations. La vie est

ailleurs, semblent-ils scander, et Milan Kundera avant

eux. On les croit sur parole.

Le 18 mars à la Tannerie (+ V13 en 1re partie),

le 21 mars au Marché-Gare

© Bertrand Pichene


© A. Cerdan

Poursuivant sa logique d’ouverture du jazz à d’autres horizons, la

24e édition du festival À Vaulx Jazz se tiendra du 25 février au 26 mars,

évidemment À Vaulx mais aussi de façon décentralisée dans

l’agglomération. Faisant plus que jamais la part belle aux musiques

jazz métisses, mais aussi au rock, tendance post No Wave

avec la prestation attendue de James Chance &

les Contorsions ou au blues, avec, entre autres, le Roy

Gaines Orchestra. Et puis, bien sûr, aux interprètes

hors pairs, qu’ils soient guitaristes, tel Bil Frisel et

Philip Catherine ou contrebassiste comme l’ineffable

Ron Carter. Et bien d’autres encore, pour

un sacré millésime avant le quart de siècle.

Entretien avec Thierry Serrano

(directeur) et Charlène Mercier

(co-programmatrice).

James Chance

À VAULX JAZZ

Vaulx-en-Velin, ville ouverte !

Interview Laurent Zine

musique

La culture fait souvent figure de parent pauvre dans le

budget des collectivités. Il semblerait que ce ne soit pas

le cas à Vaulx-en-Velin ?

La culture sous toutes ses formes a toujours eu une place

importante dans la politique de la ville et peut-être encore

plus aujourd’hui. Historiquement parlant, c’est même un vrai

cheval de bataille, entendu que nous parlons de la culture

populaire au sens noble du terme, c’est-à-dire ouverte sur le

monde ! Et si, concernant le jazz, l’adjectif “élitiste” lui est

parfois rattaché, je peux vous assurer qu’il n’en est rien, surtout

lorsque l’on se penche sur ses origines.

Justement : entre hier et aujourd’hui, quelles sont ces

valeurs véhiculées par le jazz ?

C’est une musique essentielle de notre temps, a fortiori très

vivante ! Mais c’est également une musique qui revendique

ses racines multiples et profondes, à l’instar des habitants

de cette ville. Et les origines du jazz renvoient directement à

l’histoire d’un peuple déplacé à cause de l’esclavage ; la 1re

valeur véhiculée par le jazz depuis ses origines, c’est ainsi la

liberté. Celle d’une musique qui a dû se battre pour sortir du

ghetto et qui aura accompagné tous les grands combats pour

l’émancipation des Noirs américains ; et qui in fine s’est imposée

au monde entier comme un art à part entière. Auprès des

différentes populations de cette ville, l’histoire de cette musique

a forcément une certaine résonance, qui plus est valorisante.

“Ouverture” : ce sera le maître mot de cette 24e édition ?

Oui, même si nous l’avons déjà largement entamée ! Une

ouverture à d’autres musiques, à d’autres lieux en dehors de

la ville (Périscope, Clef de voûte, etc.) et à d’autres partenaires

(Woodstower, Pathé, etc.). Il sera ainsi question de jazz et

cinéma, de jazz et opéra, et de bien d’autres choses. Tout en

conservant ce côté festival à taille humaine, ce sera Vaulxen-Velin,

ville ouverte !

Cela suppose des objectifs en termes de fréquentation ?

Oui et non. Nous avons ici une grande liberté de travail, et non

pas l’obligation de miser sur des concerts “grand public”,

d’avoir à remplir à tout prix la salle Charlie-Chaplin. Même

si on est très contents quand ça arrive ! Comme l’an passé

avec Angelo Debarre et Thomas Dutronc. Preuve étant que

le jazz peut être populaire sans que la qualité des concerts

proposés ait à en souffrir.

Comment faire pour rendre le jazz plus populaire ?

Cette politique d’ouverture dont je vous parlais, c’est un travail

de longue haleine et de proximité qui commence ici à Vaulxen-Velin

! Avec l’envie d’aller au plus près des gens, par

exemple en organisant des concerts de fanfares directement

sur l’espace public. L’idée est de toucher d’autres publics en

faisant en sorte que le jazz s’infiltre de partout : cafés, librairies,

bibliothèques, cinémas et même dans les crèches ! Nous voulons

aller à la rencontre de la population, et particulièrement de

celle qui n’a pas l’habitude de franchir la porte d’une salle

de concert. La sensibiliser à cette musique, comme nous le

faisons toute l’année durant avec les scolaires. Des gosses

qui, le jour J, adorent simplement taper dans les mains !

Assumons notre rôle de médiation culturelle, faisons ainsi

en sorte que le jazz ne fasse plus peur aux gens et qu’ils

s’approprient le festival.

Pendant lequel vous présenterez des créations réalisées

tout spécialement ?

Oui, ce sont de véritables commandes du festival. Il y aura ainsi

2 créations lors de la soirée métisse : la 1re réunira Jean-

Paul Delore et Louis Sclavis pour donner magnifiquement

corps aux voix d’Afrique, et la 2e, dirigée par Sangoma

Everett, retentira au rythme de la pulsion gnawa. Création

également lors de la soirée jazz et opéra, avec la rencontre

improbable de Ukandanz (musique et transe éthiopiennes)

et de la Maîtrise de la Loire (30 choristes) ; sachant qu’en

2e partie de soirée, Enrico Rava s’acoquinera avec le

Quatuor Debussy pour revisiter des airs de Puccini ou de

Bizet… Un sacré mélange des genres dont on attend beaucoup,

et pourquoi pas des surprises flamboyantes !

À partir d’expériences musicales, disons, fusionnelles…

C’est une vraie tendance de la programmation. Démontrant,

si besoin, que le jazz est une “éponge” qui se marie parfaitement

avec tous les styles de musique.

S’agit-il aussi de donner l’exemple en matière de diversité

culturelle ?

Le métissage de la programmation correspond tout à fait au

métissage de cette cité. Le jazz est vraiment une musique qui

représente l’universalité. Le melting-pot. Et c’est peu de dire

que Vaulx-en-Velin et New York sont 2 villes qui se tutoient

en la matière !

Festival À Vaulx Jazz, du 25 février au 26 mars,

www.avaulxjazz.com

MARS 11

N° 168

5


ÉLECTROCHOC

Par Laurent Zine

Impulsé et mis en œuvre par les Abattoirs, le festival des portes de l’Isère vous

propose d’en finir définitivement avec l’hiver, par le biais d’un électrochoc

musical et visuel.

Rendez-vous pris du 31 mars au 16 avril pour le printemps des intrépides.

Intrépides, mais pas tant que ça : Bourgoin-Jallieu, ce n’est pas vraiment le bout du monde,

c’est à deux pas de Lyon et de Vienne ; et c’est un bijou de salle de concert qui vous attend

aux Abattoirs, la SMAC qui a désormais détrôné le CSBJ dans le cœur des Berjalliens…

Mitonné aux petits oignons par lesdits Abattoirs, le festival de la communauté d’agglomération

des portes de l’Isère met ainsi chaque année les bouchées doubles pour vous stimuler et vous

surprendre, dans le domaine confondu des musiques électroniques et des arts numériques.

Et en l’espèce, quand on dit électro, il n’est pas seulement question de programmer des

soirées afin que tout un chacun puisse aller nonchalamment remuer son popotin sur le

dance floor (quand bien même une nuit est prévue à cet effet !) ; il s’agit plutôt de faire

découvrir ou redécouvrir des groupes qui, en live, certes utilisent toutes sortes de machines

infernales, mais qui performent surtout par leur créativité, de par leurs influences multiples

et digérées : rock, rap, funk, noise, dub, hardcore et consorts. Directeur des Abattoirs, José Molina

défend effectivement bec et ongles une programmation sonore choc mais pas chic, éclectique

sûrement, parfois osée et/ou avant-gardiste, mais jamais guimauve ou ordinaire. Il promeut

également une esthétique, chaque année révolutionnée par les arts numériques, avec le décor

grandiose qui va avec. Et pour donner écho à l’Année du Mexique en France, une opération

de transformation du paysage baptisée La Rue de l’Amor viendra ainsi déboussoler les

spectateurs in et hors les murs, via un maelström d’images et de sons, onirique et interactif.

Création transdisciplinaire du collectif ligérien 6am, cette rue virtuelle ainsi recréée sera

invitation au voyage impressionniste entre la vie et la mort, et à la fête des yeux. Pour ce qui

est des réjouissances soniques, la programmation oscille entre la cavalerie lourde toujours

là pour remettre un coup de boutoir (Young Gods, Tambours du Bronx), les régionaux

de l’étape pressentis pour embraser les foules (Kaly Live Dub, Monstroplantes, Paral-lel)

et bien sûr les vedettes américaines ! (+ anglaises et mexicaines) : Mike Ladd, Bonobo,

Infected Mushroom, Outpost, Instituto Mexicano del Sonido, etc. Le retour des Gods est

toujours un événement en soi, en mode indus-électro-noise hors des chemins balisés : ils

clôtureront le festival avec entre autres la Phaze. Entre-temps, les Kaly Live Dub vous

auront rappelé au bon souvenir de leur magnétisme scénique. Les Monstroplantes seront venus

célébrer la parution de leur nouvel album en ouvrant pour la formation de Mike Ladd

(The Infesticons) le 1er avril. Il est également probable que vous ayez fini sur les genoux

lors de la Nuit de la transe, associant Infected Mushroom à une douzaine de groupes et

dejays, le samedi 9 avril au Fil à Saint-Étienne. Ou sombré via les vapeurs sulfureuses du

post-rock avec Outpost et du trip-hop version Ninja Tune avec Bonobo.

Mais quand on n’a que l’amor, on aurait tort de lésiner sur les électrochocs.

Du 31 mars au 16 avril au Abattoirs à Bourgoin-Jallieu

musique

HASSAN GUAID

Interview Laurent Zine

Enfant du rap diplômé en philosophie, Hassan Guaid, alias Expérimental, aura puisé

ses influences dans le rock et surtout dans la chanson pour se modeler un répertoire

sur mesure. Celui d’un chanteur populaire.

Ton parcours ?

J’ai commencé très jeune à faire du rap, vraiment proche de la chanson en termes

d’écriture ; ne serait-ce parce que la chanson française a bercé mon enfance.

Je suis né ici à la X-Rousse et je me définis comme un patchwork culturel

issu de ce quartier, un touche-à-tout qui adore le métissage des disciplines

artistiques et le métissage tout court ! Et quand on dit rap, on dit forcément

blues avant, jazz, soul, funk et rock, etc. Je me sens imprégné de tout cela.

Pour les influences littéraires, c’est aussi le “bazar” ?

Ça va en effet de la Beat Generation jusqu’à la littérature russe ou tchèque,

etc. Et puis énormément de poésie. De la poésie cardiaque, hallucinée,

fragile…

“Fragile”, cela ne sonne pas très rap ? Idem quand tu te présentes

comme “le fils caché de Dalida et Joe Dassin” !

L’imagerie du rap, le côté bling-bling, la surdémonstration de la

réussite, ça m’a toujours ennuyé… Par mimétisme, beaucoup l’ont

pourtant reproduit ici en France. J’avais donc envie de prendre le

contre-pied de tout cela : OK, je fais du rap, c’est ma musique de cœur

et celle de ma génération, mais je n’ai surtout pas envie de m’y enfermer,

6 N° 168 MARS 11

AAH !

LES DÉFERLANTES !

Par Caroline Faesch

© Amandine Vernay

d’autant que je suis aussi héritier d’une certaine chanson ensoleillée.

Cela dit, Dalida et Dassin, OK j’adore, mais c’est aussi une façon de

ne pas citer comme tout le monde Brel et Brassens… Sinon, j’aime

beaucoup Ferré et Gainsbourg. En résumé, je me sers allègrement de

la force de frappe du rap (stylistique et rythmique) et de la richesse

de la culture française.

Descendre de la X-Rousse pour aller chanter en les murs de l’Opéra…

C’est sûrement hallucinant, mais j’aimerais pouvoir dire que c’est

complètement “normal”. Seulement, quand tu viens du rap et des

cultures urbaines, les portes mettent du temps à s’ouvrir. Quand

elles s’ouvrent. Il n’en demeure pas moins qu’à l’amphithéâtre de

l’Opéra, il y a un vrai programmateur, qui assiste au concert et qui

te donne son avis ensuite. C’est plus qu’appréciable. Et en ce qui me

concerne, je voudrais pouvoir aller chanter partout !

“Étrange Français et fier de l’être…”

Quand on écrit une chanson, le contexte politique (débat sur l’identité

nationale) vous déteint parfois dessus. En revanche, je n’ai pas

envie de faire du “frontal” quant au racisme ordinaire, ni l’Arabe de

service qui fait du rap… Je pense qu’aborder le phénomène en chanson

sous l’angle de la poésie a peut-être plus d’impact. Mais c’est aussi

une question de personnalité : je ne suis pas là pour singer Zebda

en faisant du rentre-dedans ni pour essayer de croire avec Abd Al Malik

que l’on va tous se prendre par la main… J’aime l’écriture à tiroirs

et mes textes sont sûrement plus poétisés que politisés.

Demain ?

En avril sortira un album plutôt rap (Armes légales, vol. 2) et j’en

prépare déjà un autre, de chansons, avec de vrais musiciens ! Et

puis j’ai écrit un recueil de poésie qui me renvoie quelque part au

temps qui passe. Entre amour et désamour… Je suis à la recherche

d’un éditeur, et l’avenir, je le vois beaucoup dans l’écriture.

Le 5 mars au Hot Club et du 16 et 18 mars à l’amphithéâtre de l’Opéra

Cette 2e édition du festival Aah ! Les Déferlantes !

devrait faire des vagues ! La première du nom était

née de la fusion des festivals “Les Déferlantes”

de Capbreton et “Aah ! Un festival” du Train-

Théâtre, en 2010, afin de promouvoir la chanson

francophone d’Amérique du Nord. Les 2 équipes

avaient alors fait le pari d’unir leur histoire,

pour mieux célébrer les valeurs de la francophonie,

comme autant de ciment culturel et

symbole de la diversité. Pour cette 2e édition, le

festival met à l’affiche des artistes du Québec,

de l’Ontario, du Manitoba ou encore du

Nouveau-Brunswick, qu’ils soient confirmés ou

en devenir, comme Damien Robitaille, Luc De

Larochellière, Zachary Richard, Suroît, le Vent

du Nord, Catherine Major… Mais, parmi eux,

c’est Richard Desjardins “et sa guétard” qui

fait incontestablement l’événement. Considéré

comme l’un des “plus grands auteurs-compositeursinterprètes

et documentaristes du Québec” – rien

de moins que cela –, c’est également un pamphlétaire

notoire, poète à ses heures perdues, et

grand admirateur de Bob Dylan ! Il est bardé de

Richard Desjardins

distinctions : prix Miroir de la chanson francophone

par le Festival d’été de Québec en 1990, prix Félix de l’auteur-compositeur de l’année et de l’album populaire

de l’année en 1991, prix de l’académie Charles-Cros. Richard Desjardins a même fait son entrée dans le Petit

Larousse en 2006 ! Et puis, c’est un homme engagé. À Valence, le 14 mars, veille de son concert, il animera un

débat au cinéma Le Navire autour de son dernier documentaire, tourné avec Robert Monderie, Le Peuple invisible,

qui décrit le triste sort que le Canada a réservé au peuple algonquin, victime du rejet forcé de traditions millénaires

et de la dépossession d’un immense territoire. Au Train-Théâtre de Portes-lès-Valence, le 15 mars, il est donc

attendu comme une pointure digne de ce nom. On espère qu’il tirera de sa besace quelques titres d’anciens albums

comme Les Derniers Humains (1988) ou encore Boom boom (1998). Au programme de cette soirée, il y aura

aussi des textes inédits, ainsi qu’un nouveau talent, en la personne de Gaële, jeune chanteuse québécoise

“d’adoption”. Avec son nouvel album, Diamant de papier, elle aussi devrait faire mouche !

Du 14 au 19 mars au Train-Théâtre de Portes-lès-Valence

© Olivier Samson Arcand


■ Nouvelle cascade de soirées plus ou moins tendance au Transbordeur avec le

nouveau rendez-vous Aloha From… concocté par les Nuits sonores et Jean-Marie

Sevain du Festival Pantiero. Objet : les musiques indépendantes rock, underground

et même pop. Au menu : des coups de cœur et autres nouveaux artistes à découvrir

live. Ça démarre très fort avec Glass Candy, duo américain confidentiel adepte

d’une électro-pop cold glam un peu surjouée, même si c’est plutôt bien fait et un

rien décadent chic. On pourra aussi découvrir de visu The Bewitched Hands,

des petits Frenchies gonflés qui ont sorti un drôle de 1er album (Birds &

Drums), alignant refrains épiques, partitions soignées et harmonies vocales

lumineuses, sorte de grand écart entre Arcade Fire et les Beach Boys, si l’on

devait résumer. Pour oreilles fouineuses.

Transbordeur, 13 mars (Glass Candy + la Femme) et 2 avril (Gablé + The Bewitched Hands)

© Theo Hires

■ concerts express ■

Par Anne Huguet

■ Staff Benda Bilili est une formation pas comme les autres. Prenez un orchestre

de paraplégiques (certains atteints de poliomyélite dans leur jeunesse) vivant

dans la rue et répétant dans le Jardin zoologique de Kinshasa ! Imaginez

maintenant ces 8 musiciens de rue sur scène, dont 4 chanteurs-guitaristes

juchés sur des tricycles-motocyclettes améliorés façon Mad Max, et un jeune

prodige au luth électrique à une corde (bidouillé par ses soins), prêts à battre

la mesure et à mélanger à leur sauce furieuse rumba congolaise, reggae,

blues et funk. Le résultat est revigorant tant l’énergie jubilatoire et la fureur de

vivre de ces crooners de charme des rues font plaisir à voir et à entendre.

Théâtre de Villefranche, 15 mars / Salle de L’Isle-d’Abeau, 17 mars

Espace des Arts, 18 mars / Espace Montgolfier de Davézieux, 19 mars

■ Latin spirit à l’Épicerie moderne. Amparo Sánchez, ex-furie d’Amparanoia,

s’est assagie. La belle de Grenade a renoué avec ses premiers amours de jeunesse,

le blues et le jazz (elle est fan de Billie Holiday ou de Chavela Vargas), et

s’offre un album solo acoustique (Tucson-Habana) plus calme et intimiste,

avec des chansons tendres d’inspiration cubaine et un beau panel d’invités

– Omara Portuondo, Joey Burns et John Convertino de Calexico –, entre autres.

Les Franco-Chiliens de Panico, quant à eux, concoctent leur incroyable soupe

sonore depuis quelque 15 ans (rappelez-vous leur 1er album à la pochette

vert fluo, Telepathic Sonora), mixant cumbia et musiques traditionnelles

locales, rock garage et électro funky sous amphets. Kick, dernière livraison en

date, est aussi du genre à faire battre le palpitant avec ses distorsions acides,

sa batterie métronomique, son décorum latino et ses textes incantatoires.

C’est, dit-on, l’un des lives actuels les plus emballants.

Épicerie moderne, 16 mars (Amparo Sánchez) et 18 mars (Panico + Hjaltalín)

Depuis les Jam, Hüsker Dü, Fugazi, Nirvana…, bien d’autres

avant et après eux, qui a dit que le trio était La véritable formule

magique pour un groupe de rock ?! Qu’un trio aura toujours tendance

à épurer son jeu pour aller directement à l’essentiel. Quoi qu’il

en soit, c’est bien en formation à 3 têtes que Good Damn et

Cheveu se présenteront sur scène le 17 mars prochain. Et sans

qu’il y ait de rapport avec les groupes suscités, disons que ces

gars-là avancent musicalement à découvert, sans faux-semblants.

Good Damn aura ainsi fait paraître un superbe 1er album en

septembre dernier (I can walk with my broken leg), et il serait

malvenu d’être passé à côté… On pourra néanmoins se rattraper

en courant chez Dangerhouse se procurer le magnifique vinyle

(+ le CD) pour 10 brouzouffs. Guitares (demi-caisses) qui sonnent

jusqu’au bout de la réverb, chants échappés des rizières du

Deep South, imagerie western électrique : ces 3 cow-boys savent

■ Brune se voulait chanteuse depuis

toujours, malgré des débuts plus classiques

(piano) et un premier métier

de professeur de musique. Elle se fait

la main dans la rue, le métro, les

orchestres de bal, alternant reprises

en anglais et textes bien à elle. C’est

naturellement que les choses s’enchaînent,

la rencontre avec Grégory Jacques (le

batteur d’Izia) puis Valentin Montu, le

metteur en ondes, les premiers

bouche-à-oreilles, les chansons qui

s’électrifient et s’affirment.

Après Art-Rock (St Brieuc) en 2008, c’est à Solidays en 2009 qu’elle fait ses

premiers pas sur une vraie grande scène. La suite s’annonce tout aussi excitante

avec un 1er album éponyme, Brune, et un succès d’estime grandissant. Des

guitares, des claviers, du piano, une pulsation un peu rock, des relents d’électro

et un chant 100% français pour cette fille toute simple et introvertie.

Découverte. Sirius, 16 mars

■ Les Chants de Mars continuent, entre Saône et Rhône, l’exploration de la chanson

sous toutes ses coutures, celle qui fait swinguer les mots, rappe, fait résistance

ou joue au poète. Bref, il y en aura pour tous les goûts, slam poétique avec Lee

Harvey Asphalte versus chanson popisante avec les Tit’ Nassels, et son lot

d’artistes en devenir (Fabrys Beney, Yasmina Sana, Billie). Joli coup avec la venue

de HK (échappé du Ministère des Affaires populaires) & ses Saltimbanks. Le

rappeur de Roubaix vient de sortir un double album (Citoyen du monde) qui

navigue à vue entre slam, rap musette, chaâbi et reggae. Il y a de l’accordéon,

de la mandole, du flonflon, des textes de révolte et des hymnes contagieux.

