Projet 1 : La magie des mots en poésie

ac.noumea.nc

Projet 1 : La magie des mots en poésie

Projet 1 : La magie des mots en poésie

Problématique : Comment réveiller les mots “couchés” ?

Objectifs : Lire des poèmes d’hier et d’aujourd’hui. Jouer avec les mots

et exprimer des émotions.

Objectifs Supports Notions à acquérir Modalités de travail Evaluations - Travail à faire

Séance 1

Reconnaître un poème

Dominante : lecture

Séance 2

Jouer avec l’espace de la page

Dominante : lecture

Séance 3

Donner vie aux mots en

jouant avec les sons

Dominante : lecture

Séance 4

Réveiller les mots en

récitant

Dominante : oral

Séance 6

Donner vie aux mots en créant

des images

Dominante : écriture

- Eugène Guillevic, J’ai vu le

menuisier.

- La légende d’Orphée dans

l’Eventail de la mythologie.

- Article “poète” dans le dictionnaire

- G. Apollinaire, “Coeur”, “Miroir”

dans Calligrammes ; acrostiche

dans Poèmes à Lou.

- Carl Norac, “Poème élastique”,

dans Jouer avec les poètes de

Jacques Charpentreau.

- Clément Marot, “Chanson II”

( strophe 1) dans Oeuvres poétiques.

- Claude Roy, “L’oiseau futé” dans

Enfantasques.

- Catulle Mendès, “L’Enfant et

l’Etoile” dans Intermède

- Alain Bosquet, “Les mots sont des

êtres”, dans Je ne suis pas un poète

d’eau douce.

- Premiers critères d’identification

d’un texte poétique (mise en page,

jeu sur les sonorités, choix des

mots)

- Vers, strophe, rimes.

Le poème “donne à voir” :

- Calligramme, acrostiche et poème

élastique.

Le poème “donne à entendre” :

- Le pouvoir de la répétition des

mots et des sons.

- L’effet recherché sur le destinataire.

- La poésie à travers les âges : vers

réguliers et vers libres.

- Respecter la ponctuation pour mettre

le ton (la ponctuation forte et la

ponctuation faible).

- Faire les liaisons.

- Prononcer ou pas le -e.

Projet - Sixième - 2010

- Avant de commencer, écrire sa définition

personnelle de la poésie.

- Ecouter et repérer le poème.

Justifier. Puis, lire, comprendre et

compléter la définition.

- Identifier le genre des autres textes.

- Lecture et observation. Repérer

les calligrammes, l’acrostiche et le

poème élastique. Donner une définition

de ces termes.

- Questionnaire oral de compréhension

(émetteur, destinataire, message).

Quel est l’effet recherché ?

Quels sons sont utilisés pour cela ?

- Inscrire les poètes dans la frise

chronologique.

- Répondre à un questionnaire oral

sur le sens du texte et le sentiment

qu’il suscite chez le lecteur

(tristesse ou joie). Lire en respectant

le ton et le rythme pour créer

une émotion.

- Faire un calligramme à partir du

texte de Pierre Coran “La

Libellule” dans Jaffabules ou un

acrostiche à partir de son prénom.

- Répertoire orthographique et lexical

: liste 2

- Remettre en page un poème en res

pectant les sons que le poète a mis

en valeur par les rimes. (Victor

Hugo, Chanson de grand-père (strophes

1, 2, 3). Mettre Hugo sur la

frise chronologique.

- Apprendre le poème en respectant

les critères d’une récitation réussie.

Séance 5 : Evaluation intermédiaire Répertoire orth. et lexical : liste 3

Le poème “donne à imaginer”.

- Créer des images en associant des

mots qui ne vont pas habituellement

ensemble.

- Le verbe et son sujet.

- Dire comment le poète s’y prend

pour créer des images.

- Repérer les sujets et les verbes.

