Pr Jarde - Le pied de la personne agee - PIRG

pirg.fr

Pr Jarde - Le pied de la personne agee - PIRG

Le pied de la personne

âgée

Pr Olivier JARDE

Service Orthopédie – Traumatologie

C.H.U. AMIENS


Introduction 1

Phénomènes de vieillissement du pied

Souvent sans expression clinique puis

décompensation

Origine multifactorielle

Habitudes de marche, chaussage

Thérapeutiques antérieures : chirurgie, médicaments

Processus pathologiques locaux et généraux


Introduction 2

Pathologie ostéo-articulaire

ostéo articulaire

Pathologie cutanée et unguéale

Organe-cible

Organe cible de pathologies générales

Neurologiques (séquelles AVC, hémiplégie)

Vasculaires (artériopathie)

Métaboliques (diabète)


Introduction 3

Conséquences fonctionnelles

Perte d’autonomie

Décompensation globale du patient vieillissant

Intérêt = Prévention de ces troubles

Règles d’hygiène

Soins de pédicurie

Chaussage adapté

Complément = Gestes chirurgicaux


Pathologies podologiques

liées à l’âge


Douleurs et déformations,

conséquences de

l’atteinte ostéo-articulaire

ostéo articulaire


Le pied douloureux et déformé

30 à 50 % des personnes âgées porteuses de

déformations

avant-pieds avant pieds plats

hallux valgus

griffe des orteils moyens

Angulation du 5ème rayon

Hyperkératoses douloureuses


formation

Déformation

Métatarsus tatarsus Varus

Hallux Valgus

Angulation interne

Saillie, bursite

Hallux valgus

Sésamo samoïdes des luxés lux

Prédominance Pr dominance féminine f minine

Ménopause, nopause, chaussage


Les griffes d’orteils 1

Griffe proximale

Flexion P2, extension P1

Réductibilité de la

déformation IPP et MTP

déformation IPP et MTP

Douleurs

Douleurs

Cors

Durillons plantaires

Hygroma dorsal (parfois

arthrite)

Griffe proximale de

l’hallux l’ hallux = hallux extensus


Les griffes d’orteils 2

Griffe distale

« orteil en marteau »

Flexion de P3

Durillon pulpaire de P3

Cors +/- +/ bursite sur tête

de P2


Griffe totale

Les griffes d’orteils 3

Déformation en flexion

IPP et IPD

cor + hygroma sur têtes

P1 et P2


Les griffes d’orteils 4

Evolution des griffes

stabilisation le plus souvent

parfois décompensation avec difficulté au chaussage


Les griffes d’orteils 5

Quintus varus supra adductus

Forme congénitale

Rotation latérale du 5ème orteil

Passe sur 4ème orteil

Bunionnette « tailor’s bunion »

Valgus de M5

Saillie tête de M5


Le pied dégénératif douloureux


Homme âgé

Limitation flexion et

extension de P1 sur M1

Douleurs

Douleurs

Limite déroulement du pas

Enraidissement important

voire blocage en extension

Déformation en « barquette »

Durillon plantaire sous tête de

P1 de l’hallux l’ hallux

Hallux rigidus


Autres localisations arthrosiques

Arthroses MTP, IP

très rares

Arthroses Tarso-métatarsiennes

Tarso métatarsiennes

fréquentes entre os cunéiforme

médial et M1

Arthrose médio-pied médio pied

rare souvent post-traumatique

post traumatique


Autres atteintes ostéo-articulaires

ostéo articulaires à

caractère algique

Rhumatismes inflammatoires

chroniques

Arthropathies microcristallines

Fractures de contrainte

Calcaneus

ostéoporose


Problèmes périarticulaires 1

Insuffisance du tendon du muscle tibial

postérieur

Pied plat valgus

Evolution

Evolution

Rupture tendon TP

Affaissement arche médiale


Problèmes périarticulaires 2

Brièveté du tendon calcanéen

Très fréquent chez sujet âgé

pas toujours d’équin


Troubles cutanés


Atrophie du capiton plantaire

Manque d’amortissement têtes

métatarsiennes

Mauvaise répartition des contraintes

de pression plantaire

Évolution : cors et durillons


Cors

Localisation dorsale

Complications : bursites et hématomes

Localisation interdigitale « œil de perdrix »

Callosités plantaires

Touchent têtes métatarsiennes

Reflet de troubles de la statique plantaire


Intertrigo

3ème et 4ème espaces interorteils

Secondaire à la macération et

difficulté des sujets âgées à se

pencher pour le séchage des pieds


Troubles trophiques à

type d’escarres

Talonnière +++

Tête 1er métatarsien

Tubérosité du 5ème

métatarsien

Difficulté à la marche car

les pansements

empêchent le chaussage

classique


Troubles unguéaux


Modifications physiologiques ou très

habituelles

Réduction de la vitesse de

croissance des ongles

Épaississement des ongles

(onychosis onychosis)