Les Chants de Mars, du 29 mars au 3 avril, www.leschantsdemars.com

■ Concert à ne pas mettre entre toutes les oreilles du côté d’Oullins avec la venue

de Kid Congo Powers. Le gars (Brian Tristan dans la vraie vie) n’est pas tombé

de la dernière pluie puisque, entre autres, membre fondateur du Gun Club,

guitariste activiste de la 1re heure chez les géniaux Cramps avant de rejoindre

la bande de Nick Cave & ses Bad Seeds. Excusez du peu. Cet agitateur de

l’underground new-yorkais œuvre aussi en solo, accompagné de ses fidèles

lieutenants des Pink Monkey Birds, et distille des sonorités bien salaces de

rock garage bâtard. Il y a bien sûr la voix du gars avec ses effets de réverb,

ces riffs envoûtants et cette pulsation tribale, puis surtout cet art consommé de

jouer pied au plancher, comme on l’aime. 1 2 3, la batterie sous adrénaline

qui caracole, les morceaux – moins de 2 minutes en moyenne – pulsent et

s’enchaînent sans temps mort, on se prend ça de plein fouet, véritable décharge

électrique qui met en transe. On peut même rêver de quelques reprises de

derrière les fagots… desdits Gun Club ou Cramps ! À bon entendeur…

Clacson, 31 mars / Cave à musique, 2 avril

Kid Congo Powers

CHEVEU & GOOD DAMN

Par Laurent Zine

© Emilie Moysson

Brune

y faire pour vous replonger dans l’ambiance d’un film de David

Lynch ou des frères Coen, quand le soleil commence à décliner

sur la Vallée de la Mort. Quant à Cheveu, ce sont les poulains

de l’écurie Born Bad Records (canal de Paname) et ils déboulent

avec un nouvel album, plutôt réjouissant, paru cet hiver et baptisé

1000. Pour aller vite, on dira qu’ils font du garage en version lo-fi

- Bontempi ou presque. Sauf qu’ils le font très bien, avec des

arrangements affûtés et des surprises en veux-tu en voilà ! Ça

sonne un peu comme de la new wave germanique des eighties,

déjantée voire primitive… ce qui ne gâte rien ! Bad music for

bad people : le slogan de leur label est également doux à nos

oreilles. On vous conseille ainsi vivement de vous rendre à ce

concert, et même avec la jambe cassée…

Cheveu + Good Damn le jeudi 17 mars au Marché-Gare

MARS 11

musique

N° 168

7


8 N° 168 MARS 11

spectacles vivants

HAMID

BEN MAHI

La Géographie du danger

“Je danse parce que je ne peux pas rester

immobile / Je parle parce que je ne peux

plus rester silencieux”

Hamid Ben Mahi

Hamid Ben Mahi n’a jamais mâché ses mots et a toujours

cherché à faire mouche. Le danseur-chorégraphe de

hip-hop bordelais revient avec un solo coup de poing

qui narre l’enfer d’un sans-papiers (d’un clandestin)

enfermé entre 4 murs et en proie à la peur, à l’isolement,

à la faim, au rejet et à l’incompréhension. Le sujet est

sérieux et donne froid dans le dos avec comme fil

conducteur le livre du journaliste algérien Hamid Skif,

La Géographie du danger. Un spectacle tout en clairobscur

avec bande-son anxiogène et lumières agressives

pour retranscrire l’angoisse de la solitude, la folie qui

guette et la lente déshumanisation de cet être rejeté.

Des extraits de texte en voix off accompagnent ce solo,

corps et esprit prisonniers, gestes et mots imbriqués.

Corps tout en reptations et torsions qui semble se cogner

à ces 4 murs, spasmes violents et balancements répétitifs

pour hurler le désespoir et l’anéantissement lent, la danse

de Ben Mahi ne peut laisser indifférent. Car bouleversante

et tellement humaine. À découvrir urgemment.

Le 25 mars au Théâtre de Vénissieux, 04 72 90 86 68

LA VIE…

AVANT LA MORT !

par Anne Huguet

par Anne Huguet

Ils viennent de Montréal, tous artistes-circassiens au

sommet inégalé de leur art. Tous plus ou moins enfants

de la balle et ayant roulé leur bosse dans les plus grands

cirques et cabarets du monde (dont Cirque du Soleil,

Cirque Éloize ou Cirque Knie). Au départ, c’est à 7 qu’ils

imaginent ce collectif, les 7 Doigts de la main, pour

réinventer un cirque à grandeur d’hommes (peut-être

un peu lassés de l’excellence froide et de la performance

à l’état pur en vigueur, par exemple, au Cirque du Soleil)

avec une approche multidisciplinaire et plus cabotine

des arts du cirque. De Loft à Traces, de La Vie à Psy,

le collectif canadien fait mouche avec ses numéros

impeccables – et parfois extrêmes – à la précision et à

la technicité irréprochables, sa bonhomie d’amuseur

public et son art glouton de papillonner dans les styles

(danse, musique, arts de la piste, théâtre, projections vidéo,

improvisation). La Vie est leur 3e spectacle, une fantaisie

grinçante, entre humour noir et cabaret déjanté, autour

de la mort. L’action se passe dans un purgatoire imaginaire,

dans lequel les âmes pécheresses sautent, chutent, s’élèvent,

volent et chantent pour tenter d’échapper à une inexorable

descente aux enfers. Au menu, une succession de numéros

électriques et sensuels qui jouent sur tous les tableaux :

contorsion, main à main, diabolo, chaînes et tissus aériens,

équilibre, vidéos, le tout savamment chorégraphié et

cadencé pour créer une trame au spectacle, et, cerise sur

le gâteau, rythmé live par DJ Pocket, également scratcheur

et génial human beatboxer. Bienvenue au purgatoire !

Du 23 au 30 mars à la Maison de la danse, 04 72 78 18 00

© Laurent Philippe

DARK MATTERS,

LA MATIÈRE

SOMBRE…

par Anne Huguet

Dark Matters

Parcours hors norme pour cette danseuse-chorégraphe

de Vancouver qui est devenue en très peu de temps la

coqueluche aussi bien du public que de ses pairs (elle

est ainsi dorénavant chorégraphe associée au Nederlands

Dans Theater). Crystal Pite a longtemps dansé pour

les plus grands (William Forsythe et le Ballet de Francfort)

avant de créer sa compagnie, Kidd Pivot, et de mener

ses propres expérimentations chorégraphiques.

Souvent déroutantes, spirituelles et explosives. Son

travail est dense, intense et très complet, intégrant une

inventivité fascinante, des musiques originales sur

mesure (composées par Owen Belton), de la littérature,

des scénographies visuelles très élaborées et des chorégraphies

rigoureuses. Dark Matters est sa dernière

pièce, soit une réflexion symbolique, conceptuelle,

décalée et réjouissante sur la matière noire ou “sombre”

(matière hypothétique qui compose plus de 96 % de

la partie visible de l’Univers et affecte la vitesse, la

structure et l’évolution des galaxies). Dark Matters

explore l’inconscient, le caractère théâtral de la matière

sombre personnifiée, et aborde les thèmes du chaos et

de la destruction, avec en filigrane le texte de Voltaire

Poème sur le désastre de Lisbonne. Pièce en 2 actes

bien distincts avec 6 danseurs (dont la chorégraphe

elle-même) et une marionnette encombrante, des artifices.

Son style particulier allie des éléments classiques, la liberté

de l’improvisation structurée et une forte sensibilité

théâtrale (cinématographique, même, parfois). Sa danse

est sensuelle, féminine. Physique. Électrique. “Ce que

l’auditoire verra sur scène n’est que ma propre impression,

sensorielle et émotive, de ce que signifie plonger dans

l’inconnu. C’est un exercice de ‘doute passionné’.”

(Crystal Pite) Première nationale.

Du 15 au 17 mars au Toboggan, 04 72 93 30 00

Le 6 avril à la Comédie de Valence, 04 75 78 41 70

© Chris Randle


L’événement littéraire de la région nous dévoile au fil des jours sa

programmation. Ce mois-ci, une sélection de 2 auteurs. Le premier,

c’est Percival Everett, qui sera présent le 29 mai autour d’un débat

sur “L’expérience de l’isolement et de l’enfermement” aux côtés de

Carlos Liscano, de Claudie Haigneré et de Jean-Pierre Haigneré.

Le supplice… pourrait bien être aussi le supplice du lecteur. Car le

goutte-à-goutte est bien la technique narrative utilisée par Percival Everett,

dans ce roman noir, voire très noir. C’est un récit à plusieurs voix,

mais qui module de multiples partitions, des murmures internes,

des hurlements intimes, des discours, qui se succèdent, émergent,

se coupent, s’épanouissent. Il ne faut pas s’attendre à être embarqué,

même si l’auteur se paye un audacieux “Je m’appelle Ismaël”, référence

à Moby Dick, qui situe d’emblée ce roman au niveau de l’essai. Et

l’histoire, s’il y a vraiment une histoire, se dessine. Ismaël Kidder

avait une fille, avec son ex, Sally. Cette enfant a été violée, torturée,

assassinée. Par un homme. Peu importe qui. Un homme, qui ressemble

à un autre homme. Ismaël Kidder est poussé à un extrême, mais

une situation si douloureuse qu’elle en devient comme dénuée

d’émotion, il enlève un homme, il imagine les mille et une façons

de se venger. Il réfléchit, et ça brimbale, dans sa tête. Il s’agit de la

peine de mort, “bénie soit l’Amérique”, de l’Amérique, cette “nation

de fieffés connards”, et il s’agit de Dieu, de croyance. Il est question

de foi, mais de foi “dans le fait que, pour une raison qui nous échappe,

les choses tiennent ensemble et fonctionnent”, bref, une foi “pratique”.

Percival Everett n’hésite pas trop, avec des syllogismes caractéristiques

d’une pensée un peu livrée à elle-même, ou des systèmes logiques

de base, des petites prises de tête d’apparence bénigne, auxquels il

lui arrive aussi de couper court : “Tue-le cet enfoiré, un point c’est tout.”

Le Supplice de l’eau, de Percival Everett, chez Actes Sud, 244 p., 20€

C’est le printemps ! Si, si, la preuve, c’est Théât’Réalités qui revient !

Ce festival est la belle idée de mars, une balade à bicyclette, un

samedi qu’on va souhaiter ensoleillé, avec une série de spectacles

et de performances en route, ainsi qu’une soirée festive au Centre

culturel œcuménique (le CCO) à Villeurbanne, pas moins de 16 spectacles.

C’est le printemps, le moment des petites fleurs, des bourgeons, des

ours qui bâillent un grand coup ? Eh bien, pas tout à fait.

Théât’Réalités, cette année, s’est bravement intéressé à notre finitude.

À la mort. Le public pourra venir discuter autour d’un verre et de

ce charmant sujet, le 1er mars, avec un apéro de présentation du

festival, puis le 9, dans un café astropoétique, avec des chercheurs

et des poètes, et dans un café philosophique avec des praticiens

hospitaliers, au CCO. Et

puis, le 26 sera le grand

jour. À 14 heures, bien

sûr, la fameuse et désormais

traditionnelle balade

à vélo. Sur le chemin, la

compagnie alsacienne La

Valise présentera Les Seaux,

où Fabien Bondil sort d’une

malle des objets hétéroclites,

une poupée, avec

lesquels il raconte le grand

malheur des morts que leurs

enfants ne cessent de pleurer.

Le Grabuge de Géraldine

Bénichou sera aussi fidèle

au rendez-vous, avec un

Divertissement. Les morts

se proposent de prendre

la parole, mais pour rigoler

un bon coup, et d’ailleurs,

pour cette création originale, la compagnie vous invite à envoyer votre

épitaphe, votre testament ou votre oraison funèbre, si vous l’écrivez avec

dérision, à l’adresse mél divertissement@cco-villeurbanne.org. La

compagnie Leila Soleil de Hadda Djaber sera également en création

d’un spectacle un peu mystérieux, intitulé Souffle, l’histoire d’un souffle,

qui lutte pour sa survie, un jeu de lumière, de cordes, des textes

d’Henri Michaux, Pierre Henri, Yves Bonnefoy. Le collectif Bonheur

intérieur brut de Jack Souvant présentera Ticket, un spectacle qui

a déjà fait événement là où il est passé. Ce spectacle rappelle, parce qu’il

le faut sans doute, la condition des immigrés clandestins. Le public

est invité à se réfugier dans un camion, pour une expérience théâtrale

directe, sans repères, sans protection… Certainement de très vives

émotions en perspective. À noter, la permanence du slam et de la poésie

avec Shoker Mallarmé, Patrick Dubost, et une lecture de 25, un

livres

ASSISES INTERNATIONALES DU ROMAN

Par Étienne Faye

Une soirée sur le thème

de l’humour avec

Hanan el-Cheikh, qui sera

entourée de Philippe Djian,

d’Alan Warner et de Goran

Petrovic, le 25 mai.

Enfin, Hanan el-Cheikh

accepte d’écouter l’histoire

de sa mère. Elles sont sur le

balcon d’un appartement de

Beyrouth, au Liban. La vieille

dame a en effet vécu, et c’est

le moins que l’on puisse dire,

une existence qui mérite

d’être racontée. Il faut dire que l’autrice a le sentiment d’avoir été

abandonnée par sa mère, à l’âge de 7 ans, lorsqu’elle s’est enfuie du

foyer familial. La gamine, aujourd’hui adulte, n’a jamais pu accepter

cette séparation et lui garde une rancœur. Elle va comprendre, en

écoutant enfin sa mère, que cette “petite voix” dont elle fit son

guide dès l’enfance et qui, aujourd’hui, probablement, lui dicte ses

livres, était la voix maternelle de Kamleh. La voix d’une femme qui

aimait ses enfants, nés d’un mariage forcé, dans une famille où elle

était battue. La voix de la truculente Kamleh, qui ne voulut pas

renoncer à son amour pour Mohammed, le policier… Il est surtout

question, bien entendu, de condition féminine, dans une société

musulmane chiite, dont on sent bien, à la lecture de ce très beau livre,

certains tiraillements : par exemple, lorsque les voisins expriment

leur dégoût en apprenant le mariage de l’adolescente, alors qu’il est

adoubé par un imam. C’est une belle histoire que nous conte Hanan

el-Cheikh, un récit qui nous transporte, depuis le village chiite de

Nabatiyeh jusqu’à Beyrouth, au Caire ou en Syrie, et au-delà, en

Amérique, dans un XXe siècle aux violents soubresauts.

Toute une histoire, de Hanan el-Cheikh, chez Actes Sud, 331 p., 22,80€

Assises Internationales du Roman, du 23 au 29 mai

■ au théâtre en mars ■

Par Étienne Faye

Les Seaux La Musica deuxième

© Mick Lindberg

texte de Stéphane Bonnard, par Géraldine Bergeret et Pierre Tallaron.

Le festival Théât’Réalités, c’est au CCO et dans les rues de

Villeurbanne, le 26 mars. Pierre Tallaron, encore lui, sera à l’honneur

au Théâtre de l’Élysée. L’Étranger [Théâtre] qu’il dirige y présentera

2 pièces, qui mêleront théâtre et musique : c’est la spécialité de cette

compagnie. La ville est un trou de Charles Pennequin, car c’est dans

un trou que nous vivons bel et bien, selon lui : “Dans ce trou-là,

cette fosse sceptique de tout ce que les humains peuvent faire pour

se débarrasser de la pensée.” Cette pièce se jouera du 2 au 5 et du

9 au 12 mars. Au même endroit, Pierre Tallaron montrera une autre

de ses mises en scène, La Maladie de la mort, de Marguerite Duras.

Cette effroyable maladie, c’est celle d’un homme qui ne peut aimer.

Alors il achète la présence

d’une femme… Le piano

préparé de Marjolaine

Charbin, la voix de Ben

Merlin seront audibles du

22 au 26 mars au Théâtre

de l’Élysée.

Autre création, ailleurs,

c’est le retour de Sarkis

Tcheumlekdjian, directeur

de la compagnie Premier

Acte. Un théâtre bien à lui,

qui s’intéresse aux histoires

du monde, dans une

atmosphère toujours un

peu fantastique. Avec Le

Maître de la pluie, le conte

de Bénédicte Vilgrain, il

nous convie au voyage de

Tch’e Song. La jeune fille

doit retrouver une perle

au fond de l’océan, afin de permettre aux saisons de reprendre leur

cours et, ainsi, de sauver son pays de la sécheresse. Ce sera le

dimanche 27 mars au Polaris de Corbas. Le collectif Nöjd bénéficie

cette année d’une exposition exceptionnelle, avec le TNP où il a pu

présenter Yvonne, princesse de Bourgogne, le mois dernier et ce

mois-ci le 29 et 30 mars au Théâtre de Villefranche. Avant une carte

blanche musicale confiée à ce collectif, le 28 mai (Accumulons !),

pour fêter la fin de saison, le Théâtre de Vénissieux proposera La

Musica deuxième, mise en scène par Mélanie Bestel. Il s’agit d’un

texte de Marguerite Duras, sur l’amour disparu. Un couple séparé

depuis 3 ans se retrouve sur les lieux de leur 1re rencontre. Ils se

rejouent la comédie de l’amour, et règlent leurs comptes, au Théâtre

de Vénissieux du 15 au 19 mars.

© Michael Coing-Maillet

MARS 11

N° 168

9


10 N° 168 MARS 11

spectacles vivants

OLIVIER PY

revient avec un conte de Grimm

Par Etienne Faye

Olivier Py est le directeur prestigieux d’un grand

et beau théâtre parisien, l’Odéon, Théâtre de

l’Europe, et il est auteur de pièces et de romans,

qui forment une œuvre, remarquable, qu’il appelle

son “poème” (disponible, pour l’essentiel, chez

Actes Sud). Il est surtout un metteur en scène

contemporain, qui n’hésite pas à engager sa parole,

sur scène et en dehors, et dont la personnalité est

très reconnaissable. S’il monte des pièces parfois

d’une grande complexité, il s’est aussi attelé au

théâtre pour tout public, avec une trilogie dont le

Théâtre de la Croix-Rousse va nous permettre de

voir, en mars, le dernier opus. Il s’agit de La Vraie

Fiancée, un conte de Grimm, une histoire qui ne

pouvait échapper à un homme de théâtre ! Une

jeune fille dont la mère est morte est maltraitée

par sa marâtre et finalement chassée de la maison

de son père. C’est à ce moment qu’elle rencontre

le prince charmant. Mais celui-ci vient à rencontrer

la marâtre, qui lui fait boire l’eau de l’oubli…

Et voici donc la jeune fille, errante et finalement

entôlée avec une bande de comédiens. Un jour, ils

ont l’occasion de jouer une pièce devant le prince.

Celui-ci accepte de jouer son propre rôle, au côté

de la jeune fille. C’est la scène de leur rencontre

qui va lui faire recouvrer la mémoire. Ceux qui ont

pu apprécier La Jeune Fille, le Diable et le Moulin,

ainsi que L’Eau de la vie, les 2 premiers contes de

Grimm mis en scène par Olivier Py, retrouveront

cette ambiance de lumière froide, distillée par un

mur d’ampoules, et des décors sombres, on est

comme entre chien et loup. Les personnages sont

sans époque, robe de princesse, couronne de fête

des Rois, fausses lunettes ou tablier de jardinier,

joués par des comédiens-musiciens à l’énergie et à

la joie communicatives. Un spectacle pas idiot, et

même formellement assez étonnant, pour le jeune

public, une initiation au théâtre.

Du 30 mars au 2 avril au Théâtre de la Croix-Rousse

Deux monologues par

MICHEL RASKINE

Par Etienne Faye

Le Sous-Locataire

Michel Raskine présente 2 pièces, 2 monologues,

lui qui s’en lassait, m’avouait-il, l’année dernière.

Le Sous-Locataire, en premier lieu, est une création

de décembre dernier au Préau, centre dramatique

régional de Basse-Normandie, à Vire, où il n’y a

donc pas que de l’andouille. Le texte est de Marie

Dilasser, autrice que déjà le metteur en scène avait

montée, avec bonheur, en février 2007 avec Me zo

gwin ha te zo dour, Quoi être maintenant ?.

Le Sous-Locataire, c’est un vaudeville à la sauce

contemporaine, puisque telle était la commande

du Préau, en hommage aux vaux-de-vire qui sont

à l’origine du mot – les vaux-de-vire étant d’abord

des chansons à boire, avant de dériver, donc, vers

le vaudeville. Dans cette pièce, il y a donc bien un

amant dans le placard. Mais lui ne s’y cache pas.

Il s’y réfugie. Il est l’amant non pas d’elle, mais

d’eux, depuis que ce couple bourgeois s’est entiché

de lui, dans la rue, quand il y mendiait. Le comédien

Anthony Poupard est seul sur scène et il incarne

ce clochard dans le placard. À force, il est devenu

l’esclave sexuel de l’un et de l’autre et le ciment de

leur relation. Alors qu’ils sont partis en vacances,

il convie les spectateurs à saccager l’appartement.

Du 25 au 27 mars au Théâtre du Point du Jour.

Le 2e monologue mis en scène par Michel Raskine

est en fait une pièce qu’il a mise en scène pour la

1re fois en 1984. Et qui est rejouée depuis très

régulièrement. J’imagine que tout ou presque a

été écrit sur ce Max Gericke ou Pareille au même,

de l’auteur est-allemand Manfred Karge. Par

exemple, que le texte est sans faiblesse, superbe,

implacable. Ou que Marief Guittier, qui joue donc

depuis 27 ans le rôle de cette femme déguisée en

homme pour pouvoir travailler, est une comédienne

de légende, dont le moindre murmure sait envoûter

une salle, et que dans ce rôle, qu’elle possède à la

perfection, elle irradie. Qu’il faut voir Max Gericke

ou Pareille au même mis en scène par Michel

Raskine, parce que ce sera peut-être un des plus

merveilleux moments de théâtre de votre vie.

Du 14 au 17 mars, puis du 3 au 6 avril au Théâtre

du Point du Jour, et du 29 au 31 mars à la Comédie

de Valence.


Mardi 15 mars 14H30

Concert jeune public

© DR

DOCTEUR LESTER

“ORPHée”

Conte musical

Le mythe d’Orphée revisité par Docteur Lester, ce brass

band rhône-alpin atypique (entre Musiques improvisées,

jazz, rock et fanfares).

Accompagné de musiciens rencontrés au cours d’un extraordinaire

périple, le tromboniste Orphée (Sylvain Thomas)

raconte son histoire d’amour avec Eurydice. Sept improvisateurs

surdoués et méchamment cuivrés virevoltent sur les rythmes d’un

batteur solide comme les colonnes du Parthénon. Plus qu’aux

amateurs d’orphisme et autres jazz fans, c’est à 800 enfants

des écoles de Vaulx-en-Velin que ce projet du trompettiste

Rémi Gaudillat et de ses complices est avant tout réservé.