- En quelques vers, dire ce qui se passe

d’étrange dans la classe (associer des

sujets a des verbes inhabituels)

Répertoire orthographique et lexical

: liste 1

- Classer les verbes dans trois

colonnes et donner leur infinitif(1er

groupe, 2e groupe et 3e groupe).

- Répertoire orthographique et lexical

: liste 4.


Séance 7

Conjuguer correctement au

présent de l’indicatif

Dominante : langue

Séance 9

CorrigerSéance son expression 8

Se préparer Dominante à écrire : écriture un poème

Dominante : écriture

Séance 10

Utiliser le traitement de textes

pour corriger son expression

Dominante : langue

- Texte de la séance 6.

- Tableau de conjugaisons du

présent de l’indicatif.

- Conjugaisons des verbes du premier

et du deuxième groupe,

quelques verbes du troisième

groupe.

- Jeu pour apprendre :

1) Verbes en ER : apprendre puis

imposer un verbe à un élève d’un

autre groupe (si juste, 1 pt pour

l’équipe). 2) Verbes en IR. 3) Autres

verbes. 4) Tous les verbes.

- Sujet, Différents grille extraits d’évaluation de productions et - - Bien Se mettre lire des à la consignes place du avant lecteur de - Questionnaire de compréhension

barème. écrites.

- Production de l’élève.

commencer pour être sûr l’écriture d’être bien d’un compris. brouillon.

- Trouver des sons et des rimes pour

du sujet et des critères d’évaluation.

- En groupe, trouver des sons et des

créer un poème amusant à la manière rimes qui vont avec l’animal choisi

de Claude Roy.

(le moustique, le cagou, le chat, le

serpent).

Séance 9 : Evaluation finale et correction

- Productions individuelles, en vue

d’une constitution de recueil pour la

classe et le CDI.

- Utiliser un clavier pour écrire un

texte.

- Se servir des outils de grammaire

et d’orthographe pour se corriger.

Prolongement :

- Lire des poèmes calédoniens présentés dans l’anthologie du professeur et en choisir un.

- S’entraîner à le lire à voix haute pour le présenter à la classe. Dire ce qui a motivé ce choix.

- Lectures faites en introduction à chaque heure de cours du chapitre.

- Recopier son poème en tenant

compte des remarques du professeur.

- Utiliser les outils disponibles pour

se corriger.

- Réviser les conjugaisons et les

mots du répertoire orthographique.

Dictée


poète n.m. (gr. poiëtès). 1. Ecrivain

qui pratique la poésie. 2. Fam.

Personne sensible à ce qui est beau,

émouvant. 3. Rêveur, idéaliste.

Le menuisier

J’ai vu le menuisier

Tirer parti du bois.

J’ai vu le menuisier

Comparer plusieurs planches.

J’ai vu le menuisier

Caresser la plus belle.

J’ai vu le menuisier

Approcher le rabot.

J’ai vu le menuisier

Donner la juste forme.

Tu chantais, menuisier,

En assemblant l’armoire.

Moi, j’assemble des mots

Et c’est un peu pareil.

Eugène Guillevic, Terre à bonheur, éd.

Seghers, 1952.

Manuel Français 6e séquences et

expression, éd. Belin, 2000

Séance 1 Séance 2

Orphée

Mortel

Poète et musicien

Elevé parmi les Muses et les Grâces,

rompu à la poésie par Calliope, sa

mère, Orphée est un artiste à nul

autre égal. Quand il joue de la lyre qui

lui a été offerte par Apollon, les fauves

et tous les animaux de la Terre se

couchent à ses pieds, les arbres

cessent leurs murmures.

Eurydice, une nymphe, succombe à

son charme. Mais le soir même de

leurs noces, elle meurt d’une morsure

de serpent. Orphée descend aux

Enfers. Si douce et déchirante est la

plainte de sa lyre que les ombres se

pressent autour de lui.

Cerbère se tait, Pluton s’émeut et dit :

“Eurydice te sera rendue. Mais ne la

regarde pas avant d’avoir franchi les

limites des Enfers ; sinon, elle disparaîtra

pour toujours.”