Changement de couleur des

ongles : teinte ivoire

Apparition de stries


Altérations bénignes et parfois

Onycholyse

Onycholyse

gênantes 1

Décollement de l’ongle du lit

unguéal

Sur onychomycose

dermatophytique

Microtraumatismes dans la

chaussure

Risques de surinfection chez

diabétique


Altérations bénignes et parfois

Onychogryphose

Onychogryphose

Hypertrophie unguéale et

épaississement de la

plaque unguéale avec

incurvation en « corne de

bélier »

Gêne au chaussage

Grabataires

gênantes 2


Altérations bénignes et parfois

Ongle incarné

Bord latéral voire médial

de l’Hallux l’ Hallux

Chaussage mal adapté

Ongle en tuile

Mauvaise coupe

gênantes 3


Exostose

Altérations unguéales

Exostose sous-unguéale

sous unguéale

Diagnostic radiologique

Infarctus sous-unguéal

sous unguéal

Infarctus

artériopathies

lanome et épithélioma


Le pied organe-cible

organe cible de

nombreuses pathologies


Macroangiopathie

Microangiopathie

Neuropathie diabétique

ostéoarthropathie

nerveuse, troubles

trophiques

Agressions mécaniques

(frottement, chaussage)

Mal perforant

Le diabète sucré

Cors infectés, bursites

suppurées

ostéoarthrite

ostéoarthrite


Atteintes vasculaires 1

Artérite des membres

inférieurs

Artérite distale

Claudication, ischémie

critique

Ulcère artériel


Atteintes vasculaires 2

Pathologie veino-lymphatique

veino lymphatique

Œdème

Hypodermite

Dermite ocre

Ulcères variqueux

Varicosités réticulaires


Le problème du pied équin

Hémiplégie

Hémiplégie

Rétraction triceps sural et du tibial postérieur

Pied varus équin

Hyperappui sous tête et tubérosité 5ème métatarsien

Douleurs importantes et marche impossible

Séquelles fractures


Affections podologiques et

autonomie de déplacement

Déformations (griffes d’orteil) et autres

affections podologiques (cors et durillons)

n’entravent pas la marche

Association désordre podologique et affection

invalidante (diabète, artérite, hémiplégie) : mise

en péril autonomie de marche

Troubles de l’équilibre et atteinte sensibilité

plantaire


Quelle prévention ?

Quelles mesures

thérapeutiques ?


Soins élémentaires d’hygiène

Toilette des pieds souvent négligée

Difficulté coupe des ongles

Lavage et essuyage

Recours à une assistance d’une tierce personne

Sensibiliser à l’importance des soins d’hygiène

Lavage quotidien à l’eau tiède / savon et séchage

consciencieux

Coupe et limage des ongles

Soins de pédicurie


Le chaussage 1

Les Chaussures standards

Privilégier chaussures larges à pointure égale

Semelle de bonne qualité absorbant les contraintes

Les pantoufles

Confort relatif

Bonne adaptabilité aux déformations du pied

Aucun rôle de soutien, ni de contention

Les chaussures de sport

Stabilité correcte


Le chaussage 2

Autres solutions adaptées

Chaussures thermoformables

Moulage rapide sous l’effet de la chaleur

4 modèles :

Botillons

Basses

Sport

Pantoufles

Solution transitoire pour déambulation précoce

Usage définitif si déformations importantes


Le chaussage 3

Autres solutions adaptées

Chaussures à ouverture totale

Facilite la mise en place du pied


Le chaussage 4

Autres solutions adaptées

Chaussures thérapeutiques à usage temporaire

Diverses variétés

Certaines à décharge totale de l’avant-pied l’avant pied


Le chaussage 5

Autres solutions adaptées

Chaussures sur mesures (ou orthopédiques)

Remboursées par la Sécurité Sociale

Marche indolente et adaptée

Pathologie podologique lourde


Les orthèses plantaires 1

Maintien de la marche et de l’autonomie

Conçues souvent dans un but palliatif avec

matériaux non-agressifs

non agressifs

Sur prescription médicale, répond à 3 règles :