Rémy Gaudillat (dir, tr), Cédric Gautier et Yannick Pirri (tr),

Loïc Bachevillier et Sylvain Thomas (tb), Aloïs Benoit (euph),

Sébastien Pigeron (tuba), Vincent Laibe (d)

En partenariat avec Le Théâtre des Pénitents

Jeudi 17 mars 20h30

Soirée métisse : voix d’afrique

Jean-Paul DELORE

& Louis SCLAVIS

“Langues et Lueurs”

2 Créations

© J.L. Bertheau

Baudelaire, Couto, Labou

Tansi, Marechera, Michaux,

Niangouna...

Avec la complicité savante de

Louis Sclavis, que l’on ne présente

plus (surtout à A Vaulx Jazz qui

lui a donné trois cartes

blanches), le poète et récitant

Jean-Paul Delore se fait l’écho

de poètes dont les œuvres

illustrent sans cesse les deux

temps de la vie nomade.

Langues et Lueurs est un récital

texte et musique au cours

duquel les nouvelles, les poèmes,

les aphorismes d’auteurs français,

africains francophones ou non,

vivants ou disparus, dessinent

des paysages où alternent

langueurs et colères, rêveries

et dérision.

Jean Paul Delore (récitant),

Louis Sclavis (musique),

Sébastien Boisseau (b),

Patrick Puéchavy (lumières),

Catherine Laval (costumes)

Coproduction : A Vaulx Jazz /

LZD / Centre Culturel Charlie Chaplin

Sangoma EVERETT

Oriental Caravan

© JY. Dorison

Louis Sclavis

Jean-Paul Delore

Le batteur américain Sangoma Everett a joué avec les plus

grands (Dizzie Gillespie, Clifford Jordan, Archie Shepp…) et il

n’en est pas à sa première création pour A Vaulx Jazz. Sa

Caravane Orientale autorise cette fois la rencontre inattendue

et luxueuse entre une grande chanteuse de jazz et le saxophoniste-roi

du jazz-ka, entre l’un des maîtres marocains du

gembri ou de l’oud et l’un des pianistes les plus créatifs du nu

jazz européen, entre l’un des bassiste-phares du jazz US et un

danseur star de la Côte d’Ivoire.Une distribution de rêve,

mondialiste, pour un concert à la pulsion Gnawa majoritaire.

Sangoma Everett (d), Jacques Schwarz-Bart (sax), Anne Ducros (vc),

Majid Bekkas (gembri, oud, vc), Laurent De Wilde (p),

Abdelfettah El Houssaini (perc), Reggie Johnson (b),

Papson (danse africaine)

Sangoma everett

En partenariat avec Le Théâtre des Pénitents

© Ian Caine - 2010 Jazz Musiques Productions

Vendredi 18 mars 20h30

Sidony Box

Lauréat des tremplins : RéZZo Jazz à Vienne 2010 et Jazz

Migration 2010 de l’Afijma.

Manuel Adnot (g), Arthur Narcy (d), Elie Dalibert (s)

en partenariat avec l'Afijma et Jazz à Vienne

N’Relax & BIGRE !

Shining Bright Today

Création

© D.R.

Pour A Vaulx Jazz, ce collectif aussi dodu qu’un éléphanteau

et aussi vif qu’une zibeline s’offre cette

année le luxe de dépasser les genres pour ne garder

que deux lignes directrices : le propos et la qualité. Cette

rencontre nous transporte dans un véritable univers de jouvence,

via la puissance de feu d’une grande formation sans complexe

ni limite. Trompettes, trombones et saxophones en rut y communiquent

une ivresse charmante à la chanteuse Marine

Pellegrini, à moins que ce ne soit le contraire..

Entre pop acidulée et chanson electro familière, entre

méchant groove et novo jazz sans muselière, ce Shining

Bright Today déjà orchestré en 2010 nous est présenté dans

une nouvelle incarnation printanière.

Marine Pellegrini (vc, petits instruments), Damien Gomez,

Fred Gardette, Thibaut Fontana, Mathieu Guerret, Romain Dugelay (s),

Vincent Labarre, Hervé Salamone, Thierry Seneau, Félicien Bouchot (tp),

Lucas Garnier (tp, micro-korg, effets), Loic Bachevillier, Sébastien

Chetail, Jean Crozat, Sylvain Thomas (tb), Pierre Vadon (kb, g),

Raphaël Vallade (b), Nicolas Taite (d), Arnaud Laprêt (perc),

Matthieu Play (sampler, kb, petits instruments et chœurs)

URI CAINE Quartet

Ce pianiste américain particulièrement

créatif vient de

se voir confier la direction de

la musique contemporaine à

la Biennale de Venise.

Capable de tout réinventer

au moindre coup de foudre

(pour Malher, Wagner, Cecil

Taylor, le Brésil, le klezmer ou

l’electro), pensionnaire de

l’élégant label discographique

Winter&Winter, Uri Caine est

un “homme d’idées”.

Libre-penseur avide de détournements, le New-yorkais signe

des projets qui saluent aussi bien les compositions du passé que

sa faculté à les transcender. Le résultat est souvent inattendu,

toujours original. Monk, Herbie Hancock ou Fats Waller ont

ainsi eu droit à ses relectures. Sa vision originale de Mozart,

Uri Caine Ensemble plays Mozart, présentée en 2010 avec la

complicité de Nguyen Le, est déjà considérée comme …

un classique.

Uri Caine (kb), Nguyen Le (g), Reggie Johnson (b), Cornell Rochester (d)

© J.L. Bertheau

© C. Ducasse

Samedi 19 mars 20h30

Soirée Rock

Nickel pressing

Lauréat du Tremplin Musiques Actuelles des groupes du

Grand Lyon en partenariat par la MJC et le Conservatoire de

Musique de Vaulx-en-Velin.

Pierrick Monnereau (vl), Gaël Monnereau (b), Yann Sandeau (d)

En partenariat avec le Conservatoire de Musique de Vaulx-en-Velin,

la MJC et le centre social du Grand Vire

The Chap

Groupe paneuropéen de pop moderne basé à Londres et

Berlin, The Chap a commencé sa carrière au début de la

dernière décennie. Ils ont ainsi engendré un contingent de

fans tombés sous le charme de ce gang précis et élaboré sur

disque, capable de plonger en scène dans le rock’n’roll le plus

immédiat. Auréolé d’une réputation de groupe live excitant

et après trois opus fondateurs (The Horse, Ham et Mega Breakfast),

The Chap enregistre l’album Well Done Europe en 2010. Ils y

expriment plus que jamais une passion pour la culture pop et

un certain surréalisme.

Un groupe paradoxal, à la fois harmonieux et tordu, pop et

sauvage, poivre et miel.

Keith Duncan (d, vc, kb), Panos Ghikas (b, vc, g, vl, elec, kb),

Claire Hope (kb, vc, mel) ou Berit Immig (kb, vc),

Johannes Von Weizsäcker (g, vc, cello, elec, kb)

James Chance

& Les Contorsions

Rescapé (à peine) assagi de

la no wave new-yorkaise à la

charnière des 70’s et des

années 80, accompagné

depuis 2004 de ses Contortions

reformés, l’intraitable James

Chance donne à nouveau

des concerts explosifs.

Clavier maltraité, sax écorché

et vociférations façon James

Brown blanc, la pompadour

toujours impeccable…

James La Chance is back !

Ce retour scénique de l’icône

du no wave coïncide avec la

réédition des deux premiers

albums de 1979. Deux disques mal embouchés, free, nihilistes

et grinçants.

James Chance (vc, s, kb), Alex Tual (d), Pierre Fablet (g),

Jacques Auvergne (b)

Soirée en partenariat avec Woodstower

© A. Cerdan

Mardi 22 mars 20H30

Tony Malaby Quartet

Les apparitions récentes de cette formation hors-concours

incarnent sans doute l’idée que l’on se fait de l’équilibre parfait

à l’intérieur d’une formule quartet.

Tony Malaby offre un jazz moderne qui met en valeur l’étonnante

faculté du sax américain à construire ses solos dans l’instant,

comme de véritables compositions instantanées. Cette inspiration

sans faille illumine l’album Voladores paru en 2009.

Il y a trois ans à peine, Malaby croisait encore furieusement

le fer (le cuivre) à New York avec Steve Coleman, Miguel

Zenon et Ravi Coltrane. Et le jeu savant, bouillonnant et limpide

de Drew Gress, Tom Rainey et John Hollenbeck n’est pas le

moindre des atouts de ce groupe incontournable.

Tony Malaby (s), Drew Gress (b), Tom Rainey (d), John Hollenbeck (d, perc)

Tony Malaby

© DR


Philip CATHERINE Trio

invite

Enrico PIERANUNZI

Depuis la fin des 60’s, alternant

les formules solo, duo, trio et

quartet ou les récentes collaborations

avec de grands

ensembles (Piacevole, Soledad

ou le Brussels Jazz Orchestra),

l’immense Philip Catherine

captive par son lyrisme naturel,

son swing élégant et sa sonorité

parfois saturée, d’essence rock.

Un nouvel enregistrement,

Knaepen

Live at Cap-Breton, son ving-

L Jos

tième opus depuis 1971, est

philip catherine ©

paru en avril dernier.

Le guitariste, par ailleurs compositeur raffiné, y est entouré

d’un véritable allstar “small” band dans lequel figurent déjà

Enrico Pieranunzi au piano.

Philip Catherine (g), Enrico Pieranunzi (p), Philippe Aerts (b),

Mimi Verderam (d)

Mercredi 23 mars 20H30

Soirée le jazz & l’opéra

Ukandanz et la

Maîtrise de la Loire

Création

© C. Charpenel

À la suite de divers voyages en Éthiopie entre 1999 et 2005,

le guitariste Damien Cluzel s’intéresse passionnément à la musique

éthiopienne dont l’aspect à la fois rudimentaire et raffiné le

fascine. L’influence cosmique de l’ethiojazz s’impose peu à

peu comme le socle esthétique du projet uKanDanZ lancé

avec le saxophoniste Lionel Martin.

Un projet métisse, à la fois tribal et urbain, dans lequel la percussion

roule sous des déclinaisons contemporaines des étranges

gammes du Swinging Addis des 60’s/ 70’s. uKanDanZ et Asnaque

(leur chanteur et percussionniste Éthiopien) reviennent tout juste

d’un Ethiopan Winter Tour pour apparaître à Vaulx-en-Velin

augmenté des superbes chœurs de la Maîtrise de la Loire.

Contraste.

Asnaque Guebreyes (vc), Lionel Martin (s), Frédéric Escoffier (kb),

Guilhem Meier (d), Damien Cluzel (g)… et la Maîtrise de la Loire (30 choristes)

En partenariat avec Le Théâtre des Pénitents

Enrico Rava quintet

& le Quatuor Debussy

Rava l’opéra va

Le Quatuor Debussy part donc à la rencontre du quintet

d’Enrico Rava, et l’Opéra en est le prétexte. Les chefs

d’œuvre de Puccini ou Verdi connaissent déjà les transcriptions

pour cordes que le Quatuor Debussy propose

régulièrement en concert. Sur son album, Rava l’Opéra

va, Enrico Rava donne de son côté une version très personnelle

des Variations de Puccini. Après s’être frotté dès

le milieu des 60’s à des improvisateurs de la trempe de

Steve Lacy, Don Cherry, Gato Barbieri ou Mal Waldron, le

trompettiste transalpin exprime toujours ce lyrisme qui

situe aussi bien son phrasé que le répertoire qu’il explore

aujourd’hui : Bizet, Puccini, Pergolese...

Enrico Rava Quintet : Enrico Rava (tr, bug), Fausto Beccalossi (acc),

Marcello Giannini (g), Gabriele Evangelista (b), Fabrizio Sfera (d)

Quatuor Debussy : Christophe Colette et Dorian Lamotte (vl),

Vincent Deprecq (alto), Alain Brunier (cello)

© B. Benant

Quatuor Debussy

Jeudi 24 mars 20H30

Soirée guitares

© A. Angeli

Paolo ANGELI

Solo

Originaire du nord de la Sardaigne, le guitariste et compositeur

Paolo Angeli est l’un des acteurs majeurs de la nouvelle

musique bolognaise. Tenté par l’expérimentation, il collabore

également avec Elliot Sharp, Otomo Yoshihide, et surtout

Fred Frith.

Sous l’influence de ce dernier, le virtuose italien fait désormais

coexister l’archéologie sonore et la modernité, ajoutant des

cordes sympathiques transversales (cordes de sitar, câbles

de frein), des pièces en bois et des hélices électriques à sa

guitare. Entre les ombres de Bach, Scanu et Hendrix, entouré

de pédales d’effet, cet électron libre propose une musique

hybride et ses innovations suscitent même l’admiration d’un

Pat Metheny.

Paolo Angeli (g)

Bill Frisell

«Disfarmer»

Le projet Disfarmer est d’écrire

la bande originale d’une

série de photographies de

Mike Disfarmer, ce portraitiste

qui a rassemblé une célèbre

galerie de portraits de

l’Amérique profonde des

années 30.

Bill Frisell a composé un

répertoire inspiré à la fois par

ces photos et par la

musique américaine traditionnelle.

Récemment sacré “Meilleur

guitariste international” aux

derniers EchoJazz Awards,

improvisateur lyrique formé à l’école du jazz, Bill Frisell doit

autant à la musique country, au bottleneck des bluesmen et

aux distorsions de Jimi Hendrix qu’aux racines du folk.

Bill Frisell (g), Carrie Rodriguez (vl), Greg Lewis (mand, p-s g), Viktor Krauss (b)

© J. Katz

Vendredi 25 mars 20H30

Soirée blues

Shakura S’AIDA

© D.R.

Née à Brooklyn, élevée en Suisse et établie au Canada, la

séduisante Shakura S’Aida s’est révélée en France sur la

scène du Jazz Club du Méridien, à Paris, au printemps 2008.

Peu de temps avant, Shakura obtenait le deuxième prix lors

de l’International Blues Challenge de Memphis. Miss S’Aida

révèle de fait un tempérament de feu, une voix puissante à

rapprocher de celles des “shouteuses” soul des années

soixante (Etta James, Koko Taylor…).

Shakura y ajoute une touche d’élégance bienvenue, avec parfois

de faux airs de Dinah Washington sans faux cils. Elle débarque

à Vaulx avec sa complice guitariste, Donna Grantis, avec laquelle

elle a signé la plupart des titres de son deuxième album,

Brown Sugar.

Shakura S’Aida (vc), Donna Grantis (g), Andrew Stewart (b),

Lance Anderson (kb), Kenny Neal Jr (d)

Roy GAINES

Orchestra Playing

Tuxedo Blues

L’Académie du Jazz vient de décerner (le 12 janvier dernier

à Paris) son Prix Blues 2010 à Roy Gaines pour son album Roy

Gaines & his Orchestra “Tuxedo Blues”. Roy Gaines est de fait

un monument, une tranche à lui tout seul de l’histoire du

rhythm’n’blues et du blues américain.

Dès le milieu des 50’s, il figure sur divers enregistrements de

Big Mama Thornton, Jr.Parker ou Bobby Blue Band. Le Texan

collabore plusieurs années avec Chuck Willis, et on peut l’entendre

sur les albums de Jimmy Rushing, Coleman Hawkins

(Coleman Hawkins Plays the Blues), Billie Holiday, The Jazz

Crusaders, ou avec le big band de Ray Charles (en 1966).

Jusqu’au décès de celui-ci en 1975, il travaille régulièrement

avec son idole T-Bone Walker. Un monument, on vous dit.

Roy Gaines (g, vc), George Pandis (tr), Dan Heffernan (ts),

Don Roberts (bs), Bill Fulton (p), Shane Harry (b), Kenny Elliott (d)

Samedi 26 mars 20h30

Soirée tout-contre-basse

MOUTIN RÉUNION

QUARTET

Les jumeaux reviennent donc avec un cinquième opus baptisé

Danseurs de l’Âme (Soul Dancers, paru en mars 2010). Louis

et François, les frères Moutin, beaux sorciers de la couleur

harmonique, opèrent ici à l’altitude qui fit d’eux les chefs de

file d’un jazz made in France… Via les States !

Ils exposent leur plaisir de jouer avec la complicité d’un Pierre

De Bethmann oscillant entre piano et synthé et avec celle du

saxophoniste Rick Margitza, digne héritier de l’école Miles.

François Moutin (b), Louis Moutin (d), Pierre de Bethmann (p),

Rick Margitza (s)

Ron Carter Golden

Stricker Trio

Maître incontesté de la contrebasse doué d’un sens mélodique

remarquable, reconnu pour la finesse et l’élégance de son

jeu, l’Américain Ron Carter est une véritable légende dans le

monde du jazz.

Accompagnateur de génie, il a notamment joué avec

Cannonball Adderley, avec Thelonious Monk et bien sûr, de

63 à 68, au sein du célèbre quintette de Miles Davis.

Au sein de ce Golden Striker Trio qui nous visite, Ron Carter

joue depuis le début des années 2000 avec Russell Malone,

le guitariste favori de Diana Krall, et avec Mulgrew Miller,

l’un des plus grands pianistes actuels.

Sur son album éponyme, Golden Striker

(Blue Note - 2003), Ron Carter opte pour

l’emblématique trio piano/ guitare/ basse

qu’avaient initié Nat King Cole

ou Art Tatum.

Ron Carter (b), Mulgrew Miller (p),

Russell Malone (g)

© D.R. © Ursula K

© K. Huempfer


Sangoma Everett

et invités

Rendez-vous entre amis avec le plus lyonnais des batteurs

américains.

Vendredi 25 février, 21h30.

L’Apostrophe, 6 rue Octavio Mey, Lyon 5ème .

La Fanfare Ni Frein

Attention ! Frénésie revigorante et plus que contagieuse !

Jazz, funk, musique des Balkans, New Orleans... les 6 musiciens

de la Fanfare Ni Frein débarque pour distiller au public son

énergie festive et cuivrée.

Clem (trompette)/ Tes (sax tenor)/ Marrave (trombone)/ Mom’s

(tuba)/ Julo (caisse claire)/ Nono (grosse claire)

Mercredi 2 mars, 17h. Esplanade Jacques Duclos,

Vaulx-en-Velin.

Samedi 12 mars, 14h. Pôle de commerces Carré de Soie,

Vaulx-en-Velin.

© D.R.

La Fanfare de la Touffe

Vous n’avez jamais soufflé dans un instrument à vent de

votre vie ?!

Soyez des nôtres ! Participez à une expérience inédite : la

Fanfare de la Touffe !

Il suffit de vous inscrire à l’avance, d’être disponible pour une

répétition de 2 heures avec un chef de fanfare qui vous initiera

à l’art de souffler, avec des signes faciles à mémoriser.

Après avoir reposé les lèvres, vous, les 50 musiciens en herbe,

défilerez accompagnés par 2 solistes.

Tarifs des concerts au

Centre culturel Charlie Chaplin

Normal : 22€

Réduit :18€

Spécial : 15€

Scolaire : 10€

Soirée rock :

Tarif normal : 15€

Tarif réduit : 12€

Tarif spécial : 10€

Le taril réduit est accordé aux C.E., MJC

Vaulx-en-Velin, carte TCL shopping, Avignon

public off, étudiants de plus de 26 ans,

carte vermeil, handicapés, familles nombreuses,

groupes constitués d’au moins

dix personnes. Le tarif spécial est accordé

sur justificatif aux demandeurs d’emplois,

professionnels du spectacle, étudiants de

moins de 26 ans. Le tarif scolaire est accordé

aux jeunes scolarisés jusqu’à la classe de

terminale.

Carte M’Ra acceptée.

La Fanfare de la Touffe est réservée à tous ceux qui ont rêvé

de défiler sans se défiler !

Musique ou non, elle est jouée par tous !

Fabrice Charles (chef de fanfare, trombone)/

Jean-Marie Maddeddu (soliste, voix, actions)

Jeudi 3 mars, répétitions de 10h à 12h au Centre Social

du Vinatier puis déambulation à 14h. Action à destination

des patients et des soignants du Centre Hospitalier le Vinatier.

Vendredi 4 mars, répétitions de 14h à 16h au Centre Social

J. et J. Peyri, puis déambulation à 16h. Ouvert à tous!

3 Canards et invités /

Jazz et musiques de l'est

Groupe itinérant aussi bien habitué à jouer dans le brouhaha

des marchés que dans les salles de concert, les 3 canards

aiment inviter des musiciens d’horizons différents pour vivre

et partager une musique qui balance d’est en ouest.

Clelia Bobichon (clarinette)/ Yazdi Chalabi (sax)/ Sylvain Félix (sax)

Jeudi 3 mars, 20h. La Ferme du Vinatier,

Bd Pinel, Bron. Tarif : 10€ / 5€

Nickel Pressing

Armée d’un violon, d’une basse, d’une batterie, de

quelques machines et de beaucoup d’ingéniosité, la

musique de Nickel Pressing est proche d’une forme de transe

musicale qui sait aussi contenter les amateurs de dance

floor. Sans aucun doute l’un des groupes les plus prometteurs

de la scène rock indépendante actuelle…

Pierrick Monnereau (violon) / Gaël Monnereau (basse) /

Yann Sandeau (batterie)

Mercredi 16 mars, 20h45. Ecole d’Architecture,

3 rue Maurice Audin, Vaulx-en-Velin.

Aspect pratique

Abonnements

4 spectacles au choix

Tarif normal : 36€

soirée supplémentaire : 9€

Tarif spécial : 26€

soirée supplémentaire : 6,50€

Tarif scolaire : 16€

soirée supplémentaire : 4€

65€ les 10 soirées - Possibilité de compléter

avec les spectacles de la saison culturelle

du Centre Charlie Chaplin

Accès

Transports en Commun

À l’aller :

■ Métro ligne A jusqu’à Laurent Bonnevay, puis,

- lignes C3 ou 56 : arrêt Vaulx - Hôtel de Ville

- ou ligne 57 : arrêt Grand-Vire.

■ Accès direct depuis Lyon centre par la

ligne C3 (St-Paul / Vaulx - Grappinière) via

Terreaux, Cordeliers, Lafayette, Part-Dieu,

Totem, Grandclément, Laurent Bonnevay,

Vaulx - Hôtel de Ville.

Le Centre culturel est situé près de l’arrêt

Vaulx - Hôtel de Ville.

Au retour :

Assuré par la ligne C3 (jusqu’à 0h36), et le

métro (Station Laurent Bonnevay).

Dernier C3 à 0h36 (horaires indiqués par les TCL).

© D.R.

P.J. comme "Polar Jazz"

© D.R.

Nouvelles noires pour acteurs et musiciens

En partenariat avec le festival Quais du Polar.