Ils font route vers la lumière mais

Orphée, pressé de revoir Eurydice, se

retourne et celle-ci disparaît à jamais !

L’éventail “La mythologie”, éd. Play Bac,

1999.

Poème élastique

Je

t’écris

un poème

qui va grandir

s’allonger d’un pied

à chaque vers tracé

sans plus jamais s’arrêter

jusqu’à remplir tout l’univers

(veux-tu m’aider à le rétrécir ?)

Carl Norac, Jouer avec les poètes, de

Jacques Charpentreau, éd. Hachette

Jeunesse, 2002.

Manuel Français 6e, Bordas /

Sejer, 2009.

Acrostiche

a nuit descend

n’ y pressent

n long destin de sang

Guillaume Apollinaire, “Si je

mourais là-bas...”, dans Poèmes à

Lou, éd. Gallimard, 1915.

Manuel Français 6e, Bordas /

Sejer, 2009.


Séance 2 (suite) Séance 3

La Libellule

Quand passe dans les cieux

Un hélicoptère,

La libellule bleue

Pique une colère.

Elle rage, râle et rogne,

Elle gronde, gifle et grogne.

Pourquoi semblable fureur ?

Elle veut des droit d’auteur 1.

1. droits d’auteur : un auteur perçoit de l’argent

pour l’oeuvre qu’il crée.

Pierre Coran, Jaffabule, éd. Le Livre

de poche Jeunesse, 2003.

Manuel Français 6e, fleurs d’encre,

Hachette, 2005

L’oiseau futé

A quoi bon me fracasser

dit l’oiseau sachant chanter

au chasseur sachant chasser

qui voulait le fricasser.

Si tu me fais trépasser,

chasseur au coeur desséché

tu n’entendras plus chanter

l’oiseau que tu pourchassais.

Mais le chasseur très froissé

dit à l’oiseau tracassé :

Je n’aime pas la musique

et tire un coup de fusique.

Le chasseur manque l’oiseau

qui s’envole et qui se moque.

Le chasseur se sent bien sot,

et l’oiseau lui fait la nique.

Après tout dit le chasseur,

j’aime beaucoup la musique.

Moi-z-aussi fit le siffleur

se perchant sur le fusique.

Clause Roy, Enfantasque, éd. Gallimard,

1974.

Manuel Français 6e séquences et expression,

éd. Belin, 2000

CHANSON II (1528)

Secourez moy, ma Dame par amours,

Ou aultrement la Mort me vient querir.

Aultre que vous ne peult donner secours

A mon las cueur, lequel sans va mourir.

Helas, helas, vueillez donc secourir

Celluy, qui vit pour vous en grand destresse,

Car de son cueur vous estes la maistresse.

[...]

Clément Marot, L’Adolescence clémentine, dans

Oeuvres poétiques, Tome 1, Dunod, 1996

Chanson de grand-père

Dansez, les petites filles,

Toutes en rond,

En vous voyant si gentilles,

Les bois riront.

[...]

Dansez, les petites folles,

Toutes en rond.

Les bouquins dans les écoles

Bougonneront.

Dansez, les petites belles,

Toutes en rond,

Les oiseaux avec leurs ailes

Applaudiront.

[...]

Victor Hugo, L’Art d’être grand-père, 1877.

Manuel Français 6e, Bordas / Sejer, 2009.


Séance 4

L’Enfant et l’Etoile

Un astre luit au ciel et dans l’eau se reflète.

Un homme qui passait dit à l’enfant-poète :

“ Toi qui rêves avec des roses dans les mains

Et qui chantes, docile au hasard des chemins,

Tes vains bonheurs et ta chimérique souffrance,

Dis, entre nous et toi, quelle est la différence ?

- Voici, répond l’enfant. Levez la tête un peu ;

Voyez-vous cette étoile, au lointain du soir bleu ?

- Sans doute !

- Fermez l’oeil. La voyez-vous, l’étoile ?

- Non, certes.”