Prescrites à bon escient

Confectionnées avec précision

Utilisées dans des chaussures adaptées


Les orthèses plantaires 2

Pied gériatrique = association de déformations

irréductibles, troubles de pression plantaire

Correction illusoire

Association au diabète, pathologie vasculaire ou

neurologique = pied polypathologique

Soulager le patient : orthèses palliatives


Les orthèses plantaires 3

Matériaux récents, souples, non agressifs pour la peau

Choix adapté au but recherché

Confort maximal

Répartition des appuis

Absorption des chocs


Les orthèses plantaires 4

Mousse de polyuréthanne

Souple, isolante : bonne répartition des pressions

Si atteinte neurotrophique, neurotrophique,

atrophie du capiton plantaire

Mousse de polyéthylène

Si déformation irréductible du pied gériatrique

Mousse de néoprène

Matériaux anti-choc, anti choc, pour recouvrement des orthèses

Matériaux de capitonage (souple, élastique), confort maximal


Élastomères de silicone

Confection rapide

Buts

Buts

Correction

Protection

griffes d’orteils

débutantes

Orthèses d’orteils


Les protecteurs épidermiques

Permet une meilleure adaptation

orteil-chaussure

orteil chaussure

Emploi fréquent en gériatrie car

efficaces et simples

3 types

Protecteurs interdigitaux

Protecteurs

Évitent frictions douloureuses et

apparition d’un œil de perdrix

Protecteurs plantaires

Protecteurs épidermiques

Protecteurs

Protecteurs

Isolent un cor dorsal de la chaussure


La kinésithérapie 1

Pas assez prescrite

Peut être adaptée à toutes les affections du pied

Maintien du potentiel fonctionnel


Plusieurs modes

Rééducation de la

La kinésithérapie 2

Rééducation de la marche

Massages du pied et de la plante,

assouplissement

Drainages lymphatique et veineux

Mobilisations activo-passives

activo passives

(hallux hallux rigidus débutant)

Renforcement musculaire

Proprioception et réafférentation

sensorielle (stimule sensibilité plantaire)

physiothérapie


La place de la chirurgie 1

Certaines situations nécessitent un geste

chirurgical

Approche différente du pied de l’adulte jeune

Définir les besoins

Autonomie du sujet

Demandes du patient

Réelle aide post-opératoire

post opératoire


La place de la chirurgie 2

Ne pas chercher une correction complète de la

déformation mais amélioration évitant les complications

et une reprise rapide de l’activité

Apprécier

Apprécier

Motivation du sujet

Besoins fonctionnels

Terrain vasculaire ou neurologique

Contraintes liés à l’intervention (anesthésie, durée

d’hospitalisation, décharge post-opératoire, post opératoire, rééducation

prolongée)


Techniques

chirurgicales actuelles


Principes

Exostosectomie simple

Résection exostose médiale

tête M1

Resenglage capsulo-

sésamoïdien

Indications

Petite déformation

Bursite MTP gênante


Principes

Principes

Ostéotomie basale

Ostéotomie plane oblique

TRADE

TRADE

TRanslation TRanslation

Abaissement baissement

Derotation Derotation

Associée ostéotomie P1

HV tous types


Principes

Principes

Ostéotomie Scarf 1

Ostéotomie diaphysaire

Trait de Jupiter (Ebénisterie)

Geste capsulo-tendineux

capsulo tendineux

Geste

Ténotomie adducteur Hallux (Release)

Resenglage sésamoïdien

Associés ostéotomie varisation P1

Technique la plus utilisée


Abord médial

Release interne

Ténotomie adducteur

Scarf 2


Ostéotomie Scarf

Scarf 3

1 trait horizontal

+/- +/ incliné en bas et en avant

ABAISSEMENT

2 traits transversaux

+/- +/ incliné / axe M2

RACCOURCISSEMENT


Ostéosynthèse

Ostéosynthèse

2 vis canulées enfouies

Scarf 4


Exostosectomie

Ostéotomie

Scarf 5

Ostéotomie varisation P1

Synthèse au fil

Capsuloraphie


G G

AVANT APRES


Principes

Principes

Arthrodèse MTP

Résection section cartilage articulaire

scléros scl rosé

Fusion osseuse

Technique fraises convexe-

concave

Indications

Indications

HV majeur

HV récidiv r cidivé arthrosique


Principes

Techniques mini-invasives

mini invasives

Principes

Bunionectomie

Varisation P1

percutanée percutan

ampli brillance

Chirurgie ambulatoire


Conclusion

Pied gériatrique g riatrique est un ensemble de déformations d formations mais

surtout terrain sous-jacent sous jacent à apprécier appr cier

Privilégier Privil gier confort du patient et maintien de l’autonomie l autonomie

Nombreuses propositions thérapeutiques

th rapeutiques

Chirurgie : intérêt int rêt de la chirurgie mini-invasive

mini invasive

Meilleure tolérance, tol rance, peu délabrante d labrante

Diminution durée dur e hospitalisation

Reprise rapide de l’autonomie l autonomie

More magazines by this user
Similar magazines