Laurent Vercelletto (réalisation, jeu),

Xavier Garcia (musique),

Philippe Vincenot (jeu),

Marc Chikitou (lumière)

Jeudi 17 mars, 18h30 à la Bibliothèque Paul Eluard,

Vaulx-en-Velin.

Vendredi 18 mars à 18h à la Bibliothèque Chassine,

Vaulx-en-Velin.

Mercredi 23 mars à 19h au Grand Café de la Mairie,

Vaulx-en-Velin.

Wagon 4

La rencontre de 4 musiciens issus de l’univers du jazz. Un son

électrique emprunté au rock et à la pop, un langage commun,

le blues et le jazz traditionnel.

Yoan Azencot (guitares) / Vicente Fritis (claviers) /

David Depassiot (basse)/ Emmanuel Pastor (batterie)

Jeudi 24 mars, 19h. Hôtel Kyriad,

33 rue Emile Zola, Vaulx-en-Velin.

Actions artistiques

à destination des publics scolaires (de la primaire au lycée) :

découverte des métiers et des coulisses du spectacle,

rencontre avec des musiciens du festival, concerts ....

à destination des élèves du Conservatoire de Musique :

des rencontres avec des artistes du festival sont proposées

aux élèves, leur offrant la possibilité d’échanger avec les

musiciens aussi bien par la discussion que par le jeu.

Transport individuel

Par le boulevard périphérique : Sortie Pont

de Cusset, puis suivre la direction Vaulx-en-

Velin Centre ville. Le Centre culturel est

situé près de l’Hôtel de Ville.

Parking gratuit surveillé.

Sur place

Horaires : Tous les concerts commencent à

20h30.

Bar : Ouvert tous les soirs de spectacle

1 heure avant les concerts et reste ouvert

durant la soirée.

Ventes en ligne

Cie Lucathéâtre

Centre Charlie Chaplin :

www.centrecharliechaplin.com

Fnac : www.fnac.com

Carrefour : 0 892 68 36 22 (0,34? TTC/ min)

Progrès spectacles :

www.progrescope.com

Le retrait des places se fait au guichet du

Centre culturel : Du lundi au vendredi de

9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

La semaine qui précède chaque spectacle

une permanence est assurée de 9h

à 12h30 et de 13h30 à19h. Le samedi de

14h à 18h et les soirs de spectacle.


ANTICODES

© Julieta Cervantes

par Etienne Faye

Eh bien, oui, aux Subsistances, le désir est au cassage des codes. C’est-à-dire à la recherche artistique, à

la création, à la nouveauté… L’institution a la riche idée de présenter régulièrement des week-ends complets

de spectacles, “Ça tchatche”, “Ça danse”… qui de salle en salle et sous la verrière, dans la cour, nous mènent

de proposition en proposition, de danse, de cirque, de théâtre. Ce festival Anticodes est une manifestation

maison, avec son foisonnement caractéristique, et, en plus, un festival itinérant. Anticodes est né l’année

dernière de la collaboration de 3 structures. L’énorme Théâtre national de Chaillot de Dominique Hervieu,

la grosse Scène nationale de Brest, dirigée par Jacques Blanc, et les petits, oui, les petits, en termes de moyens,

nos Subsistances, codirigées par Cathy Bouvard et Guy Walter. Les 3 structures ont décidé, donc, pour

la 2e fois, de s’associer pour nous présenter des spectacles en commun, avec cette ambition toujours présente

de “réconcilier le grand public avec l’art contemporain”. Le Big Dance Theater, l’ensemble américain créé

par Annie-B Parson et Paul Lazar, revient à Lyon, après le triomphe d’une création 2009 qui fit un carton

aux États-Unis. Ils viennent montrer Femme surnaturelle, leur nouveau spectacle, de danse mais pas seulement,

puisque théâtral, et mêlant les ambitions avec une musique originale signée David Lang… L’histoire : le roi

Admète se fait remplacer en enfer par sa femme Alceste, qui lui fait promettre qu’en retour il n’aimera jamais

plus une femme. Une tragédie inspirée d’Euripide, du classique, mais alors bien revisité. Autre habitué des

lieux, le collectif Ildi ! eldi sera lui aussi présent, avec Heaven on Earth, une création avec la compagnie

Witness Relocation, du metteur en scène et chorégraphe Dan Safer. Un spectacle international, ce qui

explique le titre en anglais : le paradis sur Terre n’étant toujours pas une exclusivité anglo-saxonne. Mais c’est

le sujet de ce spectacle, qui s’annonce assez barré. La rencontre, voire la confrontation de 2 arts, se fera

après notre civilisation, enfin disparue. Et comment vivront les gens, à cette époque ? Eh bien, à peu près

comme nous. Dans un autre genre, la création 2010 de la compagnie La Coma, dirigée par Michel Schweizer,

se proposera de donner la jeunesse en spectacle, dans Fauves. Michel Schweizer a donc cherché, auditionné

de nombreux adolescents pour trouver ses chanteurs ou ses danseurs amateurs qui, chacun, présentent une

personnalité différente. Dans leurs touchantes certitudes, leurs craintes ou, au contraire, leur énorme culot,

les adolescents se montrent, sur scène – telle est l’ambition de Fauves –, comme ils sont : leurs jeunes

corps, leurs volontés, leurs espérances sont la matière même du spectacle voulu par le metteur en scène.

Probablement un joli moment en perspective. Ensuite, des danseurs, emmenés par Séverine Rième et

Alexandre Roccoli : cela s’appelle Drama per musica. Les chorégraphes ont voulu exposer, à leur façon,

une œuvre de la Beat Generation, dont l’influence aujourd’hui est encore tellement vive. Ainsi Howl, le

poème d’Allen Ginsberg, est-il à l’origine de ce spectacle, avec 2 danseurs, Michel Abdoul et Andros

Zins-Browne, et des musiques de Sergio Cruz, qui a récolté des sons dans le théâtre lui-même. Théâtre,

danse, c’est déjà bien, mais un week-end aux Subsistances ne serait pas complet sans le cirque ! 2 rien

merci est une troupe de cirque forain, avec la roulotte et tout. Elle nous convie dans son minichapiteau,

en fait une yourte, pour une expérience de cinéma des premiers âges, puisque les artistes ont déniché de vieilles

bobines asiatiques au fond d’une malle. Moulinoscope promet d’être de ces pièces clownesques et nostalgiques,

avec de belles images, un peu à la Fellini. Ensuite, la compagnie L’Immédiat de Camille Boitel propose un

spectacle éponyme, L’Immédiat. L’espace est surchargé d’objets divers, chaises, bidons, buffet, brouettes…

qui s’écroulent pendant que 6 acrobates cherchent à s’y frayer leur chemin. Enfin, pour finir cette évocation

des spectacles de ce festival Anticodes à Lyon, les Subsistances ont voulu nous montrer une compagnie

finlandaise, Circo Aereo et Race Horse Company. Un cirque que l’on classe dans les “virtuoses”, et pour

cause. Petri Tuominen, Rauli Kosonen, Kalle Lehto sont des spécialistes de breakdance, de trampoline,

de mât chinois, bref, ils sont acrobates et, paraît-il, possèdent une folle énergie. Bon week-end !

Du 31 mars au 3 avril aux Subsistances

spectacles vivants

Big Dance Theater

MARS 11

N° 168

15


exposition

LE MAC LYON :

ouvert sur le monde

Interview Étienne Faye

Deux expositions ont été inaugurées le 24 février

dernier, au musée d’Art contemporain de Lyon,

2 continents explosifs au regard des Lyonnais

et des touristes. D’abord, l’Inde, enchâssée

dans l’Eurasie, est un pays en plein renouveau,

cela commence à se savoir, avec une économie

de plus en plus puissante, voire inquiétante…

On se souvient de Mittal qui rachetait un fleuron

de l’industrie française, Arcelor, il n’y a pas si

longtemps, en réveillant bien des peurs nationales

ou, pire, des sentiments. Bref, l’Inde est en train

de passer du statut de pays surpeuplé à celui de

pays surpeuplé et riche. Et cela doit s’accompagner,

à l’évidence, d’un changement

d’iconographie. C’est un des objectifs d’“Indian

Highway IV” : l’exposition itinérante, née à

Londres, rassemble de très nombreux artistes

indiens, avec des œuvres très diverses, qu’il

sera impossible d’évoquer en détail ici, mais qui

sont assez spectaculaires, dérangeantes ou

jolies… La 2e exposition, au 3e étage, est

celle d’un artiste particulièrement prolixe, le

Camerounais Pascale Marthine Tayou. Cet homme

semble avoir une idée par jour, au moins, et

surtout, ses idées, il les met en pratique.

Rencontre avec Thierry Raspail, qui est

directeur du musée d’Art contemporain, et un

homme accueillant.

Parlez-moi de l’art en Inde.

Le foisonnement est tel, dans ce pays-continent,

qu’il est bien sûr impossible de tout connaître de la

création contemporaine indienne. En Europe, on croit

connaître l’art africain, l’art indien… mais on ignore

beaucoup que cet art est en mouvement et qu’il ne

peut, de ce fait, correspondre tout à fait à l’image

qu’on en a. L’Inde, dont on dit assez qu’elle émerge,

est un gigantesque flux de personnes, d’informations

électroniques, de capitaux, etc., et donc en perpétuelle

remise en cause de son identité.

Il y a en effet un mélange, dans cette exposition

protéiforme, d’art contemporain et d’art plus

visuel… Mais je remarque surtout le sens du

spectacle de ces artistes. Qu’en pensez-vous ?

Vous pensez par exemple à Take off your shoes and

wash your hands, cette œuvre immense, de 28 mètres

de long, signée Subodh Gupta ? Je la trouve

incroyable. Il s’agit d’une longue structure en inox,

qui supporte des ustensiles de cuisine du même

métal. Et tout brille, comme si rien n’avait jamais

été touché. Qu’est-ce que cela dit sur le monde et

sur l’Inde ? Le spectateur peut avoir le sentiment

16 N° 168 MARS 11

Visuel 46

Pascale Marthine Tayou,

Bank of Cameroon, 2010

© Photo : Pascale Marthine Tayou

Courtesy GALLERIA CONTINUA,

San Gimignano / Beijing / Le Moulin

© Adagp, Paris, 2011

d’avoir devant les yeux le symbole d’une accumulation

sans fin d’objets qui ne sont pas destinés à être

utiles, et en même temps l’évocation, en creux, d’une

population affamée… Il y a aussi ce camion grandeur

nature, intitulé Transit, signé Valay Shende. Une sorte

d’énorme bijou, mais qui représente un chargement

d’ouvriers, plutôt misérables, qui vont au travail.

D’une façon générale, les artistes indiens ont le sens

de la formule, ils sont un peu comme les Américains.

Leurs œuvres sont immédiatement lisibles par tous,

car ils recherchent d’abord une efficacité visuelle qui,

en Europe, pour schématiser, vient plutôt en second.

Cela n’empêche évidemment pas ces artistes de penser

leur art, qui est aussi subtil qu’intense. Puisant leur

inspiration dans leur pays et leur culture, ils ont

pourtant un propos qui nous apparaît, ici à Lyon,

très clair et surtout universel.

Est-ce que l’on pourrait dire la même chose à

propos de Pascale Marthine Tayou ?

C’est un homme d’une grande culture, mais qui n’en

parle jamais. Il fait, avec les détritus qu’il récolte.

Mais il ne serait peut-être pas d’accord que je parle

de détritus. Il ramasse les objets qu’on jette, il en

fait des œuvres d’art, il n’y a d’ailleurs, pour lui,

guère de différence entre les deux. Il montre une

installation superbe, par exemple, fabriquée avec

des sacs en plastique colorés, et c’est la même chose :

on se demande s’il ne s’agit pas, en outre, d’une

critique de nos façons de vivre… Pascale Marthine

Tayou est un artiste de la diaspora camerounaise,

installé à Gand, et lorsque vous lui demandez si le

soleil ne lui manque pas, s’il ne se sent pas coupé

de ses racines, il vous répond que tous les hommes

ont 3 000 ans et qu’ils portent tous une histoire globale.

Il fallait le suivre dans Lyon, il se met directement

en contact avec les gens, avec le boucher qui a accepté

de l’exposer dans sa boutique, ou le Monoprix où

il a réussi à faire accepter une roue à insultes…

Pouvez-vous évoquer la Biennale qui commencera

le 15 septembre ?

Elle portera le nom “Une terrible beauté est née”,

c’est un vers de Yeats (1916), qui évoquait une révolte

réprimée dans le sang, en Irlande. Nous avions envie,

avec la commissaire argentine Victoria Noorthoorn,

de montrer que nous sommes toujours dans le

même continuum, que le XXe siècle ne s’efface pas.

Il y aura, bien sûr, beaucoup d’artistes sud-américains,

dans des ambiances oniriques, souvent, des délires

salvateurs, des utopies… Beaucoup de dessins,

aussi, parce que c’est une façon très simple, peu

coûteuse, de refaire le monde.

India Highway IV jusqu’au 31 juillet,

Pascale Marthine Tayou jusqu’au 15 mai au MAC


MARDI 1 ER MARS

SCOTT KELLY - BLACKTHREAD - Sonic à 21h. 7€

KEISHO OHNO - Marquise à 20h. 12€ - 10€

MERCREDI 2 MARS

BAL FOLK - CCO à 20h30. 8€ - 3€

SYRANO contre LE GRAND ZAPPEUR

Épicerie Moderne à 14h. 8€ - 5€

JEUDI 3 MARS

ANTIQUARKS - Hot Club de Lyon à 21h30. 9€ - 7€

ALLO DARLIN - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

DJ VADIM presents THE ELECTRIC

Marquise à 21h. 16€ - 14€

DJ BOOLIMIX - Marquise à 23h30. Gratuit

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 19h. Gratuit

EFTERKLANG + proj. “AN ISLAND” de V. Moon

Épicerie Moderne à 20h30. 10€ - 6€

VENDREDI 4 MARS

FILS DE DISQUES - Café-concert Les Capucins,

Lyon 1 er à 21h. Gratuit, 04 78 30 10 64

S. PETIT NICO - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

ÉCLECPILEPTIC - Périscope à 21h. 10€ - 6€

SALMON FISHERS - YEASTY KIDS - PARANOID POP

Marquise à 19h30. 6€

CANBLASTER - PHARREL AROT - MR NÔ - MILMO

Marquise à 23h. 10€ - 8€

LES RAMONEURS DE MENHIRS - ETHNOPAIRE

TA GUEULE - CCO à 20h. 10€

SYMPHONY X - NEVERMORE - PSYCHOTIK WALTZ

MERCENARY - etc.

Transbordeur à 19h. 28€ - 26€

agenda

Pour avril envoyez vos infos avant le 18 mars à 491@wanadoo.fr et ah491@wanadoo.fr

DJ DIEGO & BAL TANGO - Lydolatino, Villeurbanne

à 21h30. 8€, 06 88 03 47 32

MR JOSEPH - HUBWAR - MIGHTY BASS - etc.

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

LES FRÈRES LABREL - FANTAZIO SAUVE SON ÂME

Cave à Musique à 21h. 10€ - 6€

69DB - CRYSTAL DISTORSION - DRAGONBAZ

ALIEN DUCH - Moulin de Brainans à 22h. 14€ - 10€

SAMEDI 5 MARS

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

WORAKLS - SPARTAQUE - ANGY KORE - D’JAMENCY

Salle du Kao à 23h30

SNOOP&GOMOY - Kraspek Myzik à 19h. 2€

JONATHAN KRESIBERG QUARTET

Périscope à 21h. 12€ - 8€

BALMINO SOLO & TRAVIS BÜRKI

Agend’Arts à 20h. 5€ - 2€ + chapeau

LADS IN VERTIGO - PHM - THE SOCKS

Marquise à 20h. 6€

JUN MATSUOKA - Marquise à 23h. Gratuit

EMPYR - SEVEN LIVES - etc.

CCO à 19h. 24€ - 19€

PETREK - Théâtre Jean Marais à 18h. 6€

LES RAMONEURS DE MENHIRS - TÉLÉCOMMANDE

Tannerie à 20h30. 10€ - 7€

PETER PETER FALK - OFF BROADWAY - NIGHTINGALE

LaPéniche à 21h. 6,5€ - 5€

LES FILS DE TEUHPU - POUTRELLES FEVER

MIRO - ARBAA - etc. - C. C. du Viviers à 20h.

13€ - 10€, 06 98 80 04 19

DIMANCHE 6 MARS

JEANS WILDER - Sonic à 21h. 6€

TRIGONES+ - LEMON DROP - THE ADDICTED

CANAL HYSTERIQUE - etc. - Marquise à 19h. 10€

BALMINO SOLO & TRAVIS BÜRKI

Agend’Arts à 18h. 5€ - 2€ + chapeau

LUNDI 7 MARS

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

MARDI 8 MARS

GOLDEN ZIP - TAÏNI & STRONGS

Marquise à 20h30. 5€

JUNE - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

LYDIA LUNCH + proj. MUTANTES de V. Despentes

Tannerie à 19h. 12€ - 9€

MERCREDI 9 MARS

FRANÇOIS GUERRAZ - Carré 30 à 20h30. 8€ - 5€

STEVE LUKATHER - Salle du Kao à 20h30. 30€

SOUL STEREO - ROOTS SYNDICATE

Marquise à 23h. 5€, filles gratuit

MORIARTY - Épicerie Moderne à 20h30. 27€ - 22€

JEUDI 10 MARS

FLOW - Marché Gare à 20h. 19€ - 17€

FLOW - FNAC Bellecour à 17h30. Gratuit

PUZZLE RUMBLE - Marquise à 23h. 5€

JULIANNA BARWICK - CHELSEA WOLFE - WIXTES

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

A Vaulx Jazz : DAS KAPITAL

Périscope à 21h. 10€ - 8€

HARRY COVER vs MAGGY SMISS

Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

UNCOMMONMENFROMMARS - DIRTY FONZY

Clacson à 20h30. 12€ - 8€

MORIARTY - Épicerie Moderne à 20h30. 27€ - 22€

CHOCOLATE PAIN & THE TRADERS

Abattoirs à 19h. Gratuit

VENDREDI 11 MARS

O.B.F - ROOTS’N FUTURE HI-FI - ANTI BYPASS

Marché Gare à 21h/3h. 12€

A Vaulx Jazz : QUARTET BASE - MAFALPA

IVAN CRUZ SOLO - Périscope à 21h. 10€ - 8€

MASERATI - Sonic à 20h30. 6€

ADMIRAL’S ARMS - Marquise à 19h. 12€ - 10€

DJ OVERFLOW - Marquise à 23h. Gratuit

CAROLINE PERSONNE - Casa Musicale à 18h. 3€

HICKENUNC - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

FAÏK -Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

SABATON - NIGHTMARE

Salle du Kao à 19h. 25€€ 23€

4 WILL DRIVE - BIG BEARS - D SNOO.P

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

La nuit du Slam : LA TRIBUT DU VERBE

SLAM TRIBU - ENTERRÉ SOUS X - CASSE LA RME - etc.

Clacson à 17h. Gratuit

NEKOCHAN - FLATMATE

Salle Érik Satie à 20h30. Prix libre, 04 72 89 02 56

JAMAÏCA ALL STARS - SOUND SYSTEM CONTEST

Abattoirs à 21h. 14€ - 11€

GOLDEN ZIP - PM’S BETTER - BOXON

Mistral Palace à Valence à 20h30. 12€ - 10€

ALAIN JEAN-MARIE BEGUINE RÉFLECTION TRIO

Crescent Jazz Club à 21h. 10€

SAMEDI 12 MARS

ASSAÏ JAZZ TRIO

Agend’Arts à 20h. 5€ - 2€ + chapeau

MON AUTRE GROUPE - WAKE THE DEAD

LE RÉPARATEUR - Trokson, Lyon 1 er à 20h. 5€

VOJTECH PROCHAZKA TRIO

Périscope à 21h. 8€ - 6€

PMS BETTER - BOXON - Marquise à 19h. 8€ - 4€

DJ PHILGOOD - Marquise à 23h. Gratuit

BLACKO - TAÏRO - BABY G

Salle du Kao à 23h. 16,75€

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

WAVESONIK - DAMIAN LAZARUS - BEAT HACKERS

SHOTU - JAWS UNDERGROUND - etc.

Tranbordeur à 22h. 23€ - 20€

JUJA LULA - Auberge la Buissonnière Courzieu

à 21h30. 11€ - 6€, 04 74 70 87 48

BEBEY PRINCE BISSONGO - Caveau du Chien

à 3 Pattes à 21h. 10€ - 5€, 04 74 66 14 61

CRESCENT 4TET - Crescent Jazz Club à 21h. 10€

BLACK BOMB A - ATAMA

Cave à Musique à 21h. 12€ - 8€

YAEL NAIM & DAVID DONATIEN - MARIAMA

Le Fil à 20h30. 25€ - 19€

ALIENHEARTS - APHTE PUNK - DARYL CORN

FLEXXX - MISO SOUP -etc.