Alors l’enfant pour qui tout se dévoile

Dit en baissant son front doucement soucieux :

“Moi, je la vois encore quand j’ai fermé les yeux.”

Catulle Mendès, Intermède, 1876-82

Manuel Français 6e fleurs d’encre, Hachette, 2005

Séance 6

et 7

Les mots sont des êtres

Dites-vous bien que les mots sont des êtres

pareils à vous.

Tous les matins le mot “cheval” se lève

et boit son café-crème.

Dans la maison d’en face,

le mot “saison”

prend une douche et songe aux lointaines vacances,

tandis que le mot “chèvrefeuille”,

un étage plus bas,

met sa chemise propre

pour rencontrer

le mot “avoine” aux airs de saltimbanque.

Le mot “cigogne”

travaille avec acharnement

pour un morceau de pain,

pour un morceau d’azur.

Le mot “poussière”,

le mot “jardin”,

le mot “exil”

discutent du passé,

ou de l’espoir qui est toujours tenace.

Seul le mot “océan” peut s’estimer heureux :

il voyage sans cesse

et plonge dans la vie avec une élégance

de cétacé.

Le mot “amour” qui tousse et qui a mal aux reins,

revient chez soi vers les huit heures

et s’alite sans prendre de repas.

Soyez bon pour les mots :

ils n’ont pas droit à la retraite.

Alain Bosquet, “Le chaval applaudit” dans Je ne suis pas

un poète d’eau douce, éd. Gallimard, 1977.

Manuel Français 6e Texto collège, Hachette, 2005


Préparation du projet Programmes du collège (Cycle d’adaptation-Classe de sixième)

1996 2010

I/ Lecture II/ Lecture

Textes à lire :

b) Approche des genres : Des textes poétiques, dont plusieurs fables de 3. Initiation à la poésie Le professeur choisit :

La Fontaine. Il est recommandé que chaque élève se constitue au fil des - des poèmes en vers réguliers, des poèmes en vers libres ou variés,

des

années une anthologie personnelle illustrée ou continue celle commencée calligrammes, des haïkus ou des chansons, du Moyen Age au XXIe

siècle,

à l’école élémentaire. pour faire découvrir la diversité des formes et motifs poétiques ;

- des Fables de Jean de la Fontaine (choisies dans les livres I à VI)

II/ Ecriture III/ Travaux d’écriture

..................................................................................................................... - textes favorisant l’expression poétique

Textes d’imitation (récits, lettres, articles de presse ...) - écrits à partir de supports divers permettant de développer

des qualités d’imagination (images, objets, documents

audio-visuels).

III/ Oral : écouter, parler IV/ L’expression orale

Pratiques de l’oral Les élèves pratiquent régulièrement la lecture à haute voix et la récitation, en

Lecture d’un texte à haute voix insistant sur la nécessaire mise en valeur du texte.

Diction de courts textes mémorisés

Textes à écouter, à dire ... récitation (en liaison avec les textes étudiés), la lecture à haute

voix ...

La récitation de textes ayant fait l’objet d’une étude : textes en prose,

extraits de théâtre, poèmes...


Programmes du collège (Préambule - Principes et objectifs)

I. L’étude de la langue : grammaire, orthographe, lexique

1) Grammaire

2) Orthographe

Parmi tous les types de dictées auxquels le professeur peut avoir recours (dictée-copie,

dictée dialoguée...) la dictée de contrôle est une modalité indispensable d’évaluation

de la compétence orthographique.

3) Lexique

Le lexique doit lui-même faire l’objet d’un apprentissage régulier et approfondi,

donnant lieu à des recherches systématiques et à des évaluations

V/ L’histoire des arts

La fréquentation régulière d’oeuvres artistiques permet à l’élève d’exprimer des

émotions et d’émettre un jugement personnel. Il prend l’habitude de dire ce qu’il

voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent avant de passer à l’analyse et à l’interprétation.

VI. Les technologies de l’information et de la communication (TIC)

More magazines by this user
Similar magazines