LaPéniche 22h/5h. 8€ - 5€

DIMANCHE 13 MARS

GLASS CANDY - LA FEMME

Transbordeur à 20h. 17€ - 15€

GOD ONLY NOISE - WORMZ - Marquise à 20h. 6€

ASSAÏ JAZZ TRIO - Agend’Arts à 18h. 5€ - 2€

ELECTRIC WIZZARD

Épicerie Moderne à 19h. 24€ - 22€

CHARLIER / SOURISSE QUARTET

Le Fil à 18h. 12€ - 8€

MARDI 15 MARS

ALASKA PIPELINE - FAGO SEPIA - Sonic à 21h. 5€

THE ELDERBERRIES - MUDWEISER - 7 WEEKS

Marché Gare à 20h. 11€ - 9€

SOIRÉE ZIC ZAC DU CRR LYON

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 3€

PRISONER OF TODAY - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

SONATA ARTICA - LABYRINTH - TRIOSPHÈRE

Transbordeur à 19h. 27€ - 25€

STAFF BENDA BILILI

Théâtre de Villefranche à 20h30. 26,5€ - 17€

SHELTA - N.E.C. à 20h. 22€ - 18€

UKANDANZ feat. ASNAQUÉ GUÈBRÈYÈS

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

MARS 11

MERCREDI 16 MARS

TEK OVA SOUND - DJ TEESME

BURNIN’ BASS KOMBO

Marquise à 23h. 5€, gratuit filles

BRUNE - Sirius à 20h

MELCHIOR LIBOA - Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

HASSAN GUAID

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

GAÈLE - A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

VANDOJAM - Périscope à 21h. Gratuit

ÉDOUARD SOUILLOT - ZAYEL - FABRYS BENEY

Ninkasi Kafé à 20h. Gratuit

BAL FOLK - CCO à 20h30. 8€ - 3€

THE DØ - Transbordeur à 20h. 28€ - 22€

AMPARO SANCHEZ - DJAZIA SATOUR

Épicerie Moderne à 20h30. 15€ - 11€

JEUDI 17 MARS

CHEVEU - THE GOOD DAMN

Marché Gare à 20h. 12€ - 10€

CANIBALES & VAHINÉS feat. GW SOK

KABUKI BUDDAH - Sonic à 21h. 5€

GUILLERMO VELASQUEZ Y LOS LEONES

DE LA SIERRA DE XICHU - Amphithéâtre Opéra de Lyon

à 20h30. 16€ - 10€

ÉVELYNE GALLET - NICOLAS BACCHUS

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

NOGA - A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

MARION RAMPAL - Périscope à 21h. 10€ - 6€

THE EPPIS MORRIES - MAGGY SMISS

Ninkasi Kafé 18h/2h. Gratuit

HAZEL LEIGH - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

DANAKIL - ROOTZ UNDERGROUND

Transbordeur à 20h. 24€

SARA SCHIRALLI

Épicerie Moderne à 20h30. 13€ - 9€

STAFF BENDA BILILI - Salle de l’Isle - Isle d’Abeau

à 20h30. 21€ - 15€, 04 74 80 71 85

SCÈNE SLAM - Abattoirs à 20h. 8€

MO’BETTER - Tannerie à 19h. Gratuit

TIGRAN HAMASYAN - MÉANDRES

Le Fil à 20h30. 20€ - 17€

N° 168

17


agenda

18 N° 168 MARS 11

VENDREDI 18 MARS

TÊTES RAIDES - Transbordeur à 20h. 28€ - 22€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

THE SWEET LIFE SOCIETY - DJ JFTH - DJ NCNTROL

RESE - Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

ANTIQUARKS - 6 e Continent à 21h. 5€ - 3€

RÉGIS CUNIN - HÉLÈNE GRANGE

Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 10€

DJ BOOLIMIX - Marquise à 23h. Gratuit

HASSAN GUAID

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

GREG LAFONTAINE - LAURENT MONTAGNE

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

SADOO - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

FILS DE DISQUES

Les Valseuses à 21h. Gratuit, 06 68 56 68 50

CAMEL ARIOUI

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

DALLOWAY - Casa Musicale à 20h30. 8€ - 6€

AÉROPLANE - DIRTY SOUNDSYSTEM

Plateforme à 22h. 15€ - 12€

THE OSCILLATION - 202 PROJECT - Sonic à 21h. 6€

TRUPRAISE - Théâtre Jean Marais à 20h30. 13€- 10€

GAZTON - MJC Ste-Foy-lès-Lyon à 20h30. 10€ - 6€

ÉVELYNE GALLET - DIDIER OTTIN

Maison du Peuple à 2àh30. 13€ - 11€

PROHOM - VALERIA PACELLA TRIO

Briscope à 20h30. 15€ - 10€

PANICO - HJALTALIN

Épicerie Moderne à 20h30. 13€ - 11€

GAZTON - MJC Ste Foy-lès-Lyon à 20h30. 10€ - 6€

PIERRE BETHMANN & SEPTET ILIUM

Théâtre de Bourg-en-Bresse à 20h30. 22€ - 15€

GENTLEMEN & ASSASSINS - OWL COLLISION

MARTIN BISI

Cave à Musique à 21h. 10€ - 6€

JOE LALLY - L’ENFANCE ROUGE - V13

Tannerie à 20h30. 12€ - 9€

STAFF BENDA BILILI

Espace des Arts à 20h. 17€ - 8€

SANGOMA EVERETT & JACQUES SCHWARZ-BART GROUP

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

N&SK - THE HYÈNES - SHAMAN TRIBU

Le Fil à 20h30. 16€ - 14€, 06 22 62 14 69

SAMEDI 19 MARS

LA RUDA - LA MINE DE RIEN - CCO à 20h.20€ - 15€

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

TOM STÉPHAN & MIKE TOMILLO - DJ PEEL

Salle du Kao à 23h30. 15€

JUN MATSUOKA - Marquise à 23h. Gratuit

CAROLINE PERSONNE

Casa Musicale à 20h30. 8€ - 6€

ERWAN PINARD - DADI&CHARLIE

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

CAMEL ARIOUI

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

DUO DONEDA/JOLY - LOUP

Périscope à 21h. 10€ - 6€

LA MINE DE RIEN - FNAC Bellecour à 16h. Gratuit

ARABAN - GADJO LOCO - PIERRICK VIVARES

DUO - UPERCUT - Salle des Fêtes de Chapelle/Coise

à 20h30. 7€, 06 69 31 86 08

YÉTI - Auberge la Buissonnière Courzieu à 21h30.

11€ - 6€, 04 74 70 87 48

PATRICIA - Bourse du Travail, Villefranche/Saône

à 20h. 10€, 06 85 28 34 44

UKANDANZ feat. ASNAQÉ GUÈBRÈYÈS

CANNIBALES & VAHINÉS

Cave à Musique à 21h. 10€ - 6€

ALLAIN LEPREST - Le Sou à 20h30. 16€ - 12€

SCAN X - ELISA DO BRASIL - DRAGONGAZ

IXINDAMXI - MEM PAMAL - etc.

Le Fil à 22h. 15€ - 10€

FLORIN NICULESCU TRIO

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

STAFF BENDA BILILI - Espace Mongolfier à Davézieux

à 20h30. 20€ - 17€, 04 75 33 12 12

GONG IDEM GONG - NASSER - DJ NETIK

Moulin de Brainans à 21h. 14€ - 10€

DIMANCHE 20 MARS

KING ADDIES - DATABASS - TEK OVA SOUND

Marquise à 21h. 10€

NICO* - FRÉDÉRIC BOBIN - NOAH LAGOUTTE

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

MOGWAI - RM HUBBERT - Transbordeur à 20h. 30€

TREMPLIN DÉCOUVERTE

A Thou Bout d’Chant à 17h. 2€

GÂTECHIEN - FAUSTINE SEILMAN

LaPéniche à 19h. 6,5€ - 3€

LUNDI 21 MARS

JOE LALLY (FUGAZI) - L’ENFANCE ROUGE

Marché Gare à 20h. 14€ - 12€

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

MARDI 22 MARS

JULIE ROUSSEAU

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

KATIE MELUA - YOAV

Salle 3000 à 20h. 56,5€ - 34,5€

FAÏK - Ninkasi Ampère à 19h. Gratuit

YOUNG MONKEY FACTORY

Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

MERCREDI 23 MARS

BROTHER CULTURE meets ROOTS’N FUTURE

HI-FI & DJ TWELVE - Sonic à 21h. 6€

BRICE ET SA PUCE

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

ATEBA - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

LE BAGAD - SCOTTISH PIPE BANDS - CELTIC DANCES

Bourse du Travail à 20h30. 43€ - 41€

MIYAVI - Transbordeur à 19h30. 31€

BINARY AUDIO MISFITS - LA CANAILLE - MIRABO

Le Fil à 20h30. 15€ - 19€

JEUDI 24 MARS

JACQUES HIGELIN

Bourse du Travail à 20h30. 39€ - 33€

PASSE PARTOUT - SOLANGE LA FRANGE

ART FEATS BOUM BOUM SOUND SYSTEM

Marquise à 23h. 8€

M’A-T-IL DY - GAZTON

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

CÉLINE PRUVOST - AURORE

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

YARSUNT TRIO - Périscope à 21h. 10€ - 6€

JAMIROQUAI - Halle Tony Garnier à 20h. 55€ - 44€

WAT - ANORAAK & FANCY

Salle du Kao à 20h. 18€ - 16€

HARRY COVER vs MAGGY SMISS

Ninkasi Kafé à 19h. Gratuit

ALEXIS LAVAL - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 20h30. Gratuit

LES FATALS PICARDS - BIG BEARS

Transbordeur à 20h30. 27€

KAOPHONIC TRIBU - KÉLÉ KÉLÉ - SALAMAFRICA

Sous Chapiteau Campus INSA à 20h. 7€ - 5€,

06 89 30 00 23

ARLT - Épicerie Moderne à 20h30. 7€

CHARLÉLIE - MÉLANIE PAIN

Théâtre Le Rhône, Bourg-lès-Valence à 20h30.

36€ - 31,5€, 04 75 43 38 88

JEANNE GARAUD - ÉRIC LAREINE

Train-Théâtre à 20h30. 17,5€ - 14€

NMB BRASS BAND - Espace Ephémère Rive-de-Gier

à 20h30. 18€ - 14€, 04 77 83 07 32

GÉRARD MURAT - LES 10 NOMS - BOURBON KID’S

- etc. - Le Fil à 20h. 12€ - 10€

ÉRIC LEGNINI TRIO feat. KRYSTLE WARREN

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

INFRACID - LaPéniche à 200h. 3€

VENDREDI 25 MARS

BURIDANE - PETITE MUSIQUE

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

ORIOXY - Périscope à 21h. 10€ - 6€

FAÏK - Ninkasi Opéra à 21h. Gratuit

CÉLINE PRUVOST - AURORE

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

DJ PHILGOOD - Marquise à 23h. Gratuit

HERVÉ LAPALUD

Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€

ABRYBUSS - YEASTY KIDS - SEPTANBRE

Marché Gare à 20h. Gratuit

A Vaulx Jazz : MELISSA LAVEAUX

Salle Iris de Francheville à 20h30.

LIZ DE LUX - Salle Léo Ferré à 20h30. 10€

LAISY DAISY - Casa Musicale à 20h30. 8€ - 6€

LES ZACOLYTES

Boulangerie du Prado à 20h30. 1€

KILLERPILZE - Salle du Kao à 19h. 21€ - 16€

THE FOUR-B - DJ SALOMÉ

Ninkasi Kafé à 19h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

ANDY MCKEE - Transbordeur à 19h30. 33€

STAND HIGH PATROL - KONRAD

KÜCHENMEISTER - DARKHAM - Sous Chapiteau

Campus INSA à 20h. 7€ - 5€, 06 89 30 00 23

JUAN CARMONA

Théâtre de l’Atrium à 20h30. 28€ - 15€

GOLDEN ZIP - MADAME OLGA

Salle des Fêtes de Marcy l’Étoile à 20h30. 8€

PACO EL LOBO - Auberge la Buissonnière

Courzieu à 21h30. 11€ - 6€, 04 74 70 87 48

LAB° - DEAD POULET

Tannerie à 20h30. 11€ - 8€

KALY LIVE DUB - WATCHA CLAN - KHOE-WA

VELVETEEN GLOVE - etc. - Le Fil à 21h. 18€ - 12€

LES FATALS PICARDS - BIG BEARS

Théâtre Le Rhône, Bourg-lès-Valence à 20h30. 25€

SAMEDI 26 MARS

ZELTEN - Casa Musicale à 20h30. 8€ - 6€

GRETA GRATOS - OPERATION OF THE SUN

Sonic à 22h. 5€

JUN MATSUOKA - Marquise à 23h. Gratuit

CÉLINE PRUVOST - AURORE

A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

LES 6 ANS DU KRASPEK & ses invités

Kraspek Myzik à 20h30. 7€ - 5€

WORLDSERVICE PROJECT

Périscope à 21h. 10€ - 6€

ERWAN PINARD - Agend’Arts à 20h. 5€ - 2€

THE INSPECTOR CLUZO - THE WAGGONS

Marché Gare à 20h. 14€ - 12€

HERVÉ LAPALUD

Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€

BALBINO MEDELLIN - Transbordeur à 20h. 25€ - 22€

Dance Machine : WORLDS APART- INDRA

BENNY B. - etc.

Halle Tony Garnier à 20h30. 55€ - 37€

MAGGY SMISS - MAURICE LACHANCE

Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

DJ NEEK’O - Ninkasi Sans-Souci à 19h. Gratuit

KKC ORCHESTRA - Z.E.P. - PARACÉTAMOL

Sous Chapiteau Campus INSA à 21h30.

7€ - 5€, 06 89 30 00 23

COSMOS70 - KELPE - Clacson à 20h30. 10€ - 6€

THE YOUND GODS - JOKARI PLAYERS

Cave à Musique à 21h. 14€ - 10€

AÉROPHONE - Crescent Jazz Club à 21h. 10€

MUSICA NUDA

Théâtre des Pénitents à 20h30. 18€ - 15,3€

LES FATALS PICARDS - Le Fil à 20h30. 26€ - 22€

BROUSSAÏ - THE BUTTSHAKERS

Moulin de Brainans à 21h. 15€ - 10€

DIMANCHE 27 MARS

ERWAN PINARD & LES ENCULETTES

Agend’Arts à 18h. 5€ - 2€ + chapeau

TEN YEARS AFTER - Salle du Kao à 19h. 30€ - 26€

HELEN MONEY - Sonic à 21h. 5€

LUNDI 28 MARS

DJ CARLOS - Ninkasi Kafé à 22h. Gratuit

MARDI 29 MARS

LLOYD COLE SMALL ENSEMBLE

Salle Molière à 20h. 31€

Chants de Mars : SUISSA & BILLIE - MITCHENKO

Salle Léo Ferré dès 19h. Gratuit

PATRISTE - A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

MARC LAVOINE - Bourse du Travail à 20h30. 40€- 34€

TAÏNI & STRONGS - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

JACQUES HIGELIN - Salle de l’Isle - Isle d’Abeau

à 20h30. 28€ - 20€, 04 74 80 71 85

ENZO ENZO - Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 16€

MERCREDI 30 MARS

Chants de Mars : HK & LES SALTIMBANKS

LE SONGEUR - Marché Gare à 20h. 12€ - 9€

JUNE - Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

VÉRONIQUE CAMPO - Carré 30 à 20h30. 8€ - 5€

PATRISTE - A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

MARC LAVOINE - Bourse du Travail à 20h. 40€ - 34€

MISO SOUP - Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit

PUGGY - Transbordeur à 20h. 28€ - 25€

BUS DRIVER - BLAKE WORRELL - QWEL&MAKER

Épicerie Moderne à 20h30. 14€ - 10€

AYO - Le Fil à 20h30. 25€

JEUDI 31 MARS

GIEDRE - KONNEE 7 - ALEX ET SA GUITARE

Sirius à 20h30. 7,70€

Chants de Mars : MAMZELLE AMANDINE

Salle Léo Ferré à 19h. Gratuit

LEE HARVEY ASPHALTE - PIRA.TS

Salle Léo Ferré à 20h. 12€ - 9€

KARIMOUCHE - TRIO SOULAŸRES - TRIO BASSMA

LOFTI DOUBLE KANON - etc.

Bourse du Travail à 18h. 12€, 06 01 91 52 18

HARRY COVER vs MAGY SMISS

Ninkasi Kafé à 19h. Gratuit

DYRIL ANGLEYS - DJ NEEK’O

Ninkasi Sans-Souci à 20h30. Gratuit

LE CORPS MINCE DE FRANÇOISE - THE PACK A.D.

Transbordeur à 20h. 15€

PATRISTE - A Thou Bout d’Chant à 20h30. 12€ - 8€

MINIATUS - Périscope à 21h. 10€ - 6€

KID CONGO & THE PINK MONKEY BIRDS

THE NORMA JANE BAKER’S UNDERWEARS

Clacson à 20h30. 10€ - 6€

SEUN KUTI & EGYPT80 - FANGA - Théâtre Le Rhône,

Bourg-lès-Valence à 20h. 34€ - 29€, 04 75 43 38 88

PUGGY - Le Fil à 20h30. 28€ - 21€

MARGARTIA - PAMELA BURNES - MR MARCAILLE

BATALJ - LaPéniche à 21h. 6,5€ - 3€

FESTIVALS

LES CHANTS DE MARS (5 E )

Lyon dont Marché Gare, Salle des Rancy,

Salle Léo Ferré - 04 78 42 48 71

Festival des chansons + jeune public

(HERVÉ LAPALUD, BOBY STORY), master-class

(PATRICK FONT), scène ouverte etc...

29 mars au 3 av. 15€ - 5€

FESTIVAL LES POTES

IRONT CHANTER (1 ER )

Kraspek Myzik, Lyon 1er - 04 69 60 49 29

Chanson, poésie, humour etc.

BRICE ET SA PUTE - BURIDANE

ERWAN PINARD - DADI&CHARLIE - etc.

16 au 26 mars à 20h30. 5€, pass/20€ - 10€


KARNIVAL HUMANITAIRE (19 E )

Sous chapiteau & K-Fêt INSA - La Doua - Villeurbanne

06 89 30 00 23

Festival solidaire interdisciplinaire - Musiques,

rencontres & débats (autour de l’Immigration) etc...

KAOPHONIC TRIBU - STAND HIGH PATROL

KKC ORCHESTRA - etc. - 21 au 26 mars

À VAULX JAZZ (24 E )

C.C. Charlie Chaplin - Place de la Nation

Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18

In & Off, apéros jazz, Jazz & Cinéma, jeune public

DOCTEUR LESTER, 15/03, etc.

Jusqu’au 26 mars à 20h30. 22€ - 10€,

pass/36€ - 10€

SANGOMA EVERETT - JEAN-PAUL DELORE

& LOUIS SCLAVIS 17/03

URI CAINE QUARTET - N’RELAX & BIGRE

SIDONY BOX 18/03

THE CHAP - JAMES CHANCE & LES CONTORSIONS

NICKEL PRESSING 19/03

PHILIP CATHERINE TRIO invite ENRICO PIERANUNZI

TONY MALABY QUARTET 22/03

UKANDANS & LA MAITRISE DE LA LOIRE - ENRICO

RAVA QUARTET & QUATUOR DEBUSSY 23/03

BILL FRISELL - PAOLO ANGELI SOLO 24/03

ROY GAINES ORCHESTRA - SHAKURA S’AIDA 25/03

RON CARTER & GOLDEN STRICKER TRIO

MOUTIN REUNION QUARTET 26/03

ÉLECTROCHOC #6

[Festival des musiques électroniques

et des arts numériques]

Aux Abattoirs (+ Millénium, EC G. Sand, Le Fil),

Bourgoin-Jallieu - 04 74 19 14 20.

11 soirées, 8 installations (, etc.), 2 performances

(LA RUE DE L’AMOR, Les Tambours du Bronx/

Thierry Zaboitzeff) - 31 mars au 16 av

REACTABLE - PARAL-LEL - VELVETEEN GLOVE 31/03

+ Warm-Up Electrochoc#6 - 25 mars

AAH! LES DÉFERLANTES (2 E )

Train-Théâtre - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55

Festival chanson francophone nord-américaine.

15 au 19 mars à 20h30. 19,5€ - 13,5€

RICHARD DESJARDINS - GAËLE 15/03

CATHERINE MAJOR - DAMIEN ROBITAILLE 16/03

LUC DE LAROCHELIÈRE - STÉPHANE CÔTÉ

LES SURVEILANTES 17/03

ZACHARY RICHARD - GENEVIÈVE TOUPIN

DANNY BOUDREAU - LOUISE VAUTIN 18/03

SUROIT - LE VENT DU NORD - BETTE ET WALLET 19/03

14 au 19 mars à 20h30. 19,5€ - 13,5€, pass/40€

FESTIVAL RENCONTRES

ENTRE LES MONDES (7 E )

Chabeuil (26) - 0952 08 62 77

THE YOUNG GODS - AKOSH ET GILDAS ETEVENARDS

ALLAIN LEPREST - AMSTERDAM KLEZMER BAND etc...

Jusqu’au 5 mars. 12€ - 5€

CLASSIQUE

JEUDI 3 MARS

ATELIER XX-21 & AMANDINE TRENC

GUILLAUME TETU - Dutilleux, Grisey, Amy, etc.

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

SAMEDI 5 MARS

JUSTINE LEROUX - Messiaen

Salle Varèse à 17h. Gratuit

MERCREDI 9 MARS

FLORIAN PUDDU - Mozart

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

VENDREDI 11 MARS

FLORIAN PUDDU - Mozart

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

QUATUOR MÉLIADES

Schumann, Prieur, Machuel, Rautavaara etc.

Église St-Polycarpe à 20h30. 10€, 06 15 58 86 53

MARDI 15 MARS

JUSTINE LEROUX - Messiaen

Théâtre Kantor-ENS Lyon 7 e à 17h et 20h. Gratuit

QUATUOR DEBUSSY - Mozart, Schubert, Webern

Hôtel de Ville Bron à 12h30. 10€, 04 72 14 63 40

MERCREDI 16 MARS

TRIO TALWEG - Chausson, Tchaïkovsky

Salle Molière à 20h30. 35€ - 5€, 04 78 38 09 09

MUSIQUE ANCIENNE, CNSMD Lyon

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

MUSIQUE DE CHAMBRE, CRD de la Capi

Prokofiev, Chostakovitch

Théâtre du Vellein à 19h. 8€

JEUDI 17 MARS

ONL & J-Y THIBAUDET, dir. Jun Märkl

Wagner, Debussy, Strauss, Liszt

Auditorium de Lyon à 20h30. 46€ - 13€

MUSIQUE DE CHAMBRE, CNSMD Lyon

Salle Varèse à 18h et 20h30. Gratuit

ENSEMBLE ENERGEIA - Chausson, Boulanger, Caplet, etc.

Abbaye d’Ainay à 20h30. 15€ - 10€, pass/45€

25€, 04 78 37 49 19

IVRY GITLIS & VAHAN MARDIROSSIAN

Église ND de Lourdes, Bron à 20h30. 25€,

04 72 14 63 40

VENDREDI 18 MARS

RENAUD CAPUÇON/FRANCK BRALEY - Beethoven

Salle Molière à 20h30. 40€ - 20€, 04 78 47 87 56

WEN CHEN / JEAN-VIANNEY ZENATI

Bach, Bartók, Liszt, Debussy etc.

Salle Varèse à 18h. Gratuit

LÆTITIA BARON / URSULA ALVAREZ

Beethoven, Scarlatti, Berg, Schumann etc.

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

ENSEMBLE MUSICA NOVA, dir. Lucien Kandel

Abbaye d’Ainay à 20h30. 15€ - 10€,

pass/45€ - 25€, 04 78 37 49 19

ENSEMBLE LES JARDINS DE COURTOISIE

Musées Gadagne à 20h30. 10€ - 8€, 04 37 23 60 45

SAMEDI 19 MARS

VINCENT MARDON & OCTAVIAN SAULNIER

Salle Varèse à 15h. Gratuit

GWENDAL GIGUELAY / JEAN-BAPTISTE MATHULIN

Salle Varèse à 18h. Gratuit

THIBAULT MAIGNAN / MICHAËL THIZY

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

ONL & J-Y THIBAUDET, dir. Jun Märkl

Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 13€

RÉCITAL JEUNES TALENTS CHŒUR XIX

Salle Molière à 17h. 20€ - 5€, 04 78 93 62 11

DIMANCHE 20 MARS

VINCENT MARDON / SEONG-EUN SHIM

Salle Varèse à 15h. Gratuit

MARIEKE HOFMANN / MYLENE BERG

Salle Varèse à 18h. Gratuit

MUSIQUE DE CHAMBRE - Haydn, Beethoven, Connesson

Opéra de Lyon à 11h30. 21€ - 10€

MUSICIENS DE L’ONL & JY THIBAUDET

Auditorium de Lyon à 11h. 22€ - 11€

LUNDI 21 MARS

RICHARD GALLIANO / MARISA MERCADE

& ORCHESTRE SYMPHONIQUE LYONNAIS,

dir. Philippe Fournier - Albeniz, Piazzolla, Galliano

Salle 3000 à 20h. 35€ - 32,5€

JACQUES COMBY/ KATHERINE NIKITINE

Debussy, Liszt, Mozart, etc.

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

MARS 11

MARDI 22 MARS

MUSIQUE ANCIENNE, CNSMD Lyon

Musée des Tissus à 12h30. 8€

MUSIQUE DE CHAMBRE, CNSMD Lyon

Médiathèque de Vaise à 12h30. Gratuit

QUATUOR DEBUSSY

Théâtre de Villefranche à 20h30. 23€ - 14€

MERCREDI 23 MARS

TRIO PALMER - Ravel, Chaminade

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

JEUDI 24 MARS

DÉPARTEMENT MUSIQUE ANCIENNE CNSMD LYON,

dir. MC Vallin - Abbaye d’Ainay à 20h30.

15€ - 10€, pass/45€ - 25€, 04 78 37 49 19

VENDREDI 25 MARS

TRIO GELLEND - Ravel, Chaminade

Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

ONL & LANG LANG, dir. Kristjan Järvi

Auditorium de Lyon à 20h30. 46€ - 13€

SAMEDI 26 MARS

ONL & LANG LANG, dir. Kristjan Järvi

Prokofiev, Rachmaninov, Pärt

Auditorium de Lyon à 18h. 46€ - 13€

LES JARDINS DE LA CHAPELLE

Chapelle de la Trinité à 14h30. Gratuit sur réserv.

DIMANCHE 27 MARS

MAÎTRISE DE LA PRIMATIALE ST-JEAN,

dir. J-F Duchamp - Eberlin, Allegri

Chapelle de la Trinité à 16h. 15€ à gratuit

AGNÈS VESTERMAN - Palais Bondy, Lyon 5 e

à 17h. 12€ - 5€, - 04 78 29 01 34

N° 168

agenda

19


agenda

CAMERATA DU RHÔNE & ÉRIC FRANCERIES

De Falla, Turina

Espace Albert Camus à 16h30. 10€

LUNDI 28 MARS

QUATUOR DEBUSSY

Opéra de Lyon à 20h30. 25€ - 10€

CNSMD DE LYON

Théâtre de Villefranche à 12h15. 13,5€ - 9€

MARDI 29 MARS

AUTOUR DES FANTAISIES DE PURCELL, CNSMD Lyon

Salle Varèse à 20h30. Gratuit

MERCREDI 30 MARS

ORCHESTRE DU CNSMD LYON, dir. Peter Csaba

Britten - Salle Varèse à 15h. Gratuit

ORCHESTRE DU CNSMD LYON/CAROLE PORRIER

& YU CHEN, dir. Peter Csaba - Britten, Tippett

Salle Varèse à 20h30. 12€

JEUDI 31 MARS

ORCHESTRE DU CNSMD LYON/CAROLE PORRIER

& YU CHEN, dir. Peter Csaba - Britten, Tippett

Salle Varèse à 20h30. 12€

ONL & CAMILLA TILLING, dir. Ilan Volkov

Mahler, Strauss, Canat de Chizy

Auditorium de Lyon à 20h30. 46€ - 13€

FESTIVAL CLASSIQUE

LE PRINTEMPS DU PIANO

CNSMD - 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 61

“UN VOYAGE LISZTIEN”

18 au 20 mars à 18h et 20h30, di. à 15h et 18h. Gratuit

OPÉRA

OPÉRA DE LYON

Place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325

Festival Mozart :

COSI FAN TUTTE de Mozart, Orchestre &

Chœurs de l’Opéra de Lyon, dir. Stefano Montanari

MS : Adrian Noble - Chor : Sue Lefton

14, 18, 22, 25 et 30 mars à 20h. 90€ - 5€

LES NOCES DE FIGARO de Mozart, Orchestre &

Chœurs de l’Opéra de Lyon, dir. Stefano Montanari

MS : Adrian Noble - Chor : Sue Lefton

15, 19, 23, 26 et 31 mars à 20h. 90€ - 5€

DON GIOVANNI de Mozart, Orchestre & Chœurs

de l’Opéra de Lyon, dir. Stefano Montanari

MS : Adrian Noble - Chor : Sue Lefton

16, 20, 24, 27 et 29 mars à 20h, di. à 16h. 90€ - 5€

THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE

7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91

VOUS QUI SAVEZ… OU CE QU’EST L’AMOUR

de Mozart, Chanteurs et Ensemble instrumental

du Nouveau Studio de l’Opéra, dir. JP Fouchécourt

MS : Jean Lacornerie

24 mars au 6 av à 20h. 25€ - 17€

20 N° 168 MARS 11

SPECTACLES MUSICAUX

AMPHITHÉÂTRE DE L’OPÉRA

Place de la Comédie - Lyon 1 er - 0826 305 325

NOÉMIE LAMOUR & THE TATANOS CESTERS

4 et 5 mars à 20h30. 8€ - 5€

WAM ! [Cabaret-jazz mozartien] - Mozart/Bianco

14, 19, 24, 26 et 31 mars à 19h. 8€ - 5€

MOZART…. C’EST VOUS !

15 au 30 mars, ma. me. ve. à 19h. Gratuit

BOURSE DU TRAVAIL

205, place Guichard - Lyon 3 e

CHŒURS & DANSES DE L’ARMÉE RUSSE

Chants populaires et folkloriques

22 mars à 15h et 20. 42€ - 29€

LE POLARIS

Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

LES BONNES CHOSES, Petrek - THIERRY KÜTEL

ABSURDITÉS PROTÉIFORMES, Wally etc.

19 mars dès 18h. 17€ - 10€. Sur réserv.

L’ALLÉGRO

Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20

VIAN V’LA BORIS, Théâtre de l’Éveil

MS : Michel Abécassis

29 mars à 20h30. 20€ -18€

LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY

C. C.l Champvillard - Rue de Boutan - Irigny

04 72 30 47 90

FORTUNIO d’après André Messager,

Orchestre et Chœurs Cie Pleine Lune Pleine Voix,

dir. Laurent Touche

18 au 20 mars à 20h30, di. à 15h. 23€ - 11,5€

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

OSKAR & VIKTOR II, Les Boules au Plafond

Conception : Cédric Marchal, François Thollet

14 et 15 mars à 20h30. 17€ - 12€

THÉÂTRE DE GIVORS

2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50

OSKAR & VIKTOR II, Les Boules au Plafond

Conception : Cédric Marchal, François Thollet

18 mars à 20h30. 13€ - 4€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

LES BONNES CHOSES… avec Petrek, Wally & invités

24 et 25 mars à 20h30. 22€ - 10€

ESPACE DES ARTS

5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône

03 85 42 52 12

DU COQ À L’ÂNE d’après Les Frères Grimm,

Les Nouveaux Caractères, dir. Sébastien d’Hérin

Auditorium CRR de Chalon, 11 mars à 20h. 8€ - 4€

THÉÂTRE DES PÉNITENTS

Pl.des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16

ORPHÉE de Rémy Gaudillat, Brass Band

Docteur Lester & Sylvain Thomas

MS : Françoise Casile

16 mars à 15h30. 8€

HUMOUR & COMÉDIES

BURLESQUE / CLOWN

COMPLEXE DU RIRE

7, rue des Capucins - Lyon 1er - 04 78 27 23 59

L’AMOUR EST UNE DURE LUTTE,

Romy Chenelat & Dominic Palandri

Jusqu’au 12 mars à 20h30 (+sa. 22h30). 15€ - 10€

LA BELLE ÉQUIPE

32, rue des Tables Claudiennes - Lyon 1er 06 78 90 41 92

NOUVELLES DESTINATIONS D’IMPRO, Les Guily

15 mars à 20h30. 5€

LES VEDETTES SECRÈTES THÉÂTRE

11, rue de l’Annonciade - Lyon 1er - 04 78 30 49 02

LES COCOTTES SE SOIGNENT

Jusqu’au 26 mars, je. au sa. à 20h. 14€ - 10€

SALLE RAMEAU

29, rue de la Martinière - Lyon 1er C’EST LA DERNIÈRE FOIS !, Popeck

11 mars à 20h30. 36€ - 31,5€

BOURSE DU TRAVAIL

205, place Guichard - Lyon 3e MONDIAL D’IMPRO [4 équipes - Québec / Suisse

/ France / Belgique]

10 et 11 mars à 20h30. 24€ - 22€, 2J/32,5€

TROP STYLÉ, Dany Boon - MS : Yaël Boon

25 mars à 20h30. 53€ - 48€

LA MARQUISE

20, quai V. Augagneur - Lyon 3e - 04 72 61 92 92/

06 99 32 43 97

ON VIT DANS UN MONDE MERVEILLEUX ET MON

CHIEN A LA RAGE, Cie Objectif Spectacles

16 mars au 2 av, me. au sa. à 20h30. 14€ - 10€

ESPACE GERSON

1, place Gerson - Lyon 5e - 04 78 27 96 99

BAZAR, Et Cie - ts les ma. à 20h30. 15€ - 11€

JEAN-JACQUES, Jean Lou De Tapia

2 mars au 2 av à 20h30, sa. à 20h et 22h. 15€ - 11€

MA DÉCLARATION D’HUMOUR, E. Fernandez

7 mars à 20h30. 10€

THE BABETTE SHOW, Émilie Atlan

14 mars à 20h30. 10€

APPEL D’AIR, Stéphane Joly

21 mars à 20h30. 10€

Trondel S’ENFLAMME - 28 mars à 20h30. 10€

UN AUTRE, Thierry Marconnet

26 mars à 20h et 22h. 15€ - 11€

HALLE TONY GARNIER

20, place A. Perrin - Lyon 7e - 04 72 76 85 85

Laurent Gerra FLINGUE EN MUSIQUE

31 mars à 20h30. 55€ - 43€

LA BOULANGERIE DU PRADO

69, rue Sébastien Gryphe - Lyon 7e - 06 08 24 16 21

TURLUTUTU, Cirque Bulle

5 mars à 20h30. Prix libre

TRANSBORDEUR

3, bd. Stalingrad - Villeurbanne - 04 78 93 08 33

MATCH D’IMPRO : LYON vs NIORT avec la Lily

27 mars à 17h. 25€ - 17€

CENTRE INTERNATIONAL

DE RENCONTRES

Boulodrome - St-Vulbas (01 ) - 0826 30 24 68

Printemps de Pérouges - NICOLAS CANTELOUP

21 mars à 21h. 52€ - 40€

CAVE À MUSIQUE

119, rue Boullay - Mâcon - 03 85 21 96 69

ARNAUD TSAMERE

25 mars à 20h30. 11€ - 7€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

ET C’EST ÇA QUI FAIT RIRE…, Cie Artphonème

23 mars à 19h. 5€

SALLE JEANNE D’ARC

16, rue Tissot - St Étienne - 04 77 20 04 86

FAÎTES ENTRER FABRICE EBOUÉ !

25 mars à 20h. 25€

THÉÂTRE LE VERSO

61, rue de la Richelandière - St-Étienne

04 77 47 01 31

BIEN FAIT d’Agnès Larroque, Cie du Détour

30 mars au 1er av à 20h30. 12€ - 8€

ZENITH SAINT-ÉTIENNE

Rue Scheurer Kestner - St-Étienne

TROP STYLÉ, Dany Boon

30 mars à 20h30. 53€ - 45€

SPECTACLES CROISÉS

PERFORMANCES INCLASSABLES

LES SUBSISTANCES

8 bis, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02

ANTICODES 2011

3 villes, 1 festival itinérant - Cirque, danse, théâtre

31 mars au 3 av dès 18h30, sa. dès 16h, di. 14h15. 5€

FEMME SURNATURELLE, Big Dance Theater

(Annie B-Parson, Paul Lazar)

31 mars au 3 av à 21h15, sa. à 19h, di. à 17h15

FAUVES, Cie La Coma (Michel Schweizer)

31 mars au 3 av à 19h15, sa. à 17h, di. à 14h45. 5€

HEAVEN ON EARTH, Witness Relocation

& Collectif ildi! Eldi (Dan Safer)

31 mars au 3 av à 22h45, sa. à 22h, di. à 18h30. 5€

DRAMA PER MUSICA, Alexandre Roccoli &

Séverine Rième

31 mars au 3 av à 22h45, sa. à 18h+22h30,

di. à 15h+19h. 5€

PETIT MAL, Circo Aereo & Race Horse Cy

(Maksim Komaro)

31 mars au 3 av à 21h15, sa. à 20h30, di. à 17h

L’IMMÉDIAT, Camille Boitel

31 mars au 3 av à 19h,30 sa. à 16h30, di. à 15h30

+ MOULINOSCOPE, 2 Rien Merci

+ FUGUES, Yoann Bourgeois

SALLE LÉO FERRÉ

MJC Vieux Lyon - 5, place St-Jean - Lyon 5e 04 78 42 48 71

SALADES DE BRUIT (Scène Ouverte)

18 mars à 20h. Gratuit

L’AMPHITHÉÂTRE

Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle

Lyon 6e SHEN YUN

18 au 20 mars à 20h30, di. à 15h. 80€ - 56€

C.C.O.

39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 68 09 44

Festival Théât’réalités :

Balade à vélo, lectures, performances, contes

CIE LA VALISE / CIE BULLES DE ZINC / CIE KI-PROCO

(La pleurante des rues de Prague) etc...

26 mars dès 14h. Gratuit

TNP

8, pl. Lazare-Goujon - Villeurbanne - 04 78 03 30 00

PANSORI BRECHT SACHEON-GA d’après Brecht

MS : In Woo Nam

14 au 18 mars à 20h. 23€ - 13€

ESPACE ALBERT CAMUS

1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

INFLUENCES, Cie Le Phalène

De et par Thierry Collet - Collabo art : Michel Cerda

26 mars à 20h30. 15€ - 9€

LE RADIANT

1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 78 23 84 02

L’EMPIRE DES RÊVES : CHŒUR CALLIOPE,

dir. Régine Teodoresco - MS : Gérard Guipont

15 au 17 mars à 20h30. 21€ - 12€

RAMDAM

16, ch. des Santons - Ste-Foy-lès-Lyon

04 78 59 62 62

BAUDRUCHE, Cie Brouniak

3 mars à 20h30. 5€ à gratuit

QUOI DE NEUF ! - Marc Neff, Patrick Puechany etc.

9 mars à 20h30. 5€ à gratuit

ESPACE CULTUREL JEAN CARMET

Bd du Pilat - Mornant - 04 78 44 05 17

INFLUENCES, Cie Le Phalène

De et par Thierry Collet

25 mars à 20h30. 20€ - 16€

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 28 05 73

Ô QUEENS [A BODY LAB], La Coma

Conception, MS : Michel Schweizer

8 mars à 20h30. 20€ - 10€

AUDITORIUM DE VILLEFRANCHE

96, rue de la Sous-Préfecture -

Villefranche/Saône - 04 74 60 31 95

LE TOUR DE VALSE de R. Pellejero & D. Lapière

15 mars à 20h30. 15€ - 11€

THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE

Pl. de la Sous-Préfecture - Villefranche

04 74 68 02 89

TRAVERSE, Cie Arcosm

Conception, MS, chor : T. Guerry / C. Rocailleux

26 mars à 15h. 13,5€ - 10€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

CHAT PERCHÉ d’après Marcel Aymé,

Cie Bouche d’Or

Conception, MS : C. Gautier - Chor : D. Boivin

25 mars à 20h30. 23€ - 7€

ARTS DU MOUVEMENT

CIRQUE / THÉÂTRE DE RUE

MAISON DE LA DANSE

8, av. Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00

LA VIE, Les 7 Doigts de la Main

Conception collective

23 au 30 mars à 20h30, me. à 19h30, di. à 17h.

30€ - 20€

AU “FER À CHEVAL”

297, rue Léon Blum - Villeurbanne - 04 72 97 94 78

FOCUSLAB, Cie 170cm

25 et 26 mars à 18h et 20h30. Gratuit sur réserv.

LE RADIANT

1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 78 23 84 02

IÉTO - MS : Christian Coumin

29 mars à 20h30. 18€ - 7€

CCN DE RILLIEUX-LA-PAPE

30 ter, av. du Gal Leclerc - Rillieux

04 72 01 12 30/04 37 85 01 50

PAN POT OU MODÉRÉMENT CHANTANT,

Collectif du Petit Travers

29 mars à 20h30. 14,35€ - 4,45€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

ÇA BOUGE MAIS ÇA TIENT, Cie XY

De et par Mahmoud Louertani

15 mars à 20h30. 23€ - 7€

CLOWN SUR TAPIS DE SALON, Cie Voix Off

Conception, MS : Damien Bouvet

30 mars à 15h. 23€ - 7€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

SUR LA ROUTE…d’après Henry Bauchau,

Les Colporteurs - Conception, MS : Antoine Rigot

16 et 17 mars à 20h30, me. à 19h. 22€ - 10€

THÉÂTRE / CONTES

MARRIONNETTES

CARRÉ 30

12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61

COULEUR FEMME

3 au 6 mars à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€

LETTRES OUVERTES À LA VIE de Mô Honor

10 au 13 mars à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€

ELLES DIRONT D’ELLES d’après Durringer,

Levoyer etc., Cie Scènes en Seine

17 au 20 mars à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€

ELLE LUI DIT, Armelle Chitrit/Sierioja Constanttinoff

24 au 27 mars à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€

MODJU d’après Wilhelm Reich, cie Utopia

MS : Hugo Verrecchia

31 mars au 17 av à 20h30, di. à 17h30. 14€ - 9€

ESPACE 44

44, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 39 79 71

PEAU D’ÂNE d’après Perrault, Intrigant’s Cy

MS : Alexandre Dufaut

1er au 13 mars à 10h30 et 15h, sa. di. à 16h. 12€ - 8€

BATAILLES de JM Ribes et R. Topor, Cie Les Émergents

MS : Alain Bert, Valérie Gil, Pierre Tarrare

16 mars au 3 av à 20h30, di. à 16h. 15€ - 10€

L’ÉTOILE ROYALE

17, rue Royale - Lyon 1er - 04 78 39 21 68

LES CABARETS DE SOLÉLUNA - MS : G. Carpintieri

16 mars à 20h. 22€

QUELQUE PART DANS CETTE VIE d’Horovitz,

La Récré et Cie - MS : Pierre Bianco

23 au 27 mars à 20h30, di. à 17h30. 15€ - 11€

LE FOU FIEFFÉ

2, rue Fernand Rey - Lyon 1er - 04 72 10 02 65

(SE) RESSEMBLER - Texte & MS : Renaud Rocher

Jusqu’au 6 mars à 20h30, di. à 17h30. 12€ - 9€

THÉÂTRE DE L’INTERVALLE

21, rue Royale - Lyon 1er - 04 78 76 11 96

LE CONTRAIRE DE L’AMOUR de Mouloud Feraoun,

Cie Passeurs de Mémoire - MS : Dominique Lurcel

16 au 27 mars à 20h30, me. je. à 19h30,

di. à 16h30. 14€ - 10€


LES CLOCHARDS CÉLESTES

51, rue des Tables Claudiennes - Lyon 1 er

04 78 28 28 34 43

Courtes Scènes [Thème 2011 : L’Attente]

3 cies, 3 formes courtes, 3 styles

+ Expo JOHAN TROMPAT (photos)

TA LETTRE, ENFIN !, Cie Théâtre re[roe]

INÈS RAOUT DANS PÉNÉLOPE ET VICE-VERSA…,

Cie Monnaie de Singe MONOLOGUE SANS TITRE

de Daniel Keene, Cie Waaldé

25 mars au 10 av à 18h, 19h, 20h ou 21h,

di. à 17h ou 19h. 11€, pass/21€

THÉÂTRE DE LUNE

Passage Mermet - Lyon 1 er - 06 88 15 63 01

ŒDIPE À COLONE de Sophocle - MS : F. Guittet

19 et 20 mars à 20h30, di. à 17h. Gratuit

CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON

4, rue Charles Dullin - Lyon 2 e - 04 72 77 4000

LE DRAGON D’OR de Roland Schimmelpfennig

MS : Claudia Stavisky

17 mars au 7 av à 20h, di. à 16h. 33€ - 10€

THÉÂTRE LES ATELIERS

3, rue Petit David - Lyon 2 e - 04 78 37 46 30

UN MAGE EN ÉTÉ d’Olivier Cadiot - MS : L. Lagarde

15 au 19 mars à 20h. 20€ - 10€

ON EST LES CHAMPIONS de Marc Becker

MS : Simon Delétang

24 et 25 mars à 20h. 20€ - 10€

+ Soirée Self-Watkins : Gérard Watkins lit

Gérard Watkins - 31 mars à 19h. Gratuit

THÉÂTRE DES MARRONNIERS

7, rue des Marronniers - Lyon 2 e - 04 78 37 98 17

ÉTATS D’HOMME, ÉTATS D’ÂME de Guy Prunier,

Cie Raymond et Merveilles - MS : Christophe Guétat

11 au 28 mars à 20h30, di. à 17h, lu. à 19h. 14€- 11€

THÉÂTRE DES ASPHODÈLES

115, av. Lacassagne - Lyon 3 e - 04 78 38 00 09

UN DRÔLE DE COUPLE de Neil Simon, Flying Pig

Théâtre & Cie de Zaza - MS : Alexander Laube

29 au 31 mars à 20h. 15€ - 13€

THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE

Place Joannès Ambre - Lyon 4 e - 04 72 07 49 49

LA COMÉDIE DES ERREURS de Shakespeare

MS : Dan Jemmett

15 au 26 mars à 20h, di. à 15h. 27€ - 15€

LA VRAIE FIANCÉE des Frères Grimm - MS : Olivier Py

30 mars au 2 av à 20h + me. à 15h. 24€ - 12€

+ VARIATION AUTOUR DE LA VRAIE FIANCÉE

30 mars à 14h

THÉÂTRE DES MARRIONNETTES

GUIGNOL DE LYON

2, rue Louis Carrand - Lyon 5 e - 04 78 28 92 57

GUIGNOL ET LE CHEVALIER BRAILLARD

Texte, MS & mus : Patrick Guillot

Jusqu’au 30 mars, me. sa. à 16h15, di. à 15h

(+ vacances scolaires). 10€ - 5€

THÉÂTRE LA MAISON DE GUIGNOL

2, montée du Gourguillon - Lyon 5 e - 04 72 40 26 61

SOUNDJATA, L’ENFANT LION, Cie L’Œil du Cyclope

MS : Aurore Bodin

Jusqu’au 13 mars à 11h. 10,80€ - 8,80€

THÉÂTRE DU POINT DU JOUR

7, rue des Aqueducs - Lyon 5 e - 04 78 15 01 80

MAX GERICKE OU PAREILLE AU MÊME

de Manfred Karge - MS : Michel Raskine

14 au 17 mars, 3 au 6 av à 19h30, ma. à 20h30,

di. à 16h. 20€ - 15€

LE SOUS-LOCATAIRE de Marie Dilasser

MS : Michel Raskine

25 au 27 mars. 20€ - 15€

L’ÉLYSÉE

14, rue Basse Combalot - Lyon 7 e - 04 78 58 88 25

LA VILLE EST UN TROU de Charles Pennequin

MS : Pierre Tallaron

2 au 12 mars à 19h30. 12€ - 10€

LA MALADIE DE LA MORT de Marguerite Duras

MS : Pierre Tallaron

22 au 26 mars à 19h30. 12€ - 10€

ACTE 2 THÉÂTRE

32, quai Arloing - Lyon 9 e - 04 78 83 21 71

DOM JUAN de Molière, Broutille et Cie

MS : Olivier Degorgue

Jusqu’au 6 mars à 20h30, di. à 17h. 14€ - 10€

LES JOURS DU ROUGE PRÉ VERT

de Jacques Prévert, L’Atelier du Désordre

MS : Frédéric Couchoux

15 au 20 mars à 20h30, di. à 17h. 14€ - 12€

SOYONS FRANC LES GENS N’ONT RIEN

À SE DIRE, Cie Les trois Petits Points

Conception, MS : Samuel Rays

24 au 27 mars à 20h30, di. à 17h. 14€ - 12€

TNG

23, rue de Bourgogne - Lyon 9 e - 04 72 53 15 15

YVON KADER, DES OREILLES À LA LUNE

de Jean-Pierre Cannet, Théâtre du Pélican

MS : Jean-Claude Gal

15 et 19 mars à 20h. 17€ - 9€

THÉÂTRE DE L’IRIS

331, av. de Préssensé - Villeurbanne - 04 78 68 86 49

LE LOUP DANS MON ŒIL GAUCHE, Cie de l’Iris

MS : Philippe Clément

16 mars au 3 av à 20h30, ma. me. à 19h30,

di. à 16h. 14€ - 11€

TNP

8, pl. Lazare-Goujon - Villeurbanne - 04 78 03 30 00

[….] 7 WAYS de Geumhyung Jeong

8 au 12 mars à 20h. 23€ - 13€

MÉDÉE de Max Rouquette - MS : J-L Martinelli

22 mars au 3 av à 20h, di. à 16h. 23€ - 13€

LE RADIANT

1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 78 23 84 02

SANS AILES ET SANS RACINES

Texte, jeu : Hamadi et Soufian El Boubsi

24 et 25 mars à 20h30. 21€ - 12€

ESPACE BAUDELAIRE

83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50

ENTRE DEUX RIVES d’Hicham Ismaili,

Cie La Fille du Pêcheur - MS : Franck Taponard

22 au 24 mars à 20h30. Gratuit sur réserv.

LE NEUTRINO

Hôtel de Ville - Place du Gal de Gaulle - Genas

04 72 47 11 11

BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN

d’après Shakespeare - MS : Philippe Person

25 mars à 20h30. 15€ - 8€

MJC LOUIS ARAGON

Place G. Romanet - Bron - 04 78 26 87 25

MÊME MOI, Cie Dynamithe - Texte, MS : Cyril Boccara

29 mars à 20h30. 5€

CENTRE CULTUREL THÉO ARGENCE

Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50

Les Transversales, inventer par-delà les frontières

3 spectacles + Impromptus (à 18h30)

15 au 22 mars. 18€ - 11€ les 3J

LE MONDE MERVEILLEUX DE DISSOCIA

d’Anthony Neilson, Cie Les 7 Sœurs

MS : Catherine Hargreaves - 15 mars à 20h30

CONTRÔLE D’IDENTITÉ - Texte & MS : A. Badea

18 mars à 20h30

POLYPTIQUE MEXICAIN de Ximena Escalante,

Les Trois-Huit - MS : Sylvie Mongin-Algan

22 mars à 20h30

LE POLARIS

Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

LE MAÎTRE DE LA PLUIE d’après Béatrice

Vilgrain, Cie Premier Acte - MS : S. Tcheumlekdjian

27 mars à 17h. 9€ - 7€

THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX

8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68

LA MUSICA DEUXIÈME de Marguerite Duras, Cie Nödj

MS : Mélanie Bestel

15 au 19 mars à 20h. 18€ - 8e

Atteindre le cœur toucher le visage, Cie Nödj

Médiathèque Lucie Aubrac Vénissieux, 19 mars à 14h

THÉÂTRE DE L’ATRIUM

35 av. du 8 Mai - Tassin - 04 78 34 70 07

ALICE POUR LE MOMENT de Sylvain Levey, Cie Ariadne

MS : Anne Courel

15 mars à 19h30. 15€ - 8€

L’AQUEDUC

1, ch. de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03

LE MENTEUR de Corneille, Pata’Dôme Théâtre

MS : Jean-Philippe Amy

17 mars à 20h30. 15€ - 7€

ESPACE CULTUREL SAINT- GENIS-LAVAL

8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28

HOT HOUSE d’Harold Pinter, Théâtre 2000

MS : Frédéric Tessier

24 mars à 20h30. Infos : 04 78 56 44 80

ALICE POUR LE MOMENT de Sylvain Levey,

Cie Ariadne - MS : Anne Courel

29 mars à 19h30. 8€ - 5€

MAISON DU PEUPLE

4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90

MA GUERRE D’ALGÉRIE de et avec Bernard Gerland

31 mars et 1 er av à 20h30. 13€ - 11€

THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE

Place de la Sous-Préfecture - Villefranche

04 74 68 02 89

YVONNE PRINCESSE DE BOURGOGNE

de Gombrovicz, Collectif Nödj

MS : Guillaume Bailliart

29 et 30 mars à 20h30, me. à 19h30. 23€ - 14€

THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00

BÉRÉNICE de Racine

MS : Laurent Brethome - Chor : Yan Raballand

29 au 31 mars à 20h30, me. à 19h30, je. à 14h.

22€ - 10€

CAVE À MUSIQUE

119, rue Boullay - Mâcon - 03 85 21 96 69

LA BARBE BLEUE d’après Ch. Perrault,

Cie In-Time - MS : Carine Pauchon

9 mars à 15h.5€

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

DEALING WITH CLAIR de Martin Crimp

MS : Sylvain Maurice + Proj. Solutions Locales

pour un désordre global & débat

18 mars à 20h30. 23€ - 7€

MARS 11

agenda

ESPACE DES ARTS

5 bis, av. N. Niepce - Chalon/Saône - 03 85 42 52 12

NOS PÈRES, NOS MÈRES de Carol Baudouin

MS : Claire Monot - Divers lieux & quartiers Chalon,

7 au 11 mars à 1’h30 et 20h

VERS TOI TERRE PROMISE - TRAGÉDIE DENTAIRE

de Jean-Claude Grumberg - MS : Charles Tordjman

22 et 23 mars à 20h. 22€ - 8€

ROBERT ZUCCO de Koltès, Cie La Part des Anges

MS : Pauline Bureau

29 et 30 mars à 20h. 22€ - 8€

THÉÂTRE JEAN VILAR

Hors Les Murs - Sous Chapiteau - Stade Pierre Rajon

Av. Pré-Benit - Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73

HAMLET D’APRÈS HAMLET DE SHAKESPEARE

MS : Gwenaël Morin

17 et 18 mars à 2àh30. 16€ - 8€

THÉÂTRE DE GIVORS

2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50

LES ZOOMS - Avec Cie Premier Acte

Fondation Bertholon Mourier à Givors,

22 mars à 15h. Gratuit

THÉÂTRE DE VIENNE

4, rue Chantelouve - Vienne - 04 74 85 00 05

JEUX DE LANGUES

Textes : Rostand, Sand, Dac, La Fontaine...

MS : Pierre Ascaride

17 et 18 mars à 20h30. 20€ - 10€

ALICE POUR LE MOMENT de Sylvain Levey

MS : Anne Courel

23 mars à 19h. 9€ - 7€

LA PRÉCAUTION INUTILE OU LE BARBIER

DE SÉVILLE de Beaumarchais - MS : Laurent Hatat

31 mars et 1 er av à 20h30. 20€ - 10€

N° 168

21


agenda

THÉÂTRE LE BEL IMAGE

Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70

LE CAS DE LA FAMILLE COLEMAN, Cie Timbre 4

Texte & MS : Claudio Tolcachir

22 et 23 mars à 2h. 20€ - 12€

+ Comédie Itinérante (07 et 26), à 20h.

12€ - 7€ (04 75 78 41 71)

REGARDE MAMAN, JE DANSE - Jusqu’au 22 mars

THÉÂTRE DE LA VILLE

Pl. de l’Hôtel de Ville - Valence - 04 75 78 41 70

MAX GERICKE OU PAREILLE AU MÊME

de Manfred Karge - MS : Michel Raskine

29 au 31 mars à 20h. 20€ - 12€

CENTRE CULTUREL DE LA RICAMARIE

Salle Louis Daquin - Av. Maurice Thorez

La Ricamarie - 04 77 80 30 59

LE THÉÂTRE DE LA MÉMOIRE d’après Carlos Fuentès,

Cie Art’M - MS : Jacques Roux

17 et 18 mars à 20h. 10€ - 8€

LA COMÉDIE DE SAINT-ÉTIENNE

7, av. Émile Loubet - St-Étienne - 04 77 25 14 14

LA FARCE DE MAÎTRE PATHELIN

MS : Hassane Kassi Kouyaté

Itinérant, 42, 43 et 63 - jusqu’au 9 av

AS YOU LIKE IT, COMME IL VOUS PLAIRA de Shakespeare

MS : Cendre Chassanne

15 au 23 mars à 20h et/ou 14h. 20€ - 11€

HUIS CLOS de Jean-Paul Sartre - MS : Vladimir Steyaert

25 au 31 mars à 20h, je. ve. à 14h. 20€ - 11€

SOLEIL COUCHANT d’Isaac Babel - MS : I. Bonnaud

29 mars au 1 er av à 20h. 20€ - 11€

OPÉRA THÉÂTRE DE SAINT-ÉTIENNE

Jardin des Plantes - St-Étienne - 04 77 47 83 40

J’AI LA FEMME DANS LE SANG d’après Feydeau

MS : Richard Brunel - 23 et 24 mars à 20h. 28€

THÉÂTRE LE VERSO

61, rue de la Richelandière - St-Étienne

04 77 47 01 31

ENTREPRISE DE RECUEILLEMENT,

Cie United Mégaphone - Texte & MS : H. Chabalier

10 et 11 mars à 20h30. 6€

PHÈDRE de Racine, Cie Persona - MS : R. Lescuyer

24 au 26 mars à 20h30. 12€ - 8€

LECTURES / RENCONTRES

CONFÉRENCES / DÉBATS

QUAIS DU POLAR (7 E )

Palais de Bourse Lyon 2e - 04 78 30 18 98.

www.quaisdupolar.com

30 rencontres & débats, lectures, projections ...

DAVID PEACE - PETER ROBINSON - DONATO CARRISI

MEGAN ABBOT - ELMER MENDOZA - DOA

PATRICK BARD...etc

25 au 27 mars 10h/19h, ve. 12h/19h. Gratuit

Les Impromptus (rencontres, conférences)

26 et 27 mars Amphithéâtre Opéra de Lyon

PRINTEMPS DES POÈTES 2011 (13 E )

Thème 2011 “D’infinis paysages…”

Lyon, Bron, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin,

Vénissieux - 04 72 50 14 78

Lectures, rencontres, slam, jeune public, performances

SALAH SÉTIÉ - HAMID SKIF - IAN FERRIER

DENIS POURAWA - JOËL VERNET - JEAN-YVES

LOUDE...etc - 7 au 16 mars - Le Bal des Ardents,

Lyon 1er - 04 72 98 83 36 - J.-Y. LOUDE & É. SARNER

12 mars à 16h - Les Ateliers, Lyon 2e DÉ-PAYSAGES… C.Colangelo, S. Stétié, A. Kupfer

7 mars à 20h - Théâtre des Marronniers, Lyon 2e CHAMBRE D’ÉCHO avec A. Romanès - mars à 18h30.

Sur réserv. Théâtre des Asphodèles, Lyon 3e ...

22 N° 168 MARS 11

AMPHITHÉÂTRE DE L’OPÉRA

Place de la Comédie - Lyon 1 er - 0826 305 325

Cosi Fan Tutte - 14 mars à 18h

Noces de Figaro - 15 mars à 18h

Don Giovanni - 16 mars à 18h

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON

20, pl. des Terreaux - Lyon 1 er - 04 72 10 17 52

Paysage à 2 voix - Autour d’Infinis paysages

19 mars à 15h, 20 mars à 11h. 7€

Néoclassicisme et Romantisme

24 et 27 mars, je. à 16h, di. à 10h30. Sur réserv.

Réalisme et Impressionnisme

31 mars et 3 av, je. à 16h, di. à 10h30. Sur réserv.

Voir, sentir et ressentir - 30 mars à 14h. Sur réserv.

FNAC BELLECOUR

85, rue de la République - Lyon 2 e - 04 72 40 49 49

(Gratuit)

LOÏC GODART (BD) - 5 mars à 16h

PATRICK LEMOINE (L’effet Nocebo) - 8 mars à 17h30

CALI - 11 mars à 17h - JEAN DOUCHET

(Autour d’Hitchcock) - 12 mars à 15h30

BASTIEN VIVÈS (BD) - 16 mars à 16h

LUCIE CARRASCO - 17 mars à 17h30

GRÉGORY CUILLERON - 23 mars à 17h30

GÉRARD COLLLOMB - 24 mars à 17h30

YANICK CORBOZ (BD) - 26 mars à 15h30

MUSÉE DE L’IMPRIMERIE

13, rue de la Poulaillerie - Lyon 2 e - 04 78 37 65 98

Dédales typographiques - 14 mars à 18h15. Gratuit

AGEND’ARTS

4, rue Villeneuve - Lyon 4 e

Les Lutineries (La Panne)

25 mars à 20h. 5€ - 2€ + chapeau

VILLA GILLET

25, rue Chazière - Lyon 4 e - 04 78 27 02 48

Parcours d’une œuvre - CLAUDE ARNAUD

en dialogue avec CÉCILE GUILBERT

24 mars à 19h30. 3€ - 2€

DE L’AUTRE CÔTÉ DU PONT

25, crs Gambetta - Lyon 7 e - 04 78 95 14 93

Coopération : entre auto-gestion et auto-exploitation

24 mars à 21h

CNSMD

3, quai Chauveau - Lyon 9 e - 04 72 19 26 61

Colloque international - Une musique française

après 1945 ? - Gilbert Amy, Hugues Dufourt,

François-Bernard Mâche, etc.

3 au 5 mars, je. 14h/19h, ve. 9h30/12h -

13h30/18h, sa. 9h30/12h - 13h30/16h

C.C.O.

39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 68 09 44

Apéro Théât’Réalités - 1 er mars à 18h30. Gratuit

Le vivant et le temps - 21 mars à 19h. Gratuit

Scène 2.0 - Entre réel et virtuel, l’esthétique

renouvelée à l’ère numérique ?

Joris Mathieu, Franck Laroze - 22 mars à 19h

PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN

Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12

Cartographie de l’Univers - 31 mars à 20h. 5€

LA FERME DU VINATIER

CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51 11

VOILÀ ! UNE FAUSSE HISTOIRE, Stephen Shank

16 au 18 mars à 20h. Gratuit sur réserv.

THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX

8, bld Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68/63

Le jeu théâtral avec la Cie Haut et Court

19 mars 10h/18h. Sur réserv.

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

Conférences Expérimentales #3

A la découverte des arômes - 22 mars à 19h. 5€

L’ALLÉGRO

Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20

TERRES CLOSES, Cie Traversant 3

MS : Simon Grangeat

22 mars à 20h30. 6€ - 4€

FESTIPLANÈTES

[Arts et Sciences en Beaujolais]

Divers lieux Arnas-Gleizé-Limas-Villefranche

04 74 68 89 38

Jusqu’au 13 mars. 5€ à gratuit

Salle des Échevins, Villefranche

BIZARRE, CES ANIMAUX ! (expo)

Jusqu’au 8 mars, tlj 14h/18h30

DRÔLES DE BÊTES

Jusqu’au 8 mars à 14h30 L’Atelier, Villefranche etc...

CAVE À MUSIQUE

119, rue Boullay - Mâcon - 03 85 21 96 69

PIERRE MIKAILOFF - Soul music

et Petit Livre Rouge - 25 mars à 20h. 2€

LA TANNERIE

123, place de la Vinaigrerie - Bourg-en-Bresse

04 74 21 04 55

PIERRE MIKAILOFF - Le Punk-Rock :

New York, Paris, Londres, 1975/1978

24 mars à 18h30. 2€

CINÉMA

PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN

Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12

LES VISITES GUIDÉES DU CIEL

Me. sa. di. à 14h et 15h30+ di. à 11h et 17h

(+ tlj vacances scolaires à 14h et 15h30). 6,5€ - 3,3€

MAISON DE LA RENCONTRE

21, rue E. Aynard - Écully - 04 78 33 64 33

04 72 18 10 02

CINÉ-ITALIA (Expositions projections et rencontres)

AMORE de L. Guadagnino (09) - FANTÔMES À ROME

d’A. Pietrangeli (61) - LE GUÉPARD de L. Visconti (63)

- FELLINI ROMA de Fellini (72) - etc.

Jusqu’au 29 mars. 5,6€ - 4,8€

DANSE

CHAOS DANSE (9 E )

Théâtre Astrée - Campus de la Doua - 6, av. G. Berger

Villeurbanne - 04 72 44 79 45

15 mars au 1er av à 20h30. 12€ - 6€

JEUNE BALLET DU CNSMD - Chor : Daniel Larrieu,

Andonis Foniadakis, Ken Ossola, Éric Oberdorff

15 mars à 20h30. Gratuit

HORS CADRE(S), Cie 47*49 - Chor : François Veyrunes

17 mars à 20h30

SUSUMNA, Cie Litécox - Chor : Daisy Fel

18 mars à 20h30

LE CORPS INSURGÉ, Collectif Chantier Mobile

21 mars 12h et 13h. Gratuit

GRÜN, Cie Contrepoint - Chor : Yan Rabbaland

22 mars à 20h30

Une journée consacrée à Pina Bausch

et le Tanztheater Wuppertall

MLIS, 23 mars à 20h30. Gratuit

NINA DIPLA : KYMA + UNE ATTRACTION INVISIBLE

24 mars à 20h30

DORS MON AMI, Jeune Ballet du CNSMD Lyon

Chor : Anne Martin - 25 mars à 20h30. Gratuit

TIERRA FERTIL, Cie Trama Luma - 29 mars à 20h30

PARTITION 5, Cie Sans Nom - Chor : Julie Valsells

30 mars à 20h30

EN SCÈNE, Ensemble Chorégraphique du CRR de Lyon

1er av à 20h30. Gratuit

LE CROISEUR

4, rue Croix Barret - Lyon 7e - 04 72 71 42 26

VOUS LES FEMMES, Cie Stylistik / Cie A’Corps /

Cie du Subterfuge - Dir. art : Stylistik

8 mars à 20h30. 10€ - 6€

À L’OMBRE DES MOTS, Cie Chtinguelah

24 mars à 20h30. 10€ - 6€

TEMPS FORT DÉSOBLIQUE, CFDD

Chor : Blandine Martel Basile

25 et 26 mars à 20h30. 10€ - 6€

MAISON DE LA DANSE

8, av. Jean Mermoz - Lyon 8 e - 04 72 78 18 00

EMPREINTES MASSAÏ, Cie Georges Momboye

Chor : Georges Momboye - 13 au 20 mars à 20h30,

me. à 19h30, di. à 17h. 27€ - 18€

+ Afrique en création. Merci pour la photo de

Bérangère Casanova (02) - 13 au 19 mars,

projection à 19h, me. à 18h + après le spect

CONTRE DANSE, Cie Ando - Chor : Davy Brun

17 au 19 mars à 19h. 10€

LE TOBOGGAN

14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00

DARK MATTERS, Cie Kidd Pivot - Chor : Crystal Pite

15 au 17 mars à 20h30. 25€ - 8€

ANOTHER SLEEPY DUSTY DELTA DAY,

Troubleyn-Jan Fabre - Conception, MS : Jan Fabre

25 et 26 mars à 20h30. 20€ - 17€

THÉÂTRE DU VELLEIN

Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

EMPREINTES MASSAÏ, Cie Georges Momboye

Chor : Georges Momboye

24 et 25 mars à 20h30. 21€ - 15€

THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX

8, bld Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68

LA GÉOGRAPHIE DU DANGER d’après Hamid Skif,

Cie Hors Série - Chor & interpr.: Hamid Ben Mahi

25 mars à 20h. 18€ - 8€

RAMDAM

16, ch. des Santons - Ste-Foy-lès-Lyon

04 78 59 62 62

Sorties de demeure(s) - L’INQUIÉTANT, Cie Zelid

(F. Girardon) + MENTEUSE, Cie Als (C. Laloy)

26 mars à 20h30. 5€ à gratuit

MÂCON SCÈNE NATIONALE

1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

Drôles de Dames : AD ASTRA, Cie Sui Generis

Chor : Emmanuelle Vo-Dinh

8 mars à 20h30. 23€ - 7€

ESPACE DES ARTS

5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône

03 85 42 52 12

COMÈTE COMIX, Cie Eco - Chor : Emilio Calcagno

8 et 9 mars à 20h, me. à 15h. 8€ - 4€

CORRERIA + AGWA, Cie Käfig/CCN Créteil

et du Val-de-Marne - Chor : Mourad Merzouki

15 mars à 20h. 17€ - 8€

FEBRE, Cie Membros - Conception, dir. : Paulo Azevedo,

Tais Vieira - Chor : Tais Vieira

25 mars à 20h. 22€ - 8€

EXPOSITIONS

ARCHIPEL

21, place des Terreaux - Lyon 1 er - 04 78 30 61 04

GLOBAL AWARD FOR SUSTAINABLE ARCHITECTURE

2007. 2008. 2009 … 2010

Jusqu’au 17 av, ma. au di. 13h/19h. Gratuit

BF 15

11, quai de la Pêcherie - Lyon 1 er - 04 78 28 66 63

JESSICA WARBOYS

Jusqu’au 19 mars, me. au sa. 14h/19h

INVITATION D’UN SOIR À DOMINIQUE GHESQUIÈRE

22 mars 18h/21h

LUDOVIC CHEMARIN

31 mars au 21 mai, me. au sa. 14h/19h

BIBLIOTHÈQUE DU 1 ER

7, rue St-Polycarpe - Lyon 1 er - 04 78 27 45 55

PATRICE FERNANDEZ

8 mars au 2 av, ma. au ve. 13h/19h,

ma. me. 10h/12h, sa. 13h/17h

GALERIE HENRI CHARTIER

35, rue Leynaud - Lyon 1 er - 04 72 44 02 58

GRÉGOIRE DALLE

Jusqu’au 26 mars, ma. au sa. 10h/19h30

GALERIE AMRP

35, rue Burdeau - Lyon 1 er - 09 50 45 85 75

MARKO VELK

Jusqu’au 26 mars, me. au sa. 15h/19h

GALERIE LE RÉVERBÈRE

38, rue Burdeau - Lyon 1 er - 04 72 00 06 72

B. VON CONTA - F. DELADERRIÈRE - G. LAY

18 mars au 7 mai, me. au sa. 14h/19h

GALERIE NÉON

41, rue Burdeau - Lyon 1 er - 04 78 39 55 15

OLIVIA BOUDREAU

Jusqu'au’ 19 mars, me. au sa. 14h/19h

LE BLEU DU CIEL

48, rue Burdeau - Lyon 1 er - 04 72 07 84 31

PIERRE DAVID - 18 mars au 7 mai, me. au sa. 15h/19h

GALERIE PHOTOSTAGE

1, rue Camille Jordan - Lyon 1 er - 0952 50 96 81

DAMIEN POUDRET

Jusqu’au 31 mars, lu. au ve. 10h/18h

MAPRA

9, rue Paul Chenavard - Lyon 1 er - 04 78 29 53 13

MARIE-CLAIRE BERNARD / HYUNJUNG LIM

Jusqu’au 12 mars, ma. au sa. 14h30/18h30

+ me. je. ve. 10h/12h30

AUJOURD’HUI L’ATELIER ALMA MAISON DE L’ESTAMPE

24 mars au 9 av, ma. au sa. 14h30/18h30

+ me. je. ve. 10h/12h30

MUSÉE DES BEAUX-ARTS

20, pl. des Terreaux - Lyon 1 er - 04 72 10 17 40

COLLECTIONS PERMANENTES

[de l’Égypte Antique à l’Art Moderne]

Me. au lu. 10h/18h, ve. 10h30/18h. 7€ - 4€

REGARD SUD

1/ 3 rue des pierre Plantées - Lyon 1 e - 04 78 27 44 67

AGNÈS PROPECK (Photos) - jusqu'au 2 av

ma. au sa. de 14h à 19h et sur rendez-vous

FNAC BELLECOUR

85, rue de la République - Lyon 2 e - 04 72 40 49 49

PHILIPPE FRANCQ

Jusqu’au 15 mars, lu. au sa. 10h/19h30

NICOLAS DHERVILLERS

CHRISTOPHE SIDAMON-PESSON

8 mars au 20 av, lu. au sa. 10h/19h30

MUSÉE DES TISSUS

ET DES ARTS DÉCORATIFS

34, rue de la Charité - Lyon 2 e - 04 78 38 42 02

QUAND LYON DOMINAIT LE MONDE. LES SOYEUX

LYONNAIS AUX EXPOSITIONS UNIVERSELLES.

Jusqu’au 20 mars, ma. au di. 10h/17h30 sf jrs fériés.

7€ - 4,5€

+ Visites commentées - di. à 15h (12€ - 8€)

MUSÉE DE L’IMPRIMERIE

13, rue de la Poulaillerie - Lyon 2 e - 04 78 37 65 98

AU BONHEUR DES IMAGES - 25 mars au 26 juin,

me. au di. 9h30/12h - 14h/18h. 5€ - 3€

+ Visite-découverte - 27 mars à 15h (+3€)

BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU

30, bd Vivier-Merle - Lyon 3 e - 04 78 62 18 00

GENET NI PÈRE NI MÈRE

Jusqu’au 28 mai, ma. au ve. 10h/19h, sa. 10h/18h

GALERIE IUFM CONFLUENCE(S)

5, rue Anselme - Lyon 4 e - 04 72 07 30 74

ARTAQ - Sélection 2010 des lauréats

du festival des Arts Urbains d’Angers

17 mars au 29 av, lu. au ve. 9h/18h, sa. 14h30/18h

GALERIE VRAIS RÊVES

6, rue Dumenge - Lyon 4 e - 04 78 30 65 42

TONY CATANY - Jusqu’au 12 mars, me. au sa. 15h/19h

MUSÉES GADAGNE

1, place du Petit Collège - Lyon 5 e - 04 78 42 03 61

APPARTEMENT TÉMOIN / CIE TURAK

Jusqu’au 10 av, me. au di. 11h/18h30. 10€ - 8€

MARIE DENIS - Azul

Jusqu’au 20 mars, me. au di. 11h/18h30. Gratuit

MUSÉE GALLO-ROMAIN

17, rue Cléberg - Lyon 5 e - 04 72 38 49 30

COLLECTIONS PERMANENTES - Plus de cinq siècles

de découvertes - Ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€

+ Nuit de l’Équinoxe [avec Planétarium

de Vaulx-en-Velin] - 12 mars dès 14h

MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN

Cité Internationale - 81, quai Ch. de Gaulle

Lyon 6 e - 04 72 69 17 17

INDIAN HIGHWAY IV

SARNATH BANERJEE - DESIRE MACHINE

COLLECTIVE - SHANEY JHA PANDA - etc.

Jusqu’au 31 juil, me. au di. 12h/19h. 6€ - 4€

PASCALE MARTHINE TAYOU

Jusqu’au 15 mai, me. au di. 12h/19h. 6€ - 4€

CENTRE D’HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE

ET DE LA DÉPORTATION

14, av. Berthelot - Lyon 7 e - 04 78 72 23 11

EXPOSITION PERMANENTE - Les phénomènes

marquants de la Seconde Guerre mondiale.

Me. au ve. 9h/17h30, sa. di. 9h30/18h. 4€ - 2€

Cie Raymond et Merveilles

Réservations 04 78 37 98 17

Théâtre des Marronniers

www.theatre-des-marronniers.com

INSTITUT D’ART CONTEMPORAIN

11, rue Dr Dolard - Villeurbanne - 04 78 03 47 00

HENRI CHABUS - Nichts geht mehr

Jusqu’au 24 av, me. au di. 13h/19h, je. 20h. 4€ - 2,5€

LE RIZE

23/25 rue Valentin-Haüy - Villeurbanne

04 37 57 17 17

VILLEURBANNE, LA LABORIEUSE ?

IMAGES ET IDENTITÉS URBAINES

Jusqu’au 14 mai, ma. au sa. 12h/19h,

je. 17h/21h . Gratuit

LE POLARIS

Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

FABIENNE BALLANDRAS / JÉRÉMY LIRON

LYDIA SOLANA

Autour de Françoise Lonardoni

Jusqu’au 11 mars, ma. au ve. 9h/19h, sa. 10h/12h

LA FERME DU VINATIER

CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51 11

CELSOR HERRERA NUÑEZ - “Los chiquillos”

de Philippe Pinel

Jusqu’au 15 av, ma. au ve. 14h/17h

ESPACE ARTS PLASTIQUES

12, rue Eugène Peloux - Vénissieux - 04 72 21 44 44

XUE-FENG-SHEN

Jusqu’au 19 mars, me. au sa. 14h30/18h

CENTRE D’ARTS PLASTIQUES

Place du Pentacle - St-Fons - 04 72 09 20 27

PASCAL BROCCOLICHI - Jusqu’au 26 mars

L’ÉPICERIE MODERNE

Place René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70

CAROLE PERRET

Jusqu’au 31 mars, ma. au ve. 10h/12h - 14h/17h

+ soirs de concerts

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE

Route Départementale 502 - St-Romain-en-Gal

04 74 53 74 01

COLLECTIONS PERMANENTES

Ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€, je. free

MEXIQUE : LES CULTURES ANTIQUES DE VÉRACRUZ

Jusqu’au 28 août, ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2€,

je. free

MUSÉE PAUL DINI

Pl. Faubert - Villefranche/Saône - 04 74 68 33 70

AMOURS

Jean-Philippe Aubanel / Philippe Favier

Mister Helic / Isabelle Jarousse / Daniel Tillier...

26 mars au 18 sept, me. au ve. 10h/12h30 -

13h30/18h, sa. di. 14h30/18h. 5€ - 3€

MAISON D’IZIEU, MÉMORIAL

DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS

70, rte de Lambraz - Izieu (01) - 04 79 87 21 05.

MÉMORIAL DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS

Photos, dessins, lettres, extraits films

Lu. au ve. de 9h à 17h, sa. di. 10h à 18h. 5€ - 3€

MONASTÈRE ROYAL DU BROU

Église & musée - 63, bd du Brou - Bourg-en-Bresse

04 74 22 83 83

COLLECTIONS PERMANENTES

Tlj 9h/12h-14h/17h


L I E U X D E C O N C E R T S

6 e Continent - 51, rue St-Michel - Lyon 7 e - 04 37 28 98 71

Abattoirs - Route de L’Isle d’Abeau - Bourgoin - 04 74 19 14 20

Acte 2 Théâtre - 32, quai Arloing - Lyon 9 e - 04 78 83 21 71

Agend’Arts - 4, rue Villeneuve Lyon 4 e - 06 83 51 60 87

Allégro - Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20

Antre-Autre Caf_ - 11, rue Terme - Lyon 1 er - 04 72 07 89 96

Thou Bout d'Chant - 2, rue de Thou - Lyon 1 er - 04 72 98 28 22

Amphithéâtre Astrée - 6,av. Gaston Berger - Villeurbanne - 04 72 43 19 11

Auberge La Buissonnière - Courzieu - 04 74 70 87 48

Auditorium de Lyon - 149, rue Garibaldi - Lyon 3 e - 04 78 95 95 95

Bar L’Absynthe - 22, rue de Flesselles - Lyon 1 er - 06 76 72 14 26

Bastringue - 14, rue Laurencin - Lyon 2 e

Bistro Fait Sa Brocante - 3, rue Dumenge - Lyon 4 e - 04 72 07 93 47

Boulangerie du Prado - 69, rue Sébastien Gryphe - Lyon 7 e - 06 21 21 41 33

Boulevardier - 5, rue de la Fromagerie - Lyon 1 er

Bourse du Travail - Place Guichard - Lyon 3 e

Briscope - Parc de l’Hôtel de Ville - Brignais - 04 78 05 31 13

C.C.O. - 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 93 41 44

Café du Bout du Monde Brotteaux - 120, rue Bugeaud - Lyon 6 e - 04 72 74 44 82

Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1 er - 04 78 39 74 61

Casa Musicale - 1, ch. de Fontenay - Lyon St-Rambert - Vergoin - 06 14 02 81 40

Cave à Musique - 119, rue Boulay - Mâcon - 03 85 21 96 69

Caveau du Chien à 3 Pattes - Croix-Rouge - Belleville - 04 74 66 14 61

Centre Charlie Chaplin - Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18

Centre Culturel Aragon - 88, crs de Verdun - Oyonnax - 04 74 81 96 80

Centre Culturel Théo Argence - Pl. Ferdinand Buisson - Saint-Priest - 04 78 20 02 50

Chapelle de la Trinité - 31, rue de la Bourse - Lyon 1 er - 04 78 38 09 09

Château Rouge - 1, route de Bonneville - Annemasse - 04 50 43 24 25

Citron - 20, rue St-Georges - Lyon 5 e - 04 78 37 63 97

Clacson - 10, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 93

Clef de Voûte - 1, place Chardonnet - Lyon 1 er - 04 78 28 51 95

Cocotte Minute - 4, rue Belfort - Lyon 4 e - 04 72 00 96 41

Crescent Jazz Club - 83, rue Rambuteau - Mâcon - 03.85.39.08.45

De l’Autre Côté du Pont - 25, cours Gambetta - Lyon 7 e - 04 78 95 14 93

DV1 - 6, rue Violi - Lyon 1 er - 06 61 64 43 69

Épicerie Moderne - Ctre Léonard de Vinci - pl. R. Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70

Espace Albert Camus - 1, rue M. Bastié - Bron - 04 72 14 63 40

Espace Baudelaire - 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50

Espace Double Mixte - La Doua - 43, bld du 11 Nov. 1918 - Villeurbanne - 04 72 44 60 19

Espace Jean Carmet - Bld du Pilat - Mornant - 04 78 44 03 12

Espace Culturel Saint-Genis-Laval - 8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28

Espace des Arts - 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Châlon-sur-Saône - 03 85 42 52 12

Espace St-Germain - 30, av. Général Leclerc - Vienne

Espace Tonkin - 1, av. Salvador Allende - Villeurbanne - 04 78 93 11 38

Étoile Royale - 17, rue Royale - Lyon 1 er - 04 78 39 95 66

Fée Verte - 4, rue Pizay - Lyon 1 er - 04 78 28 32 35

Fnac Bellecour - 85, rue de la République - Lyon 2 e - 04 72 40 49 49

Fnac Part-Dieu - 17, rue du Docteur Bouchut - Lyon 3 e - 04 78 71 87 00

Grrrnd Gerland - 40, rue Pré-Gaudry - Lyon 7 e

Grrrnd Vaise - 69, rue Gorge de Loup - Lyon 9 e

Hall C - Plaine Achille - St-étienne - 04 77 48 76 16

Halle Tony Garnier - 20, place Antonin Perrin - Lyon 7 e - 04 72 76 85 85

Hot Club de Lyon - 26, rue Lanterne - Lyon 1 er - 04 78 39 54 74

Îlo Café d’Expression - RN 89 - Rte de Lyon - St-Genis l’Argentière - 04 74 72 26 12

Jazz Du Bout du Monde - 3, rue d’Austerlitz - Lyon 4 e - 04 72 98 39 08

Jonkafé - 21, rue Pasteur - Lyon 7 e - 04 72 76 99 53

Johnny’s Kitchen - 48, rue St-Georges - Lyon 5 e - 04 78 37 94 13

Karavan Théâtre - 60, rue de la République - Chassieu - 04 37 42 14 40

Kraspek Myzik - 20, montée St-Sébastien - Lyon 1 er - 04 69 60 49 29

K-Barré - 34, rue Raulin - Lyon 7 e - 04 72 71 44 40

Kotopo - 14, rue René Leynaud - Lyon 1 er - 04 72 07 75 49

Laboratoire - 25, petite rue de la Cocarde- Vienne

L’Apéro Rock - 31, rue Ste-Geneviève - Lyon 6 e - 06 63 95 09 94

L’Atmosphère - 9, montée des Carmélites - Lyon 1 er - 04 78 28 68 76

L’Atrium - 3, av. des Cosmos - Tassin-la-Demi-Lune - 04 78 34 70 07

L’Atribut - 122, rue Marietton - Lyon 9 e - 04 72 29 10 66

LaPéniche - 52, quai St-Cosme - Chalon/Saône - 03 85 94 05 78

Le 13 Espace d’Interventions - 13, rue Leynaud - Lyon 1 er - 06 03 94 23 14

Le Fil - 20/22, bld Thiers - St-Étienne - 04 77 34 46 40

Le Rize - 23/25, rue Valentin-Haüy – Villeurbanne – 04 37 57 17 17

Le Sou - 19, rue Romain Rolland - La Talaudière - 04 77 53 03 37

Les Trois Gaules - 10, rue Burdeau - Lyon 1 er - 04 72 87 08 25

Les Valseuses - 1, rue Chappet - Lyon 1 er

L'Impromptu Kafé - 7 place Colbert - Lyon 1 er - 06 61 18 67 24 / 06 17 52 45 75

Luminier - 50, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21

Lyon’s Hall - 21, rue Joannes Carret - Lyon 9 e - 06 61 43 45 35

Mâcon Scène Nationale - 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99

Maison de la Rencontre - 21, av. Aynard - Écully - 04 78 33 64 33

Maison du Peuple - 4, place Jean Jaurès - Pierre-Bénite - 04 78 86 62 90

Marché Gare - 34, rue Casimir Périer - Lyon 2 e - 04 78 38 49 69

Marquise - Quai Augagneur - Lyon 3 e - 04 72 61 92 92

Médiathèque de Vaise - Place Valmy - Lyon 9 e - 04 72 85 66 20

Mjc Aragon - Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25

MJC Le Cadran - 15, chemin de Feyzin - Vénissieux - 04 72 50 00 69

Mjc de Chazelles - rue Joanny-Désage - Chazelles/Lyon - 04 77 54 29 21

Mjc Jean Cocteau - 23, rue du 8 Mai - St-Priest - 04 78 20 07 89

Mjc Ô Totem - 11, av. G. Leclerc - Rillieux - 04 78 88 94 88

Mjc de Ste Foy-lès-Lyon - 112, av. Foch - Ste Foy-lès-Lyon 04 78 59 66 71

Mjc de Tassin - 16, av. de Lauterbourg - Tassin - 04 78 34 28 78

Moulin de Brainans - Poligny - 03 84 37 50 40

Nakamal - 36, av. Joannès Masset / Angle rue L. Loucheur - Lyon 9 e - 04 78 47 20 16

Nec - St Priest-en-Jarez - 04 77 74 41 81

MARS 11

N° 168

agenda

Ninkasi / Kafé / Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7 e - 04 72 76 89 00

Nouveau Théâtre Beaulieu - 28, bld de la Palle - St-Étienne - 04 77 46 31 66

Opéra National de Lyon - 1, place de la Comédie - Lyon 1 er 04 72 00 45 45

Palais des spectacles - Bld Jules Janin - St-Étienne - 04 77 49 47 81

Péniche Loupika - 47, Quai Rambaud - Lyon 2 e - 04 72 41 75 24

Périscope - 13, rue Delandine - Lyon 2 e - 04 78 42 63 59

Plateforme - Face au 4, quai Augagneur - Lyon 3 e - 04 37 40 13 93

Polaris - Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55

Pub des Capucins - 5, place des Capucins Lyon 1 er - 06 76 37 63 67

Radiant - 1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 78 23 84 02

Rail Théâtre - 69, rue Gorge de Loup - Lyon 9 e

Salle 3000 - Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6 e

Salle Aristide Briand - Jardin des Plantes - Av. Antoine Pinay - St-Chamond - 04 77 31 04 41

Salle Genton - 21, rue Genton - Lyon 8 e - 04 37 90 55 93

Salle Gérard Philipe - 46, crs de la République - Villeurbanne - 04 78 85 79 97

Salle des Iris - montée des Roches - Francheville - 04 78 59 66 66

Salle Jean Carmet - Mornant - 04 78 44 05 17

Salle Jeanne d'Arc - 16, rue Jean-Claude Tissot - St-étienne 04 77 25 01 13

Salle Léo Ferré/MJC Vieux Lyon - 5, place St-Jean - Lyon 5 e - 04 78 42 48 71

Salle Molière - 18-20, quai de Bondy - Lyon 5 e

Salle Rameau - 29, rue de la Martinière - Lyon 1 er

Salle des Rancy - 249, rue Vendôme - Lyon 3 e - 04 78 60 64 01

Salle Varèse - CNSMD - 3, quai Chauveau - Lyon 9 e - 04 72 19 26 59

Sémaphore - Chemin de Boutan - Irigny - 04 72 30 47 90

Sirius - face 21, quai Augagneur - Lyon 3 e - 04 78 71 78 71

Sonic - Péniche Mascaret, face au 4, quai des Étroits - Lyon 5 e - 04 78 38 27 40

Soucoupe - 4, rue Mourguet - Lyon 5 e - 04 78 38 31 25

Studio Club - 29, cours d’Herbouville - Lyon 4 e - 04 72 10 15 35

Subsitances - 8, quai St-Vincent - Lyon 1 er - 04 78 39 10 02

Tannerie - 123, place de la Vinaigrerie - Bourg-en-Bresse 04 74 21 04 55

Théâtre Antique Vienne - rue Pipet - Vienne - 0892 702 007

Théâtre Astrée - Campus de la Doua - 6, av. G. Berger - Villeurbanne - 04 72 44 79 45 /

04 72 43 19 11

Théâtre de Givors - 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50

Théâtre des Pénitents - Place des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16

Théâtre de Vénissieux - 8, bld. Laurent-Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68

Théâtre de Villefranche - Pl. de la Sous-Préfecture Villefranche - 04 74 68 02 89

Théâtre du Vellein - Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85

Théâtre Jean Marais - 53, rue Carnot - Saint-Fons 04 78 67 68 29

Théâtre Jean-Vilar - 12, rue de la République – Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73

Toboggan - 14, avenue Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00

Toï Toï le Zinc - 17/19, rue Marcel Dutartre - Villeurbanne - 04 37 48 90 15/06 87 15 52 82

Train Théâtre - 1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55

Transbordeur - 3, bld Stalingrad - Villeurbanne - 04 72 43 09 99

Trokson - 110, montée de la Grande Côte - Lyon 1 er - 04 78 28 52 43

Zenith - St-Étienne - Rue Scheurer Kestner - St-Étienne

23

More magazines by this user
Similar magazines